Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 26 janvier 2022

 

 

L'actualité postée tous les jours pairs, rendez vous le 28 janvier

 

Blois : Norredine A., vêtu d’une djellaba, interpellé dans la basilique avec un couteau de cuisine et un coran. Le procureur ne veut l’inculper que pour port d’armes

Un attentat djihadiste a-t-il été déjoué mardi 25 janvier dans la basilique Notre-Dame de la Trinité de Blois ? […]

Selon nos informations, un individu de type “nord-africain”, Norredine A., a été interpellé mardi 25 janvier par la BAC dans la basilique Notre-Dame de la Trinité de Blois et placé en garde-à-vue. Il était 16 h 45, lorsque ce dernier pénétrait dans le sanctuaire. Alerté par le comportement suspect de cet homme vêtu d’une djellaba, un employé de la basilique ne manquait de le surveiller dans ses allées et venues. Après que cet homme eut demandé à un bénévole s’il était le prêtre, il prenait place dans le chœur, pourtant réservé au clergé. Bientôt prié de quitter les lieux, l’individu, mutique, sortait de la basilique avant de revenir quelques minutes plus tard.

La fouille de l’individu permettait de découvrir un Coran et un long couteau de cuisine encore dans son étui. Placé en garde à vue, son logement était dans le même temps perquisitionné. Inconnu de la SDAT et de la DGSI, l’homme n’était pas fiché S. En revanche, il était connu pour des délits. Un loup solitaire ? L’homme se prétend “prince de Jérusalem”. « Un taré de
plus ! », confiait une source proche de l’enquête.

Reste que ce n’est pas la première fois que la basilique Notre-Dame de la Trinité de Blois est visée. Et plus particulièrement son recteur. Le père Vincent, absent au moment des faits, nous a confié au téléphone « son inquiétude ». Ce dernier a déjà été contraint de déposer plainte ces derniers mois après avoir reçu des menaces explicites sur son téléphone.

Alors que s’est-il joué mardi après-midi dans la basilique Notre-Dame de la Trinité de Blois ? Un attentat djihadiste au couteau a-t-il été déjoué par miracle ? Selon nos informations, le procureur de Blois a demandé au commissariat de le traiter pour simple port d’armes sans informer la police judiciaire. À ce stade, le parquet national antiterroriste (PNAT) ne s’est toujours pas saisi de cette affaire.

Valeurs Actuelles

 

 

 

Le photographe René Robert est mort de froid à Paris dans l’indifférence terrorisante des passants

Le photographe René Robert, connu pour son travail sur le flamenco, est mort de froid en pleine rue à Paris. D’après son ami, le journaliste Michel Mompontet, il a fait un malaise et aucun passant n’est venu l’aider. Seul un SDF a fini par appeler les secours, trop tard.

Un fait divers qui en dit long sur l’état de notre société. Dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 janvier, le photographe René Robert a laissé derrière lui une carrière artistique de 50 ans dans le monde du flamenco. En se promenant autour de chez lui, rue Turbigo en plein Paris, il aurait fait un malaise, sans pouvoir se relever, et sans qu’aucun passant ne vienne l’aider. Il est mort de froid au petit matin.

"Il est donc resté pendant plus de neuf heures dans le froid, seul, malgré les passants dans un quartier populaire, ignoré de tous", déplore son ami, le journaliste Michel Mompontet, dans une chronique sur Francein

Lire la suite

 

Note: encore un français qui meurt dans la rue, pendent que les autre sont bien au chaud

Vers une guerre de religion, infos du 26 janvier 2022

 

 

Vous vivez où ?” : Quand Charlotte d’Ornellas recadre la secrétaire d’État Sophie Cluzel, qui loue le “vivre-ensemble”

 

 

 

Énième nuit d’émeutes à Brest : un tramway et des bus de nouveau attaqués au mortier, les transports en commun cesseront de circuler à partir de 20h (MàJ)

 

26/01/2022

En réaction, la CFDT annonce que les transports en commun cesseront de circuler dans la métropole à partir de 20 heures.

Un tramway et un bus ont été visés par des tirs de mortier d’artifice à Brest, dans le Finistère, mardi soir vers 22 heures, a appris France Bleu Breizh Izel mercredi 26 janvier de source syndicale. Il n’y a pas eu de blessés mais les conducteurs sont “choqués”, selon la CFDT, syndicat majoritaire chez Bibus, le réseau de transport de la métropole de Brest.

Les faits ont eu lieu dans les quartiers Keranroux et Bellevue. Le service a été arrêté et le syndicat affirme que les transports en commun arrêteront de circuler dans la métropole à partir de 20 heures.

(…) FranceTvInfo


25/01/22

François Cuillandre, maire PS de Brest


22/01/22

Vers 23 h, dans la nuit du 22 au 23 au janvier 2022, le quartier de Pontanézen, à Brest (Finistère), a été le théâtre des scènes de guérilla urbaine. Une vingtaine de personnes ont tenté d’empêcher la circulation d’une rame de tramway au niveau de l’arrêt Pontanézen, à l’aide d’une barricade posée au milieu des rails, selon la société Bibus, dont le trafic a été interrompu.

(…)

Les usagers étaient encore dans la rame

Un véhicule de la société de transport est vite intervenu sur place, afin d’évacuer les usagers de la rame, « caillassée » selon un habitant du quartier. Le véhicule de Bibus a alors été incendié devant l’arrêt de tramway, où il stationnait.

(…)

La société Bibus a fait part dans un communiqué ce dimanche matin, que les salariés de la société de transport exercent leur droit de retrait ce dimanche 23 janvier 2022. « Suite à cet incident, portant atteinte à la sécurité des salariés et des voyageurs, les salariés de Bibus ont invoqué leur droit de retrait. » Le service de transports en bus, en tramway et en téléphérique ne sera donc pas assuré, ce dimanche 23 janvier.

Ouest France

 

 

L’Europe est aveugle aux changements de stratégie des djihadistes

 

(…) La préoccupation la plus urgente, cependant, devrait être l’Europe, et comment le mouvement djihadiste se reconstitue à l’intérieur des frontières du continent après l’État islamique. (…)

De faibles taux d’attaque ne disent pas non plus toute l’histoire de l’impact des rapatriés. (…)

La récente étude approfondie de Hakim el-Karoui et Benjamin Hodayé sur les militants européens  a suggéré deux scénarios possibles pour l’avenir du djihadisme en Occident : le premier, comme évoqué ci-dessus, voit les vétérans du djihad syrien et leurs futures cohortes tourner leur ligne de mire principalement vers l’Europe, plutôt qu’une zone de guerre lointaine.

La deuxième perspective, sans doute la plus troublante, est que la population djihadiste en Europe se reconstitue en un mouvement social, accélérant ce que les gouvernements européens appellent le  séparatisme . (…)

(…)

Un autre universitaire français, Hugo Micheron, s’est récemment entretenu avec des dizaines de djihadistes emprisonnés  et certains ont fait allusion à ce changement de stratégie. Au lieu de simplement radicaliser les autres pour les attaquer, leur objectif est plutôt l’homogénéisation totale de la croyance musulmane occidentale selon leur interprétation (le  seul  véritable islam, selon eux), avant d’encourager ou d’imposer la séparation et le retrait de l’incroyance environnante. L’objectif, selon les extrémistes incarcérés, est d’insérer un projet salafiste-djihadiste au cœur de l’Europe au lieu d’un lointain champ de bataille. Si cette tendance de pensée devient dominante, alors, comme l’écrit Micheron, le djihadisme devient un défi social, intellectuel et politique « avant même qu’il ne décroche une Kalachnikov ».(…)

Comme l’a récemment averti l’ experte Suzanne Raine  , lorsque les terroristes se sont tus dans le passé, cela signifie généralement qu’ils planifient.(…)

Mais ceux qui sont en prison sortiront bientôt et d’autres rentreront de Syrie. Ils savent maintenant qu’il ne faut pas se lancer dans d’autres confrontations avec les États occidentaux à partir d’une position de faiblesse. Un mouvement qui pense en siècles ne se précipitera pas dans son prochain mouvement.

Liam Duffy est chercheur, conférencier et formateur en contre-terrorisme basé à Londres.

Unherd

 

Gabrielle Cluzel Vs Prisca Thévenot (LREM) : “Vous pensez qu’il n’y a pas de Grand remplacement à Roubaix, que c’est le Roubaix qu’ont connu nos grands-parents ?”

 

 

 

Fabien Roussel: “L’islamisme est un fascisme”, “nous ne devons pas céder d’un pouce”, “les poupées sans visage c’est horrible”

 

 
 

 

Assises du Var : un Algérien de 17 ans, arrivé clandestinement en France en 2018, jugé pour deux viols et deux agressions sexuelles

La deuxième session de l’année de la cour d’assises du Var s’est ouverte ce lundi en formation dite “des mineurs” afin de juger A., ressortissant algérien âgé de 17 ans au moment des faits qui lui sont reprochés.

Le jeune homme, arrivé en France sans papier en 2018 après un périple via la Turquie, la Grèce et l’Italie est accusé de deux viols et deux agressions sexuelles, commis à Toulon et La Seyne entre le 27 juillet 2018 et le 24 février 2019.

(…) Var-Matin

 

 

 

« Dégradants, humiliants (…) j’ai voulu les supprimer »: Christiane Taubira s’en prend aux tests osseux pour vérifier la minorité des migrants (une simple radiographie)

(la photo d’illustration date de 2015)

 

Il percute un piéton et s’enfuit : l’avocat de Jean-Luc Mélenchon condamné à de la prison avec sursis

À la sortie de l’audience, Me Mathieu Davy a annoncé son intention de faire appel. Cet avocat parisien, qui défend notamment le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, a été condamné lundi à huit mois de prison avec sursis à Lorient pour avoir pris la fuite après avoir percuté et blessé un piéton sur un passage protégé en décembre 2019.

Le tribunal correctionnel de Lorient a par ailleurs prononcé l’annulation de son permis de conduire avec interdiction de le repasser avant six mois, et lui a ordonné de verser 1600 euros de dommages et intérêts à la victime.

Au volant de son SUV, l’avocat de 43 ans, qui vit entre Paris et la Bretagne, avait percuté un capitaine de la marine marchande de 53 ans, le 16 juin 2019 au soir à Plouhinec (Morbihan). Victime d’un traumatisme crânien facial, le piéton souffre d’une altération de ses capacités cognitives.

www.leparisien.fr

 

 

 

La Pologne a entamé la construction de son mur de 180 km de long à la frontière biélorusse pour empêcher les migrants d’entrer sur le sol européen (MàJ)

Les autorités polonaises ont officiellement lancé ce mardi la construction d’une nouvelle clôture à la frontière avec la Biélorussie pour empêcher les migrants illégaux d’entrer sur le sol européen. 

Les chiffres sont certes moins impressionnants que durant l’automne, mais aujourd’hui encore, des migrants illégaux continuent de franchir la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Une situation dénoncée depuis de nombreux mois par Varsovie et l’Union européenne qui accusent Minsk d’avoir mis en place cette nouvelle route migratoire et d’encourager, voire d’orchestrer ce flux de migrants se dirigeant vers les frontières orientales de l’Europe.

(…)

Concrètement, il s’agit d’une nouvelle clôture avec une barrière métallique haute de cinq mètres qui s’étendra sur plus de 180 kilomètres. La frontière entre les deux pays faisant au total 418 kilomètres. Le mur sera équipé notamment de caméras et de détecteurs de mouvement, pour aider les gardes-frontières à empêcher les passages en fraude. Il coûtera quelque 353 millions d’euros et doit être achevé au mois de juin.

Le lieu des travaux n’a pas été précisé. « Les services biélorusses n’attendent que cela pour y envoyer des groupes de migrants, donc, pour des raisons de sécurité, on n’indique pas les endroits précis », a déclaré une porte-parole des gardes-frontières polonais.

RFI

 

 

Joe Biden traite un journaliste de Fox News qui l’interrogeait sur l’inflation de “st*pide fils de p*te” (màj : tout sourire, l’équipe de CàVous relativise l’incident : il a “de la marge” par rapport à Trump)

 

Aux États-Unis, la percée de Lia Thomas, une nageuse transgenre qui pulvérise tous les records de natation féminine, crée une vive polémique

Lia Thomas enchaîne depuis des mois les performances dans les bassins universitaires américains. Mais cette nageuse transgenre se retrouve au centre d’une vive controverse, accusée d’être injustement avantagée parce que née homme.

La polémique, qui pose à nouveau la délicate question de la place des sportifs transgenres, a déjà poussé la NCAA, l’organisation régissant le sport universitaire, puis USA Swimmings, la fédération américaine de natation, à promettre un nouveau règlement.

Le tout sur fond d’offensive d’hommes politiques conservateurs. «Nous interdirons aux hommes de participer à des compétitions féminines», a ainsi lancé Donald Trump, le 15 janvier, lors d’un meeting dans l’Arizona.

Sans la nommer, mais en la qualifiant au masculin, l’ancien président a ensuite pointé Lia Thomas, étudiante de 22 ans à l’Université de Pennsylvanie et membre de l’équipe féminine de natation depuis septembre 2021, après avoir concouru chez les garçons.

Dans l’une de ses rares interviews, sur le podcast «TheSwimSwam», elle explique avoir réalisé qu’elle était «trans» à l’été 2018 mais avoir d’abord voulu continuer à nager chez les hommes. «Cela m’a causé beaucoup de détresse (…). Je n’étais plus capable de me concentrer sur la nage, sur les études, sur mes amis», a-t-elle raconté. Elle entame sa transition en mai 2019, avec un traitement hormonal.

Pour sa première saison chez les femmes, Lia cartonne. Début décembre, à Akron (Ohio), elle réalise les meilleures performances de l’année sur 200 yards (183 mètres) libre (1’41’’93) et sur 500 yards (457 mètres) libre (4’34’’06). Samedi, à Harvard (Cambridge, Massachusetts), elle a encore brillé en remportant les 100 et 200 yards libre.

L’étudiante respecte les règles de la NCAA, qui autorisent les femmes transgenres à concourir après un traitement de suppression de la testostérone pendant au moins un an. Pas suffisant pour certains, surtout dans un sport de puissance comme la natation, parce que sa transition a été entamée après la puberté.

Des temps proches

«Lia est sur-performante dans les épreuves féminines», a écrit le Women’s sports policy working group, qui revendique de défendre le sport féminin, dans un courrier à la NCAA. Il se fonde sur une étude, non encore publiée dans un journal scientifique, qui a passé en revue les temps de la nageuse.

«Ses temps post-transition à ce jour (…) restent trop proches de ses meilleurs temps pré-transition dans les épreuves masculines, par rapport à l’écart de performance entre les athlètes masculins et féminins» en sport universitaire, ajoute le groupe, qui compte dans ses rangs l’ancienne quadruple médaillée olympique de natation (Los Angeles, 1984), Nancy Hogshead-Makar.

(…) 20min.ch

Commenter cet article