Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 23 septembre 2022

 

 

 

La vidéo de Poutine sans manipulation journalistique

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kiev revendique de nouveaux gains dans l'Est, le jour des votes d'annexion....

 

L’ESSENTIEL

  • Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de sécurité de l’ONU ont exigé jeudi que la Russie de Vladimir Poutine rende des comptes pour son invasion de l’Ukraine, devant leur homologue russe Sergueï Lavrov qui les a globalement snobés.
  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a de son côté exhorté jeudi les Russes à se dresser contre la mobilisation annoncée par le Kremlin confronté au refus de combattre en Ukraine d’une partie de sa population qui fuit le pays.
  • A parti d’aujourd’hui et jusqu’à mardi, quatre régions du sud et de l’est de l’Ukraine sous contrôle total ou partiel de Moscou voteront dans des scrutins organisés dans l’urgence pour être annexés par la Russie, des « simulacres » de référendums dénoncés en Occident. La Chine, proche de Moscou, a émis des critiques, appelant au respect de l’intégrité territoriale des Etats.

 

16h41 : La Finlande va « significativement » restreindre l’entrée des Russes sur son sol

La Finlande a décidé de prendre des mesures pour limiter « significativement » l’entrée des citoyens russes sur son sol, a annoncé le gouvernement vendredi, après avoir déjà divisé par dix les visas de tourisme accordés.

Le pays nordique, qui voit augmenter les entrées de Russes à sa frontière terrestre depuis l’annonce par Moscou d’une mobilisation de réservistes pour la guerre en Ukraine, va « significativement restreindre l’entrée de citoyens russes et la délivrance de visas sur le fondement d’une atteinte grave à la position internationale de la Finlande », indique l’exécutif dans un communiqué.

 

15h04 : L’Ukraine revendique de nouveaux gains dans l’Est

L’armée ukrainienne a annoncé vendredi avoir repris aux Russes une localité dans la région de Donetsk, dans l’Est du pays, au moment où Moscou organise des référendums d’annexion dans plusieurs régions d’Ukraine sous son contrôle.

« L’armée ukrainienne a repris Iatskivka », a annoncé à la télévision Oleksiï Gromov, un responsable de l’état-major militaire ukrainien. La prise de cette localité sur la rive orientale de la rivière Oskil semble confirmer la poursuite d’une contre-offensive qui a déjà permis à Kiev de reprendre plusieurs milliers de kilomètres carrés dans la région voisine de Kharkiv.

 

14h33 : 436 corps exhumés près d’Izioum

Le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleh Synyehubov, a déclaré que 436 corps avaient été exhumés d'une fosse commune près de la ville d’Izioum. Une trentaine de corps portaient des signes visibles de torture, a-t-il ajouté.

 

11h35 : Pour Berlusconi, Poutine a été « poussé » à envahir l’Ukraine

Pour Silvio Berlusconi, ancien chef du gouvernement italien qui s’était rendu avec Vladimir Poutine en Crimée après l’annexion de la province russe par Moscou en 2014, le maître du Kremlin a été « poussé » par sa population et son entourage à envahir l’Ukraine. « Poutine s’est retrouvé dans une situation vraiment difficile et dramatique », a expliqué jeudi soir dans une émission politique de la télévision publique Rai le patron de Forza Italia (droite) qui se présente dimanche aux législatives en coalition avec deux partis d’extrême droite, Fratelli d’Italia de Giorgia Meloni et la Ligue de Matteo Salvini.

 

10h07 : « Protestez ! Luttez ! Fuyez ! Ou rendez-vous »

Pour rappel, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté jeudi les Russes à se dresser contre la mobilisation immédiate de 300.000 réservistes annoncée par le Kremlin, confronté au refus de combattre en Ukraine d’une partie de sa population qui fuit le pays. « 55.000 soldats russes ont été tués dans cette guerre en six mois (…) Vous en voulez davantage ? Non ? Alors protestez ! Luttez ! Fuyez ! Ou rendez-vous » à l’armée ukrainienne, a-t-il lancé en russe dans son adresse vidéo traditionnelle. « Ce sont vos options pour survivre ».

SOURCE

 

Note ; l'avancer de l'Ukraine ce n'est vraiment pas bon, la Russie va finir par utiliser l'arme nucléaire pour se sortir de ce bourbier américain. N oubliez pas le premier vers du quatrain C 9- Q 99 'La pousser russe fera partir le siège (de l Otan)" ,  pcq deriere l Ukaine c est bien l Otan qui fait la guerre a la Russie

 

 

 

Guerre en Ukraine : "La Russie pourrait utiliser les armes nucléaires" pour défendre les "territoires annexés", menace l'ancien président russe Dmitri Medvedev

 

  • L'ancien prĂ©sident russe Dmitri Medvedev.
    L'ancien président russe Dmitri Medvedev. EPA - ANDREJ CUKIC

Publié le

L'actuel vice-président du Conseil de sécurité russe a menacé d’utiliser “toutes les armes, y compris les armes nucléaires” pour défendre les "territoires annexés" en Ukraine.

Dimitri Medvedev, ancien président russe et proche de Vladimir Poutine, s'illustre régulièrement ces derniers mois par des messages menaçants adressés aux Occidentaux. Cette fois, ce sont l'Union européenne et les Etats-Unis qui sont dans le viseur du vice-président du Conseil de sécurité russe.

Dans un post sur Télégram, celui qui était autrefois considéré comme modéré a d'abord évoqué les référendums d'annexion à la Russie de quatre régions ukrainiennes, annoncées cette semaine par les autorités installées par Moscou : "Des référendums auront lieu et les républiques du Donbass et d’autres territoires seront admis en Russie", a indiqué Dimitri Medvedev, "la protection de tous les territoires qui ont adhéré sera considérablement renforcée par les forces armées russes".

"La Russie a annoncé que toutes les armes russes, y compris les armes nucléaires, pourraient être utilisées pour une telle protection", a poursuivi l'ancien président russe avant de menacer clairement l'UE et les Etats-Unis. "Divers idiots à la retraite avec des galons de généraux n’ont pas besoin de nous effrayer en évoquant une attaque de l’OTAN. Les missiles hypersoniques sont capables d’atteindre des cibles en Europe et aux Etats-Unis beaucoup plus rapidement", a déclaré Dimitri Medvedev.

Source

 

 

 

 

 

Lavrov pointe une "implication directe" de l’Occident dans le conflit ukrainien

 

 

22.09.2022

Pour le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, les pays occidentaux sont en train de devenir "une partie du conflit ukrainien", en y envoyant "cyniquement" des armes.

La position des États qui fournissent à l'Ukraine des armes et du matériel militaire, tout en formant le personnel est "particulièrement cynique", a déclaré M.Lavrov, devant le Conseil de sécurité des Nations unies. "L'objectif est évident, ils ne le cachent pas et le revendiquent même: faire traîner les hostilités autant que possible, malgré les pertes et les dommages", en vue de déstabiliser et d'affaiblir la Russie.

Des habitants du Donbass tués "en toute impunité"

Sergueï Lavrov a également déclaré que l'armée ukrainienne a tué et continue de tuer les habitants du Donbass "en toute impunité" parce qu'ils n'ont pas accepté les résultats du coup d'État en Ukraine.

Vers une guerre de religion, infos du 23 septembre 2022

"Et ils ont décidé de défendre leurs droits, qui étaient garantis par la constitution ukrainienne, notamment le droit d'utiliser librement leur langue maternelle russe", a fait savoir M.Lavrov.

Provocation à Boutcha

Sergueï Lavrov a réitéré sa demande aux pays occidentaux et au secrétaire général de l'Onu, António Guterres, de rendre public les noms des personnes dont les cadavres ont été "découverts" dans la ville de Boutcha, près de Kiev.

"Je lance un nouvel appel en présence du secrétaire général et des ministres: faites en sorte que les autorités ukrainiennes […] diffusent les noms des individus dont les cadavres ont été exposés à Boutcha. Je demande cela depuis des mois, mais personne ne l'entend, personne ne veut répondre. Cher Monsieur le Secrétaire Général, pouvez-vous au moins user de votre autorité, s'il vous plaît", a dit M.Lavrov.

Le ministère russe de la Défense a déclaré au mois d’avril que toutes les images relayées par les autorités ukrainiennes, témoignant de soi-disant "crimes" commis par l'armée russe à Boutcha, n’étaient qu’une "nouvelle provocation".

Source Spoutnik (traduction)

 

Note;  Lavroc affirme que l Otan veux "faire traîner les hostilités autant que possible" , l article suivent prouve qu il dit la vérité

 

 

 

Ursula von der Leyen s'oppose aux appels à un cessez-le-feu en Ukraine : "Il y a beaucoup en jeu, pas seulement pour l'Ukraine"

 

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait part de son opposition aux appels à un cessez-le-feu en Ukraine.

Vers une guerre de religion, infos du 23 septembre 2022

"Il y a beaucoup en jeu, pas seulement pour l'Ukraine mais aussi pour l'Europe, pour la communauté internationale et pour l'ordre mondial", a poursuivi Mme von der Leyen.

L'Allemande a ajouté que les récents succès de l'armée ukrainienne pour reconquérir des territoires aux mains des forces armées russes "remontent le moral", mais qu'une consolidation est nécessaire.

En parlant des sanctions imposées à la Russie par l'UE et les USA, elle a pointé que celles-ci étaient "mordantes" et là pour demeurer.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, la ministre des Affaires étrangères allemande, Annalena Baerbock, a quant à elle demandé à M. Poutine de mettre fin à la guerre. "C'est une guerre que vous n'allez pas remporter", a-t-elle déclaré à son encontre sans le nommer. "Cessez d'envoyer davantage de vos citoyens à la mort", a-t-elle exhorté. Elle a relevé que l'annonce de la mobilisation n'avait pas engendré de files de volontaires pour rejoindre le conflit. "Ce que nous constatons en revanche, ce sont des braves hommes, femmes et enfants qui descendent dans les rues car ils ne veulent pas pendre part à cette guerre contre l'Ukraine".

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a promis mercredi de nouvelles sanctions pour frapper la Russie après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle des réservistes de sorte à soutenir son offensive militaire en Ukraine voisine.

Le Premier ministre nationaliste hongrois Viktor Orban, qui blâme régulièrement les sanctions de l'Union européenne (UE) contre la Russie, veut obtenir leur levée d'ici décembre, et une "consultation nationale" va être lancée sur le sujet.

Source

 

Note; voila la preuve incontestable que l'UE veut la guerre. Mais la suite de ce conflit va leur réserver de grosse surprise. Ils croient tout contrôlés, tout va leur échapper, et leur monde idéologique et illusoire va être  renversé de fond en comble 

Et je rajoute ce twist

 

 

 

 

L’étrange accord entre Biden et von der Leyen

 

21 sept. 2022

 

 

La crise de l'énergie risque de détruire l'unité européenne avant l'hiver imminent, déclare le directeur de l'AIE

 

MOSCOU (Spoutnik) - La ruée vers les ressources énergétiques entre les pays de l'UE cet hiver pourrait détruire l'unité européenne et déclencher des troubles sociaux, a rapporté vendredi le journal Financial Times, citant le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

"Les implications seront très mauvaises pour l'énergie, très mauvaises pour l'économie, mais extrêmement mauvaises politiquement", a déclaré Birol, cité par le journal.

Selon le journal, la crise énergétique croissante en Europe fait craindre que certains pays concluent des accords avec des tiers pour les importations en provenance de Russie ou restreignent l'exportation d'électricité vers leurs voisins. Dans ce cas, les pays européens cesseront de coopérer entre eux et chacun sera seul, a déclaré Birol.

"Si l'Europe échoue à ce test énergétique, cela peut aller au-delà des implications énergétiques", a ajouté Birol

En outre, le chef de l'AIE a mis en garde contre la complaisance de l'UE après que l'Union européenne a réussi à accumuler des réserves de gaz naturel avant l'hiver imminent. Selon Birol, même si l'Europe évite les mauvaises surprises en matière d'approvisionnement en gaz, comme un hiver plus froid que prévu, elle devra faire face à d'autres conséquences dans les mois à venir, notamment un ralentissement économique et des dommages importants au budget des ménages.

Le début des hostilités en Ukraine en février a exacerbé la crise énergétique qui s'est déroulée en Europe au cours de l'année écoulée. Les perturbations des opérations logistiques et financières dues au conflit et aux sanctions occidentales contre la Russie ont sapé les chaînes d'approvisionnement et entraîné une flambée des prix de l'énergie dans le monde .

Source Spoutnik (traduction)

 

 

 

 

La majorité des habitants du Donbass, de Kherson et de Zaporozhye sont favorables à l'adhésion de leurs régions à la Russie - Sondage

 

Les référendums sur l'appartenance territoriale des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que des régions de Kherson et de Zaporozhye se déroulent du 23 au 27 septembre.

Le Centre russe de recherche sur l'opinion publique (VTsIOM) a présenté les données d'une enquête menée par l'Institut expert pour la recherche sociale (EIS) auprès des résidents des régions de la RPD, de la LPR et de Zaporozhye et Kherson.

Selon l'enquête, la majorité des habitants interrogés des régions de la RPD, de la LPR et de Zaporozhye et Kherson ont déclaré leur intention de voter sur l'appartenance territoriale de leurs régions. Le taux de participation maximal déclaré a été enregistré dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk - 87% chacune. Dans la région de Zaporozhye, le chiffre était de 80 %, tandis qu'à Kherson, il était de 69 %.

La majorité absolue des résidents de la RPD et de la RPL qui sont prêts à participer au référendum sont favorables à l'adhésion des républiques à la Russie en tant que sujets de la Fédération de Russie (97 % chacun) . 3% des répondants ont eu du mal à répondre ou n'ont pas pris de décision sur le moment.

Vers une guerre de religion, infos du 23 septembre 2022

Les référendums sur l'appartenance territoriale des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que des régions de Kherson et de Zaporozhye se déroulent du 23 au 27 septembre.

Le Centre russe de recherche sur l'opinion publique (VTsIOM) a présenté les données d'une enquête menée par l'Institut expert pour la recherche sociale (EIS) auprès des résidents des régions de la RPD, de la LPR et de Zaporozhye et Kherson.

Selon l'enquête, la majorité des habitants interrogés des régions de la RPD, de la LPR et de Zaporozhye et Kherson ont déclaré leur intention de voter sur l'appartenance territoriale de leurs régions. Le taux de participation maximal déclaré a été enregistré dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk - 87% chacune. Dans la région de Zaporozhye, le chiffre était de 80 %, tandis qu'à Kherson, il était de 69 %.

La majorité absolue des résidents de la RPD et de la RPL qui sont prêts à participer au référendum sont favorables à l'adhésion des républiques à la Russie en tant que sujets de la Fédération de Russie (97 % chacun) . 3% des répondants ont eu du mal à répondre ou n'ont pas pris de décision sur le moment.

Les habitants interrogés des régions de Zaporozhye et de Kherson qui ont déclaré leur intention de participer au vote ont également déclaré qu'ils soutenaient la sécession de l'Ukraine et l'entrée des régions en Russie en tant que sujets (87% et 89%, respectivement) . 2% des habitants de ces régions s'opposent à une telle décision, tandis qu'un sur dix a du mal à répondre ou n'a pas encore décidé (respectivement 11% et 9%).

Source Spoutnik

 

 

Ursula von der Leyen menace les Italiens à la veille des élections : “Nous verrons le résultat du vote. Si les choses vont dans une direction difficile, nous avons des outils, comme dans le cas de la Pologne et de la Hongrie.”

 

« Nous verrons le résultat du vote en Italie , il y a eu aussi des élections en Suède . Si les choses vont dans un sens difficile, nous avons des outils, comme dans le cas de la Pologne et de la Hongrie ». Le message vient de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen . La question, posée par des journalistes à Princeton, aux Etats-Unis, soulignait que parmi les candidats aux élections de dimanche en Italie il y avait “des personnalités proches de Poutine”. La référence de Von der Leyen concerne la décision prise il y a une semaine par le Parlement européen, qui a approuvé un rapport condamnant “les tentatives délibérées et systématiques du gouvernement hongrois de saper les valeurs européennes” et exhortant les institutions de l’UE à prendre des mesures contre la Hongrie. Le texte précise que “des valeurs telles que la démocratie et les droits fondamentaux sont en grand danger”.

Corriere.it

 

 

 

Montée de l’islamisme : notre «culture est attaquée», «il y a un problème à Trappes mais aussi dans toute la France» estime Didier Lemaire, professeur de philosophie

Il y a un an Didier Lemaire , professeur de philosophie, publiait un livre intitulé Lettre d’un hussard de la République, dans lequel il alertait sur ce qu’il perçoit comme l’islamisation de la société . Accusé de mensonge, menacé, il ne peut désormais plus enseigner. “Nous ne sommes plus en France“, avait-il

Je ne suis pas le seul enseignant de Trappes a avoir dû quitter la ville. J’ai également mon collègue de philosophie qui a dû partir du lycée suite à une menace d’élève qui lui a dit en classe ‘sur Allah je vais le fracasser’, une menace très sérieuse. Il y a un problème à Trappes mais aussi dans toute la France, y compris à Paris, les enseignants sont très exposés“, a-t-il affirmé au micro d’Europe 1.

Didier Lemaire publie Petite Philosophie de la nation publié chez Robert Laffont. Un titre qu’il explique : “J’ai abandonné ma carrière. Le contact avec les élèves me manque et c’est pour cette raison que j’ai écrit ce livre.

Thème qui lui est cher, le professeur de philosophie a voulu écrire sur la notion de nation. Elle “est fracturée, divisée par des clivages identitaires, sociaux extrêmement forts, elle n’a jamais été aussi mal au point qu’aujourd’hui“, a-t-il avancé.

La culture est l’une des conditions de la nation mais cette culture est humaniste qui prône la valeur de l’individu. Cette culture est attaquée par certains modes de vie, certaines revendications comme les revendications identitaires, communautaires, islamistes. Le port du voile, la manière de manger, la manière de s’adresser à autrui, c’est cela qui est vraiment problématique“, a-t-il estimé.

Europe 1

 

 

 

États-Unis : le Département de la Justice américaine publie les chiffres de la criminalité pour 2021

PDF

 

 

«Je suis ni fille ni garçon. Je suis un peu des deux. Je n’ai pas décidé» : “chair tendre”, la nouvelle série de France TV qui ” va faire saigner du nez les réacs”

Commenter cet article