Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 22 novembre

 

 

 

 

 

L'Iran annonce avoir commencé à produire de l'uranium enrichi à 60 %

 

 

 

Guerre en Ukraine : systèmes anti-aériens Crotale, lance-roquettes multiples, radars... la France accélère ses livraisons d'armes à l'Ukraine

 

Vers une guerre de religion, infos du 22 novembre 2022

La France a livré les armes promises à l'Ukraine en octobre dernier.

"Nous livrons deux lance-roquettes multiples (LRU) pour la frappe terrestre en profondeur" à l'Ukraine, ainsi que deux batteries Crotale sur les 12 que possède l'Armée de l'air, a confirmé ce samedi le ministre des Armées, ainsi qu'il l'avait annoncé en octobre dernier.

Le lance-roquettes unitaire (LRU) a été développé par les États-Unis sur châssis chenillé BRADLEY M 270. Équipé d'un groupe motopropulseur de 500 chevaux et construit en Europe par la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie, le LRU équipe un régiment d'artillerie sol-sol.

A lire aussi : Guerre en Ukraine : Canons Caesar, formation de 2.000 soldats, systèmes antiaériens Crotale... la France "change d'échelle" dans son son aide militaire à Kyiv

Crotale est système de missiles sol-air à courte portée, construit par Thales et MBDA, guidés par radar et infrarouge. Sa portée oscille entre 13 et 15 km et il peut voler entre 6 à 9.000 mètres d'altitude. L'unité de tir porte quatre missiles Crotale R-440. Elle comporte un radar d'acquisition et de poursuite, qui engage la cible dès que l'unité d'acquisition a envoyé le signal d'engagement. Elle est capable de tirer deux missiles à quelques secondes d'intervalle.

200 millions d'euros pour l'Ukraine

"Nous avons fait voter au Parlement un Fonds de soutien [de 200 millions d’euros, soit une dotation deux fois plus élevée que prévu, NDLR] qui permet à l’Ukraine d’avoir une ligne budgétaire ouverte et dont ils peuvent se servir pour commander des équipements utiles auprès de nos entreprises françaises – comme des véhicules Bastion ou des ponts flottants – ou assurer la maintenance d’équipements déjà livrés", a précisé Sébastien Lecornu dans les colonnes du JDD.

"Nous étudions aussi une demande ukrainienne pour des radars car la détection en amont des frappes est cruciale", a-t-il ajouté. Selon Opex 360, il pourrait s'agir des radars de trajectographie, comme le COBRA [Counter-Battery Radar]. Un radar qui permet de localiser en temps réel les batteries adverses jusqu'à une distance de 40 km et en étant relié au système ATLAS.. 

"Nous avons fait le choix de livrer des armes utiles, fiables et parfois très modernes comme les canons Caesar", s'est ainsi félicité le ministre. "Nous n’avons pas voulu faire de l’affichage avec de la masse de vieux matériels." 

2.000 soldats formés

M. Lecornu a également confirmé que 2.000 soldats ukrainiens seraient formés en France, dans le cadre de la mission européenne EUMAM Ukraine. Quelque 400 l’ont déjà été, a-t-il assuré, "notamment sur les équipements que nous livrons". L'armée française a ainsi instruit "des artilleurs, des opérateurs de défense sol-air, des mécaniciens car la maintenance des équipements dans la durée est essentielle".

Rappelons qu'au sujet de la maintenance des équipements livrés à l’Ukraine, la société KNDS, co-entreprise formée par le français Nexter et l’allemand Krauss-Maffei Wegmann, a annoncé, le 15 novembre dernier, la création d'un "centre de service" en Slovaquie pour assurer l’entretien et la réparation des 18 canons Caesar (dont un aurait été récemment touché par une frappe russe), des obusiers PzH2000, des systèmes MARS II et des blindés antiaériens Gepard fournis par l'Allemagne à l’Ukraine.

Source

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kiev dit avoir arrêté un responsable des centres de détention provisoire russes à Kherson…

 

L’ESSENTIEL

  • Le parquet général ukrainien a annoncé lundi avoir trouvé quatre « sites de torture » utilisés par les Russes à Kherson avant leur retraite forcée de la région, Kiev accusant Moscou de crimes de guerre.
  • Suite aux tirs, d’origine indéterminée, qui se sont abattus dimanche dans l’enceinte de la centrale nucléaire de Zaporojie, Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky ont insisté lundi, lors d’un appel téléphonique, sur « l’absolue nécessité de préserver la sécurité et la sûreté » du site.
  • A Kiev, le directeur régional de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Europe, Hans Kluge, a prévenu que l’hiver menacera la vie de millions d’Ukrainiens, après les séries de frappes russes dévastatrices sur les infrastructures énergétiques du pays.

DIRECT

 

LIRE AUSSI : Guerre en Ukraine : après les bombardements, "pas de menace immédiate pour la sécurité nucléaire" à Zaporijjia

 

Tensions en Asie : Taïwan est au cœur des intérêts de la Chine

 

Le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe a déclaré mardi 22 novembre à son homologue américain que Taïwan était au cœur des intérêts fondamentaux de la Chine et constituait une "ligne rouge" à ne pas franchir.

"La résolution de la question de Taïwan est l'affaire du peuple chinois, aucune force extérieure n'a le droit d'interférer", a déclaré Wei Fenghe lors d'une réunion avec le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, en marge d'un rassemblement de responsables sud-asiatiques chargés des questions de défense, au Cambodge.

Wei Fenghe a déclaré que les États-Unis devaient respecter les intérêts fondamentaux de la Chine et a espéré qu'ils pourraient adopter une politique rationnelle à l'égard de la Chine, et remettre les relations sino-américaines sur les rails. Pékin a toujours considéré Taïwan comme une partie inaliénable de la Chine. Plus tôt, les médias d'État chinois ont cité le porte-parole du ministère de la Défense, Tan Kefei, qui a déclaré que la principale raison de l'état actuel des relations entre la Chine et les États-Unis était que ces derniers avaient fait un mauvais jugement stratégique. Tan Kefei a déclaré que la Chine n'était pas responsable de l'état actuel des relations entre les deux pays.

Source

 

 

 

 

 

Les Africains en ont soupé du "mépris de la France", explique un essayiste nigérien

 

Le ras-le-bol concernant la France s’étend en Afrique et signe l’échec diplomatique de Paris, qui n’a pas saisi les aspirations des peuples, explique à Sputnik un essayiste nigérien.

La France, qui a retiré ses troupes du Mali et pourrait bientôt en faire autant au Burkina Faso, est entré dans une zone de turbulences en Afrique, affirme à Sputnik Nassirou Bodo Seyni, essayiste et membre du mouvement politique Tous Pour La République.

L’influence française va continuer d’être contestée sur le continent, par des Africains qui ne trouvent plus leur intérêt dans un partenariat avec Paris, explique-t-il. Les ratés diplomatiques français s’accumulent et l’incompréhension devient de plus en plus criante.

Vers une guerre de religion, infos du 22 novembre 2022

"C’est un échec de l’intelligence diplomatique française. On dirait que la France n’arrive pas à décoder les messages que lui laissent les Africains. Les gens ne sont plus prêts à accepter le mépris de la France […]. C’est une question de dignité et de fierté retrouvées. Les Africains ont senti qu’il était bien possible de vivre sans la coopération avec la France", déclare ainsi Nassirou Bodo Seyni.

Le Mali a ouvert la voie et les récentes manifestations contre l’ambassade française à Ouagadougou s’inscrivent dans cette logique. D’autre pays, comme le Niger, pourraient suivre, ajoute l’essayiste.

Paris cherche des boucs émissaires

Devant cette impasse, Paris tente de faire retomber la faute sur Moscou, Pékin ou Ankara, en les accusant de saper son influence, via des campagnes de désinformation par exemple. Un cache-sexe, alors que des logiques d’émancipation bien plus profondes sont à l’œuvre, souligne Nassirou Bodo Seyni.

"Ça va s’étendre […]. Les peuples s’élèveront contre le même l’oppresseur, qui est là et qui se défile en accusant à tort et à travers certains partenaires d’être à l’origine d’une défiance en Afrique. Mais ce n’est pas le cas. Ce n’est pas une question de partenaire. C’est même un ras-le-bol qui existait bien avant les nouvelles générations", affirme-t-il.

Et l’essayiste de citer les figures de Thomas Sankara et Patrice Lumumba, dont le combat est selon lui remis au goût du jour par les jeunes générations.

Après avoir annoncé la fin de l’opération Barkhane au Mali, la France tente de mettre au point sa nouvelle stratégie en Afrique. Dans ce cadre, Paris pourrait procéder à d’autres retraits et miser sur la formation d’officiers des forces locales, comme l’a annoncé le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu.

Spoutnik Afrique

 

Note: Je l'ai dit plusieurs fois, la France n'aurait jamais dû aller dans ces pays. Qu'ils règnent les problèmes engendrés par leur propre religion, eux mêmes

 

 

 

Le Figaro : Quelles sont les villes françaises où la part d’immigrés a le plus augmenté en 10 ans ? (MàJ : “Raciste, “immonde”… des députés Nupes vent debout contre cette étude statistique)

21/11/22

Journaliste à France 24 :


18/11/22

EXCLUSIF – Nous avons calculé l’évolution du pourcentage d’immigrés dans la population de toutes les villes, hors Île-de-France, sur 10 ans. Découvrez tous les chiffres.

En région parisienne, les immigrés représentent une personne sur cinq (19,8% en 2018) et ce pourcentage est en hausse (+2,5 points de pourcentage sur 10 ans). En province, dans les villes de plus de 5000 habitants, cette progression est moins rapide (+1,09 point) et est donc plus discrète. Pourtant, cette moyenne cache d’importantes disparités entre les communes. Certaines voient la proportion de personnes nées à l’étranger dans leur population augmenter très fortement. Pour mieux mesurer ces réalités locales, nous avons passé à la loupe les données démographiques de 1725 villes, des grandes métropoles régionales aux plus petits bourgs. Découvrez tous ces chiffres.

Villes de plus de 100.000 habitants (hors Ile-de-France) :

Cliquez ici pour agrandir

Lire l’intégralité de l’article sur Le Figaro

 

 

580 millions d’euros pour les pays du Maghreb, relocalisation volontaire des migrants au sein le l’UE… : la Commission européenne dévoile son plan face à la hausse des arrivées de migrants traversant la Méditerranée

La Commission européenne a présenté lundi un plan d’action en 20 points destiné à faire face à l’augmentation des arrivées de migrants à travers la Méditerranée. Plus de 90.000 migrants sont arrivés dans l’Union européenne cette année en traversant la mer depuis les côtes des pays de l’Afrique du Nord vers l’Italie ou Malte, soit une augmentation de 50% par rapport à 2021.

Plus de 90.000 migrants sont arrivés dans l’Union européenne cette année en traversant la mer depuis les côtes des pays de l’Afrique du Nord vers l’Italie ou Malte, soit une augmentation de 50% par rapport à 2021. Le plan de Bruxelles vise à renforcer la coopération avec les pays tiers, y compris des mesures destinées à empêcher les départs d’Afrique du Nord, a précisé la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, lors d’une conférence de presse.

Selon l’exécutif européen, la plupart des migrants quittent les côtes de la Libye et de la Tunisie, principalement en provenance d’Égypte, de Tunisie et du Bangladesh. L’UE prévoit de dépenser 580 millions d’euros entre 2021 et 2023 pour soutenir les pays d’Afrique du Nord et contribuer à stimuler la croissance économique et l’emploi dans la région.

Les tensions sont montées d’un cran au début du mois entre la France et l’Italie après le refus de Rome d’accueillir le navire humanitaire “Ocean Viking”, qui a finalement accosté au port militaire de Toulon (Var) avec 234 migrants à son bord.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, a qualifié la proposition de “bon départ”, saluant l’accent mis sur une coopération accrue avec les pays d’origine et de transit et une meilleure coordination des activités de sauvetage en mer.

Ylva Johansson a déclaré que Bruxelles devait renforcer la coordination des activités de recherche et de sauvetage, notamment entre les États côtiers et les États du pavillon -ceux qui ont immatriculé les navires-, tout en soulignant que l’assistance aux personnes en détresse en mer est une obligation légale.

Elle a également souligné l’accord européen conclu en juin dernier sur un système de relocalisation volontaire des migrants et les contributions financières des pays du bloc qui ne sont pas en première ligne pour gérer les arrivées irrégulières sur le territoire de l’UE.

En juin, dans le cadre d’une démarche volontaire, une douzaine de pays européens (dont la France et l’Allemagne) s’étaient engagés à accueillir sur un an 8 000 demandeurs d’asile arrivés dans des pays méditerranéens, mais seules 117 relocalisations ont eu lieu jusqu’à présent. « Nous devons accélérer la cadence », a déclaré la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, en présentant son plan ce lundi.

msn ; le quotidien

 

Un clip de l’UE pour l’Année européenne de la jeunesse affiche pas moins de 6 femmes portant un hijab, seul signe religieux ostensible

 

 

Bruno Attal : “on trouve 5kg de shit et un fusil à pompe. L’appartement appartenait à la 1ère secrétaire d’un parti très connu. Quand son boss est devenu président, un juge nous a demandé de mettre fin à l’enquête”

Extrait :

La vidéo dans son intégralité :

 

 

Belgistan : Le Service public fédéral Justice refuse de soumettre les migrants se disant mineurs à des tests pour déterminer leur âge. “Les jeunes sont trop faibles pour de telles radios”

Le SPF Justice refuse de soumettre les Mena à des tests pour déterminer leur âge

 

Le service des Tutelles, rattaché au SPF Justice, refuse de soumettre les mineurs étrangers non accompagnés (Mena) à des tests osseux afin de déterminer s’ils sont bien âgés de moins de 18 ans. Cela ne serait pas prudent d’un point de vue médical, les jeunes étant trop malades et trop fatigués. Mais sans examen médical, pas d’hébergement, soulignent mardi les journaux De Morgen, De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg dans leurs colonnes.

Le réseau d’accueil des demandeurs d’asile étant surchargé, Fedasil donne la priorité aux personnes les plus vulnérables, parmi lesquelles figurent les Mena. En cas de doute concernant l’âge du jeune, le service des Tutelles doit effectuer un test médical, qui consiste en une triple radiographie des dents, de la clavicule et du poignet. Mais depuis le 26 octobre, il refuse de faire passer ces examens.

Après avoir vécu dans la rue, les jeunes sont trop faibles pour de telles radios“, explique un porte-parole. Le service des Tutelles demande à Fedasil de fournir dans un premier temps aux jeunes les soins médicaux auxquels tous les demandeurs d’asile ont droit. (…)

www.rtbf.be

 

Ivry-sur-Seine (94) : « J’ai 16 ans », déclare Aboubakar, qui dit être ici parce que la France a colonisé son pays

 

 

Commenter cet article