Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________________

Les Infos du 29 aout 2021

 

 

 

Les USA ont frappé une voiture conduite par un kamikaze qui fonçait vers l’aéroport de Kaboul - vidéos

 

L’armée des États-Unis a frappé ce 29 août une voiture conduite par un kamikaze à Kaboul, a déclaré un porte-parole des talibans*, après qu’une nouvelle explosion a été entendue près de l’aéroport. Au moins deux personnes dont un enfant ont été tuées et trois blessées par celle-ci.

Trois jours après les attentats près de l’aéroport de Kaboul, une nouvelle explosion a eu lieu ce 29 août.

Selon deux responsables américains cités par Reuters, les États-Unis ont effectué une frappe sur une cible terroriste. D’après un porte-parole des talibans*, une voiture conduite par un kamikaze qui se dirigeait vers l’aéroport a été visée.

Au moins deux personnes ont été tuées et trois blessées, indique l’agence Asvaka.​ Des témoins mentionnent à la chaîne de télévision Al-Jazeera un enfant tué et trois personnes blessées.

Plusieurs vidéos ont été relayées sur les réseaux sociaux. Elles montrent un panache de fumée noir s'élevant au-dessus d’un quartier de la ville.

Auparavant, plusieurs médias ont affirmé que l’engin avait visé une maison.

Lire la suite

 

 

 

L’ONU s’attend à un demi-million de réfugiés afghans de plus en 2021

 

Les Nations unies ont indiqué ce vendredi 27 août s’attendre à jusqu’à un demi-million de réfugiés afghans supplémentaires en 2021, même si pour l’instant aucun exode n’est constaté.

« En termes de chiffres, nous nous préparons à environ 500 000 nouveaux réfugiés dans la région. Il s’agit du scénario le plus pessimiste », a déclaré Kelly Clements, Haut-commissaire adjointe de l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR), à l’occasion de la présentation du Plan régional de préparation et d’intervention pour les réfugiés afghans.

N’oubliez pas que plus de 2,2 millions d’Afghans sont déjà accueillis par l’Iran et le Pakistan, et que la fuite est parfois non seulement le dernier recours, mais aussi la seule option dont disposent les gens pour survivre et jouir des droits humains les plus fondamentaux , a-t-elle ajouté.

L’Iran et le Pakistan accueillent en outre trois autres millions d’Afghans ayant divers statuts, dont de nombreuses personnes sans papier, selon le HCR.

« Nous n’ayons pas constaté d’importants départs d’Afghans à ce stade »

Ce plan prévoit un appel de fonds de 299 millions de dollars (254,4 millions d’euros) pour financer cette année les activités des agences de l’ONU, dont le HCR, le Programme alimentaire mondial et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), ainsi que d’ONG avec lesquelles les Nations unies travaillent.

Un financement accru et immédiat nous permettra de mettre en place des réserves de matériels de secours et d’être prêts pour une intervention d’urgence, a expliqué Kelly Clements.

Bien que nous n’ayons pas constaté d’importants départs d’Afghans à ce stade, la situation en Afghanistan a évolué plus rapidement que quiconque ne l’avait prévu. Nous devons donc être prêts à faire face à toutes les éventualités, a-t-elle insisté.

Lire la suite

 

LIRE AUSSI: Afghanistan : La France a mis fin à ses évacuations, les Etats-Unis continuent malgré les risques d’attentats

 

 

Kaboul (Afghanistan) : un enfant tué après l’explosion provoquée par un tir de roquette qui a frappé une maison non loin de l’aéroport

 

 

2675 Afghans et 142 Français évacués par la France depuis le 15 août, en plus des 625 Afghans évacués en Mai/Juillet (MàJ : Macron compte sur le Qatar pour évacuer de nouveaux Afghans)

 

 

 

« Encore plusieurs milliers d’Afghans sur nos listes, la France ne se désengage pas » : Emmanuel Macron va plaider pour une « safe zone » à Kaboul

 

Avant son départ pour l’Irak, où il est en visite jusqu’à dimanche soir, Emmanuel Macron a tiré les leçons de l’opération d’évacuation en Afghanistan et dévoilé, pour le JDD, les axes de sa politique à venir sur les réfugiés, les flux migratoires et la coopération européenne contre le terrorisme. Il réévalue la relation avec les États-Unis et explique le sens de la présence au Sahel.

Nous avons encore sur nos listes plusieurs milliers d’Afghans et d’Afghanes que nous souhaitons protéger, qui sont à risque en raison de leurs engagements – des magistrats, des artistes, des intellectuels –, mais aussi beaucoup d’autres personnes qui ont été signalées par des proches et dont on nous dit qu’elles sont à risque, détaille le chef de l’État. Et puis il y a de nombreuses femmes qui ont été éduquées ces vingt dernières années, en particulier dans les villes, et qu’on doit aider à échapper à la répression.

 

Notre projet vise à définir une “safe zone” à Kaboul pour pouvoir continuer les opérations humanitaires. Cela permettrait de mettre chacun devant ses responsabilités

Emmanuel Macron

 

Pour concrétiser cette démarche, le président français veut créer avec ses partenaires une zone protégée dans la capitale afghane que les Afghans sur le départ pourraient rejoindre avant de quitter le pays. C’est tout l’objet de la résolution que la France voudrait proposer demain matin, avec les Britanniques, au Conseil de sécurité des Nations unies, avant une réunion de ses cinq membres permanents sur l’Afghanistan convoquée par le secrétaire général Antonio Guteres. « Notre projet de résolution vise à définir, sous contrôle onusien, une “safe zone” à Kaboul qui permette de continuer les opérations humanitaires. C’est très important. Cela donnerait un cadre aux Nations unies pour agir dans l’urgence, et cela permettrait surtout de mettre chacun devant ses responsabilités et à la communauté internationale de maintenir une pression sur les talibans. » Emmanuel Macron est impatient de voir si Pékin et Moscou prendront le risque d’y opposer leur veto, au risque de passer dès lors pour des complices objectifs des exactions talibanes déjà recensées par les organisations de défense des droits humains.

[…]

 

Le JDD

 

 

Les avocats de la djihadiste Mélina Boughedir, condamnée à 20 ans de prison en Irak, appellent Macron à la rapatrier

Ses avocats exhortent vendredi dans un courrier Emmanuel Macron à organiser son retour en France. Ce week-end, le chef de l’Etat doit participer à Bagdad à une conférence régionale. « Rien ne nous semble faire échec à ce que Mélina Boughedir, âgée d’une trentaine d’années, soit remise aux autorités françaises et prise en charge par la justice », écrivent Mes William Bourdon et Vincent Brengarth, dans ce courrier consulté par l’AFP.

Originaire de Seine-et-Marne, Mélina Boughedir avait quitté la France avec son mari pour la zone irako-syrienne en octobre 2014. Elle avait été arrêtée durant l’été 2017 à Mossoul, « capitale » durant trois ans du « califat » autoproclamé en Irak, au moment de la reprise de la ville par les troupes irakiennes. Son époux est mort lors de ces combats.

Cette mère de quatre enfants, alors âgée de 27 ans, a été condamnée le 3 juin 2018 à Bagdad à la prison à perpétuité, équivalente à vingt ans de prison en Irak, pour avoir rejoint l’EI. Quatre mois auparavant, elle n’avait été condamnée qu’à sept mois de prison pour « entrée illégale » en Irak et déclarée libérable. Ses quatre enfants ont été rapatriés d’Irak avec son accord.

Rappelant « ses conditions de détention particulièrement difficiles », les avocats estiment « indispensable que soit maintenu le lien entre Mélina Boughedir et ses enfants, qui sont encore mineurs, ce que ne permet pas son incarcération actuelle en Irak ». « Des raisons humanitaires militent donc en faveur de son retour, tout en permettant son jugement sur notre territoire », ajoutent-ils.

[…]

Le Parisien

 

 

1.2 Million de premiers titres de séjour fournis par la France ces 5 dernières années, majoritairement dans le cadre du regroupement familial

 

Le secrétaire général du Hezbollah, Nasrallah, a déclaré que l'armée américaine transportait par hélicoptère des terroristes de l'EI de Syrie

 

 

 

France : 78% des étudiants algériens déclarent ne pas avoir l’intention de retourner en Algérie

 

 

Jordan Bardella : « Le grand remplacement pointe une réalité qui est juste (…) Certains viennent dans notre pays pour le changer »

 

 

L’association islamiste BarakaCity dissoute en France, déménage en Turquie et s’adresse aux « 8 Mio de musulmans en France » (MàJ : Appel aux dons avec une fillette voilée)

 

Frappes aériennes sur Gaza en représailles après des lancers de ballons incendiaire

L'armée de l'air israélienne a mené des frappes aériennes sur la bande de Gaza tôt dimanche après des lancers de ballons incendiaires vers le territoire israélien depuis l'enclave palestinienne.
L'armée de l'air israélienne a mené des frappes aériennes sur la bande de Gaza tôt dimanche après des lancers de ballons incendiaires vers le territoire israélien depuis l'enclave palestinienne. MAHMUD HAMS / AFP
 

L'armée de l'air israélienne a mené des frappes aériennes sur la bande de Gaza tôt dimanche après des lancers de ballons incendiaires vers le territoire israélien depuis l'enclave palestinienne. «Les raids ont visé un complexe militaire du Hamas utilisé pour la fabrication d'armes et pour des entraînements ainsi que l'entrée d'un tunnel terroriste adjacent à Jabalia», selon un communiqué de l'armée israélienne.

«Les frappes étaient en représailles aux lancers de ballons incendiaires par le Hamas sur le territoire (israélien) et aux violentes émeutes qui ont eu lieu hier» samedi, a dit le communiqué.

Dans la soirée, des heurts ont éclaté entre l'armée israélienne et des Palestiniens répondant à l'appel de plusieurs groupes palestiniens à Gaza pour protester notamment contre le blocus imposé depuis près de 15 ans par Israël sur l'enclave palestinienne surpeuplée.

L'armée a eu recours à des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes tandis que des manifestants brûlaient des pneus, selon un journaliste de l'AFP.

Lire la suite

 

 

 

Afghanistan : le butin de guerre souvent « Made in USA » des talibans

 

 

«Finalement, ce sont les vaccinés qui contaminent les autres»: un médecin dézingue le pass sanitaire

 

Le docteur Martin Blachier a mis en doute l’utilité du pass sanitaire sur RMC, soulignant que les vaccins ne prévenaient pas contre la transmission du Covid-19 mais seulement contre les formes graves de la maladie.

Alors que les manifestations contre le pass sanitaire se poursuivent pour la septième semaine consécutive, des voix s’élèvent chez les spécialistes pour critiquer le dispositif.

Sur RMC, l’épidémiologiste Martin Blachier a ainsi dénoncé le brassage permis par le pass sanitaire dans certains lieux, alors que le vaccin ne semble pas protéger efficacement contre la transmission. Le médecin a affirmé que le risque pouvait paradoxalement venir des personnes vaccinées.

«Ce pass sanitaire est une hérésie, car on sait désormais que le vaccin protège contre l’hospitalisation mais pas contre la transmission [….] Vous enfermez donc dans des lieux de contamination, comme les boîtes de nuit ou les bars, des gens qui sont vaccinés transmissibles avec des gens qui sont antigènes négatif. Finalement, ce sont les vaccinés qui contaminent les autres», a ainsi déclaré Martin Blachier sur RMC.

Pour pallier ce décalage, l’épidémiologiste a proposé de transformer le pass sanitaire en «pass vaccinal», ou en dispositif basé uniquement sur les tests PCR négatifs. Il s’est encore ému des déclarations d’Olivier Véran, lequel n’a pas exclu une prolongation du pass sanitaire après le 15 novembre. Martin Blachier a pressé le ministre de la Santé de mettre «son logiciel à jour».

Lire la suite

 

Commenter cet article

kyrEn 29/08/2021 18:28

Afghanistan : le butin de guerre souvent « Made in USA » des talibans! Il y en a bien quelques unes qui vont nous revenir...