Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 14 aout 2019

 

 

 

Radioactivité, risques de contamination, déroulé des faits... Le point sur l'explosion en Russie

 

 

« 20 Minutes » fait le récap de ce que l’on sait sur l’explosion en Russie qui a fait cinq morts et a fait s’envoler les taux de radioactivité de la région

  • Une explosion dans une base militaire russe a fait cinq morts le 8 août.
  • Ce mardi, les autorités russes ont reconnu que le taux de radioactivité de la ville voisine avait été 16 fois supérieur à la normale.
Vers une guerre de religion, infos du 14 aout 2019

L’explosion survenue dans une base militaire du Grand Nord russe, responsable de cinq morts, continue d’entretenir le mystère et le flou. Taux de radioactivité, enchaînement des évènements, dangers, on fait le point sur tout ce que l’on sait, ainsi que sur les nombreuses zones d’ombre.

Que s’est-il passé ?

Le 8 août 2019, une explosion a lieu dans une base militaire russe située à Nionoksa, dans le Grand Nord russe. Elle fera cinq morts. Côté militaire, la base a un sacré passif. Ouverte en 1954, spécialisée dans les essais de missiles de la flotte russe, c’est là que furent conçues les premières bombes atomiques soviétiques. Il s’agit d’une ville fermée, sous très haute surveillance et interdite d’accès aux étrangers sans autorisation. Elle a même longtemps été absente des cartes.

Ce lundi, les autorités russes ont reconnu que l’explosion était due aux tests de « nouveaux armements », après avoir entretenu le flou pendant des jours. Pas de quoi décourager néanmoins les militaires russes, puisque l’expérimentation des armes sera « poursuivie jusqu’au bout » a assuré Rosatom, agence nucléaire nationale qui couvre aussi bien l’atome civil que militaire. « Nous remplirons les devoirs que nous a confiés notre Patrie. Sa sécurité sera entièrement assurée », a ajouté son patron.

Qu’est ce qui a explosé ?

Des experts américains ont estimé que l’accident pourrait être lié aux tests du missile de croisière « Bourevestnik » («oiseau de tempête » en russe), le missile à propulsion nucléaire vantée par Vladimir Poutine en début d’année.

Le président russe avait fait sensation l’année dernière puis début 2019 en présentant la nouvelle génération de missiles développés par son pays, « invincibles », « indétectables », « d’une portée illimitée », ou « hypersoniques », les qualificatifs ne manquaient pas. Il a menacé de déployer ces nouvelles armes pour viser les « centres de décision » dans les pays occidentaux.

Sans doute fan de James Bond, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) a donné à ce missile russe le nom de Skyfall. Dans une des citations dont il a le secret, Donald Trump a déclaré qu’il en savait « beaucoup » sur cette bien mystérieuse explosion, sans vraiment donner plus de détails.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Pourquoi des chercheurs soupçonnent la Russie d'avoir testé un nouveau missile

 

 

 

MSNBC et Al Jazeera confondent deux explosions en Russie

 

Les chaînes de télévision MSNBC et Al Jazeera ont utilisé une mauvaise image pour parler d’une explosion dans le nord de la Russie, affirmant qu’il s’agissait d’une «explosion nucléaire», alors qu'en réalité, la photo montrait une explosion survenue dans un dépôt de munitions à une distance d’environ 4.000 km.

MSNBC a montré la même photo de l’explosion de munitions à Atchinsk lors d’une émission animée par Rachel Maddow et consacrée à l’incident dans la région d’Arkhangelsk.

Al Jazeera, qui a aussi diffusé une photo d’Atchinsk, a affirmé que selon des experts, il s’agissait de l'explosion d’un missile de croisière russe à propulsion nucléaire Bourevestnik, dévoilé par le Président Poutine en mars 2018.

Des explosions ont été recensées le 5 août dans un dépôt de munitions d’Atchinsk, dans le territoire russe de Krasnoïarsk, en Sibérie, faisant un mort et 14 blessés. L’incendie a été éteint 24 heures plus tard.

Lire la suite sur spoutnik

 

Note : c'est la photo (utilisé aussi en France) que j'ai posté plus haut

 

 

 

Syrie: les priorités géopolitiques turques bientôt changées à cause de la stratégie US?

 

Le ministre turc de la Défense nationale a appelé les États-Unis à arrêter de soutenir les Unités de protection du peuple (YPG) kurdes menaçant, dans le cas contraire, de mettre en jeu des plans alternatifs concernant la Syrie. Un expert de Sputnik explique en quoi consistent ces plans.

Le ministre turc de la Défense nationale Hulusi Akar a signalé que dans le cadre de l’établissement, de concert avec les États-Unis, d’une zone de sécurité dans le nord de la Syrie la Turquie était intéressée par l’évacuation du territoire syrien des Unités kurdes de protection du peuple. Il a ajouté que si les accords là-dessus n’étaient pas réalisés par la partie américaine, la Turquie ferait appel à des plans alternatifs.

Abdullah Agar, ancien membre d’unités spéciales des forces armées turques et expert en matière de sécurité et de lutte antiterroriste, a dévoilé à Sputnik le sens de ces plans.

«La préoccupation majeure de la Turquie réside dans la menace de l’apparition dans la région d’un quasi-État qui pourrait aboutir à la désintégration de la Syrie et, à moyen et long terme, à celle de l’Irak et de la Turquie même», a signalé M.Agar.

Lire la suite

 

 

 

 

Manifestations pro-démocratie à Hong Kong: Pékin dénonce des actes "quasi-terroristes"

 

La Chine a vigoureusement dénoncé mercredi des agressions "quasi-terroristes" contre ses ressortissants à Hong Kong durant des affrontements la veille en marge de manifestations pro-démocratie à l'aéroport international de Hong Kong qui a repris son fonctionnement normal.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes quasi-terroristes", a déclaré dans un communiqué Xu Luying, porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du gouvernement chinois. Mardi, deux Chinois du continent ont été passés à tabac au cinquième jour d'une mobilisation sans précédent à l'aéroport de Hong Kong qui a paralysé les vols lundi et mardi.

C'est la deuxième fois cette semaine que la Chine cherche à assimiler les manifestations à du "terrorisme", avec des avertissements de plus en plus inquiétants qui font craindre une  répression militaire alors que le mouvement en est à sa dixième semaine. 

Lundi déjà, à Pékin, le Bureau des affaires de Hong Kong et Macao avait déclaré que des attaques de "manifestants radicaux" de Hong Kong contre des policiers constituaient "un crime grave", révélant "de premiers signes de terrorisme". Et deux médias publics, le Quotidien du peuple et le Global Times, avaient diffusé une vidéo censée représenter des blindés de transport de troupes se dirigeant vers Shenzhen, aux portes de Hong Kong.

Mardi, le président américain Donald Trump a encore fait monter les craintes d'une intervention militaire en affirmant que ses services de renseignement faisaient état d'un déploiement de l'armée chinoise "à la frontière avec Hong Kong".

Lire la suite

LIRE AUSSI : VIDEO : A l'aéroport de Hong Kong, un policier roué de coups dégaine et met en joue les manifestants

 

 

 

 

 

L’Iran étrille le projet US d’une mission dans le détroit d’Ormuz

 

Le Président iranien Hassan Rohani a réitéré son rejet du projet américain de créer une coalition maritime dans le golfe Persique, mettant en garde contre les éventuelles conséquences de cette démarche.

Lire l'article

 

 

 

 

 

L’Iran aurait lancé la construction d’un centre technologique nucléaire

 

Téhéran a lancé le chantier d’un centre de recherche sur la séparation isotopique sur son site nucléaire de Fordo, d’après l’agence de presse iranienne Mehr qui se réfère à l’Organisation de l’énergie atomique d’Iran.

La construction d’un centre technologique nucléaire a débuté sur le site iranien de Fordo, à 150 km au sud-ouest de Téhéran, en présence du chef de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne, Ali Akbar Salehi, relate l’agence de presse Mehr.

«Ce sera un centre de recherche unique en Asie occidentale. Aucun pays de la région n’est allé si loin dans l’étude de la séparation des isotopes», a indiqué M.Salehi lors de l’inauguration du chantier.

Les chercheurs du centre se pencheront sur divers procédés de séparation isotopique.

lire la suite

 

 

 

 

Le Hezbollah aurait «acquis des capacités» pour «détruire Israël»

 

Pour le commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique, Hossein Salami, le Hezbollah possède désormais les moyens nécessaires à «l’élimination d’Israël», rapportent des médias.

Le Hezbollah a «acquis des capacités en Syrie lui permettant seul de détruire Israël», a annoncé mercredi 14 août Hossein Salami, commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique, propos auxquels se réfèrent les médias.

M.Salami s’est aussi prononcé sur les tensions entre l’Iran et les États-Unis en soulignant que mener des négociations avec Washington «n’[était] pas la solution».

Lire la suite

 

 

 

 

Yémen: le guide suprême iranien reçoit un responsable des rebelles Houthis

 

L'Iran a réaffirmé mercredi au plus haut niveau son soutien aux rebelles Houthis du Yémen, à l'occasion de la réception d'un de leurs responsables par le Guide suprême, au moment où la coalition militaire anti-Houthis menée par l'Arabie saoudite est confrontée à des dissensions.

L'ayatollah Ali Khamenei a reçu mardi soir à sa résidence le porte-parole des Houthis, Mohammed Abdel Salam, et réitéré l'appui de son pays aux rebelles, qui contrôlent la capitale yéménite Sanaa et d'autres régions du pays depuis plusieurs années. «Je déclare mon soutien à la mujahidah (lutte) pour le Yémen», a-t-il dit, dans une référence apparente aux rebelles, selon un communiqué posté sur son site internet. Dans le même temps, il a dénoncé les «crimes» de la coalition conduite par l'Arabie saoudite, qui intervient militairement depuis 2015 contre les Houthis, en appui au gouvernement yéménite.

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis - un pilier de cette coalition -, «ainsi que leurs soutiens ont commis des crimes majeurs au Yémen», a déclaré le Guide, en dénonçant «l'indifférence du monde occidental» vis-à-vis de ces «crimes». Riyad et Abou Dhabi «cherchent à diviser le Yémen», a-t-il encore jugé.

Lire la suite et voir vidéo

 

 

 

 

Mort de Nora Quoirin en Malaisie : le parquet de Paris a ouvert une enquête

 

Le parquet de Paris a ouvert vendredi 9 août une enquête préliminaire pour enlèvement et séquestration après la disparition en Malaisie de Nora Quoirin – dont le corps a été découvert mardi, a appris mercredi 14 août franceinfo de sources judiciaires. Cette enquête a été confiée à l'Office central pour la répression des violences aux personnes. Deux enquêteurs de l'OCRVP se sont rendus en Malaisie.

>> Malaisie : ce que l'on sait de la disparition de Nora Quoirin, une adolescente de 15 ans franco-irlandaise

Par ailleurs, la famille de Nora, jeune fille franco-irlandaise, a porté plainte contre X lundi 12 août en France. Un avocat malaisien vient d'être désigné pour représenter les intérêts de la famille.

 

Une affiche montrant l\'adolescente de 15 ans Nora Quoirin, disparue en Malaisie le 4 août et dont le corps a finalement été retrouvée le 13 août 2019.

Son corps retrouvé dans la jungle

Le corps de Nora a été découvert mardi 13 août près du site où elle avait disparu. Nora Quoirin, âgée de 15 ans et souffrant d'un léger handicap mental, a disparu dans la nuit du 3 au 4 août alors qu'elle venait d'arriver pour des vacances dans le complexe hôtelier Dusun Resort, à 70 kilomètres au sud de Kuala Lumpur, avec sa famille vivant à Londres.

Ses proches pensaient qu'elle avait été enlevée et avaient déclaré à l'AFP qu'elle n'était "absolument pas" habituée à fuguer. Lundi, lors d'une conférence de presse, ils avaient promis 50 000 ringgits (10 600 euros) pour toute information permettant de retrouver l'adolescente.

Source

 

 

 

 

Union européenne : hausse de 10 % des demandes d’asile au premier semestre

 

 

Le nombre des demandeurs d’asile a de nouveau augmenté cette année dans l’UE. Selon les chiffres de l’Agence de l’UE pour l’asile (EASO) […], environ 305 000 migrants ont déposé au premier semestre une demande initiale d’asile, soit un dixième de plus que de janvier à fin juin 2018. […]

Les demandes initiales d’asile sont un bon indicateur pour estimer l’ampleur de l’immigration illégale. Il y a certes aussi des personnes rentrant sans autorisation qui ne déposent pas de demande d’asile. […] La moitié environ de ceux qu’on appelle mineurs non accompagnés (MNA) n’a pas non plus déposé de demande d’asile. Mais d’un autre côté, une partie des demandeurs d’asile rentrent légalement avec des visas touristiques ou de travail et déposent une demande d’asile à l’expiration de leur visa, au lieu de repartir. […]

Les pourcentages d’acceptation des demandes faites par les demandeurs d’asile dans toute l’Europe ainsi qu’en Allemagne se situaient et se situent toujours le plus souvent entre 30 et 50 pour cent. Il ne s’agit donc majoritairement pas de réfugiés, selon les procédures d’examen des autorités nationales de l’immigration. […]

(Traduction Fdesouche)

Die Welt

 

 

 

 

Crise politique en Italie : Matteo Renzi appelle à un front anti-Salvini

 

Le 13 aout

 

 

500 migrants errent à la recherche d'un port d'accueil en Méditerranée

 

 

 

 

Open Arms : la France contribue activement à la recherche d’une solution à l’échelle européenne

 

La France a entamé des discussions discrètes avec la Commission européenne en vue de trouver une solution pour l’Open Arms, un bateau de sauvetage espagnol transportant 151 migrants qui a passé 13 jours en mer après s’être vu refuser l’entrée au port par les pays voisins.

« Comme à chaque fois que ce genre de situation se présente, la France prend l’initiative et contribue activement à la recherche d’une solution au niveau européen pour débarquer et accueillir les personnes sauvées », a déclaré un porte-parole du ministère français de l’Intérieur à EL PAÍS. « Des discussions sont en cours sous l’égide de la Commission. »

Le 7 août, l’organisation humanitaire catalane Proactiva Open Arms a envoyé une lettre au dirigeant français Emmanuel Macron, à la chancelière allemande Angela Merkel et à l’espagnol Pedro Sánchez en leur demandant de l’aide.

Lire la suite sur elpais.com

 

 

 

 

Australie : une personne poignardée dans une rue du centre de Sydney, son agresseur criait « Allah Akbar » (MàJ vidéo)

 

Des images diffusées par des médias australiens montrent un homme qui saute sur le toit d’une voiture en hurlant « Allah Akbar » (« Dieu est le plus grand ») en brandissant un couteau tout en hurlant « Abattez-moi ! » L’agresseur, muni d’un énorme couteau de cuisine, a poursuivi d’autres personnes dans le quartier d’affaires de Sydney après avoir poignardé une femme. Il a pu être arrêté.

(…) Le Figaro

Voir vidéo

 

 

 

 

Paris : un migrant en situation irrégulière, livreur chez Uber Eats, arrêté pour le viol d’une cliente

 

13 aout 2019

Un homme âgé de 26 ans a été interpellé lundi à Bordeaux (Gironde) dans le cadre de l’enquête sur le viol présumé d’une femme par ce livreur Uber Eats . Les enquêteurs du deuxième district de la police judiciaire de Paris le suspectent d’avoir, dans la nuit du 5 ou 6 août, violé une jeune étudiante de 22 ans dans son appartement de la capitale.

[…]

Les enquêteurs de la police judiciaire identifient le livreur et violeur présumé, un Bangladais en situation irrégulière sur le territoire français, en contactant son employeur.  « Aussitôt son forfait réalisé, il avait montré à son entourage la photo de la victime comme un trophée, précise une source proche de l’affaire.

[…]

Localisé à la gare routière de Bordeaux, il voulait prendre un bus pour l’Espagne et ainsi échapper à la justice.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Parisien

 

 

 

 

Charente. Agression à la machette : une femme entre la vie et la mort

 

Une femme a reçu en pleine tête un coup de machette lors d’une rixe à son domicile à Saint-Cybardeaux. Son fils a aussi perdu deux doigts lors de ce déchaînement de violences. L’auteure présumée, une femme, a été interpellée.

C’est une scène d’épouvante à laquelle ont dû faire face lundi les pompiers dans le petit village de Saint-Cybardeaux. Ils ont porté secours à une femme d’une soixante d’années et à son fils, victimes d’une agression à la machette par une femme d’une quarantaine d’années.

Le pronostic vital de la mère de famille serait engagé, elle souffrirait d’une très grave facture du crâne causée par un coup de machette en pleine tête.

(…) Sud Ouest

 

 

 

 

Une figure LGBT tunisienne agressée à Paris: «On croyait qu’il serait en sécurité en France»

 

Le porte-parole de l’association tunisienne Shams pour les droits de la communauté LGBT a été agressé à Paris. Mounir Baatour, cofondateur de l’organisation, a condamné «un acte odieux» dans un entretien accordé à Sputnik, où il est également revenu sur sa propre candidature à la présidentielle de septembre prochain.

«On croyait qu’il serait en sécurité en France, mais il s’est avéré que ce n’était pas le cas», c’est par ces mots que l’avocat tunisien Mounir Baatour est revenu sur l’agression «odieuse», commise dans la nuit du 8 au 9 août, envers Nidhal Larbi. Le porte-parole de l’association LGBT tunisienne Shams rentrait chez lui, dans le 11e arrondissement de Paris, quand il a été interpellé par trois jeunes gens. D’après l’association française de lutte contre l’homophobie, IDAHO France, «un homme qui l’avait déjà agressé en Tunisie en 2013 l’a reconnu dans la rue».

Lire la suite

 

 

Commenter cet article