Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 

___________________________________

Les Infos du 24 janvier 2022

 

 

L'actualité postée tous les jours pairs, rendez vous le 26 janvier

 

 

 

Immigration clandestine : l’Algérie « n’accepte plus aucun retour forcé depuis la France »

Dans un courriel confidentiel du ministère de l’Intérieur, qu’a pu consulter Mediapart, il est dit que l’Algérie ne veut plus reprendre ses ressortissants soumis à une obligation de quitter le territoire français.

Les tensions diplomatiques entre l’Algérie et la France ne seraient pas terminées. Et cela impacterait l’immigration illégale que doit gérer sans cesse la France. Ce jeudi 20 janvier, Médiapart a révélé de nouvelles informations. Le média a pu consulter un courriel confidentiel daté du 6 décembre 2021, dans lequel le ministère de l’Intérieur a indiqué que les « autorités centrales algériennes n’acceptaient plus aucun retour forcé depuis la France ». Une mesure rendant très compliqué, pour la France, le renvoi de clandestins vers leur pays d’origine.

Des billets d’avion annulés par Alger ?

Dans ce texte, rédigé par la Direction générale des étrangers en France (DGEF) et adressé à la préfecture du Haut-Rhin, il est également écrit : « Alger a donné instruction à son réseau consulaire en France de ne plus assurer aucune audition consulaire et de n’accorder aucune délivrance de laissez-passer. » Médiapart rapporte aussi que les autorités algériennes feraient automatiquement annuler les billets d’avion réservés par le voyagiste du ministère de l’Intérieur français. Dans le courriel, le ministère a en effet rappelé certaines consignes concernant les expulsions des clandestins. Si les personnes soumises à une obligation de quitter le territoire doivent être « volontaires au retour », elles doivent également « acheter [leur] billet d’avion ». Sans doute dans le but d’éviter l’annulation du titre de transport par les autorités algériennes.

Valeurs

 

Note : j’espère que Zemmour va venir au pouvoir . Il est temps qu'une personne tienne tête a ce pays de délinquants et de voleur. Que la France refuse tous les visas (tourisme, familial, étudiant) tous les mariages entre "Français" et algérienne, groupement familial, envoie de retraite et d’argent en Algérie. On peut aussi délocaliser les entreprises françaises de l'Algérie.  Il a de quoi leur faire mal au portefeuille   

 

 

 

Mali : le brigadier Alexandre Martin tué dans une attaque au mortier contre la base française de Gao, 9 autres soldats français légèrement blessés

La présidence de la République a annoncé ce dimanche qu’un de nos militaires avait été tué la veille au Mali. Le brigadier Alexandre Martin est tombé sous un tir de mortier contre le camp de la Force Barkhane où il servait, à Gao.

L’Elysée a annoncé ce dimanche que l’un de nos soldats avait été tué la veille à Gao, au Mali. Le brigadier Alexandre Martin, du 54e régiment d’artillerie de Hyères, est tombé lors de l’assaut mené au tir de mortier contre le camp de la Force Barkhane où il servait.

BFMTV

 

Poupées sans visage, écoles séparées, clientélisme, subventions à des associations islamistes, RATP : Les pires extraits du “Zone Interdite” sur l’Islam radical à Roubaix, Bobigny et Marseille

Extraits :



21/01/2022


Le reportage dans son intégralité :

 

Subventions publiques à une association islamiste prosélyte : le maire de Roubaix sera jugé pour détournement de fonds publics par négligence (MàJ : décoré de l’Ordre National du Mérite par Gérald Darmanin)

 

 

Islam : Gérald Darmanin annonce la fermeture du site Internet salafiste « La voie droite »

Islam : Gérald Darmanin annonce la fermeture du site Internet salafiste « La voie droite » Abonnés

Gérald Darmanin a annoncé dimanche 23 janvier dans la soirée la fermeture imminente du site Internet « La voie droite » qui diffuse, selon lui, des « contenus salafistes » appelant « à la haine et au djihad », en vertu de la loi « séparatisme » promulguée l’été dernier.

« C’est une forme de maison d’édition sur Internet » avec « des contenus salafistes qui appellent manifestement à la haine, qui appellent au djihad », a déclaré le ministre de l’intérieur dans l’émission Zone interdite sur M6, après un documentaire consacré au « danger de l’islam radical ». (…)

Le site « La voie droite » propose des cours audio, des conférences et des prêches délivrés notamment par l’ancien imam de Pantin, Ibrahim Abou Talha, écarté après l’assassinat du professeur d’histoire-géo Samuel Paty en octobre 2020. (…)

Parmi les autres intervenants sur le site figure également le prédicateur Youssef Abou Anas, accusé fin 2016 par les autorités d’appeler à « la discrimination et à la haine, voire à la violence à l’encontre des femmes, des juifs et des chrétiens ». La salle de prière salafiste quiétiste d’Ecquevilly (Yvelines), où il officiait comme imam, avait été fermée.

www.la-croix.com

 

 

Damien Rieu : “Les banlieues immigrées croulent sous l’argent public. A côté de ça, nos campagnes sont délaissées, ça me révolte (…) Notre pays a payé le prix de la compromission avec l’islamisme par le sang”

 

 

Présidentielle: Aymeric Caron rejoint Jean-Luc Mélenchon et se voit député

Présidentielle : le militant écologique Aymeric Caron rejoint Jean-Luc Mélenchon

L’essayiste et militant antispéciste annonce dans «le JDD» qu’il rejoint « l’Union populaire » du triple candidat à la présidentielle. Il « envisage » se présenter aux législatives et cogne très fort contre Yannick Jadot, accusé de porter une « écologie molle ».

www.francetvinfo.fr

 

Note : vraiment pas étonner, j'avais déjà constaté que sur Twitter, il suivait et était suivie par toute la racaille islamo gauchiste (communistes) du réseau social

 

 

Abdelmajid Bouhenna, adjoint au maire de Saint-Ben-Denis (93), est mis en examen pour viols et violences sur mineures (MàJ)

Saint-Denis : un adjoint au maire mis en examen pour viol sur deux mineures

 

INFO LE PARISIEN. Abdelmajid Bouhenna, élu de la majorité chargé notamment du sport-santé et de l’inclusion, a été mis en examen ce samedi pour viol. Deux mineures avaient déposé plainte à son encontre.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Parisien


 

[…]

 

L’homme a été présenté à un juge d’instruction de Bobigny puis à un juge des libertés et de la détention.

Selon nos informations, l’élu est mis en cause pour des relations qu’il aurait entretenues avec deux jeunes filles depuis plusieurs mois. Au début, elles étaient âgées de 14 et 16 ans.

L’affaire a commencé au mois de novembre, lorsque la plus âgée a déposé plainte contre lui pour des violences. « Elle avait appris qu’il la trompait avec une autre fille », précise notre source.

Interdit de Saint-Denis

Les enquêteurs ont découvert que cette autre fille était encore plus jeune. Et qu’il les avait toutes deux rencontrées dans le cadre de son activité professionnelle.

 

[…]

L’article dans son intégralité sur Actu Seine-Saint-denis

 

Éric Zemmour propose de faire entrer dans la loi le “droit de riposter” pour les commerçants braqués, les citoyens cambriolés et les policiers attaqués, afin qu’ils puissent se défendre face aux voyous

 

 

L'Otan met ses forces en alerte et envoie des navires de combat en Europe de l'Est

 

 

Seul 1% des hébergés dans les centres d’urgence d’Emmaüs sont français (Rediff)

 

Migrants : les ministres de l’Intérieur de 16 pays de l’UE ont signé une déclaration demandant des fonds européens pour la construction de murs frontaliers

Se sentant “sous pression migratoire”, trois voisins de la Biélorussie, la Lituanie, la Lettonie et la Pologne, veulent que l’UE finance la sécurisation de leurs frontières. Mais la commissaire européenne aux Affaires intérieures s’oppose à cela, mettant en avant le droit d’asile.

Face à la crise des migrants qui continue depuis l’été dernier à la frontière biélorusse, 16 pays de l’UE ont demandé à l’Union européenne de leur fournir un “soutien financier approprié” pour les mesures contre la migration non désirée, via une déclaration commune signée lors d’une conférence sur la protection des frontières tenue à Vilnius le 21 janvier. Celle-ci a été organisée par la Lituanie en association avec la Pologne, la Grèce et l’Autriche, en présence de 29 délégations européennes et de la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson.

Les “infrastructures physiques” destinées à la protection des frontières devraient également être financées par des fonds de l’UE, selon ces pays. “Les États membres situés aux frontières extérieures et les États membres sous pression migratoire devraient être soutenus par l’UE et les agences de l’UE”, a déclaré la ministre lituanienne de l’intérieur, Agne Bilotaite, citée par le magazine Spiegel.

Mme Bilotaite a évoqué 4.200 migrants arrivés sur le territoire lituanien via la Biélorussie en moins d’un an, et “plus de 8.000” refoulements à la frontière depuis août 2021, alors que Varsovie cite le nombre de 40.000 tentatives de franchissement, rappelle Le Monde. La Lituanie, la Lettonie et la Pologne ont ainsi sollicité des fonds européens pour financer les clôtures qu’ils construisent le long de leurs frontières avec la Biélorussie.

Mais Ylva Johansson s’est opposée à ce financement et a rappelé que les refoulements sont “clairement illégaux” car “les gens ont le droit de demander l’asile”.

“Si les États membres veulent construire des clôtures, ils peuvent le faire, mais la position de la Commission a longtemps été de ne pas financer de murs ou de barbelés”, a-t-elle déclaré.

(…) Sputnik.fr

 

Syrie : l’Etat Islamique prend le contrôle d’une prison renfermant 3.500 dihadistes dont des chefs importants (MàJ : plus de 800 djihadistes ont été libérés, annonce Daech)

23/01/2022

Merci à adrii


21/01/2022

Dix-huit membres des forces de sécurité kurdes ont été tués ainsi que 39 jihadistes de l’EI dans une attaque du groupe État islamique contre une prison dans la ville de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie. Dans la matinée de ce vendredi 21 janvier, les combats se poursuivaient à l’intérieur et à l’extérieur de la prison, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme et des sources proches de Damas.

Plusieurs heures après l’assaut contre la prison de Ghwayran, dans la ville de Hassaké, couplé à un assaut mené de l’extérieur, les forces kurdes n’avaient toujours pas repris le contrôle du centre de détention, vendredi dans la matinée.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme rapporte que des centaines de membres du groupe État islamique ont pris le contrôle de la prison après avoir saisi des armes et des munitions appartenant à la garnison.

Les jihadistes ont provoqué une mutinerie après un assaut audacieux mené à l’extérieur de la prison. Des combattants du groupe État islamique ont fait exploser une voiture piégée et un camion-citerne près du portail principal.

Des cellules dormantes jihadistes ont ensuite attaqué les forces kurdes autour de la prison, qui renferme le plus grand nombre de détenus du groupe État islamique au monde : 3 500 jihadistes dont des chefs importants, selon l’Observatoire syrien. […]

RFI

Commenter cet article