Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________________

Les Infos du 24  juillet 2021

 

 

 

Intempéries en Inde : au moins 76 morts après des pluies torrentielles, les recherches continuent

 

Les violentes pluies de mousson qui ont frappé jeudi la côte ouest de l'Inde ont provoqué des glissements de terrain qui ont enseveli des dizaines de maisons dans le district de Raigad, au sud de Bombay.

Des personnes traversent une rue inondée à la suite d'une forte pluie de mousson, à Bombay (Inde), le 16 juillet 2021. (INDRANIL MUKHERJEE / AFP)

Les sauveteurs indiens fouillaient, samedi 24 juillet, dans la boue et les débris pour tenter de retrouver des survivants après les glissements de terrain qui ont fait au moins 76 morts dans l'ouest du pays, selon un dernier bilan des autorités locales.

Au moins 59 personnes sont portées disparues, depuis les violentes pluies de mousson qui ont frappé jeudi la côte ouest de l'Inde, à l'origine des glissements de terrain qui ont enseveli des dizaines de maisons dans le district de Raigad, au sud de Bombay. Deux autres personnes sont mortes dans des éboulements dans le district de Satara, a indiqué à l'AFP Anirudha Ashtaputre, porte-parole du gouvernement de l'Etat de Maharashtra, et une quinzaine sont portées disparues.

Lire la suite

 

Note : beaucoup de pluie torrentiel an se moment , et cela a toucher plusieurs pays

 

En Chine

 

 

 

 

Chypre: le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les positions d'Erdogan

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors du défilé militaire marquant le 47e anniversaire de l'invasion turque de la partie sud de Chypre, dont la moitié de la capitale Nicosie, le 20 juillet 2021.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors du défilé militaire marquant le 47e anniversaire de l'invasion turque de la partie sud de Chypre, dont la moitié de la capitale Nicosie, le 20 juillet 2021. Birol BEBEK AFP

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé ce vendredi 23 juillet une déclaration unanime condamnant le soutien de la Turquie à une partition de Chypre. Une déclaration qu'Ankara a immédiatement rejetée.

 

Le texte a tardé à voir le jour, et contrairement à l’usage, il a été durci au fil des négociations. Des pays, en l’occurrence l’Inde et la Chine, sont intervenus pour renforcer le projet initial, selon des diplomates cités par l’AFP. La déclaration de l’ONU réclame un règlement du conflit chypriote fondé « sur une fédération bicommunautaire et bizonale avec l'égalité politique ». Elle condamne explicitement le président turc et ses « actions unilatérales qui vont à l'encontre de ses résolutions ».

Mardi, au cours d’une visite dans la partie nord de l’île divisée, Recep Tayyip Erdogan a estimé que « nul progrès dans les négociations ne (pouvait) être fait sans accepter qu'il y ait deux peuples et deux États » à Chypre. Depuis son invasion par l'armée turque en 1974 en réaction à un coup d'État de nationalistes chypriotes-grecs qui souhaitaient la rattacher à la Grèce, l'île est divisée entre la République de Chypre – membre de l'Union européenne – qui exerce son autorité au sud, et la République turque de Chypre-Nord (RTCN) autoproclamée en 1983, uniquement reconnue par Ankara.

Le président turc avait en outre annoncé la poursuite de la réouverture de Varosha, une ville fantôme symbole de la division de cette île. Ces prises de position ont suscité une levée de bouclier : les États-Unis, la Grèce, l'ONU, la Russie et l'Union européenne avaient fait part de leur condamnation dès mercredi.

En visite à Nicosie, le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias avait estimé que le projet concernant Varosha confirmait l'intention d'Ankara « d'étendre son occupation de Chypre et établir un pouvoir néo-Ottoman dans la région de la Méditerranée orientale ». Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a appelé « toutes les parties à s'abstenir de tout acte unilatéral ».

Lire la suite

 

 

 

La France menacée par Al-Qaïda dans une vidéo de 40 min, les caricatures et la « loi contre le séparatisme » évoquées, les préfets appelés à la vigilance

 

 

Paris 11e : deux policiers hors service violemment agressés par deux individus de « type africain » qui les pensaient gays, les auteurs en fuite

 

Mort d’une femme de 75 ans agressée à Rennes : cinq mineurs de 13 à 15 ans interpellés, dont deux déjà connus de l’institution judiciaire (MàJ)

 

 

« Allah a brisé cette pute », « Quelqu’un veut décapiter cette pute, on filme » : Jugement en comparution immédiate d’un homme musulman après des nouveaux tweets contre Mila

 

Italie : un migrant marocain en situation irrégulière et qui s’était échappé d’un hôpital psychiatrique, agresse un élu, ce dernier lui tire mortellement dessus (MàJ : Vidéo)

 

23/07/2021

La vidéo, qui fait partie de l’enquête, dure quelques secondes : on y voit Youns El Bossettaoui s’approcher de l’élu Adriatici, échanger quelques mots, puis le frapper au visage avec son poing. Immédiatement après, on voit Youns El Bossettaoui s’éloigner et sortir du cadre ; on voit également l’élu Adriatici se lever du sol. La vidéo ne montre pas le moment et la dynamique de la fusillade, ni le moment où Adriatici sort son arme (on le voit ramasser quelques objets après s’être relevé).

L’élu Adriatici, membre du Conseil de sécurité leghiste d’un gouvernement de centre-droit, avocat pénaliste, ancien commissaire de police et professeur de droit pénal à l’école de formation des officiers de police du Piémont, est désormais assigné à résidence pour excès coupable de légitime défense.

À l’heure actuelle, certains aspects de l’affaire ne sont toujours pas clairs : par exemple, la dynamique de la fusillade n’a pas encore été déterminée, à savoir s’il s’agissait d’une légitime défense, d’un tir “accidentel” ou d’un tir intentionnel de l’élu Adriatici. L’enquête est toujours en cours.

Il Post

 

 

Afghanistan : « L’impact du départ des États-Unis s’avère plus rapide et plus bouleversant que ne le prévoyaient les pessimistes »

Commenter cet article

kyrEn 24/07/2021 17:48

Vous écrivez "beaucoup de pluie torrentiel an se moment , et cela a toucher plusieurs pays", et si j'étais sarcastique je citerais Mac Mahon: «que d'eau… que d'eau !…».
Vous entrevoyais des problèmes religieux et géopolitiques, mais laissez-moi vous dire que le premier des sceaux qui sera ouvert est celui des eaux: que se passera-t-il quand le niveau des mers et des fleuves augmentera de plusieurs mètres en quelques jours?