Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 

___________________________________

Les Infos du 12 mars 2022

 

 

 

 

 

Guerre en Ukraine: la Russie "paiera le prix fort si elle utilise des armes chimiques", déclare Biden

 

Le président américain a mis en garde Moscou ce vendredi face à une possible utilisation d'armes chimiques en Ukraine.
Joe Biden à Washington le 25 février 2022

Joe Biden a prévenu ce vendredi que la Russie paierait "le prix fort" en cas de recours à des armes chimiques en Ukraine, tout en s'engageant à "éviter" une confrontation directe entre l'Otan et Moscou car elle provoquerait "la Troisième Guerre mondiale".

La Russie "paiera le prix fort si elle utilise des armes chimiques" dans sa guerre contre l'Ukraine, a déclaré le président des Etats-Unis lors d'un discours à la Maison Blanche. Il a refusé d'évoquer toute information dont les services de renseignement américains disposeraient à ce sujet.

Les Occidentaux s'inquiètent d'une possible utilisation d'armes chimiques par Moscou en Ukraine. De son côté, la Russie accuse Washington et Kiev de gérer des laboratoires destinés à produire des armes biologiques dans le pays, ce qui a été démenti par les deux capitales, et une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur ce sujet se tiendra ce vendredi à 16 heures GMT.

Les Américains disent soupçonner les Russes de propager des "mensonges" pour "accuser les autres de ce qu'ils envisagent de faire eux-mêmes".

Eviter une "Troisième Guerre mondiale"

"Nous allons nous assurer que l'Ukraine dispose des armes pour se défendre contre l'envahisseur russe", a aussi martelé Joe Biden, alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky, relayé par de nombreux élus du Congrès américain, déplore que Washington refuse la livraison d'avions de combat polonais à Kiev.

Le président américain a fait valoir que les Etats-Unis avaient déjà fourni des armes antichars et des systèmes de défense capable d'abattre des avions et des hélicoptères.

"Une confrontation directe entre l'Otan et la Russie serait la Troisième Guerre mondiale, et c'est quelque chose que nous devons à tout prix éviter", s'est-il justifié.

"Nous n'allons pas combattre une guerre contre la Russie en Ukraine", a-t-il encore dit. "Mais nous savons déjà que la guerre de (Vladimir) Poutine contre l'Ukraine ne sera jamais une victoire" pour le président russe, a-t-il ajouté. Joe Biden s'est par ailleurs engagé à "accueillir des réfugiés ukrainiens" aux Etats-Unis "les bras ouverts", sans plus de précisions.

Source

 

Note; Aller ça recommence ! après la guerre Syrie les accusations d'utilisation de d'arme chimique reprennent ! Leur malhonnêteté va nous conduite a un troisième conflit , Biben tente de justifié sa guerre !

Jo Biden finance la guerre , et affirme ne pas vouloir de troisième guerre mondiale ! ! !

Les journaux ns ont affirmé que Trump mènerais les état Unie a une guerre mondiale , alors que c’est le "sauveur" démocrate Biden qui nous l'apporte 🙄

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : La Russie menace de cibler les livraisons d’armes occidentales…

 

 

L’ESSENTIEL

  • Kiev et Marioupol font partie des zones où les Russes concentrent leurs efforts. Alors que des colonnes de blindés ont été apperçues dans la banlieue de la capitale, Marioupol, assiégée depuis une douzaine de jours et constamment bombardée, est dans une situation « quasi désespérée », alerte MSF.
  • Vladimir Poutine a donné son feu vert à l’envoi de combattants « volontaires », notamment en provenance de Syrie.
  • Les sanctions continuent de pleuvoir. Joe Biden a décrété l’interdiction d’importations de « secteurs phares de l’économie russe » dont la vodka.
Vers une guerre de religion, infos du 12 mars 2022

 

13h16 : L’Allemagne envisage de se passer du pétrole et du charbon russe d’ici fin 2022

L’Allemagne envisage de pouvoir se passer du charbon russe d’ici l’automne et du pétrole russe quasiment d’ici la fin de l’année, a annoncé ce samedi son ministre de l’Economie, Robert Habeck.
« Si nous y parvenons, nous serons indépendants du charbon russe à l’automne et presque indépendants du pétrole de Russie à la fin de l’année », a-t-il ajouté.

Actuellement, l’Allemagne importe un tiers de son pétrole et quelque 45 % de son charbon de Russie, selon les statistiques du gouvernement allemand.

 

13h07 : Le flot de réfugiés ralentit depuis 24 heures

Le flot de personnes fuyant le conflit en Ukraine s’est quelque peu ralenti depuis 24 heures pour approcher les 2,6 millions de réfugiés, deux semaines après l’invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine, selon le dernier décompte de l’ONU publié ce samedi.

La Pologne accueille à elle seule plus de la moitié de tous les réfugiés qui ont fui depuis le début de l’invasion russe. Depuis le 24 février, 1.575.703 personnes fuyant le conflit en Ukraine sont entrées en Pologne, selon le Haut-commissariat aux réfugiés.

 

12h26 : La Russie menace de cibler les livraisons d’armes occidentales

« Nous avons averti les États-Unis que la livraison d’armes qu’ils orchestrent depuis un certain nombre de pays n’est pas seulement un geste dangereux, c’est un acte qui font des convois mentionnés en cibles légitimes », a averti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov dans une interview à la chaîne télévisée Pervy Kanal. Il a notamment cité les systèmes de défense aérienne portables et les systèmes de missiles antichars.

Lire aussi : Guerre en Ukraine : la Russie menace de cibler les livraisons d'armes occidentales à l'Ukraine

DIRECT

 

Note : Chaque acte à des conséquences, et les politiciens ne font que mettre de l'huile sur le feu

je rappelle les infos d'hier,

"Bruxelles propose 500 millions d’euros supplémentaires pour financer des armes"

"Les Etats-Unis adoptent un budget de 14 milliards de dollars pour l’Ukraine-(..) Ces fonds sont, entre autres, destinés à permettre à l’Ukraine de protéger son réseau électrique, de combattre les cyberattaques et les équiper en armes défensives.

Ce qui explique cette réponse  "La Russie menace de cibler les livraisons d’armes occidentales" .

En donnant des armes à l'Ukraine, ils allongent la durée du conflit, et donc font augmenter le nombre  de morts, aussi bien du côté Ukrainien que du côté Russe.  Et je pense pas que la Russie accepte cela

 

il est temps pour moi, de poster un nouveau quatrain

 

C 8 - Q 17

Les biens aisez subit seront desmis,
Par les trois freres le monde mis en trouble.
Cité marine saisiront ennemis,
Fain, feu, sang, peste, & de tous maux le double.

 

Les biens aisés seront subitement démuni,
Par les trois frères* le monde mis en trouble.
(la) Cité marine (Marseille) seras saisi par ennemis,
Faim, feu, sang, peste, & de tous maux le double.

 

Trois frère d'arme, la Russie, l'Iran et la Syrie (ou pire la Chine)

 

 

 

 

Note : je suis tombé hier sur un article intéressent, qui démontre que la situation se dégrade encore plus entre la Russie et l'Otan. Mm si cette article date de quelques jours, il faut tenir compte de l'avertissement russes 

 

 

Pour la première fois, une majorité de Suédois pour l'adhésion à l'Otan, selon un sondage

 

Les drapeaux suédois et européens devant le Parlement, à Stockholm.
Les drapeaux suédois et européens devant le Parlement, à Stockholm. Jonathan NACKSTRAND / AFP
 

Pour la première fois, une majorité de Suédois sont favorables à l'adhésion à l'Otan avec un basculement de l'opinion provoqué par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, selon un sondage publié vendredi 4 mars.

En un mois, le nombre de partisans d'une adhésion dans l'opinion a bondi de neuf points pour atteindre un record absolu de 51%, tandis que ceux qui y sont opposés tombent à 27%, une chute de dix points, selon ce sondage de l'institut Demoskop. Les sondés opposés à l'adhésion tombent à 27%, une chute de dix points, tandis que Le nombre d'indécis est quasi stable, à 22%, selon le sondage publié par le quotidien Aftonbladet. Un premier sondage publié vendredi avait montré une très forte poussée des partisans de l'adhésion, mais sans majorité. La guerre en Ukraine a également fait basculer l'opinion en Finlande avec là aussi une majorité pour la première fois.

«Des conséquences graves» selon la Russie

Dans l'immédiat, la Suède et la Finlande ont écarté l'idée d'une candidature à l'alliance militaire, mais le débat est complètement relancé y compris parmi des partis historiquement opposés. La Russie répète depuis plusieurs années qu'une adhésion de l'un ou de l'autre des deux pays nordiques aurait «des conséquences politiques et militaires graves», un avertissement réitéré vendredi dernier par le ministère des Affaires étrangères.

Le président finlandais, qui doit rencontrer Joe Biden vendredi 4 mars à Washington, a appelé jeudi son pays à «garder la tête froide» sur la question de l'Otan. Suède et Finlande sont officiellement non alignées, bien que toutes deux partenaires de l'Otan depuis le milieu des années 1990 et ayant tourné la page de leur neutralité à la fin de la Guerre froide. En Suède, l'opinion était majoritairement défavorable à une adhésion à l'Otan jusqu'à l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Depuis, opinions favorables et défavorables étaient jusqu'ici dans des étiages similaires.

Source le Figaro

 

Note: la neutralité de ces deux pays  a toujours été garent de la paix avec la Russie, mais un changement de situation serait dangeureux pour la sécurité de l'Europe. (nous sommes déjà arrivé à un point très dangereux avec l'Ukraine)

 

 

Poutine appelle Macron et Scholz à faire pression sur Kiev pour arrêter les crimes des bataillons nationalistes

 

Les autorités russes ont signalé à plusieurs reprises que des bataillons nationalistes tiraient sans discrimination, tuant des civils dans les rues et utilisant les habitants des villes ukrainiennes comme "boucliers humains" contre l'artillerie et d'autres armes russes. Le président russe Vladimir Poutine a appelé le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à influencer Kiev pour forcer ses bataillons nationalistes à cesser de commettre des crimes lors d'une conversation téléphonique avec eux aujourd'hui.

Poutine a notamment rappelé que ces groupes ont à plusieurs reprises contrecarré les efforts d'évacuation des citoyens via les couloirs humanitaires. Il a également cité les nombreux cas de "violation flagrante" du droit international humanitaire par les forces de sécurité ukrainiennes.

"Les interlocuteurs ont évoqué la situation humanitaire dans les zones touchées par l'opération spéciale de protection du Donbass et Vladimir Poutine les a informés de la situation réelle", a indiqué le Kremlin.

Ses homologues français et allemand ont, à leur tour, appelé la Russie à négocier un cessez-le-feu en Ukraine. Poutine, pour sa part, a informé les deux dirigeants des résultats d'une récente vidéoconférence entre les membres des équipes de négociation russe et ukrainienne qui a eu lieu après le troisième cycle de pourparlers.

Source Spoutnik (traduction Google)

 

 

Ukraine : Moscou accuse Washington d'avoir financé des expériences dangereuses dans des laboratoires


A l'ONU, Moscou a accusé Washington d'avoir «activement financé des projets biologiques en Ukraine», afin notamment d'étudier «la possibilité de propagation d'infections particulièrement dangereuses». Les Etats-Unis dénoncent de la «désinformation».

Par la voix de son représentant permanent auprès de l'ONU, Vassily Nebenzia, la Russie a commenté le 11 mars lors d'une réunion du Conseil de sécurité convoquée à son initiative les présumés «programmes biologiques militaires» américano-ukrainiens en Ukraine, qu'elle avait déjà évoquée récemment.

«Le ministère russe de la Défense a reçu des documents confirmant qu'un réseau d'au moins 30 laboratoires biologiques a été créé sur le territoire ukrainien, dans lesquels sont réalisés des expériences biologiques extrêmement dangereuses dans le but de renforcer les qualités pathogènes de la peste, de l'anthrax, de la tularémie, du choléra et d'autres maladies mortelles à l’aide de la biologie synthétique», a fait savoir Vassily Nebenzia selon des propos rapportés par l'agence de presse russe TASS.

*L'ONU «n'est au courant d'aucun programme d'armes biologiques en Ukraine», avait au préalable déclaré une responsable de l'ONU en désarmement, Izumi Nakamitsu, tandis que les ambassadeurs d'Ukraine et des Etats-Unis rejetaient les allégations russes.

Le diplomate russe a pour sa part expliqué que ce «travail» des laboratoires aurait été «financé et supervisé directement par la Defense Threat Reduction Agency du département américain de la Défense, y compris dans l’intérêt du National Center for Medical Intelligence du département américain de la Défense». «Nos militaires ont appris des détails du projet UP-4, réalisé dans les laboratoires de Kiev, Kharkov et Odessa. Son objectif est d'étudier la possibilité de propagation d'infections particulièrement dangereuses par les oiseaux migrateurs, y compris [la forme] hautement pathogène de la grippe H5N1, dont la létalité chez les êtres humains atteint 50%, et également la maladie de Newcastle. Un autre projet réalise des recherches sur les chauves-souris en tant que vecteurs d'agents potentiels d'armes biologiques», a également assuré le représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU....

 RT France

 

 

A l'ONU, Moscou a accusé Washington d'avoir «activement financé des projets biologiques en Ukraine», afin notamment d'étudier «la possibilité de propagation d'infections particulièrement dangereuses». Les Etats-Unis dénoncent de la «désinformation».

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/97034-ukraine-moscou-accuse-washington-d-avoir-finance-experiences-dangereuses-laboratoires

 

 

Guerre en Ukraine : Moscou justifie la frappe contre la maternité de Marioupol en assurant qu'elle servait de base à des nationalistes ukrainiens

 

Devant la maternité de Marioupol après une frappe russe.
Devant la maternité de Marioupol après une frappe russe. — Mariupol City Council/Cover Images/SIPA

Le bombardement a choqué le monde entier et provoqué la mort d’au moins trois personnes, dont une fillette. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a justifié ce jeudi cette attaque d’une maternité dans la ville ukrainienne assiégée de Marioupol, dont le bâtiment servait selon lui de base à un bataillon nationaliste.

 

« Cette maternité a été reprise depuis longtemps par le bataillon Azov et d’autres radicaux, et toutes les femmes en couches, toutes les infirmières et tout le personnel de soutien ont été mis à la porte », a assuré Sergeï Lavrov à l’issue de pourparlers avec son homologue ukrainien en Turquie.

« Un crime de guerre odieux »

De son côté, le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, a qualifié de «  crime de guerre odieux » le bombardement russe d’un établissement abritant une maternité et un hôpital pédiatrique.

« Marioupol est assiégé. Le bombardement par la Russie d’un hôpital comprenant une maternité est un crime de guerre odieux », a-t-il réagi sur Twitter.

Lire la suite

 

 

 

 

L'inflation aux États-Unis est actuellement d'environ 7,8% et est un sommet de 40 ans pour le pays. Pourtant, le président Joe Biden insiste sur le fait qu'il "ne peut pas faire grand-chose" pour le moment car c'est le président russe qui est à blâmer, pas son administration. L'inflation aux États-Unis est actuellement d'environ 7,8% et est un sommet de 40 ans pour le pays. Pourtant, le président Joe Biden insiste sur le fait qu'il "ne peut pas faire grand-chose" pour le moment car c'est le président russe qui est à blâmer, pas son administration.

Le président américain Joe Biden a de nouveau exprimé vendredi son mécontentement envers les Américains qui pensent que son administration est responsable des niveaux d'inflation record auxquels les États-Unis sont confrontés.
Selon Biden, le coupable est en fait de l'autre côté de l'étang , et il s'agit du président russe Vladimir Poutine.
 
 

"J'en ai marre de ce genre de choses… Le peuple américain pense que la raison de l'inflation est que le gouvernement dépense plus d'argent", a déclaré un Biden ému lors d'un discours lors d'une retraite des démocrates de la Chambre à Philadelphie. "[...] Ne vous méprenez pas, l'inflation est en grande partie la faute de Poutine".

Le président américain a affirmé que les prix de l'essence avaient grimpé en flèche en janvier "à partir du moment où il [Vladimir Poutine] a envoyé ses plus de 150 000 soldats à la frontière ukrainienne". Selon le président, « le monde a remarqué » que Moscou « rassemblait des troupes », et les entreprises « ont anticipé » la crise.
Pourtant, de nombreux Américains pensent qu'il existe d'autres causes possibles à l'inflation record, telles que les plans de dépenses ambitieux de Biden, en particulier le plan de sauvetage américain, suivi d'un cadre plus large de reconstruction en mieux. Le président a cependant assuré que le plan de sauvetage américain ne représentait que "0,3%" d'inflation et a demandé de "[lui] donner un répit".

"Les démocrates n'ont pas causé ce problème. Vladimir Poutine l'a fait", a conclu Biden.

L'administration Biden a récemment interdit l'importation de tous les produits énergétiques russes - une décision qui n'a pas aidé les prix du gaz déjà en hausse. Les prix mondiaux du pétrole brut ont dépassé 130 dollars le baril et les prix à la pompe de l'essence américaine ont dépassé 4 dollars le gallon cette semaine (et dans certains États, même 5 dollars), atteignant tous deux des sommets en 14 ans.
Parmi ceux qui ne veulent pas pointer du doigt le président russe se trouve Steve Rattner, responsable de l'Obama Auto Task Force.
"C'est l'inflation de Biden et il doit la posséder", a-t-il tweeté, répondant aux affirmations de Biden selon lesquelles la forte inflation doit être imputée aux conséquences des sanctions anti-russes sévères imposées par l'Occident.
 
Un politicien républicain et candidat au Congrès, Jake Evans, a rappelé d'autres excuses pour une inflation élevée que Biden a proposées.
"En janvier, l'inflation était de 7,5% et Biden a blâmé la crise de la chaîne d'approvisionnement. En février, l'inflation a atteint 7,9%, et maintenant Biden blâme Poutine. Qui l'administration Biden blâmera-t-elle le mois prochain?", s'est demandé Evans.
Le sénateur Ted Cruz (R-TX) a déclaré que Biden jouait "un jeu de blâme pour l'inflation".
Source Spoutnik (Traduction Filipe Ps)  
 
LIRE AUSSI;  L’inflation atteint un record de 7,9 % en février aux Etats-Unis
 
 
 

 

 

 

 

 

 

Marseille : un homme a attaqué des policiers municipaux au couteau devant la mairie, un policier blessé, l’assaillant a été abattu (MàJ)

 

Un policier municipal a été blessé par un homme armé d’un couteau, ce matin devant la mairie de Marseille. L’assaillant, cible des tirs de riposte de la part des policiers, est décédé de ses blessures, a-t-on appris de source policière et de la municipalité.

Le Parisien


Des coups de feu ont été entendus ce samedi matin, aux alentours de 9h, devant la mairie de Marseille. Un homme a été abattu après avoir attaqué des policiers municipaux au couteau, a appris BFM Marseille Provence de source policière, confirmant une information La Provence.

BFMTV


Selon nos informations, encore parcellaires à cette heure, un homme aurait attaqué au couteau, il y a quelques minutes, des policiers municipaux se trouvant sur le quai du Vieux-Port de Marseille. Un des fonctionnaires au moins aurait été blessé. Les policiers ont effectué un tir de riposte et l’agresseur aurait été touché.

Il est actuellement pris en charge par les marins-pompiers dans un état grave. On ignore à cette heure les motivations de l’assaillant. 

La Provence


 

 

 

Toulouse : il assène 3 coups de couteau en pleine rue à un passant qu’il vient de croiser et le blesse grièvement

AGRESSION Un trentenaire a été agressé à coups de couteau par un inconnu mercredi après-midi dans le centre-ville de Toulouse. L’auteur est toujours recherché par la police

Coup sang pour un mauvais regard, geste gratuit, ou escalade dans un différend personnel ? Les policiers de Toulouse cherchent toujours à déterminer les causes de la violente agression au couteau qui a eu lieu mercredi, peu avant 15 heures, dans le quartier Saint-Aubin. Alors que deux hommes se croisaient sur un trottoir étroit, l’un a poignardé l’autre avant de s’enfuir. La victime, âgée de 32 ans, a reçu trois coups de lame, notamment à l’abdomen et à la main. Lorsque le Samu l’a pris en charge, son pronostic vital était engagé mais il ne l’est plus ce jeudi, indique une source policière​.

20minutes.fr

 

 

Prison de Beauvais : Hamid tord la main d’un surveillant pénitentiaire, et inflige des coups de pied à 3 gardiens, il est relaxé pour ces violences. “Sale blanc ! Je suis un terroriste ! Je sors bientôt !”

Hamid Akrach, 41 ans, devait sortir de la prison de Beauvais le 19 mars. Il purge une peine de sept mois de prison où, de son propre aveu, il a déjà passé près de 15 années de sa vie. Sa sortie va être différée d’un semestre, à cause de la condamnation prononcée à l’audience de comparution immédiate du tribunal judiciaire de Beauvais.

(…) C’est au cours de ce déplacement qu’il aurait réussi à tordre la main de l’un des surveillants ce qui lui a entraîné une vive douleur. Au cours de l’après-midi, il doit être reçu par un gradé, afin de faire le point sur la raison de son placement dans ce quartier. Un médecin doit aussi l’examiner. L’examen n’aura pas lieu tant le détenu est énervé. Il crache sur le pantalon d’un surveillant. «Je vais te tuer, vocifère-t-il. A l’extérieur je suis puissant. Sale blanc ! Je suis un terroriste ! Je sors bientôt, la première fois que je te rencontre, je vais t’égorger !»

(…) Alors qu’il est toujours au quartier disciplinaire et encore à l’heure du repas, trois surveillants se rendent dans la cellule de ce détenu considéré comme difficile. Ils lui demandent de se mettre face au mur du fond de la pièce. Il refuse et se met à les insulter et à les menacer : «Après ma sortie, je vais vous couper les couilles sur la planche et les manger», après avoir distribué des coups de pied, il se jette sous le lit, d’où il sera difficile à extraire.

(…) Relaxé pour les violences reprochées

(…) Hamid Akrach est relaxé des violences qui lui sont reprochées. Il écope de six mois de prison, avec mandat de dépôt. En ce qui concerne les parties civiles, les demandes de trois d’entre elles sont revues à la baisse. Les trois autres surveillants sont déboutés.

Oise Hebdo

 

 

 

Sortie du livre « La macronie et l’islamisme: 5 ans de lâchetés »

La majorité présidentielle se targue de combattre le “séparatisme islamiste” . Vraiment ? En vérité, derrière une communication tentant de rassurer les Français, les élus locaux de La République en Marche et leurs alliés inaugurent des mosquées radicales et accompagnent parfois leur construction. Les milliers d’étrangers inscrits au Fichier pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) ne sont, eux, expulsés qu’au compte-gouttes. Quant aux mouvements islamistes les plus extrêmes, ils sont toujours autorisés : les Frères musulmans de Musulmans de France, avec leurs 200 mosquées et écoles-collèges-lycées, les Turcs du Millî Görüs ainsi que les Tablighi qui ont pourtant rejeté la “charte des principes de l’islam de France” soumise par l’Intérieur, sans parler des salafistes qui contrôlent plus de 150 mosquées. L’immigration, qui alimente le magma islamiste depuis quarante ans, n’est pas tarie, et des centaines d’hôtels sont utilisés par l’Etat pour héberger les clandestins. Ce bilan inquiétant découle d’une lâcheté politique devant alerter les citoyens sur les faux-semblants du macronisme. L’auteur : Jean-Frédéric Poisson est titulaire d’un doctorat de philosophie et d’un master de droit social. En tant que député, il présida la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les moyens et le financement de Daech. Il est président du parti VIA, la voie du peuple, et a publié plusieurs essais dont, récemment, L’islamisme à la conquête de l’Occident.

Actualitté

 

UE: de nouveaux emprunts communs pour absorber les effets des sanctions contre la Russie

 

 

Les dirigeants européens ont souligné, lors de la réunion informelle du Conseil européen à Paris, la nécessité de rendre l’économie européenne plus résiliente et moins dépendante des importations russes, le président français Emmanuel Macron proposant des emprunts communs similaires à ceux mis en place pour le Fonds de relance.

Une nouvelle dette commune au niveau de l’UE pourrait accélérer la souveraineté européenne future et absorber les conséquences économiques de la rupture avec la Russie, a souligné M. Macron.

Emmanuel Macron a déclaré que les 27 pays étaient « unanimes » sur la nécessité d’investissements massifs pour atteindre la souveraineté européenne dans tous les domaines, a résumé le chef d’État français à l’issue d’un sommet européen de deux jours qui s’est tenu au château de Versailles.

Il faut investir dans l’énergie, la défense, les matières premières et les technologies pour assurer la souveraineté européenne, a déclaré M. Macron aux côtés de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et du président du Conseil de l’UE, Charles Michel, passant en revue les nombreux secteurs dans lesquels les 27 doivent devenir pleinement souverains.

Charles Michel a également souligné l’importance de « consolider notre base économique » et de rendre l’économie européenne « plus robuste et plus résiliente. »

Toutefois, pour atteindre cet objectif, « nous devrons financer ces grandes stratégies en Européens », a souligné le président français, ajoutant que l’Europe doit « éviter toute fragmentation du marché et ddes dettes souveraines européennes ».

« Il pourrait s’agir d’un mécanisme comme celui utilisé au moment de la pandémie », a-t-il dit, faisant référence à l’émission d’une dette commune de 750 milliards d’euros au nom des États membres pour financer l’outil « Next Generation EU ». […]

Interrogé sur le risque d’une nouvelle vague de colère sociale due à la hausse des prix, à l’image du mouvement de protestation des « gilets jaunes » en France, il a souligné que « le marché mondial des matières premières donnait lieu à une hausse des prix avant la guerre », notant dans le même temps que « les gouvernements ne sont pas là pour prendre la totalité de ces effets inflationnistes ».

Euractiv

 

 

 

Nucléaire iranien : Les Etats-Unis exhortent l'Iran et la Russie à prendre des « décisions » pour trouver rapidement un accord

 

 

Ces pourparlers sont désormais menacés par la Russie qui réclame des garanties supplémentaires liées aux sanctions occidentales dont elle est l’objet à cause de son invasion de l’Ukraine

Les Etats-Unis ont exhorté vendredi l ’Iran et la Russie à prendre les « décisions » nécessaires pour parvenir rapidement à un accord sur le nucléaire iranien, estimant que la balle était dans leur camp pour sortir de l’impasse.

Alors que les négociateurs réunis à Vienne ont annoncé une « pause » et leur retour dans leurs capitales respectives, « nous pensons qu’on peut » sauver l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 « si ces décisions sont prises dans des endroits comme Téhéran et Moscou », a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

L’UE annonce une pause « en raison de facteurs externes »

Sur le point d’aboutir il y a une semaine, ces pourparlers sont désormais menacés par la Russie qui réclame des garanties supplémentaires liées aux sanctions occidentales dont elle est l’objet en raison de son invasion de l’Ukraine. Moscou demande la garantie que ces sanctions n’entraveront pas ses échanges avec Téhéran.

Lire la suite

 

 

 

 

Au meeting de Mélenchon à Lyon, un rappeur insulte Marine Le Pen et Eric Zemmour avant de déclamer : “Je voterais Mélenchon pour que les Français se sentent Africains”

 

 

 

Sept suspects interpellés pour le braquage du tournage de la série « Lupin » à Nanterre (92) : les responsables du tournage ont expliqué avoir voulu etre protégés par des “jeunes” plutot que par des policiers pour donner une bonne image du quartier (MàJ)

Commenter cet article