Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 

___________________________

Info du 24 février 2021

 

 

 

Téhéran continue à accumuler de l’uranium faiblement enrichi, dont la quantité dépasse désormais de 14 fois la limite autorisée par l’accord de 2015.

 

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'est déclarée « vivement préoccupée » par la possible présence de matière nucléaire sur un site iranien non déclaré, selon un rapport consulté mardi 23 février par l'Agence France-Presse à Vienne.

Ces propos interviennent dans un contexte tendu, alors que l'Iran a commencé à limiter les inspections de l'agence onusienne, après l'expiration d'une échéance fixée par Téhéran pour la levée des sanctions américaines.

 

États-Unis-Iran inquiète Israël

Des explications iraniennes insuffisantes

L'AIEA avait déjà pointé ce site dans son rapport de novembre, jugeant les explications de la République islamique « non crédibles ». Il s'agit d'un entrepôt du district de Turquzabad, dans la capitale. « La présence de particules d'uranium anthropogénique (résultant d'activités humaines), non déclarées par l'Iran, traduit clairement la présence de matériel nucléaire et/ou d'un équipement contaminé par du matériel nucléaire à cet endroit », écrit l'agence.

« Au bout de 18 mois, l'Iran n'a toujours pas fourni les explications nécessaires, entières et techniquement crédibles », poursuit-elle, précisant que son directeur général Rafael Grossi, qui s'est rendu ce week-end à Téhéran, a redit « son inquiétude face au manque de progrès » sur la question. Téhéran continue par ailleurs à accumuler de l'uranium faiblement enrichi, dont la quantité dépasse désormais de 14 fois la limite autorisée par l'accord de 2015, d'après ce document qui sera examiné lors d'un Conseil des gouverneurs la semaine prochaine.

Lire la suite

LIRE AUSSI: Israël: ces généraux qui poussent Netanyahou au compromis sur le nucléaire iranien

 

 

 

 

 

Les agressions contre la police nationale ont plus que doublé en vingt ans. Une moyenne de 85 agressions par jour.

 

 

Rixes entre bandes : 357 affrontements recensés en 2020, en hausse de 24 %

 

 

Zemmour : “95% des migrants déboutés du droit d’asile restent en France et nous ont à l’usure. On ne les expulse jamais ! C’est une invasion migratoire

 

 

Présidentielle 2022 : des soutiens d’Eric Zemmour lancent une plateforme en ligne pour mesurer l’engouement autour d’une éventuelle candidature

 

Aurore Bergé dénonce l’islamo-gauchisme à travers la censure de la lettre de Charb ou encore l’invitation du « rappeur islamiste » Médine à l’ENS qui chantait « crucifions les laïcards » (MàJ : Le rappeur porte plainte)

23/02/21

Le rappeur évoque dans un entretien à Mediapart les raisons l’ayant poussé à engager des poursuites judiciaires contre la députée Aurore Bergé, qui l’a récemment qualifié de « rappeur islamiste »« Elle me colle une idéologie qui n’est, bien sûr, pas la mienne. C’est la fois de trop. J’attends une condamnation et des excuses publiques », explique l’artiste.

Le rappeur Médine annonce avoir déposé, mardi 23 février, une plainte pour diffamation au tribunal judiciaire de Paris contre Aurore Bergé. Dans une interview à LCI, la députée LREM avait qualifié, le 18 février dernier, l’artiste de « rappeur islamiste » qui « disait qu’il fallait tuer des laïcards ». Elle l’a également accusé d’avoir lancé un « appel au meurtre ».

[…]




Mediapart


19/02/21

 

 

Claire Koç : ” Tu pues la France ! » « fais pas ta sale Française ! » ou « les Français(es) n’ont pas d’honneur ! » Ce sont les mots violents envoyés en pleine figure par ma famille et amis parce que j’avais fait le choix de la France” (MàJ)

24/02/21

 

Grasse (06) : il pénètre dans un commissariat et menace les policiers avec du liquide inflammable et un briquet, un Tunisien interpellé

Les policiers du commissariat de Grasse (Alpes-Maritimes) ont reçu la visite d’un homme ce lundi matin, qui s’est soudainement montré très menaçant. Mis en joue avec un LBD, il a fini par se rendre et a été interpellé.

Un homme s’est présenté à l’accueil du commissariat de Grasse peu après 9 heures et a demandé à parler à un officier de police. Les fonctionnaires lui ont demandé la raison. L’homme leur a répondu en italien et en arabe puis a subitement exhibé une bouteille contenant du liquide inflammable, ainsi qu’un briquet.

Rapidement, un policier l’a mis en joue avec un lanceur de balle de défense, lui ordonnant en italien de lâcher ce qu’il tenait en main. L’homme a fait mine d’asperger les fonctionnaires autour de lui et de se verser du liquide dessus. Après quelques échanges, il a finalement lâché cette bouteille et ce briquet, avant d’être interpellé et placé en garde à vue.

Le mis en cause avait sur lui un passeport italien avec sa photo. Cet homme de nationalité tunisienne âgé de 42 ans est inconnu des services de police, mais faisait toutefois l’objet d’une fiche de recherche Schengen selon une source proche de l’enquête. Il était donc recherché par un autre pays.

Actu 17

 

 

 

 

Soissons (02) : l’étrange portrait de Mohamed Aboulmahassine, accusé d’avoir séquestré et violé une écolière de 11 ans, qui rentrait chez elle

 

 

Chartres-de-Bretagne (35) : des pompiers menacés au couteau en pleine intervention

 

 

Le ministère de l’intérieur lance un “plan 10.000 jeunes” qui recrutera dans les quartiers difficiles avec l’ambition d’apaiser un climat parfois tendu

 

 

Strasbourg : un tag “Non à l’islam” découvert sur le chantier de la mosquée Eyyûb Sultan, qui deviendra la plus grande d’Europe

 

 

Intervention de l'armée algérienne au Sahel: le coup de sirocco de Macron

 

Le Président Emmanuel Macron a récemment signalé «le réengagement de l’Algérie» au Sahel. Des propos qui ont été interprétés comme une annonce d’envoi de troupes algériennes dans la région. Le ministère algérien de la Défense nationale a démenti vigoureusement ce qu’il considère être des «allégations».

L’intervention du Président français lors de la réunion du G5 Sahel, qui s’est tenue à N’Djamena les 15 et 16 février, a donné lieu à une véritable polémique.

Prenant la parole par vidéoconférence, le Président Emmanuel Macron a annoncé de façon ambiguë «la confirmation d’un réengagement de l’Algérie».

Lire la suite

 

 

 

 

Football, coupe du Monde 2022 : 6 500 ouvriers seraient morts dans les chantiers au Qatar

 

 

États-Unis : des enseignantes renvoyées après avoir refusé de faire le salut “Wakanda forever” issu du film Black Panther

 

 

«Cancel culture». Etats-Unis : des écoles veulent se débarrasser du nom de Jean Ribault, explorateur français de la Floride

 

 

«Endiguement» de la Chine: les États-Unis et la France au coude-à-coude dans le Pacifique

 

Deux bâtiments de la Marine nationale ont quitté le 18 février la rade de Toulon pour participer à des exercices militaires en mer de Chine méridionale avec le Japon et les États-Unis. Quels sont les enjeux d’un tel déploiement naval? Décryptage avec deux experts de la région.

Lire l'article

 

 

Commenter cet article