Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 

 


Qui finance les islamistes au Mali ?

 

Dans sa guerre de survie contre la rébellion, le colonel Kadhafi avait fait appel à plusieurs milliers de mercenaires touaregs du Niger, du Tchad ou du Mali, venus s’ajouter aux soldats touaregs déjà présents dans son armée. Aguerris par toutes les batailles de Benghazi, Brega et Misrata, ces quelques 4000 hommes ont pris la fuite dès la chute du dictateur, en octobre 2011, emportant avec eux quantité d’armes (mitrailleuses, explosifs, roquettes et même missiles sol-air), de munitions, de véhicules tous terrains et d’argent.
Dans sa guerre de survie contre la rébellion, le colonel Kadhafi avait fait appel à plusieurs milliers de mercenaires touaregs du Niger, du Tchad ou du Mali, venus s’ajouter aux soldats touaregs déjà présents dans son armée. Aguerris par toutes les batailles de Benghazi, Brega et Misrata, ces quelques 4000 hommes ont pris la fuite dès la chute du dictateur, en octobre 2011, emportant avec eux quantité d’armes (mitrailleuses, explosifs, roquettes et même missiles sol-air), de munitions, de véhicules tous terrains et d’argent. cc/Flickr/Magharebia
 

Les islamistes qui sévissent au nord du Mali ont surpris les soldats français par la qualité de leur armement et de leur entraînement. La question du financement de ces groupes terroristes se pose alors. Une question dont la réponse est à chercher au Qatar. Lorsqu’ils sont partis pour être déployés sur le sol malien, les soldats français s’attendaient à combattre des hommes peu armés, mal organisés et mal entraînés.

 

Lire la suite

 


Un influent religieux du Qatar critique l’intervention française au Mali

Dr. Yousef Al-Qaradawi, president of the World Federation of Muslim Scientists

Dr. Yousef Al-Qaradawi, president of the World Federation of Muslim Scientists

L’organisme de l’influent dignitaire musulman Youssef al-Qaradaoui, basé au Qatar, a critiqué jeudi l’intervention « précipitée » de la France au Mali, affirmant qu’elle aurait des « conséquences dangereuses ».

Lire la suite

 


 

L'Iran derrière une vague de cyberattaques visant des banques américaines

 

Le 10 janv 2013

Des institutions financières américaines sont actuellement la cible de cyberattaques d'envergure attribuées par des spécialistes à l'Iran, qui les orchestrerait en représailles aux sanctions internationales visant le pays.
 

"Il n'y a aucun doute au sein de l'administration américaine sur le fait que l'Iran est derrière ces attaques", déclare au New York Times James Lewis, un ancien responsable des départements d'Etat et du commerce, aujourd'hui spécialiste des questions de sécurité informatique dans un centre de réflexion de Washington.

Si l'identité précise des auteurs de ces attaques reste inconnue, des spécialistes soulignent qu'ils utilisent de nouvelles méthodes consistant à noyer les sites internet des banques sous les demandes de renseignements, en infectant notamment les centres virtuels d'hébergement de données informatiques.

Les 20 plus grandes banques américaines ont été touchées mercredi par une troisième vague d'attaques, qui ont toutes été revendiquées a priori par un groupe se baptisant les cybercombattants d'Izz Ad-Din Al-Qassam. Ces attaques ont été pour la première fois évoquées en septembre 2012, selon la société de sécurité informatique Radware. "Nous assistons à une attaque en continu d'un secteur industriel qui est sans précédent", pointe son vice-président, Carl Herberger.


Des missiles néerlandais en route vers la Turquie

Les Pays-Bas ont envoyé ce mardi 8 janvier plusieurs batteries de missiles Patriot à la Turquie, afin que le pays puisse protéger sa frontière avec la Syrie. Des batteries similaires seront bientôt envoyées par l'Allemagne.

Les batteries de missiles Patriot que les Pays-Bas avaient promis à la Turquie sont parties de la base militaire Bestkazerne mardi matin. Le convoi est composé de quelques 160 camions et véhicules tout-terrain ainsi que de 300 soldats néerlandais nécessaires à l’installation du matériel.

Ces missiles sol-air sont destinés à être installés à proximité de la frontière turque avec la Syrie pour parer à d’éventuels débordements du conflit qui dure depuis maintenant plus de 21 mois.
« Une mission purement défensive »

Dans le passé, des missiles syriens avaient été tirés par le régime de Bachar al-Assad non loin de la frontière turque, inquiétant ainsi Ankara qui avait appelé l’Otan à l’aide. Plus récemment, en octobre et novembre, des missiles s’étaient écrasés sur le sol turc, faisant quelques victimes civiles dans un village et un poste frontière.

« C'est une mission purement défensive, a insisté le commandant des forces armées néerlandaises. Nous ne savons pas si des missiles vont passer la frontière, mais ce que nous savons, c'est que la Syrie a des armes offensives meurtrières à sa disposition et qu'elle les a déjà déployées à grande échelle. Nous voulons éviter ce qui pourrait être de grandes pertes parmi les civils innocents. »
Les Américains et les Allemands aussi en renfort de la Turquie

Outre les Pays-Bas, l’Allemagne et les États-Unis sont également impliqués dans cette mission, chacun ayant prévu d’envoyer à la Turquie deux batteries de missiles Patriot et 400 soldats chacun. Les missiles américains ont commencé à être déployés samedi, tandis que les deux batteries allemandes doivent arriver en Turquie le 21 janvier.

 

 

Source

Commenter cet article