Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________

Le 30 mars

 

 

Tenir tête à Erdogan

 

En proposant la médiation de la France entre les Kurdes de Syrie et la Turquie, Emmanuel Macron a déclenché la fureur d’Ankara. « Qui êtes-vous pour parler de médiation entre la Turquie et une organisation terroriste ? », a tonné Recep Tayyip Erdogan, qui s’est dit « extrêmement peiné par l’approche totalement erronée de la France à ce sujet ». Entre alliés (les deux Etats sont membres de l’Otan), cette volée de bois vert est inédite. « Qui êtes-vous… » La brutalité de la formule employée en dit long sur l’arrogance de l’autocrate turc, qui fait la leçon au président français, le traitant comme un sale gosse. Qu’a-t-il fait de si terrible ? Simplement annoncer qu’il allait redéployer des forces spéciales françaises qui combattent Daech dans la région, vers Manbij, cette zone où les Turcs veulent chasser les Kurdes. Après un silence plus qu’embarrassant, le chef de l’Etat s’est enfin décidé jeudi à afficher son soutien aux Kurdes. C’était bien le moins, au regard de la bravoure de leurs soldats, qui ont réussi à faire drastiquement reculer Daech. Quelques jours après l’attaque terroriste dans l’Aude, ce soutien affiché à ces valeureux alliés allait de soi. Quelle sera la réponse de l’Elysée à la gifle turque ? Pour l’instant, rien qu’un silence très diplomatique. On aimerait pourtant que Macron lui tienne tête, au nom d’une Europe que la Turquie continue à faire chanter dans la crise des migrants, et qui bafoue chez elle les droits de l’homme. En tout cas, on comprend mieux les propos du président, fin août au « Point », quand il semblait soupirer : « Je suis aussi celui qui est obligé de parler tous les dix jours à Erdogan ».

Source

 

Inspection d’un avion russe au Royaume-Uni: Moscou évoque une nouvelle provocation

 

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de nouvelle provocation une inspection à bord d’un avion de la compagnie aérienne russe Aeroflot, dans un aéroport de Londres.

«Nous annonçons une nouvelle provocation de la part des autorités britanniques. Des officiers de la police britannique et des douaniers sont montés à bord de l'avion de la compagnie aérienne Aeroflot qui se préparait à embarquer les passagers du vol Londres-Moscou», a indiqué la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

«Les autorités britanniques ont fait savoir la nécessité d'une inspection de l’appareil, elles ont refusé d'en expliquer la raison et le but de l'inspection», a souligné la diplomate.

Détails à suivre.

 

Affaire Skripal: la Russie accuse les États-Unis d’avoir tenté de recruter des diplomates russes expulsés

 

Les services de renseignement américains ont essayé d’établir des contacts avec des diplomates russes expulsés par les États-Unis, affirme vendredi le ministère russe des Affaires étrangères en parlant de « manœuvres de provocation ».

Le conflit diplomatique créé par les suites de l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergeï Skripal s’est notamment traduit par la décision d’expulsion posée par Washington à l’encontre de soixante diplomates russes.

Moscou accuse maintenant les États-Unis d’avoir tenté d’entrer en contact avec ces diplomates contraints de quitter les USA. Les services de renseignement US auraient proposé à ces diplomates « une aide réciproque », selon les Russes.

« Nous constatons une augmentation importante des manœuvres de provocation à l’encontre de diplomates russes aux États-Unis », affirme Moscou. « Les services de renseignement américains ont entrepris de façon déterminée d’entrer en contact avec eux ».

La Russie promet de prendre note de chacune des tentatives de recrutement effectué par les Américains et d’en « tirer les conclusions ».

Cette accusation russe n’est pas confirmée de source indépendante.

Source

 

Note: c'est tous a fait dans le style des américains

 

Proposition de médiation de la France : la violente charge d'Erdogan envers Macron

Proposition de médiation de la France : la violente charge d'Erdogan envers Macron

Le président turc Erdogan a commenté avec des mots très durs la proposition de la France de servir de médiateur entre Ankara et les forces arabo-kurdes en Syrie, que les Turcs considèrent comme des «terroristes».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est dit «extrêmement peiné» ce 30 mars par la position «totalement erronée» de la France qui avait proposé la veille une médiation entre Ankara et une force arabo-kurde combattue par l'armée turque dans le nord de la Syrie.

«Qui êtes-vous pour parler de médiation entre la Turquie et une organisation terroriste ?», a lancé le chef de l'Etat depuis la capitale turque. «Nous n'avons pas besoin de médiation. Depuis quand la Turquie veut-elle s'asseoir à la table d'une organisation terroriste ? D'où avez-vous sorti cela ?», s'est-il emporté. L'Elysée a apporté des précisions sur ses propositions de médiation ce même jour, après avoir été mis en cause par les autorités turques.

«Ceux qui dorment et se lèvent avec les terroristes, ceux qui les reçoivent dans leur palais comprendront tôt ou tard leur erreur», a encore grondé Erdogan, qualifiant la France de pays qui «n'a pas encore réglé ses comptes avec son passé sale et sanglant», dans une apparente allusion à l'histoire coloniale.

«Ceux qui coopèrent avec les organisations terroristes [...] seront traités et ciblés de la même façon que les terroristes»

Par ailleurs le président turc a déclaré qu'Emmanuel Macron avait tenu des «propos très étranges» lors d'un entretien téléphonique récent consacré à la Syrie. «J'ai été contraint de le lui faire remarquer, même si le ton a été un peu élevé», a-t-il confié, sans autre précision.

Lire la suite

 

Israël frappe trois positions du Hamas à Gaza

 

la frontière entre Israël et l'enclave palestinienne de la bande de Gaza.

Israël a effectué des tirs de chars et des raids aériens contre trois positions du Hamas dans la bande de Gaza en riposte à des attaques contre ses soldats par des Palestiniens le long de la frontière, indique l'armée dans un communiqué.

Lire la suite

 

 

 

L’armée accuse le Hamas d’avoir envoyé une fillette de 7 ans à la barrière

 

L’armée israélienne a accusé l’organisation terroriste palestinienne du Hamas d’avoir envoyé une fillette de 7 ans à la barrière de sécurité de Gaza lors de manifestations meurtrières vendredi dans l’enclave côtière.

Selon l’armée, la jeune fille a été repérée par des soldats alors qu’elle s’approchait de la barrière de sécurité. Les soldats, qui se trouvaient du côté israélien, ont rencontré la jeune fille alors qu’elle atteignait la clôture, a déclaré un porte-parole de l’armée.

Lire la suite

 

 

 

 

Gaza : 12 morts ensanglantent la "grande marche du retour"

 

Au moins 12 Palestiniens ont été tués ce vendredi 30 mars par l'armée israélienne lors d'affrontements aux abords de la barrière frontalière de la bande de Gaza, selon le décompte du ministère de la Santé palestinien.

Les forces israéliennes ont dit avoir tiré à balles réelles après que des Palestiniens, proches de la frontière, ont lancé des pierres et des bombes incendiaires en direction des soldats.

Le Croissant-Rouge a recensé plusieurs centaines de manifestants blessés par des tirs de soldats israéliens.

Lire la suite

 

Vague d'arrestations en Italie

 

La police italienne poursuit ses arrestations menées dans le cadre d'opérations anti-terroristes. Un jeune homme a notamment été arrêté vendredi matin près de Turin.…

___________________

Le 30 mars

 

Gaza : 12 morts ensanglantent la "grande marche du retour"

 

Au moins 12 Palestiniens ont été tués ce vendredi 30 mars par l'armée israélienne lors d'affrontements aux abords de la barrière frontalière de la bande de Gaza, selon le décompte du ministère de la Santé palestinien.

Les forces israéliennes ont dit avoir tiré à balles réelles après que des Palestiniens, proches de la frontière, ont lancé des pierres et des bombes incendiaires en direction des soldats.

Le Croissant-Rouge a recensé plusieurs centaines de manifestants blessés par des tirs de soldats israéliens.

Lire la suite

 

 

À la frontière de Gaza: au moins 10 morts et plus de 1 100 blessés

Source

 

Note ; 5 morts de plus en l'espace de 2 heures

 

 

La Maison Blanche compare la Russie à une «bête qui vit en eaux profondes»

 

Vidéo du 29 mars

Note: juste pour comparer le nombre de tentacules !  combien de base militaire à l’Amérique aux 4 coins du monde comparé à la Russie !? 800 bases militaires dans 177 pays !! les russes 10 (en 2015)
 

 

À la frontière de Gaza: au moins 8 morts et plus de 350 blessés

 

L'armée tente de contenir les 17 000 Palestiniens qui lancent des pierres, des cocktails Molotov sur les soldats israéliens lors de la "Marche du retour"

Au moins huit Palestiniens ont été tués et plus de 350 personnes ont été blessées dans la bande de Gaza par des tirs israéliens à balle réelle et en caoutchouc vendredi, alors qu’une série de manifestations massives a commencé le long de la frontière de sécurité entourant l’enclave, ont fait savoir des sources palestiniennes.

L’armée israélienne a estimé que 17 000 Palestiniens participaient aux manifestations pour la « marche de retour » le long de la frontière de Gaza, réparties entre les cinq principaux sites de protestation. Ce nombre devrait croître au cours de la journée.

Lire la suite

 

C 8 - Q 16

Au lieu que HIERON* fait la nef fabriques.
Si grand deluge sera & si subite,
Qu'on n'aura lieu ne terre s'attaquer,
L'onde monter Fesulan Olympique.

 

Au lieu du sanctuaire religieux (Hébron) fabriqué (état d'Israël 1948).
Sera si grande révolution &
si subite,
Qu'il n'aura ni lieu ni territoire qui ne serons attaquées,
L'onde montera jusqu’à 
Fiesole (Toscane Italie) -  Olympique

 

 

Affaire Skripal : la Russie expulse quatre diplomates français

 

La Russie annonce ce 30 mars l'expulsion de quatre diplomates français en réponse à la décision de la France d'expulser le même nombre de diplomates le 26 mars. Auparavant, la Russie a pris des mesures similaires à l'encontre d'une dizaine de pays.

Lire la suite

 

 

 

Bande de Gaza : cinq Palestiniens tués à la frontière

 

La manifestation réclamant le droit au retour des Palestiniens donne lieu à des affrontements réprimés par l'artillerie israélienne.

 
Un Palestinien avait été tué tôt vendredi, avant le début des manifestations.

Cinq Palestiniens sont morts, tués par des tirs israéliens au premier jour du rassemblement à la frontière de l'enclave soumise à un strict blocus de la part d'Israël. Ce mouvement de protestation, baptisé « la grande marche du retour » et qui doit durer six semaines, vise à revendiquer le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et à dénoncer le blocus.

Selon le ministère de la Santé local, Mohammed Abou Amar et Mohammed Abou Muammar ont été tués dans des accrochages qui avaient lieu dans deux secteurs différents. Un peu plus tôt, un homme de 25 ans avait été touché à l'estomac, à l'est de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza. Quelques heures plus tôt, avant même le début du rassemblement, un autre Palestinien avait été tué par des tirs de l'artillerie israélienne dans le sud de l'enclave, selon la même source.

Le Croissant-Rouge palestinien a en outre recensé 54 manifestants blessés par des tirs de soldats israéliens lors des affrontements aux abords de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël, un endroit qui est régulièrement le théâtre de heurts coûtant la vie à des Palestiniens.

Des rassemblements à « six endroits » dans la bande de Gaza

Le premier jour de ce mouvement coïncide avec la « Journée de la terre », un hommage annuel rendu à six Arabes israéliens tués en 1976 lors de manifestations contre la confiscation de terres par Israël. Un porte-parole de l'armée israélienne a confirmé que des milliers de Palestiniens participaient vendredi à des rassemblements à « six endroits » dans la bande de Gaza. « Ils font rouler des pneus enflammés et lancent des pierres vers la barrière de sécurité et les troupes israéliennes qui recourent à des moyens antiémeutes et tirent en direction des principaux meneurs », a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

A Gaza, Israël craint que les rassemblements franchissent la frontière

 

Les organisateurs insistent sur le fait que la "marche du Retour" sera pacifique - mais la plus grande menace pour Israël pourrait être la propagation en Cisjordanie

Les organisateurs de la « marche du Retour » prévue à Gaza ont insisté ces derniers jours sur le fait que leurs manifestations massives, aux frontières de l’enclave côtière, seront non-violentes, et qu’ils n’ont aucun intérêt à entrer en Israël.

Même le groupe terroriste du Hamas, gouvernant de facto de la bande, a fait savoir qu’il déploiera des forces de sécurité pour garantir que les manifestants ne pénétreront pas sur le territoire de l’Etat juif.

En Israël, malgré tout, le battage médiatique a aidé à contribuer à l’apparition du sentiment que cet événement n’est rien d’autre qu’une invasion programmée à laquelle participera une armée entière.

Tandis que l’attention accordée aux manifestations pourrait avoir aidé à des préparations militaires israéliennes – qui ont servi à mettre la pression sur les Gazaouis pour s’assurer que les choses ne deviendront pas incontrôlables – l’hystérie autour de cet événement pourrait l’avoir aidé à gagner en popularité.

Des tentes plantées par les Palestiniens sur la frontière de Gaza avec Israël, à l’est de Jabalia, le 29 mars 2018, avant la mise en place d’un camp de protestation pendant six semaines (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Cet important mouvement de protestation n’a cessé de croître alors que la couverture israélienne de l’événement a accru l’intérêt des Palestiniens, même si la majorité des Gazaouis ont été déroutés par cette hystérie apparue en réponse à une marche non-violente.

De nombreuses familles prévoient de rejoindre la marche vendredi, après la prière, et la vaste majorité des gens n’ont pas l’intention d’approcher la clôture frontalière. Ils ne veulent que venir dans les villes érigées en tentes à quelques distances de la frontière.

Un porte-parole de la marche a déclaré jeudi que le mouvement de protestation aura lieu à 700 mètres de la frontière. « Notre combat sera non-armé et nous n’utiliserons pas de pierres », a-t-il dit. « C’est un combat mis en scène pour des photos, pour les caméras et pour les mots, et notre force résidera dans le nombre élevé de participants ».

Lire la suite


Note : comme à mon habitude je surveille de très prés tous ce qui touche Israël
Je l'ai souvent affirmé, tout commencera là-bas

 

lire aussi : Avant la marche de Gaza, Israël dit à l’ONU : « Nous nous défendrons nous-mêmes »

 

 

Affaire Skripal: Moscou annonce ses mesures de rétorsion

 

Après l’expulsion de 60 diplomates américains, le ministère russe des affaires étrangère annonce ce vendredi un nouveau volet des mesures de rétorsion à l’égard des pays occidentaux impliqués dans les sanctions dans le cadre de l’Affaire Skripal.

Moscou riposte. Après les États-Unis, dont l'ambassadeur a eu le droit à un accueil en solitaire hier, le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué ce vendredi les ambassadeurs des autres pays occidentaux qui ont expulsé des diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal.

Lire la suite

 

Vers un conflit direct entre Riyad et Téhéran? Le prince saoudien met en garde

 

Le prince héritier saoudien a mis en garde contre la possibilité d'un conflit militaire avec l'Iran dans les 10-15 ans à venir. Dans une interview accordée au Wall Street Journal, Mohammed ben Salmane a appelé la communauté internationale à prendre des sanctions plus sévères contre Téhéran afin d'éviter une confrontation militaire dans la région.

«Nous devons y parvenir afin d'éviter un conflit militaire, si nous ne le faisons pas, nous aurons probablement une guerre contre l'Iran dans les 10-15 ans à venir», a déclaré le prince.

Mohammed ben Salmane

Récemment, le porte-parole de la coalition arabe, Turki al-Malki, a accusé Téhéran d'avoir une part de responsabilité dans les tirs sur l'Arabie saoudite de missiles balistiques par les rebelles houthis à partir du Yémen. Il a menacé l'Iran de riposte «au moment et lieu adéquats». Le chef de la coalition arabe a estimé que ces tirs «était une grave détérioration de la situation sécuritaire», tout en accusant Téhéran de fournir des missiles aux rebelles houthis par le port d'Hodeidah et l'aéroport de Sanaa.

Lire la suite

 

Note : d'ici 10 ou 15 ans il aurait bien un pays occidental assez corrompu pour leur vendre l'arme nucléaire (plusieurs pays occidentaux leur vendent déjà des armées pour massacrer des civils au Yémen)

 

Syrie : Paris ne prévoit aucune opération militaire aux côtés des Kurdes

 

Une délégation de la coalition arabo-kurde a été reçue à l'Élysée par Emmanuel Macron. La Turquie rejette toute médiation française.

La France serait-elle sur le point de s'engager en Syrie aux côtés des combattants kurdes ? Non, affirme l'Élysée vendredi matin, la France ne prévoit aucune nouvelle opération militaire dans le nord du pays, en dehors de la coalition internationale contre l'État islamique. Une précision qui vient en réaction aux propos tenus la veille par plusieurs représentants kurdes reçus par le président de la République.

Selon les propos, relayés par Le Parisien, d'Asiya Abdellah, membre de la délégation arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS), Paris s'apprêterait à envoyer des soldats à Manbij, une ville sous la menace d'une attaque par la Turquie de Recep Tayyip Erdogan. Ce dernier est déjà à l'origine de la reprise d'Afrine, après plusieurs semaines de combat. « La coopération va être renforcée. La France va renforcer son dispositif militaire », a insisté Khaled Issa, représentant du Rojava, zone kurde autoproclamée en territoire syrien.

Source 

 

Lire aussi : La Turquie rejette toute médiation française avec une force arabo-kurde en Syrie

 

 

Syrie : à Kobané, des réfugiés d'Afrin reprochent à la communauté internationale de les avoir "trahis"

 

En Syrie, une partie des habitants d'Afrin, sous contrôle turc depuis le 18 mars, a fui vers Kobané où franceinfo a pu recueillir le témoignage de familles kurdes, désespérées d'attendre vainement un soutien international. 

La Turquie a menacé mercredi 28 mars d'intervenir à Minjeb, une ville du nord de la Syrie, si les combattants kurdes n'évacuent pas cette zone. L'ultimatum intervient dix jours après la prise de contrôle, par l'armée d'Ankara, d'Afrin, plus à l'ouest, où la population est majoritairement kurde. Des habitants ont fui contre leur gré, ainsi qu'en témoignent des réfugiés arrivés à Kobané, après un long et éprouvant périple.

(..)

"C’était long, car les soldats demandent de l’argent aux déplacés, 100 dollars. Nos voisins sont restés coincés car ils ne peuvent pas payer cette somme."  Sehnaz, une habitante d'Afrin réfugiée à Kobané

Lire la suite

 

 

Envoyé Spécial : l'enquête interdite en Turquie - Capture d'écrans

 

Avec une vidéo filmée à la frontière turco-syrienne, le quotidien turc Cumhuriyet révélait une affaire d'Etat en 2015 : une livraison d'armes de la Turquie en Syrie. "Envoyé spécial" a repris cette enquête interdite par les autorités, et posé les questions que les journalistes turcs ne peuvent plus poser. Captures d’écran de Dorothée Barba à 6h53 ( Capture d’écrans – 30 mars 2018)

C’est ce qu’a fait Laurent Richard, d’Envoyé Spécial : il a poursuivi une enquête interdite, en Turquie. Celle de Can Dündar, qui vit en Allemagne après avoir échappé à une tentative d’assassinat. L'ancien rédacteur en chef de Cumhuriyet enquêtait sur des images troublantes : une vidéo sur laquelle on voit des camions des services secrets turcs transportant des armes à destination de la Syrie (pour des groupes islamique). L’équipe d’Envoyé Spécial apporte de nombreux éléments qui montrent que ces armes, dans les camions, étaient pour des groupes islamistes. 

La Turquie a-t-elle trahi ses alliés occidentaux dans la lutte contre le terrorisme ?

« L’affaire des camions », comme on l’appelle en Turquie, est devenue un scandale d’Etat, les images en question sont classées secret défense. Tous ceux qui ont enquêtés sur cette histoire ont été arrêtés, qu’ils soient gendarmes, procureurs ou journalistes. Et le président turc, Recep Tayip Erdogan, a même menacé le journaliste Can Dündar, en direct à la télévision. 

Le journaliste d’Envoyé Spécial a interpellé Erdogan sur cette affaire lors d’une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron : la colère du président turc est saisissante, à côté du président français qui plonge le nez dans ses notes. La Turquie est considérée par Reporters Sans Frontières comme la plus grande prison pour journalistes au monde. 

« Turquie : l’enquête interdite ». C'est à voir en replay sur le site de France Télévision. 

https://www.franceinter.fr/emissions/... Plus de Capture d’écrans sur https://www.franceinter.fr/

Un lien sur cette histoire de mai 2015: Un journal turc publie les images d’armes livrées par la Turquie aux djihadistes en Syrie

 

 

Des dizaines de kamikazes neutralisés à la sortie de la Ghouta orientale

 

L’armée syrienne a réussi à neutraliser dans les couloirs humanitaires de la Ghouta orientale 36 djihadistes portant des ceintures d'explosifs, a annoncé l’agence Sana, se référant à une source militaire. Leur objectif était de faire sauter des bus et de commettre des attentats dans les camps de réfugiés dans le but de discréditer le pouvoir.

Lire l'article

 

Syrie: un attentat fait plusieurs victimes parmi les forces de la coalition internationale

 

Deux membres de la coalition internationale antidjihadiste en Syrie, menée par les États-Unis, ont été tués et cinq autres ont été blessés dans l'explosion d'un engin artisanal, a annoncé vendredi le commandement américain.

L'attaque est survenue jeudi vers 21h, indiquent les militaires américains.

Lire la suite

 

 

Selon la police britannique, Sergueï Skripal a eu chez lui premier contact avec l'agent innervant

 

La police britannique a déclaré le 28 mars que l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés le 4 mars, avaient eu un premier contact avec l'agent innervant à leur domicile en Grande-Bretagne.

Lire l'article

 

 

Le test du nouveau missile intercontinental russe Sarmat capté en vidéo

 

Le ministère russe de la Défense a rendu publique une vidéo du récent test du nouveau missile intercontinental Sarmat, capable de déjouer les systèmes de défense antiaérienne.

Lire la suite et voir vidéo

 

 

Macron déciderait seul quels médias accepter ou pas en son palais

 

L’initiative de refuser l’accréditation aux journalistes de Sputnik auprès du ministère français des Affaires étrangères revient au Président français, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova lors d'un briefing.

Depuis un an, les journalistes de Sputnik en France se voient régulièrement refuser leur accréditation auprès du ministère français des Affaires étrangères. Un de ses journalistes a demandé pourquoi à la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, lors d'un point de presse.

«À huis clos, on dit que cela est lié, je ne sais pas, à une offense personnelle, je ne peux pas dire exactement laquelle. On ne nous a pas fait parvenir les déclarations précises, ils ont dit que c’était la décision personnelle du locataire de l’Élysée», a indiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Lire la suite

 

 

Natacha Polony défend l’expulsion des Fichés S étrangers voulue par 83% des Français

 

Natacha Polony défend l’expulsion des Fichés S étrangers voulue par 83% des Français : «Les français qui aujourd’hui demandent ça le font tout simplement parce qu’ils estiment qu’ils ne veulent pas sur leur sol de gens qui sont des ETRANGERS et qui détestent leur pays, et qui les détestent. Il y a eu le précédent du terroriste de Nice qui était Tunisien. Il y a eu le précédent de cet homme qui a tué ces 2 jeunes filles Laure et Mauranne à Marseille et qui n’aurait jamais dû se trouver là. Ce chiffre nous montre tout simplement qu’il y a des Français qui estiment qu’à la moindre incartade, et plus encore si la personne a été condamnée pour délinquance ou pour des crimes autres, et bien on explique que la personne n’a rien à faire en France, et je ne crois pas que ça choque beaucoup de monde.»
– LCI, 30 mars 2018, 10h17

Lire aussi : Selon un sondage, 87% des Français soutiennent la rétention administrative des fichés S

 

4,7 millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza – dernier recensement

 

Les chiffres s'accordent avec l'évaluation de l'armée israélienne, qui a estimé qu’une parité entre les populations juive et arabe en terre sainte était imminente

Le nombre de Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza est passé de 2 895 683 en 1997 à 4 780 978 en 2017, a annoncé mercredi le Bureau central palestinien des statistiques (BCPS).

Lire la suite


Note : en seulement 20 ans, ils se sont pratiquement multiplié par deux, avec 1 885 295 de naissances
Vous avez ici un petit aperçu de la démographie que va nous apporter l'immigration musulmane en Europe (elle sera bien plus forte que celle des Palestiniens, puisque des pays noirs africains comme  le Mali ou encore  l’Érythrée sont bien plus prolifiques)

Lire aussi : Selon un sondage, 87% des Français soutiennent la rétention administrative des fichés S

 

Italie : un Algérien de 22 ans, récemment expulsé de France, fonce en voiture sur la cathédrale de Pompéi pour « se sentir plus proche d’Allah »

 

Othman Jridi, algérien de 22 ans récemment expulsé de France, a suscité une grosse frayeur dans le sanctuaire marial de Pompéi en circulant à toute vitesse dans la zone piétonne, heureusement arrêté par les plots en bétons justement installés pour stopper une éventuelle attaque terroriste. Jugé rapidement, lors de l’audience, il a affirmé « qu’il n’était pas en mesure de savoir pourquoi il avait fait ce geste hormis de se sentir plus proche d’Allah »

En outre, « la personne arrêtée à l’audience a toujours récité une litanie arabe au nom d’Allah »

Corriere del Mezzogiorno

 

Alexandre del Valle : «On parle toujours d’antisémitisme et d’islamophobie, mais jamais de christianophobie alors que le Christianisme est la religion la plus persécutée au monde»

 

Alexandre del Valle : «Je suis assez effrayé qu’à chaque fois qu’on parle de racisme, on parle d’antisémitisme et d’islamophobie, mais on oublie toujours la Christianophobie alors que selon les chiffres officiels, la religion la plus persécutée au monde est le Christianisme.»
– RMC, 28 mars 2018, 12h30

 

Voir aussi cette vidéo sur Fr de souche : Pascal Bruckner : « Plus l’Eglise sera forte plus l’Islam sera sage »

 

Saubusse (40) fait bloc pour sauver son église romane du XIIIe siècle

 

À Saubusse, village landais de 1 000 habitants, la secrétaire de mairie entend un gros boum provenant de l’église voisine, un édifice roman du XIIIe siècle. Le pan extérieur de l’abside, côté est, vient de s’effondrer. Le maire prend en urgence un arrêté de fermeture pour sécuriser le seul patrimoine de sa commune. On a frôlé la catastrophe : le lendemain avaient lieu les Journées du patrimoine. Comme un symbole.

Sur les 100 000 édifices religieux recensés en France, près de 500 sont menacés, et plus de 5 000 sont en souffrance. Nombreux sont les villages dans l’incapacité de faire face à des travaux qui représentent plusieurs fois leur budget annuel. «À la Mission du patrimoine, nous avons reçu près de 1 800 dossiers. Les édifices religieux représentent plus de 50 %», estime Stéphane Bern.

Justement, au lendemain de l’accident, le maire de Saubusse, Didier Sarciat, apprend la nomination de Stéphane Bern à la tête de la Mission patrimoine. «Je vais lui écrire, ça ne mange pas de pain», se dit-il. […]

L’enjeu est de taille, insiste l’élu. Moins cultuel – 50 fidèles se regroupent une fois par mois pour la messe – que culturel. L’église accueille les mariages des communes environnantes, mais aussi la fête du village à la mi-juin, des concerts, ou les chants de Noël organisés pour les élèves de l’école primaire. «Si je n’avais pas bougé, mes administrés m’en auraient voulu», ajoute-t-il. Dans ces milliers de municipalités françaises peu politisées, le patrimoine est le seul sujet qui fasse à peu près l’unanimité. Et c’est aussi un atout touristique. […]

Le Point

 

 

Un prédicateur qui parlait de «Juifs avares et usuriers» et de «sionistes de connivence avec Hitler» est invité au Rassemblement des Musulmans de France (UOIF) ce week-end

 

D’après un journaliste de LCI, le prédicateur Hassan Iquioussen qui parlait en 2003 de «Juifs avares et usuriers», de «sionistes de connivence avec Hitler» et du 11 septembre de «supercherie», est invité au Rassemblement des Musulmans de France (UOIF) ce week-end.
– LCI, 29 mars 2018, 20h40

 

 

La France va investir 1,5 milliard d'euros pour l'intelligence artificielle d'ici 2022

 

Le président de la République Emmanuel Macron a détaillé la stratégie de la France après la remise du rapport de Cédric Villani pour le développement et la promotion de l'intelligence artificielle en France.

Après les idées, les chiffres. Emmanuel Macron a annoncé jeudi que le gouvernement allait investir 1,5 milliard d'euros pour le développement de l'intelligence artificielle en France d'ici 2022. Cette annonce, faite après la remise du rapport du mathématicien et député Cédric Villani, a conclu une journée de conférences au Collège de France. Elle a été précédée de plusieurs engagements d'entreprises privées, françaises et étrangères, pour investir elles aussi dans des initiatives en faveur de l'intelligence artificielle en France. 

Lire la suite

 

Note : 2022 ! ils se foutent du monde, 2022 c'est l'année des prochaines élection présidentiel

 

 

 

 

 

 

Sarkozy renvoyé en procès pour "corruption" dans l'affaire des écoutes

 

Paris - Avis de tempête pour Nicolas Sarkozy: l'ex-président a été renvoyé devant le tribunal correctionnel dans l'affaire "des écoutes", une semaine après sa mise en examen pour les soupçons de financement libyen de sa campagne de 2007.

L'ancien chef de l'Etat est renvoyé aux côtés de son avocat Thierry Herzog et de l'ex-magistrat Gilbert Azibert pour "corruption active" et "trafic d'influence". MM. Herzog et Azibert le sont aussi pour "violation du secret professionnel", a-t-on appris de sources proches du dossier, confirmant une information du Monde. 

Lire la suite

 

 

Commenter cet article