Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 24 juillet 2022

 

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : La région de Kherson, « définitivement libérée » d’ici septembre, selon un responsable local…

 

 

L’ESSENTIEL

  • Vendredi, un accord a été signé entre la Russie et l’Ukraine à Istanbul avec l’ONU et la Turquie sur l’exportation des céréales ukrainiennes en mer Noire, bloquées à cause du conflit armée entre les deux pays.
  • Mais samedi des frappes russes ont touché le port d’Odessa, a assuré l’Ukraine, accusant Vladimir Poutine d’avoir « craché au visage » de l’ONU et de la Turquie et de compromettre l’application de l’accord.
  • Le bombardement a fait plusieurs blessés.

 

15h57 : La Russie cherche à rassurer sur l’accord sur les céréales lors d’une visite en Egypte

Le chef de la diplomatie russe en visite en Egypte a tenu dimanche à rassurer ses partenaires égyptiens après l’accord sur des « couloirs sécurisés » pour les exportations de grains d’Ukraine et de Russie qui doit éloigner les risques d’insécurité alimentaire en Afrique notamment.

« Nous avons confirmé l’engagement des exportateurs russes de produits céréaliers à respecter toutes leurs obligations », a déclaré Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse après des pourparlers avec son homologue égyptien Sameh Choukri. « Le président Vladimir Poutine a également souligné cela lors d’une récente discussion téléphonique avec le président égyptien (Abdel Fattah) al-Sissi », a poursuivi Sergueï Lavrov, qui doit également visiter la semaine prochaine l’Ouganda, l’Éthiopie et le Congo.

 

 

9h30 : La Russie affirme avoir détruit des « infrastructures militaires » ukrainiennes lors des frappes à Odessa

La porte-parole de la diplomatie russe a affirmé dimanche que des missiles russes avaient détruit la veille des infrastructures militaires dans le port d’Odessa, vital pour l’exportation de céréales ukrainiennes.

« Des missiles Kalibr ont détruit des infrastructures militaires du port d’Odessa, avec une frappe de haute précision », a écrit Maria Zakharova sur son compte Telegram, en réponse à une déclaration du président ukrainien Volodymyr Zelensky affirmant que ces frappes avaient détruit la possibilité d’un dialogue ou d’une entente avec Moscou.

 

9h24 : Que s’est-il passé samedi à Odessa ?

Samedi, des frappes russes ont touché le port d’Odessa, a assuré l’Ukraine, accusant Vladimir Poutine d’avoir « craché au visage » de l’ONU et de la Turquie et de compromettre l’application de l’accord signé la veille sur la reprise des exportations des céréales bloquées par la guerre.

Sans réagir directement, Moscou a nié toute implication dans ces frappes auprès d’Ankara. « Le port d’Odessa, où les céréales sont traitées en vue d’être expédiées, a été bombardé. Nous avons abattu deux missiles et deux autres missiles ont touché le territoire du port, où, évidemment, il y a des céréales », a déclaré un porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne.

DIRECT

 

Les États-Unis et leurs alliés fourniront à Kiev 25 à 30 lance-roquettes HIMARS et MLRS, selon le bureau de Zelensky

"Le président du comité des services armés de la Chambre des États-Unis, Adam Smith, a mentionné dans une interview aux médias la quantité de HIMARS et de MLRS, que les États-Unis et leurs alliés enverront en Ukraine. Nous parlons de 25 à 30 pièces d'équipement et d'une grande quantité de munitions", chef du bureau présidentiel ukrainien Andrei Yermak a déclaré sur Telegram.

Source Spoutnik

 

 

 

 

Énergies : recommandations, sanctions… le gouvernement lance, dès cette semaine, l’opération « sobriété » pour éviter le black-out pendant l’hiver

Dès cette semaine, des amendes sanctionneront les moins vertueux dans le secteur du commerce. À la rentrée, le gouvernement va accélérer les mesures pour favoriser les énergies renouvelables. D’autant plus que Bruxelles veut aller plus vite et plus loin : la ­Commission a présenté un plan visant à diminuer de 15 % la demande européenne de gaz pour surmonter la chute des livraisons russes. Plusieurs membres des 27 ont d’ores et déjà fait connaître leur opposition, dont l’Espagne et le Portugal. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique évoque des sanctions.

Cette première marche est la plus facile. Ils sont plusieurs ministres à l’avoir dit et répété. Alors, le gouvernement, surtout poussé par la crise en Ukraine, par la mise à l’arrêt d’une partie du parc nucléaire français, et un peu par l’urgence à lutter contre le changement climatique après les canicules de juin et juillet, a décidé de la gravir. D’autant que l’argument semble tout trouvé : sobriété énergétique et pouvoir d’achat font bon ménage. Depuis, c’est la foire aux idées. […]

L’objectif a été martelé : mises bout à bout, ces mesures doivent permettre de faire baisser de 10 % la consommation d’énergie en 2024. « C’est un objectif utile car il est faisable, observe Mathieu Saujot, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri). Mais pour aller plus loin, il faudra faire un effort massif. »

Mathieu Saujot imagine des points quotidiens sur notre consommation d’électricité, « un peu comme ceux d’Olivier Véran pendant la crise du Covid ». […]

Le JDD

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, dévoile au JDD certaines mesures du plan de sobriété, annoncé par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a annoncé le 14 juillet un plan de sobriété énergétique. En quoi consiste-t-il ?

Ce plan s’inscrit dans une stratégie énergétique globale qui vise à faire un effort de 40 % sur notre consommation d’ici à 2050. Il s’appuie sur trois piliers annoncés par le Président le 10 février : la sobriété et l’efficacité énergétiques, l’accélération du développement des énergies renouvelables et la relance du programme nucléaire. D’ici à 2024, notre consommation d’énergie doit baisser de 10 %. Cette première marche est la plus facile à franchir.

Comment ?

On commence par les gros acteurs, l’État et les grandes entreprises, car les Français ne peuvent légitimement accepter qu’on leur demande de faire des efforts si les grands acteurs n’en font pas. Pour montrer l’exemple, l’État, les administrations et les ministères sont les premiers concernés. Nous travaillons aussi avec les partenaires sociaux ; les établissements qui reçoivent du public, centres commerciaux et grande distribution ; mais aussi le tourisme, le logement résidentiel et les collectivités locales. Avec la Première ministre, nous attendons de ces acteurs des plans d’action à l’automne : concrètement, chacun nous dira comment il compte s’y prendre pour réduire sa consommation. […]

L’industrie est-elle aussi concernée par cet effort de sobriété ?

Oui, elle l’est aussi. Mais c’est l’un des rares secteurs qui optimisent leur consommation d’énergie depuis très longtemps car c’est un facteur essentiel de compétitivité, voire de survie. On ne va pas demander à ceux qui font déjà des économies d’énergie depuis plusieurs années de faire le même effort que des activités publiques ou tertiaires pour lesquelles ce poste de dépense était secondaire et négligé. L’enjeu est aussi de protéger nos chaînes de production et donc notre souveraineté. […]

Pouvez-vous assurer que les Français ne seront pas concernés par des coupures ?

Toutes les actions que nous mettons en place doivent permettre de l’éviter. Mon travail est d’organiser et de prévoir les scénarios du pire. Nous referons un point à la rentrée avec les gestionnaires du réseau électrique et de gaz pour suivre précisément les risques cet hiver, et donner des informations claires et transparentes aux Français.

​Les Français auront-ils des efforts à fournir ?

Il faut d’abord qu’ils soient mieux informés de leur consommation par les énergéticiens. Presque tous les Français ont des compteurs qui leur permettent de connaître en temps réel leur consommation d’électricité, mais seulement 15 % les utilisent. Il faut aussi remettre au goût du jour les tarifs qui encouragent la sobriété. Si je fais ma machine à laver après 22 heures ou avant 8 heures du matin, je soulage le réseau et je dois le voir dans mon porte-monnaie. Une campagne de communication sera lancée à l’automne pour sensibiliser les Français à tous ces gestes. Mais je ne demanderai jamais à ceux qui sont en situation de précarité énergétique de faire plus d’efforts : il faut les accompagner.  […]

Travaillerez-vous avec le Rassemblement national (RN), La France insoumise (LFI) ?

La question ne se pose pas en ces termes. Je vais rencontrer tous les présidents de groupe pour discuter des enjeux. Qui que soit le député qui me sollicite, je répondrai, parce que je suis ministre : je dois rendre des comptes au Parlement. Mais je ne me livrerai pas à des manœuvres d’approche du RN ou de LFI pour obtenir un accord. Il n’y aura aucune compromission.

Le JDD

LIRE AUSSI: Le gouvernement interdit la climatisation des magasins portes ouvertes et réduit la publicité lumineuse

 

Plus d’un millier de migrants débarquent en Italie en quelques heures, principalement originaires d’Afghanistan, du Pakistan, du Soudan, d’Éthiopie et de Somalie

Plus d’un millier de migrants ont débarqué ces dernières heures en Italie et des centaines d’autres patientent, samedi 23 juillet, à bord de navires humanitaires. Plus de 600 personnes qui tentaient de traverser la Méditerranée à bord d’un bateau de pêche ont été secourues samedi par un navire marchand et les gardes-côtes au large de la Calabre, à l’extrême sud de la Botte. Elles ont été débarquées dans plusieurs ports de Sicile. Les autorités ont aussi trouvé à bord cinq corps de migrants morts dans des circonstances encore indéterminées.

Sur l’île de Lampedusa, 522 personnes, originaires d’Afghanistan, du Pakistan, du Soudan, d’Ethiopie et de Somalie notamment, sont arrivées dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 juillet à bord d’une quinzaine d’embarcations différentes, en provenance de Tunisie et de Libye. Selon les médias italiens, le centre d’accueil de ce petit rocher plus proche de l’Afrique que de l’Italie est débordé. D’une capacité d’accueil de d’environ 300 personnes, il en abrite actuellement 1 200, affirme l’agence ANSA.

[…]

 

Entre le 1er janvier et le 22  juillet, 34 000 personnes sont arrivées par la mer en Italie, contre 25 500 sur la même période de 2021 et 10 900 en 2020, selon le ministère de l’intérieur. La route migratoire de la Méditerranée centrale est la plus dangereuse du monde.

[…]

 

Le Monde


Ce dimanche, des centaines de migrants en attente :

SeaWatch a indiqué dimanche avoir effectué quatre opérations de sauvetage samedi. “A bord du SeaWatch3, nous avons 428 personnes, dont des femmes et des enfants, une femme enceinte de neuf mois et un patient présentant de graves brûlures”, précise-t-elle sur son compte Twitter.

L’OceanViking, de l’ONG SOS Méditerranée, a indiqué avoir récupéré 87 personnes, dont 57 mineurs non accompagnés, entassées sur “une embarcation pneumatique surpeuplée en détresse dans les eaux internationales au large de la Libye”.

Nice Matin

 

 

 

Lyon : 3 policiers lynchés par la foule place de La Guillotière, alors qu’ils tentaient d’interpeller un clandestin algérien multirécidiviste de 25 ans (MàJ : Darmanin annonce qu’il va être « expulsé »)

 

24/07/2022

 

 

Lyon : un septuagénaire victime d’un vol avec violence dans le hall d’un immeuble, placé dans le coma, la police lance un appel à témoins

24/07/2022

L’homme de 76 ans, victime d’un vol avec violence lundi 18 juillet , dans le hall d’un immeuble de Lyon, présente des blessures graves. Il a été placé dans le coma à l’hôpital, a appris ce week-end Le Progrès.

L’agression s’était déroulée entre 17 h 10 et 17 h 40, il y a près d’une semaine, au 100, cours Lafayette. La victime, un ancien journaliste, qui n’a pas été ciblé en raison de sa profession, avait été retrouvée avec du sang, sur le visage, et sans sa sacoche. Cette dernière avait été découverte un peu plus tard, abandonnée rue François-Garcin, à 400 mètres environ du cours Lafayette.

Les enquêteurs du commissariat des 3e et 6e arrondissements de Lyon ont lancé, vendredi, un appel à témoins, pour rechercher des personnes susceptibles d’avoir des informations, permettant de préciser les circonstances du vol avec violence.

Le Progrès


22/07/2022

Les enquêteurs du commissariat des 3e ​et 6e ​arrondissements de Lyon ont lancé, ce vendredi, un appel à témoins, à la suite du vol avec violences, dont a été victime, lundi 18 juillet, un homme de 76 ans. L’agression a été commise entre 17 h 10 et 17 h 40, dans le hall d’un immeuble, situé 100 cours Lafayette, à Lyon (3e ​), où la victime a été retrouvée avec du sang sur le visage, et sans sa sacoche. Cette sacoche a été découverte un peu plus tard, abandonnée rue François-Garcin, à 400 mètres environ du cours Lafayette. La police recherche les personnes, susceptibles d’avoir des informations, permettant de préciser les circonstances du vol avec violences.

Le Progrès

 

 

 

Milan (Italie) : un jeune migrant tunisien violemment agressé après un vol supposé

 

 

Hier soir, vers 20 heures, un Tunisien sans domicile fixe de 17 ans a été vu marchant sur la Piazza Duca d’Aosta à Milan, devant la gare centrale, complètement couvert de sang. Il semblait fuir quelqu’un. Peut-être qu’il a été volé peu avant. Il y a certainement eu une bagarre et une agression. Le jeune homme est filmé alors que quelqu’un le frappe d’un coup de pied volant, lui donne un coup de pied au visage et le frappe avec une bouteille en verre. Le jeune homme de 17 ans reste sur le sol, dégoulinant de sang.

D’après les reconstitutions, il semble que l’attaque ait été déclenchée par un vol que le jeune homme de 17 ans avait subi peu de temps auparavant. Le jeune homme se serait alors également battu avec des traînards. Ces images chocs ramènent sur la planète terre ce débat surréaliste entre Chiara Ferragni et le maire Sala sur la sécurité dans la ville de Milan.

Nicola Porro / Corrière Della Serra

 

 

Stonewall, une influente association LGBT britannique, explique que, dès l’âge de deux ans, les enfants peuvent savoir qu’ils sont transsexuels

 

 

 

« Il y a des hommes et il y a des femmes » : Trump prend la défense des deux sexes

 

En 2018, l'administration Trump aurait envisagé de redéfinir le genre comme une condition immuable déterminée uniquement par la biologie d'une personne.

L'ancien président Donald Trump a abordé les questions liées au genre alors qu'il s'adressait à ses partisans lors du Student Action Summit de Turning Point USA à Tampa, en Floride, samedi soir.

Vers une guerre de religion, infos du 24 juillet 2022

Il a déclaré que les républicains « croient en deux genres », ajoutant « il y a des hommes et il y a des femmes ».

Dans une référence apparente à l'administration Biden, il a également déclaré que "vous ne pouvez pas enseigner la Bible, mais vous pouvez enseigner aux enfants que […] les hommes peuvent tomber enceintes".

Les remarques ont suivi la secrétaire adjointe à la Santé des États-Unis, Rachel Levine, critiquée pour des appels «profondément troublants» pour «permettre» aux enfants de subir une opération de changement de sexe.

 

« Les jeunes trans sont vulnérables. Nous voulons vraiment baser notre traitement et affirmer et soutenir et responsabiliser ces jeunes, ne pas limiter leur participation à des activités telles que les sports, et même limiter leur capacité au traitement d'affirmation de genre dans leur état », Levine, qui est elle-même transgenre ', et a vécu jusqu'en 2011 en tant qu'homme biologique, a déclaré à MSNBC.

Cela a été précédé par l'annonce par le département d'État américain fin octobre 2021 que le gouvernement délivrerait de nouveaux passeports avec une désignation de genre «X» pour ceux qui s'identifient comme non binaires, intersexués et non conformes au genre. Dana Zzyym, 63 ans, vétéran handicapé de la Marine et militante intersexuée de Fort Collins, Colorado, est devenue la première à recevoir un tel passeport.

En 2018, le New York Times a cité une note de service divulguée par le ministère américain de la Santé et des Services sociaux disant que le gouvernement devait adopter une définition uniforme du genre « sur une base biologique claire, fondée sur la science, objective et administrable ». ”

En vertu de la note de service, la définition légale du sexe serait déterminée comme masculine ou féminine en fonction des organes génitaux avec lesquels une personne est née, tels qu'ils figurent sur le certificat de naissance de la personne.

"Le sexe inscrit sur le certificat de naissance d'une personne, tel qu'il a été délivré à l'origine, constituera une preuve définitive du sexe d'une personne à moins qu'il ne soit réfuté par des preuves génétiques fiables", aurait souligné le mémo.

Source Spoutnik

 

 

Commenter cet article