Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________________

Les Infos du 22 mars 2022

 

 

Je continue mon article sur la crise Ukrainienne, j’espère le poster dans quelque jours (il va être énorme) 

J'ai réunie de nombreuse informations, que se soit sur les manifestations en Ukraine de 2014 ou  les sanctions du nord stream 2, en passent pas les Biden père et fils, et leur lien avec le gaz d'Ukraine, ou encore les accusations  sur Trump de sa soit disente  alliance avec les russes

Vous verrez que tous est lié, et qu'a chaque fois le noms des Biden apparais

 

 

 

La marine américaine déploie un groupe aéronaval en Méditerranée pour mettre en place une zone d'exclusion aérienne en Ukraine si Biden donne l'ordre

 

 

Le groupe de frappe du porte-avions USS Truman a été déployé en Méditerranée, le secrétaire à la Marine Carlos Del Toro déclarant que sa mission comprend "dissuader" la Russie et mettre en place une zone d'exclusion aérienne potentielle au-dessus de l'Ukraine, si le président Biden donne l'ordre d'en établir une.

« Il y a de nombreux navires et sous-marins russes en Méditerranée aujourd'hui et c'est pourquoi il est important que l'OTAN ait une présence égale, pour les dissuader. La seule chose que Poutine comprend, c'est la force », a déclaré , s'adressant à Politico.

Vers une guerre de religion, infos du 22 mars 2022

"Le rôle de Truman, avec d'autres alliés, est de dissuader les Russes de toute nouvelle agression et d'être constamment en attente des ordres qui pourraient être donnés par notre président ou d'autres dirigeants du monde entier pour la protection de l'Ukraine et du peuple ukrainien" , a ajouté le commandant.

Le porte-avions de classe Nimitz et ses escortes sont actuellement stationnés dans la mer Ionienne, le plan d'eau directement au sud-est de la "botte" italienne et la côte ouest de la Grèce. Ses avions auraient effectué plus de 75 missions de patrouille le long du flanc est de l'OTAN, y compris près de la frontière ukrainienne, au cours du mois dernier. Le Truman a été utilisé à plusieurs reprises dans les guerres d'agression américaines, ses avions effectuant plus de 1 200 sorties de combat lors de l'invasion de l'Irak en 2003 et aidant les forces de la coalition lors des combats contre l'insurrection talibane* en Afghanistan dans les années 2010.

Les tensions actuelles entre la Russie et l'OTAN à propos de l'Ukraine ne sont pas la première fois que les États-Unis déploient un groupe aéronaval en Méditerranée comme démonstration de force contre Moscou. Au printemps 2014, à la suite de la victoire du coup d'État de Maïdan soutenu par les États-Unis et l'UE à Kiev et des tensions entre la Russie et l'OTAN sur le sort de la Crimée, Washington déployé un autre porte-avions de classe Nimitz, le George HW Bush, près du péninsule au sud de la Turquie.

Un nombre croissant de législateurs américains ont appelé à l'introduction d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine, malgré le danger de provoquer une confrontation militaire directe avec la Russie.

Source Spoutnik (traduction)

 

 

 

 

Les relations russo-américaines sont au bord de la rupture, prévient le vice-ministre des Affaires étrangères

 

 

Lundi, le ministère russe des Affaires étrangères a souligné que les relations Moscou-Washington étaient sur le point d'être rompues après que le président américain Joe Biden a qualifié son homologue russe Vladimir Poutine de "criminel de guerre" dans le cadre de l'opération spéciale en cours en Ukraine.

Les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont au bord de la rupture, a averti mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov.

"Hier, une note de protestation , qui soulignait que ce qui se passe a mis les relations au bord de la rupture, a été remise à l'ambassadeur américain. Il n'y a rien de plus que ce qui y a été dit", a déclaré Ryabkov.

Le diplomate a souligné que la rupture des relations bilatérales dépend de la voie choisie par Washington.

"[Les États-Unis] doivent juste cesser d'aggraver les tensions, à la fois verbalement et en termes de gonflement du régime de Kiev avec des armes. Ils doivent cesser de proférer des menaces contre la Russie", a déclaré Ryabkov aux journalistes, répondant à une question sur la question de savoir si la partie russe avait un compréhension de ce que Washington pourrait faire pour sauver les relations.

Dans le même temps, il a déclaré que si Washington parvient à avoir un impact positif sur Kiev, ce dont il doute qu'il se produise, "alors il y aura généralement une certaine perspective de normalisation des relations".

Le vice-ministre des Affaires étrangères a réitéré que les sanctions ou la pression américaine n'auront aucune influence sur la détermination de la Russie à achever l'opération militaire spéciale en Ukraine et à protéger le Donbass.

"Cela n'affecte pas notre détermination à nous adapter aux circonstances liées aux sanctions américaines, qui ont été introduites par les satellites européens des Etats-Unis à la demande de Washington", a-t-il ajouté.

Selon Ryabkov, Washington est entièrement responsable du niveau actuel des relations russo-américaines. Moscou exhorte les États-Unis à cesser de diaboliser la Russie, a ajouté le diplomate. Les relations entre la Russie et les États-Unis ne peuvent plus se développer comme elles le faisaient auparavant. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères a également déclaré qu'en refusant un dialogue de stabilité stratégique avec la Russie, les États-Unis se tiraient une balle dans le pied.

Lundi, le ministère russe des Affaires étrangères a remis une note de protestation à l'ambassadeur américain John Sullivan, soulignant que les propos "inacceptables" du président Joe Biden à propos de Vladimir Poutine ont poussé les relations bilatérales au bord de l'effondrement. Biden a qualifié son homologue russe de "criminel de guerre" au milieu de l'opération spéciale en cours en Ukraine, un commentaire que Moscou a fustigé comme "indigne d'un homme d'État d'un rang aussi élevé".

S'adressant à des journalistes à la Maison Blanche la semaine dernière, on a demandé à Biden s'il considérait le président russe comme un criminel de guerre. Après avoir initialement répondu par la négative, Biden est revenu quelques secondes plus tard et a précisé : "Je pense que c'est un criminel de guerre".

Source Spouknik ( traduction)

 

 

 

 

L'Algérie refuse de faire remarcher son gazoduc vers l'Espagne

 

C'est une fin de non-recevoir qu'Alger a opposé à la demande américaine d'augmenter l'acheminement de gaz vers l'Europe en rouvrant le gazoduc Maghreb-Europe qui passe par le Maroc, et qui a été fermé depuis décembre 2021 sur décision d'Alger.

Le site gazier d'Amenas en Algérie, le 16 janvier 2018.
Le site gazier d'Amenas en Algérie, le 16 janvier 2018. © RYAD KRAMDI/AFP

Cela s’est passé, selon des médias algériens, lors de la visite de la sous-secrétaire d'état américaine Windy Sherman à Alger dans le cadre d’une tournée qui l'a emmené à Rabat et à Madrid. Washington appuie les Européens dans leur recherche d'alternatives au gaz russe fournit à l'Europe à hauteur de 4 %. L'Algérie, qui fournit au vieux continent 11% de son besoin en gaz, hésite à augmenter ses fournitures.

L'Algérie est en fait sous pression, non seulement de la part des Américains et des Européens pour augmenter sa fourniture de gaz à l'Europe, mais elle subit aussi celles venant de la Russie qui s'y oppose. Alger se retrouve fortement impliquée dans la crise russo-ukrainienne sans le vouloir et traite donc ce dossier avec une extrême prudence. Elle craint de déplaire au Kremlin et de voir ses relations diplomatiques avec Moscou se dégrader.

Non à l'Espagne, mais oui à l'Italie

Sa position est très délicate, preuve en est, le rétropédalage suite aux déclarations, fin février, du PDG de Sonatrach, géant des hydrocarbures. Il avait affirmé au journal algérien Liberté que son pays est « en capacité d'augmenter l'acheminement de son gaz vers l'Europe en cas de difficultés ». Des déclarations rapidement niées. Selon Sonatrach, les propos de son dirigeant ont été « manipulés et déformés » par le quotidien contre lequel une plainte a été déposé.

Alors que l'Algérie s'oppose à rouvrir le gazoduc Maghreb-Europe qui passe par le Maroc, elle pourrait augmenter de 10 milliards de m³ par an sa livraison à l'Italie via le gazoduc Transmed. Ce gazoduc a cessé de fonctionner le 31 octobre dernier lorsque l'Algérie a décidé de ne pas renouveler son contrat avec le Maroc en raison de désaccords majeurs sur l'épineux dossier du Sahara occidental.

Source

 

 

 

 

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Près de 200.000 réfugiés d'Ukraine ont quitté la Pologne par le train...

 

L’ESSENTIEL

  • Volodymyr Zelensky s’est dit prêt à discuter avec Vladimir Poutine d’un « compromis » sur le Donbass et la Crimée pour « arrêter la guerre ».
  • La ville de Marioupol a refusé l’ultimatum russe et le siège se poursuit.
  • Un rescapé des camps de concentration nazis, Boris Romantschenko, a été tué dans le bombardement de son immeuble à Kharkiv.

DIRECT

 

 

 

 

Charlotte d’Ornellas sur l’accueil des réfugiés ukrainiens : “Il n’y a pas de “privilège blanc”. Il y a seulement un privilège d’être européen en Europe. Les Ukrainiens sont proches de nous culturellement

 

 

 

L’ambassade de Russie dévoile un surprenant clip contre la russophobie

 

 

 

 

Yvan Colonna est mort, trois semaines après son agression par un détenu djihadiste en prison (MàJ)

 

 

Seine-Saint-Denis : Abdallah Miladi, un clandestin tunisien multirécidiviste, jugé aux assises pour avoir tué Maxime Rendu, un ingénieur de 23 ans, lors d’un festival techno

La cour d’assises de Seine-Saint-Denis juge depuis ce lundi un homme de 35 ans accusé d’avoir tué un jeune, dont le corps a été repêché dans le canal de l’Ourcq, en le dépouillant à la sortie d’un festival techno à Paris en 2016.

Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2016, Maxime Rendu, un ingénieur de 23 ans, disparaît à la sortie d’un festival de musique organisé dans une halle en bordure du parc de la Villette, dans le XIXe arrondissement de Paris. Venu en compagnie d’amis, le jeune homme est perdu de vue par ces derniers en arrivant au festival, peu avant minuit. Vers 01H00 du matin, la vidéosurveillance montre la victime, qui a consommé de l’ecstasy, ressortir du lieu des festivités.

En état de décomposition, le cadavre est repêché dans le canal de l’Ourcq, sous les voies du boulevard périphérique. La nuit-même de sa disparition, la carte bancaire de la victime est avalée par un distributeur des environs, après trois mauvais codes lors de tentatives pour retirer 120 euros.

Récupérée par les enquêteurs, la carte finit par révéler l’ADN d’un Tunisien en situation irrégulière en France, connu de la justice sous différents alias pour de multiples faits de violence dans le quartier de La Villette.

Interpellé à l’été 2019, Abdallah Miladi reconnaît avoir rencontré Maxime Rendu cette nuit-là mais dément l’avoir tué, expliquant ne frapper “que les Arabes et les Noirs, pas les Français“.

(…) La Provence

 

 

 

 

Beauvais : Muhittin Ulug, 45 ans, jugé pour le meurtre de Julien Videlaine, un jeune militaire de 20 ans, lardé de 18 coups de couteau (MàJ)

 

 

Lamotte-Beuvron (41) : Mustapha Kelouache, déjà condamné 35 fois, jugé pour le viol jusqu’à l’évanouissement d’une jeune femme de 19 ans, ainsi que pour l’agression sexuelle d’une autre jeune femme

 

(…) L’homme s’appelle Mustapha Kelouache, il a un casier judiciaire très chargé avec près de 35 condamnations. Âgé de 40 ans aujourd’hui, il a déjà passé près de la moitié de sa vie derrière les barreaux et lors de l’audience d’hier, il a refusé de répondre aux questions de l’enquête de personnalité.

La Nouvelle République

Condamné en première instance à douze ans de réclusion criminelle, Mustapha Kelouache nie avoir violé et agressé sexuellement deux jeunes femmes dans la nuit du 22 au 23 janvier 2018, à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher). Son procès en appel s’ouvre ce lundi 21 mars devant la cour d’assises d’appel du Loiret.

Une nuit “de cauchemar”. Des insultes. Des attouchements et actes de pénétration qui auraient été imposés à plusieurs reprises, parfois jusqu’à l’évanouissement pour l’une des plaignantes.

Un calvaire, dont avaient témoigné les deux jeunes femmes devant la cour d’assises du Loir-et-Cher, finalement interrompu par l’arrivée des gendarmes à leur domicile, à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher).

Depuis cette nuit du 22 au 23 janvier 2018, les deux cousines, qui vivaient ensemble au moment des faits et qui étaient âgées de 19 et de 22 ans, accusent Mustapha Kelouache de l’avoir violée, pour l’une ; d’agression sexuelle par la seconde.

(…)

Décrivant plusieurs actes de pénétration qui lui auraient été imposés lors de cette soirée, elle présentait tous les signes d’un stress “post-traumatique” et avait expliqué, lors du procès, avoir été “détruite psychologiquement” et avoir fait une tentative de suicide.

(…)

Si Mustapha Kelouache a toujours nié les faits, et plus particulièrement les actes de pénétration, son ADN aurait bien été retrouvé lors des prélèvements effectués sur l’une des deux jeunes femmes.

La Rep

 

 

 

 

Enveitg (66) : un jeune travailleur handicapé de 20 ans agressé et violé par plusieurs individus, deux migrants clandestins arrêtés

Cerdagne : deux hommes en garde à vue dans une enquête pour le viol d'un jeune travailleur handicapé

Les faits se seraient déroulés dans la nuit de samedi 19 à dimanche 20 mars 2022.

Deux hommes ont été placés en garde à vue ce dimanche par les gendarmes de la brigade territoriale de Bourg-Madame, chargés d’une enquête, avec la brigade de recherche de Prades, concernant des faits de viol et vol avec violence. Ils se seraient déroulés dans la commune d’Enveitg, dans la nuit de samedi à dimanche. Un premier individu, mineur, avait été interpellé quelques heures après le signalement effectué par la victime présumée, mais il a été relâché. Les deux autres, majeurs, ont été appréhendés un peu plus tard. Ce lundi, leur garde à vue a été prolongée pour les chefs de viol, vol avec violences ayant entraîné une ITT inférieure à 8 jours, recel de vol avec violences, et non assistance à personne en péril.

Selon nos sources, la victime, un jeune homme vulnérable âgé de 20 ans et travaillant à l’ESAT d’Enveitg, aurait déclaré avoir été agressée par plusieurs individus et contraint à une fellation sur l’un d’entre eux. Les faits se seraient passés sur un chemin de promenade aux abords de l’ESAT.

Les deux hommes interpellés sont âgés de 20 et 28 ans et sont tous deux étrangers, en situation irrégulière selon nos informations, et sans domicile fixe. Leur garde à vue doit prendre fin ce mardi.

www.lindependant.fr

 

 

 

Rome : un Italien de 17 ans violé en pleine rue par deux migrants tunisiens, qui ont ensuite menacé de le tuer s’il ne les emmenait pas chez lui. Une fois arrivés, les Tunisiens ont violé la mère de famille

Italie – Un samedi cauchemardesque pour un jeune Romain de 17 ans et sa mère : ils auraient été volés et violés par deux mineurs.

Le jeune homme rentrait dans sa voiture lorsque deux jeunes hommes armés de couteaux l’ont menacé et lui ont volé son téléphone portable, ainsi que le peu d’argent qu’il avait et l’ont forcé à pratiquer une fellation dans la rue. Ils l’ont ensuite obligé à les emmener chez lui, dans le quartier de Casal Monastero, dans la banlieue est de Rome, où ils ont volé 200 euros et ont violé la mère du jeune homme de 17 ans de la même manière que son fils.

Les deux agresseurs, de nationalité tunisienne, ont pris la fuite, mais ont été retrouvés quelques heures plus tard par les agents des commissariats de Viminale et de Sant’Ippolito.

(…) On sait que les deux agresseurs s’étaient échappés d’un centre de détention pour mineurs.

Il Tempo

“Ils menaçaient mon fils avec un couteau sous la gorge, que pouvais-je faire d’autre ? Ils nous ont dit qu’ils nous tueraient tous les deux…”.

Une nuit de terreur selon les mots d’une mère de 54 ans contrainte à des rapports sexuels par l’un des deux voyous mineurs qui étaient entrés chez elle à Casal Monastero, près de San Basilio, après avoir abusé de son fils de 17 ans dans la rue et l’avoir ensuite forcé à les emmener chez lui. Toujours avec un couteau sous la gorge.

(…) Les deux Tunisiens auraient filmé les violences, et les auraient diffusées en direct sur les réseaux sociaux.

(…) Corriere

 

 

 

 

Éric Zemmour : « Je veux arrêter l’immigration illégale et l’immigration légale. Je veux renvoyer tous les étrangers dont on ne veut plus. Je veux un ministère de la Remigration »

 

 

 

Lyon : les Daltons tirent sur la préfecture à l’aide de lanceurs de paintball pour fêter la libération de leur leader

 

Le leader des Daltons était incarcéré depuis l’été dernier à Corbas. Et nul ne pouvait imaginer que son collectif de rappeurs du 8e arrondissement n’organise pas une opération coup de poing pour fêter ça.

Les Daltons sont effectivement passés à l’action ce lundi soir, aux alentours de 22h. Comme relayé sur leur compte Instagram, ils ont tiré sur la préfecture du Rhône à coups de lanceurs de paintball. “Alors le préfet, t’aimes bien la nouvelle couleur ?”, questionne l’homme qui filme deux individus déguisés en Dalton rue Pierre-Corneille dans le 3e arrondissement.

Selon nos informations, cette façade abrite seulement des bureaux et non pas les appartements du préfet Pascal Mailhos, clairement ciblés.

Dans leur série de vidéos, les Daltons expliquent avoir souhaité s’en prendre au préfet qu’ils accusent d’avoir oeuvré pour que Many GT reste en détention. Ils révèlent également s’être introduits dans la cour de la préfecture ces derniers jours en escaladant les grilles pour tenter de retrouver les appartements du représentant de l’Etat.

C’est une nouvelle étape franchie par le collectif lyonnais, qui avait déjà choqué en réalisant des rodéos rue Victor-Hugo ou en lançant une bombe à eau sur le maire du 8e arrondissement Olivier Berzane.

www.lyonmag.com

 

 

 

 

État de Washington: dans les écoles les mesures disciplinaires pourront dépendre de la couleur de peau. C’est la nouvelle “politique adaptée à la culture”

Un conseil scolaire de Washington s’est opposé à une nouvelle politique de discipline des élèves qui prend en compte la race de l’élève avant de décider d’une punition.

Le Clover Park School District a débattu de sa nouvelle politique de discipline des élèves “adaptée à la culture”. Cela signifie que la discipline des élèves ne serait pas systématiquement basée sur la conduite. Au lieu de cela, l’école prend en compte la race et l’origine de l’élève. Elle serait susceptible d’offrir des punitions plus sévères aux élèves blancs, même si la conduite est identique à celle d’un élève noir ou hispanique.

Le traitement disparate est défendu au nom de l’inclusion. Mais ce n’est pas seulement une controverse du Clover Park School District.

La politique de sensibilité culturelle a un impact sur tous les districts scolaires de l’État de Washington depuis que les démocrates ont adopté une loi institutionnalisant la théorie critique de la race dans la discipline des élèves.

 

Lors de sa réunion du 14 mars, le conseil scolaire de Clover Park a adopté une politique de discipline révisée pour les élèves par un vote de 3 contre 2. La réunion a parfois été controversée, deux membres du conseil ayant fait valoir que c’était une mauvaise chose d’utiliser la race pour déterminer les sanctions. Le district a une majorité relative d’élèves blancs, 28 %

Selon la politique, les élèves perturbateurs peuvent faire l’objet “d’exclusion ainsi que de formes de discipline positives et de soutien”. Mais l’objectif principal institué par la politique est de garder les élèves dans la salle de classe et de leur offrir des “opportunités éducatives équitables”.

Pour rendre les résultats de la discipline des élèves plus “équitables”, la politique doit répondre aux “besoins individuels des élèves d’une manière culturellement adaptée” par le biais d’une “discipline culturellement adaptée”.

L’État définit officiellement l’expression “culturellement sensible” comme “la connaissance de l’histoire et des contextes culturels des élèves, ainsi que des normes et des valeurs familiales dans différentes cultures ; les connaissances et les compétences nécessaires pour accéder aux ressources communautaires et à la sensibilisation de la communauté et des parents ; et les compétences nécessaires pour adapter l’enseignement aux expériences des élèves et identifier les contextes culturels de chaque élève”.

En pratique, cela signifie un traitement favorable pour les minorités raciales.

Une discipline fondée sur la race

Les deux membres conservateurs de la commission scolaire de Clover Park ont demandé ce que signifiait l’expression “discipline adaptée à la culture”. Le surintendant adjoint Brian Laubach a tenté d’expliquer.

“Essentiellement, ils font référence au fait que l’on cherche à savoir si l’on répartit la discipline de manière équitable entre les ethnies et les groupes raciaux”, a déclaré Laubach. “Et donc, est-ce que vous disciplinez les garçons afro-américains plus que les garçons blancs ? Et donc prenez-vous en compte tout cela dans vos données ?”

Il a poursuivi en énumérant certaines données spécifiques que les écoles devraient compiler sur la discipline des élèves.

[…]

Un membre conservateur du conseil d’administration s’insurge

Tentant d’expliquer davantage le concept, Anthony Veliz, membre du conseil d’administration, a donné l’exemple maladroit d’un élève volant une part de pizza. M. Veliz a fait valoir que la culture de l’élève enseigne que le vol est autorisé.

[…]

Cela se produit dans toutes les écoles.

Il semble raisonnable de se demander pourquoi les enfants se comportent mal. Nous devrions, en fait, faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les enfants restent en classe plutôt que d’être suspendus lorsque cela est logique. Mais le cadre qui a construit cette politique vient de la législature de l’état de Washington. Et c’est pourquoi vous devriez être inquiets.

Les démocrates ont adopté une loi mettant en place des normes de sensibilité culturelle et une formation pour les écoles et les conseils scolaires. L’intention était de fournir des outils qui permettront de “démanteler le racisme institutionnel dans les écoles publiques”. Si [pour vous] ce langage ressemble à celui des évangélistes de la théorie critique de la race, vous avez raison.

Dorénavant il infecte tous les districts scolaires de l’État, car les conseils scolaires suivent une formation pour mettre en œuvre ces politiques.

La façon d’atteindre ces objectifs progressistes, comme le note l’association des directeurs d’école de l’État de Washington, est de “soutenir l’équité des procédures et l’égalité de résultat”. Cela signifie que les résultats statistiques obtenus doivent être les mêmes [pour toutes les ethnies].

Les données montrent actuellement que les élèves hispaniques, blancs et noirs reçoivent le plus de mesures disciplinaires. Aucune donnée ne suggère une application disproportionnée [de mesures disciplinaires] par rapport à leur part démographique dans la population des élèves.

[…]

770KTTH

Commenter cet article

K
Pour votre bonne information, normalement nous n'arrivons plus à ouvrir les liens Sputnik en Europe...
Répondre
3
Je le sais très bien, c'est pour cela que lorsque je poste un article de Spoutnik, je le poste en entier (je coupe juste la fin qui rabâche a titre d'information la situation) et traduit en Français (puisque Spoutnik Fr n’est plus accessible)