Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 24 mars 2022

 

 

 

 

 

 

 

La Corée du Nord a tiré un missile balistique tombé dans la zone économique exclusive du Japon

 

 
Des personnes sont assises près d'une télévision diffusant un journal télévisé avec des images d'archives d'un test de missile nord-coréen, dans une gare de Séoul, le 24 mars 2022. La Corée du Nord a tiré un missile balistique intercontinental (ICBM) le 24 mars, a déclaré le président sud-coréen Moon Jae-in, la première fois que Pyongyang lance une arme aussi puissante depuis 2017.

Des personnes sont assises près d'une télévision diffusant un journal télévisé avec des images d'archives d'un test de missile nord-coréen, dans une gare de Séoul, le 24 mars 2022. La Corée du Nord a tiré un missile balistique intercontinental (ICBM) le 24 mars, a déclaré le président sud-coréen Moon Jae-in, la première fois que Pyongyang lance une arme aussi puissante depuis 2017. - Anthony WALLACE / AFP

Les autorités nippones et sud-coréennes dénoncent le lancement d'un missile balistique intercontinental.
 

Un projectile tiré ce jeudi par la Corée du Nord, est tombé dans la zone économique exclusive maritime du Japon, a annoncé le ministère de la Défense nippon. Les autorités japonaises et la Corée du Sud suspectent le tir d'être un missile balistique intercontinental (ICBM), soit un missile d'une portée supérieure à 5500 km.

"Nos analyses indiquent que le missile balistique a volé pendant 71 minutes et est tombé vers 15h44 (heure locale) dans la zone économique exclusive, dans la mer du Japon, à environ 150 km à l'ouest de la péninsule d'Oshima", a déclaré le numéro deux du ministère de la Défense Makoto Oniki.

 

Pas de dégâts déclarés

Il a précisé que le ministère de la Défense japonais n'avait reçu aucune information faisant état de dégâts causés à des navires ou des avions, qualifiant cependant ce tir de "menace sérieuse" pour la sécurité du Japon.

 

 

"Etant donné que le missile balistique a cette fois-ci volé à une altitude de plus de 6000 km, ce qui était beaucoup plus élevé que le (missile) ICBM Hwasong-15 qui a été lancé en novembre 2017, on pense que celui d'aujourd'hui est un nouveal ICBM", a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a tiré ce jeudi un missile balistique intercontinental (ICBM), a également déclaré le président sud-coréen Moon Jae-in, constituant le premier lancement d'une arme aussi puissante depuis 2017.

Il s'agit d'une "violation de la suspension des tirs de missiles balistiques intercontinentaux promise par le président Kim Jong Un à la communauté internationale", a déclaré Moon Jae-in dans un communiqué, ajoutant que cela constituait également une violation du régime de sanctions de l'ONU.

Source

 

 

 

 

Guerre en Ukraine : "Poutine a commis une grave erreur", selon l'OTAN

 

 

 

EN DIRECT - Guerre en Ukraine: Zelensky accuse la Russie d'utiliser des "bombes au phosphore"

 

 

 

Le point sur la situation à 13h

· Zelensky accuse Moscou d'utiliser des bombes au phosphore et demande à l'Otan une "aide militaire sans restriction". Ces déclarations interviennent après que le maire d'Irpin, une ville de la banlieue de Kiev, a fourni mercredi des photos de ce qu'il a présenté être comme un bombardement au phosphore sur sa ville.

· Un navire de transport de troupes russes détruit en mer d'Azov. Les forces navales ukrainiennes ont indiqué sur Facebook avoir détruit un navire russe qui ancrait à Berdiansk, au bord de la mer d'Azov.

· Les Occidentaux envisagent de livrer à l'Ukraine des missiles anti-navire. Réunis pour un ballet diplomatique à Bruxelles ce jeudi, les leaders occidentaux doivent annoncer une nouvelle salve de sanctions à l'encontre de la Russie.

Plus de la moitié des enfants ukrainiens sont déplacés depuis le début de la guerre. "Un mois de guerre en Ukraine a entraîné le déplacement de 4,3 millions d'enfants - plus de la moitié de la population enfantine du pays", a indiqué l'organisation onusienne.

 

 

 

Les Occidentaux envisagent de livrer à l'Ukraine des missiles anti-navire

Les Etats-Unis "ont entamé des consultations (avec leurs alliés) pour fournir des missiles anti-navire à l'Ukraine", a indiqué jeudi une haute responsable américaine à l'AFP, soulignant toutefois que ce scénario présentait des "défis techniques".

Elle a par ailleurs affirmé que lors du sommet de l'Otan à Bruxelles, "beaucoup" de dirigeants avaient estimé que "la Chine (devait) prendre ses responsabilités dans la communauté internationale" et qu'il fallait "continuer à demander à la Chine de ne pas soutenir la Russie dans son agression."

 

Note: On est gouverné par des ânes qui nous conduisent droit vers un conflit généralisé !

Ils veulent tuer la Russie économiquement, et lui faire la guerre par procuration, tous en croyant nativement qu'elle ne ripostera pas, et se laisseras mourir sans rien faire ! 

 

 

Face au Parlement suédois, Zelensky déclare que l'Ukraine "mérite d'être pleinement membre de l'UE"

Ce matin, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est exprimé face au Parlement suédois. Lors de son intervention vidéo, il a réitéré sa volonté que l'Ukraine intègre l'Union européenne, lui qui a officiellement déposé la candidature d'adhésion de son pays quelques jours après le début de l'invasion russe.

"Nous ne nous battons pas seulement pour le peuple ukrainien, mais pour la sécurité de l'Europe. Nous avons montré que nous méritons d'être pleinement membre de l'Union européenne", a-t-il indiqué.

Le compte twitter de la Première ministre suédoise Magdalena Andersson a indiqué qu'elle était "honorée" de l'intervention de Zelensky devant le Parlement suédois.

 

 

Zelensky accuse la Russie d'utiliser des "bombes au phosphore" et demande à l'Otan une "aide militaire sans restriction"

Dans un message vidéo publié sur son compte Telegram, à l'attention des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Otan réunis pour un sommet exceptionnel à Bruxelles, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé Moscou d'avoir recours à des "bombes au phosphore" en Ukraine.

Mercredi, le maire d'Irpin, une commune de la banlieue de Kiev, a transmis des images montrant ce qu'il a présenté être comme un bombardement au phosphore dans sa ville.

Volodymyr Zelensky a également demandé une "aide militaire sans restriction" aux dirigeants de l'Otan, afin de "sauver les gens et nos villes".

 

 

La bourse de Moscou rouvre partiellement, Washington évoque une "mascarade"

La Banque centrale russe a annoncé ce jeudi la réouverture partielle de la bourse de Moscou, qui concerne le marché des actions. Cette mesure intervient après un mois d'interruption.

Le 24 février, jour du début de l'invasion russe de l'Ukraine, la bourse de Moscou avait dévissé de plus de 30% et près de 190 milliards de dollars s'étaient évaporés.

Ce jeudi, une trentaine d'actions seulement étaient disponibles. Washington a qualifié cette réouverture de "mascarade".

"Après avoir maintenu ses marchés fermés pendant près d'un mois, la Russie a annoncé qu'elle n'autoriserait que 15 % des actions cotées à négocier, et les étrangers n'ont pas le droit de vendre leurs actions", a raillé Daleep Singh, conseiller à la sécurité nationale américaine, en charge de l'économie internationale.

>> Pour plus d'informations, retrouvez notre article ici

 

Le Royaume-Uni sanctionne 59 nouvelles entités russes, dont le groupe Wagner

Dans un communiqué, le gouvernement britannique a indiqué que 59 nouvelles entités russes allaient être sanctionnées. Ce sont les "industries stratégiques, les banques et les commerces d'élites" qui sont visés.

Le groupe Wagner, une société paramilitaire russe privée, accusée de nombreuses exactions en Afrique et qui aurait été missionnée pour tuer le président Zelensky, est notamment visée.

"Les sanctions d'aujourd'hui ciblent les industries clés soutenant l'invasion illégale de la Russie, y compris les chemins de fer russes et la société de défense Kronshtadt, le principal producteur de drones russes. Le groupe Wagner – l'organisation de mercenaires russes qui aurait été chargée d'assassiner le président Zelenskiy – a également été sanctionné", indique le communiqué.

 


Moscou dément avoir eu recours à des bombes au phosphore

Mercredi, le maire d'Irpin a indiqué que l'armée russe avait largué sur sa commune des bombes au phosphore, une arme incendiaire dont les retombées peuvent atteindre 1300 degrés

Des allégations démenties ce jeudi sur BFMTV par le porte-parole de l'ambassade de Russie en France, Alexander Makogonov.

"C'est complètement faux, l'armée russe ne peut pas utiliser ce genre d'arme interdit par l'ONU. Ce n'est pas notre méthode de faire", a-t-il déclaré.

Dans le passé, la Russie a déjà eu recours à ce genre d'armes incendiaires, notamment durant les deux guerres de Tchétchénie. Quant au droit international, il n'interdit pas totalement l'usage des bombes au phosphore.

>> Pour plus d'informations sur ces armes destructrices ainsi que leur possible utilisation par les Russes sur Irpin, notre article complet ici.

 

 
 

La Russie a "très certainement subi des milliers de pertes humaines", indiquent les services de renseignement britanniques

Dans leur dernière mise au point concernant l'invasion russe de l'Ukraine, les services de renseignement du ministère de la Défense britannique ont indiqué que les forces russes avaient "très certainement" subi d'importantes pertes humaines, et chercheraient maintenant à mobiliser les réservistes.

"Les forces russes ont très certainement subi des milliers de pertes humaines durant leur invasion de l'Ukraine. La Russie cherche certainement maintenant à mobiliser ses réservistes et ses conscrits, mais aussi ses compagnies militaires privées et des mercenaires étrangers, pour remplacer ces pertes considérables", indiquent les services de renseignement.

Il est néanmoins impossible de dire comment l'intégration de ses troupes va affecter la réalité sur le terrain, indique le communiqué.

 

Note : parce que les anglais connaissent la réalité du terrain ! !

 

 

 

Biden a constitué une équipe qui réfléchit à la réponse américaine en cas de frappe nucléaire russe

Selon le New York Times, le président Joe Biden aurait "discrètement" constitué une équipe de responsables de la sécurité nationale pour esquisser des scénarios sur la façon dont les États-Unis et leurs alliés devraient réagir si le président russe Vladimir Poutine devait avoir recours aux armes chimiques, biologiques ou nucléaires sur le sol ukrainien. Son nom? La "Tiger Team."

Cette équipe, selon le célèbre quotidien, examine également les réponses à apporter dans le cas où Moscou déciderait d'attaquer un territoire de l'OTAN.

>> Les détails dans notre article

 

 

Pourquoi la France a-t-elle fait appareiller trois sous-marins nucléaires au départ de l’Ile-Longue ?

 

Le 24 mars 2022

Le Téméraire, basé à l’ïle-Longue, est l’un des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la Marine nationale française .
Le Téméraire, basé à l’ïle-Longue, est l’un des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la Marine nationale française . (Photo archives Claude Prigent)

Trois sous-marins nucléaires lanceurs d’engins en mer pendant un laps de temps. Cela ne s’était pas produit en France depuis la fin des années 80. Retour sur cette discrète mais spectaculaire remontée du niveau d’alerte nucléaire au départ de l’Ile-Longue (29).

Lire l’article

 

Note :  je poste cette article avec quelque jours de retard (je l'avais "égarer" dans tout mes autres infos)

 

 

 

Un islamiste armé d’un couteau tue 4 Israéliens  : Polémique après que Libé ait mis des guillemets à “terroriste”

 

 

 

“C’est pas vous avec l’islamiste Mohammed Henniche ? C’est pas vous avec les fillettes voilées ?” : Marion Maréchal coince Valérie Pécresse sur ses accointances avec l’islamisme (MàJ)

 

 

 

Marine Le Pen : Le concept de “remigration” est “totalement antirépublicain”

 

 

 

 

Valenton (94) : des policiers encerclés par une dizaine d’individus alors qu’ils tentaient d’interpeller un suspect, une policière a été tabassée au sol à coups de pieds

Au moins 3 personnes ont été interpellées mercredi à Valenton (Val-de-Marne) lors d’un contrôle d’identité qui a dégénéré, a appris CNEWS ce jeudi 24 mars. Elles sont notamment accusées d’avoir blessé deux policiers.

Selon nos informations, tout a commencé lorsque des policiers procédaient à un contrôle d’identité ce mercredi à Valenton (94) sur une dizaine de personnes et que l’une d’entre elles a dû être conduite au poste pour y réaliser une vérification d’identité.

Rassemblées en nombre autour des policiers, les autres s’y sont opposées et l’un d’entre elles a fait chuter au sol une policière, avant de lui mettre des coups de pieds à la tête, aidé de deux autres individus. Ces 3 personnes ont été immédiatement interpellées.

Les fonctionnaires de police ont alors été la cible de jets de pierres. Deux d’entre eux, dont la policière mise à terre, ont été blessés, conduisant à dix jours d’ITT.

CNews

 

 

 

 

Jean-Luc Mélenchon est (très largement) perçu comme le candidat le plus complaisant avec l’islamisme, selon un sondage

Selon un sondage Ifop publié ce mercredi 23 mars, Jean-Luc Mélenchon apparaît comme le candidat à l’élection présidentielle le plus complaisant avec l’islamisme. Le chef de file de la France Insoumise est régulièrement accusé par ses détracteurs d’avoir renoncé au principe de laïcité et d’être complice de l’islam radical.

Les résultats indiquent que le député et candidat insoumis à l’élection présidentielle arrive (largement) en tête des candidats perçus comme étant les plus arrangeants avec l’islamisme : 25 % des sondés l’ont placé en tête loin devant Christiane Taubira (9 %), contrainte de jeter l’éponge dans la course à l’Élysée faute de parrainages. Emmanuel Macron, avec 8 %, vient compléter le trio de tête. 

(…) Marianne

 

 

Sondage : plus de 6 Français sur 10 favorables à une loi interdisant le port du voile islamique dans la rue

Selon un sondage CSA pour CNEWS, révélé ce jeudi 24 mars, 61% des Français sont pour l’interdiction du port du voile dans la rue

Dans le détail, 37% des interrogés se disent «totalement pour» l’interdiction du voile dans la rue, tandis que 24% sont «plutôt pour». A l’inverse, 39% des Français s’opposent à cette proposition, dont 16% «totalement contre» et 23% «plutôt contre».

(…) CNews

 

 

Pour la Commission, la participation de la Turquie à de nombreux programmes de l’UE jusqu’en 2027 présente l’avantage d’encourager l’implication des institutions turques au processus d’intégration à l’UE (MàJ)

23/03/2021

Réponse donnée par M. Várhelyi, Commissaire européen au voisinage et à l’élargissement, au nom de la Commission européenne

En juin 2018, le Conseil a déclaré que la Turquie s’éloignait de l’Union européenne et a fait remarquer que les négociations d’adhésion de la Turquie étaient au point mort. Cette évaluation a été répétée depuis lors et, dans son rapport d’octobre 2021 sur la Turquie, la Commission a conclu que les faits sous-jacents ayant conduit à cette évaluation sont toujours valables. Néanmoins, lors des réunions du Conseil européen de décembre 2020, de mars 2021 et de juin 2021, les dirigeants de l’UE ont indiqué qu’ils étaient prêts à promouvoir un programme positif à l’égard de la Turquie, axé, entre autres, sur l’intensification des échanges interpersonnels. .

Les avantages de la participation de la Turquie aux programmes de l’UE sont nombreux. Les échanges entre les citoyens turcs et européens contribuent au dialogue de la société civile. […]

La participation aux programmes de l’UE encourage la participation active des institutions publiques et privées turques, des organisations non gouvernementales, des institutions de la société civile et des universités à s’impliquer plus profondément dans le processus d’intégration à l’UE. Les connaissances et les compétences développées grâce à leur participation aux programmes de l’UE seront conservées au sein des institutions participantes et des ministères responsables. La participation aux programmes et agences de l’UE leur permet de se familiariser avec les politiques et les méthodes de travail de l’UE tout en facilitant les échanges d’expériences et de meilleures pratiques.

Réponse du 22 février 2022 de M. Várhelyi, Commissaire européen au voisinage et à l’élargissement, au nom de la Commission européenne, à la question E-005369/2021


15/12/2021

Un parlementaire européen interroge la Commission sur la participation de la Turquie à de nombreux programmes de l’UE jusqu’en 2027 et la compatibilité de la Turquie avec les valeurs de l’Europe

Question de Christine Anderson (ID) du 1er décembre 2021 à la Commission

Objet: Coopération et influence de la Turquie sur les jeunes dans les programmes d’éducation de l’UE dans les États membres

La Turquie, qui est un État musulman, participe à plusieurs programmes de l’UE jusqu’en 2027. Il a également rejoint divers programmes de l’UE qui seront opérationnels jusqu’en 2027. Par exemple, il participe au programme d’éducation Erasmus+ et au programme de recherche Horizon Europe de l’UE. La Turquie a coopéré avec les pays de l’UE dans les éditions précédentes des programmes. Il existe un rapport exposant comment le gouvernement Erdoğan promeut l’idée d’un assujettissement islamique de l’Europe.

  1. Selon l’évaluation de la Commission, la Turquie est-elle un État qui représente les valeurs européennes ?
  2. Quelle valeur ajoutée la Commission prévoit-elle pour les jeunes impliqués dans les programmes concernés et pour les citoyens des États membres grâce à la coopération avec la Turquie dans ce domaine?
  3. Dans quelle mesure la Commission européenne estime-t-elle un éventuel impact négatif du gouvernement autoritaire d’Erdoğan sur les jeunes dans le cadre de la coopération ?

Question de Christine Anderson (ID) n°E-005369/2021 du 1er décembre 2021 à la Commission


05/11/2021

La Turquie rejoint divers programmes de l’UE jusqu’en 2027. Etudiants, élèves ou stagiaires de Turquie pourront y participer dans les mêmes conditions que les ressortissants des pays de l’UE

[…] La Turquie a rejoint les nouvelles éditions de divers programmes de l’UE. Le pays participera désormais au programme de recherche de l’UE Horizon Europe, au programme d’éducation Erasmus+ et au Corps européen de solidarité jusqu’en 2027, selon les informations de la Commission européenne mercredi. Les chercheurs, étudiants, élèves ou stagiaires de Turquie peuvent désormais participer dans les mêmes conditions que les participants des pays de l’UE.

 

La Turquie a déjà coopéré avec les pays de l’UE dans les éditions précédentes des programmes. En avril, les dirigeants de l’UE et Ankara ont discuté de l’élargissement de la coopération dans ces domaines.

Les projets de recherche et la coopération scientifique internationale sont financés dans le cadre d’Horizon Europe. Le programme d’échange pour les jeunes, désormais connu sous le nom d’Erasmus+, a été étendu à d’autres domaines sous un nouveau nom. Il vise à soutenir l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport en Europe. Dans le cadre du corps européen de solidarité, les personnes âgées de 18 à 30 ans ont la possibilité d’être soutenues, par exemple par des services volontaires ou des stages.

rnd.de

Commenter cet article