Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 24 mai 2022

 

Certains d'entre vous on dû se rendre compte que je n'aie  pas suivi la dernière éclipse solaire des 15 et 16 mai dernier. C’est  parce que je n'y croyais pas, comme je l'ai dit, il  n'a aucun intérêt que  Nostradamus parle de deux éclipses, qui sont des phénomènes plutôt réguliers

 

 

C 8- Q 15 (lien)
Vers Aquilon grands efforts par homasse
Presque l'Europe & l'Vniuers vexer,
Les deux eclypses mettra en telle chasse,
Et aux Pannon vie & mort renforcer.

 

Vers la Russie, de grands efforts (grossiers) serons fait (pour provoquer une guerre)
Presque toute l'Europe et le monde entier vexer.

Les deux éclipses (arme nucléaire !) mettra (les occidentaux) en telle fuite,
Et aux hongrois* vie & mort renforcer.

 

Je pense qu'il s'agit bien d'utilisation  de deux armes nucléaire sur l'Otan, je vois pas autre chose qui pourrais les mettre en fuite. Je pense que cela devrais arrivé en fin d'année (je pense a novembre décembre, je sais pas pourquoi) mais il ne se passera rien cette été.

Par contre la guerre des pays musulman contre l'Europe devrais avoir lieu en février de l'année prochaine, donc février 2023, plusieurs quatrains me le font pensés , ce qui coïncide aussi avec l'arrivé d'une comète pour février 2023

J'ai pour l'instant du mal a trouvé des informations en français sur cette comète, les astronomes lui on donnés le  nom de  C/2022 E3 (ZTF)  cette comète "atteindra son point le plus proche de la Terre, 0,29 UA ou 27 millions de miles (44 millions de km), le 2 février 2023." '(source elle ne sera pas visible a l’œil nue

 

Ps ; c'est très très  rare que je me lance dans des pronostiques, surtout en donnant des dates précises, mais plusieurs éléments coïncide et me le laisse croire

 

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Pour Kiev, l'offensive russe dans le Donbass est « la plus importante sur le sol européen depuis la Seconde Guerre mondiale »...

 

L’ESSENTIEL

  • « Les prochaines semaines de guerre seront difficiles », a prévenu lundi soir le président ukrainien dans son allocution télévisée quotidienne. La situation est même « extrêmement difficile » dans le Donbass : les Russes cherchent à y « éliminer tout ce qui est vivant », a accusé Volodymyr Zelensky.
  • Kiev continue d’insister pour s’approvisionner en armes, et reçoit en ce sens le soutien des Occidentaux. Le système lance-missiles anti-navires Harpoon, promis par le Danemark, pourrait notamment permettre à l’Ukraine de contrer le blocus imposé par la marine russe au port d’Odessa, vital pour les exportations de blé, elles-mêmes vitales pour bon nombre d’autres pays.
  • Selon les Britanniques, en trois mois, les pertes russes avoisinent celles enregistrées en neuf ans par l’Armée soviétique en Afghanistan. Depuis le 24 février, plus de huit millions d’Ukrainiens ont été déplacés à l’intérieur de leur pays, selon l’ONU. S’y ajoutent 6,5 millions qui ont fui à l’étranger, dont plus de la moitié en Pologne.
Vers une guerre de religion, infos du 24 mai 2022

 

15h50 : La Russie interdit l'entrée dans le pays à 154 membres de la Chambre des Lords britannique
 
 
15h34 : Un accord de l'UE au sujet de l'embargo sur le pétrole russe « très improbable » dans les prochains jours, selon Orban

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui bloque l'adoption d'un embargo européen sur le pétrole russe, a estimé « très improbable » un accord dans les prochains jours, dans une lettre au président du Conseil européen Charles Michel consultée mardi par l'AFP.

 

15h24 : Pour le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, l’attaque du Donbass est sans précédent

 

14h43 : L'Otan fait une démonstration de force en Méditerranée

Le théâtre des combats en Ukraine est bien loin mais le message est clairement destiné à la Russie: l'Otan effectue cette semaine une démonstration de force en Méditerranée orientale avec en tête de pont le porte-avions américain USS Harry S. Truman. Ce lundi, un ballet incessant d'avions de combats anime l'immense piste d'atterrissage du porte-avions qui croise au nord de la ville libyenne de Benghazi. 

 

11h01 : Après trois mois de guerre, la France a acceuilli 85.000 Ukrainiens

Trois mois après le début de la guerre en Ukraine, 85.000 Ukrainiens bénéficient de l'allocation pour demandeurs d'asile (Ada) en France, a indiqué le patron de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii) Didier Leschi.

«cAu 20 mai, 85.000 déplacés Ukrainiens étaient couverts par l'Adac», dont 45.000 cartes de paiement ont été délivrées à ce jour à des familles qui ont quitté le conflit le 24 février, a précisé le préfet Leschi.

 

Note : je suis pas contre la venue de ces réfugiés européen, mais la question que je me pose c'est  où vont se réfugier ces réfugiés lorsque la guerre atteindra la France  !

 

DIRECT

 

 

 

L'Ukraine "a préféré oublier" le plan de règlement de la Russie, déclare Dmitri Medvedev

 

La Russie a lancé une opération spéciale pour démilitariser et dénazifier l'Ukraine le 24 février, le président Vladimir Poutine soulignant que l'objectif est « de protéger les personnes victimes de génocide par le régime de Kiev pendant huit ans ». Moscou et Kiev ont tenu quelques rounds de pourparlers après le début de l'opération sans parvenir à un accord.

Le vice-président du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev, a déclaré que Kiev avait « préféré oublier » le plan de règlement de la Russie sur l'Ukraine.

« L'Ukraine elle-même ne veut pas du tout négocier. Ils ont longtemps préféré oublier le projet de traité de paix russe. C'était comme s'il n'existait pas du tout. Kiev ne compte que sur le flux d'armes et d'argent en provenance des pays occidentaux. Guerre jusqu'au bout », a écrit mardi Medvedev sur sa chaîne Telegram.

Il a également commenté le plan de règlement de l'Italie sur l'Ukraine, le décrivant comme « un pur courant de conscience qui ne tient pas compte des réalités ».

Selon lui, "on a le sentiment qu'il n'a pas été préparé par des diplomates, mais par des politologues locaux qui ont lu les journaux provinciaux et n'utilisent que les fake news ukrainiennes".

Le journal italien La Repubblica avait précédemment rapporté que le ministère italien des Affaires étrangères avait remis à l'ONU un plan de paix en quatre points sur l'Ukraine.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que Moscou n'avait pas encore vu les propositions de l'Italie sur la résolution du conflit ukrainien, mais il espère que le plan sera envoyé par la voie diplomatique à Moscou pour examen.

La déclaration est intervenue après que le président russe Vladimir Poutine a déclaré plus tôt ce mois-ci que les négociations Moscou-Kiev avaient été pratiquement suspendues par la partie ukrainienne, car elle ne manifestait aucun intérêt pour un dialogue sérieux et constructif.

Moscou et Kiev ont tenu plusieurs séries de pourparlers après le début de l'opération militaire spéciale en cours de la Russie en Ukraine fin février, mais n'ont pas réussi à parvenir à un accord de paix.

L'opération de démilitarisation et de dénazification de l'Ukraine a été annoncée par le président russe Vladimir Poutine le 24 février, à la suite d'une demande d'aide de la République populaire de Donetsk et de Lougansk dans un contexte d'intensification des bombardements par les forces ukrainiennes. Selon le ministère russe de la Défense, l'opération, qui ne cible que l'infrastructure militaire ukrainienne avec des armes de haute précision, se concentre actuellement sur la libération de la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine.

Source Spoutnik (traduction)

 
 

 

 

L'OMS déclare être au courant de 131 cas humains de la variole du singe dans 17 pays non endémiques

 

GENÈVE (Spoutnik) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi qu'elle avait connaissance de 131 cas humains d'infection par la variole du singe et que 106 autres faisaient l'objet d'une enquête.

Au 23 mai, 17 pays non endémiques ont signalé 131 cas de monkeypox , tandis que le Soudan et l'Argentine enquêtent sur des infections suspectes, selon une présentation de l'OMS à la Convention mondiale sur la santé, qui se tiendra à Genève du 22 au 28 mai.

Le plus grand nombre de 40 cas a été enregistré en Espagne, 37 au Portugal et 20 au Royaume-Uni. 106 autres cas font l'objet d'une enquête, dont 51 en Espagne, selon la présentation.

La variole du singe est une maladie virale rare qui est généralement transmise aux humains par des animaux sauvages et qui est endémique dans certains pays africains. Le monkeypox peut être transmis par les fluides corporels , les gouttelettes respiratoires et d'autres matériaux contaminés. La maladie se traduit généralement par de la fièvre, des éruptions cutanées et des ganglions lymphatiques enflés.

Source Spoutnik (traduction)

Les cas de variole du singe continuant d’augmenter hors des zones endémiques d’Afrique, notamment en Europe, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé lundi une situation « atypique », mais a jugé possible de « stopper » cette transmission de la maladie entre humains.

Une centaine de cas ont été confirmés dans une dizaine de pays européens, mais aussi en Australie, au Canada ou encore aux États-Unis. Huit pays de l’Union européenne (France, Belgique, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Portugal et Suède) concentrent pour l’instant 85 cas, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

L’OMS s’est cependant montrée confiante dans la possibilité de freiner la transmission de la maladie entre humains dans ces pays « non endémiques », lors d’une séance de questions lundi. L’identification précoce et l’isolement des cas font partie des mesures préconisées par l’OMS comme par l’ECDC, a-t-elle souligné.

Source

 
 

 

Pantin (93) : agressé par une “bande ultra-violente”, un adolescent de 13 ans se trouve entre la vie et la mort, traumatisme crânien et coups de couteau

Un adolescent âgé de 13 ans est entre la vie et la mort à l’hôpital Necker. Il a été agressé lundi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis) par une bande ultra-violente qui l’a roué de coups. Vers 18 h 30, à l’angle de la rue de la Liberté et de la rue Hoche, deux garçons et deux jeunes filles sont surpris par un groupe d’environ dix autres personnes armées de béquilles, de marteaux et de couteaux. « Les deux jeunes filles réussissent à prendre la fuite. Le premier garçon parvient lui aussi à s’échapper non sans avoir reçu quelques coups au visage », raconte une source proche de l’affaire. Pour l’heure, les causes de ce déchaînement de violence sont inconnues.

Le second ado est encerclé par la bande. Il est roué de coups sur l’ensemble du corps. Des témoins préviennent la police. Les forces de l’ordre et les pompiers arrivent rapidement sur place. Les agresseurs prennent aussitôt la fuite laissant la victime inconsciente gisante sur le trottoir.

 « Les secouristes notent qu’il présente des traces de coups sur l’ensemble du corps. Il souffre d’un traumatisme crânien ainsi que de plaies causées par des coups de couteau portés sur les membres inférieurs », ajoute notre source. Il a été transporté à l’hôpital, sous escorte policière avec un pronostic vital très engagé.

Le Parisien

 

Note : il ne se passe pas un jour en France sans qu'un français soit agressé  ou tué par une personne issus de l’immigration (surtout musulmane). L’immigration tue, mais la France continue a ouvrir grande ces frontières  

 

 

Lyon : un homme poignardé à la gorge à la sortie de la Gare de Vaise, il est entre la vie et la mort. Un septuagénaire a également reçu un coup de couteau

L’homme se trouve entre la vie et la mort.

Agé de 46 ans, il a été poignardé au niveau de la gorge ce lundi en fin d’après-midi.

Selon nos informations, les faits se sont déroulés vers 18h10 à la sortie de la Gare de Vaise devant la place de Paris dans le 9e arrondissement de Lyon. Un individu équipé d’une arme blanche a attaqué sa victime, la blessant grièvement. Un septuagénaire a également reçu un coup de couteau et a été touché au coude avant de se réfugier dans un commerce.

Les secours ont pris en charge le quadragénaire dans un état d’urgence absolue pour l’emmener à l’hôpital Edouard-Herriot.

Quant aux policiers, ils ont rapidement remonté la trace de l’agresseur. Une demi-heure plus tard, il était interpellé dans le quartier Gorge de Loup.

Lyon Mag

La première victime, âgée de 47 ans, a été transportée à l’hôpital Édouard-Herriot entre la vie et la mort après qu’un coup lui a été porté au cou. La seconde victime, de 76 ans, a été transportée à l’hôpital Lyon-Sud, en urgence relative, après un coup porté à l’abdomen.

Le Progrès

 

 

Marseille (13) : une crèche fermée dans les quartiers nord suite à des tirs de kalachnikov tout proche

Cette crèche est fermée depuis mercredi 18 mai. Des tirs de kalachnikov avaient été tirés en l’air à proximité de la structure, terrifiant la soixantaine d’enfants présents.

(…)

Des témoignages recueillis par France Bleu Provence montrent la violence de la scène. “Elle a eu très, très peur”, raconte Sabrina, maman d’une petite Mila âgée de deux ans. “Elle m’a dit ‘boum, boum’ (sic). Malheureusement ce n’est pas la première fois qu’elle entend ça, mais cette fois-ci, elle était terrorisée la petite”.

Les puéricultrices aussi témoignent auprès de France Bleu Provence. “On devait rassurer les enfants, explique Médina, l’une des puéricultrices. Ils ne comprenaient pas : c’est quoi ce ‘boum’, tata ? C’est quoi ce ‘boum’ ?”

“D’autres dormaient et se sont réveillés en sursaut !, poursuit la puéricultrice. Pour les rassurer, je leur ai dit que c’était des feux d’artifice”.

La police a dû intervenir pour sécuriser la sortie des enfants à l’arrivée des parents. Lors de la réunion organisée lundi en préfecture, il a notamment été décidé que l’actuel gestionnaire Ti Frioul de cette crèche associative laisserait la main à la Ligue de l’Enseignement.

France TV Info

 

Bagnols-sur-Cèze (30): un migrant malgache déjà condamné pour viol est de retour au tribunal pour des faits du même acabit

Jugé pour agression sexuelle et violences sur une quinquagénaire, un bagnolais de 36 ans, déjà condamné à 10 ans de prison pour viol par la cour d’assises de Haute-Vienne en 2011, nie farouchement sa présence la nuit des faits, le 7 août 2021 à Bagnols.

« J’étais avec mon ami Omar, on regardait Pablo Escobar à la télévision », jure-t-il, contre toute évidence, à la barre du tribunal ce mardi 24 mai. Jusque-là, sa femme prétendait pourtant être avec lui, alors qu’elle se trouvait en fait chez sa famille.

La victime saute par la fenêtre

En pleine nuit, la victime avait été agressée par un homme qui lui avait sauté dessus, dans son lit, après avoir grimpé jusqu’à sa fenêtre. Celle-ci sent le sexe en érection de son assaillant pendant la bagarre. Pour s’échapper, la femme devra finalement sauter par la fenêtre d’une hauteur de 2,30 mètres, se fracturant le bassin dans la chute.

 

[…]

 

L’article dans son intégralité sur Objectif Gard

 

 

«Dire qu’il est indigéniste c’est raciste», «dès qu’on voit un Noir on dit qu’il est indigéniste», longue chronique de Jean-Michel Aphatie sur Pap Ndiaye avant d’être contredit par Abnousse Shalmani

 

 

Ces femmes musulmanes qui louent des piscines privées “pour se baigner en paix” : 1 location sur 5 s’effectue pour des questions religieuses

La plateforme de location de piscines entre particuliers Swimmy, qui fonctionne sur le même modèle qu’Airbnb, dresse un constat plutôt surprenant : un client sur cinq environ serait une femme musulmane. Une clientèle qui souhaite se baigner à l’abri des regards et qui fuie donc les piscines publiques.

Ces femmes musulmanes qui louent des piscines privées “pour se baigner en paix” : 1 location sur 5 s’effectue pour des questions religieuses

Avec le temps estival de ce mois de mai, beaucoup de Français se ruent sur les piscines. Mais certains, notamment à cause de leur religion, évitent les piscines publiques. Contrairement à la mairie de Grenoble qui a récemment autorisé le port du burkini dans ses établissements, la plupart des villes de France (sauf Rennes) l’interdisent. Alors de nombreuses femmes musulmanes pratiquantes louent des piscines à des particuliers, par exemple via la plateforme Swimmy. Le site estime que 20% de sa clientèle est musulmane.

“On peut être en maillot de bain et à l’abri des regards”

Une belle et grande piscine intérieure, des transats moelleux, un immense jardin. Dans cette maison de Lampertheim, près de Strasbourg (Bas-Rhin), Souaida et Imen profitent de cet après-midi ensoleillé. Pour 30 euros de l’heure, ces deux sœurs musulmanes ont loué cette piscine chez une particulière. Le seul moyen, disent-elles, de pouvoir se baigner en toute tranquillité : “Bien sûr, c’est lié à notre religion” confirme l’aînée, Souaida.

“Ici, on peut être en maillot de bains et à l’abri des regards” explique cette mère de famille, adepte de ce concept de location depuis des années. Aucune piscine publique dans la région n’autorise le port du burkini, alors Imen estime ne pas avoir d’autre choix si elle souhaite se rafraîchir : “C’est vraiment que ça coûterait moins cher d’aller dans une piscine publique, mais c’est ce cadre privé qui nous attire et le fait de pouvoir porter n’importe quelle tenue”. En l’occurrence, des maillots de bains deux-pièces.

(…)

Aujourd’hui, Raphaëlle de Monteynard estime qu’une location sur cinq environ s’effectue sur son site pour des questions religieuses.

Europe 1

 

Gay Pride : La « marche des fiertés 2022 » à Grenoble mise sur le voile islamique

 
Cliquez pour agrandir

 

 

Commenter cet article