Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 

Le quatrain du jeudi, le Grand Monarque avec les russes

 

 

C 10  - Q 86
Comme un gryphon viendra le Roy d'Europe,
Accompagné de ceux d'Aquilon,
De rouges & blancs conduira grand troupe,
Et iront contre le Roy de Babylon.

 

Comme un griffon viendra le Grand Monarque d'Europe,
Accompagné de ceux d'Aquilon (les Russes),
De russes & d’occidentaux conduira grand troupe,
Et ils iront tous contre
le Roi de Babylone.

 

Rappelez vous se que j'ai écris sur "Aquilon", qui est un "vent du nord" et qui désigne pour la majorité des interprètes de Nostradamus, la Russie

Le roi de Babylone, peut très bien être l'Iran, car l'Irak  comme l"Iran ont eu pendant des siècles de nombreuses histoires en commun

L'empire achéménide

L'Empire parthe

L'empire sassanide

Et même après, a l’époque de l'Islam, ces deux "pays" ont toujours été lié  (voir histoire de l'Iran/Perse)

"Comme un griffon viendra le Grand Monarque d'Europe" Je poste l'image d'un griffon, une créature mythologique

Vers une guerre de religion, infos du 8 septembre 2022

 

___________________________________

Les Infos du 8 septembre 2022

 

 

Guerre en Ukraine en DIRECT : L'armée ukrainienne revendique des percées dans le Nord, le Sud et l'Est...

 

L’ESSENTIEL

  • Lors d’un forum économique dédié à l’Asie à Vladivostok, ville située à l’extrémité orientale de la Russie, Vladimir Poutine a nié utiliser le gaz comme une « arme », alors que les livraisons via Nord Stream sont à l’arrêt depuis plusieurs jours.
  • Selon la sous-secrétaire générale des Nations unies pour les droits de l’Homme, il existe des « accusations crédibles » d’enfants seuls transférés de force d’Ukraine vers la Russie afin d’être adoptés par des familles russes.
  • La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé ce mercredi aux Etats membres un plafonnement du prix du gaz russe livré à l’UE. L’idée est de « réduire les revenus de la Russie », qui s’en sert pour « financer cette guerre atroce », dénonce la cheffe de l’exécutif européen. Une sanction qui pourrait avoir de lourdes conséquences à long terme.
Vers une guerre de religion, infos du 8 septembre 2022

 

14h35 : L’armée ukrainienne dit avoir repris 20 localités aux Russes dans la région de Kharkiv

 L’armée ukrainienne a affirmé jeudi avoir repris plus de 20 localités contrôlées par Moscou dans la région de Kharkiv, dans le nord-est, où elle dit avoir réalisé une percée de 50 km dans les défenses russes. « Les unités militaires ont pénétré les défenses ennemies sur une profondeur de 50 km. Au cours des opérations actives menées dans la direction de Kharkiv, plus de 20 localités ont été libérées », a indiqué lors d’une conférence de presse Oleksiï Gromov, un haut responsable de l’état-major ukrainien.

 

 

13h55 : Joe Biden organise ce jeudi un entretien avec des alliés des Etats-Unis

Le président américain Joe Biden réunit ce jeudi les alliés des Etats-Unis pour un entretien à distance consacré à l’Ukraine, a fait savoir un responsable de la Maison Blanche, qui n’a pas souhaité être identifié. La réunion a pour objectif de « souligner notre soutien continu à l’Ukraine alors qu’elle se défend contre l’agression russe », selon la même source, qui n’a pas voulu préciser l’horaire exact de l’entretien, ni les participants.

 

12h48 : Les finances russes loin d’être sapées

Les sanctions occidentales prises dans la foulée de l’intervention militaire en Ukraine « n’ont pas réussi à saper la stabilité financière » de la Russie, a déclaré jeudi son Premier ministre, Mikhaïl Michoustine. « Des sanctions inédites ont été imposées à notre pays. Mais leur objectif principal n’a pas été atteint par leurs initiateurs », a encore déclaré Michoustine lors du Forum financier de Moscou.

« Le gouvernement, avec la Banque centrale russe, a réussi à atténuer considérablement l’impact négatif des actions hostiles contre nos citoyens et nos entreprises », s’est-il satisfait devant de nombreux décideurs économiques. « Contrairement aux craintes initiales, les investissements ont augmenté au deuxième trimestre, (…) de 4 % », a-t-il détaillé.

 

12h22 : Le chef de la diplomatie américaine en visite surprise à Kiev pour discuter de l'aide militaire

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken est arrivé jeudi à Kiev pour une visite surprise lors de laquelle il sera question des quelque 2,7 milliards de dollars d'assistance militaire à l'Ukraine et ses voisins pour faire face à la Russie.

Anthony Blinken a fait le voyage en secret, pour cette seconde visite dans la capitale ukrainienne depuis le début de l'invasion russe le 24 février.

 

 

11h47 : Les Etats-Unis annoncent une nouvelle aide de deux milliards de dollars pour l'Ukraine et ses voisins

Les Etats-Unis ont approuvé jeudi une nouvelle tranche de deux milliards de dollars d'aide à l'Ukraine et ses voisins, sous forme de prêts et subsides pour acheter des armes américaines, en pleine contre-offensive de Kiev.

Selon le département d'Etat américain, cette aide s'ajoute aux 675 millions de dollars de soutien direct en livraison d'armements à l'Ukraine, annoncé jeudi par le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Lloyd Austin.

 

11h16 : D’autres pays, dont l’Allemagne, devraient eux aussi annoncer de nouvelles aides

Elles vont être annoncées lors de cette cinquième réunion du Groupe de contact sur la défense ukrainienne, à l’invitation du ministre américain, qui est destinée ce jeudi à témoigner de « l’unité et la solidarité » des alliés de l’Ukraine, selon le chef d’état-major américain, le général Mark Milley.

 

10h59 : Les Allemands auront du chauffage cet hiver

Que les Allemands se rassurent : ils auront du chauffage cet hiver. Les niveaux de stockage de gaz « sont supérieurs à 85 %, ce qui est nettement plus élevé qu’à la même époque l’année dernière », a souligné le chancelier Olaf Scholz, vantant les accords gaziers conclus avec la France, les Pays-Bas et la Belgique, devant le Bundestag. « Nous sommes dans une situation où nous pouvons dire que nous allons passer cet hiver malgré toutes les tensions, avec les préparatifs que nous avons faits, ce que personne n’aurait pu garantir il y a trois, quatre, cinq mois », rassure-t-il.

 

9h15 : Les alliés de l’Ukraine réunis à nouveau pour coordonner leurs livraisons d’armes ​

Les alliés de Kiev se réunissent jeudi en Allemagne pour continuer à coordonner leur aide militaire à l’Ukraine qui mène depuis la semaine dernière une contre-offensive dans le sud du pays pour en déloger les forces russes.

Cette cinquième réunion du Groupe de contact sur la défense ukrainienne, qui se tient à l’invitation du ministre américain de la Défense Lloyd Austin sur la base américaine de Ramstein, dans l’ouest du pays, est destinée à témoigner de « l’unité et la solidarité » des alliés de l’Ukraine, a indiqué le chef d’état-major américain, le général Mark Milley.

DIRECT

 

 

 

 

La centrale de Zaporojié: l’AIEA est au courant de tirs par Kiev mais n’"ose" pas les reconnaître

 

Suite à son inspection de la centrale de Zaporojié, le directeur général de l’AIEA ne s’est pas risqué à révéler les bombardements par Kiev du site, estime la diplomatie russe, qui entend discuter avec l’organisation des détails de son rapport présenté à l’Onu.

Après avoir visité la centrale nucléaire de Zaporojié, le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) n’a pas eu le courage de révéler que la centrale était frappée par l’armée ukrainienne, a déclaré ce 7 septembre Dmitri Polianski, l’ambassadeur russe adjoint à l'Onu.

"Je pense que tous ceux qui ont regardé la réunion d’hier du Conseil de sécurité sur la centrale de Zaporojié, que nous avons demandée, n’avaient initialement aucune illusion sur ses résultats. Il était difficile d’imaginer que M.Grossi oserait soudainement admettre l’évidence: la centrale est bombardée par l’Ukraine, mettant ainsi en péril la sécurité de toute l’Europe", a-t-il écrit sur sa chaîne Telegram.

Il est clair que les experts de l’AIEA savent que l’armée de Kiev ne cesse de frapper le site nucléaire. Pourtant l’agence ne peut pas "se permettre" de déclarer cela à haute voix, comme l’on peut voir dans le rapport de l’organisation, a également estimé Mikhaïl Oulianov, représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne.

M.Oulianov a annoncé aussi qu’il rencontrera Rafael Grossi pour lui demander des précisions sur le projet d’une zone sécurisée autour de la centrale proposée par l’AIEA dans son rapport.

Une délégation conduite par le directeur de l'agence, Rafael Grossi, s’est rendue dans la centrale nucléaire le 5 septembre dernier. Après le départ de la mission, deux représentants de l'AIEA y sont restés de manière permanente.

Source Spoutnik (traduction)

 

 

 

Les politiciens occidentaux "ont une mentalité d’adolescent", estime Karin Kneissl

 

Les dirigeants occidentaux laissent leurs émotions personnelles aller à l’encontre de leur devoir professionnel, confie à Sputnik l’ancienne cheffe de la diplomatie autrichienne. Selon elle, il s'agit plutôt d'une mentalité d’adolescent que d’adulte.

La politique de certains pays, mise en œuvre par leurs responsables actuels, ressemble à un comportement d’adolescent et ignore les intérêts nationaux de ces États, a déclaré à Sputnik l’ancienne ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl, en marge du Forum économique oriental à Vladivostok.

Vers une guerre de religion, infos du 8 septembre 2022

"Je dois admettre avec regret que dans de nombreuses capitales occidentales, les politiciens ont une mentalité d’adolescent, ils pensent à leur indignation émotionnelle, au lieu de penser à la politique des intérêts nationaux", a-t-elle lancé.

Pour Mme Kneissl, à la différence de la crise entre l’UE et la Russie, le développement des relations russo-turques est beaucoup plus équilibré, malgré les intérêts parfois divergents des deux pays. Le dialogue entre Moscou et Ankara est mené de manière responsable, en tenant compte des besoins réels des populations.

Outre son poste en tant que Première ministre autrichienne (2017-2019), Karin Kneissl a également été membre du Conseil d’administration de l’entreprise pétrolière russe Rosneft. Elle a dû démissionner en mai après un an de travail. Plus tard, elle quitta l’Autriche. Dans une interview accordée à Sputnik en juillet, elle a déclaré avoir été visée par de nombreuses menaces. Actuellement, Mme Kneissl habite au Liban.

Une politique occidentale "coloniale"

Dans son discours au Forum, le Président russe a également qualifié la politique de l’Europe dans le domaine de la sécurité alimentaire de "coloniale".

Vladimir Poutine a souligné que la quasi-totalité des céréales exportées par l'Ukraine n'avaient pas été envoyées vers des pays en développement ou dans le besoin, mais vers l'UE.

Le Forum économique oriental a lieu du 5 au 8 septembre sur le campus de l'Université fédérale d'Extrême-Orient sur l'île Rousski à Vladivostok.

Source Spoutnik (traduction)
 
 

Note : Et Macron est-il un ados ou un attardé ! En tous cas Zemmour  dit que "c'est un adolescent qui n'est pas fini" et Onfray affirme en 2017   "Il faudrait que ce petit garçon devienne un adulte"

Quand je pense que nous approchons qu'une guerre mondiale, et que nous avons ce charlot  comme "président"

 
Vers une guerre de religion, infos du 8 septembre 2022

 

 

L’Albanie accuse l’Iran de cyberattaque et annonce la rupture des liens diplomatiques

 

Pour Edi Rama, il s’agit d’une réponse “extrême, mais proportionnée au danger qu’a représenté cette cyberattaque”.

Le premier ministre albanais, Edi Rama, à Belgrade, en Serbie, le 2 septembre 2022.

Mercredi 7 septembre, par le biais d’une allocution à la télévision, le Premier ministre albanais a annoncé que son pays rompait ses relations diplomatiques avec l’Iran. Un choix obligé, selon Rama, puisqu’une enquête prouverait par des “preuves irréfutables” que, le 15 juillet, Téhéran “a engagé quatre groupes pour monter une attaque contre l’Albanie”.

“Il n’y a pas eu d’effacement irréversible de donnés”

Le Premier ministre a ensuite livré davantage de détails sur les objectifs présumés de cette cyberattaque, qui aurait dû “détruire l’infrastructure numérique du gouvernement” et permettre “le vol de données et de communications électroniques des systèmes gouvernementaux”, rapporte la BBC.

Heureusement, “cette attaque n’a pas atteint son objectif, et il n’y a pas eu d’effacement irréversible de donnés”, a tenu à rassurer Rama, qui a tout de même ordonné au personnel diplomatique iranien de quitter le pays sous vingt-quatre heures. Pour l’instant, Téhéran n’a pas encore fait de commentaire sur cette décision.

Une première dans l’histoire des relations diplomatiques

De son côté, le média britannique ne semble pas surpris par cette affaire et rappelle que “les relations entre l’Iran et l’Albanie sont tendues depuis que Tirana a offert [en 2013] l’asile à des milliers de dissidents iraniens” issus de l’Organisation des moudjahidin du peuple d’Iran (OMPI).

À partir de ce moment, analyse La Repubblica, la tension est montée progressivement entre les deux pays, jusqu’à cette décision de Tirana, qui, selon le journal italien, a une portée historique. En effet, “c’est la première fois qu’un pays rompt ses relations diplomatiques avec un autre à cause d’une attaque informatique”. Cette rupture, note aussi en guise de conclusion le média transalpin, “est une décision prise par un pays membre de l’Otan”, c’est pourquoi elle doit être lue comme “un signal envoyé par l’Occident au régime de Téhéran”.

Source

 

 

 

 

Nice : Le conducteur Tunisien d’un véhicule volé tué après un refus d’obtempérer, deux policiers blessés (MàJ : 21 mentions au fichier des antécédents judiaires pour vol, stups, extorsion, dégradations…)

 

 

 

Michel Onfray au sujet de l’insécurité : « Ce sont toujours les mêmes qui agressent et toujours les mêmes qui sont agressés. Je crois qu’il y a une guerre civile à bas bruit, qui est menée que par un seul camp. »


CNews : Punchline du 07/09/2022

 

 

L’élu de La Courneuve (93) aux 21 condamnations, Mohamed Bekhtaoui, à nouveau en garde à vue, il a mordu au mollet deux policiers

Mohamed Bekhtaoui a été arrêté pour défaut de permis de conduire en récidive. Avec 21 mentions à son casier, ce n’est pas la première fois qu’il connaît des déboires judiciaires. Un de ses frères et sa mère ont également été mis en garde à vue. Lors de la perquisition au domicile familial, l’élu a mordu au mollet deux policiers qui tentaient de le maîtriser.

Les années se suivent et se ressemblent pour Mohamed Bekhtaoui, 39 ans. Ce conseiller municipal d’opposition, ex-UPR (l’Union populaire républicaine du souverainiste François Asselineau), de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) a été placé en garde à vue en deux étapes depuis lundi 5 septembre. « Il lui est reproché des infractions routières », indique le parquet de Bobigny. Plus précisément, un défaut de permis de conduire en état de récidive légale.

Lundi, lors de la perquisition au domicile familial, à la cité des Fleurs, il a mordu au mollet deux policiers qui tentaient de le maîtriser. Ce mardi, son frère et sa mère l’ont rejoint en garde à vue pour des injures et menaces de mort. Elle a fait l’objet d’une ordonnance pénale. Le frère a vu sa garde à vue prolongée.

D’abord jugé « irresponsable »… puis en bonne santé mentale

Ce même mardi, un psychiatre a examiné l’élu et l’a déclaré « irresponsable, dangereux pour lui et pour les autres ». Il a donc été transféré aux urgences psychiatriques. Un nouveau diagnostic a conclu au contraire à son excellente santé mentale. Mohamed Bekhtaoui a donc de nouveau été placé en garde à vue, ce mercredi après midi.

Il a saisi ses quelques moments de liberté pour publier une vidéo sur sa page Facebook, où il lance un anathème contre les policiers de La Courneuve et sa commissaire. « Mme la commissaire, nous les Bekhtaoui nous aurons jamais peur de vous et nous vous demanderons d’aller faire vos magouilles ailleurs (…) », écrit-il. Sur la vidéo, il renchérit : « Honte à vous Mme la commissaire, vous devez démissionner, je ne vous lâcherai pas (…). Les policiers m’ont massacré devant ma mère. La police de La Courneuve s’acharne sur moi. »

[…]

 

Le Parisien

 

 

Émeutes à Leicester (Royaume-Uni) : De graves affrontements ont éclaté entre Musulmans et Hindous, une “réunion d’urgence” s’est tenue entre les deux communautés (MàJ)

Commenter cet article