Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 22 décembre 2017

 

 

Gaza: 2 Palestiniens tués lors d'affrontements avec l'armée israélienne

 

Le Hamas a appelé à une "journée sanglante" suite au vote de l'ONU condamnant la décision de Trump

Un deuxième Palestinien a été tué vendredi lors d'affrontements entre Gazaouis et l'armée israélienne le long de la barrière de sécurité qui sépare l'Etat hébreu de la bande de Gaza, a rapporté le ministère palestinien de la Santé.

Plus tôt, de violentes émeutes ont éclaté à Bethléem et à Gaza entre des centaines de manifestants palestiniens et des soldats israéliens, ont constaté nos correspondants i24NEWS sur place.

Du côté de Gaza, un Palestinien a été tué à Jabalia (au nord de l'enclave) et six autres ont été blessés à Khan Younes (au sud) au cours de heurts auxquels ont pris part des centaines de personnes, lançant des bombes incendiaires, des pierres et des pneus enflammés en direction des soldats postés de l'autre côté de la barrière, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Lire la suite

 

 

 

Kim Jong-un se prononce sur le danger nucléaire immédiat qui guette les USA

 

Le développement rapide des forces nucléaires militaires de la Corée du Nord aurait profondément affecté la politique internationale et l’environnement stratégique, estime Kim Jong-un face à la rhétorique agressive de Donald Trump à l’égard de Pyongyang.

«Notre République est devenue un État stratégique capable de représenter une menace nucléaire immédiate pour les États-Unis, et personne au monde ne peut nier ce fait», a déclaré le dirigeant nord-coréen, cité par l'agence centrale de presse nord-coréenne.

Lire la suite

 

 

L’Arabie saoudite entre dans la course au nucléaire

 

Alors que l’accord sur le nucléaire iranien est remis en cause par les Américains, ceux-ci entament des pourparlers avec l’Arabie Saoudite pour permettre aux entreprises américaines de participer à son programme nucléaire naissant... Pourquoi le pays de l’or noir se met-il au nucléaire? Ce choix ne risque-t-il pas de jeter de l’huile sur le feu?

Après l'Iran, l'Arabie saoudite? Le royaume pourrait bien être le second pays de la région à développer une filière nucléaire civile. D'ici quelques semaines, Ryad entamera des pourparlers avec Washington dans le but de mettre en place un accord permettant aux entreprises américaines de participer à son programme nucléaire civil. Une «confirmation de ces orientations», selon Francis Perrin, directeur de recherche à l'Iris et expert en énergie:

«Le royaume avait déjà annoncé il y a plusieurs années qu'il se préparait en vue de l'option nucléaire et le lancement probable d'un premier appel d'offres en 2018.»

Lire la suite

 

Notes : Combien de pays ont commencés par le nucléaire civil pour finir  quelque temps après avec le nucléaire militaire ! Les politiciens vendraient leur propre mère pour de l'argent

En espèrent qua la guerre arrive avant que des pays comme l’Arabie ou l'Iran possèdent l'armement nucléaire pour nous detruire

 

 

Poutine: plus de 60 attentats déjoués sur le sol russe en 2017

 

Les services de sécurité russes ont déjoué plus de 60 attentats en Russie en 2017, a annoncé le Président russe Vladimir Poutine.

Plus de 60 attentats ont été déjoués sur le sol russe en 2017, a annoncé mercredi le Président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion solennelle organisée à l'occasion du centenaire des organes de sécurité russes.

«Cette année, les services de sécurité ont déjoué plus de 60 projets d'attaques terroristes sur le territoire russe. Vous savez que les terroristes cherchent toujours à s'adapter à la situation changeante», a indiqué le Président Poutine.

Lire la suite

 

Conflit israélo-palestinien : Mahmoud Abbas n'acceptera aucun plan de paix américain

 

 

 

Jérusalem : l'ONU condamne à une large majorité la décision américaine

 

VIDÉO - Les 193 pays composant l'Assemblée générale des Nations unies ont voté, ce jeudi, une résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël.

L'Assemblée générale de l'ONU a voté jeudi pour la résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël. Sur les 193 pays membres, 128 ont voté pour cette résolution et neuf contre, 35 pays décidant de s'abstenir.

Lire la suite

 

Lire aussi : Qui a voté pour, qui a voté contre les Etats-Unis à l’ONU sur la reconnaissance de Jérusalem

 

 

Le reste de l'actualité sur  le site français de souche

Les chrétiens persécutés sur christianophobie.fr

L’avancé de l’Islam en France sur islamisation.fr

____________________

Le 21 décembre 2017

 

Vote à l’Assemblée générale de l’ONU sur le statut de Jérusalem

 

Organisé à l’initiative des Palestiniens, ce vote porte sur un texte affirmant que la question de Jérusalem doit être négocié entre les deux parties

Organisé à l’initiative des Palestiniens, ce vote porte sur un texte affirmant qu’une décision sur le statut de Jérusalem « n’a pas de force légale » et que la question de Jérusalem doit faire partie d’un accord de paix final entre Israéliens et Palestiniens. L’Assemblée générale compte 193 membres.

Le vote aura lieu après les différentes interventions.

Danny Dannon, l’ambassadeur israélien sera le quatrième intervenant, après les représentants yéménite, palestinien et turc.

L’ambassadeur yéménite avait qualifié cette session de « session d’urgence ».

« Nous faisons part de notre regret quant à l’usage du veto par le président américain au Conseil de Sécurité pour rejeter cette motion. C’est une violation flagrante des droits du peuple palestinien et des droits des musulmans et chrétiens du monde entier. Cela va attiser l’extrémisme », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur yéménite a indiqué que son pays « appelle tous les pays, y compris les États-Unis, à ne pas changer de politique en ce qui concerne l’occupation illégale de Jérusalem est. »

Lire la suite

 

L'Onu n'est qu'une «maison des mensonges», selon Netanyahu

 

Israël n'a pas l'intention de reconnaître le vote sur Jérusalem à l'Assemblée générale des Nations unies qui n'est qu'une «maison des mensonges», a déclaré le Premier ministre du pays, Benjamin Netanyahu.

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien, ne fait pas grand cas de l'Onu, cette «maison des mensonges», selon l'agence AFP.

«Israël rejette par avance le vote sur Jérusalem prévu ce jeudi aux Nations unies, cette "maison des mensonges"», a-t-il indiqué.

Lire la suite

 

 

Trump met en garde les pays tentés de voter à l’ONU une résolution condamnant sa décision sur Jérusalem

 

« Ils nous prennent des centaines de millions de dollars et même des milliards de dollars, puis ils votent contre nous. Eh bien, nous surveillerons ces votes. Laissez-les voter contre nous. Nous allons beaucoup économiser. Peu importe. »

Lire la suite

 

 

Donald Trump menace de couper les aides financières aux pays qui voteront le texte sur Jérusalem

 

Le président américain, Donald Trump, a menacé de couper les aides financières aux pays qui voteront jeudi un texte qui rejette la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

"Ne pas se vendre"

La Turquie a exhorté jeudi la communauté internationale à ne pas se "vendre" pour "une poignée de dollars."

"J'en appelle au monde entier: surtout, ne vendez pas votre volonté démocratique pour une poignée de dollars. Les dollars reviendront, mais une volonté qui a été vendue jamais ne reviendra", a lancé le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours à Ankara.

La diplomatie du chéquier

Le même texte avait été bloqué lundi au conseil de sécurité par les États-Unis. L'ambassadrice américaine aux Nations-unies avait fait usage de son droit de veto. Les 14 autres membres de Conseil, y compris la France et la Grande-Bretagne, avaient approuvé la résolution, qui considère comme nul et non avenu toute décision unilatérale qui vise à changer le statut de Jérusalem.
L'ambassadrice Nikki Haley avait fait sentir toute la colère des États-Unis.

"Les États-Unis ne s'attendaient pas à ce que ceux qu'ils ont aidé les ciblent", écrit Nikki Haley.

"Ils prennent des milliards de dollars, et puis ils votent contre nous", s'est lamenté le président Donald Trump, en précisant que cela lui permettra des faire des économies à l'avenir. L'ancien homme d'affaire pense donc actionner la diplomatie du chéquier. Mais sur une question aussi emblématique que Jérusalem, cela ne fonctionne pas.

C'est l'assemblée générale de l'ONU qui doit voter ce texte aujourd'hui.

Source

 

Voiture folle à Melbourne: le conducteur souffrait de problèmes mentaux

 

Un véhicule a foncé dans la foule et blessé plus d'une dizaine de personnes ce jeudi à Melbourne. Selon les autorités, il s'agit d'un "acte délibéré", sans lien "à ce stade" avec le terrorisme.

Le drame est survenu en plein jour, sur une artère fréquentée. Une quinzaine de personnes ont été blessées ce jeudi à Melbourne, deuxième ville la plus grande d'Australie, percutés par une voiture folle. Selon les autorités, le conducteur a commis "un acte délibéré", sans toutefois qu'il soit possible "à ce stade" de le relier à un acte de terrorisme. La collision a eu lieu après 16 heures, heure locale, soit après 6 heures du matin pour Paris, rue Flinders, entre les rues Elizabeth et Swanston. 

Lire la suite

 

Une voiture fauche délibérément des piétons à Melbourne : 14 blessés, un suspect afghan arrêté (MàJ)

 

La police, qui a arrêté peu après le conducteur et le passager d’un SUV blanc, parle d’un acte délibéré. Le conducteur de la voiture, un Australien de 32 ans d’origine afghane et consommateur de stupéfiants, souffrirait de problèmes mentaux, selon un responsable de la police de l’Etat de Victoria. « A ce stade, nous n’avons aucune preuve ou aucun renseignement qui indiquerait un lien avec le terrorisme », a-t-il précisé.

 

____________________

Le 20 décembre 2017

 

 

"L'Iran risque la guerre simplement pour tester le prince saoudien"

 

 

L’exode infernal des migrants africains vers l’Europe

 

19 réfugiés venus d’Afrique sont arrivés en France ce lundi 18 décembre. D’autres sont attendus le lendemain. D’ici 2019, Emmanuel Macron a décidé d’en accueillir 3 000. Ces personnes ont obtenu le statut de réfugié. Reportage sur cet exode.

 

 

Les candidats à l'asile ne seront finalement pas renvoyés vers des «pays tiers sûrs»

 

Le gouvernement, qui doit présenter son projet de loi sur l'immigration et l'asile d'ici le printemps, renonce à inscrire dans le texte la possibilité de renvoyer des migrants faire leur demande d'asile dans un pays de transit.

Lire l'article

 

Notes : personnellement je n'ai pas suivie cette affaire, parce que je sais déjà que cela nous mèneras a rien . La France suivras ceux que l'Europe a décidé

 

« Le nouveau chancelier d’Autriche partage la volonté des pays d’Europe de l’Est de contrôler strictement leurs frontières au nom de leur souveraineté nationale »

 

En Autriche, le FPÖ, classé à l’extrême droite par les observateurs français, gouvernera avec les conservateurs de Sebastian Kurz. Pour Jean Sévillia, ce type de coalition est banal en Autriche.

Le rapprochement entre les conservateurs et le FPÖ en Autriche est-il symptomatique d’une droitisation en Europe?

Jean Sévillia : « Je ne sais pas si le terme de «droitisation» est le bon, mais il est certain que, face à un certain nombre de défis qui sont posés à l’Europe, à toute l’Europe, la nouvelle coalition gouvernementale autrichienne veut répondre à des attentes de l’opinion en matière de sécurité nationale et de contrôle des flux migratoires.

 

Kurz fait profession de foi européenne, et prendra personnellement en charge les questions européennes, enlevées au ministère des Affaires étrangères. Critique sur la politique migratoire de l’Union européenne, et de l’Allemagne d’Angela Merkel en particulier, le nouveau chancelier d’Autriche partage la volonté des pays du groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie) de contrôler strictement leurs frontières au nom de leur souveraineté nationale. Au centre de l’Europe, c’est une inflexion majeure. »

L’Autriche peut-elle être un laboratoire politique pour d’autres pays, notamment la France?

Jean Sévillia : « Il y faudrait une révolution culturelle et un long chemin… Les Autrichiens, encore une fois, ont une conception beaucoup plus pragmatique de la politique, et sont habitués aux coalitions de gouvernement nationales ou régionales – conservateurs avec sociaux-démocrates, sociaux-démocrates avec populistes, conservateurs avec populistes – qui ne sont pas dans la pratique constitutionnelle de la Ve République. En France, malheureusement, il y a toujours un arrière-plan idéologique en politique, même quand on s’en défend. Notre histoire politique reste marquée en profondeur par l’expérience de la Révolution de 1789. »

Le Figaro

 

 

Le reste de l'actualité sur  le site français de souche

Les chrétiens persécutés sur christianophobie.fr

L’avancé de l’Islam en France sur islamisation.fr

Commenter cet article