Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Les Info du 18 avril 2021

 

 

Expulsion de diplomates russes de Prague: Moscou voit une piste américaine

 

Le ministère russe des Affaires étrangères voit une piste américaine dans la décision des autorités tchèques d'expulser 18 diplomates russes et d'accuser Moscou d'implication dans les explosions de 2014 dans un dépôt militaire.

Les États-Unis sont derrière la décision de Prague d'expulser 18 diplomates russes en poste en République tchèque et d'accuser les services secrets russes d'implication dans des explosions de 2014 sur le territoire tchèque, a déclaré ce dimanche 18 avril le ministère russe des Affaires étrangères.

«Cette démarche hostile s'inscrit dans le prolongement d'une série de mesures antirusses prises par la République tchèque ces dernières années. Une piste américaine y est aussi clairement visible. Dans un effort pour plaire aux États-Unis dans le contexte des récentes sanctions américaines contre la Russie, les autorités tchèques ont même surpassé leurs maîtres d'outre-mer à cet égard», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Selon le ministère, la Russie prendra «des mesures de rétorsion pour que les auteurs de cette provocation prennent pleinement conscience de leur responsabilité des actes qui ont sapé les fondements des bonnes relations entre nos pays».

La décision sans précédent des autorités tchèques «d'expulser 18 employés de l'ambassade de Russie sous des prétextes infondés [...] est d'autant plus absurde que les dirigeants tchèques attribuaient jusqu'ici les explosions [de Vrbetice, ndlr] aux entreprises propriétaires de ces entrepôts», rappelle le ministère russe.

Lire la suite

 

Note : c'est une histoire qui remonte en 2014 (période Obama) et voila  qu'en 2021 (période Biden) les russes sont accusés  !

 

Un résumé des 26 incendies d'église qui ont eu lieu en France sur une année (vidéo)

 

L’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris se révèle être le point culminant de la vague de dégradations fortuites ou délibérées à l’encontre de lieux de culte catholiques qui touche la France depuis un an. Une revue de presse indépendante en dresse le résumé en vidéo.

Au moins 26 incendies qui ont défiguré des églises et autres lieux de culte catholiques sont survenus partout en France en l'espace d'une année. La vidéo ci-dessous en donne un aperçu évocateur.

Derrière l'incendie retentissant de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a priori accidentel tel que le privilégient les enquêteurs, beaucoup d'autres églises, lieux de culte et symboles chrétiens ont fait l'objet d'incendies délibérés ou accidentels.

l'un des derniers incendies en cause a embrasé, le 17 mars 2019, l'entrée de l'église parisienne de Saint-Sulpice. Une porte du XVIIIe siècle, un vitrail et un bas-relief ont été très endommagés. La police n'exclut pas un incendie volontaire.

Notre-Dame de Paris
En 2018, le nombre d'actes antichrétiens en France s'élevait ainsi à 1.063, en hausse par rapport à 2017 (1.038), selon le ministère de l'Intérieur, contre 541 actes antisémites et 100 antimusulmans.

En février 2019, cinq églises catholiques ont même été vandalisées en une semaine, à Maisons-Lafitte, Houille, Dijon, Lavaur et Nîmes. Trois jours avant l'incendie de Notre-Dame, deux portes, des vitraux et l'orgue de la basilique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), abritant la nécropole des rois de France, ont été dégradés. Un Pakistanais a été mis en cause par la justice dans cette affaire.

Source

 

 

Porte de la Chapelle : une femme jetée dans les escaliers du métro par son dealer (MàJ)

17/04/21


La vidéo en version longue :


 

 

Le frère de Sarah Halimi témoigne : le meurtrier Kobili Traoré se fait appeler Fofana sur Facebook, comme Youssouf Fofana, le tueur d’Ilan Halimi

Note: faut voir ce témoignage jusqu’à la fin, c'est hallucinant . Mais dans quel monde on vit, pour que la juge d'instruction refuse la reconstitution du meurtre ! Et le meurtrier qui prend le speudo de Fofana !

 

 

Marlène Schiappa annonce des «Etats généraux de la laïcité» pour «sortir de la tenaille entre d’un côté les identitaires d’extrême droite et de l’autre les indigénistes et EELV»

 

 

Les Arcs (83) : le Préfet refuse d’expulser des squatteurs migrants qui occupent une maison, malgré une décision de justice (MàJ : manifestation en soutien aux propriétaires)

 

 

Strasbourg : expulsion vers l’Algérie du livreur Deliveroo qui ne voulait pas “livrer des juifs” (MàJ)

 

 

Policiers brûlés vifs à Viry-Châtillon : 6 à 18 ans de prison pour 5 jeunes et 8 acquittements en appel, des peines moins lourdes qu’en 1ère instance, colère des avocats des victimes (MàJ)

 

 

IslaNews#5 - Ramadan : le tweet d’Evian fait polémique

 

 

 

Comment George Soros a infiltré la Cour européenne des droits de l’homme (MàJ : le Conseil de l’Europe prend acte du rapport)

16/04/2021

[…] Les gouvernements du Conseil de l’Europe avaient été saisis à la suite de la publication du rapport du Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) sur Les ONG et les juges de la CEDH, révélant qu’au moins 22 des 100 derniers juges de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) sont d’anciens collaborateurs de sept ONG, et qu’ils ont jugé à de très nombreuses reprises des affaires soutenues par leurs propres ONG, en situation flagrante de conflits d’intérêts. Parmi ces ONG, l’Open Society de George Soros se distingue par le fait que douze de ses collaborateurs sont devenus juges à Strasbourg, et qu’elle finance les six autres ONG mises en cause, parfois très largement. La présence massive de juges issus d’un même réseau d’ONG témoigne de l’emprise de grandes fondations et ONG privées sur le système européen de protection des droits de l’homme et met en cause son impartialité. […]

Article disponible intégralement sur Valeurs Actuelles


23/03/2020

[…] Sur quoi portent les polémiques relayées par la presse bulgare ? D’abord, les médias locaux se font l’écho du rapport qui révèle au grand jour les liens de Grozev avec George Soros, inconnus du grand public, tout comme ceux de sa prédécesseur à ce poste, Zdravka Kalaydjieva. Mais ils évoquent surtout ses manquements aux principes judiciaires en tant que juge à la CEDH, car il a jugé des affaires introduites ou soutenues par l’ONG qu’il avait lui-même fondée. Enfin, les circonstances troubles de sa nomination reviennent également à la surface. Son élection à ce poste prestigieux fut en effet organisée par l’ancien gouvernement. La juge Kalaydjieva, sa prédécesseur, quittait alors son poste prématurément, ce qui, selon certains médias, serait la conséquence d’une demande du gouvernement d’alors, désireux de vouloir « placer » un juge (élu pour 9 ans) avant une possible alternance politique.
[…]

En cette période de confinement l’article est disponible en intégralité sur Valeurs Actuelles en échange d’un email


19/02/2020

Un rapport accablant démontre la mainmise du réseau d’ONG du milliardaire sur la CEDH, qui impose à l’Europe son idéologie de la “société ouverte”. Révélations exclusives.

L’Autriche, la Grèce et l’Italie sont forcées de légaliser les unions homosexuelles ; la Pologne est sommée de favoriser le droit à l’avortement ; la France est obligée d’autoriser le changement de sexe “sur le papier” ; la Hongrie est contrainte d’abolir la prison à vie ; la Russie est santionnée pour avoir condamné les activistes féministes punks des Pussy Riot ; l’Autriche doit légaliser l’adoption par les couples homosexuels ; l’application de la charia en Grèce est validée. Des affaires sans lien entre elles ? Au contraire. Chaque fois, c’est la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui dicte sa loi à un pays européen. Chaque fois, une ONG liée au réseau de l’Open Society Foundations (OSF) est impliquée dans l’affaire. Chaque fois, l’un des magistrats qui prononcent le jugement est un ancien collaborateur de l’OSF ou de ses affiliées. Chaque fois, la sentence porte la marque de George Soros.

Chapitre 1 : Aux sources d’une enquête, dans les arcanes du Palais des droits de l’homme

Il est “celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom”. En mai 2018, Valeurs actuelles consacrait un dossier au milliardaire américain d’origine hongroise qui, écrivions-nous, « est passé maître dans l’art de désordonner le monde sous couvert d’altruisme ». En dévoilant « la machination Soros », notre journal recevait, comme tous ceux qui voient en lui autre chose qu’un philanthrope désintéressé, l’infamant label “complotiste”.

Critiquer ses desseins, son idéologie et ses méthodes, c’est la certitude d’être rangé dans la case “fachosphère”, populiste ou antisémite ce qui prête à sourire quand on sait que Benyamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien, est un virulent anti-Soros. Si le front d’opposition au milliardaire est aussi large, de Viktor Orbán à Donald Trump en passant par Vladimir Poutine, c’est que l’idéologie qu’il diffuse à travers son Open Society Foundations et sa myriade d’ONG a pour but de mettre fin aux nations et d’imposer à l’Occident son idéal de “société ouverte” et sans frontières, chère au philosophe Karl Popper dont il fut le disciple. Deux ans après la publication de cette enquête, un rapport accablant, que Valeurs actuelles révèle en exclusivité, vient éclairer la manière dont George Soros a infiltré…

 

Biden annonce garder le seuil d’immigration fixé par Trump, puis se ravise (MàJ)

17/04/21
Le déferlement immédiat de critiques venues de son propre camp a rapidement fait changer Joe Biden de position.

Après voir finalement décidé de confirmer le quota fixé par l’ex-président pour cette année, en raison du besoin de “reconstruire” le programme d’admission de réfugiés, selon son conseiller pour la sécurité nationale Jake Sullivan sur Twitter, le 46e président s’est ravisé dans la soirée. 

Face au tollé, sans précédent dans son propre parti depuis son arrivée au pouvoir en janvier, la Maison Blanche a immédiatement voulu rétropédaler en assurant qu’il ne s’agissait que d’une décision provisoire, appelée à être revue à la hausse d’ici mi-mai.

(…) Huffington Post

 

 

 

Le gouvernement russe ordonne à un million de migrants vivant illégalement en Russie de quitter le pays avant le 15 juin

 

 

Grèce : un navire de recherche français menacé par un navire de guerre turc au sud de la Crète

 

 

Italie : Matteo Salvini sera jugé pour avoir interdit le débarquement de migrants

 

 

États-Unis : un leader musulman, proche du CCIF, accusé de harcèlement et d’inconduite

 

Bangladesh : Les justiciers du prophète Mahomet

Commenter cet article