Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 6 novembre

 

 

 

Guerre en Ukraine : MQ-9 Reaper, que sont ces drones "poids lourds" pouvant emporter jusqu'à 1,3 tonne de munitions que les États-Unis pourraient livrer à l'Ukraine ?

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 6 novembre 2022

 

Un responsable américain évoque la livraison possible de drones de grande capacité aux forces armées ukrainiennes.

Le 2 novembre dernier, plusieurs médias ont évoqué la livraison prochaine à l'Ukraine de drones américains de grande capacité de types MQ-9, rapporte Air & Cosmos, site francophone d'actualité aéronautique et spatiale.

"Nous ne voulons pas saper les énormes avantages offerts par la famille d'avions MQ-9 en divulguant trop d'informations publiquement. General Atomics reste déterminée à soutenir la défense des alliés et des partenaires en Europe de l'Est, y compris un jour en fournissant également ces capacités essentielles aux forces armées ukrainiennes", a ainsi déclaré un porte-parole de General Atomics Aeronautical Systems, constructeur de ces appareils, auprès du média Janes (qui se présente comme une "agence mondiale de confiance pour le renseignement de défense open source")

"Faucheuse"

Véritables avions bombardiers sans pilote, ces aéronefs surnommés Reaper (la faucheuse en anglais, allégorie de la mort) sont des drones "poids lourds" dépassant à vide les deux tonnes pour plus de quatre à pleine charge. D'un coût unitaire oscillant entre 13 et 16 millions de dollars, ils ont un rayon d'action supérieur à 1.800 km. Équipé de deux réservoirs supplémentaires de carburant de 450 kg de carburant chacun et 450 kg d'armement, un tel appareil peut voler 42 heures. Le MQ-9 Reaper mesure 11 mètres de long pour une envergure de 20 m et peut atteindre en vol la vitesse de 480 km/h.

Par rapport à un drone turc Bayraktar TB2 qui emporte 150 kg de munitions, un MQ-9A Reaper peut monter jusqu'à plus de 1.300 kg d'armement embarqué.

Changement de doctrine ?

La déclaration de ce responsable de General Atomics Aeronautical Systems est à prendre avec circonspection. Le 17 juin dernier, la Defense Technology Security Administration (DTSA) américaine avait stoppé le processus de livraison de drones MQ-1C Gray Eagle, prédécesseurs des MQ-9, à l'Ukraine, rappelle Air & Cosmos. L'administration de la défense des États-Unis avait estimé qu'en cas de crash d'un de ces appareils derrière les lignes ennemies, les hautes technologies qu'ils embarquent pourraient tomber aux mains de la Russie.

Néanmoins, le fait même que l'hypothèse de la fourniture de telles armes à l'Ukraine soit désormais évoquée publiquement par un responsable de General Atomics Aeronautical Systems apparaît comme l'amorce d'un changement de doctrine à Wahsington sur ces drones de grande capacité.

Trois versions

Les drones MQ-9 sont principalement déclinés en trois versions dites MALE pour Medium Altitude Long Endurance (moyenne altitude, longue endurance) :

  • le MQ-9A Reaper : ni plus ni moins qu'un MQ-1 Predator amélioré, plus puissant, avec une meilleure capacité d'emport, etc. Il peut tirer des munitions comprenant des bombes à guidage laser ou encore des missiles antichars AGM-114 Hellfire. Il peut également fournir ses "yeux" aux troupes au sol, grâce à ses capteurs électro-optiques.
  • le MQ-9B, en deux sous-versions :
    - MQ-9B SkyGuardian ; version améliorée du MQ-9A, pour les missions terrestres (reconnaissance et surveillance aérienne ISR, appui aux troupes aux sols)
    - MQ-9B SeaGuardian ; version améliorée du MQ-9A pour les misions maritimes (équipé d'un radar de recherche de surface maritime 360°, missions ISR, lutte anti-sous-marine et anti-surface, guerre des mines).

Source

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Un barrage hydroélectrique de la région de Kherson « endommagé » par une frappe ukrainienne, selon Moscou

 

 

L’ESSENTIEL

  • L’Iran a reconnu samedi pour la première fois avoir fourni des drones à la Russie, avant l’invasion de l’Ukraine fin février, confirmant des accusations de Kiev contre Moscou, soupçonné d’utiliser des drones iraniens pour ses attaques contre civils et infrastructures.

  • Le chef de la diplomatie iranienne s’est dit prêt à examiner toute « preuve » de la part de Kiev d’un recours aux drones iraniens dans le conflit. L’Iran a toutefois démenti que son pays a fourni des missiles à la Russie, jugeant ces accusations « complètement fausses ».

  • Face à une demande en électricité trop forte samedi, l’opérateur ukrainien Energo a annoncé avoir mis en place « des restrictions supplémentaires (…) sous la forme d’interruptions d’urgence ». Plusieurs régions sont concernées, dont la capitale Kiev. Le système électrique ukrainien a été lourdement affecté par de multiples frappes russes ces dernières semaines, laissant craindre un hiver sans électricité et sans eau pour de nombreux civils.

  • Au Sud, selon la présidence ukrainienne, « les occupants russes tentent d’identifier les habitants qui refusent d’être évacués » depuis Kherson vers les territoires occupés par les troupes de Moscou, voire vers la Russie elle-même. Vendredi, Vladimir Poutine avait justifié ces évacuations pour la première fois, estimant que les civils « doivent être éloignés » des zones de combat « les plus dangereuses ». L’Ukraine a, elle, une nouvelle fois dénoncé une politique de « déportation ».

DIRECT

 

 

 

 

Le secrétaire général de l'OTAN déclare qu'il est peu probable que la Russie utilise des armes nucléaires en Ukraine

Vers une guerre de religion, infos du 6 novembre 2022

 

ANKARA (Spoutnik) - Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré samedi que la probabilité que la Russie utilise des armes nucléaires en Ukraine était faible, bien que le bloc prenne cette question au sérieux.

Le risque que la Russie utilise des armes nucléaires en Ukraine était faible, mais l'alliance était très sérieuse à ce sujet, car les conséquences d'une attaque nucléaire seraient dévastatrices , a déclaré Stoltenberg à la chaîne de télévision turque NTV, ajoutant que la position de la Russie sur l'utilisation des armes nucléaires resté inchangé.

Le secrétaire général a ajouté que l'OTAN voulait qu'il soit clair qu'il n'y aurait pas de gagnants dans une guerre nucléaire en condamnant la Russie pour un comportement "irresponsable" et "dangereux".

Plus tôt dans la semaine, le ministère russe des Affaires étrangères a publié une déclaration dans laquelle il a déclaré que la politique russe de dissuasion nucléaire était guidée par le postulat de l'inadmissibilité d'une guerre nucléaire dans laquelle il ne pouvait y avoir de vainqueur.

La semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie n'avait jamais rien dit de "proactif" concernant son utilisation des armes nucléaires, notant que les spéculations sur les prétendues menaces nucléaires de Moscou étaient utilisées par l'Occident pour influencer les pays qui ont une attitude plus amicale envers la Russie.

Spoutnik

 

 

 

 

Clandestins : L’Italie autorise uniquement le débarquement de mineurs ou malades de l’Humanity 1, mais exige que le navire regagne ensuite les eaux internationales avec les autres passagers

Toutefois, le gouvernement d’extrême droite italien a exigé que ce navire regagne ensuite les eaux internationales avec les autres passagers.

Euronews


Au total, 144 personnes ont débarqué du Humanity 1, navire sous drapeau allemand. Le ministre de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, a déclaré que les clandestins devraient être pris en charge par l’État du pavillon du navir

SOS Humanity
SOS Humanity


Le nouveau gouvernement italien a autorisé dimanche le débarquement des mineurs et d’autres clandestins souffrant de problèmes médicaux du navire de l’association SOS Humanity , mais a refusé de laisser débarquer 35 hommes adultes, a annoncé l’ONG. Trois mineures et un bébé ont été les premiers à débarquer de l’Humanité 1 à l’aube, suivis des garçons mineurs et des hommes adultes ayant des problèmes médicaux, a déclaré à l’AFP Petra Krischok, attachée de presse de SOS Humanité.

[…]

 

Trois autres bateaux, qui transportent au total 900 clandestins, ont demandé de pouvoir accoster : le Rise Above, de l’ONG Mission Lifetime, également sous pavillon allemand, ainsi que l’Ocean Viking de SOS Méditerranée et le Geo Barents de Médecins sans Frontières, enregistrés eux en Norvège. Le nouveau gouvernement italien s’est engagé à sévir contre les clandestins venant d’Afrique du Nord vers l’Europe par bateau. Le député de l’opposition Aboubakar Soumahoro, qui était présent lors du débarquement, a critiqué la «sélection des ‘migrants’ naufragés», qui, selon lui, viole le droit international.

[…]

 

Le Figaro / ANSA

 

 

Reportage de la BBC : Comment des gangs de trafiquants de drogue albanais utilisent les camps de migrants du nord de la France comme terrain de recrutement

Les gangs de trafiquants de drogue albanais utilisent les camps de migrants du nord de la France comme terrain de recrutement, offrant de payer le passage à ceux qui sont prêts à travailler dans l’industrie de la drogue à leur arrivée au Royaume-Uni, a appris la BBC.

Les hauts responsables de la police et des services d’immigration des deux côtés de la Manche s’inquiètent du rôle croissant des intermédiaires albanais dans la facilitation des traversées.

La BBC a interrogé des Albanais qui se sont rendus sur les côtes françaises pour traverser la Manche vers le Royaume-Uni dans de petits bateaux.

Ils nous ont parlé des différents services de trafic d’êtres humains proposés, les Albanais servant principalement d’intermédiaires pour d’autres réseaux souvent dirigés par des Kurdes irakiens, qui contrôlent les opérations sur les petits bateaux.

(…) Pour les ressortissants albanais comme Kevi, se rendre dans le nord de la France est facile ; ils ont le droit d’entrer dans l’UE en tant que touristes pour un maximum de trois mois sans visa.

La plupart arrivent en bus ou en voiture, poussés par des publicités sur les réseaux sociaux promettant l’aide d’intermédiaires sur place à Bruxelles, Paris, Calais ou Dunkerque.

(…) Un haut responsable français, qui s’occupe de cette zone, a confirmé que les Albanais jouent actuellement le rôle d’intermédiaires, mettant en relation les migrants albanais avec les gangs de passeurs irako-kurdes.

S’exprimant à titre officieux, il a déclaré que les réseaux irako-kurdes gèrent actuellement 80 % des traversées par petits bateaux, mais que les autorités françaises s’inquiètent de la perspective de voir des ressortissants albanais mettre en place leurs propres traversées indépendantes, avec un risque de conflit violent entre les groupes.

BBC

 

 

Dresden-Nickern (Allemagne) : un migrant syrien de 23 ans sans ticket poignarde un contrôleur à un arrêt de bus. C’est tout sourire, qu’il a été transféré chez le juge.

Dimanche 30 octobre 2022, un Syrien de 23 ans aurait poignardé un homme avec un couteau après avoir été expulsé d’un bus en raison d’un billet manquant

Selon les informations de BILD, le suspect a d’abord quitté l’arrêt de bus sur Joseph-Keilberth-Straße après avoir été jeté dehors, mais est ensuite revenu à vélo et a poignardé un pneu du bus.

Lorsque le contrôleur a confronté l’homme, il serait devenu fou et lui aurait enfoncé un couteau dans le ventre. Le Syrien a fui après l’acte sanglant à vélo, mais a pu être arrêté un peu plus tard dans les environs. La police fait toujours profil bas en raison de l’enquête en cours. « Les services d’urgence ont trouvé un homme grièvement blessé à l’arrêt de bus. Il a été immédiatement emmené à l’hôpital », a déclaré un porte-parole.

Lundi 31 novembre 2022, Nour J. a été présenté au juge d’instruction. Le procureur principal Jürgen Schmidt « a émis un mandat d’arrêt pour tentative d’homicide involontaire. »

[…]

 

BILD / BILD

 

Le député LFI Carlos Martens Bilongo dans la tourmente : des images de lui en compagnie de Nabil Koskossy, l’organisateur de la manifestation qui a dégénérée en émeute antisémite à Sarcelles en juillet 2014 refont surface.

 

 

 

 

Contrairement aux annonces d’Emmanuel Macron, la récupération des turbines Arabelle d’Alstom coûtera le double du prix de vente de 2015. Et des conditions pénibles entourent le rachat (MàJ: accord définitif signé)

06/11/2022

Après neuf mois de négociations, EDF est parvenu vendredi à un accord avec General Electric pour reprendre une partie de ses activités nucléaires, deux jours après la présentation par le gouvernement français de mesures visant à faciliter la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

Les deux groupes ont signé “un accord définitif pour l’acquisition par EDF des activités de GE Steam Power portant sur l’îlot conventionnel” des futures centrales nucléaires, françaises en particulier, dont les turbines constituent l’élément principal, a annoncé EDF dans un communiqué.

Ces activités comprennent notamment la fourniture des équipements pour les nouvelles centrales nucléaires, dont les turbines Arabelle, ainsi que la maintenance et les mises à niveau des équipements des centrales nucléaires existantes hors Amériques.

EDF
[…]

La réalisation de l’acquisition est “envisagée au second semestre 2023”, après levée des conditions suspensives habituelles et l’obtention des autorisations réglementaires requises.

[…]

France3


15/02/2022

Cliquez ici pour agrandir

Résumé de l’affaire Alstom:

 

 

Etats-Unis : Une Pub contre le racisme anti-blanc diffusée à la télévision

 

 

Commenter cet article