Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Info du 7 novembre

 

 

 

DIRECT. Election américaine : Joe Biden creuse l'écart en Pennsylvanie face à Donald Trump et se rapproche de la victoire

 

Ce qu'il faut savoir

Le dépouillement continue et Joe Biden se rapproche de la victoire. Samedi 7 novembre, le candidat démocrate avait récolté 28 883 voix de plus que son rival, Donald Trump, en Pennsylvanie. L'ancien vice-président de Barack Obama a désormais 0,5 points d'avance sur le président sortant, alors que 99% des bulletins ont été dépouillés. Si Joe Biden remporte cet Etat, il aura suffisamment de grands électeurs pour gagner l'élection et s'installer à la Maison Blanche.

>> Suivez les résultats dans notre carte, mise à jour en temps réel

 Joe Biden appelle les Américains à "se rassembler". Le candidat démocrate à la Maison Blanche a appelé les Américains à surmonter "la colère", lors d'une courte allocution à Wilmington, dans la nuit de vendredi à samedi. Si il s'est abstenu de revendiquer formellement la victoire à l'élection présidentielle, il n'a laissé aucun doute quant à ses certitudes d'être sur le point de battre Donald Trump.

 Donald Trump promet des recours juridiques. Le président, qui ne cesse de dénoncer des fraudes sans en apporter la preuve, a promis de poursuivre son combat juridique jusqu'au bout. "Je ne renoncerai jamais au combat pour vous et pour notre nation", a-t-il écrit dans un communiqué. Il a par la suite réitéré sur Twitter ses doutes sur l'intégrité du processus électoral.

 Les derniers Etats clés de plus en plus favorables aux démocrates. Alors que les dépouillements continuent, Joe Biden a accentué son avance dans plusieurs Etats comme la Pennsylvanie et la Géorgie. Une victoire dans l'un de ces Etats lui permettrait de remporter l'élection.

DIRECT

 

 

 

États-Unis : la porte-parole de la Maison Blanche liste les irrégularités et possibles fraudes dans le seul état du Michigan

 

 

Plusieurs pays arabes craignent que la victoire de Joe Biden ne renforce l'Iran (médias)

 

Le 6 novembre

"L'Iran pourrait acquérir des armes nucléaires très rapidement et menacer la stabilité du Moyen-Orient"

Plusieurs responsables de pays arabes ont confié sous couvert d'anonymat leurs préoccupations concernant une éventuelle victoire du candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, craignant que cela ne renforce l'Iran, dans un article publié vendredi par Israel Hayom.

"Une administration Biden pourrait lever les sanctions qui avaient été mises en place par Trump contre Téhéran. Le cas échéant, le régime iranien pourrait acquérir des armes nucléaires très rapidement et menacer la stabilité de la région, tout en finançant des organisations terroristes islamistes radicales", a estimé un responsable émirati.

Cet avis est partagé par un autre dirigeant égyptien cité par Israel Hayom, qui considère qu'un nouvel accord entre les Etats-Unis et la République islamique provoquera une perte de confiance des pays arabes envers Washington.

"Une telle situation pourrait conduire le Soudan, Bahreïn et les Émirats arabes unis à ne plus faire confiance aux Etats-Unis, une confiance qui s'était pourtant installée lors de la signature des traités de paix avec Israël", a-t-il averti.

Un haut responsable saoudien estime toutefois qu'un nouveau pacte entre une administration Biden et Téhéran pourrait "renforcer l'alliance régionale entre Israël et les pays arabes" contre l'Iran.

"Bien sûr, nous souhaitons la victoire de Trump. Mais sa défaite ne ferait que renforcer l'alliance régionale avec Israël, puisque nous serions livrés à nous-mêmes, sans aucun soutien des Etats-Unis", a-t-il jugé.

Voir vidéo

 

 

 

 

 

Attentat de Nice : Jean Castex dénonce «l’islamisme radical, une idéologie politique qui défigure la religion musulmane en détournant ses textes, ses dogmes et ses commandements»

Emmanuel Macron estime que “des actions terroristes peuvent être menées par des personnes qui utilisent les flux d’immigration”

Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 5 novembre, un doublement des “effectifs de police et de douane aux frontières”, qui passeront à 4 800 personnes,pour lutter contre l’immigration clandestine et le terrorisme“Des actions terroristes peuvent être menées par des personnes qui utilisent les flux d’immigration”, a justifié le chef de l’Etat […]

Le président s’est par ailleurs dit “favorable” à refonder l’espace Schengen “en profondeur” et à “un plus grand contrôle” […]

France TV Info

 

 

L’Union européenne appelle à expulser plus d’étrangers irréguliers

 

Afin de lutter contre une montée du populisme, la commissaire européenne aux Affaires intérieurs a expliqué ce jeudi devant les sénateurs français que les pays devaient expulser davantage d’étrangers en situation irrégulière.

Ylva Johansson a ainsi souhaité que les accords entre les pays d’origine et les états européens se multiplient, afin de favorises ces renvois. Selon elle, 140.000 migrants sont entrés clandestinement dans l’UE l’an dernier, rapporte l’AFP.

[…]

LES DÉCISIONS DE RENVOI PAS ASSEZ RESPECTÉES

Cette volonté de tout faire pour favoriser les retours est justifiée selon elle par le fait que si «les citoyens européens sont prêts à accueillir les personnes en besoin de protection internationale, (…) ils veulent qu’on fasse la distinction entre ceux qui ont le droit de rester, et qui doivent être intégrés, et ceux qui n’ont pas vocation à rester», détaille-t-elle. «Si nous ne sommes pas capables d’être plus efficaces sur les retours, il y a un risque de (montée du) populisme et le risque de perdre le soutien des citoyens européens», s’inquiète-t-elle.

La commissaire européenne a également pointé le problème du faible taux d’exécution d’une décision d’expulsion en Europe. Il est seulement de 30% en moyenne, et descend même à «13, 14% pour la France». Un autre point négatif et que cette procédure est «très longue», selon elle. Entre le moment où elle est prononcée et celui où le renvoi est enclenché, «les gens s’intègrent dans la société, tombent amoureux, commencent à travailler, et il devient très difficile de procéder à ces retours. C’est ce que je veux éviter», a-t-elle affirmé.

CNEWS

 

LIRE AUSSI : La Tunisie se dit «prête à recevoir n'importe lequel» de ses ressortissants, mais à des conditions

 

 

Zemmour : “Partout où les pays refusent l’immigration arabo-musulmane, il n’y a pas de terrorisme” (MàJ : Record d’audience historique pour Face à l’info, jusqu’à 1 million de téléspectateurs !)

 

 

Mérignac : à l’occasion de l’hommage rendu à Samel Paty, un lycéen exhibe la photo de sa tête décapitée

 

Hommage à Samuel Paty : un lycéen de Mérignac poursuivi pour apologie d’un acte de terrorisme

[…]

Lors de l’hommage à l’enseignant assassiné, un lycéen majeur a montré la photo du tweet posté par l’auteur des faits sur les réseaux sociaux. Le lycéen a reconnu les faits. 

[…]

L’article dans son intégralité sur France 3 édition régionale

 

 

 

 

Les enquêtes visant des mineurs pour « apologie du terrorisme » se multiplient en France

 

Albertville : quatre enfants de 10 ans arrêtés pour «apologie du terrorisme, complicité et menaces de mort»

Le parquet de Chambéry confirme que quatre écoliers ont été «retenus» dans le cadre d’une enquête ouverte pour «apologie du terrorisme, complicité et menaces de mort», suite à des propos menaçants tenus en marge de l’hommage à Samuel Paty.

[…]

Contactée par CheckNews, le procureur de Chambéry confirme qu’une enquête pour «apologie du terrorisme, complicité et menaces de mort» a bien été ouverte pour des faits qui se sont produits dans le cadre des cérémonies d’hommage à l’enseignant Samuel Paty, dans une école élémentaire d’Albertville. 

«Plusieurs enfants ont eu des propos inquiétants», justifiant l’acte du terroriste et menaçant un professeur en lui disant «Toi aussi, on va te tuer», assure le procureur.

[…]

Les quatre enfants concernés ayant chacun «une dizaine d’années», ils n’ont pas été placés en garde à vue (possible à partir de 13 ans) mais dans le cadre légal d’une retenue.

[…]

L’article dans son intégralité sur Libération

 

 

Allemagne : Une part importante des élèves berlinois n’ont pas respecté la minute de silence pour Samuel Paty. “Il devait être exécuté. Il avait insulté le prophète”

 

 

Blain (44) : Après un rodéo, quatre “jeunes” déjà connus de la gendarmerie arrêtés après avoir tabassé des ouvriers et violenté des gendarmes

 

 

Afghanistan : à l’université de Kaboul les jihadistes ont froidement abattu les étudiants “un à un”, 35 morts

 

 

Afflux de clandestins aux Canaries : l’UE veut plus de renvois vers les pays d’origine

Commenter cet article