Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 15 avril 2017

 

 

 

Crise en Corée du Nord : "Le plus irrationnel des deux dirigeants, c’est Donald Trump"

 

L'historienne Juliette Morillot était l'invitée de franceinfo samedi. Elle a évoqué la parade militaire géante en Corée, censée montrer sa force au monde entier, et particulièrement aux États-Unis de Donald Trump.

La Corée du Nord célèbre le 105e anniversaire du premier dirigeant nord-coréen Kim Il-sung, depuis la séparation des 2 Corées en 1953. Le pays a organisé une parade militaire géante destinée à montrer sa force. Le président américain Donald Trump a envoyé vers la péninsule coréenne un groupe aéronaval articulé autour du porte-avions Carl Vinson après avoir promis jeudi de "traiter" le "problème" nord-coréen.

"Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", a déclaré le numéro 2 du régime nord-coréen, Choe Ryong-Hae lors d'une cérémonie précédant le défilé militaire. Selon Juliette Morillot, historienne et experte de la péninsule coréenne, la parade militaire nord-coréenne est "une réponse directe de Pyongyang à Donald Trump". La Corée du Nord "se sent menacée".

franceinfo : Cette parade militaire résonne-t-elle différemment vu le contexte de tensions avec Washington ?

Juliette Morillot : Oui évidemment, c’est une réponse directe de Pyongyang à Donald Trump. C’est pour répondre aux menaces. La Corée du Nord n’attaquera jamais en premier. Pyongyang a présenté un missile-sol balistique lors de la parade militaire. C’est pour dire : nous avons des missiles balistiques intercontinentaux, du dernier cri, avec un système d’allumage à fuel solide, très pointu. C’est pour montrer que la Corée du Nord ne se laissera pas menacer impunément.

Il y a eu également des manœuvres militaires conjointes des Américains et des Sud-Coréens ces derniers jours, comment cela a-t-il été perçu par Pyongyang ?

Comme une menace directe. Quand on est à Pyongyang, on constate que le pays se sent menacé par les États-Unis est en état de guerre. Ce n’est pas la première fois qu’il y a ces manœuvres militaires et tous les ans, à la même époque, la Corée du Nord procède soit à des essais nucléaires, soit à des démonstrations de force. Ce qui change aujourd’hui et rend la situation volatile, c’est la réaction des États-Unis qui change de la patience stratégique de Barack Obama.

Les Etats-Unis considèrent d’ailleurs l’actuel dirigeant nord-coréen comme un personnage irrationnel, un "forcené" selon Nikki Haley, l’ambassadrice américaine des droits de l’Homme à l’ONU. Ces mots attisent-ils les tensions ?

Moi, je dirais paradoxalement aujourd’hui que la Corée du Nord n’est pas irrationnelle du tout. Si elle était si irrationnelle, elle ne serait plus sur cette planète depuis longtemps, le pays aurait déjà été attaqué. La Corée du Nord possède déjà l’arme nucléaire. Ce que souhaite le pays, c’est sa propre survie. Pour l’instant, le plus irrationnel des deux dirigeants nord-coréen et américain, c’est Donald Trump. Attaquer la Corée du Nord, c’est mettre en danger la péninsule. La capitale sud-coréenne, soit 24 millions d’habitants est à moins de 40 kilomètres de la frontière. La seule solution est le dialogue. Selon moi, le véritable danger serait un dérapage de dernier moment. Mais je pense que Donald Trump, même s’il montre ses muscles, est tout de même conseillé par des généraux. La Corée du Sud et le Japon sont contre une intervention américaine. Donc un dérapage déclencherait un cataclysme trop grave, et je suis sûre que les États-Unis sont prêts à cela.

Source

 

Notes : Si on comprend bien d’après cette spécialiste c'est les USA l’agresseur de ce pauvre dictateur jouvenceau ! Depuis combien d'années la Corée du Nord survie, en menaçant le monde de guerre nucléaire ! Jusqu’à combien de temps le monde laissera cette dictature communiste continuée a se surarmer ? 

Mais le problème c'est bien aussi, et surtout  la Chine (communiste)  qui protège sans arrêt son bulldog coréen (communiste)

Regretteront nous un jour d'avoir financé le communiste chinois (ouverture des marchés , capitalisme aveugle) alors que dans le passé on le combattait !

 

 

Turquie : un référendum pour les pleins pouvoirs

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan veut étendre ses pouvoirs grâce au référendum constitutionnel programmé ce dimanche. Ses opposants dénoncent des dérives.

Dimanche 16 avril, les électeurs turcs sont invités à se prononcer sur la réforme constitutionnelle voulue par le président Recep Tayyip Erdogan. Si le "oui" l'emporte au référendum, le chef de l'État verra ses pouvoirs largement étendus. Mais l'issue du scrutin reste indécise, alors il multiplie les meetings pour convaincre et gagner des voix.

Les opposants craignent une dérive autoritaire

"Il n'y aura plus de Premier ministre, la majorité parlementaire sera alignée sur sa majorité politique. Il contrôlera son parti et aussi la justice de son pays", explique Dorothée Schmid, spécialiste de la Turquie à l'Institut français des relations internationales (Ifri). Les opposants craignent une dérive autoritaire. Après le putsch manqué de juillet 2016, Erdogan a entrepris une purge et fait arrêter 70.000 personnes dans l'administration, la justice et les médias.

Source

 

Notes :Je pense pas qu'Erdogan gagnera son référendum. Parce que si le peuple lui accorde le pouvoir absolu, c'est comme si les Turques acceptaient stupidement que du jour au lendemain, n'importe lequel d'entre eux soit mis sous les verrous (Erdogan veut aussi rétablir la peine de mort) . Si donc le "non" l'emporte, je pense qu'Erdogan va vite accuser l'Europe de sa défaite (sous le prétexte  que certain pays d’Europe ont refusé ces meetings de propagande)

 
 
 
 
 

Le « ministre de la guerre » de Daech tué à Mossoul

 

 

Gulmurod Khalimov (au centre)

Un chef militaire de Daech surnommé le « ministre de la guerre » par les djihadistes a été abattu à Mossoul lors d’une frappe aérienne, la troisième dont il était la cible au cours de ces derniers mois, communique le Times.

Goulmourod Khalimov, originaire du Tadjikistan, a commencé sa carrière militaire dans les forces spéciales soviétiques. Après la dislocation chute de l'URSS, il a commandé les unités anti-émeute et a servi dans la garde présidentielle.

Lire la suite

 

 

 

 

Corée du Nord : Pékin sollicite l'aide de la Russie pour «apaiser la situation»

 

 

«La Chine est prête à se coordonner étroitement avec la Russie afin de contribuer à apaiser la situation sur la péninsule et encourager les parties concernées à reprendre le dialogue», a déclaré le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, lors d'une conversation téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans la soirée du 14 avril, selon un communiqué publié sur le site internet du ministère. Le ministre chinois fait allusion aux pourparlers à Six (Corées, Japon, Russie, Chine et Etats-Unis) interrompus depuis des années.

«Empêcher la guerre et le chaos sur la péninsule est conforme aux intérêts communs [de Pékin et de Moscou]», a-t-il souligné. «L'objectif commun de nos deux pays est de faire revenir toutes les parties à la table des négociations», a ajouté Wang Yi.

Cet appel intervient à l'heure où les relations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis sont extrêmement tendues.

Lire la suite

 

Lire aussi : Corée du Nord: "L'effondrement du régime n'est pas dans l'intérêt de la Chine"

 

 

Les Etats-Unis testent avec succès une nouvelle bombe nucléaire

 

Quelques heures après avoir utilisé pour la première fois la «Mère de toutes les bombes», les autorités américaines ont annoncé avoir réussi le test d’une bombe nucléaire modernisée dans le Nevada.

L’administration nationale de la sûreté nucléaire et l’armée de l’air américaines ont annoncé dans un communiqué publié le 14 avril avoir réalisé avec succès le premier test de la bombe nucléaire B61-12 dans le Nevada le 14 mars.

Selon le communiqué, le test visait à évaluer les «fonctions non-nucléaires» de l’arme, une version modernisée de la bombe thermonucléaire B61, en service depuis 1960. Il s’agissait également d’évaluer la capacité d’avions F-16 à larguer la bombe.

Source RT

Un avion de combat F-16 a «récemment» largué, lors d’un test, un exemplaire inerte de la nouvelle version de la bombe nucléaire appelée à devenir la plus commune dans l’arsenal nucléaire américain, la B61-12, pour un coût de plusieurs milliards, a annoncé l’US Air Force.

Source lesoir.be

 

 

 

Pyongyang dévoile de nouveaux missiles lors du défilé militaire

 

Des missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS) ont été dévoilés pour la première fois lors d'un défilé militaire en Corée du Nord, a annoncé le journaliste du Japan Times Jesse Johnson.

« C'est la première fois qu'un MSBS prend part à un défilé en Corée du Nord », a déclaré samedi le journaliste sur Twitter, publiant des photographies de trois missiles présentés lors du défilé militaire à Pyongyang tenu samedi à l'occasion du 105 e anniversaire de naissance de Kim Il-sung.

 

 

L'espace aérien et maritime nord-coréen se vide entièrement

 

Aucune trace d'avion dans le ciel au-dessus de la Corée du Nord. Aucun navire sur les eaux de la mer du Japon, le long des côtes nord-coréennes. L'espace aérien et maritime nord-coréen s'est entièrement vidé, atteste des plateformes de contrôle du trafic aérien et naval.

Lire la suite

 

 

Pourquoi l'aviation russe «encercle» le Japon

 

Infos du 14 avril

Mercredi 12 avril, le Japon a fait décoller d'urgence ses chasseurs après avoir détecté six avions russes à proximité de ses frontières. Deux bombardiers stratégiques Tu-95 et deux avions anti-sous-marins Il-38 ont en effet survolé le littoral du pays en mer du Japon.

Deux avions anti-sous-marins Tu-142 ont également survolé le Japon le long de la côte Pacifique ( sans violer l'espace aérien japonais ).

L'agence de presse Kyodo a rapporté qu'un tel survol simultané du pays par l'aviation russe à l'est et à l'ouest n'avait pas été observé depuis trois ans. Les chasseurs japonais, par contre, ont décollé d'urgence plus de mille fois en 2016, essentiellement pour intercepter des avions chinois. Dans 26 % des cas, les avions étaient envoyés pour intercepter des avions russes.

Les chasseurs MiG-31 de la flotte du Pacifique ont intercepté jeudi dans la stratosphère un missile de croisière d'exercice, tandis que les grands navires anti-sous-marins Amiral Pantaleev et Amiral Vinogradov paraient de leur côté une attaque aérienne. Au même moment, le commandant de l'État-major interarmées des forces russes ordonnait la mise en état opérationnel du 36e détachement d'infanterie motorisée et de la 29e armée interarmées du District militaire Est.

L'activité des forces du district et de l'aviation de la flotte du Pacifique de la Russie en mer du Japon et dans la région océanique afférente n'est probablement pas uniquement une vérification.

La mer du Japon est en effet partagée par la Russie, la Corée du nord, la Corée du Sud et le Japon, et les menaces fréquentes de Washington envers Pyongyang inquiètent ses voisins. Le président américain Donald Trump a déclaré plusieurs fois en avril être prêt à "s'occuper" de la Corée du Nord par l'intermédiaire d'un groupe aéronaval et de sous-marins nucléaires. Moscou ne peut pas ignorer les promesses américaines de "s'occuper" d'un nouveau régime indésirable à proximité de Vladivostok ( seulement 120 km séparent la principale base de la flotte russe du Pacifique de la frontière nord-coréenne ).

La Russie est contrainte de réagir au risque de déclenchement d'un conflit armé d'envergure à proximité immédiate de son territoire et du territoire du Primorié, où vivent 2 millions d'habitants.

La décision américaine

Mercredi 12 avril, pendant sa conférence de presse avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, le président américain Donald Trump a déclaré: « Nous avons affaire à un très grand problème en la personne de la Corée du Nord… Je pense que la Chine s'efforcera de le régler, ce qu'elle a déjà commencé à faire: de nombreux navires avec du charbon ont déjà fait demi-tour aussi bien hier qu'aujourd'hui. Des navires transportant du charbon de Corée du Nord vers la Chine ».

Lire la suite

 

 

Qu'arriverait-il si les USA frappaient la Corée du Nord?

 

Si le président Trump a déjà ordonné une attaque contre la base aérienne syrienne, pourquoi ne donnerait-il pas l'ordre de frapper la Corée du Nord?

(..) Imaginons un instant qu'en apprenant que Pyongyang prépare les essais d'un missile intercontinental, Donald Trump décide d'utiliser la force contre la Corée du Nord. Dans la vie réelle cette probabilité est proche de zéro. Mais hypothétiquement, dans ce cas les USA pourraient se limiter à une attaque contre le missile prêt pour les essais, voire tenter de l'intercepter après son décollage. Cela ne provoquerait pas de scandale mais ne ferait pas non plus beaucoup d'effet: le travail sur les missiles continuerait, même si l'échec des essais le ralentirait.

Dans un scénario plus poussé les USA pourraient essayer de neutraliser certains sites cruciaux du complexe balistique nord-coréen: les centres de production d'armement, les entreprises qui fabriquent des pièces de missiles et d'assemblage, les centres d'essai et les entrepôts. Bien que ces sites soient minutieusement cachés et se situent généralement sous terre, et que les USA ne disposent pas d'information sur la plupart d'eux, cette frappe est théoriquement possible.

Contrairement au premier scénario, dans ce cas le gouvernement nord-coréen ne pourrait pas cacher à la population l'attaque contre le pays. Dans ces conditions, le risque de perdre la face pousserait Pyongyang à riposter. Il est même dangereux de laisser douter de sa détermination sur la péninsule de Corée, où les concessions sont perçues comme un signe de faiblesse.

De cette manière les USA, en attaquant la Corée du Nord pour éliminer une menace hypothétique, se retrouveraient impliqués dans un conflit militaire à part entière comparable à la guerre du Vietnam.

Source

 

Lire aussi ; Péninsule de Corée: risque d’Armageddon en cas de guerre

 " Si un conflit entre les États-Unis et la Corée du Nord éclate, ses conséquences seront destructrices pour le monde entier, écrit un auteur du National Interest."

 

 

Une étudiante britannique tuée à coups de couteau à Jérusalem

 

Une étudiante britannique de 23 ans a été tuée à coups de couteau par un Palestinien dans le tramway à Jérusalem, bien que le pays soit placé sous haute sécurité pour les fêtes de Pâques juive et chrétienne.

Une étudiante britannique tuée à coups de couteau à Jérusalem

«Nous confirmons la mort tragique d'une ressortissante britannique à Jérusalem», a déclaré dans la soirée du 14 avril une porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères.

Selon la police, l'assaillant est monté avec un sac à la main dans le tramway qui longe sur une partie de son trajet les murailles de la Vieille ville. Il a repéré une jeune femme qui se trouvait à proximité de lui et a sorti un couteau du sac avant de la poignarder plusieurs fois à la poitrine. Un policier, qui se trouvait dans le même wagon, a tiré sur le système d'alarme pour arrêter le tramway et s'est précipité vers l'agresseur avant de le maîtriser avec l'aide d'un autre passager, a ajouté la police. Le tramway s'est ensuite arrêté, ses portes se sont ouvertes et des forces de police sont montées à bord du wagon pour arrêter l'agresseur. Le Magen David Adom, l'équivalent de la Croix Rouge israélienne a évacué la blessée vers un hôpital où elle est décédée.

Lire la suite 

 

 

Afghanistan: au moins 90 combattants de Daesh tués par la méga-bombe américaine

 

Selon des responsables afghans, la méga bombe larguée par les Etats-Unis jeudi, en Afghanistan, a tué au moins 90 combattants du groupe terroriste Daesh. 
    
Selon Esmail Shinwar, gouverneur du district de Achin, fief de Daesh dans la province du Nangarhar, "au moins 92 combattants de Daesh  ont été tués" par la bombe de près de 11 tonnes. "Trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position au moment de l'attaque ont été détruits" a-t-il précisé à l'AFP, tandis que le porte-parole du gouverneur provincial, Attaullah Khogyani, a évoqué "90 combattants de Daesh tués".

Les civils avaient été informés de l'attaque

Le bombardement n'a fait aucune victime au sein de la population ou parmi les militaires. "Les civils avaient été informés au préalable et ont pu fuir la zone" a précisé  Esmail Shinwar. "Puis les commandos afghans et les troupes étrangères ont conduit une opération de nettoyage dans la zone", un réseau de grottes et de tunnels creusés par Daesh, a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

Lire aussi :  INFOGRAPHIE. Quels dégâts causerait la bombe MOAB à Paris ?

 

Macron piraté par la Russie? Le Kremlin dément formellement

 

Moscou rejette les accusations «complétement infondées» de l’équipe d’Emmanuel Macron selon lesquelles la Russie aurait organisé des cyber-attaques à son encontre et diffusé de fausses informations sur le candidat d’En Marche!

Moscou rejette formellement les allégations des membres de l'équipe d'Emmanuel Macron selon lesquels la Russie aurait lancé des cyberattaques et diffusé de fausses informations sur l'ancien ministre français de l'Économie.

« Nous désapprouvons vivement de telles accusations qui sont absolument infondées. Moscou n'a en aucun cas pu et ne peut être impliqué dans quelques cyberattaques que ce soit », a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Lire la suite

 

Notes: C'est de la psychose, ici on peut bien pater de russophobie  ,

 

En bref - L'actualité de France

 

14/04: (95) Kalilou.S vole, extorque et séquestre Paulette, 84 ans dans son pavillon (source)
14/04: (75) Flambée de violences entre migrants Afghans+Soudanais à la Chapelle (source)
14/04: (59) Fahmi.B, deux agressions sexuelles sur le campus universitaire à Lille (source)
14/04: (94) Un djihadiste Tchétchène expulsé pour menace grave à la sécurité (source)
14/04: (93) Prière sur le trottoir après la fermeture d’une mosquée de Montfermeil (source)
13/04: (06) Ahmed roue de coup un cycliste de 71 ans posant la main sur sa voiture (source)
13/04: (59) Cachée sous son voile, Sabriya.S agresse deux jeunes femmes à Lille (source)
13/04: (72) Un réfugié Soudanais hurle ‘Vive Daech’, quatre mois de prison ferme (source)
13/04: (77) Un imam prof de maths soupçonné de faire du prosélytisme suspendu (source)
12/04: (77) Mohamed agresse une femme de 93 ans pour lui voler son sac à main (source)

 

 

Jean-Luc Mélenchon s’explique sur «l’alliance bolivarienne»

 

Le candidat de la France insoumise explique que sa proposition de rapprochement avec cette organisation d'Amérique du Sud concerne avant tout les territoires français dans les Caraïbes.

Lire l'article

 

Notes : Personnellement je me méfie comme de la peste de ce politicien de l’extrême gauche communiste, anti-blanc, antichrétien et pro musulman ! Comment les gens peuvent voter pour cette énergumène, je ne comprennent pas (voir vidéo)

 

Commenter cet article