Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Les Infos du 2 mai 2021

 

Séance au parlement bruxellois : « À Bruxelles 22,5% de la population est belge d’origine belge » (MàJ : Statistiques des origines étrangères)

 

01/05/2021

En 2016, 58% des origines étrangères concernant les Bruxellois (18-64 ans) ne sont pas de l’UE-13 et l’UE-14 (cf image ci-dessus) :

Source : Datawarehouse marché du travail et protection sociale, BCSS. Calculs et traitement : SPF ETCS / UNIA

 

 

Note : en 2017 sur 47 303 personnes (sexe masculin)  nés à Bruxelles, 22187 étaient des prénoms musulmans. La moitié, mais a ce chiffre  il faut rajouté les migrants, qui donne l’islam majoritaire

A part cela Le Grand Remplacement "est une théorie complotiste d'extrême droite" !  

Vers une guerre de religion, infos du 2 mai 2021

 

 

Tribune de militaires : d’autres généraux ont adressé un document aux groupes parlementaires, dans lequel ils réclament “une stratégie globale contre l’islamisme et l’éclatement de la France

 

«Un état d’urgence absolue dans nos quartiers»: des violences urbaines secouent Valence

 

Suite aux violences urbaines survenues à Romans-sur-Isère, Valence en a aussi connu son lot dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Les policiers ont d’abord essuyé des jets de pierres et des tirs de mortiers d'artifice de la part d’une quarantaine d'individus cagoulés, puis des bandes rivales se sont affrontées. Le maire a réagi.

Valence (Drôme) est secouée par des affrontements qui placent certains quartiers en «état d’urgence absolue» alors que le sujet de la sécurité dans cette ville a même attiré l’attention d’Emmanuel Macron qui a annoncé début avril des renforts de police.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 30 avril au samedi 1er mai. Des violences nocturnes sont survenues entre jeunes dans le quartier de Fontbarlettes, «sur fond de trafic de stupéfiants», a indiqué la préfecture de la Drôme.

Sur une séquence publiée sur Snapchat, on voit des individus cagoulés, on entend de nombreuses détonations qui seraient des coups de feu.

 

​«Des impacts de balles et des douilles de 9 mm ont été retrouvés», a précisé le sous-préfet de la Drôme Bertrand Duclos dans un communiqué cité par l’AFP.

Il a condamné «de la façon la plus ferme ces actes aussi scandaleux qu'injustifiables et [a affiché] la plus totale détermination à donner à cette affaire une suite judiciaire qu'elle mérite».«Les auteurs de ces agissements particulièrement graves seront identifiés et déférés à la justice», a-t-il ajouté, soulignant que «personne n'a été blessé» lors de ces violences «qui n'ont pas fait l'objet d'appels spécifiques à la police nationale, laquelle n'a pu intervenir pour y mettre un terme».

La même nuit, des policiers ont également été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de jets de pierres dans ce même quartier. Une quarantaine d’individus cagoulés ont attaqué les fonctionnaires en train d’assister les sapeurs-pompiers en intervention, indique France Bleu.

«Un état d’urgence absolue dans nos quartiers»

Pour remettre de l’ordre dans le quartier sensible de Fontbarlettes, le préfet a annoncé déployer samedi soir des renforts.

​Selon un communiqué du maire LR de Valence, Nicolas Daragon, diffusé dans la presse, une «quarantaine» de CRS va être déployée en renfort des effectifs policiers locaux dans ce quartier mais aussi dans celui de la Monnaie à Romans-sur-Isère, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Valence, où des violences ont été observées «depuis quelques jours».

Il y a «un état d’urgence absolue dans nos quartiers. Avec la même détermination, l’État doit aujourd’hui agir pour garantir la sécurité de tous, avant qu’il ne soit trop tard», a réagi le maire dans le communiqué.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Zemmour Vs Agnès Pannier-Runacher : “Ces généraux que vous méprisez ont rendu plus de services à la France que vous n’en rendrez jamais”

 

Génération identitaire conteste sa dissolution devant le Conseil d’État, la représentante du ministère de l’Intérieur leur reproche notamment le slogan “on les accueille, ils nous égorgent” (MàJ)

01/05/2021

Le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire (GI) a contesté vendredi devant le Conseil d’État sa dissolution décrétée en mars par le gouvernement, en rejetant l’idée qu’il incite à la haine en liant systématiquement immigration et insécurité. Lors de l’audience en référé, l’avocat de GI Me Pierre Robillot a estimé que l’association ne faisait qu’« interpeller » sur des questions d’actualité, dans la lignée des débats publics sur ces sujets. « Pour Génération identitaire, tout immigré est une personne violente en puissance et susceptible de passer à l’acte. Il y a un lien automatique entre violence, immigration et insécurité », a au contraire accusé Pascale Léglise, la directrice adjointe des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur, lors de l’audience.

En appui, elle a cité différents slogans du groupuscule d’extrême droite, égrenés au long de leurs neuf années d’existence : « Quand tu sors de chez toi, tu n’es plus en sécurité », « la racaille peut frapper », « on les accueille, ils nous égorgent », « immigration, invasion ». « Face à l’insécurité, la racaille et l’islamisation : protège ton peuple ! », écrivait aussi l’association sur Twitter.

(…) En réaction, Génération identitaire a déposé un recours auprès du Conseil d’État pour « excès de pouvoir » ainsi qu’un référé-suspension (procédure d’urgence) dans le but de suspendre la dissolution de l’association, le temps que le Conseil d’État statue sur le fond.

(…) La représentante du ministère de l’Intérieur a au contraire fait valoir qu’« essentialiser ces personnes uniquement sur leurs origines, c’est stigmatiser cette origine et en faire une des causes de l’insécurité ». « Cet amalgame sans nuance est de notre point de vue très dangereux, d’autant plus aujourd’hui avec la fracture de la société sur ces questions-là », a poursuivi Pascale Léglise.

(…) Le Point

 

 

 

 

Pour Michel Onfray, “l’intérêt de l’islamo gauchisme est de détruire la nation”

 

Le philosophe a critiqué les fausses promesses et l’inaction du gouvernement face à la menace terroriste.

 

Lire l'article

 

 

 

Armée : Une Palestinienne a tenté de poignarder des soldats en Cisjordanie

 

L’assaillante a été blessée et conduite à l'hôpital à Jérusalem après avoir approché les soldats au carrefour du Gush Etzion avec un couteau, sans tenir compte des avertissements

Lire l'article et voir video

 

 

 

 

 

Espagne : 3 Marocains arrivés en 2016 alors qu’ils étaient mineurs, incarcérés pour avoir encouragé des actions terroristes contre la France. ils étaient suivis par 19.000 personnes sur les RS (MàJ)

 

02/05/2021


30/04/2021

Suite à la réédition des caricatures du prophète Mahomet, par le journal Français Charlie Hebdo, les détenus ont accroché de nombreuses vidéos sur leurs profils sociaux menaçant de mort et justifiant la commission d’actions violentes pour venger cette publication.

Après des mois d’enquête, la police espagnole a interpellé ce jeudi trois djihadistes présumés dans la ville de Grenade, âgés de 20, 21 et 22 ans. Ces derniers sont trois amis marocains arrivés en Espagne en 2016, alors qu’ils étaient mineurs a détaillé la police dans un communiqué. Les trois suspects ont diffusé des vidéos sur les réseaux sociaux qui font l’apologie du terrorisme djihadiste, proférant des « menaces extrêmement graves et violentes » à l’encontre des Français et leurs intérêts.

Les enquêteurs ont indiqué que l’intention des trois hommes étaient aussi de recruter des jeunes. « Conscients de leur influence sur le public jeune, ils ont créé des contenus spécifiques qui leur sont destinés, dans le but de gagner la confiance des plus vulnérables et de les captiver », précise le communiqué.

Actu / Policia

 

 

Suède : le nombre de cas de faux diplômes a considérablement augmenté, plus de 60% de ces contrefaçons proviennent de Syrie

 

 

La Défense américaine commente l’éventualité d’un conflit militaire avec Pékin

 

S’exprimant lors d’une conférence de réflexion, la secrétaire adjointe à la Défense des États-Unis estime que le conflit militaire avec la Chine qui, certes, représente un vrai défi pour la défense américaine, «n’est pas inévitable».

Lire l'article

 

Commenter cet article