Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 25 juillet 2022

 

J'ai posté  aujourd'hui 9 quatrains et plusieurs cartes

Conquête islamique de l’Europe, pour février 2023 (Prophéties Nostradamus)

Pour les trouvé plus facilement,  j'ai mis ces quatrains entre deux lignes jaunes comme celle-ci 

 

--------------------------------------------------------------------

Dans 3 ou 4 jours j'effacerais ces lignes

À la fin de ce dossier j'ai aussi  posté un quatrain sur le Grand Monarque. Mais mon blog c'est toujours focalisé sur les premiers mois de cette guerre religieuse qui s'approche. Le Grand Monarque viendra plus tardivement, comme mes interprétations

 

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Vers de premières exportations de céréales « dès cette semaine », selon Kiev…

 

L’ESSENTIEL

  • L’invasion russe de l’Ukraine est entrée ce dimanche dans son sixième mois, au lendemain de frappes sur le port d’Odessa qui menacent l’application de l’accord sur la reprise des exportations des céréales bloquées par la guerre.
  • L’Ukraine a accusé Vladimir Poutine d’avoir « craché au visage » de l’ONU et de la Turquie et de compromettre la mise en œuvre de l’accord signé vendredi à Istanbul.
  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé dimanche soir ses compatriotes à « être unis et à travailler ensemble pour la victoire »,
  •  

 

 

15h13 : Le rouble en passe de devenir la seule monnaie à Kherson

Le Hryvnya, la monnaie ukrainienne, va être retiré de la circulation dans la région de Kherson, a déclaré Kirill Stremousov, chef adjoint de l’administration de l’autorité régionale choisi par Moscou. Selon lui, le rouble restera la seule monnaie dans la région.

 

14h35 : Des chars polonais sont arrivés en Ukraine

Les chars polonais PT-91 Twardy sont arrivés en Ukraine, selon le chef du bureau présidentiel ukrainien, Andriy Yermak.

 

Note : les Russes qui grace à leurs satellites voient  les routes de la Pologne, (ou d'autre pays frontalier) à l’Ukraine, j'ai du mal à comprendre qu'ils ont laissés entrer aussi facilement 300 chars dans le pays.

 

 

14:24 : Paris ne veut pas d'une réduction uniforme du gaz en Europe

La France est opposée à un objectif uniforme de réduction de la consommation de gaz en Europe, après la proposition de la Commission européenne d'une baisse de 15%, tout en assurant vouloir faire jouer à plein la solidarité avec l'Allemagne.

La France est bien approvisionnée en gaz car elle dépend peu de la Russie contrairement à l'Allemagne. Si le pays réduit sa consommation volontairement, elle dégagera donc des volumes de gaz qu'elle pourra exporter à ses voisins dans le besoin, mais cette capacité d'exportation est limitée par la taille des gazoducs existants, et le gouvernement français estime qu'il ne pourra physiquement pas exporter 15% de son gaz vers l'Allemagne.

 

13h50 : Vers de premières exportations de céréales « dès cette semaine »

L’Ukraine s'attend à reprendre ses premières exportations de céréales depuis la guerre « dès cette semaine », après la signature d’un accord avec Moscou et malgré le bombardement samedi par l’armée russe du grand port d’Odessa.

« Nous nous attendons à ce que l’accord commence à fonctionner dans les prochains jours et nous prévoyons qu’un centre de coordination sera mis en place à Istanbul dans les prochains jours. Nous préparons tout pour commencer dès cette semaine », a déclaré le ministre ukrainien de l’Infrastructure Oleksandre Koubrakov, lors d’une conférence de presse.

 

12h30 : Un point sur l’avancée des combats

En rouge et violet : Les zones occupées par les forces russes
En rose : Les zones disputées par les forces russes et ukrainiennes
En jaune : Le territoire contrôlé par les forces ukrainiennes.

Point sur les combats en Ukraine au 25/07/2022
Point sur les combats en Ukraine au 25/07/2022 - @CedricMas

 

11h21 : Les frappes russes sur Odessa ne doivent pas empêcher les exportations de céréales, dit le Kremlin

Les exportations de céréales ukrainiennes depuis le port d’Odessa peuvent avoir lieu en conformité avec l’accord signé sous l’égide l’ONU, malgré les bombardements de la Russie sur les infrastructures portuaires, a estimé lundi le Kremlin. Les bombardements « visent uniquement l’infrastructure militaire. Ce n’est pas du tout lié à l’infrastructure utilisée pour la mise en œuvre de l’accord sur les exportations de céréales, c’est pourquoi ça ne peut ni ne doit gêner le début du processus de chargement », a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

 

 

11h08 : La Pologne va livrer près de 300 chars à l'Ukraine

La Pologne a annoncé la livraison de près de 300 chars de combat à l'Ukraine, en majorité des PT-91 ainsi que des T-72M. Une partie de ces chars a déjà été livrée.

 

Note: vous avait ici la preuve que l'Otan est déjà en guerre contre la Russie

 

10h20 : Un hélicoptère d'attaque Mi-24V offert par la République Tchéque à l'Ukraine
 

 

8h25 : La Corée du Nord toujours plus proche de la Russie

La Corée du Nord, qui vient de reconnaître officiellement les deux régions séparatistes prorusses autoproclamées de l'est de l'Ukraine, a accusé les Américains de fabriquer des armes biologiques en Ukraine, faisant écho à une accusation déjà formulée par Moscou et rejetée par l'ONU en mars.

 

7h15 : L’Allemagne accuse la Russie de faire la guerre contre l’Europe

Son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, a quant à lui estimé que la guerre russe en Ukraine était aussi « une guerre contre l’unité de l’Europe ».

« Nous ne devons pas nous laisser diviser, nous ne devons pas laisser détruire la grande œuvre d’une Europe unie que nous avons entamée de manière si prometteuse », a-t-il lancé.

DIRECT

 

 

 

L’Italie se révolte contre l’Union Européenne et refuse de réduire sa consommation de gaz de 15%

 

Après l’Espagne, la Grèce et le Portugal, l’Italie refuse catégoriquement d’obéir à l’Union Européenne qui demande aux Etats membres de réduire leur consommation de gaz de 15%.

La fronde gagne l’Union Européenne. Moins d’une semaine seulement après l’annonce de la décision de l’UE de réduire la consommation de gaz de 15%, plusieurs pays du Sud de l’Europe ont ouvertement fait part de leur désaccord. Jusqu’ici, les réfractaires étaient l’Espagne, le Portugal et la Grèce. Ils viennent d’être rejoints par l’Italie.

 

En effet, d’après l’agence de presse italienne Ansa.it qui cite des sources diplomatiques, le gouvernement italien s’est, lui aussi, fermement opposé à l’idée de réduire sa consommation de gaz de 15%. D’après la même source, Rome s’oppose au 15% fixé par l’UE, au caractère obligatoire de la décision et à sa généralisation à tous les membres.

Il convient de rappeler que l’Espagne a également catégoriquement rejeté cette décision, estimant qu’elle allait avoir des conséquences drastiques sur son économie. “Je suis vraiment désolée de devoir dire que l’Espagne ne soutient pas cette proposition. Nous considérons qu’elle se pose sans débat au préalable, sans débat d’orientation générale au Conseil de l’Europe, surtout lorsque les conséquences économiques sont particulièrement importantes”, a d’ailleurs fait savoir Teresa Ribera, ministre espagnole de l’Energie.

En ce qui concerne le Portugal, notre média a appris du site d’information portugais, Observador.pt, que le gouvernement portugais a totalement rejeté cette proposition. D’après ce média, le ministre portugais de l’Environnement, Duarte Cordeiro, juge cette décision “inacceptable” et estime qu’elle ne sert pas les intérêts de son pays. Apparemment, il n’est pas le seul membre du gouvernement portugais à s’opposer à cette décision. Joao Galamba, secrétaire d’Etat pour l’Environnement et l’Energie, n’est pas non plus favorable à une réduction de 15% de la consommation en gaz du pays.

En Grèce également, même son de cloche. La décision de l’Union Européenne fait grincer des dents. C’est du moins ce que nous apprend le média grec Ekathimerini. En effet, d’après cette source, le porte-parole du gouvernement grec, Yiannis Economou, a été très clair sur cette question.

 

“Le gouvernement n’est pas d’accord en principe avec la proposition de la Commission d’une réduction de 15% de la consommation du pays en gaz naturel”, a-t-il fait savoir, ajoutant que son pays a soumis des propositions à Bruxelles espérant qu’elles porteront leur fruit. Pour le gouvernement grec, toute réduction du gaz aura un impact non négligeable sur son économie.

Source 

 

 

 

 

Tensions en Asie : face à la menace d'une attaque chinoise, Taïwan organise un exercice préparatoire à un raid aérien

 

Les États-Unis et le Japon redoutent que la Chine prenne exemple de la Russie pour attaquer Taiwan.

 

  • Les gens sont guidés par des soldats taiwanais vers un abri de sous sol, lors de l'exercice du raid aérien de Wanan à Taipei (Taiwan), le 25 juillet 2022
    Les gens sont guidés par des soldats taiwanais vers un abri de sous sol, lors de l'exercice du raid aérien de Wanan à Taipei (Taiwan), le 25 juillet 2022 Capture d'écran @TheAssociatedPress

Une nouvelle crise géopolitique, similaire à celle qui oppose la Russie et l'Ukraine, semble se dessiner. Taïwan a mené ce lundi 25 juillet un exercice de préparation à une frappe aérienne alors que le scénario d'une attaque de la Chine n'est plus écarté.

Les habitants avaient reçu l'ordre de rester chez eux dans plusieurs secteurs de Taïwan, notamment à Taipei, la capitale. Les sirènes ont retenti à 13h30 (5h30 GMT) pour les exercices d'évacuation des rues, qui ont entraîné la fermeture des localités du nord de Taïwan pendant 30 minutes. Une "alerte au missile", demandant aux habitants de se réfugier immédiatement en lieu sûr, a été envoyée par SMS.

"Il est nécessaire de se préparer en cas de guerre", a déclaré le maire de Taipei, Ko Wen-je, après avoir supervisé l'exercice baptisé Wan An, qui signifie "Paix éternelle".

La Chine revendique Taïwan, qu'elle considère comme l'une de ses provinces, et n'exclut pas le recours à la force pour faire valoir sa souveraineté. Les manœuvres militaires chinoises autour de l'Etat insulaire se sont intensifiées. Les Etats-Unis et le Japon redoutent que l'invasion russe de l'Ukraine ne légitime un passage à l'acte pour Pékin.

Par ailleurs, la Chine a confirmé avoir envoyé des avertissements à l'administration américaine au sujet de l'éventuelle visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, selon un porte-parole du ministère des affaires étrangères. Zhao Lijian, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, a déclaré lors d'un point de presse que la partie chinoise prendrait des mesures "énergiques" si la visite venait à avoir lieu.

Source

 

 

La mer de Chine méridionale n'est pas un "parc safari" pour les pays extérieurs à la région, déclare le ministre chinois des Affaires étrangères

 

 

Pékin a été constant dans sa critique des marines américaines et occidentales pour avoir mené des exercices de liberté de navigation (FONOP) dans les eaux voisines, y compris en mer de Chine méridionale.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a exhorté l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) à rejeter toute ingérence extérieure dans la mer de Chine méridionale, affirmant qu'il ne s'agissait pas d'un "parc safari" pour les gouvernements extérieurs à la région, ont rapporté les médias d'État chinois.

M. Wang a fait ces remarques lors d'un symposium en ligne pour marquer le 20e anniversaire de la signature de la Déclaration sur la conduite (DOC) des parties en mer de Chine méridionale, le premier document officiel appelant à une résolution du différend SCS au niveau régional.

 

Wang a déclaré que les pays de la région sont les «vrais maîtres» dans la gestion de leurs différends en mer de Chine méridionale: « dans le processus de mise en œuvre du DOC, nous avons toujours suivi la tradition asiatique de respect mutuel et de respect des promesses, abandonnant le mentalité à somme nulle, qui a manifesté la grande valeur et la vitalité de la déclaration. ”

Wang a déclaré que les "puissances extraterritoriales" provoquent délibérément des conflits dans la région dans le but de maintenir leur "hégémonie", suggérant que les gouvernements des États extérieurs à la région ne devraient être accueillis que s'ils ont l'intention de promouvoir "la paix et la coopération".

Ses remarques ont précédé une rencontre cruciale entre le président chinois Xi Jinping et le président indonésien Joko Widodo cette semaine. L'Indonésie est le siège de l'ASEAN et son économie la plus influente.

 

Les États-Unis et leurs alliés d'Asie-Pacifique, dont le Japon et l'Australie, ont accusé Pékin de faire des "revendications illégales" en mer de Chine méridionale et en mer de Chine orientale, où Pékin est impliqué dans des différends maritimes avec plusieurs de ses voisins - Japon, Vietnam , et les Philippines.

Dans un discours prononcé lors du dialogue Shangri-la à Singapour le mois dernier, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a déclaré qu'il y avait eu une " augmentation alarmante du nombre d'interceptions aériennes dangereuses et d'affrontements en mer" par des avions et des navires de l'Armée populaire de libération (APL).

Les allégations d'Austin concernant un nombre croissant de rencontres dans la région ont été reprises par le président des chefs d'état-major interarmées Mark Milley, qui est actuellement en visite dans la région Asie-Pacifique.

Lors d'une escale dans la capitale indonésienne Jakarta, Milley a accusé Pékin de devenir plus "agressif" dans son comportement, non seulement dans les mers de Chine méridionale et orientale, mais dans toute la région Asie-Pacifique.

Les conclusions du " Global Posture Review " (GPR) ordonné par l'administration Biden l'année dernière ont marqué l'Indo-Pacifique comme la "région prioritaire" pour Washington dans les années à venir, car elle a reconnu la "menace rythmée" de Pékin.

 

 

L'Inde va déployer des S-400 alors que la Chine active la défense aérienne avec une augmentation des sorties d'avions - Rapport

 

 

La livraison du deuxième escadron coïncide avec la récente augmentation des activités aériennes du côté chinois, l'armée de l'air indienne se bousculant en réponse aux jets chinois "chaque fois que nous les voyons" trop près de la ligne de contrôle réel (LAC).
Le deuxième escadron des systèmes de défense aérienne S-400 Triumf Indian Air Force (IAF) deviendra opérationnel le long de la frontière nord dans les 2-3 prochains mois, a rapporté lundi le Times of India, citant des sources anonymes.

 

Vers une guerre de religion, infos du 25 juillet 2022

Selon le média, les défenses aériennes chinoises, y compris les derniers systèmes S-400 achetés à la Russie, ont été activées près de la frontière indienne, des avions de combat effectuant » régulièrement

L'Inde a reçu son premier escadron de systèmes de défense antimissile S-400 dans le cadre d'un accord de 5,43 milliards de dollars avec la Russie en décembre dernier. En avril de cette année, la Russie a également livré un simulateur et d'autres équipements pour la formation de l'escadron de missiles de défense aérienne IAF S-400.

L'Inde prévoit de déployer deux régiments de systèmes S-400 le long de ses frontières nord, tandis que les deux autres protégeront les actifs stratégiques du pays dans des villes encore à révéler.

Pendant ce temps, le 16e cycle de pourparlers au niveau des commandants de corps le 17 juillet s'est terminé dans une impasse, les deux parties promettant de maintenir le statu quo dans les zones contestées du secteur du Ladakh. Les deux parties se sont mutuellement accusées d'avoir violé les accords frontaliers de 1993 et ​​2005 en transgressant sur le territoire de l'autre.

L'armée chinoise a récemment publié des images montrant des exercices militaires à grande échelle dans la région du Tibet en face du secteur du Ladakh. Delhi et Pékin ont déployé plus de 50 000 soldats et des armements avancés dans le secteur ouest de l'ALC, qui y sont restés ces deux dernières années.

Pékin prévoit également de construire une nouvelle autoroute, qui sera plus proche de la ligne de contrôle réel vaguement délimitée que l'autoroute existante reliant le Tibet au Xinjiang.

 

 

Le 21 juillet, le ministère indien des Affaires étrangères a assuré au pays qu'il maintenait une "surveillance constante de tous les développements ayant une incidence sur la sécurité de l'Inde et prenait toutes les mesures nécessaires pour les protéger".

L'Armée populaire de libération de Chine et l'armée indienne sont impliquées dans une impasse frontalière depuis juin 2020 qui a éclaté à cause de la construction d'infrastructures dans la région du Ladakh. Lors d'un violent affrontement, 20 soldats indiens et quatre soldats chinois ont été tués, la première victime à la frontière depuis 1975.

Source Spoutnik (traduction)

 

 

Xi déclare que Pékin est prêt à rompre ses liens avec l'Inde sous le nouveau président

 

 

BEIJING (Spoutnik) - Le président chinois Xi Jinping a envoyé lundi un message de félicitations à Draupadi Murmu pour son élection à la présidence de l'Inde et s'est dit prêt à résoudre les différends entre les deux pays.

Jeudi, le candidat du parti Bharatiya Janata (BJP) au pouvoir en Inde a été élu président. Elle est devenue la deuxième femme présidente de l'Inde après Pratibha Patil, qui a servi de 2007 à 2012, et la première femme chef d'État tribal de l'histoire de l'Inde. Lundi, Murmu a prêté serment et a officiellement assumé la présidence.

 

"J'attache une grande importance aux relations sino-indiennes et je suis prêt à travailler avec le président Murmu pour renforcer la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération pratique, gérer correctement les différences et faire avancer les relations sino-indiennes sur la bonne voie", a écrit Xi à Murmu, dans un message cité par la télévision centrale chinoise.

Xi a écrit qu'une relation "saine et stable" entre la Chine et l'Inde est dans l'intérêt fondamental des deux nations et contribuera à la paix, à la stabilité et au développement régionaux et mondiaux, selon le rapport.

La Chine et l'Inde n'ont pas de frontière marquée, ce qui a été une source d' affrontements armés dans des zones contestées , notamment dans l'Himalaya. La dernière escalade la plus importante a eu lieu en mai 2020 près du lac Pangong. Les militaires chinois et indiens ont tenu plusieurs séries de pourparlers avant qu'un accord ne soit conclu en février pour commencer le désengagement des troupes.

Source Spoutnik (traduction)

 

 

 

Iran: un expert en systèmes de missiles, membre des Gardiens de la révolution retrouvé mort (média)

 

Selon des messages postés sur les réseaux sociaux, Said Thamardar Mutlak, ingénieur, est mort en martyr

Un ingénieur du Corps des gardiens de la révolution islamique, expert en systèmes de missiles est décédé il y a quelques jours dans le sud de l'Iran, ont rapporté dimanche des sources iraniennes non vérifiées.

Vers une guerre de religion, infos du 25 juillet 2022

Plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux ont affirmé que Said Thamardar Mutlak était mort en chahid (martyr), tué dans la ville de Chiraz, a indiqué Channel 12.

Selon la chaîne qui s'appuie sur des messages publiés en arabe et en persan, les autorités iraniennes n'ont pas souhaité que l'annonce du décès soit révélée, la famille de l'ingénieur aurait même été menacée si elle dévoilait quelque détail.

La chaîne israélienne indique par ailleurs que des sources opposées au régime de Téhéran ont de leur côté affirmé que le Mossad était "clairement derrière l'élimination de cet expert dans l'industrie des missiles, membre des Gardiens de la révolution en Iran".

Samedi, les autorités iraniennes ont annoncé avoir démantelé un réseau "terroriste" lié au service des renseignements israélien, le Mossad, qui planifiait des attaques visant des "sites sensibles" en Iran.

L'Iran a déjà annoncé à plusieurs reprises l'arrestation d'agents travaillant pour les services de renseignements de pays étrangers, notamment Israël.

La République islamique a également déjà accusé l'Etat hébreu d'avoir saboté certains de ses sites nucléaires et d'avoir assassiné plusieurs scientifiques iraniens.

Source voire vidéo

 

 

Les chiffres de l’immigration repartent à la hausse en 2021 par rapport à 2020, près des niveaux de 2019

 

 

Viktor Orbán : “Nous les Hongrois, nous ne sommes pas un peuple métissé et nous ne voulons pas le devenir. Les pays occidentaux où les populations se mélangent ne sont plus des nations

Hongrie – “Nous [les Hongrois] ne sommes pas métissés, et nous ne voulons pas devenir métissés” – c’est ce qu’a déclaré le Premier ministre hongrois Viktor Orbán lors de son discours à Tusnádfürdő, en Roumanie centrale, aujourd’hui.

Auparavant, il avait critiqué les pays et les hommes politiques d’Europe de l’Ouest pour avoir encouragé l’immigration et mélangé leur population avec d’autres peuples. Il a déclaré que les villes d’Europe occidentale étaient perdues au profit des populations non-européennes.

M. Orbán a fait valoir que l’Occident s’est déplacé vers l’Europe centrale, suggérant que cette région serait l’avenir de l’Europe (…) Il a déclaré que ce serait la tâche de “nos enfants” d’accueillir les chrétiens d’Europe occidentale.

S’adressant à l’Université d’été de Bálványos à Baile Tusnad (Tusnádfürdő), en Roumanie, samedi, M. Orbán a déclaré que l’Occident et les “troupes” du financier George Soros se battaient contre l’Europe centrale pour “nous imposer les migrants”.

“Les migrations ont divisé l’Europe”, a-t-il ajouté. “L’Occident est coupé en deux”, avec une moitié composée de pays où cohabitent des peuples européens et non-européens. “Ces pays ne sont plus des nations”, a-t-il dit. “Dans un sens spirituel, l’Occident s’est déplacé vers l’Europe centrale”, a-t-il dit. Les deux moitiés de l’Europe sont engagées dans une bataille, a-t-il dit.

L’Occident a rejeté le désir de l’Europe centrale de permettre à chaque nation de vivre comme elle l’entend, “et ils continuent à se battre contre l’Europe centrale pour nous changer afin que nous soyons comme eux”, a-t-il déclaré.

Daily News Hungary

 

 

Policiers lynchés à Lyon : Couac du ministre de l’Intérieur, un délinquant clandestin interpellé puis remis en liberté par le parquet (MàJ : un clandestin algérien de 26 ans interpellé)

 

25/07/2022

Un SDF algérien de 26 ans a été interpellé dimanche soir à Lyon (3e ), dans le cadre de l’enquête sur l’agression de trois policiers.

Le Progrès


Selon nos informations, il s’agit d’un homme de 26 ans en situation irrégulière. Il a été arrêté dimanche soir.

Son profil correspond au signalement effectué par les policiers. Un homme, suspecté d’avoir agressé trois membres des forces de l’ordre mercredi à Lyon, a été interpellé dimanche soir dans le cadre d’une enquête ouverte pour les chefs de “vol” et “violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique”, a appris BFMTV ce lundi de source policière, confirmant une information du journal Le Progrès.

(…) BFMTV


24/07/2022


Alors que le ministre de l’Intérieur avait annoncé l’interpellation d’une personne ce dimanche matin, cette dernière a été libérée, a annoncé le parquet de Lyon.

La personne interpellée suite à l’attaque de deux policiers mercredi soir à Lyon a été « totalement mise hors de cause » et libérée, a indiqué dimanche après-midi le parquet de Lyon.

Le Parisien

 

 

Marseille : Ali, 27 ans, fiché S et vêtu d’une djellaba, interpellé alors qu’il menaçait des passants avec un couteau. Il a également menacé les policiers de les tuer s’ils approchaient

Un individu vêtu d’une djellaba, qui menaçait des passants avec un couteau de cuisine pourvu d’une lame de 30 centimètres, a été arrêté à Marseille, samedi 23 juillet.

Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur place, il était en train de faire sa prière. Selon une source policière, l’homme aurait menacé les policiers de les tuer s’ils s’approchaient. Craignant pour leur sécurité, ces derniers ont fait usage d’un pistolet à impulsion électrique (PIE) pour le neutraliser.

Le suspect, prénommé Ali B., est âgé de 27 ans. Il a été interpellé sans incident puis placé en garde à vue. Il est défavorablement connu au Traitement d’antécédents judiciaires (TAJ), un fichier de police utilisé lors des enquêtes judiciaires – notamment pour une tentative d’homicide sur une personne dépositaire de l’autorité publique – et fiché S. Ne semblant pas disposer de toutes ses facultés mentales, il a ensuite été conduit à l’hôpital en vue d’y subir un examen psychiatrique, d’après la source policière. Une enquête a été ouverte.

Valeurs

 

 

 

 

Beauvais : Muhittin Ulug ne supportait pas que sa fille sorte avec un Français. Il sera jugé prochainement pour le meurtre de Julien Videlaine, massacré de 19 coups de couteau (MàJ)

25/07/2022

Depuis deux ans, Julien Videlaine, 19 ans et Nuzan U., jeune femme d’origine kurde du même âge, vivaient un amour caché. Lorsque le père de celle-ci les surprend en juillet 2014, il assène 19 coups de couteau au jeune homme, puis s’enfuit en Turquie. Extradé vers la France en 2018, il sera jugé devant la cour d’assises de Beauvais en septembre prochain.

En couple depuis près de deux ans, Julien Videlaine, franco-algérien de 19 ans, et Nuzan U., d’origine kurde, s’étaient rencontrés en 2012 devant le lycée Marie-Curie à Nogent-sur-Oise. Le garçon, passionné de football, est alors en terminale et s’apprête à la rentrée prochaine, à s’engager dans l’armée comme mécanicien à la base militaire de Creil (Oise). Elle prépare un diplôme d’esthéticienne. Entre eux, l’attirance est immédiate et leur relation prend vite une tournure sérieuse.

(…) En fin d’après-midi, Julien Videlaine rejoint donc sa petite amie chez elle. Le couple décide de faire couler un bain à l’étage du pavillon. Mais alors qu’ils sont dans la baignoire, un bruit provenant du rez-de-chaussée les alerte.

Nuzan sort de l’eau, tend l’oreille puis s’accroupit pour regarder sous la porte. Elle entrevoit alors son père sur le palier. Il lui demande de la rejoindre au rez-de-chaussée. Elle est prise de panique. Julien a laissé ses vêtements dans sa chambre, elle doit les cacher avant qu’il ne les voie. Mais alors qu’elle sort dans le couloir, Muhittin U. surgit, couteau à la main et attaque Julien. Nuzan essaie de s’interposer, elle est blessée à la main. L’homme continue de frapper frénétiquement, puis s’arrête, descend l’escalier, pose le couteau dans la cuisine et s’enfuit.

(…) Ils découvrent le jeune militaire en position assise, les genoux repliés vers son torse, la tête entre les jambes. Il est nu, couvert de sang, le corps perforé de toute part. Il a reçu 19 coups de couteau dont trois en plein cœur. Aux policiers, Nuzan décrit le meurtre de son petit ami par son père et leur explique que ce dernier était farouchement opposé à sa relation avec Julien, celui-ci n’étant pas d’origine kurde, comme elle.

(…) Mis en examen pour meurtre, Muhittin U. est renvoyé aux assises. Après un report, le procès débutera le 19 septembre prochain. Une audience très attendue par les proches de la victime qui, selon leur conseil, « ont l’espoir fou que l’accusé ait un langage de vérité. Ils se préparent aussi au pire, à savoir que celui-ci s’entête dans sa version améliorée de la vérité »

Marianne

22/03/2022

Accusé d’avoir tué Julien Videlaine, jeune militaire de 20 ans en 2014, Muhittin Ulug sera jugé au tribunal de Beauvais alors qu’il avait fui en Turquie peu après le drame.

« Nous attendons ce procès depuis des années… », confie le comité de soutien à la famille de Julien Videlaine. Muhittin Ulug, accusé d’avoir tué un jeune militaire en 2014, avait fui vers la Turquie avant d’être extradé en France. Il sera jugé dans un procès qui aura lieu les 24, 25 et 28 mars au tribunal de Beauvais.

Jeudi 24 juillet 2014,  Julien Videlaine, 20 ans, et sa petite amie se retrouvent au domicile de celle-ci, rue Hoche, à Nogent-sur-Oise. Au même moment, le père de la jeune fille, Muhittin Ulug, rentre chez lui. Selon le témoignage de la jeune fille, elle aurait entendu la scène depuis sa chambre, où le père aurait poignardé Julien Videlaine de 18 coups de couteau.

(…) « Nous souhaitons des réponses et surtout une décision exemplaire de notre justice française », ajoute le comité de soutien à la famille de Julien Videlaine, à quelques jours de l’ouverture du procès.

actu.fr


04/10/2019

La grand-mère de Julien se dit «  malade ». Elle tient à rappeler que tous les vendredis, le jeune militaire de 20 ans prenait le temps de manger avec elle. « C’est un ange qui s’était engagé pour la France. » Elle s’adresse à François Hollande. « Président, je ne demande pas grand-chose, il faut que tu répondes. Tous les matins, je pleure. Tous les soirs, je pleure. »

(…)

Courrier Picard

La victime, Julien Videlaine, mécanicien âgé de 20 ans, est mort le 24 juillet 2014 des suites de 18 coups de couteau alors qu’il se trouvait en compagnie de sa petite amie, au domicile familial de cette dernière à Nogent-sur-Oise (Nord). Le père de la petite amie, principal suspect, avait fui ensuite en Turquie, pays où il est né. Selon les dires de l’époque de parents du suspect, il aurait commis «un crime d’honneur», ne pouvant supporter l’idée d’une relation intime de sa fille aînée, sous son toit, avec le garçon de son choix. La justice française avait délivré un mandat d’arrêt international à son encontre dès l’automne 2014 et les autorités turques l’ont finalement interpellé en mai 2018, a indiqué le parquet de Senlis dans un communiqué.

(…)

Le Figaro

 

 

 

 

Lyon (69) : deux policiers hors service blessés par un homme avec un tesson de bouteille, il importunait une femme qui a trouvé refuge auprès d’inconnus qu’elle a fait mine de connaître

Un homme de 25 ans, importunant une femme, qui a trouvé refuge auprès de deux inconnus qu’elle a fait mine de connaître, vers 3 h 30, dans la nuit de samedi à dimanche, place des Terreaux (Lyon 1er ), est revenu avec un tesson de bouteille pour s’attaquer à l’homme du groupe.

Quatre CRS hors service, qui ont assisté à la scène, sont intervenus. Deux des policiers ont essayé de désarmer l’individu et ont été légèrement blessés, pour l’un à la main, pour l’autre au niveau de la tête. Les deux autres agents sont parvenus à rattraper et à interpeller le mis en cause, qui tentait de prendre la fuite. Il était, semble-t-il, ivre au moment des faits et était toujours, dimanche soir, en garde à vue.

Le Progrès

 

 

 

 

Saragosse (Espagne) : il fait irruption dans la Basilique du Pilar, un Coran à la main, et crie qu’il va monter sur le clocher de l’église “annoncer l’islam”

Espagne – Il fait irruption dans la Basilique du Pilar avec un Coran à la main et crie en faveur de l’islam lors de la messe de l’après-midi.

Un homme a été arrêté vers 18h30 sur la Plaza del Pilar, à Saragosse, après s’être introduit par effraction dans la basilique Notre-Dame du Pilar avec un Coran, le livre saint des musulmans, à la main. L’homme, dont l’identité n’a pas encore été révélée, est venu crier alors que la messe était sur le point de se terminer et a déclaré qu’il monterait sur l’un des clochers de l’église “pour annoncer l’islam”.

Les gardes de la basilique ont attrapé et emmené l’homme hors de l’église. Plus tard, des agents de la police nationale sont arrivés et l’ont arrêté. Comme on pouvait s’y attendre, cela a fait beaucoup de bruit sur la place.

(…) “Immédiatement deux ou trois équipes de police sont arrivées et l’ont arrêté. Il a laissé la copie du Coran près de la statue de la Vierge sculpté par Pablo Serrano”.

(…) 20minutos.es

 

 

Egypte : tollé après le meurtre par égorgement en pleine rue d’une étudiante qui refusait les avances d’un homme (Màj : le tribunal condamne à mort Mohamed Adel et réclame que son exécution soit diffusée en direct)

Une condamnation qui doit servir de macabre exemple. Un tribunal égyptien qui avait condamné à mort fin juin un homme ayant assassiné une étudiante sous les caméras de badauds parce qu’elle refusait ses avances, a réclamé dimanche que son exécution soit diffusée en direct.

Ce procès, expédié en deux jours, a été particulièrement médiatisé : d’abord, la vidéo de l’assassinat au couteau de Nayera Achraf devant son université a été partagée massivement en ligne puis le procès de son assassin, Mohammed Adel, a été, fait extrêmement rare, filmé et même diffusé en direct par certains médias.

Mohamed Adel

Une diffusion pour « dissuader le plus grand nombre »

Dans sa demande, le tribunal estime que « la diffusion, même uniquement du début de la procédure, pourrait permettre de dissuader le plus grand nombre ». Il réclame en outre au Parlement de modifier la loi afin d’autoriser ces diffusions plus fréquemment.

[…]

 

Le Parisien

Commenter cet article

K
300 chars de Pologne sont arrivés en Ukraine: même si l'armée russe est en capacité de les repérer, il faut bien comprendre qu'il y a de facto une pause militaire opérationnelle (manque de missile moyenne portée de précision, no fly zone ukrainienne effective de fait -> difficultés de sortir pour la chasse russe, etc.). Voilà pourquoi le conflit ne dégénèrera pas en troisième guerre mondiale, même si l'Ukraine réaffirme sa volonté d'accéder à l'arme nucléaire, c'est avant tout une guerre contre l'Europe et surtout la Russie (menée par le troisième grand frère US!).
Répondre