Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 10 mai 2022

 

 

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Plus de 7000 victimes civiles depuis le début du conflit, selon une cadre de l'ONU...

 

L’ESSENTIEL

  • Lundi, Emmanuel Macron a averti qu’une adhésion de l’Ukraine à l’UE prendrait « des décennies » et proposé en attendant l’entrée dans un nouvel ensemble, une « communauté politique européenne ».
  • Ce mardi, les combats s’intensifiaient dans le sud et l’est de l’Ukraine, où les livraisons d’armes américaines devraient s’accélérer après la réactivation par Joe Biden d’un dispositif emblématique datant de la Seconde Guerre mondiale.
  • A 14 heures GMT ce mardi, une élection aura lieu à l’Assemblée générale pour désigner le successeur de la Russie au Conseil des droits de l’Homme.

 

15h34 : L'Allemagne rouvre son ambassade à Kiev

 

11h30 : Joe Biden a promulgué une loi pour faciliter l'exportation d'équipements militaires vers l'Ukraine

 

 

DIRECT

 

 

 

 

« La promesse a été faite » : Kiev s'attend à une livraison accélérée d'armes lourdes fabriquées aux États-Unis

 

 

Le 10/05/22

Les États-Unis et leurs alliés ont engagé plus de 4 milliards de dollars d'aide militaire à l'Ukraine ces derniers mois, le conflit devenant une aubaine pour les sous-traitants de la défense et une chance pour les armées de l'OTAN de se débarrasser d'anciens stocks. Le Congrès pourrait voter mardi pour autoriser jusqu'à 33 milliards de dollars supplémentaires de soutien « militaire et humanitaire » à Kiev.

Vers une guerre de religion, infos du 10 mai 2022

L'Ukraine a besoin d'un «mécanisme» permanent pour les livraisons d'armes coordonnées des pays occidentaux et s'attend à ce que Washington complète les livraisons d'armes de l'ère soviétique par des armes lourdes de fabrication américaine, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba.

S'adressant au Financial Times mardi, Kuleba a déclaré que "l'image de la victoire de Kiev est un concept en évolution", et a suggéré que gagner "la bataille pour le Donbass" pourrait inciter l'Ukraine à attaquer la Crimée - une péninsule à prédominance ethnique russe qui s'est séparée de l'Ukraine et a rejoint la Russie en 2014 à la suite du coup d'État d'Euromaïdan à Kiev.

À cette fin, le ministre des Affaires étrangères a suggéré que si Kiev obtenait « encore plus de soutien militaire », de l'Occident, « nous pourrons repousser [les Russes] de la région de Kherson, vaincre la flotte de la mer Noire et débloquer le passage » vers le plan d'eau.

Kuleba a critiqué les gouvernements occidentaux qui ont été lents à livrer de l'artillerie à longue portée et d'autres armes lourdes, affirmant que "si la bataille fait rage aujourd'hui et que les obusiers et les drones arrivent demain, ce n'est pas ainsi que cela devrait fonctionner". Il a déclaré que Kiev s'attend à ce que Washington fournisse des armes lourdes de fabrication américaine, et pas seulement des systèmes de l'ère soviétique comme l'artillerie Grad, et a assuré que "la promesse a été faite" que cela aurait lieu bientôt - peut-être même avant que le nouveau programme d'aide de 33 milliards de dollars ne soit a approuvé.

Le mois dernier, les États-Unis et leurs alliés se sont engagés à augmenter les livraisons d'armes à l'Ukraine, promettant de compléter les armes légères comme les missiles antichars Javelin et NLAW et les missiles antiaériens Stinger avec des armes lourdes, telles que des obusiers de 155 mm, des véhicules blindés de transport de troupes , Hummers, hélicoptères et drones avancés.

Les États-Unis à eux seuls ont engagé quelque 3,8 milliards de dollars d'aide en armement à l'Ukraine au cours des deux derniers mois et demi, les alliés fournissant des centaines de millions de dollars supplémentaires. En mars, Washington a débloqué 13,6 milliards de dollars en soutien militaire et humanitaire combiné pour « répondre à la situation en Ukraine », dont 6,5 milliards de dollars en espèces pour le Pentagone.

L'administration Biden et ses alliés au Congrès proposent également une facture supplémentaire de 33 milliards de dollars pour un soutien militaire, économique et humanitaire combiné à Kiev, la facture devant être votée dès mardi.

Lundi, le président Biden a promulgué la "loi ukrainienne sur le prêt-bail pour la défense de la démocratie". La mesure devrait « rationaliser » le processus de fourniture d'équipements militaires à l'Ukraine et, ce qui est crucial pour Washington, fournir à l'Amérique des garanties que Kiev remboursera l'aide reçue à une date ultérieure nébuleuse.

La Russie a averti à plusieurs reprises les États-Unis et ses alliés des dangers des livraisons d'armes à l'Ukraine, soulignant que les cargaisons sont considérées comme une cible militaire légitime pour les missiles russes et qu'une telle assistance sert à prolonger le conflit et pourrait même risquer une confrontation directe avec OTAN.

Source Spouknit (traduction)

 

 

 

 

Guerre en Ukraine : Joe Biden réactive une loi d'assistance militaire datant de la Seconde Guerre mondiale

 

 

Publié

Les Etats-Unis vont ainsi pouvoir accélérer l'envoi d'équipement militaire à l'Ukraine.

Un dispositif datant de Roosevelt a été réactivé. Le président américain Joe Biden a signé, lundi 9 mai, une loi permettant d'accélérer l'envoi à l'Ukraine d'équipement militaire. "Les Ukrainiens se battent tous les jours pour leurs vies", a-t-il déclaré aux journalistes présents dans le Bureau ovale. "Ce combat coûte cher, mais céder face à l'agression serait encore plus coûteux."

Le "Ukraine Democracy Defense Lend-Lease Act" est basé sur un programme de la Seconde Guerre mondiale destiné à aider l'Europe à résister à Hitler. L'exécutif américain signale par ailleurs que la loi été promulguée alors que la Russie marque lundi l'anniversaire de sa victoire sur l'Allemagne nazie.

Une loi saluée par Volodymyr Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a vu dans cette signature une "étape historique". "Je suis convaincu que nous allons à nouveau gagner ensemble. Et nous allons défendre la démocratie en Ukraine. Et en Europe. Comme il y a 77 ans", a-t-il écrit sur Twitter.

Le texte "a été soutenu par presque tous les membres du Congrès" américain, à l'exception de 10 élus de la Chambre des représentants qui ont voté contre, a noté la Maison Blanche.

Source

 

Note; Joe Biden finira par être le président le plus détesté de toute l'Américain, parce que son "effort" de guerre, pour la "démocratie",  va causer la mort de millions d'Américains

 

 

 

La guerre gronde aux portes de l'Europe et le Parlement européen organise une chorégraphie ridicule et indigne avant le discours d'Emmanuel Macron...

 

 

Note :  ici vous avez la preuve de l'inconscience collective de ces bons à rien qui gouvernent l'Europe.

 

 

Peste biblique : des essaims de criquets envahissent l'île italienne

 

Publié

C'est la quatrième année consécutive que l'île italienne de Sardaigne est la proie d'un "tapis" d'insectes : en 2019, l'invasion de criquets a été jugée la pire depuis plus de 60 ans.

Des essaims de criquets ont envahi l'île italienne de Sardaigne, apparaissant un mois plus tôt que les années précédentes. Dans la région la plus touchée, la province de Nuoro, les ravageurs ont dévasté les cultures sur environ 25 000 hectares. Les insectes s'attaquent aussi aux potagers.

Vers une guerre de religion, infos du 10 mai 2022

« Les agriculteurs sont désormais désabusés et cette année certains ont modifié leur plan de culture pour tenter de limiter les dégâts car ils savaient que rien ne changerait. Entre autres choses, ils n'ont pas encore reçu un euro pour compenser les dommages subis », a déclaré Leonardo Salis, président de la section Nuoro de Coldiretti - l'association des agriculteurs italiens - cité par The Guardian.

Salis a expliqué que malgré des années de plaintes et de propositions aux autorités locales pour faire face à l'infestation, rien n'a changé, et ils sont "choqués que nous nous retrouvions encore à parler d'une invasion de criquets".

"La plus grande collaboration des agriculteurs et de toutes les autres parties intéressées est nécessaire", a déclaré Gabriella Murgia, conseillère agricole de l'île, ajoutant qu'"il n'y a pas de temps à perdre".

Murgia a ajouté qu'un groupe de travail anti-acridien travaillait sans relâche pour lutter contre l'invasion.

Quelques jours avant l'arrivée des insectes sur l'île italienne, les autorités régionales avaient approuvé une indemnisation de 2 millions d'euros pour ceux dont les cultures avaient été endommagées par les criquets en 2021. En 2019, l'île a subi "la pire invasion d'insectes en plus de 60 ans".

Source Spoutnik (traduction)

 

 

Le drapeau de l’Union européenne est de retour sous l’arc de Triomphe (MàJ)

09/05/2022


10/03/2022

Le drapeau européen a de nouveau été déployé jeudi à Paris sous l’Arc de Triomphe à l’occasion du sommet de l’Union Européenne de Versailles. On se souvient de la polémique provoquée par son installation le 31 décembre 2022 pour célébrer la présidence française du Conseil de l’Union Européenne.

Ce jeudi, à Paris, on peut voir le drapeau européen flotter à nouveau sous l’Arc de triomphe. Il a été déployé  sous le monument à l’occasion du sommet de l’Union Européenne de Versailles. Le drapeau bleu étoilé devait y rester deux jours, jusqu’à la fin du sommet vendredi après-midi, a indiqué l’Elysée.

(…) France Bleu


02/01/2022

Une polémique éclair. Installé le 31 décembre sous l’Arc de Triomphe en hommage à la présidence française de l’Union européenne le drapeau européen a été finalement été enlevé dans la nuit de samedi à dimanche. Un retrait précipité, alors que la durée initialement annoncée devait être de “plusieurs jours”.

BFMTV

 

Note: l'article ci-dessus, comme celui ci-dessous, montre clairement que Macron correspond aux prophéties de.  Marie Julie Jahenny ( -

N’attendez rien de celui qui règne comme roi et qui, aujourd’hui, est assis dans le même fauteuil que les autres (président) (..) Sa pensée est accordée à la pensée des autres, sa parole à leur parole, sa volonté à leur volonté. (..) Il n’y a pas de fermeté en lui : ils l’ont mené ; ils l’ont dirigé. Voilà le portrait de cet homme : c’est un poteau de boue. Plaignons-le, mais n’y pensons guère.

 

 

 

Le député LREM Buon Tan, agent d’influence de la Chine à l’Assemblée nationale, lié au Parti Communiste Chinois, est réinvesti par la majorité présidentielle pour les législatives (MàJ)

09/05/22

Depuis dimanche soir, Buon Tan est officiellement candidat aux législatives en Ile-de-France sous les couleurs de la majorité.

Le 20 janvier, il avait été le seul député LREM à s’opposer à la résolution, votée par l’Assemblée nationale, visant à reconnaître le génocide des Ouïgours en Chine. Président du groupe d’amitié France-Chine, il assume d’ailleurs son rôle de relais d’influence vis-à-vis de Pékin.

Ouest-France


03/03/22

Proche de l’Élysée et de Pékin, le député LREM occupe des fonctions conférées par le PCC sans les déclarer en France.

Le 29 mai 2019 à Pékin, Xi Jinping entre, suivi d’autres princes rouges, dans le grand hall nord du Grand Palais du peuple, haut lieu des cérémonies de la République populaire de Chine, sur la place Tiananmen. Au garde-à-vous sur des gradins, des représentants choisis de la diaspora, siégeant dans un organe créé par le Parti communiste chinois (PCC), lancent un tonnerre d’applaudissements, mécaniques, sur plusieurs minutes, dont seules la Chine et la Corée du Nord ont le secret.

Savourant le triomphe, le secrétaire général du Parti offre une poignée de main ferme aux heureux élus autorisés à se tenir au premier rang. L’un d’eux, dans un impeccable costume bleu de France, s’empresse de saisir le bras du président chinois des deux mains. Il s’agit de « Chen Wenxiong », nom mandarin du député LREM Buon Tan, « membre de l’Assemblée nationale française et président du Groupe d’amitié France-Chine », s’enorgueillit encore aujourd’hui un article de Sohu.com, site d’information d’un moteur de recherche chinois, listant les délégués de marque.

Jeu d’influence

En France, personne n’a connaissance du déplacement et de cette rencontre au sommet. Buon Tan n’est pas là en qualité d’élu de la République française, mais comme « membre du conseil exécutif de l’Association pour l’amitié des Chinois de l’étranger », institution créée par le PCC. Il y occupe ces fonctions, largement honorifiques, depuis 2013, et figure toujours à ce jour sur la liste des administrateurs de l’« association ». L’information n’est jamais parvenue, officiellement, jusqu’à Paris, simplement parce qu’elle se trouvait uniquement sur des sites en mandarin.

Or, une telle double casquette, député français et « en même temps » membre du conseil exécutif d’un organe de la République populaire de Chine (RPC), est-elle compatible légalement ? Consultée par Le Point, la déontologie de l’Assemblée se retranche derrière son devoir de réserve. Informée, la Haute Autorité à la transparence de la vie publique (HATVP) a quant à elle reconnu que ces fonctions n’étaient pas déclarées. (…)

www.lepoint.fr

 

13 pays de l’UE s’opposent aux projets de modification des traités et d’abandon du vote à l’unanimité dans des domaines clés : “des tentatives irréfléchies et prématurées” (MàJ)

10/05/2022

Traduction :

Document officieux de la Bulgarie, de la Croatie, de la République tchèque, du Danemark, de l’Estonie, de la Finlande, de la Lettonie, de la Lituanie, de Malte, de la Pologne, de la Roumanie, de la Slovénie et de la Suède sur les résultats et le suivi de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

  • La Conférence sur l’avenir de l’Europe a été un exercice démocratique sans précédent.
    démocratique sans précédent. Elle a facilité un dialogue stimulant avec et entre les citoyens de toute l’Europe sur la façon dont ils voient le rôle de l’UE dans les années à venir. Nous nous félicitons des idées et des propositions que les citoyens ont avancées.
    La conférence a démontré un intérêt clair et positif pour la discussion de politiques réelles et de résultats spécifiques qui affectent les citoyens dans leur vie quotidienne. Il en va de même pour les débats nationaux avec les citoyens des États membres.
  • Les idées présentées par les citoyens lors de la conférence devraient parler d’elles-mêmes et méritent un suivi sérieux. Elles ne doivent pas être instrumentalisées pour servir des intérêts institutionnels particuliers.
    Nous sommes impatients d’étudier attentivement le rapport de la conférence et les propositions spécifiques. À cet égard, nous rappelons que chaque institution assurera le suivi conformément à son propre règlement intérieur et aux règles convenues lors de la conférence. Nous rappelons également que toute décision sera prise dans le cadre de la répartition des compétences établie par le traité et dans le plein respect des principes clés tels que la subsidiarité et la proportionnalité.
    Nous rappelons que la modification du traité n’a jamais été un objectif de la conférence. Ce qui importe, c’est que nous répondions aux idées et aux préoccupations des citoyens. Si nous n’excluons aucune option à ce stade, nous ne soutenons pas les tentatives irréfléchies et prématurées de lancer un processus de modification du traité. Cela risquerait fort de détourner l’énergie politique des tâches importantes que sont la recherche de solutions aux questions auxquelles nos citoyens attendent des réponses et la gestion des défis géopolitiques urgents auxquels l’Europe est confrontée.
  • La façon dont l’UE a géré les crises de ces dernières années – y compris COVID-19 et l’agression actuelle de la Russie contre l’Ukraine – ont clairement montré tout ce que l’UE peut faire dans le cadre du traité actuel. L’UE a agi rapidement pour trouver – et mettre en œuvre – des solutions communes et efficaces. Nous avons déjà une Europe qui fonctionne. Nous n’avons pas besoin de nous précipiter dans des réformes institutionnelles pour obtenir des résultats. En ce qui concerne la conférence, nous sommes impatients de nous engager de manière constructive dans les travaux à venir, sur la base des idées et des idées des citoyens.

09/05/2022

Ursula von der Leyen soutient une modification des traités de l’UE “si nécessaire” et l’abandon du vote à l’unanimité des 27 pays membres dans des domaines clés, Macron se dit quant à lui “favorable”

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s’est prononcée lundi pour une modification des traités de l’UE “si nécessaire” et l’abandon du vote à l’unanimité des 27 pays membres dans des domaines clés, dans un discours à Strasbourg.

“J’ai toujours soutenu que le vote à l’unanimité dans certains domaines clés n’a tout simplement plus de sens”, a déclaré Mme von der Leyen au Parlement européen. Elle s’est dite prête à réformer l’UE, y compris “en changeant les traités si nécessaire”.

La présidente de l’exécutif européen s’exprimait lors de la cérémonie de clôture de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, une vaste consultation citoyenne à l’échelle de l’UE.

“L’Europe devrait jouer un rôle plus important, par exemple dans le domaine de la santé ou de la défense. Et nous devons améliorer en permanence le fonctionnement de notre démocratie”, a déclaré Ursula von der Leyen. “Je serai toujours du côté de ceux qui veulent réformer l’UE pour qu’elle fonctionne mieux”, a-t-elle ajouté.

Le Parlement européen avait appelé la semaine dernière au démarrage d’une procédure de changement des traités européens.

Une étape risquée mais nécessaire pour certaines des propositions, comme, par exemple, donner un droit d’initiative au Parlement ou élargir les compétences de Bruxelles en matière de défense ou de santé. […]

La Libre

 

 

 

 

Metz : un migrant clandestin en possession d’un couteau entre dans la cathédrale en criant “Allah est grand”

 

 

La candidature de Taha Bouhafs aux législatives à Vénissieux fait polémique (MàJ : Il annonce qu’il se retire)

10/05/2022

Cliquez pour agrandir – Twitter

 

 

Aux puces de Saint-Ouen (93), tensions entre clandestins mineurs et riverains : « Si tu ne trouves pas de travail, tu dégages. Ce n’est pas ton pays ici. » dit Kamel

Le 1er Mai, un exilé de 16 ans a été agressé sous un pont voisin des puces des Saint-Ouen. Comme une centaine d’autres mineurs isolés, il campait là depuis plus d’un mois. Une présence mal vue par les riverains et les commerçants.

Marché aux Puces de Saint-Ouen (93) – La scène, filmée trois jours plus tôt, a circulé comme une traînée de poudre. Elle est désormais dans les smartphones de tous les commerçants. Sur les images, on distingue d’abord, sous un pont, deux policiers à cheval. D’un côté, Paris et le stade Bertrand Dauvin, de l’autre, la rue Jean-Henri Fabre et ses boutiques de contrefaçons. Un jeune homme est violemment interpellé par deux agents. L’un de ses camarades intervient alors pour prendre sa défense. Repoussé par un gaz lacrymogène, il s’en prend à son tour à la policière. Quelques secondes et une échappée à travers les étals plus tard, il ne reste que le crottin au sol et les téléphones pour témoigner de la scène.

La vidéo, postée sur Twitter par un syndicaliste policier a depuis été vue près de 600.000 fois. Selon le Figaro, « trois personnes en situation irrégulière ont été placés en garde à vue ». Kamel a tout vu depuis sa boutique. C’est même lui qui a filmé, assure-t-il. « Franchement, ces jeunes, ils sont normaux, tranquilles. On n’a jamais eu de problèmes avec eux. », dit-il :

« Mais bon, il n’y a pas de la place pour tout le monde… D’ailleurs, ils sont partis ? »

Ces jeunes, dont parle Kamel, sont une centaine, venus pour la plupart d’Afrique de l’Ouest. En attendant d’être officiellement reconnus mineurs par l’État et pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance, ils ont durant plus d’un mois élu domicile dans la rue du Lieutenant-Colonel Dax, sous le périphérique, à la frontière de la Seine-Saint-Denis (93).

[…]

 

Street Press

 

 

Marseille : opération en cours au parc Kalliste (15e), les CRS évacuent une quarantaine d’appartements squattés par des migrants clandestins

Deux bus de la RTM ont été mobilisés pour l’évacuation des squatteurs, par les CRS, au parc Kalliste (15e) à Marseille. Les réfugiés vont être transportés dans le gymnase Rose-Fuveau (13e). L’opération se déroule dans le calme et les forces de l’ordre se concentrent sur le bâtiment G, immeuble appelé à terme à être démoli dans le cadre de l’opération “Anru”.

Le préfet de région, Christophe Mirmand, est en route vers le lieu de l’intervention. Il est accompagné par Laurent Carrié, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La Provence

Peu avant 8 heures, une vingtaine de fourgons de CRS sont arrivés dans la cité Kalliste (15e) à Marseille. Une opération est en cours, visant à évacuer une quarantaine d’appartements squattés par des réfugiés. Les forces de l’ordre commencent à investir les logements.

La Provence

 

 

Présentation du programme européen Erasmus à l’Université des Comores : les représentants de l’UE, “naturellement ravis par cette forte affluence”, “saluent l’engouement des étudiants”

Destiné à l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport pour la période 2021-2027, le programme Erasmus+ a été présenté aux étudiants de la Faculté des sciences et techniques(Fst). Le chef du bureau de l’Union européenne en Union des Comores, Pierre Beziz, est revenu en long et en large sur “les opportunités offertes aux étudiants comoriens”, saluant, au passage, “l’engouement” dont ils ont fait preuve.

Le coup d’envoi de la semaine de l’Europe a été lancé hier à la faculté des sciences et techniques. Conformément à la thématique de cette année qui est la jeunesse, le programme Erasmus+ a été présenté aux étudiants de la Fst, dans une salle noire de monde. Cette forte affluence qu’ont manifesté les étudiants a naturellement ravi les membres du Bureau de l’Union européenne en Union des Comores, dont le chef, Pierre Beziz, n’a pas manqué de saluer “l’engouement et l’engagement des étudiants et de la Fst en général”. Dédié à l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport pour la période 2021-2027, le programme de l’Ue Erasmus+ offre “des opportunités” à des étudiants européens et non européens de poursuivre leurs études sur le Vieux continent via des bourses.

Pour les pays hors de l’Ue

Dans le cadre de l’enseignement supérieur, Erasmus+ propose “des bourses pour la mobilité internationale de crédit”. Ces dernières se caractérisent par des “études à court terme en Europe qui seront reconnues pour le diplôme dans les pays d’origine, possibilités de mobilité du personnel”. S’agissant du programme Erasmus Mundus, il ne concerne que les candidats en master, lesquels peuvent bénéficier “d’une période de mobilité dans deux universités ou plus, et d’une bourse complète (frais d’inscription, voyage, séjour) pour les étudiants les mieux classés à travers le monde”. Quels sont donc les avantages ? Le programme Erasmus propose “une expérience d’apprentissage unique en Europe, une connaissance approfondie de l’Europe et de son enseignement supérieur mais surtout, une meilleure employabilité”. Pour optimiser les chances des étudiants comoriens, Pierre Beziz exhorte l’Université des Comores à “développer davantage de partenariat avec les universités européennes”. Pour l’heure, la Fst n’a signé des accords de partenariat qu’avec des universités françaises telles que celle de “Toulon ou Perpignan”, à en croire le doyen de la Fst, Dr Soulé Hamidou Hamada. […]

Durant cette période, le programme aura été doté d’un budget de “63,2 millions d’euros”, provenant du Fonds européen de développement régional(Feder). S’agissant des Comores, le pays aurait participé à “98 projets de coopération avec les pays de la zone Océan indien”, pour une somme de “plus de 38 millions d’euros”. Plusieurs secteurs auraient bénéficié de cette subvention, tantôt de la santé (Inrape, Croissant rouge), tantôt du tourisme(le Cndrs et le Parc national de Mwali). Mais sur le plan éducatif, l’antenne de la Réunion aux Comores dirigée par Nadège Lagardere, a profité de la journée du 9 mai pour présenter les projets allant dans le sens de “la mobilité des étudiants et des enseignants de l’Université des Comores”. […]

Alwatan.net

Liste des pays pouvant participer à certaines actions du programme Erasmus (“Pays tiers non associés”)

Commenter cet article