Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 19 juillet 2022

 

 

 

 

 

 

L'Ukraine pourrait recevoir des missiles HIMARS américains à plus longue portée, selon le chef de la sécurité nationale

 

MOSCOU (Spoutnik) - L'Ukraine pourrait recevoir dans un avenir proche des missiles à plus longue portée pour le système américain de fusées d'artillerie à haute mobilité (HIMARS), a déclaré mardi le président du Conseil ukrainien de la sécurité nationale et de la défense, Oleksiy Danilov.

Vers une guerre de religion, infos du 19 juillet 2022

"En ce qui concerne HIMARS, il est entendu que nous avons déjà commencé à recevoir des munitions qui peuvent être lancées beaucoup plus loin qu'elles ne le pouvaient au début. Et espérons que ce dont nous avons besoin, de cette gamme, apparaîtra bientôt sur le territoire de notre pays", a déclaré Danilov, cité par le site d'information ukrainien Strana.ua, répondant s'il est possible d'espérer des livraisons de munitions d'une portée allant jusqu'à 300 kilomètres (186 miles) vers l'Ukraine.

En juin, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que Moscou reconsidérerait son abstention de frapper "les objets qui n'ont pas encore été touchés" si l'Ukraine recevait de l'étranger des missiles à longue portée capables d'atteindre le territoire russe.

La Russie a lancé une opération militaire en Ukraine le 24 février, après que les républiques séparatistes de Donetsk et Louhansk ont ​​lancé un appel à l'aide pour se défendre contre les forces ukrainiennes. En réponse à l'opération russe, les pays occidentaux ont lancé une vaste campagne de sanctions contre Moscou et ont fourni des armes à l'Ukraine.

Source Spoutnik (traduction)

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Vladimir Poutine est arrivé à Téhéran pour le sommet Iran-Turquie-Russie sur la Syrie…

 

 

L’ESSENTIEL

  • Six personnes ont été tuées lors d’un bombardement lundi sur Toretsk, dans l’est de l’Ukraine, où Moscou semble intensifier ses opérations.
  • Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont réaffirmé leur volonté d’accroître la pression sur Moscou avec de nouvelles mesures, dont un embargo sur les achats d’or de la Russie, malgré la menace d’une rupture des livraisons de gaz.
  • La Russie commence à délivrer des passeports russes dans le sud occupé de l’Ukraine, notamment Melitopol.

15h06 : Vladimir Poutine est arrivé à Téhéran

Le président russe doit entamer des discussions avec ses homologues iranien et turc sur le conflit en Syrie, mais aussi sur la guerre en Ukraine.

 

12h40 : Le Parlement ukrainien vote le limogeage du chef des services de sécurité et de la procureure générale

« Le parlement a voté pour mettre fin aux fonctions d’Iryna Venedyktova au poste de procureure générale », a écrit sur Telegram le député David Arakhamia. Plusieurs autres députés ont également annoncé sur leur chaînes Telegram le limogeage du chef du SBU Ivan Bakanov.

 

12h20 : Gazprom invoque la « force majeure » pour justifier ses baisses de livraison

« Nous avons reçu une lettre de Gazprom dans laquelle l’entreprise invoque rétroactivement la force majeure pour ses réductions de livraison de gaz passées et actuelles », a affirmé à l’AFP Uniper, le plus gros importateur de gaz en Allemagne.

Invoquer « l’état de force majeure » permet de libérer le géant gazier russe de ses obligations contractuelles en l’exonérant de toute responsabilité juridique.

 

10h50 : L’adhésion à l’UE de l’Albanie et la Macédoine du Nord sur la table

L’Union européenne a ouvert les négociations d’adhésion avec ces deux pays bloqués dans l’antichambre de l’Union depuis huit et dix-sept ans.

Skopje avait déjà mis fin en 2018 à un litige avec la Grèce en acceptant de changer de nom, ouvrant ainsi la porte d’une adhésion à l’Otan. Mais celle de l’UE lui était restée fermée, en raison d’un veto de la Bulgarie sur fond de querelles historiques et culturelles anciennes. La position bulgare empêchait aussi le lancement de négociations avec l’Albanie dont la candidature est liée à celle de Skopje par l’UE.

 

8h52 : Le blé ukrainien au menu du sommet Iran-Turquie-Russie

Les présidents iranien, russe et turc se réunissent ce mardi à Téhéran pour des discussions axées principalement sur le conflit en Syrie, mais aussi sur la guerre en Ukraine et ses retombées sur les économies mondiales. Ce sera l’occasion pour Recep Tayyip Erdogan de se réunir avec Vladimir Poutine pour la première fois depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La Turquie, membre de l’Otan, a essayé de maintenir le contact avec les deux pays, proposant sa médiation à plusieurs reprises.

Les deux chefs d’Etats parleront à Téhéran de mécanismes pour permettre les exportations de céréales d’Ukraine, bloquées dans ce pays par l’offensive militaire russe au risque de provoquer une crise alimentaire mondiale. Le ministère russe de la Défense avait indiqué vendredi qu’un « document final » sera prêt sous peu pour permettre l’exportation de céréales d’Ukraine. L’accord négocié par l’intermédiaire de l’ONU vise à faire sortir par la mer Noire quelque 20 millions de tonnes de céréales bloquées dans des silos ukrainiens à cause de l’offensive menée par la Russie en Ukraine.

DIRECT

 

Guerre en Ukraine : "Une guerre sainte" contre "les valeurs sataniques de l'Europe" et des LGBT, le discours hallucinant du bras droit de Ramzan Kadyrov

 

  • Apti Alaudinov, l'un des bras droits du président tchétchène.
    Apti Alaudinov, l'un des bras droits du président tchétchène. Capture d'écran - Twitter @@JuliaDavisNews

Prenez une émission de télé russe en pleine invasion, ajoutez-y le chef d'un groupe militaire tchétchène, et vous obtenez cette intervention hallucinante d'Apti Alaudinov. 

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, Julia Davis jour le rôle de sentinelle. Sur son compte Twitter, elle partage régulièrement des extraits de la propagande russe. En particulier ces émissions diffusées en boucle sur la chaîne de télévision Russiya-1, média d'état, au cours desquelles les voix de Vladimir Poutine se gargarisent du conflit. 

Ce dimanche 17 juillet, l'animatrice Olga Skabeeva pouvait compter sur un invité de marque : Apti Alaudinov, ni plus ni moins que le commandant du bataillon tchétchène "Akhmat", l'un des bras droits de Ramzan Kadyrov.

"Le diable ou l'antéchrist, appelez-le comme vous voudrez"

Au programme, tout sauf de la littérature. Plutôt une tentative de justification divine de l'invasion russe doublée de propos ouvertement homophobes. Morceaux choisis : "Avant de discuter, j'aimerais que vous me permettiez de dire ce que je pense de ce qui arrive dans le monde aujourd'hui. Reznikov (le ministre ukrainien de la Défense) est peut-être le dernier insecte que nous avons besoin de remettre à sa place. Depuis mon enfance et durant toute ma jeunesse, je me suis préparé à la guerre que nous vivons. C'est une guerre sainte. Je prie le Tout-Puissant de vivre en Russie aujourd'hui, que ce pays soit dirigé par Poutine, parce qu'il est l'homme qui a refusé d'accepter les valeurs européennes. En réalité ce sont des valeurs sataniques qui sont imposées au monde entier (...) Nous ne sommes pas sous les drapeaux LGBT et aussi longtemps que Poutine vivra, nous n'y serons pas. Je crois que le plus important est de voir le leader de notre République, le héros de notre Russie, Ramzan Kadyrov, comme plus proche allié de Poutine. (...) J'ai étudié le Coran, la Bible, la Torah... Et par rapport à ce que j'ai pu lire, je peux dire que nous combattons l'armée du diable ou de l'antéchrist, appelez-le comme vous voulez"

 
 

 

Pékin exhorte les États-Unis à annuler la visite à Taiwan de la présidente de la Chambre Pelosi

 

 

BEIJING (Spoutnik) - La Chine insiste pour que les États-Unis annulent la visite de la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi à Taïwan prévue en août, la considérant comme une violation du principe d'une seule Chine et avertissant Washington qu'elle sera seule responsable de toutes les ramifications, a déclaré la Chine. a déclaré mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

Initialement, une délégation américaine dirigée par Pelosi devait se rendre à Taiwan en avril. Le voyage imminent, qui a ensuite déclenché un tollé sévère de Pékin, aurait pu être la première visite à Taipei d'un président de la Chambre des États-Unis depuis 1997. Il a été rapporté plus tard que Pelosi avait été testé positif au COVID-19, alors les membres du Congrès américain ont entrepris leur visite à Taïwan sans sa participation. Pendant ce temps, la visite de Pelosi a été reportée pour une durée indéterminée. Le ministère chinois des Affaires étrangères lui a alors souhaité bonne chance et a exhorté Washington à ne pas reporter, mais à annuler la visite.

 

Vers une guerre de religion, infos du 19 juillet 2022

"Nous exhortons la partie américaine à adhérer au principe d'une seule Chine et aux stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains. Les États-Unis ne doivent pas organiser la visite de la présidente Pelosi dans la région de Taïwan et doivent cesser les interactions officielles avec Taïwan, cesser de créer des facteurs cela pourrait conduire à des tensions dans le détroit de Taiwan", a déclaré Zhao lors d'un point de presse.

Il a ajouté que si les États-Unis continuent d'agir à leur discrétion sans tenir compte de la position de Pékin, la Chine prendra certainement des mesures décisives pour défendre sa souveraineté d'État et son intégrité territoriale, Washington portant l'entière responsabilité de toutes les répercussions.

La Chine a affirmé à plusieurs reprises que tous les contacts officiels entre les États-Unis et Taïwan étaient inacceptables, a déclaré Zhao, ajoutant que la visite de Pelosi à Taipei saperait gravement le fondement politique des relations entre Pékin et Washington et enverrait "un signal gravement erroné" aux forces séparatistes prônant L'indépendance de Taïwan.

"La Chine s'oppose fermement à une telle visite", a ajouté Zhao.

Les relations officielles entre Pékin et Taipei se sont rompues en 1949 après que les forces du Kuomintang dirigées par Chiang Kai-shek ont ​​été vaincues par le Parti communiste chinois dans la guerre civile et se sont déplacées à Taiwan. Pékin considère l'île comme faisant partie du pays et suit la politique "Une Chine", ce qui signifie que les nations qui reconnaissent Taïwan ne peuvent pas avoir de relations avec la République populaire de Chine.

Bien que Washington ne reconnaisse pas officiellement Taïwan, il entretient des liens étroits avec Taipei, livrant des armes à l'île et s'engageant à la défendre contre une éventuelle agression.

Source Spoutnik (traduction)

 

 

 

 

Fusillade à Paris (11e arr.) : Deux individus à bord d’une voiture tirent à la Kalashnikov en direction de clients attablés à la terrasse d’un bar à chicha, 1 mort et 4 blessés (MàJ)

Deux hommes sont descendus d’une voiture, l’un avec un pistolet 9 mm, l’autre avec un Kalashnikov, et ont tiré sur deux autres hommes attablés à la terrasse. D’après une source proche de l’enquête, l’hypothèse d’un règlement de comptes serait privilégiée à ce stade. Selon nos informations, le fusil d’assaut Kalashnikov a été retrouvé sur les lieux.

Le Parisien


INFO ACTU17. Un homme a été abattu ce lundi soir dans le XIe arrondissement de Paris. Quatre autres personnes ont été blessées. Un suspect a été interpellé, un second est en fuite.

Coups de feu ce lundi soir vers 21h30 dans le XIe arrondissement de Paris. Un homme a été tué par balle dans un bar à chicha situé rue Popincourt selon nos informations. Quatre autres personnes ont été blessées. Elles ont été prises en charge et évacuées en état d’urgence relative à l’hôpital.

Un suspect a été interpellé. Il était muni d’une arme longue d’après une source policière. Un second suspect est en fuite et activement recherché.

Actu 17

 

 

4 policiers sauvagement agressés par une bande de “jeunes” en gare de Saint-Malo (35) : deux agents blessés, cinq mineurs interpellés, tous porteurs de couteaux

Cinq personnes sont en garde-à-vue ce mardi, après les coups échangés en gare de Saint-Malo la veille entre un groupe de jeunes et des policiers. Deux fonctionnaires ont été blessés.

Une bagarre a éclaté en gare de Saint-Malo lundi après-midi. Alors que le TER en provenance de Rennes était à l’arrêt près de Dol-de-Bretagne suite à un incident, des fonctionnaires de police de la région parisienne ont demandé à un groupe de jeunes de faire moins de bruit et les insultes ont fusé. Une fois à quai à Saint-Malo, la situation a dégénéré, il y a eu des échanges de coups et deux policiers ont été blessés. L’un d’eux a le nez cassé, l’autre la lèvre ouverte, entraînant pour chacun plus de 8 jours d’ITT (Incapacité temporaire de travail).

Des renforts de Saint-Malo ont interpellé cinq personnes au total dont quatre mineurs actuellement en garde-à-vue pour violences en réunion sur personne dépositaire de l’autorité publique et une jeune majeur pour outrage à agent et usage de stupéfiants.

France Bleu

 

 

Angers : « On ne règlera pas le problème de l’insécurité tant qu’on ne traitera pas celui de l’immigration »

FIGAROVOX/TRIBUNE – À Angers, trois jeunes ont été tués au couteau dans la nuit du 15 au 16 juillet. Pour le délégué de l’Institut pour la Justice Pierre-Marie Sève, cette nouvelle attaque illustre le lien entre immigration illégale et délinquance.

Pierre-Marie Sève est délégué général de l’Institut pour la Justice (IPJ), une association de citoyens mobilisés au côté des victimes.

À Angers, dans la nuit du 15 au 16 juillet, trois jeunes ont été tués au couteau. Après être intervenus pour défendre une jeune fille victime d’agression sexuelle, ces trois jeunes, dont un était mineur, ont été tués par un réfugié soudanais armé d’un couteau de boucher. La veille, un sans-abri était tué au couteau à Amiens, par deux Tunisiens en situation irrégulière. Encore quelques jours plus tôt, une Montpelliéraine de 46 ans était attaquée et blessée au couteau par un Érythréen, lui aussi en situation irrégulière. Il est difficile de ne pas voir un lien entre l’extranéité des auteurs de ces attaques et ce mode opératoire particulier de l’attaque au couteau. En effet, si ce lien n’est pas systématique, les étrangers, qui représentent moins de 10% de la population, sont clairement surreprésentés parmi les auteurs.

L’attaque au couteau est, par ailleurs, très fortement liée au terrorisme islamique. L’État islamique en avait ainsi fait une de ses spécialités. À Noël dernier encore, un projet d’attentat au couteau avait par exemple été déjoué par les services de renseignement français. Autre exemple: en 2019, dans une tristement célèbre vidéo de propagande de l’État islamique vue des centaines de milliers de fois, un terroriste appelait à tuer les Français sur leur sol en ces mots : «Nul besoin d’un fusil d’assaut ou d’une arme de poing, une simple arme blanche suffit». Enfin, cette violence exacerbée avait atteint un sommet lors de l’assassinat de Samuel Paty, décapité au couteau. Alors que le gouvernement vient d’annoncer sa volonté d’expulser les délinquants étrangers, cette vague d’agressions au couteau est le symbole d’une dimension centrale de l’insécurité: son lien avec l’immigration. Il ne s’agit pas, bien sûr, d’essentialiser à mauvais escient: une large part de la violence en France n’a pas de lien avec l’immigration et se déroule en France, entre Français.

Ainsi, en 2019, il y avait 7,4% d’étrangers parmi la population française. Pourtant, dans chaque catégorie de crimes et délits du Code pénal , la proportion de mis en cause étrangers est plus élevée.

Pierre-Marie Sève

Mais beaucoup d’éléments tendent à rappeler que le problème de l’insécurité ne sera jamais réglé tant que son lien avec l’immigration ne sera pas traité. Comme le rappelle un rapport de l’Institut pour la Justice, ce sont d’abord les statistiques officielles du ministère de l’intérieur lui-même qui notent une surreprésentation des étrangers dans la délinquance et la criminalité. Ainsi, en 2019, il y avait 7,4% d’étrangers parmi la population française. Pourtant, dans chaque catégorie de crimes et délits du Code pénal, la proportion de mis en cause étrangers est plus élevée. Les étrangers sont donc surreprésentés dans toutes les catégories de crimes et délits du Code pénal: des homicides aux crimes sexuels en passant par les vols de voitures ou les escroqueries. Cette surreprésentation, qui ne prend même pas en compte les personnes issues de l’immigration devenues françaises, se retrouve logiquement dans la proportion d’étrangers en prison. En octobre 2021, le ministère de la Justice dénombrait 24,5% d’étrangers dans les prisons françaises. Une autre surreprésentation. En allant plus loin, on peut penser que l’immigration, même devenue française, peut être génératrice de violence. La fameuse étude «Le déni des cultures» du sociologue Hugues Lagrange constatait, en 2013, que les adolescents éduqués dans les familles du Sahel sont 3 à 4 fois plus souvent impliqués dans des délits que les adolescents élevés dans des familles autochtones.

Le constat d’une surreprésentation de la violence parmi les immigrés est sans appel et pose bien des questions. Ajoutons enfin que ce phénomène de surreprésentation des étrangers parmi les délinquants n’est pas non plus une exception française. Par exemple, le Conseil national suédois pour la prévention de la délinquance a déjà rendu plusieurs rapports mettant en évidence un taux de criminalité plus fort parmi les étrangers que parmi les Suédois. Ou encore, toujours en Suède, l’université de Lund a récemment établi que 47% des personnes condamnées pour viol étaient nées à l’étranger. Au vu de tous ces éléments écrasants, le lien entre immigration et délinquance, s’il a longtemps été nié, ne fait aujourd’hui plus aucun doute. Ce constat est d’autant plus fâcheux qu’il existera également une différence fondamentale entre la criminalité d’origine autochtone et celle d’origine étrangère.

Pour ce vaste sujet de l’immigration illégale, il faudra notamment commencer par rétablir le délit de séjour irrégulier sur le territoire.

Pierre-Marie Sève

(…) Le Figaro

 

 

 

Émeutes au Péage-de-Roussillon (38) : Voitures, poubelles et conteneurs incendiés, guet-apens contre les gendarmes. “Les pompiers ne pouvaient pas arriver jusqu’ici, ils se faisaient caillasser”

Reportage dans le quartier des Ayencins, au Péage-de-Roussillon, au lendemain des violences et dégradations qui ont perturbé le secteur samedi 16 juillet au soir.

Le calme est revenu. Une femme passe un coup de balai sur sa terrasse. Un voisin lit son journal confortablement installé dans une chaise au soleil. Dimanche matin dans le quartier des Ayencins au Péage-de-Roussillon, on peine à imaginer les événements qui se sont déroulés la veille dans ce dédale de petites rues tranquilles, dont la plupart finissent en cul-de-sac. À cela près que plusieurs carcasses de voitures brûlées défigurent le paysage. « On a bien vu et entendu, oui ! » raconte d’emblée Nadine*, qui vit dans le même pavillon depuis les années 1970. « Ils ont brûlé des poubelles juste devant. On a dû éteindre avec le tuyau d’arrosage parce que les pompiers ne pouvaient pas arriver jusqu’ici, ils se faisaient caillasser. »

« C’est comme ça à chaque fois »

(…) Le Dauphiné

Voitures incendiées, gendarmes et pompiers caillassés

Plusieurs voitures ont été incendiées ainsi que des poubelles et des conteneurs, ce samedi 16 juillet en soirée, dans le quartier des Ayencins au Péage-de-Roussillon.

Feux en série, guet-apens, caillassages… La fin d’après-midi et la soirée de ce samedi 16 juillet ont été particulièrement agitées dans le quartier des Ayencins au Péage-de-Roussillon.

(…) Le Dauphiné

 

 

Il y a trop de personnes blanches à la télévision française, se désole l’Arcom (ex-CSA), qui appelle à une meilleure “représentation de la société française” sur les écrans

L’Arcom (ex-CSA) note que des personnes blanches et aisées apparaissent bien plus que celles issues de l’immigration et de catégories sociales moins fortunées.

« La République est une et indivisible ; elle doit l’être aussi dans sa représentation sur les écrans. » Cet impératif, énoncé par Carole Bienaimé Besse, membre de l’Arcom (ex-CSA), fait office de chimère pour la télévision. En un peu plus d’une décennie, elle n’a que peu progressé et préfère toujours montrer à l’antenne des personnes blanches appartenant à des catégories sociales aisées et vivant dans des grandes villes plutôt que celles issues de l’immigration, de catégories sociales inférieures et vivant à la campagne, conclut le rapport annuel établi par le régulateur de l’audiovisuel. Celui-ci s’est appuyé sur 1 800 heures de programmes tous genres confondus visionnés sur dix-neuf chaînes de la télévision numérique terrestre en 2021. « On voit qu’il reste extrêmement difficile pour les éditeurs de représenter la société française », se désole Carole Bienaimé Besse, également productrice.

En 2021, la situation a même empiré pour « les personnes perçues comme “non blanches” ». Leur taux de représentation est passé en un an de 16 % à 14 %, notamment en raison des chaînes d’information en continu, où le taux n’a pas dépassé les 10 %, à l’exception de BFM-TV (14 %). Non contentes d’avoir été sensiblement moins représentées dans les programmes d’information, les personnes de couleur y ont tenu en 2021, dans 43 % des cas, un rôle négatif, soit un bond de 11 points en un an.

Une occasion manquée, observe l’Arcom, alors que l’actualité française, dominée l’an passé par des sujets grand public comme la stratégie vaccinale, constituait « un terrain propice à la juste représentation de la société française »« Dès qu’on baisse la garde, on voit bien que le naturel revient au galop », poursuit Carole Bienaimé Besse, qui évoque toutefois des progrès accomplis en matière de fiction. « Les rôles proposés sont moins stéréotypés dans les fictions et laissent la part belle aux rôles positifs et de héros. »

(…) Le Monde


Arcom


Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

 

Italie : alors que les étrangers représentent 8.5% de la population vivant sur le territoire, ils commettent 30% des délits en 2020 (Ministère de l’intérieur)

Italie – Délits commis par des étrangers en 2020 :

La population étrangère vivant en 2020 sur le territoire national est de 5.013.215
personnes, représentant 8,5% du total de la population.

Au cours de l’année 2020, 240.670 des délits concernaient des personnes étrangères, ce qui représente 30 % du total.

Le plus grand nombre de délits d’étrangers enregistrés concerne les Marocains suivis par les Roumains, Albanais, Tunisiens, Nigérians, Sénégalais, Égyptiens, Pakistanais et Gambiens.

Ministère de l’Intérieur

 

 

La secrétaire adjointe à la santé de Biden, Rachel Levine : Nous devons « habiliter » les enfants à prendre des bloqueurs de puberté et à subir une opération de changement de sexe

La secrétaire adjointe à la santé des États-Unis, Rachel Levine, a demandé lundi que des lois soient adoptées pour “soutenir et permettre” aux jeunes “d’obtenir un traitement d’affirmation de genre“.

Lors de son passage dans l’émission “Andrea Mitchell Reports” sur MSNBC, Rachel Levine, qui est transgenre, a discuté d’un article d’opinion critiquant des États tels que la Floride, qui limitent les traitements pour les jeunes transgenres. Levine a souligné que ces lois, ainsi que le “harcèlement important“, sont ce qui contribue aux problèmes mentaux chez les jeunes transgenres.


Les jeunes transgenres sont vulnérables. Ils subissent un harcèlement et des brimades importants, parfois à l’école ou dans leur communauté. Ils ont plus de problèmes de santé mentale, mais il n’y a rien d’inhérent au fait d’être transsexuel ou d’avoir un genre différent qui prédispose les jeunes à la dépression ou à l’anxiété. C’est le harcèlement et l’intimidation“, a déclaré M. Levine. “Maintenant, ils subissent des attaques politiquement motivées par des actions de l’État contre ces jeunes transgenres vulnérables. Ces actions ne sont pas fondées sur des données. Ces actions sont motivées par des raisons politiques.

[…]

 

Fox News

Note;  monde de fou ! Les américains montrent l'exemple et les autres pays vont suivrent

 

 

La ville de Zurich (Suisse) va introduire des toilettes « non genrées » dans les écoles, les urinoirs seront supprimés

Un tiers des toilettes des nouveaux bâtiments scolaires sera désormais ouvert à tous les élèves des écoles en ville de Zurich, sans différenciation de sexe. Tous les urinoirs seront par ailleurs supprimés au profit des WC avec cabine.

Cette règle du tiers de toilettes non genrées s’applique dans une première phase aux nouveaux bâtiments. Dans les écoles déjà existantes, elle devra être mise en application “dans la mesure du possible”, selon un nouveau règlement intérieur consultable en ligne révélé lundi le Tages-Anzeiger.

Ce règlement stipule que les WC non genrés sont destinés à tous les élèves. Il n’y a pas de chiffres sur le nombre d’enfants et d’adolescents intersexués ou transsexuels à Zurich. Mais la Ville estime qu’une personne sur 1000 est intersexuée et qu’entre trois et 30 sur 1000 sont transsexuelles.

Plusieurs autres nouveautés

La nouvelle ordonnance sur les locaux scolaires comporte d’autres nouveautés pour les WC. Ainsi, les urinoirs seront supprimés. Il n’y aura plus que des WC avec cabine

[…]

 

RTS

Commenter cet article