Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 


L'Iran aurait produit son propre combustible nucléaire

14 - fevrier - 2012

Téhéran illustrera mercredi les progrès de son programme atomique, selon lui à usage purement civil, en alimentant un réacteur de recherche avec du combustible nucléaire produit pour la première fois en Iran, a déclaré mardi un haut responsable de la République islamique.

Le président Mahmoud Ahmadinejad assistera à cet événement dans la capitale iranienne, a dit Ali Bagheri, secrétaire adjoint du Conseil suprême de sécurité nationale, rapporte l'agence de presse russe RIA dans une dépêche de Téhéran.

Le réacteur de recherche de Téhéran était jusqu'ici alimenté par du combustible nucléaire fourni par les Argentins dans les années 1990.(..)

La République islamique a promis dans ce cas une riposte "douloureuse" qui viserait Israël et les bases américaines dans le Golfe

Lire l'article

 

 


La Turquie n'a pas l'intention de boycotter le pétrole iranien

14 - fevrier - 2012

La Turquie n'envisage pas de réduire ses importations de pétrole iranien et a finalement renoncé à augmenter ses achats auprès de l'Arabie saoudite comme elle en avait manifesté l'intention, a-t-on appris ce mardi de sources turques et saoudiennes. D'après ces sources, les intentions d'Ankara en la matière sont devenues claires à l'issue d'une visite ce week-end à Ryad d'une délégation de haut rang. "La partie turque n'a pas demandé de quantités supplémentaires de pétrole et n'a pas l'intention d'interdire ses importations iraniennes", a déclaré à Reuters un responsable du ministère saoudien du Pétrole.( Lire la suite )

 

 


L'Iran nie être responsable des attaques contre les ambassades d'Israël

13 - fevrier - 2012

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a accusé l'Iran, lundi 13 février, d'être à l'origine des attentats qui ont visé le personnel de ses ambassades en Inde et en Géorgie et qui ont blessé plusieurs personnes à New Delhi. Un porte-parole du ministère des affaires étrangères iranien a démenti toute implication, sur la chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam, et a dénoncé une "guerre de propagande" menée par Israël.

"L'Iran, qui est derrière ces attentats, est le plus grand propagateur de terrorisme dans le monde", a déclaré M. Nétanyahou, s'adressant à des élus du Likoud au Parlement. Le chef du gouvernement a dressé un parallèle avec des attentats manqués, le mois dernier en Thaïlande et en Azerbaïdjan, dont l'Iran et ses "supplétifs" du Hezbollah sont selon lui responsables.( Lire l'article du journal Le Monde )

 


 

Iran: les Gardiens de la révolution organiseront de nouveaux exercices militaires en mars

 

13 - fevrier - 2012

Les Gardiens de la révolution iraneinne envisagent d'organiser de nouvelles exercices militaires à partir de 20 mars, a rapporté dimanche la chaîne de télévision satellitaire iranienne Press TV.

Lire la suite

 


 

Iran : la visite d'Hanyeh accentue l'éclatement du leadership du Hamas

 

13 - fevrier - 2012

Le guide supreme de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei a confirmé son soutien au Hamas à l'issue de sa rencontre dimanche avec le premier ministre de Gaza, Ismail Hanyieh.

 

Khameini a réaffirmé considérer " la cause palestinienne comme une cause islamique".
Le rencontre était la première du genre depuis que le Hamas a pris le pouvoir à Gaza, après avoir gagné les élections législatives de janvier 2006.

Pour l'ayatollah, les éruptions du monde arabe sont directement issues de la question palestinienne : " le ressentiment des peuples de la région à l'égard de la situation de la bande de Gaza a apporté une éruption volcanique dans la région" ajoutant que " l'on n'attend de l'endurance et de la persévérance de la part de la résistance palestinienne

 

Khameini a également mis en garde contre toute tentative "de compromis; Arafat a perdu sa popularité lorsqu'il s'est éloigné de la résistance".

Hanyieh, tout en remerciant l'Iran pour son soutien, a lui rappelé les axes stratégiques du Hamas : "libérer la Palestine de la mer jusqu'à la rivière – NDLR : le Jourdain, ce qui signifie la destruction d'Israël -, pours ( Lire la suite )

 


 

L'Iran promet l'annonce d'une réussite majeure de sa filière nucléaire

 

 

13 - fevrier - 2012

Mahmoud Ahmadinedjad  en effet déclaré que Téhéran "dévoilerait très prochainement un succès majeur dans le domaine du nucléaire".

Dans une intervention télévisée samedi, le président iranien n'en a pas dit plus que "cette réalisation majeure" mais a réaffirmé que l'Iran ne renoncerait jamais à sa filière d'enrichissement d'uranium.


Selon le site internet Diplomatic news, Téhéran annoncerait avoir commencé la production de combustible nucléaire.

En janvier, l'Iran annonçait avoir testé avec succès le fonctionnement de ses barres de combustible nucléaire, officiellement utilisées pour des recherches médicales.

L'Iran pourrait également annoncer la mise en activité du site enterré de Fordo, un site d'enrichissement d'uranium près de la ville sainte de Qom; le site de Natanz a, en effet, été transféré de dans les installations souterraines et fortifiées de Fordow, qui, selon l'Iran, serait invulnérable à de possibles bombardements.

Récemment, Ehud Barak, ministre israéliens de la Défense, lançait un avertissement : l'enfouissement des installations nucléaires iraniennes rendra très rapidement toute intervention militaire inefficace.

Les annonces iraniennes devraient intervenir avant les prochaines élections législatives qui devraient se dérouler le 2 mars, et avant le prochain "round" de négociations avec les occidentaux. ( Lire la suite  )

 


Le Pakistan, allié déclaré de l’Iran contre Israël et les Etats-Unis

11- fevrier- 2012

Le Haut Commissaire pakistanais en Grande-Bretagne a déclaré le soutien qu’accordera son pays à la République Islamique d’Iran en cas d’une attaque d’Israël. Wajid Shamsul Hasan a dit dans une interview au journal britannique The Sun que « le Pakistan n’aurait pas d’autres choix que de soutenir l’Iran si Israël l’attaquait ». « Nous ne voudrions pas être perçus comme faisant partie d’une campagne israélienne contre aucun pays. Si Israël attaque l’Iran, cela aura également un impact sur le Pakistan » a-t-il ajouté. « Nous devrons garantir nos propre intérêts. Nous avons aussi une population chiite au Pakistan qui ne va pas l’accepter sans protester. »

Cet officiel pakistanais a aussi alerté David Cameron, Premier Ministre britannique, pour qu’il condamne les bombardements commis par les drones américains, tuant des centaines de civils innocents dans son pays. Il les a qualifiés de « crimes de guerre ». « Nous connaissons des dommages, écoles, communautés, hôpitaux détruits. Il y a des civils, enfants, femmes, familles. Nos pertes sont énormes ». Officiellement 535 civiles ont été tués, dont 60 enfants. Le Pakistan déclare que le compte dépasse 1000 victimes.

Wajid Shamsul Hasan a également affirmé que les relations du Pakistan avec les Etats-Unis s’étaient fortement dégradées. « La patience atteint définitivement ses limites ». « Je pense que le temps s’amenuise avant que le gouvernement pakistanais ne réagissent. A un moment donné, ils devra prendre des mesures punitives pour qu’ils arrêtent. Il a les moyens de prendre des mesures pour défendre ses frontières et territoires. ». Il a précisé que dans ce cas, « cela aggraverait la situation et mettrait fin à la guerre contre le terrorisme, et ce n’est pas ce que nous voulons ».

« Il y a tant d’animosité que les américains sont surement les personnes les plus détestées dans l’esprit des gens au Pakistan ». Il a prévenu que l’Inde et des pays du Golfe Persique pourrait aussi s’impliquer dans un conflit.

( Lire l'article )

Source 1 et  2

 

----------------------------------------------

 

Notes : Je rappele ici se que j'ai écrit a la page d'acceuil

 

"Des bavures militaire  a répétition contre le Pakistan ( le Pakistan se retournera contre nous  )"

 

 


L'Iran réaffirme son soutien aux Palestiniens

10- fevrier- 2012

La présidence iranienne a réaffirmé vendredi que Téhéran soutiendrait les Palestiniens par «tous les moyens» contre l'ennemi israélien, à l'occasion de la visite dans la République islamique du premier ministre du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh.

M. Haniyeh est arrivé vendredi à Téhéran, où il doit passer trois jours et faire un discours samedi à l'occasion du 33e anniversaire de la révolution islamique, ont rapporté des médias iraniens.

«L'Iran ne reculera pas d'un iota dans sa volonté de défendre les droits du peuple palestinien», a déclaré le vice-président iranien, Mohammed Reza Rahimi, selon des propos rapportés par le site internet de la présidence.

Téhéran «fera usage de tous les moyens à sa disposition pour soutenir les Palestiniens opprimés», a-t-il ajouté.

«Une partie du châtiment prévu par Dieu a lieu sur cette terre, et bientôt le régime sioniste sera puni pour ses manigances et son agression» contre les Palestiniens, a encore affirmé M. Rahimi, selon qui «la question palestinienne est une ligne rouge pour nous»( Lire la suite )

 


 

  Israël - Les diplomates demandent des masques à gaz et préparent une évacuation des bi-nationaux

 

 

09- fevrier- 2012

Les diplomates en poste en Israël ont fait des demandes de masques à gaz.


Il s'agit, de manière officielle, de parer à toute éventualité en cas d'attaque de missiles contre l'état hébreu; ils ont donc formulé ces demandes auprès du ministère israélien des Affaires étrangères pour eux, leurs familles et le personnel consulaire.

De son côte, les Affaires étrangères israéliennes a fourni aux diplomates une liste d'abris utilisables en cas de bombardements, ainsi qu'un manuel d'instruction produit par le "Home front command" (qui correspond à la "Défense intérieure").

Ces mêmes diplomates estiment que des milliers de binationaux pourraient chercher à quitter le pays en cas d'une telle attaque.
Ils préparent donc des plans pour dispositifs pour faire faces à d'éventuelles demandes d'évacuations, notamment en situation d'urgence.

Un diplomate européen, sous couvert d'anonymat, a indiqué au site Ynet que les pays européens n'auraient dans ce cas par d'autres choix de tout mettre en œuvre pour préparer des évacuations massives dans un temps très court.

La Défense intérieure organisait, par ailleurs, un exercice grandeur nature à Ashkelon qui mobilisait l'armée, les pompiers, et le Maguen David Adom.
Cet exercice marque le dernier d'une longue série organisée ces derniers mois dans le pays.
L'armée de l'air a de son côté organisé des exercices d'entrainement dans le nord du pays.

www.israel-infos.net

 

 


L'Iran, la bombe et le printemps

 

09- fevrier- 2012

(..)Depuis quelques semaines, les dirigeants israéliens disent que le temps leur est compté. D'ici neuf à dix mois, la République islamique aura fini d'enterrer ses installations nucléaires. Elles seront à l'abri d'un bombardement israélien. On doit agir avant. La République islamique répond sur le ton du défi : pas peur, venez-y ! "Notre réplique sera dix fois plus dommageable pour les Occidentaux", assure le Guide, l'ayatollah Ali Khamenei, vrai patron du régime.(..)

 

Le raid devrait avoir lieu avant l'élection présidentielle américaine, le 6 novembre. En campagne, les candidats républicains défendent le principe d'une attaque contre l'Iran. Ils assurent d'ores et déjà le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, de leur soutien. Ils dénoncent la "mollesse" du président démocrate face à la République islamique.

Slogan martelé par Mitt Romney, le favori des impétrants républicains : "Si vous voulez que l'Iran dispose de l'arme nucléaire, votez Obama !" Vilain calcul politique prêté, à tort ou à raison, à "Bibi" Nétanyahou :(..)

( Lire la suite Le monde  )

 

 


 

Khamenei : « attaquer Israël avant 2014

 

09- fevrier- 2012

Ayatollah Khamenei  appelle à la destruction de l'Etat hébreu.

 

 

 

 


 

  Le Pakistan pourrait participer aux représailles iraniennes en cas d'attaque israélienne

 

09- fevrier- 2012

Selon un diplomate occidental en poste à Islamabad, si Israël attaque l'Iran, le Pakistan n'aura pas d'autres choix que de soutenir et de participer aux représailles iraniennes qui s'ensuivraient.

Le Pakistan, pays musulman, dispose d'un arsenal nucléaire significatif.
Cette considération, si elle se révèle exacte dans un avenir proche, sera une difficulté supplémentaire considérable pour l'Etat hébreu.

Nick Witney, ancien chef de l'Agence européenne de défense et membre du Conseil européen des relations étrangères, s'inquiète quant à lui de l'influence qu'aurait sur l'Europe l'envolée des prix du pétrole qui suivrait une attaque israélienne.

"Les conséquences politiques et économiques d'une attaque israélienne seraient catastrophiques pour l'Europe", dit-il.
La probable flambée des prix de l'essence "pourrait plonger toute l'Europe, y compris l'Allemagne, dans la récession", et l'euro pourrait s'effondrer, a-t-il ajouté.

"Les Iraniens riposteraient probablement contre des intérêts européens dans la région", et lanceraient probablement des attaques terroristes sur les pays occidentaux, selon Witney.
Source israel-infos.

 

 

Puisque cette infos concerne le Pakistan en voici une autre qui date de quelque jours, enfin de bien démontrer que ce pays seras contre l'occident

Le rapport secret de l'Otan sur le double jeu pakistanais

2/02/2012 

Ce document décrit dans le détail la collusion entre les services secrets pakistanais et les talibans afghans.

La nature incestueuse des liens qui unissent les services de renseignements pakistanais (ISI) aux talibans afghans était connue depuis de longues années par les capitales occidentales. Mais le rapport secret compilé par des officiers américains en Afghanistan, basé sur 27.000 interrogatoires de plus de 4000 détenus talibans ou membres d'al-Qaida et transmis aux commandants de l'Otan le mois dernier, est une véritable bombe.

Le document, intitulé «l'état des talibans», repris mercredi par le Times et la BBC, décrit pour la première fois en détail les relations intimes et la collusion existant entre le gouvernement et les services pakistanais d'un côté, les talibans afghans de l'autre. L'État pakistanais aurait ainsi mis en place un réseau complexe d'espions et d'intermédiaires chargés de donner des conseils stratégiques aux talibans combattant la coalition.( Lire la suite  )

 

 


Moscou avertit Israël des «conséquences catastrophiques» d'une attaque de l'Iran

 

 

09- fevrier- 2012

( ) Les spéculations d’Israël sur la fabrication en Iran d’armes nucléaires pourraient avoir des conséquences «catastrophiques», a déclaré mercredi un haut responsable du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Oulianov.

«Les inventions» concernant «la possible fabrication par l’Iran d’armes nucléaires (…) font monter la tension et pourraient encourager les tentatives de recourir à des solutions militaires avec des conséquences catastrophiques», a déclaré M. Oulianov à l’agence Interfax.

Lire l'article


Grandes manœuvres internationales sur la côte Est des Etats-Unis

 

07- fevrier- 2012

Un débarquement, un assaut aérien, 25 navires impliqués: les Etats-Unis et huit autres pays, dont la France, conduisent le long de la côte Est des Etats-Unis un exercice amphibie majeur, Bold Alligator, destiné à contrer une menace rappelant celle de l’Iran.

Ces manoeuvres, pour la première fois ouvertes par les Américains à d’autres pays, constituent «l’exercice amphibie le plus important des dix dernières années», selon l’amiral John Harvey, chargé de la gestion de la flotte américaine.

Quelque 20.000 Américains, dont une brigade de Marines, 650 soldats français, des troupes de marine canadiennes, néerlandaises et britanniques, ainsi que des officiers de liaison italiens, espagnols, néo-zélandais et australiens prennent part à l’exercice qui a débuté le 30 janvier au large de la Virginie et de la Caroline du Nord et se termine à la mi-février.

Un porte-avions, des navires de débarquement, dont le Mistral français, des dragueurs de mines canadiens et des dizaines d’aéronefs ont également été mobilisés pour l’exercice.

 

650 soldats français

Le «jour J» s’est déroulé lundi matin, avec les Marines américains débarquant à l’aide de leurs aéroglisseurs sur une plage de la base de Camp Lejeune, en Caroline du Nord.

Avec leurs AMX-10 et leurs véhicules de l’avant blindé (VAB), la mission des Français a été de «débarquer en premier pour sécuriser un passage pour les Américains qui ont débarqué un peu plus loin sur la plage, afin d’apporter une couverture pour faciliter leur installation» face aux forces ennemies, a expliqué à l’AFP le sous-lieutenant Chens Bouriche, officier de communication du 3e Régiment d’artillerie de marine.

Lire l'articre de Libération

 


Ankara effectue des manœuvres militaires avec la Chine, « Israël » préoccupé

 

07- fevrier- 2012 

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

             infos qui date du 7 /10/2010 mais qui est là pour vous soulignez le rapprochement entre la Chine et la Turquie ,

et de  éloignement de plus en plus de la Turquie et de l'Europe

 

 

----------------------------------------------------------------------

 

 Le quotidien israélien, “Haaretz”, a rapporté dans son édition de ce jeudi, qu’ « Israël » et les Etats-Unis suivent avec préoccupation la nouvelle alliance militaire entre la Turquie, la Chine et l’Iran.
 
Le quotidien a notamment cité, les manœuvres militaires qui ont eu lieu, la semaine dernière entre la Chine et la Turquie.
 
Selon la même source, des avions de combats chinois de type « Sukhoi 27 » ont participé à ces exercices aux cotés des avions F16 turques.
Le quotidien poursuit que ces manœuvres ont eu lieu en secret la semaine dernière, alors que ce n’était pas le cas avec les autres exercices militaires. Le Haaretz ajoute que la presse turque s’est contentée de parler d’une façon concise de ces manœuvres, plus tard. Les avions de combats chinois ont emprunté l’espace aérien pakistanais et iranien avant d’atteindre la Turquie.
Citant des sources médiatiques turques, le quotidien indique que l’administration américaine a en outre protesté auprès du gouvernement turc contre la coopération militaire d’un membre de l’Otan avec l’Iran.

Lire l'article 

 

lien 2

 

 

 

 


Iron Dome déployé à Tel Aviv

 

le 20 févr. 2012

 

 

Après la région sud d'Israël, frontalière de la bande de Gaza, c'est au tour de Tel Aviv d'être protégé par le système antimissile Iron Dome. Une batterie vient d'être déployée autour de la grande métropole israélienne. Mais les militaires se veulent rassurants : il s'agit davantage d'un dispositif d'essai que d'un dispositif opérationnel. Le système Iron Dome va être utilisé dans le cadre de manœuvres de la défense passive ; des manœuvres prévues de longue date et qui s'achèveront en fin de semaine. Reste que ce déploiement ne trompe pas. Comme l'ont dernièrement rappelé plusieurs rapports des renseignements israéliens, le centre du pays est aujourd'hui menacé par des dizaines de milliers de roquettes. En cas de nouveau conflit, aucun doute que Tel Aviv sera la première cible du Hamas et du Hezbollah.


L'armée iranienne constitue-t-elle une réelle menace ?

20 - fevrier - 2012

L'Iran a annoncé, lundi 20 février, le lancement de manœuvres antiaériennes pour défendre ses sites nucléaires. Dans le même temps, deux de ses navires militaires accostaient dans un port syrien. Alors que ces gesticulations militaires se multiplient ces dernières semaines, trois spécialistes de l'Iran apportent leur éclairage sur la réalité des forces armées de la république islamique.

 

François Géré, historien spécialiste en géostratégie, est président fondateur de l'Institut français d'analyse stratégique et chargé de mission à l'Institut des hautes études de défense nationale. Spécialiste de l'Iran, il est l'auteur de Iran, l'état de crise, chez Karthala, en 2010.

"L'armée iranienne est composée de forces régulières et de milices"

 

L'armée iranienne se compose de deux groupes distincts : d'une part l'armée régulière, importante en nombre mais mal équipée, et de l'autre les Gardiens de la Révolution, troupe d'élite fortement idéologisée et auto-financée.

Les forces régulières de la République islamique d'Iran incluent l'armée de terre (350 000 hommes et 220 000 conscrits, 1 600 véhicules blindés), l'armée de l'air (52 000 hommes, environ 300 avions de combat), la marine (23 000 hommes, 3 sous-marins), et les forces de défense aériennes.(..)

 

La force parallèle des Gardiens de la Révolution islamique(..)

Créée par l'ayatollah Khomeini, comme une milice révolutionnaire, cette force n'a cessé de se développer sous le règne d'Ali Khamenei, l'actuel Guide suprême. Elle compte aujourd'hui 230 000 hommes, 125 000 militaires et un peu plus de 100 000 logisticiens, ingénieurs et chercheurs.

 

Lire l'article LEMONDE

 

 

 

 


Damas reçoit le soutien militaire de l'Iran et renforce ses troupes à Homs


20 - fevrier - 2012

Damas reçoit le soutien militaire de l'Iran et renforce ses troupes à Homs

L'Iran a envoyé deux navires de guerre en Syrie pour soutenir militairement le régime de Bachar al-Assad qui, au même moment, renforçait ses troupes dans la ville de Homs pour porter un coup fatal aux groupes rebelles.

 

AFP - Le régime du président Bachar al-Assad renforçait lundi ses troupes dans la ville rebelle de Homs, cible de bombardements incessants depuis plus de deux semaines alors que, fait rare, deux navires iraniens ont accosté en vue de "former" la marine syrienne.(..)

 

Dimanche, l'Egypte a rappelé son ambassadeur en Syrie "jusqu'à nouvel ordre", une décision raillée par les manifestants syriens qui soutiennent que l'"Egypte aurait mieux fait de bloquer les navires iraniens plutôt que de renvoyer l'ambassadeur".

Lire la suite

Deux navires iraniens accostent en Syrie

 

Les deux navires de guerre que l'Iran a envoyés la semaine dernière en Méditerranée sont arrivés dans le port syrien de Tartous pour une mission de "formation" de la marine syrienne, a annoncé lundi 20 février la chaîne d'information télévisée en continu Irinn.

Le destroyer Naghdi et le ravitailleur Kharg, "doivent fournir une formation à la marine syrienne en vertu de l'accord (de coopération militaire) existant" entre Téhéran et Damas, a ajouté la chaîne sur son site internet. Elle n'a donné aucune précision sur la nature exacte de cette "formation".( Lire l'article )

 

 


Nucléaire : l'Iran lance des manoeuvres militaires d'envergure

 

20 - fevrier - 2012

L'Iran a lancé lundi de «grandes manoeuvres pour renforcer la défense anti-aérienne» de ses sites «sensibles et en particulier nucléaires», a indiqué l'agence officielle IRNA citant un communiqué du commandement de la défense anti-aérienne iranienne. Ces manoeuvres de quatre jours auront lieu dans «la moitié sud du pays», bordant notamment le Golfe, a ajouté l'agence, précisant qu'elles mettraient en oeuvre une large panoplie de missiles, les systèmes radar et l'aviation de Ces manoeuvres baptisées «Sarollah» («vengeance de Dieu») ont été annoncées alors qu'Israel a multiplié ces dernières semaines les allusions à une possible frappe militaire contre les sites du programme iranien. ( Lire la suite )

 


Nucléaire iranien : nouvelle inspection de l'AIEA

20 - fevrier - 2012

Herman Nackaerts, le chef des inspecteurs de l'AIEA, à Vienne, le 19 février.

Une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est arrivée tôt, lundi 20 février, à Téhéran pour essayer de trouver une solution diplomatique à la question nucléaire iranienne, annonce l'agence de presse ISNA. Cette visite intervient au lendemain de la décision de la République islamique de ne plus vendre de brut à la France et à la Grande-Bretagne, apparemment en représailles aux sanctions de l'Union européenne.

Lire la suite

 

 


Israël-Iran: Washington tente d'apaiser les tensions

 

20 - fevrier - 2012

Plusieurs émissaires américains sont chargés de convaincre Jérusalem d'éviter des frappes «prématurées».

 

Après les récents attentats anti-israéliens en Inde et en Thaïlande et sur fond de crise nucléaire, les émissaires américains se succèdent en Israël pour convaincre le gouvernement de temporiser. Soufflant le chaud et le froid, l'Iran a offert de reprendre les négociations sur son programme nucléaire, et une mission de l'Agence internationale pour l'énergie atomique est attendue ce lundi à Téhéran. Mais l'Iran continue par ailleurs à enrichir de l'uranium, et multiplie ostensiblement ses préparatifs militaires.

 

(..) Les gardiens de la révolution ont aussi annoncé deux jours de manœuvres terrestres. Les nouvelles sanctions prises contre l'Iran, notamment financières, commenceraient cependant à peser sur l'économie iranienne, et les Américains veulent à tout prix éviter qu'Israël ne se lance dans une action précipitée. Jusqu'à présent, les Israéliens ont refusé de donner des garanties qu'ils ne lanceraient pas de raid préventif contre les installations nucléaires iraniennes. Même si les rumeurs de préparatifs d'une éventuelle attaque ont largement pour but d'accroître la pression sur Téhéran, les Américains prennent néanmoins au sérieux cette éventualité.

Lire la suite

 


L'Iran joue les gros bras en Méditerranée

19 - fevrier - 2012

En 2011 déjà, la frégate Alvand s'était rendu en Syrie en passant par le canal de Suez./ Photo AFP
En 2011 déjà, la frégate Alvand s'était rendu en Syrie en passant par le canal de Suez./ Photo AFP

 

L'Iran a envoyé des navires de guerre en Méditerranée pour « montrer la puissance » de la République islamique. Un nouveau jeu du chat et de la souris avec Israël et les États-Unis. Le tout sur fond de crise nucléaire et de vive tension avec l'État Hébreu.

L'Iran a décidé, hier, de jouer les « gros bras » en Méditerranée. Sur fond de crise nucléaire avec les Occidentaux et surtout Israël, qui n'a cessé ces dernières semaines d'évoquer de possibles frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Téhéran vient de répondre par l'envoi de navires de guerre iraniens qui sont entrés par le canal de Suez. L'amiral Habibollah Sayyari n'a pas donné de détails sur le nombre et la nature des bâtiments participant à cette opération, la seconde en un an, officiellement destinée à « montrer la puissance de la République islamique d'Iran ».

À quoi joue l'Iran ?

En février 2011, deux bâtiments - le Kharg et la frégate Alvand - se sont rendus en Syrie pour une escale au port de Lattaquié avant de regagner la mer Rouge et l'Iran. Aucun navire de guerre iranien n'avait franchi le canal de Suez depuis 1979. Israël était monté au créneau, qualifiant l'affaire de « provocation ». Sa marine avait été mise en état d'alerte. Dans la foulée, les États-Unis avaient lancé un avertissement aux navires iraniens, leur demandant de « se conformer aux lois internationales et n'entreprendre aucune action qui pourrait compromettre la sécurité ».

 

Mais entre Iraniens et Américains, à couteaux tirés depuis longtemps dans le détroit d'Ormuz (Golfe persique), la tension est montée d'un cran, hier, après qu'une petite vedette de patrouille iranienne s'est approchée à grande vitesse de l'USS Abraham Lincoln avant de faire demi-tour. L'incident a été vite clos mais « on assiste à ce genre de scène matin, midi et soir », a déclaré le vice amiral Mark Fox, commandant de la Cinquième Flotte américaine dans le Golfe. Signe de « la tension croissante dans le Golfe depuis que Téhéran a menacé de fermer le détroit d'Ormuz en représailles aux sanctions internationales visant ses exportations de pétrole », notent les observateurs.

 

De plus, la démonstration de force iranienne intervient alors que les relations entre Israël et l'Iran sont des plus tendues, alimentées par la crise autour du programme nucléaire iranien et les récents attentats anti-israéliens en Inde et en Thaïlande attribués par l'Etat hébreu à Téhéran.

Source

 

 


Nucléaire iranien: mission de "la dernière chance" de l'AIEA

 

19 - fevrier - 2012 

Pour la seconde fois en moins d'un mois, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) envoie à Téhéran une mission dite de "la dernière chance" pour tirer au clair la nature exacte du programme iranien: à visée militaire, comme le suspectent les Occidentaux, ou strictement civil, comme l'affirme la République islamique.
La mission de haut rang, dirigée par le directeur adjoint de l'AIEA et chef des inspecteurs, le Belge Herman Nackaerts, quittera Vienne pour Téhéran dimanche soir et séjournera en Iran jusqu'au 21 février

Lire la suite

 


Deux navires de guerre iraniens franchissent le canal de Suez

17 - fevrier - 2012

Deux navires de guerre iraniens sont entrés en Méditerranée en franchissant le canal de Suez, une initiative qui ne devrait pas laisser Israël indifférent. «Deux navires iraniens ont franchi le canal de Suez (jeudi) après avoir reçu l'autorisation des forces armées égyptiennes», a annoncé ce vendredi une source de l'Autorité du Canal. La frégate iranienne et son navire de ravitaillement pourraient faire route vers la côte syrienne, a ajouté la source. Téhéran et Damas ont conclu un accord de coopération maritime militaire l'an dernier, ce qui n'est le cas d'aucun autre pays de la région.

Le 17 février 2011, moins d'une semaine après la chute du président égyptien Hosni Moubarak, Israâl avait vivement réagi au franchissement du canal de Suez par deux navires de guerre iraniens. Les bateaux avaient rallié le port de Lattaquié pour participer à des manoeuvres avec la marine syrienne. La décision de l'Egypte de laisser les navires iraniens emprunter la voie d'eau internationale, pour la première fois en deux décennies, avait été perçue comme une volonté de rupture avec la politique d'Hosni Moubarak, jugé trop conciliant avec Israel par son opinion publique.

L'Egypte et l'Iran n'ont plus de relations diplomatiques depuis la signature du Traité de paix israélo-égyptien de Camp David en 1979, au lendemain de la révolution islamique en Iran.

Lire l'article 

 

PS : Si je mets cette info c'est pour bien démontrer le rapprochement de l'Egypte avec l'Iran 


Gazoduc entre l'Iran et le Pakistan: Islamabad veut aller de l'avant

17 - fevrier - 2012

ISLAMABAD - Le président pakistanais s'est engagé à poursuivre le développement d'un projet de gazoduc reliant le Pakistan à l'Iran malgré les avertissements de Washington, plaidant que les relations entre Islamabad et Téhéran ne seraient pas brouillées par les pressions internationales.

Asif Ali Zardari y est allé de ces commentaires aux côtés de son homologue iranien, Mahmoud Ahmadinejad, qui est la cible de nombreuses critiques occidentales en raison du programme nucléaire de son pays.

Le Pakistan est régulièrement confronté à des pénuries d'énergie, une situation qui attise la colère de citoyens à l'égard du gouvernement, freine l'industrie et provoque des soulèvements dans un pays déjà instable.

Le tracé du gazoduc permettrait le transport de gaz naturel à partir de l'Iran et pourrait contribuer à améliorer cette situation de pénurie énergétique chronique.(..)

Mais du côté des États-Unis, on demande au Pakistan de dire non au projet.(..)

 

Questionné sur le projet de gazoduc, le président Asif Ali Zardari a déclaré que les relations bilatérales du Pakistan «ne peuvent être sapées par toute forme de pression internationale».

Lire l'article

 

PS : Et un rapprochement du Pakistan avec l'Iran

 


Un proche conseiller d'Obama en Israël pour parler de l'Iran

17 - fevrier - 2012 

Le conseiller de sécurité nationale du président Barack Obama va effectuer une visite en Israël à partir de samedi pour parler notamment de l'Iran, en pleines tensions sur le programme nucléaire de la République islamique, a annoncé vendredi la Maison Blanche.

Le conseiller de sécurité nationale Tom Donilon va se rendre en Israël du 18 au 20 février pour des consultations avec de hauts responsables israéliens sur de nombreux dossiers, dont l'Iran, la Syrie et d'autres questions relatives à la sécurité dans la région, a précisé la présidence américaine dans un communiqué.( Lire l'article

 


L’Iran prépare d'autres attentats (Israël)

 

17 - fevrier - 2012

L'Iran et le Hezbollah préparent de nouveaux attentats contre des Israéliens à travers le monde, à la suite des trois attaques depuis lundi en Géorgie, en Inde et en Thaïlande, a déclaré aujourd'hui un haut responsable israélien chargé du contre-terrorisme. "L'Iran et le Hezbollah projettent d'autres attentats anti-israéliens à l'étanger", a affirmé ce responsable.

Le Sinaï égyptien "reste le site le plus exposé pour les Israéliens", a poursuivi ce responsable, recommandant également recommandé aux touristes israéliens d'éviter de se rendre dans le "sud de la Thaïlande". "Nous appelons de nouveau les Israéliens à l'étranger à faire preuve de vigilance, à se méfier d'objets suspects, à ne pas accepter d'en prendre avec eux et à suivre les directives des services de sécurité des pays dans lesquels ils se trouvent", a ajouté ce responsable.( Lire la suite )

 


Iran : "Problèmes à cause des étrangers"

 

17 - fevrier - 2012

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a estimé aujourd'hui que tous les problèmes régionaux que rencontrent l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan étaient causés par des interférences étrangères, au deuxième et dernier jour d'un sommet tripartite à Islamabad.

 

"Tous les problèmes viennent de l'extérieur. Dans le but de promouvoir leurs buts et ambitions, (ces pouvoirs étrangers) ne veulent pas que nos nations se développent", a déclaré Mahmoud Ahmadinejad lors d'une conférence de presse avec ses homologues afghan Hamid Karzaï et pakistanais Asif Ali Zardari.

( Source )

 

 

  Photos des dirigeants présents au sommet   à Islamabad, au Pakistan. De gauche à droite: Le Premier ministre pakistanais Youssouf Raza Gilani, le président afghan Hamid Karzaï, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et le président pakistanais Asif Ali Zardar

 

 

 

- Si un jour les grands de ce monde pouvaient voir la vérité en face plutôt que regardez leurs porte-monnaie, ils verraient depuis longtemps l'on se dirigent


Le régime iranien tente de montrer ses muscles, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays

 

17 - fevrier - 2012

L'Iran a fait réagir la communauté internationale avec l’annonce du président de lancer de nouvelles centrifugeuses dans le site nucléaire de Natanz et la menace de couper les exportations de pétrole depuis l’Iran vers six pays européens (Pays-Bas, Espagne, Italie, France, Grèce et Portugal), prononcée par le ministre du pétrole, mercredi 15 janvier.

Pourtant, la Une de l’essentiel des journaux iraniens de ce jeudi traite d'un évènement de politique intérieure: le discours du Guide suprême, en déplacement dans la province d'Azerbaïjan. “L’Iran portera un autre coup dur à l’ennemi aux élections du 2 mars, et répétera l’épopée de l’anniversaire de la Révolution le 11 février”, a-t-il affirmé à cette occasion.( Lire la suite )

 


Israël-Iran : le ton monte dangereusement

15 - fevrier - 2012

Depuis plusieurs semaines, le ton monte entre Israël et l'État Perse au point que certains observateurs y voient une guerre déjà déclarée, une guerre dite « de l'ombre », une guerre nourrie entre cyberattaques et agressions terroristes. De fait, lundi, deux attentats à la bombe, en Inde et en Géorgie, ont visé le personnel diplomatique israélien. Et hier, au lendemain de la série d'explosions dans le centre de Bangkok qui visait encore des diplomates israéliens, deux Iraniens ont été inculpés.

Ces attentats coïncident avec l'anniversaire de l'assassinat imputé à Israël d'un chef militaire du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh, le 12 février 2008. Mais pour Benjamin Netanyahu, le doute n'est plus permis : « l'Iran est le plus grand exportateur de terrorisme au monde et menace l'équilibre mondial ».

Téhéran a évidemment nié toute responsabilité dans cette série d'explosions. Mais les dirigeants iraniens campent sur leurs menaces de représailles après l'assassinat de plusieurs de leurs physiciens nucléaires qu'ils imputent aux services secrets israéliens. Par ailleurs, l'État perse semble avancer à pas de géants dans sa maîtrise du nucléaire. Hier Téhéran a annoncé de nouvelles avancées majeures dans son programme nucléaire avec la mise au point de centrifugeuses plus performantes et la production de combustible enrichi à 20 %. Ainsi le président Mahmoud Ahmadinejad a confirmé la mise en activité de 3000 nouvelles centrifugeuses portant le total à 9000.

Le type d'uranium en question est utilisé uniquement à des fins civiles, mais si l'enrichissement était poussé à plus de 90 %, il pourrait servir à fabriquer l'arme atomique. Cependant, en ayant réussi à produire son propre combustible nucléaire, Téhéran démontre sa maîtrise de la technologie nucléaire. Et rend possible sa propagation à d'autres pays arabes qui souhaiteraient s'en doter. ( Lire la suite )

 

 

 


Iran : l'AIEA a relevé des "activités indéterminées" sur un site militaire

 

29 - fevrier - 2012

Les Occidentaux craignent que l'Iran ne nettoie le site de Parchin pour dissimuler toute trace d'activité liée au nucléaire.

 

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dispose d'images satellites montrant des activités sur le site militaire de Parchin, à l'est de Téhéran, mais ne peut déterminer la nature de ces activités, a-t-on appris mercredi de source diplomatique. "L'AIEA dispose d'images satellitaires de ces derniers jours montrant de l'activité sur la base de Parchin, mais sans qu'il soit possible de conclure quant à la nature exacte de ces activités", si elles sont liées au nucléaire ou non, a déclaré un diplomate proche de l'AIEA.

Lors d'une réunion préparatoire au conseil des gouverneurs la semaine prochaine, le chef de la mission onusienne envoyée à Téhéran, Herman Nackaerts, a montré des images satellitaires de la base de Parchin, à laquelle sa délégation s'était vu refuser l'accès lors de son déplacement en Iran, les 20 et 21 février. L'AIEA enquête depuis des années sur les activités nucléaires de l'Iran,( Lire la suite  )

 

 


L'Iran fera face aux menaces d'Israël et de l'Occident (ministre de la Défense)

 

29 - fevrier - 2012

Le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Ahmad Vahidi a déclaré que l'Iran va faire face aux menaces d'Israël et de l'Occident, a rapporté mardi l'agence de presse semi-officielle Fars.

La stratégie de l'Iran est de donner une réponse appropriée et forte à toute agression possible contre le pays, M. Vahidi a été cité comme disant.

"La république islamique d'Iran donnera une réponse adaptée à toutes les menaces au moment propice et cela va pousser l' ennemi a regretter (ses actions)", a déclaré Vahidi aux journalistes lundi.

Lire la suite

 

 

 


Israël n'avertira pas les États-Unis s'il attaque l'Iran

 

29 - fevrier - 2012

Des responsables israéliens ont indiqué qu'ils n'avertiraient pas leurs plus proches alliés, les États-Unis, si l'État hébreu décidait de lancer des attaques contre les installations nucléaires iraniennes, ont déclaré mardi les médias locaux.

Les responsables israéliens ont déclaré qu'ils laisseraient les Américains dans l'ignorance s'ils décidaient d'attaquer l'Iran, afin d'éviter que les États-Unis soient tenus responsables de n' avoir pu empêcher cette attaque, a rapporté la chaîne de télévision MSNBC, citant des responsables du renseignement américain.(..)

 

Des responsables américains ont déclaré sous le couvert de l' anonymat que M. Nétanyahou avait transmis le même message à tous les hauts responsables américains venus en Israël pour des discussions.

Lire la suite

 

 


L'Iran et le Liban mettent en garde Israël

 

27 - fevrier - 2012

L'Iran et le Liban ont évoqué hier un renforcement de leurs liens en matière de défense et mis en garde Israël contre toute agression lors d'une visite à Téhéran du ministre libanais de la Défense, Fayez Ghosn, selon les médias iraniens. «Renforcer l'armée libanaise fait partie des stratégies politiques de la République islamique» d'Iran et la sécurité du Liban «joue un grand rôle dans la stabilité de la région», a déclaré le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, selon le site internet de la télévision d'Etat iranienne Irib. «L'Iran et le Liban se sont toujours soutenus mutuellement et nous espérons que les interactions bilatérales vont augmenter», a assuré M.Ghosn. Le ministre libanais a également mis en garde Israël contre «toute attaque irresponsable contre le Liban», assurant qu'une telle offensive se heurterait à «une armée forte et unifiée et à la résistance (Hezbollah)» et serait vouée à «une autre défaite», en référence à la guerre de 2006. M.Ghosn a également rencontré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui a lui aussi ironisé sur Israël, alors que l'Etat hébreu souffle le chaud et le froid sur une éventuelle attaque militaire des sites nucléaires iraniens. «S'il trouve une occasion, il va massacrer toutes les nations de la région (...). Mais grâce à Dieu, ces voeux n'ont pas été réalisés», a déclaré M.Ahmadinejad, selon le site internet d'Irib.

Lire l'article

 

 


Une frappe israélienne sur l'Iran est un casse-tête militaire

 

27 - fevrier - 2012 

Envoyer plus d'une centaine de chasseurs et de bombardiers à des milliers de kilomètres de leurs bases est une opération risquée, incertaine et très compliquée.

 

Le chef adjoint des forces armées iraniennes, le général Mohammad Hejazi, a menacé, devant les rumeurs persistantes d’une attaque israélienne, de prendre le premier l'initiative des hostilités. «Notre stratégie consiste maintenant si nous sentons que nos ennemis veulent mettre en danger les intérêts nationaux de l'Iran, à agir alors sans attendre leurs actions Téhéran, qui se sent en position de force, face au conflit ouvert entre Washington et Jérusalem, cherche à exposer auprès des puissances mondiales les risques de cette menace militaire. Il profite par ailleurs du geste conciliant de Barack Obama, qui l’autorise à enrichir de l’uranium jusqu’à 5%, pour tenter une nouvelle négociation.

Benjamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, considère que les menaces d’une frappe préventive contre Israël restent du domaine de la propagande interne à la veille des élections législatives du 2 mars 2012. Les dirigeants de la République islamique rivalisent de nationalisme et de rodomontades. L'arrivée en méditerranée de deux navires de guerre iraniens qui ont mouillé dans le port syrien de Tartous fait partie de cette stratégie visant à montrer les moyens et la détermination de l’Iran à se défendre. Il s'agit aussi de faire comprendre quela présence de navires russes dans ce port montre aux Israéliens que leur capacité d'intervention est limitée.

 

Rumeurs tenaces

Il faut dire que les rumeurs sur l'imminence et la rationnalité d'une attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes sont tenaces. La décision d’Israël de distribuer à la population des nouveaux masques à gaz n'a fait que les renforcer. Pour autant, les responsables militaires ne mésestiment pas les difficultés qu’ils auront à surmonter. Frapper les installations du programme nucléaire iranien se heurte à des obstacles de taille. Le bureau des opérations de Tsahal doit surmonter cinq difficultés majeures. La longue distance pour atteindre l’Iran varie entre 1530 et 2260 kms et, même beaucoup plus, selon le chemin utilisé. Les techniques de ravitaillement en vol exigent l’utilisation d’avions-citernes. L’annihilation ou la neutralisation des défenses aériennes iraniennes passent par l’usage de moyens électroniques sophistiqués. La frappe implique une action simultanée contre plusieurs sites nucléaires. Enfin la logistique doit prévoir la coordination de l’attaque et de la défense à l’aide de plus de 100 avions.

 

Les experts militaires américains du Pentagone sont formels sur la complexité d’une telle attaque et ont mis en garde leurs homologues israéliens. Selon eux, cette opération n'a rien à voir avec le  bombardement du réacteur irakien Osirak en 1981 ou la destruction du site nucléaire de Syrie en 2007. Le général américain David A. Deptula, qui vient de quitter son haut poste dans les renseignements de l’US Air Force et a planifié la campagne aérienne de 1991 dans la première guerre du golfe et celle de 2001 en Afghanistan, estime que les Israéliens ne sont pas au bout de leur peine.

 

Pour autant, le gouvernement israélien semble bien décidé à ne pas renoncer à cette option (..)

Questions sur la capacité militaire d'Israël

La véritable question tient à la capacité des Israéliens à mener seuls une opération de cette envergure. Les Américains s’inquiètent de devoir finir le travail engagé par Israël en raison de la complexité d’une frappe qui pourrait se poursuivre sur plusieurs semaines

 

Routes stratégiques

L’attaque israélienne ne peut pas se borner à détruire une seule usine iranienne. Pour porter un vrai coup d’arrêt au programme d'armement nucléaire, les experts estimentt qu’Israël doit impérativement frapper les quatre principaux sites du programme: les usines d’enrichissement de Natanz et de Fordo, le réacteur à eau lourde d’Arak et l’usine de conversion de Yellowcake d’Ispahan.

 

 

Lire cette excellent dossier

 


Affaire des Corans brûlés: encore des excuses, suivies par deux nouveaux assassinats d’Américains

26 - fevrier - 2012

Deux conseillers militaires américains de haut rang ont été tués samedi 25 février.

Un colonel américain et son adjoint ont été découverts morts d’une balle dans la tête dans l’enceinte du ministère de l’Intérieur qui est le centre névralgique des forces de l’ordre en Afghanistan, selon un responsable occidental à Kaboul. 

Une enquête a été ouverte et de hauts responsables militaires américains ont indiqué qu’ils essayaient de déterminer l’identité du meurtrier. Mais un responsable occidental à Kaboul a déclaré que les deux Américains ont été abattus par un policier afghan contrariés par l’incinération des Corans plus tôt cette semaine dans une base militaire américaine.

 

lire cette l'article ou d'autres articles ici et ici

 


Selon l'AIEA, l'Iran a accéléré son programme d'enrichissement d'uranium

24 - fevrier - 2012

L'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a fait état, vendredi 24 février, de "divergences majeures" avec l'Iran concernant la clarification de son programme nucléaire et réaffirmé ses "sérieuses inquiétudes" concernant sa dimension militaire.

Le processus d'enrichissement de l'uranium en Iran, au cœur de la crise qui oppose la République islamique et les Occidentaux, s'est fortement accéléré, écrit l'AIEA dans un rapport publié après l'échec d'une mission menée en début de semaine. L'Agence estime que le pays dispose désormais d'un stock de près de 110 kilogrammes d'uranium enrichi à 20 % et se préparerait à accroître encore ses capacités d'enrichissement dans le site souterrain de Parchin (situé à 30 kilomètres au sud-est de Téhéran).(..)

 

L'AIEA a, de son côté, fait savoir qu'aucune nouvelle réunion avec l'Iran n'était au programme. Les diplomates occidentaux soupçonnent l'Iran de ne vouloir que "discuter de discussions" afin d'atténuer la pression diplomatique et se donner du temps, tandis que le programme nucléaire progresse à marche forcée.

 

Photo satellite du site de Parchin en Iran. Les inspecteurs de l'AIEA n'ont pas été autorisés à s'y rendre.

 

(..)L'AIEA a indiqué que ses experts s'étaient vu refuser l'accès à un site militaire capital lors de leur dernière visite et qu'aucun accord n'avait été conclu sur les moyens d'apaiser les inquiétudes de la communauté internationale.

 

Lire l'article Le Monde

 


Nucléaire iranien: impasse dans les négociations avec l'AIEA

22 - fevrier - 2012 

Les négociations entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire controversé de la République islamique - militaire ou pas - sont dans une impasse. Une seconde mission de l'agence onusienne à Téhéran, dite de "la dernière chance", s'est terminée sur un échec.

L'AIEA a "regretté" l'absence d'un accord avec l'Iran sur la suite des discussions concernant le programme nucléaire controversé de la République islamique, à visée militaire, comme le suspectent les Occidentaux, ou strictement civil, comme l'affirme Téhéran.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de mardi à mercredi, l'AIEA a également relevé le refus de Téhéran d'accorder à une mission de l'AIEA l'accès au site nucléaire supposé de Parchin, situé dans une base militaire. Dans son communiqué, l'AIEA ne donne pas d'indication sur les suites qu'elle entend donner à cet échec, dont débattra son conseil des gouverneurs, le cinq mars prochain.( Lire la suite )

 

 


Afghanistan. Des soldats américains accusés d'avoir brûlé des Corans

 

21 - fevrier - 2012

Des milliers d'Afghans, munis de cocktails molotov et de lance-pierres, ont manifesté violemment ce mardi 21 février devant la plus grande base militaire américaine d'Afghanistan, à 60 km au nord de Kaboul. Ils accusent des soldats américains d'y avoir brûlé des exemplaires du Coran. Le commandant en chef de la force de l'Otan (Isaf), le général américain John Allen, a ainsi présenté ses "excuses".(..)

 

Des précédents
Déjà début janvier, une vidéo de quatre marines américains urinant sur des cadavres de talibans présumés a été mise en ligne, provoquant une polémique énorme mais finalement non suivie d'effets, aucun rassemblement ne s'étant tenu à Kaboul ni ailleurs en Afghanistan. Quelques jours plus tard, un militaire afghan ayant tué 4 soldats français et blessé 15 autres,

 

Lire la suite et voir les vidéos )

 

Mon avis : On voit encore très bien que les relations des Américains et de l’Afghanistan se détériore de plus en plus, et il faut rajouter a cela les problèmes avec le Pakistan
Il est facile pour les personnes les plus avisés de voir ou ces détériorations vont  mener des que la guerre contre l'Iran commencera

 


100 avions pour attaquer l'Iran

 

le 20 févr. 2012

 

 

Une centaine d'avions de combat : tel est le dispositif jugé nécessaire par plusieurs experts du Pentagone pour qu'Israël vienne à bout des installations nucléaires de Téhéran, et neutralise au passage ses capacités de riposte....

 

 

 

Attaquer l'Iran : plus facile à dire qu'à faire

21 - fevrier - 2012 

(..) Il y a près de 1 609 kilomètres à vol d'oiseau entre Israël et le site de Natanz. Comme les deux pays n'ont pas de frontière commune, les avions ou les missiles israéliens devraient survoler un espace aérien étranger – et hostile – pour parvenir à leur objectif. La méthode la moins risquée pour toucher Natanz, serait d'envoyer des missiles balistiques à moyenne portée Jéricho I ou III. Cependant, pour aller aussi loin, les missiles devront avoir une tête plus légère et on peut douter que celle-ci puisse s'enfoncer suffisamment dans le sol pour obtenir le degré de destruction souhaité.

 

L'option la plus probable reste donc l'envoi de chasseurs bombardiers fabriqués aux Etats-Unis. Les Israéliens possèdent vingt-cinq F-15l et une centaine de F-16l. Le F-15l peut transporter quatre tonnes de carburant dans ses réservoirs internes, ses réservoirs conformes et des réservoirs détachables. Ce qui lui permet de parcourir environ 4 450 kilomètres. Il pourrait encore étendre son rayon d'action en se ravitaillant en vol. Le F-16l a un rayon d'action plus grand qui permettrait à l'aviation israélienne d'attaquer des objectifs situés bien à l'intérieur du territoire iranien sans devoir se ravitailler.(..)

La question, c'est de savoir si les chasseurs bombardiers israéliens peuvent mener cette mission sans se ravitailler. Le rayon d'action de combat – la distance qu'un appareil peut parcourir aller et retour sans se ravitailler – est difficile à calculer et dépend de l'armement embarqué, des réservoirs de carburant externes

 

Iran-Israel-Nucleaire.jpg

Lire cette excellent article

 

Mon avis : Nostradamus écrit que cette guerre mettra en cause trois Rois temporelles ( trois pays amis)
toutes ces simulations d'attaques ne prévois pas qu'il y a des accords militaires entre la Syrie, l’Égypte et l'Iran !

1 Le président syrien Bachar al- Assad sait que ses jours aux pouvoir sont compté et qu'une guerre contre Israël est la seule option pour lui de détourner les manifestants de leur objectif


2 L'Égypte qui est entre les mains des frères musulmans et qui autorise l'Iran à passer le détroit de Gibraltar verra dans l'attaque Israélienne une opportunité pour ce lancer dans une guerre contre leur ennemie jurer  ,Israël


Si l'Iran est attaqué par Israël , ses deux  pays seront les premier a  réagir ( ils seront suivi par d'autre comme le Pakistan , l’Afghanistan et l'Irak )

Mais j'espère  qu’Israël ne se lancera pas dans une attaque avec 100 avions de combats contre l'Iran et de ce fait laissera ses arrières avec une moindre protection !

Commenter cet article