Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 25 mai 2017

 

 

Huit suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de Manchester

 
 

Trois jours après l’attentat-suicide survenu à Manchester (Royaume-Uni), deux hommes ont été arrêtés jeudi 25 mai au matin, tandis qu’une femme qui avait été interpellée mercredi a été libérée sans inculpation, a annoncé la police britannique. Ces nouvelles arrestations portent à huit le nombre d’hommes actuellement en garde à vue dans le cadre d’une enquête s’orientant vers « un réseau ».

Par ailleurs, le niveau d’alerte a été relevé et les vingt-deux morts ont été identifiés. Une minute de silence sera observée jeudi dans tout le Royaume-Uni. Le point sur la situation.

Selon le chef de la police de Manchester, « il est très clair que l’enquête porte sur un réseau », au regard du mode opératoire de l’attaque qui a fait vingt-deux morts et cinquante-neuf blessés lundi soir au Manchester Arena à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, diva du R’n’B et coqueluche des adolescents

Lire la suite

 

 

 

Attentat de Manchester : le frère du terroriste était au courant du projet d’attentat, le père arrêté en Libye

 

Selon les forces de sécurité libyennes, le frère de l’auteur présumé était au courant du projet d’attentat commis par Salman Abedi.

Le frère de l’auteur présumé de l’attentat de Manchester a admis après son arrestation avoir été au courant de la préparation de l’attaque et être lui aussi membre de l’organisation État islamique (EI), a indiqué mercredi une unité des services de sécurité libyens.

Arrêté la veille au domicile familial, Hachem A., « a indiqué qu’il appartenait à l’EI avec son frère Salman A. (…) et a reconnu qu’il était présent en Grande-Bretagne durant la période de préparation de l’attentat », affirme sur sa page Facebook la Force de dissuasion, qui fait office de police loyale au gouvernement d’union nationale (GNA).

Le père arrêté mercredi en Libye. Mercredi, c’est le père de l’auteur présumé qui a été arrêté à Tripoli, la capitale libyenne. « Le père Ramadan A. vient d’être arrêté lui aussi », au lendemain de l’arrestation de Hachem, frère de l’auteur présumé de l’attentat, a indiqué Ahmed Ben Salem, un porte-parole de la Force de dissuasion. (…)

Europe 1

 

 

 

 

Lille (59) : Opération antiterroriste, 2 femmes interpellées, elles étaient « prêtes à passer à l’action » (MàJ)

 

Une source proche du dossier explique que les deux jeunes femmes, d’une vingtaine d’années, habitaient chez leurs parents, et communiquaient beaucoup via plusieurs réseaux sociaux. Elles étaient ciblées depuis environ une semaine. Des contacts de plus en plus fréquents avec la Syrie auraient été interceptés par les enquêteurs. (France 3)

Plus récemment, les jeunes femmes se seraient réjouis sur ces mêmes réseaux sociaux que des enfants aient été tués dans l’attentat de Manchester, qui a coûté la vie à 22 personnes et blessé des dizaines d’autres. Elles auraient alors affirmé être elles aussi « prêtes à passer à l’action ».

Ce mercredi matin, la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) a effectué une descente à Lille, notamment dans le quartier de Moulins. Le RAID a fait sauter la porte d’une maison. Deux femmes ont été interpellées à des endroits différents. Elles ont été placées en garde à vue. Le parquet antiterroriste de Paris pilote l’enquête.

(…) La Voix du Nord

 

 

 

Aux Philippines, l’Etat islamique en passe de conquérir des villes

 

L’armée philippine se heurte à la violence des sympathisants de l’Etat islamique dans le sud du pays. Les combats ont déjà fait plusieurs morts ces derniers jours. Mardi, ils ont saccagé la ville de Marawi, obligeant le président Rodrigo Duterte à décréter le régime d’exception dans toute la région de Mindanao, au sud de l’archipel.

Les combattants islamistes sont retranchés dans des immeubles résidentiels, ont placé des bombes artisanales dans les rues et ont pris une quinzaine de catholiques en otages. Un chef de la police a aussi été capturé et décapité. Une grande partie des 200.000 habitants de la ville ont pris la fuite.

Les combats de Marawi ont éclaté après un raid des forces de sécurité contre une cache supposée d’Isnilon Hapilon, considéré comme le chef de l’EI aux Philippines. Les Etats-Unis, qui présentent Isnilon Hapilon comme un des terroristes les plus dangereux du monde, ont mis sa tête à prix cinq millions de dollars. D’après des sources militaires de l’AFP, les djihadistes ne sont que 50 ou 100, mais ils résistent à l’armée. Lors de l’opération de mardi, des dizaines de combattants sont accourus pour repousser les forces de sécurité, avant de semer le chaos en brandissant des drapeaux noirs de l’EI.
Ils ont également pris d’assaut deux prisons et une centaine de détenus sont désormais en cavale, d’après Mujiv Hataman, gouverneur d’un district musulman autonome qui comprend Marawi. Les islamistes ont incendié de nombreux bâtiments, y compris une église et une université. Face à cette situation et pour « protéger la population », Rodrigo Duterte a menacé mercredi d’étendre la loi martiale à tout le pays. […]

Le JDD

 

 

Donald Trump révèle une information confidentielle au président philippin
 

 

Donald Trump a informé le président philippin Rodrigo Duterte que les Etats-Unis avaient envoyé deux sous-marins nucléaires au large de la Corée du Nord, rapporte le New York Times mardi 23 mai. Une information qui soulève de nouvelles questions sur la capacité du président américain à traiter de sujets confidentiels.

Cet échange entre les deux chefs d’Etat a eu lieu par téléphone le 29 avril. Selon le verbatim de la conversation, rédigé par les services philippins, Trump a déclaré à Duterte que les Etats-Unis avaient « une grande puissance de feu là-bas ». Et le président américain de détailler : « Nous avons deux sous-marins  les meilleurs du monde. Nous avons deux sous-marins nucléaires, non pas que nous voulions nous en servir du tout. »

« Fou avec des armes nucléaires »

Lors de cette conversation téléphonique, Donald Trump a aussi qualifié le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un de « fou avec des armes nucléaires ».

Lire la suite

 

 

 

La Turquie règle ses comptes avec l'Autriche au sein de l'Otan

 

Recep Tayyip Erdogan a reconnu qu'Ankara opposait son veto au partenariat de l'Otan avec l'Autriche à cause de l'opposition de Vienne à son adhésion à l'UE.

La Turquie a bloqué les programmes de partenariat de l'Otan avec l'Autriche en raison du fait que Vienne était hostile à l'adhésion d'Ankara à l'Union européenne, a déclaré mercredi le Président turc Recep Tayyip Erdogan.

« Celui qui bloque l'autre sera bloqué à son tour », a indiqué le dirigeant turc en réponse à la question d'un journaliste portant sur les mesures adoptées par Ankara contre Vienne au sein de l'Alliance atlantique.

Lire la suite

 

 

 

Renforts arabes: des mercenaires arrivent sur la ligne de contact dans le Donbass

 

La république populaire autoproclamée de Lougansk a annoncé l'arrivée de plus de 40 mercenaires en provenance de pays arabes sur la ligne de contact dans le Donbass, venus soutenir les troupes ukrainiennes.

Une quarantaine de mercenaires arabes ont débarqué sur la ligne de contact dans le Donbass, près d'un checkpoint, pour combattre aux côtés des forces de Kiev, a annoncé mercredi le porte-parole de la Police populaire de la République de Lougansk (RPL), Andreï Marotchko.

« Nous avons enregistré la venue de quelque 45 mercenaires arabes dans le village de Stanista Louganskaya », a-t-il affirmé aux journalistes.

Selon lui, les mercenaires étrangers sont venus afin de lancer une opération d'insurrection et de subversion sur le territoire de la république.

« L'ambiance dans la zone contrôlée par la Police populaire de la RPL n'a pas considérablement changé et reste tendue », a poursuivi le porte-parole, soulignant que la police se focalisait sur la sécurité en premier lieu. « Nous respectons le régime du silence et les accords de Minsk. »

Lire la suite

 

 

Un navire américain dans les eaux revendiquées par la Chine
 
 
Le navire américain, le USS « Dewey », est passé mercredi à moins de 12 milles nautiques de Mischief Reef, un îlot revendiqué par la Chine dans l’archipel des Spratley.
 
Un navire militaire américain est passé près d’un îlot revendiqué par Pékin en mer de Chine méridionale, dans une opération destinée à démontrer la « liberté de navigation » dans ces eaux contestées, a affirmé mercredi 24 mai un responsable américain.

Le navire américain, le USS Dewey, est passé « à moins de 12 milles nautiques » de Mischief Reef, un îlot revendiqué par la Chine dans l’archipel des Spratley, a précisé ce responsable. Il s’agit de la première opération de ce type de l’administration Trump. Elle a eu lieu tôt jeudi matin heure locale, selon le responsable américain.

L’initiative a provoqué la colère de Pékin, dont l’administration Trump essaie pourtant actuellement de se rapprocher sur le dossier nord-coréen. Lors d’un point de presse jeudi, le porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, Lu Kang, a fait part « du fort mécontentement et de la forte opposition » de la Chine à la suite de cette action de la marine américaine effectuée « sans permission ».

Lire la suite

La Chine appelle la marine américaine à arrêter les provocations en mer de Chine méridionale et à respecter sa souveraineté et son intégrité territoriale, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang.

La diplomatie chinoise a réagi à l'apparition du destroyer américain USS Dewey en mer de Chine méridionale à 12 milles nautiques (un peu plus de 22 kilomètres) de l'archipel des Spratleys, revendiqué par la Chine, mais aussi par plusieurs autres pays de la région.

« De telles actions de la marine des États-Unis sapent la souveraineté nationale et les intérêts de la sécurité, elles peuvent conduire à des incidents imprévus en mer et dans les airs. Nous exprimons notre mécontentement extrême et nous protestons contre de telles actions… Nous appelons les États-Unis à corriger cette erreur et à éviter de nouvelles provocations », a déclaré le diplomate lors d'un point de presse.

Lire la suite

 

 

 

En Europe et aux USA, qui a peur des grands méchants Russes? Un sondage répond.

 

Tandis que l’Otan entame des manœuvres militaires en Pologne et déploie des bataillons supplémentaires dans les pays baltes pour contrer la supposée agression russe, une bonne partie des Français, Allemands et Italiens pensent que la question de la prétendue menace russe est close, a révélé un sondage IFOP réalisé à la demande de Sputnik.

En juin 2016, l'Otan a annoncé le déploiement de quatre bataillons dans les pays baltes, en Lituanie, Lettonie, en Estonie, et en Pologne pour protéger les pays contre une potentielle « agression russe ». Toutefois, les résultats du sondage IFOP réalisé à la demande de Sputnik démontrent qu'une bonne partie des Européens ne s'attend pas du tout à une intervention russe dans ces pays.

La majorité des personnes interrogées en Italie et en Allemagne (69 % et 60 %), ainsi que 47 % des Français ne sont pas d'accord avec l'affirmation que la Russie envisage une intervention en Pologne et dans les pays baltes. Les Américains et les Britanniques ont néanmoins une opinion contraire: la majorité des habitants de ces pays jugent possible une intervention russe, à 55 % des personnes interrogées aux les États-Unis et 43 % au Royaume-Uni.

Lire la suite

 

 

« Elle est complètement givrée ». Jean-Luc Mélenchon insulte Jeanne d’Arc

 

 

Seynod (74) : une collégienne aspergée de liquide inflammable et grièvement brûlée

 

A Seynod (21 000 hb, Haute-Savoie), une collégienne a été aspergée de liquide inflammable et grièvement brûlée, le pronostic vital d’une jeune fille engagé.

La victime serait touchée au visage, au dos et aux épaules. Selon la direction du collège, des personnels de l’établissement sont immédiatement intervenus pour éteindre les flammes. Un assistant d’éducation a été lui-même brûlé en portant secours.

«Il semble qu’il préexistait depuis quelque temps un litige entre les deux jeunes filles qui était connu de l’établissement», a précisé Mme Denizot, la procureure de la République d’Annecy.

Le Dauphiné

 

 

 

 

 

Une trentaine de morts dans un naufrage en Méditerranée

 

 

 

 

Un homme interpellé par Tsahal lors de la Journée de Jérusalem

La Journée de Jérusalem a été marquée par de nombreux incidents dont un a été filmé : des forces de sécurité israéliennes ont retenu un homme à l'intérieur de la mosquée al-Aqsa, la plus grande mosquée de Jérusalem, située dans la Vielle Ville.

Commenter cet article