Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 28 septembre 2022

 

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : La Russie va demander une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur les fuites de Nord Stream…

 

L’ESSENTIEL

  • Hors service à cause de la guerre en Ukraine, les gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l’Allemagne sous la mer Baltique sont touchés par des fuites spectaculaires, mystérieuses et précédées d’explosions sous-marines. Plusieurs pays de l’UE ainsi que la présidente de la Commission européenne parlent de « sabotage ».
  • Les autorités prorusses des régions ukrainiennes de Zaporojie, Kherson, Lougansk et Donetsk ont revendiqué mardi la victoire du « oui » en faveur d’une annexion par la Russie, lors des « référendums » organisés par Moscou.
  • La prochaine étape revient au Parlement russe, censé voter dans les jours qui viennent un traité formalisant l’intégration des quatre régions au territoire russe. Vladimir Poutine pourrait ensuite prononcer un discours dès le 30 septembre pour annoncer formellement l’annexion des territoires ukrainiens, selon les agences russes.
  • Le G7 a juré de ne « jamais reconnaître » les résultats et Washington a promis une réplique « sévère » avec de nouvelles sanctions économiques. Par la voix de son ambassadeur à l’ONU, la Chine a pour sa part appelé au respect de « l’intégrité territoriale de tous les pays ».
Vers une guerre de religion, infos du 28 septembre 2022

 

16h48 : « Ridicule » d’insinuer que les Etats-Unis pourraient être responsables de la fuite

« C’est ridicule » de la part de la Russie d’insinuer que les Etats-Unis pourraient être responsables des fuites sur les gazoducs Nord Stream, a commenté mercredi la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, Adrienne Watson.

« Nous savons tous que la Russie diffuse de la désinformation depuis longtemps et elle le fait à nouveau ici », a-t-elle indiqué, après que la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a appelé le président américain Joe Biden à dire si les Etats-Unis étaient impliqués.

 

Note: a qui profite le crime ?

 

16h22 : Accord entre les talibans et la Russie sur le pétrole et le blé

L’Afghanistan a conclu un accord avec la Russie prévoyant la fourniture par Moscou de millions de tonnes de produits pétroliers et de blé, soit le premier grand contrat économique passé par les talibans depuis leur retour au pouvoir.

La Russie est frappée par des sanctions occidentales sans précédent en rétorsion à son invasion de l’Ukraine, ce qui a poussé Moscou à exporter davantage vers l’Asie pour soutenir son économie.

« Le contrat a été conclu le mois dernier, quand le ministre de l’Industrie et du Commerce a visité la Russie », a déclaré mercredi à l’AFP le porte-parole de ce ministère afghan, Abdul Salam Jawad.

 

 

16h06 : La Russie va demander une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU

La Russie va demander une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU au sujet des fuites détectées sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, après avoir sommé Joe Biden de dire si les États-Unis étaient à l’origine de ce « sabotage », a annoncé mercredi la diplomatie russe.

« La Russie a l’intention de convoquer une réunion officielle du Conseil de sécurité de l’ONU dans le cadre des provocations concernant les gazoducs Nord Stream 1 et 2 », a affirmé sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

 

15h51 : « L’Allemagne ne reconnaîtra jamais les résultats » des référendums d’annexion en Ukraine

« L’Allemagne ne reconnaîtra jamais les résultats » des référendums d’annexion organisés par Moscou en Ukraine, a affirmé mercredi le chancelier allemand Olaf Scholz au président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d’une conversation téléphonique.

« L’Allemagne continuera à soutenir l’Ukraine politiquement, financièrement, de manière humanitaire, ainsi que dans la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, y compris par des livraisons d’armes », a insisté le chancelier, selon un communiqué du gouvernement allemand.

 

14h45 : L’ambassade des États-Unis à Moscou demande à ses citoyens de quitter la Russie sans délai

 

 

LIRE AUSSI; Les États-Unis demandent à leurs citoyens de quitter « immédiatement » la Russie

"En raison de la mobilisation partielle en Russie, le gouvernement américain appelle ses citoyens de nationalité russe à quitter le pays"...

 

 

14h43 : Les Russes qui ont fui le pays qualifiés de traites

Viatcheslav Viktorovitch Volodine, président de la Douma d’État de Russie, a qualifié de « traîtres » les Russes qui ont quitté le pays dans le cadre de la mobilisation.

 

 

13h03 : La Russie ne délivrera plus de passeports aux personnes mobilisées

La Russie ne délivrera plus de passeports à ceux qui sont mobilisés par l’armée, a indiqué mercredi le portail d’information du gouvernement, au moment où des dizaines de milliers de personnes ont déjà fui à l’étranger.

« Si un citoyen a déjà été appelé pour effectuer son service militaire ou s’il a reçu une convocation (pour la mobilisation ou la conscription), le passeport international lui sera refusé », peut-on lire sur le portail d’information.

 

12h58 : Le Kremlin dénonce « la pression sans précédent » des Etats-Unis sur la Turquie

Le Kremlin a dénoncé mercredi « la pression sans précédent » des Etats-Unis sur la Turquie, qui va renoncer au système russe de paiement Mir, utilisé dans une poignée de pays dans le monde, par crainte de fortes représailles américaines.

« Cette décision, bien sûr, a été prise sous la pression sans précédent » de Washington, a fustigé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, jugeant « la situation complexe » pour les banques turques qui utilisaient jusque-là les cartes Mir et désormais « menacées de sanctions » économiques américaines.

 

11h51 : « Stupide et absurde » d’accuser la Russie après les fuites sur Nord Stream, dit le Kremlin

Il est « stupide et absurde » de suspecter la Russie d’être derrière les fuites massives détectées après des explosions ayant touché les gazoducs Nord Stream, a déclaré mercredi le Kremlin, alors que les Européens dénoncent un « sabotage ».

« Il était assez prévisible » que certains mettent la Russie en cause, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. « Prévisible, stupide et absurde », a-t-il ajouté, affirmant que les fuites touchant Nord Stream 1 et 2 étaient « problématiques » pour Moscou, car le gaz russe qui s’en échappe « coûte très cher ».

 

 

11h42 : Les dirigeants prorusses de Lougansk et Kherson demandent à Poutine l’annexion

Les autorités prorusses des régions ukrainiennes de Lougansk et Kherson ont annoncé mercredi demander le rattachement à la Russie au président Vladimir Poutine, au lendemain d’un vote d’annexion largement condamné par la communauté internationale.

« Cher Vladimir Vladimirovitch (…) je vous demande d’examiner la question de l’adhésion de la République populaire de Lougansk à la Russie en tant que sujet de la Fédération de Russie », a déclaré le chef séparatiste prorusse de Lougansk (est), Leonid Passetchnik, dans un texte publié sur Telegram. Une lettre similaire a été envoyée par Vladimir Saldo, qui dirige l’administration d’occupation de Kherson (sud).

 

11h11 : « Une ou deux semaines » avant de pouvoir inspecter les gazoducs de Nord Stream endommagés

L’inspection des deux gazoducs Nord Stream endommagés par des explosions sous-marines au large d’une île danoise dans la Baltique ne pourra se faire avant une à deux semaines, a affirmé mercredi le ministre danois de la Défense.

En raison des vastes bouillonnements provoqués par les trois fuites de gaz, « cela peut facilement prendre une semaine ou deux avant que la zone soit suffisamment calme pour simplement voir ce qui s’est passé », a affirmé Morten Bødskov aux médias danois en marge d’une rencontre avec le secrétaire général de l’Otan à Bruxelles.

 

06h19 : Les prorusses annoncent la victoire du « oui » aux référendums

C’est un résultat sans surprise. Sept mois après le début de la guerre, les autorités prorusses des régions ukrainiennes de Zaporojie, Kherson, Lougansk et Donetsk ont revendiqué mardi la victoire du « oui » en faveur d’une annexion par la Russie, lors des « référendums » organisés par Moscou et dénoncés par Kiev et ses soutiens occidentaux. Ces votes concernent plus de 20 % de la surface de l’Ukraine.

La prochaine étape revient au Parlement russe, censé voter dans les jours qui viennent un traité formalisant l’intégration des quatre régions au territoire russe. Dans la foulée de ce processus parlementaire, Vladimir Poutine pourrait prononcer un discours dès le 30 septembre pour annoncer formellement l’annexion de ces territoires, selon les agences russes.

DIRECT

 

 

 

 

Fuites de gaz sur Nord Stream 1 et 2 : tout indique qu’il s’agit d’un sabotage

 

 

 
De mystérieuses explosions viennent d’endommager gravement et peut-être définitivement les gazoducs Nord Stream 1 et 2.
 
Deux pipelines d’une importance stratégique vitale sous les eaux de la mer Baltique.
 
Que s’est-il passé ? Y a-t-il eu sabotage ? Et si oui par qui ?

En remontant, le gaz fait presque l'effet d’une éruption sous-marine. Tout commence dans la nuit du dimanche 25 septembre. Une première secousse est enregistrée proche du gazoduc Nord Stream 2. Puis, il y a eu une deuxième lundi, à 19h04 précisément, proche du Nord Stream 1. Des secousses sont enregistrées par des sismologues suédois et, d’après eux, elles sont tout sauf naturel.

"Nous avons observé ce que nous pensons être deux explosions d'une ampleur importante. Et s'il s'agit bien d'explosions, comme nous l'envisageons fortement, alors nous pensons qu'elles sont d'origine humaine", souligne Peter Schmidt, sismologue à l'université d'Uppsala. 

Quelques kilomètres d'écart

S’agit-il d’un sabotage ? Tout l’indique. Les gazoducs Nord Stream 1 et 2 reliant la Russie à l’Europe font plus de 1000 kilomètres de long. Or, les fuites se sont produites à seulement quelques kilomètres les unes des autres, et en moins de 24 heures. L’accident est peu probable.

Lire aussi

Mais alors, qui est responsable ? "Pour mener des explosions comme ça, sur un gazoduc de cette taille et à cette profondeur, il faut des moyens importants. Ce sont ceux d'une nation, pas ceux d'une organisation terroriste quelle qu'elle soit. Il faut un sous-marin, des capacités à descendre à 100 mètres de profondeur", explique au micro de TF1 le général Christophe Gomart, ancien chef du renseignement militaire. 

Le gaz est un enjeu majeur depuis le début de la guerre en Ukraine. C’est le principal moyen de pression des Russes sur les Européens. Moscou avait fermé le robinet depuis septembre. Les fuites n’auront donc pas de conséquence immédiate. En revanche, à long terme, ces coupures rendent probablement l’arrêt des Nord Stream définitif.

Source

 

 

Note; bien sûr mon message était de l’ironie. Mais vous avez ici un excellent exemple de la manipulation des médias. Faire croire que les russes s’abotent leur propre pipeline. Les journalistes sont pourris  jusqu’à l'os

 

Bon a par cela, je viens de me faire virer de Twitter pour 7 jours. Dison qu'un rigolo m’a fait des remarques sur mon orthographe (c'est vrai que j'ai des gros problèmes que je le n'irais pas) il m'a expliqué que je ne pourrais pas défendre la France, parce que j'ai trop de problèmes avec l’orthographe, et je lui ai répondu

Vers une guerre de religion, infos du 28 septembre 2022

 

 

Joe Biden doit dire si les États-Unis sont derrière les fuites sur Nord Stream, selon la Russie

 

L'origine des fuites sur les gazoducs est encore inconnue, mais les Occidentaux comme les Russes pointent un acte de sabotage.

Joe Biden, le président des États-Unis, le 27 septembre 2022.
Joe Biden, le président des États-Unis, le 27 septembre 2022. JONATHAN ERNST / REUTERS

Le président américain Joe Biden doit dire si les États-Unis sont ou non derrière les fuites détectées sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 dans la mer Baltique, a exigé ce mercredi 28 septembre la diplomatie russe. «Si la Russie envahit l'Ukraine, alors il n'y aura plus de Nord Stream 2», avait affirmé Joe Biden le 7 février, deux semaines avant le début de l'offensive russe.

Mercredi, Maria Zakharova a jugé que le président américain «devait être responsable de ses paroles». «L'Europe doit connaître la vérité», a-t-elle ajouté, alors que les causes des fuites détectées sur Nord Stream 1 et 2 sont toujours inconnues.

Plus tôt dans la journée, le Kremlin avait affirmé qu'il était «stupide et absurde» de soupçonner la Russie d'être derrière ces fuites massives, après que Kiev a dénoncé «une attaque terroriste planifiée» par la Russie contre les pays européens.

«On voit la réaction hystérique des Polonais (et) les énormes bénéfices réalisés par les fournisseurs américains de gaz naturel liquéfié, qui ont multiplié leurs approvisionnements sur le continent européen», a dénoncé son porte-parole Dmitri Peskov...

Source

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 28 septembre 2022

 

 

La Russie annonce la victoire du "oui" aux votes d'annexion en Ukraine

 

Les autorités d'occupation pro-russes ont annoncé la victoire du "oui" aux votes d'annexion qui se sont déroulés dans les régions ukrainiennes de Donetsk et Louhansk (est) ainsi que celles de Kherson et Zaporijjia (sud), selon des résultats partiels. Ces scrutins "ne changeront rien" aux actions de Kiev face à l'armée russe, a affirmé le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba. Voici le fil du 27 septembre.

Source

 

 

 

 

Guerre en Ukraine : Le Kremlin poursuivra son offensive au moins jusqu'à la prise totale de la région de Donetsk*

 

  • L'armée russe veut conquérir tout le Donbass.
    L'armée russe veut conquérir tout le Donbass. Capture d'écran

Le Kremlin a déclaré ce mercredi que l'"opération militaire spéciale" en Ukraine se poursuivrait jusqu'à ce que la Russie prenne le contrôle total de la région de Donetsk,  dans l'est du pays.

Lors d'un appel avec des journalistes, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que la campagne militaire en Ukraine se poursuivrait "au minimum" jusqu'à la "libération" de la "République populaire de Donetsk", appellation désignant la région séparatiste soutenue par la Russie.

L'oblast (région administrative) ukrainien de Donetsk forme avec celui de Louhansk le Donbass.

Source

 

 

 

Commenter cet article

K
Nord Streams: ce qui est rassurant c'est que ces gazoducs étaient à l'arrêt.<br /> Pourtant rejeter des centaines de milliers de tonnes de méthane est très impactant pour l'environnement (80 fois plus que le CO2) pendant sept jours... il ne manquerait qu'une allumettes, cette scène présage fortement ce qui tend au bout du nez de l'humanité quand l’Arctique s'enflammera sur des centaine de km2 pendant plusieurs jours faisant monter le niveau des mers de plusieurs mètres et ouvrant le premier sceau!
Répondre