Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Info du 17 novembre

 

 

En août, le gouvernement triplait la mise et commandait la production de 100 millions de vaccins pour 1,5 millions de dollars : hhs.gov

Ce jour, la société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé lundi dans un communiqué que son vaccin contre le Covid-19 était efficace à 94.5% pour réduire le risque de contracter la maladie, similaire à l’efficacité de 90% annoncée la semaine dernière par l’alliance Pfizer/BioNTech.

Cela signifie que le risque de tomber malade du Covid-19 a été réduit de 94.5% entre le groupe placebo et le groupe vacciné du grand essai clinique en cours aux Etats-Unis, selon l’analyse des tout premiers cas: en l’occurrence, 90 participants du groupe placebo ont attrapé le Covid-19, contre 5 dans le groupe vacciné.

Si ce niveau d’efficacité était le même dans la population générale, ce serait l’un des vaccins les plus efficaces qui existent, comparable à celui contre la rougeole, efficace à 97% en deux doses, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

LCI

En 2016, Courrier International dénonçait les méthodes de Stéphane Bancel :

“Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, si le PDG (depuis 2011) de Moderna Therapeutics n’était pas l’homme dévoré par l’ambition et obsédé par le secret (…). Dès 2012, des employés de l’entreprise ont commencé à critiquer leur dirigeant publiquement. Face aux critiques et aux questions sur l’avancée des recherches, Stéphane Bancel, 44 ans, se contente d’affirmer que, lorsque le but recherché par Moderna Therapeutics sera atteint et que celui-ci sera rendu public, les médicaments mis au point vont simplement “changer le monde”.

Courrier International

 

 

Trump envisageait une attaque contre un site nucléaire iranien, selon le New York Times

 

Donald Trump a demandé jeudi 12 novembre à ses principaux conseillers s'il y avait des options pour «prendre des mesures» contre le principal site nucléaire iranien dans les semaines à venir, rapporte le New York Times qui se réfère à quatre responsables américains actuels et anciens. Les conseillers l'ont dissuadé.

Donald Trump, le 15 novembre 2020.
Donald Trump, le 15 novembre 2020. JOSHUA ROBERTS / REUTERS

Lors d'une réunion à la Maison-Blanche tenue jeudi 12 novembre, Donald Trump a demandé à ses conseillers quelles mesures pouvaient être prises dans les semaines à venir contre le principal site nucléaire iranien. La réunion a eu lieu un jour après l'annonce par les inspecteurs internationaux d'une augmentation significative du stock d’uranium en Iran, soutient le New York Times.

Les conseillers, dont le vice-Président Mike Pence, le secrétaire d'État Mike Pompeo, le secrétaire à la Défense par intérim Christopher C. Miller et le chef d'état-major des armées Mark Milley ont dissuadé Trump de lancer une attaque. Ils l'ont averti qu'une frappe pourrait facilement dégénérer en un conflit plus large au cours des dernières semaines de sa présidence.

Selon le quotidien, toute frappe, que ce soit par missile ou cybernétique, aurait presque certainement ciblé le site nucléaire de Natanz où l'Agence internationale de l'énergie atomique a rapporté mercredi que le stock d'uranium était de 12 fois supérieur à la quantité autorisée par l'accord nucléaire que M. Trump avait abandonné en 2018.

Risque d'escalade militaire

«Après que M. Pompeo et le général Milley ont décrit les risques potentiels d'escalade militaire, les responsables ont quitté la réunion en pensant qu'une attaque de missiles contre le territoire iranien était hors de propos», précise le média en se référant aux responsables de l'administration au courant de la réunion.

Le site Axios avait précédemment annoncé que l'administration Trump envisageait, en coordination avec Israël et plusieurs États du Golfe, une «pluie» de sanctions contre l'Iran dans les semaines avant l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier.

Lire la suite

 

 

L’Irak exécute 21 ressortissants condamnés pour terrorisme

 

L'Irak, l'un des pays prononçant le plus de peines de mort au monde, a exécuté lundi 21 de ses ressortissants condamnés pour « terrorisme ». Le pays, deuxième producteur de pétrole de l'Opep, ravagé depuis près de deux décennies par les attentats et une insurrection sunnite radicale, est régulièrement pointé du doigt par les défenseurs des droits humains.

Les militants accusent le système judiciaire d'obtenir des aveux sous la « torture » et appellent régulièrement l'Irak à cesser de mettre à exécution la peine capitale. En vain. En 2019, 100 condamnés, la plupart pour « terrorisme », ont été exécutés soit plus d'une exécution sur sept à travers le monde, selon Amnesty International.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Poutine donne son feu vert à la création d'une base navale russe au Soudan

 

Vladimir Poutine a approuvé la proposition du gouvernement russe de créer une base navale au Soudan

La semaine dernière, le Premier ministre Mikhaïl Michoustine avait donné son feu vert à un projet d'accord sur sa création et ordonné de présenter au chef de l’État la proposition de le signer.

«Adopter la proposition du gouvernement russe de signer un accord entre la Fédération de Russie et la République du Soudan sur la mise en place d'un point d'appui matériel et logistique de la marine russe sur le territoire soudanais», indique le document publié sur le site juridique officiel pravo.gov.ru.

L'accord au nom de la Russie sera signé par le ministère de la Défense.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Près d’1 million d’étrangers en situation irrégulière sont aujourd’hui en France, selon Patrick Stefanini, haut-fonctionnaire et ancien préfet

 

 

Sondage : 55% des Français sont favorables à la suppression du regroupement familial, 58% veulent l’instauration du droit du sang

 

 

Alain Finkielkraut : “Les violences ne sont pas reprises par la majeure partie des médias, ils nous font vivre dans une réalité parallèle

 

 

Luxembourg : plusieurs agressions violentes au couteau, la police lance des appels à témoins, tous les suspects recherchés ont le “teint foncé”

 

 

Attentat du Bataclan : “Samuel Huntington a dit que l’on était en pleine guerre des civilisations. Je crains qu’il n’ait raison”, déclare le père d’une victime. “Face à une guerre, il faut des guerriers”

 

 

La jeune Mila de nouveau harcelée et menacée de décapitation après s’être moquée d’Allah (MAJ : Elle a reçu 50 000 menaces de mort)

 

17/11/2020


16/11/2020


JUSTICE – Avocat de “Charlie Hebdo” mais aussi de Mila, Me Richard Malka a réagi ce lundi après que la jeune fille a de nouveau été menacée de mort. Elle avait posté dimanche une nouvelle vidéo polémique sur l’islam.

“Vous pouvez imaginer comment elle va. Sa vie a basculé. Elle a 17 ans. Elle vit comme les gens de ‘Charlie Hebdo’ maintenant, bunkerisée, c’est insupportable”. 

Il semble qu’il y ait une nouvelle mode qui est de menacer de faire une Samuel Paty. C’est ce qu’elle reçoit avec des têtes découpées”, a détaillé l’avocat. 

LCI




15/11/2020

Ce dimanche après-midi, l’hashtag Mila est en première place dans les tendances Twitter. La lycéenne reçoit de nombreux messages de haine, d’insultes, ou encore des menaces de mort faisant allusion à Samuel Paty. Mais elle a également de nombreux messages de soutiens, d’anonymes, de personnalité également. 

De son côté, le parquet de Vienne a annoncé dans un communiqué avoir “immédiatement ouvert une enquête confiée en co-saisine à la division de lutte contre les crimes de haine de l’office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides, les crimes de guerre et les crimes de haine, ainsi qu’à la section de recherche de la gendarmerie nationale de Grenoble“. Il ajoute que les auteurs de ces menaces, une fois identifiés, risquent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Lyon Mag

 

 

 

 

Richard Malka, avocat de Mila : “On en est à 50 000 menaces de mort […] Ils ne savent répondre que par des menaces de mort dès que leur croyance est mise en cause

 

 

 

 

Saint-Denis (93) : Évacuation en cours d’un camp de 2500 migrants, la plupart afghans (màj : Lallement “les personnes en situation irrégulière n’ont pas vocation à rester sur le territoire”)

 

 

L’évacuation du camp de migrants qui contenait près de 2.500 personnes sous le pont de l’autoroute A1 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a débuté ce mardi, à l’aube. Plusieurs feux y sont en cours et sont visibles depuis les abords du camp.

Par mesure de sécurité, la ligne 13 du métro a été coupée et ne dessert plus la station Saint-Denis Porte de Paris, et ce jusqu’à 12h.

18/09/2020

Lorsque l’on quitte Paris par l’autoroute A1 en direction du nord de la France, il faut rouler quelques centaines de mètres pour apercevoir les premières tentes. En contrebas, sous un pont, des migrants se sont installés là à la fin du mois d’août, tout près de la voie express et du Stade de France. Pour la plupart des Afghans, entre 400 et 800 selon les jours, qui dorment à même le sol dans des conditions insalubres.

Au rythme où Paris et ses portes se gentrifient, ces exilés ont dû fuir la capitale où ils ne sont pas les bienvenus. «Certains n’y ont même plus accès, la police les contrôle systématiquement», assure une bénévole du collectif Solidarité migrants Wilson.

Libération

 

 

 

 

Les Marocains, première communauté étudiante en France

 

 

Bruxelles : un Soudanais tente de s’emparer de l’arme d’une policière. “Je vais t’égorger, je suis l’homme, .. sale pute” (MàJ : la policière “écœurée” par la remise en liberté de son agresseur)

 

 

“Ils viennent de prier !” : Quand une journaliste de Quotidien signale à la police que des catholiques sont en train de prier, afin de les inciter à intervenir

 

Méditerranée : l’ONG Sea-Eye s’équipe d’un nouveau navire plus grand que l’Alan Kurdi, il sera opérationnel début 2021

Commenter cet article