Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 25 avril

 

Sans surprise, la majorité de Français ont voté pour Macron, et donc pour la guerre

 

Guerre en Ukraine : les forces spéciales britanniques auraient été déployées près de Lviv selon une agence de presse russe

 

Publié le , mis à jour

La Russie a ouvert une enquête pour savoir si des experts en sabotage des forces spéciales du Royaume-Uni (SAS) ont été déployés dans l'ouest de l'Ukraine️.

Vers une guerre de religion, infos du 25 avril 2022

La commission d'enquête nationale de la Fédération de Russie, principale autorité  judiciaire de Moscou, a déclaré qu'elle engagerait des investigations suite à une information rapportée par l'agence de presse russe RIA Novosti.

Dans une dépêche publiée samedi, l'agence de presse russe, citant une source des services de sécurité russe, affirme qu'une vingtaine de membres du SAS avait été envoyée dans la région de Lviv, une ville de l'ouest de l'Ukraine, située à environ 70 km de la frontière polonaise. D'autres informations venant des autorités russes déclarent aussi que le Service de sécurité ukrainien (SBU) et les services spéciaux du Royaume-Uni "complotent une provocation à Lisichansk similaire à celle de Bucha", a déclaré samedi Mikhail Mizintsev, chef du Centre de gestion de la défense nationale russe.

Le Special Air Service (SAS) britannique est une force militaire d'élite formée pour mener des opérations spéciales, de surveillance et de lutte contre le terrorisme. 

Or, la présence éventuelle de forces spéciales militaires britanniques, pays membre de l'OTAN, n'est pas neutre. Moscou a averti l'Occident de ne pas entraver ce que son président Vladimir Poutine appelle son "opération militaire spéciale" en Ukraine.

Interrogée sur le sujet par les médias anglais, une source proche du ministre de la défense britannique a répondu : "Nous ne commentons pas les histoires concernant les forces spéciales, en particulier celles qui sont diffusées par les agences de presse russes, car des spéculations inexactes peuvent mettre la vie des gens en danger, c'est pourquoi nous ne confirmons ni n'infirmons les informations."

A lire aussi : Guerre en Ukraine : deux mois de conflit, les Américains à Kyiv, la situation en direct

Reste à savoir quelle suite donnera la Russie à cette information et si des représailles sont à redouter. 

Source

 

Note : si cette info est vrai, c'est grave

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : La Russie expulse 40 diplomates allemands par mesure de représailles...

 

L’ESSENTIEL

  • Anthony Bliken s’est rendu à Kiev dimanche, deux mois jour pour jour après le début de l’invasion. Le secrétaire d’Etat était accompagné du ministre américain de la Défense Lloyd Austin. Les Etats-Unis ont annoncé le retour progressif d’une présence diplomatique américaine en Ukraine et une aide militaire supplémentaire, directe et indirecte de 713 millions de dollars.
  • Dans le Donbass, les troupes russes ont « intensifié leurs offensives » dans trois directions, selon l’état-major ukrainien : Severodonetsk, capitale de facto de la région de Lougansk sous contrôle ukrainien, Popasna, une cinquantaine de kilomètres plus au sud, et Kourakhikva, proche de Donetsk.
  • Le nombre de réfugiés ayant fui l’Ukraine depuis l’invasion russe approche des 5,2 millions, selon l’ONU. Plus de 7,7 millions de personnes ont aussi quitté leur foyer mais se trouvent toujours en Ukraine.

 

DIRECT

 

 Du coté Russe spoutnik annonce

La Russie a lancé une opération militaire le 24 février, visant à mettre un terme au conflit de huit ans dans le Donbass, qui a fait au moins 13 000 morts. Le président Vladimir Poutine a qualifié la campagne de Kiev dans la région de génocide et a souligné que les objectifs de Moscou étaient la "dénazification" complète et la démilitarisation de l'Ukraine.

MISES À JOUR EN DIRECT : La Russie cesse ses activités militaires près d'Azovstal et ouvre un couloir humanitaire

 

Les actions hostiles contre les Russes ne resteront pas sans réponse, la saisie d'actifs en Russie pourrait être en jeu, a déclaré lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Evgueni Ivanov.

"Nous nous opposons [aux actions hostiles], là où nous le pouvons, jusqu'au recours devant les tribunaux. Les actions hostiles ne restent pas sans réponse dans le domaine législatif", a déclaré Ivanov aux législateurs, ajoutant qu'un certain nombre de mesures législatives avaient été prises pour protéger les droits. des citoyens russes, y compris des restrictions économiques, à savoir la saisie d'avoirs sur le territoire russe.

Le responsable a déclaré que les sanctions pour violation des droits des citoyens russes s'appliquent désormais à tous les étrangers, pas seulement aux citoyens américains, et qu'il sera long et difficile de rétablir les relations diplomatiques avec l'Occident au niveau précédent.

 

 

 

Source

 

 

 

 

 

 

Volodymyr Zelensky veut rencontrer Vladimir Poutine pour «mettre fin à la guerre»

Volodymyr Zelensky a appelé à rencontrer Vladimir Poutine pour «mettre fin à la guerre». Le président ukrainien a réitéré sa position selon laquelle toute discussion deviendra impossible si ses militaires retranchés à Marioupol étaient tués.

«Je pense que celui qui a commencé cette guerre pourra y mettre fin», a lancé le 23 avril le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d’une conférence de presse à l’intérieur d’une station de métro du centre-ville de Kiev, soutenant qu’«il n’avait pas peur de rencontrer» Vladimir Poutine si cela permettait de parvenir à un accord de paix entre la Russie et l’Ukraine.

 

«J’ai insisté dès le début sur les négociations avec le président russe», a-t-il assuré. Et d’ajouter : «Ce n’est pas que je veux [le rencontrer], c’est que je dois le rencontrer de façon à régler ce conflit par la voie diplomatique.» «Nous avons confiance en nos partenaires, mais il n’y a aucune confiance avec la Russie», a-t-il déclaré.

Le président ukrainien a par ailleurs déclaré, comme il l’avait déjà fait par le passé, que Kiev abandonnerait les négociations avec Moscou si les militaires ukrainiens retranchés dans le vaste complexe métallurgique d’Azovstal à Marioupol dans le sud-est de l’Ukraine étaient tués par l’armée russe. «Si nos hommes sont tués à Marioupol et si des pseudo-referendums sont organisés dans la région de Kherson [sud, du pays], alors l’Ukraine se retirera de tout processus de négociation», a-t-il affirmé. Il s’est aussi dit prêt à un échange de militaires ukrainiens qui sont retranchés à Marioupol.

Vladimir Poutine a pour sa part présenté le 22 avril les objectifs réévalués de l’offensive russe en Ukraine alors que les forces armées de son pays encerclent l’usine de Marioupol. Le chef d’Etat russe a ainsi évoqué auprès du président du Conseil européen, Charles Michel, les mesures que les forces russes prendraient afin de protéger la population civile : l’ouverture de couloirs humanitaires et «l’annonce de cessez-le-feu pour évacuer en toute sécurité les civils de la zone de guerre», selon le communiqué du Kremlin.

Source

 

Note ; je n'ai pas trop eu le temps de me renseigner  sur le pantin des USA , Volodymyr Zelensky, mais je profite de cet article qui le nome, pour mettre quelque infos que j'ai sur lui et  ces "divertissements" 

 

Ça c'est le 19 avril dernier

 

L'Australie appelle à la préparation à la guerre alors que le pacte Salomon-Chine déclenche des tensions dans le Pacifique

 

Le 25 avril 2022

Le pacte de sécurité Chine-Îles Salomon a suscité un malaise important parmi les États-Unis et leurs alliés du Pacifique. Une délégation américaine a ouvertement averti le gouvernement des îles Salomon, affirmant que toute mesure visant à établir une présence militaire permanente de Pékin dans la nation du sud du Pacifique recevrait une réponse ferme.

L'Australie a émis un avertissement concernant le pacte de sécurité entre les Îles Salomon et la Chine à la suite d'efforts importants des États-Unis et de leurs alliés pour contrecarrer l'accord. Lundi, le ministre de la Défense Peter Dutton a déclaré que l'Australie ne pouvait préserver la paix qu'en se préparant à la guerre.

"La seule façon de préserver la paix est de se préparer à la guerre et d'être fort en tant que pays. Ne pas se recroqueviller, ne pas être à genoux et être faible. C'est la réalité", a déclaré Dutton à Channel 9 à propos du Premier ministre Scott Morrison. des remarques disant que l'Australie établissait une ligne rouge dans le Pacifique au-dessus du pacte de sécurité entre les Îles Salomon et la Chine.

Le ministre a déclaré qu'il n'est pas dans l'intérêt à long terme de l'Australie de rester dans l'ignorance des incidents qui se produisent dans la région.

 

"L'arrangement que nous avons conclu avec AUKUS et en particulier avec les États-Unis et le Royaume-Uni et maintenant avec le Japon et l'Inde, ce sont tous des pays qui veulent la paix et la préservation de cette paix dans notre région", a ajouté Dutton.

Dutton a comparé la situation géopolitique actuelle à celle des années 1930 et a exhorté les pays à dénoncer les agressions dans le monde.

"Nous sommes maintenant dans une période très similaire aux années 1930, et je pense qu'il y avait beaucoup de gens dans les années 1930 qui auraient souhaité avoir parlé beaucoup plus tôt dans la décennie. Je pense que c'est la triste réalité de l'endroit où nous nous trouvons, c'est est la triste réalité des renseignements que nous recevons », a-t-il estimé.

Le gouvernement de Scott Morrison a été confronté à une intense réaction de la part de l'opposition, les travaillistes qualifiant le pacte Îles Salomon-Chine d'échec de politique étrangère australien le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale. Plus de 17 millions d'Australiens voteront pour élire le prochain gouvernement du pays le 21 mai.

Pékin a annoncé le pacte la semaine dernière, quelques jours avant l'arrivée d'une puissante délégation de la Maison Blanche à Honiara.

Les États-Unis ont déclaré qu'ils prendraient des mesures non spécifiées contre la nation du Pacifique Sud si Pékin y maintenait une présence militaire. Le Premier ministre australien Morrison a déclaré dimanche qu'il partageait la même ligne rouge que les États-Unis sur le pacte de sécurité.

"Nous n'aurons pas de bases navales militaires chinoises dans notre région à notre porte", a déclaré Morrison.

L'ambassade de Chine à Honiara a réagi aux avertissements, affirmant que Pékin s'oppose à l'intention de toute tierce partie d'interférer avec la coopération entre la Chine et les Îles Salomon en tant qu'États souverains. L'ambassade a déclaré que l'avertissement avait révélé les actes condescendants de manque de respect des États-Unis envers les autres nations.

Source Spoutnik international (traduction)

 

Deux hommes abattus par la police sur le Pont-Neuf, à Paris, après avoir refusé d’obtempérer lors d’un contrôle. Ils étaient défavorablement connus pour des affaires liés aux stupéfiants (MàJ)

 

Les deux personnes décédées sont deux hommes, le conducteur et le passager avant du véhicule, âgés de 25 et 31 ans, précise le parquet de Paris. Ils étaient “défavorablement” connus des services de police, a appris France Télévisions auprès d’une source proche de l’enquête. La personne blessée est un homme de 42 ans, passager arrière du véhicule, ajoute le parquet. 

“Une dizaine de cartouches”

Vers 23h45, un équipage de cinq policiers a voulu contrôler un véhicule qu’il estimait “suspect”, a expliqué une source policière à franceinfo. Celui-ci était garé à contresens sur le quai des Orfèvres, sur l’île de la Cité, dans le 1er arrondissement parisien. Les fonctionnaires se sont placés de part et d’autre de la Volkswagen Polo gris foncé, mais “le véhicule a démarré puis a foncé vers un des fonctionnaires, qui s’est écarté pour l’éviter”, assure cette source.

L’un des policiers a alors ouvert le feu sur le véhicule, qui se dirigeait en direction du Pont-Neuf et sur le quai du Louvre, autre rive de la Seine. Selon les premiers éléments de l’enquête, il a utilisé “une dizaine de cartouches”. Ces tirs ont stoppé la voiture.

(..) France TV


24/04/22

 

 

Moins de 24h après la réélection de Macron, Bruno Le Maire affirme que la réforme des retraites pourrait éventuellement passer en force grâce à l’article 49-3.

 

Au lendemain du second tour de la présidentielle, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire n’a pas exclut que la réforme des retraites, passe en force grâce à l’article 49-3.

 

Présidentielle à Paris : Marine Le Pen battue, “un grand soulagement” pour le quartier de Barbès. “Elle oublie que beaucoup d’immigrés ont le droit de vote !

Selon les premières estimations, le président sortant (LREM) est réélu avec 58,55 % des suffrages, contre 41,45 % pour la candidate du Rassemblement national (RN). « Je suis soulagé, souffle le quadragénaire. Marine Le Pen est raciste. Elle nous fait peur. Il faut faire barrage à cette femme. »

Autour de lui, dans ces artères passantes, ni klaxon, ni effusion de joie. La vie semble suivre son cours, comme n’importe quel dimanche soir. Maud et Anna descendent le boulevard Barbès en direction de République. « On va voir s’il y a un rassemblement là-bas », glissent ces deux intermittentes du spectacle de 27 et 29 ans.

Dans leurs mains, des pancartes annoncent la couleur : « Et maintenant la riposte », « Si le FN brandit sa flamme, je suis là pour l’éteindre ». Au premier tour, ces habitantes de Barbès avaient aussi donné leur voix à Jean-Luc Mélenchon. Puis elles ont longuement hésité, avant d’aller glisser, « la mort dans l’âme », un bulletin Macron ce dimanche. « Mais j’ai eu la peur de ma vie que Le Pen passe, souffle Anna. Surtout quand on a vu ses scores en Outre-Mer dans l’après-midi, ça craint de plus en plus ! »

« Marine Le Pen ne parle que d’immigration ! »

Fatima-Camara était, elle, « confiante ». « Marine Le Pen ne parle que d’immigration, prévient cette quinquagénaire, commerçante à la Goutte-d’Or. Mais elle oublie que beaucoup d’immigrés ont le droit de vote ! » Elle aussi a voté pour le président sortant : « Pas le choix ! »

Le Parisien

 

 

Pourquoi les Antilles ont-elles largement voté pour Marine Le Pen ?

 

 

Présidentielle : Zemmour accable Le Pen et réclame à nouveau une union des droites, le RN refuse (MàJ)

24/04/22

 

Affrontements entre des antifas et la police après l’annonce des résultats de la présidentielle, des débordements à Lyon, Toulouse, Rennes et Paris (MàJ)

Paris

Toulouse

Rennes

Lyon

De premiers affrontements éclatent à Lyon (Rhône), moins de deux heures après le résultat du second tour de l’élection présidentielle. Emmanuel Macron est arrivé en tête devant Marine Le Pen.

A l’appel de l’ultra-gauche, une manifestation comme au 1er tour il y a quinze jours, est organisée dans les rues de Lyon depuis le 4e arrondissement à Croix-Rousse. Selon notre journaliste sur place, des feux d’artifice ont été tirés contre la mairie d’arrondissement et le bâtiment de la police municipale.

Una banque Caisse d’Epargne a également été dégradée et les policiers sont pris pour cible. Sur une banderole en tête de cortège, on peut lire « A bas Macron, le Robin des bourges ».

(…) Actu.Fr

 

Clermont-Ferrand : un jeune homme de 21 ans menace, “au nom d’Allah”, de s’en prendre “aux Français et aux flics”, après avoir fait mine de mettre en joue des policiers dans la rue

Un homme de 21 ans a menacé dans la rue de s’en prendre “aux Français et aux flics” mercredi 20 avril à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).Clermont-Ferrand. Il menace “de tuer des Français et des flics” en pleine rue

Une patrouille de police a été prise à partie par un piéton faisant mine de les mettre en joue avec ses mains boulevard Gustave-Flaubert, à Clermont-Ferrand, mercredi 20 avril.

Selon La Montagne, interpellé, le jeune homme âgé de 21 ans a été placé en garde à vue. Il a été laissé libre jeudi et fera l’objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, en octobre prochain.

Actu.fr

 

Québec/wokisme: les femmes blanches désormais exclues du programme d’études pour devenir policière, les autorités veulent plus de diversité

Des femmes blanches rêvant de devenir policières ont été exclues d’un programme d’études chapeauté par le ministère de la Sécurité publique du Québec, désormais réservé aux Autochtones et aux groupes racisés.

« C’est l’énergie et l’espoir que tu mets là-dedans, pour finalement te faire couper l’herbe sous le pied », lance Annie*, aspirante au programme AEC Diversité du ministère de la Sécurité publique (MSP). Occupant un emploi civil dans le milieu policier, sans être policière, cette femme a demandé l’anonymat par peur des répercussions sur sa carrière.

En 2021, elle a cru pouvoir atteindre son rêve de devenir policière grâce à un programme visant à accroître la diversité dans les corps de police. Mais les critères d’admission ont changé… quelques mois après le dépôt de sa candidature. […]

En résumé, les femmes blanches des principales villes du Québec ont été exclues du processus. Et pour certaines, la pilule a été dure à avaler.

Déception

« Je ne peux même pas vous exprimer à quel point ma déception était immense, parce que le processus allait bien, des deux côtés », confie Annie. Elle avait validé plusieurs fois son admissibilité au programme avant de déposer sa candidature auprès de deux corps policiers, dès septembre 2021.

« J’avais passé mes premiers tests, j’étais allée chercher mes rapports de chirurgie oculaire, j’avais subi des tests de sécurité très intrusifs, où une personne des Crimes majeurs avait passé en entrevue mon entourage, mes anciens employeurs, etc. », poursuit l’aspirante policière. Sans compter l’entraînement intensif pour se préparer aux tests physiques.

Le couperet est tombé sous forme de courriels, début 2022. « Dans le cadre du programme AEC Diversité, sachez que le ministère a revu certains des critères d’admission, indiquait l’un d’eux, que La Presse a consulté. Il a été déterminé que cette année, le programme s’adresserait uniquement aux membres issus de groupes minoritaires, c’est-à-dire aux personnes d’origine autochtone et aux membres des minorités visibles ou ethniques. » […]

La Presse

Commenter cet article