Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 25 janvier 2020

 

 

Coronavirus: trois premiers cas confirmés en France

 

Des patients à Paris et Bordeaux ont été placés en isolement vendredi après avoir été contaminés par le virus chinois.

Jusqu’ici, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’était montrée rassurante quant à une potentielle introduction du virus chinois 2019-nCoV en France. «Le risque est faible mais pas exclu», avait-elle assuré mardi. Après des séjours à Wuhan, ville berceau de la maladie, deux cas suspects s’étaient d’ailleurs«révélés négatifs». Les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), laquelle a estimé jeudi qu’il était «trop tôt pour déclarer une urgence de santé publique de portée internationale», allaient dans le même sens.

Mais vendredi soir, la ministre a confirmé l’existence de deux cas dans l’Hexagone. Le premier, originaire de Gironde, est âgé de 48 ans. Il a consulté pour des symptômes le 23 janvier, après être revenu de Chine en passant par Wuhan pour le travail. «Il est hospitalisé depuis hier à Bordeaux, dans une chambre isolée. Il a été en contact avec une dizaine de personnes depuis son arrivée», a indiqué Agnès Buzyn lors d’un point presse. Le deuxième infecté, détecté à Paris, a pour sa part été mis à l’isolement à l’hôpital Bichat, dans le 18e arrondissement. «Nous savons que cette personne a voyagé en Chine, mais nous ne savons pas si elle a séjourné à Wuhan», a précisé la locataire de l’avenue Duquesne. En fin de soirée vendredi, le ministère de la Santé a annoncé qu’un troisième cas avait été confirmé dans la capitale. Ce «proche parent» du patient parisien a également été placé en isolement.

Lire la suite

 

 

 

 

Coronavirus en Chine: un premier médecin meurt en luttant pour sauver des patients infectés

 

Alors que les autorités chinoises dépêchent des médecins militaires à Wuhan, au cœur d'une épidémie de pneumonie virale, un premier médecin est mort dans un hôpital de cette ville.

Lire l'article

LIRE AUSSI : Coronavirus : 56 millions de personnes confinées en Chine, premiers cas en France

 

 

 

 

Coronavirus : 56 millions de personnes confinées en Chine, premiers cas en France

 

Depuis un mois, le coronavirus apparu en Chine a fait 41 morts et contaminé près de 1 300 personnes, selon le dernier bilan livré par les autorités chinoises. Sur le total des malades, 237 sont dans un état critique, d’après les chiffres officiels. Transmissible entre humains, il inquiète les autorités du monde entier. Ces derniers jours, des cas ont été détectés dans une douzaine de pays, du Japon à la France en passant par l’Australie et les Etats-Unis. Le point sur la progression de l’épidémie.

Des médecins s’occupent de patients au sein de l’unité de soins intensifs de l’hôpital Zhongnan, à Wuhan, en Chine, le 24 janvier. Des médecins s’occupent de patients au sein de l’unité de soins intensifs de l’hôpital Zhongnan, à Wuhan, en Chine, le 24 janvier. XIONG QI / AP

En Chine, l’armée déploie du personnel médical à Wuhan

La grande métropole de Wuhan, épicentre de l’épidémie, est depuis jeudi coupée du reste du monde. Samedi 25 janvier, la zone de confinement a même été élargie à 56 millions de personnes, pratiquement toute la province du Hubei. Les trains sont à quai, les autoroutes fermées et à Wuhan, la circulation des véhicules à moteur non essentiels sera interdite à compter de samedi minuit (17 heures, à Paris). En dehors du Hubei, les autorités ont annoncé la mise en place de mesures de dépistage du virus dans tout le pays.

Lire la suite

 

Note : vu les moyens gigantesques déployés par les autorités chinoises (communistes) et l’annulation des festivités du nouvel an chinois. Je pense que l’épidémie a fait beaucoup, beaucoup plus de victimes que l'on nous dit

LIRE AUSSI : Coronavirus: la ville de Pékin annule les festivités du Nouvel An chinois

 

 

 

A Wuhan, 10 jours pour construire un hôpital : les images de l’incroyable chantier

 

Les images sont sidérantes. Plus d'une cinquantaine de tractopelles ont convergé ce vendredi vers un terrain vague à Wuhan, épicentre de l'épidémie de coronavirus qui sévit en Chine, où les autorités veulent bâtir un hôpital en une semaine.

Selon des photos d'agence et des images diffusés à la télévision, des dizaines d'engins de chantier étaient dès ce vendredi matin occupés à préparer le terrain.

Ici doit s'élever le nouvel hôpital de Wuhan (centre), la ville de 11 millions d'habitants au coeur de l'épidémie.

 

/AFP
/AFP  

Les travaux doivent être achevés en un temps record et l'hôpital, de 25.000 m2, ouvrira ses portes le 3 février, selon l'agence Chine nouvelle.

Il accueillera exclusivement des malades de la pneumonie virale d'origine inconnue qui a contaminé depuis décembre 830 personnes, dont 26 mortellement.

Lire la suite

 

 

 

Des Français bloqués à Wuhan évoquent une «atmosphère de fin du monde» depuis la mise en quarantaine

 

Des ressortissants français ont décrit comment Wuhan, métropole chinoise de 11 millions d’habitants, était devenue une ville fantôme depuis sa mise en quarantaine liée à l’apparition de l’épidémie de coronavirus.

Depuis jeudi 23 janvier, la ville de Wuhan a été mise en quarantaine par les autorités: les gares, routes et aéroports ont été fermés. Les habitants, quant à eux, se retrouvent confinés chez eux pour éviter tout risque de contamination. En cette période de Nouvel an chinois, Wuhan est étrangement silencieuse et vide, comme en témoignent les quelques expatriés Français bloqués là-bas.

Amélie y est étudiante depuis quatre ans. «J'ai fait les courses hier, les gens se sont rués dans les supermarchés pour faire des provisions. Il n'y avait plus de viande et quasiment plus de légumes», a-t-elle témoigné auprès du Parisien. Elle a ainsi préféré les pâtes et le riz pour tenir durant la mise en quarantaine.

(..)

«Je me sens prise au piège, un peu comme au Moyen Âge au temps des grandes pestes», a-t-elle affirmé. «Nous sommes en état de siège. C’est angoissant car on ne sait pas quelles seront les prochaines étapes, comme si nous étions dans un film de science-fiction dont on ne connaît pas l’épilogue».

Lire l'article

 

 

 

Nigéria : un chrétien exécuté par un garçon de 8 ans

 

L’Etat islamique filme l’exécution d’un chrétien nigérian… par un jeune garçon

Âgé de huit ans, le jeune djihadiste affirme que l’Etat islamique ne s’arrêtera pas “avant de venger tout le sang qui a été versé”.

L’horreur absolue. Une vidéo publiée par l’agence de presse Amaq de l’Etat islamique met en scène un jeune garçon d’environ huit ans qui exécute un prisonnier chrétien nigérian dans la région de Borno, au nord-est du pays, rapporte notamment le Daily Mail. Dans cette séquence, le jeune djihadiste met en garde les chrétiens du monde entier : « Nous ne nous arrêterons pas avant de nous venger de tout le sang qui a été versé ».

[…]

Valeurs Actuelles

 

Note : et silense radios dans les medias français (a part Valeurs actuelles)

 

 

Turquie : Au moins 18 morts dans un séisme de magnitude 6.8 à l'est du pays

 

Le 24 janvier

L’est de la Turquie a été frappée par un séisme de magnitude 6,8 sur l’échelle de Richter ce vendredi, d’après les autorités. Le bilan provisoire du séisme qui a touché vendredi l’Est de la Turquie se monte à au moins 18 morts, a indiqué l’Agence turque pour les situations d’urgence (AFAD).

En début de soirée, vers 20h55, la terre a tremblé dans le district de Sivrice, dans la province d’Elazig, selon l’agence gouvernementale des situations de catastrophe. L’institut américain USGS a mesuré la secousse à 6,7. L’AFAD a précisé que selon un bilan provisoire au moins quatorze personnes avaient perdu la vie, huit dans la province d’Elazig et six dans la province voisine de Malaty. Le ministre turc de l’Intérieur Suleyman Soylu a déclaré à l’agence officielle Anadolu : « Nous espérons qu’il n’y aura pas d’autres victimes ». Selon lui, des immeubles se seraient écroulés dans la région.

Lire la suite

 

 

 

Proche-Orient : Trump dévoilera son plan de paix d’ici mardi, Netanyahou et Gantz invités à Washington

 

Donald Trump va pouvoir mettre sa réputation de « deal maker » à l’épreuve. Le président américain a annoncé jeudi qu’il dévoilerait probablement son plan de paix pour le Proche-Orient – auquel a participé son gendre Jared Kushner – avant la visite mardi à Washington du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. « Nous le rendrons probablement public un peu avant », a déclaré Donald Trump à bord de l’avion présidentiel Air Force One. « C’est un excellent plan », a-t-il ajouté. « J’aimerais vraiment parvenir à un accord ».

La Maison Blanche a annoncé que Benjamin Netanyahou et son rival politique Benny Gantz se rendraient la semaine prochaine à Washington. C’est Mike Pence qui a invité Netanyahou lors de sa visite en Israël, et ce dernier a suggéré de convier son rival pour cette « oppurtunité historique ».

Lire la suite

 

 

 

Procès en destitution: Trump accusé d'être un "danger" pour la démocratie

 

Les procureurs démocrates au Sénat ont accusé, vendredi 24 janvier, Donald Trump d'être un "danger" pour la démocratie, dans un réquisitoire adressé autant aux électeurs américains qu'aux élus chargés de juger si le président mérite d'être destitué. Après deux jours à la barre, l'accusation a repris à la mi-journée sa présentation des reproches adressés au président, le troisième seulement de l'Histoire des Etats-Unis à subir un procès en destitution au Sénat.

Leur déroulé méthodique des faits, entrecoupé d'extraits vidéo, de références historiques et d'envolées lyriques a dressé un portrait peu flatteur de l'impétueux milliardaire républicain. "Le président a tendance à mettre ses intérêts avant ceux du pays : c'est 'Trump d'abord et pas l'Amérique d'abord'", a assené le procureur en chef Adam Schiff, élu de la Chambre des représentants, en référence au slogan de campagne de l'ancien magnat de l'immobilier.

Lire la suite

 

Note un procès voué a l'échec, mais les démocrates s'obstinent

 

 

 

 

Le Vatican évoque le sérieux "burn out" des religieuses

 

Le syndrome d'épuisement et de stress au travail des religieuses catholiques -  ou "burn out" - est désormais pris très au sérieux, d'autant que les abandons de vocation sont nombreux et ont conduit le pape à ouvrir un centre d'accueil à Rome pour des ex-soeurs, revèle un supplément de l'Osservatore Romano, journal officiel du Vatican.

Très soumises à leur hiérarchie, travaillant sans règles claires ou contrats de travail, parfois aussi victimes d'abus de pouvoir ou d'agressions sexuelles, le difficile quotidien des religieuses est à la Une de "Donne Chiesa Mondo", un supplément mensuel consacré aux femmes dans l'Eglise à paraître dimanche.

Le magazine y dévoile une initiative inédite de l'Union internationale des supérieures générales (UISG) qui a décidé d'instituer pour une période de trois ans une commission pour traiter ce phénomène du "burn out".

Lire la suite

 

 

 

Grèce : Des milliers de Grecs manifestent contre la présence de migrants. « Nous voulons récupérer nos vies et nos îles » (MàJ)

 

(…) Le slogan principal de cette journée d’action était : «Nous voulons récupérer nos îles, nous voulons récupérer nos vies».

«On ne peut pas sortir le soir, les gens se font poignarder», a témoigné à l’AFP l’un des manifestants sur le port de Mytilène, à Lesbos.

RT

 

 

 

 

Egypte : « la dhimmitude, bien qu’officiellement disparue, se fait ressentir au quotidien »

 

Une chrétienne a été égorgée dans la rue par un islamiste dans la banlieue du Caire, le 13 janvier dernier. Malgré des signaux positifs depuis l’arrivée au pouvoir du maréchal Al Sissi, le quotidien des coptes égyptiens reste difficile.

Vêtu d’une djellaba blanche, l’homme s’approche de sa victime par derrière et l’égorge. C’était lundi dernier, 13 janvier, dans la ville de Gizeh, dans la banlieue du Caire. « Je te massacre parce que tu n’es pas voilée », lance l’islamiste à sa victime, Catherine, une chrétienne copte, qui poursuit son chemin pendant quelques mètres avant de s’arrêter. Transportée à l’hôpital, elle a survécu à cette attaque, malgré 68 points de suture… « Il m’a agrippée avec son bras et a tiré ma tête fortement vers l’arrière, a confié cette chrétienne à la télévision égyptienne. En une seconde, il a mis un objet tranchant sur mon cou et m’a égorgée. »

« La dhimmitude, bien qu’officiellement disparue, se fait ressentir au quotidien »

Cet attentat n’est que le plus récent d’une longue série, dans un pays où les Coptes subissent la loi des minorités en territoires islamiques. « En Égypte, les coptes représentent entre 15 et 20 %
[…]

Valeurs actuelles

 

 

 

Londres : Muhammad R. attaque un policier à coups de machette (MàJ : condamné pour blessures volontaires graves mais pas pour tentative de meurtre)

 

24/01/2020

Un agresseur à la machette « arrogant et sans remords » qui a laissé un policier avec des fractures au crâne et des entailles profondes à la tête a été condamné à 16 ans de prison.
[…]
Muhammad Rodwan a été reconnu coupable jeudi à l’Old Bailey de blessures volontaires graves. Le jury l’a innocenté du chef de tentative de meurtre et de possession d’une arme offensive.
[…]

SkyNews

Un policier londonien a été grièvement blessé au cours d’une intervention, dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 août. Un homme âgé de 56 ans l’aurait frappé à la tête avec une machette. Le pronostic vital de l’officier n’est pas engagé. L’agresseur présumé a été interpellé.

[…]

Le policier parvient à utiliser son Taser

« Il était très agressif. Il a finalement tenté de repartir en remontant dans son fourgon. Une violente bagarre a alors éclaté. Il a sorti une machette et a frappé notre officier à la tête et au corps », a confié un responsable de la police londonienne précisant que la victime était grièvement blessée mais que ses jours n’étaient pas en danger.

Le policier touché a tout de même réussi à utiliser son pistolet à impulsion électrique contre son agresseur. Ses collègues ont ainsi pu interpeller le quinquagénaire.

[…]

Ouest France

[…]

Muhammad Rodwan, 56 ans, est accusé de tentative d’assassinat sur l’officier de police Stuart Outten, 28 ans.

Il est également accusé de possession d’arme et a été placé en détention provisoire pour comparaître devant la cour Old Bailey dans quatre semaines.

[…]

My London

 

 

 

 

Abdelmadjid Tebboune: «L'Algérie n'est pas une chasse gardée de la France»

 

Décortiquant les relations entre l’Hexagone et l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune a tenu à souligner qu’il existait «en France un lobby qui a une haine particulière contre l’Algérie». Il a toutefois indiqué que les deux pays avaient pris la décision de «tourner la page».

Pour la première fois après son élection, le Président algérien a accordé le 22 janvier un entretien télévisé à huit journalistes de médias publics et privés. Lors de celui-ci, il a été interrogé sur sa vision des relations franco-algériennes.

Abdelmadjid Tebboune a répondu que «l'Algérie avec sa nouvelle génération et direction [n'accepterait] aucune immixtion ou tutelle» de la part de la France.

«L'Algérie n'est pas une chasse gardée de la France. C'est un État libre qui décide seul de son avenir. Les Français savent très bien combien nous sommes sensibles à la question de la souveraineté nationale et surtout lorsqu’il s’agit de l’ancien colonisateur», a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

Note : qui a la haine de l'autre ?

Lire aussi: Zemmour a-t-il raison lorsqu'il affirme que l’hymne algérien désigne la France en ennemi ?

 

 

 

 

Un réseau de trafic de voitures démantelé, les voitures volées partaient vers l’Algérie

 

Les voitures étaient volées en France ou à l’étranger, maquillées puis expédiées vers l’Algérie. Un réseau très organisé de trafic de voitures a été démantelé lundi entre la région parisienne, l’Algérie et Marseille (Bouches-du-Rhône). Huit malfaiteurs présumés, âgés de 22 à 46 ans, pour la plupart connus de la police, ont été mis en examen ce vendredi par un juge de Nanterre pour « association de malfaiteurs criminelle et recel en bande organisée de vol en bande organisée ».

[…]
Lors des perquisitions, les policiers ont saisi 30 000 euros ainsi que deux fusils-mitrailleurs et du matériel sophistiqué utilisé pour voler et maquiller les voitures.

L’affaire démarre au printemps dernier lorsque deux passeurs algériens sont interpellés sur le port de Marseille, à bord d’une voiture volée, maquillée avec un certificat d’immatriculation provisoire. […]

Le Parisien

 

 

France : la marche tranquille de l’islamisme

 

Dans de multiples cités, les salafistes prennent peu à peu possession des rues, des commerces, des écoles… Sous l’Œil inquiet de nombreux musulmans selon Paris-Match.

Le groupe scolaire s’appelle Al-Andalus, du nom donné à la péninsule ibérique sous domination musulmane. C’est aussi le nom qu’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) a choisi pour sa filiale de communication sur Internet. Cette école privée à Saint-Denis, sous la direction de l’association du Centre d’enseignement génération avenir (Cega), est gérée par Mustapha Halloumi. L’imam salafiste, « défavorablement connu » des services de renseignement, a été écarté de sa mosquée, en 2012, par la mairie d’Epinay. Quatre ans plus tard, l’Education nationale lui a délivré un agrément… […]

Des quartiers populaires, déjà fragiles, se sont transformés en enclaves militantes, l’Etat a déserté, les solidarités anciennes se sont volatilisées. « Les milieux salafistes ou apparentés ont pris en charge les mécanismes de sociabilité longtemps structurés par le Parti communiste», écrit Bernard Rougier dans « Les territoires conquis de l’islamisme ». Des religieux jouent le rôle de « grands frères », conseillers, banquiers, référents. Et, comme à la grande mosquée de Sarcelles, limogent manu militari les réfractaires, souvent âgés. Leurs proies : des jeunes oisifs, sans emploi, en rupture scolaire et sociale, parfois délinquants. […]

Paris Match

 

 

 

 

Djihadisme: Vingt-deux ans de réclusion pour l'ex-recruteur Mourad Farès

 

L'ex-recruteur djihadiste Mourad Farès a été condamné à 22 ans de réclusion.
L'ex-recruteur djihadiste Mourad Farès a été condamné à 22 ans de réclusion. — Benoit PEYRUCQ / AFP

Il avait été arrêté en Turquie en 2014. L’ex-recruteur djihadiste Mourad Farès, 35 ans, a été condamné vendredi soir à Paris à 22 ans de réclusion criminelle pour avoir incité des dizaines de jeunes à partir faire le djihad en Syrie et pour y avoir dirigé un groupe de combattants francophones.

La cour d’assises spéciale a assorti cette condamnation, conforme aux réquisitions de l’avocate générale, d’une période de sûreté des deux tiers. Mourad Farès, qui avait fui la Syrie à l’été 2014, un an après son arrivée, est resté impassible dans le box à l’énoncé du verdict. La représentante de l’accusation avait appelé à sanctionner son rôle « déterminant » dans l’embrigadement de nombreux jeunes, voire très jeunes, et fustigé chez l’accusé l’absence d’un « réel repentir ».

Des « regrets »

Vendredi, « pour la première fois » depuis son incarcération en France en septembre 2014, Mourad Farès avait exprimé ses « regrets », mais il a « une responsabilité plus importante que celle qu’il a accepté d’endosser », avait estimé la magistrate.

Lire la suite

 

 

 

Elle «aurait dû un petit peu se taire»: le dirigeant du CFCM s’en prend à la lycéenne Mila

 

Le délégué général du CFCM, Abdallah Zekri, a invité la lycéenne française Mila, victime de cyberharcèlement à cause de ses critiques contre l’islam, à assumer ses responsabilités. «Cette jeune fille aurait dû un petit peu se taire au lieu de raconter ça», a-t-il annoncé sur RMC.

Le 24 janvier, le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri, s’est de nouveau exprimé sur la situation de l’adolescente française Mila, menacée de mort sur Internet pour ses critiques contre l’islam.

«Cette jeune fille aurait dû un petit peu se taire au lieu de raconter ça. Les insultes, je ne les accepte pas, que ce soit pour la religion musulmane, juive, catholique, peu importe. Mais je pense que ça a été d'une vulgarité impossible. Moi, je ne peux pas accepter ce qu'elle a dit. Maintenant, elle assume ses responsabilités.»

Lire la suite

#JeSuisMila - "Je pense qu'elle aurait du se taire !! On a le droit de critiquer une religion mais pas de l’insulter !! Ça a été d'une vulgarité impossible !!" Abdallah Zekri, délégué général du CFCM #GGRMC

VIDEO

 

(…) Lorsque les chroniqueurs de Sud Radio lui ont fait remarquer que Mila avait réagi, certes avec outrance, à des insultes, le délégué général du CFCM a affiché ses doutes : « Est-ce qu’on lui a dit ‘sale française’ ? Ou est-ce qu’elle le dit pour se faire plaindre ? Vous la croyez, cette fille-là ? Moi je ne la crois pas. » Quand l’avocate Yael Mellul indique à Zekri qu’il peut difficilement dire que Mila « n’a que ce qu’elle mérite« , celui-ci rétorque : « Si, je le dis. Elle l’a cherché, elle assume. Les propos qu’elle a tenus, je ne peux pas les accepter. »

Marianne

 

 

Macron refuse qu'on parle de dictature, ses adversaires lui répondent

 

Emmanuel Macron a déclenché la colère de ses opposants politiques après un entretien accordé au Monde, au Figaro et à Radio J.

(..)

La palme de la meilleure formule est décernée à Olivier Besancenot. “On a une petite suggestion pour lui: qu’il teste la démocratie”, a tancé l’ancien candidat du NPA à la présidentielle.

Lire l'article et voir vidéo

 

 

 

«Malaise identitaire français»: à qui la faute?

 

Identité: le mot fait peur. Il est à l’origine d’innombrables polémiques en France. Peut-on résoudre cette crise pressante? Entretien-choc avec l’essayiste Paul-François Paoli.

La France souffre et ne veut pas se taire. Elle fait aujourd’hui face à ses contradictions, accumulées depuis plus de deux siècles. Son identité, son caractère propre, est source de vives tensions: elle n’est plus évidente. La moindre saillie d'Eric Zemmour, ou tweet de Rokhaya Diallo, suffit à mettre le feu au poudres et ne saurait être calmée par le républicanisme affiché par nos dirigeants. Jusqu’à menacer l’existence même d'un peuple?

Révolutionnaires et francs-maçons «universalistes» en butte avec des héritiers de mai 68 relativistes, mais aussi libéraux de droite et élites mondialisées: l’essayiste Paul-François Paoli, chroniqueur au Figaro Littéraire, n’épargne pas grand monde. Dans son dernier ouvrage, Aux sources du malaise identitaire français (L’artilleur, 2020), il dissèque les causes de ce qu’il estime être le malheur français contemporain. Quelles pistes ouvre-t-il pour y mettre un terme?

Parade-Riposte, une émission dirigée par Édouard Chanot.

Source

 

 

 

Agressions verbales antisémites à Toulouse : les plaintes ont progressé de 170 % en neuf mois après une sensibilisation sur la question

 

Quand l’auteur d’un documentaire sur l’antisémitisme explique « avoir rencontré de vraies difficultés » à obtenir des témoignages « face caméra » à Toulouse, comment ne pas s’interroger ? « Les gens ont peur d’être identifiés comme juif », prévient Marc Friedman, longtemps vice-président du CRIF qui a accompagné le réalisateur […]
Dans un sondage publié mardi, 70 % des Français juifs disent « avoir été victimes d’acte antisémite ». […]

« C’est insidieux », regrette Nicole Yardini, figure pondérée de la communauté. « Il faut se promener dans les rues de Toulouse avec un juif visible pour se rendre compte de cette réalité », dit-elle. Injures, crachats, gestes déplacés. « Et ne nous trompons pas, ces actes insupportables peuvent venir de n’importe qui », prévient cette femme.
[…]

« Ce qui remonte principalement, c’est plutôt des agressions verbales mais cela reste inadmissible », confie un membre du parquet. Les plaintes ont progressé de 170 % (!) en seulement neuf mois grâce à la sensibilisation sur cette question. Pourtant les représentants de la communauté toulousaine l’affirment : « Beaucoup de victimes d’acte antisémite n’osent pas déposer plainte ».

« Dans le magma de l’antisémitisme, beaucoup de choses se mélangent : l’antisionisme, la défense de la Palestine, les extrêmes de droite et de gauche…, confie un témoin.
[…]

 

 

Commenter cet article