Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Info du 12 février 2021

 

 

 

 

"Les trois variants nous inquiètent particulièrement" : Olivier Véran fait le point sur l'épidémie

 

 
"Les trois variants nous inquiètent particulièrement" : Olivier Véran fait le point sur l'épidémie
MENACE - Lors d'une conférence de presse ce jeudi, le ministre de la Santé a estimé que la situation sanitaire dans l'Hexagone était "fragile, incertaine mais sous contrôle". Il a toutefois mis en garde contre les variants du covid-19 qui continuent de gagner du terrain.
 

La France sur le fil du rasoir. Présent en conférence de presse ce jeudi, Olivier Véran s'est félicité d'une situation sanitaire globalement "sous contrôle" en France. "La pression sanitaire reste forte dans le pays mais n'augmente pas", a-t-il souligné. Il a toutefois prévenu que l'équilibre demeurait précaire, "fragile" à cause, notamment, des variants du coronavirus qui continuent de gagner du terrain. "Les trois variants anglais, brésilien et sud-africain nous inquiètent particulièrement", insiste le ministre de la Santé. 

Si le variant britannique serait désormais à l'origine de 20 à 25% des infections au coronavirus dans l'Hexagone, ce sont surtout les mutations brésilienne et sud-africaine qui cristallisent les inquiétudes. Ces derniers, constituant 4 à 5% des contaminations dans le pays, "peuvent occasionner des réinfections chez des personnes ayant déjà contracté le coronavirus, le virus muté arrivant parfois à contourner l’immunité". Ces variants sont aussi moins sensibles à certains vaccins, rappelle l'élu, et plus contagieux que le Covid-19 classique. Leur diffusion n'est toutefois "pas encore inéluctable"

Lire la suite

 

Note : je pense qu'on est pas prés d'en finir avec se virus. Et si la guerre suivait cette épidémie !

 

 

Menacé après avoir défendu Samuel Paty: un professeur de Trappes va arrêter de donner des cours

 

 

Des élus de Trappes, dont le maire Ali Rabeh, se sont introduits dans le lycée où enseigne Didier Lemaire pour distribuer un tract dénonçant ses propos. Le proviseur a tenté de les en empêcher. Blanquer “condamne”

 

Darmanin : “Vous êtes dans la mollesse, Madame Le Pen. Vous dites que l’islam n’est même pas un problème

 

 

Marine Le Pen : “Je suis pour un grand référendum sur l’immigration (…) Tous les étrangers qui commettent chez nous un délit doivent être renvoyés chez eux

 

#DarmaninLePen : Seulement 12,4% des “obligations de quitter le territoire français” ont bel et bien été exécutées en 2018. Le taux est encore plus bas en 2019

 

“La théorie du Grand remplacement n’est pas très sérieuse”, d’après Gérald Darmanin

 

 

 

Mélenchon à Laurence Sailliet : “Montrer du doigt ces malheureux musulmans, cela ne vous dérange pas ! Regardez comme vous êtes méchante ! Regardez votre vilain visage !

 

 

Robert Ménard suspendu de Facebook après avoir dit que les Soudanais ne font pas partie de la civilisation européenne

 

 

Le maire de Béziers, Robert Ménard, a été suspendu pour 24 heures de Facebook après avoir écrit que «les Polonais et les Italiens faisaient partie de notre civilisation européenne, contrairement aux Nigérians et aux Soudanais».

La page Facebook officielle du maire de Béziers, suivie par plus de 50.000 personnes, a été suspendue par les modérateurs du réseau social. Robert Ménard explique cela par une publication qu’il a faite.

«Stupéfiant! J'ai été suspendu 24h de Facebook pour avoir dit que les Polonais et les Italiens faisaient partie de notre civilisation européenne, contrairement aux Nigérians et aux Soudanais. Vont-ils un jour suspendre le réel?», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

 

 

Erdogan parle à nouveau du «génocide français en Algérie», une déclaration appropriée?

 

«Vos ancêtres ont tué un million d’Algériens», lance Erdogan lors d’un séminaire spatial à Ankara à l’adresse de Macron qui «demande à la Turquie de se retirer de Libye». C’est la deuxième fois que le dirigeant turc se mêle de la question mémorielle entre l’Algérie et la France. Comment ces déclarations sont-elles vues depuis Alger?

Lire la suite

LIRE AUSSI : La Turquie critique le nouveau format de coopération entre la France, des pays arabes, la Grèce et Chypre

 

 

 

 

États-Unis : Twitter bannit définitivement le média indépendant Project Veritas pour avoir interrogé un vice-président de Facebook devant son domicile (adresse pourtant floutée)

 

 

Belgique : Un Liégeois condamné pour le viol de sa sœur âgée de 8 ans. Le prévenu soutient qu’on l’accuse en raison de sa couleur de peau

 

La défenseure des droits souhaite créer des « zones sans contrôles d’identité »

« Dans 95 % des cas, les contrôles d’identité ne donnent rien », souligne Claire Hédon. Elle dénonce une situation « insupportable » pour certains jeunes.

« Est-ce qu’on ne pourrait pas expérimenter l’arrêt du contrôle d’identité ? », s’interroge ce vendredi 12 février la défenseure des droits, Claire Hédon, au micro de Franceinfo. Une manière, selon elle, de limiter les discriminations.

L’idée est exprimée le jour du lancement de la plateforme anti-discriminations annoncée par Emmanuel Macron en décembre dernier, dans un contexte marqué par l’affaire Michel Zecler, ce producteur de musique noir tabassé par des policiers. Gérée par les services de la défenseure des droits, elle permettra de signaler des cas de discriminations, sur internet ou par téléphone, au 3928.

L’Obs

 

Belgique : le djihadiste Gelel Attar, alias “Abou Ibrahim” de Molenbeek, veut récupérer la nationalité Belge

 

 

«Qui veut la paix prépare la guerre»: la Russie annonce être prête en cas de rupture des relations avec l'UE

 

Moscou est prêt en cas de rupture des relations diplomatiques avec l'Union européenne, a déclaré ce vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

La Russie est prête en cas de rupture des relations diplomatiques avec l'Union européenne si cette dernière adopte des sanctions créant des risques pour les secteurs sensibles de l‘économie, a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, sur la chaîne YouTube Soloviev Live.

«Nous y sommes prêts. [Nous le ferons] si nous voyons, comme nous l’avons senti plus d’une fois, que des sanctions sont imposées dans certains secteurs qui créent des risques pour notre économie, y compris dans des sphères sensibles. Nous ne voulons pas nous isoler de la vie internationale mais il faut s’y préparer. Qui veut la paix prépare la guerre.»

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a expliqué ensuite que les médias avaient cité les propos de M.Lavrov en omettant le contexte. Le ministre disait en fait que la Russie ne voulait pas rompre avec l'UE, qu'elle voulait développer les liens avec l'Europe, mais que si l'UE imposait des sanctions dangereuses pour l'économie russe, Moscou serait prêt. «Car il faut être prêt au pire.»

M.Peskov a qualifié d'erronée la façon dont les médias avaient cité le ministre. «Le sens [de ses propos] a été altéré et les titres sensationnels laissaient croire que la Russie serait elle-même l'initiatrice d'une rupture des relations avec l'Union européenne». «C'est une grosse erreur des médias», a-t-il indiqué.

De nouvelles sanctions en vue...

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

Attaque d'un aéroport saoudien: Berlin, Londres et Paris dénoncent une «violation du droit international»

 

L'Allemagne, la France et le Royaume-Uni ont condamné les actions visant les zones civiles et ont réitéré leur «ferme engagement en faveur de la sécurité et de l'intégrité du territoire saoudien», ce après que les Houthis ont revendiqué l'attaque d'un aéroport international dans le sud de ce pays arabe.

L'attaque de l'aéroport international d'Abha, dans le sud de l'Arabie saoudite, revendiquée mercredi par les rebelles houthis du Yémen, a été commise en «violation du droit international» qui protège les zones civiles, ont dénoncé jeudi les diplomaties allemande, française et britannique.

Lire la suite

 

 

 

 

Une confrontation entre les États-Unis et la Chine serait désastreuse, dit Xi Jinping

 

Joe Biden s'est entretenu le 10 février, pour la première fois, avec son homologue chinois Xi Jinping, a annoncé la Maison-Blanche.

Une confrontation entre la Chine et les États-Unis serait désastreuse et les deux pays devraient se redonner les moyens d'éviter les malentendus, a déclaré le Président chinois lors d'un appel avec son homologue américain.

Lire la suite

 

 

 

Un influenceur américain risque 10 ans de prison pour des mèmes pro-Trump: «on est dans une société à la Orwell»

 

Après les trolls russes accusés par le gouvernement américain d’ingérence électorale, un influenceur américain pro-Trump est maintenant inculpé par la justice pour publication de mèmes. Décryptage pour le Désordre mondial de Thierry Vallat, avocat spécialiste dans le secteur des nouvelles technologies, du droit du travail et de la presse.

L’idée que la démocratie américaine soit tellement fragile que la police fédérale se croie obligée de surveiller la rhétorique électorale sous prétexte de lutter contre la «désinformation» semble absurde. Les campagnes électorales elles-mêmes sont pleines de demi-vérités et de mensonges. Ce n’est que lorsque les politiciens finissent par gagner que la société finit éventuellement par le découvrir.

Dorénavant, ce ne sont pas seulement les étrangers qui sont visés par les autorités étasuniennes comme c'était le cas des «trolls russes» présumés, mais également les citoyens américains. Un influenceur pro-Trump, Douglass Mackey, plus connu sous le pseudonyme de Ricky Vaughn sur les réseaux sociaux, a été accusé d’avoir «conspiré avec d’autres avant l’élection présidentielle américaine de 2016 pour utiliser diverses plates-formes de réseaux sociaux pour diffuser des informations erronées visant à priver les individus de leur droit de vote constitutionnel» par le ministère américain de la Justice.

Son crime présumé, pour lequel il risque maintenant 10 ans de prison?

Lire la suite et voir video

 

Commenter cet article

kyrEn 12/02/2021 19:07

Avec la loi de renforcement des principes républicains, est-ce qu'une religion séparatiste peut induire des effets délétère sur d'autres cultes: https://www.youtube.com/watch?v=J7-L9iY7eRY