Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Info du 28 novembre

 

 

 

L’Iran accuse Israël d’avoir assassiné un responsable de son programme nucléaire

 

L’attaque, dont a été victime vendredi le scientifique Mohsen Fakhrizadeh, chef du département recherche et innovation du ministère iranien de la défense, n’a pas été revendiquée.

Le Monde avec AFP, AP et Reuters Publié hier à 18h01

 

La voiture de Mohsen Fakhrizadeh, après l’attaque dont il a été la cible, le 27 novembre 2020.

Mohsen Fakhrizadeh, un scientifique iranien travaillant dans le domaine nucléaire, a été assassiné, vendredi 27 novembre, dans les faubourgs de Téhéran. Blessé par balles alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture, le chercheur a succombé à l’hôpital. L’attaque n’a pas été revendiquée, mais sur Twitter, Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des affaires étrangères, a aussitôt accusé Israël :

« Des terroristes ont assassiné aujourd’hui un éminent scientifique iranien. Cette lâcheté avec des indications sérieuses du rôle d’Israël montre le bellicisme désespéré de ses auteurs. »

Le chef de la diplomatie a également appelé la communauté internationale à « mettre un terme à ses honteuses positions ambivalentes et à condamner cet acte terroriste ».

« Les groupes terroristes, les responsables et les auteurs de cette tentative lâche doivent savoir qu’une vengeance terrible les attend », a tweeté le chef d’état-major iranien, le général Mohammad Baghéri, selon l’agence de presse étatique IRNA. Il a qualifié la mort de Mohsen Fakhrizadeh de « coup amer et lourd », assurant que les Iraniens « n’auront pas de repos tant que nous n’aurons pas pourchassé et puni » les personnes impliquées.

Voiture piégée et fusillade

Le ministère iranien de la défense avait identifié la victime comme étant Mohsen Fakhrizadeh, chef de son département recherche et innovation. Il a été « gravement blessé » lorsque sa voiture a été prise pour cible par plusieurs assaillants, qui ont en retour été pris à partie par l’équipe de sécurité du scientifique, a déclaré le ministère, ajoutant que l’équipe médicale n’était pas parvenue à le réanimer.

Plusieurs médias locaux, dont les agences de presse Tasnim et Fars, avaient plus tôt rapporté une tentative d’assassinat contre le scientifique dans la ville d’Absard, à l’est de la capitale iranienne. « Des terroristes ont fait exploser une voiture avant de tirer sur celle de M. Fakhrizadeh », avaient-elles indiqué.

Mohsen Fakhrizadeh était l’unique scientifique nommément désigné dans « l’évaluation finale » sur le programme nucléaire iranien que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a remis en 2015, qui évoquait aussi les projets du plan AMAD.

« Souvenez-vous de ce nom »

Le gouvernement israélien considère que ce plan, abandonné en 2003, avait pour but d’acquérir l’arme atomique et il affirme s’être procuré une grande partie des « archives » iraniennes à ce sujet. « Souvenez-vous de ce nom, Fakhrizadeh », avait déclaré le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, dans le discours prononcé en 2018 au cours duquel il avait révélé l’existence de documents. Malgré l’arrêt du plan AMAD, Mohsen Fakhrizadeh a continué à travailler à des « projets spéciaux » pour le compte du ministère iranien de la défense, avait-il ajouté.

 

Lire aussi : "Iran : des opposants dévoilent un nouveau site secret du projet nucléaire"

 

Sur Twitter, le président Donald Trump a aussitôt relayé les informations concernant cet assassinat qui intervient moins de deux mois avant l’arrivée à la Maison Blanche du démocrate Joe Biden, président élu à l’élection du 3 novembre aux Etats-Unis.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Qui a assassiné le père du nucléaire iranien ?

 

 

 

Un porte-avions US envoyé dans le golfe Persique, «un message pour l’Iran»

 

 

Le 28/11/2020

En citant un responsable anonyme de la Défense américaine, CNN a relaté que le pays envoyait le porte-avions USS Nimitz dans le golfe Persique. Ce transfert de l’un des plus puissants navires de guerre du monde n’est pas lié au récent meurtre d’un scientifique iranien renommé mais sert de message pour Téhéran, précise la source.

Afin de soutenir le retrait de leurs troupes d’Irak et d’Afghanistan, les États-Unis déplacent leur porte-avions USS Nimitz et d'autres navires de guerre dans le golfe Persique, a rapporté ce 28 novembre CNN citant un responsable du département de la Défense du pays. L’achèvement de ce retrait est envisagé d’ici au 15 janvier 2021.

«Cette décision avait été prise avant la nouvelle de l’assassinat de l’éminent scientifique nucléaire iranien», a toutefois précisé la source.

Cependant, cette action était «un message de dissuasion accru pour l’Iran».

«La décision transfère une puissance militaire américaine accrue et des milliers d’unités dans la région jusqu’à la fin de la présidence de Trump».

Et de préciser que cette décision de retrait «appartiendra peut-être au Président élu Joe Biden».

Le 17 novembre, le secrétaire à la Défense des États-Unis par intérim, Christopher Miller, a déclaré aux journalistes que le nombre de soldats américains en Afghanistan et en Irak devrait être réduit à 2.500 d'ici le 15 janvier 2021. Selon CNN TV, il y a actuellement environ 4.500 militaires américains en Afghanistan et environ 3.000 en Irak.

Lire la suite

 

 

 

Washington explique ses nouvelles sanctions contre des entreprises russes et chinoises

 

Des entreprises chinoises et russes sont tombées sous le coup de sanctions américaines. Dans un communiqué de presse publié le 27 novembre, Mike Pompeo accuse ces sociétés d’avoir contribué au programme de missiles iranien. Des accusations niées par l'ambassadeur russe aux États-Unis qui qualifie ces sanctions de «geste discriminatoire».

Les autorités américaines ont imposé des sanctions à des entreprises chinoises et russes pour des livraisons dans le cadre du programme de missiles iranien, a indiqué le secrétaire d'État Mike Pompeo dans un communiqué de presse publié le 27 novembre sur le site du département d'État américain.

«Nous avons imposé des sanctions contre Chengdu Best New Materials et Zibo Elim Trade en Chine, ainsi que contre Nilco Group, également connu sous le nom de Nil Fam Khazar et Santers Holding, et Elecon en Russie pour avoir transféré des technologies et des marchandises sensibles au programme de missiles iranien. Ces mesures font partie de notre réponse aux activités malveillantes de l'Iran», dit le message.

Ces sanctions contre trois entreprises russes et deux chinoises sont en vigueur depuis le 6 novembre, mais elles n’ont été annoncées que cette semaine. Comme l’explique le département d'État, elles ont été introduites conformément à la législation sur les sanctions en matière de non-prolifération visant l'Iran, la Corée du Nord et la Syrie.

Lire la suite

 

 

 

 

 

États-Unis : Joe Biden veut régulariser au moins 11 000 000 de migrants clandestins dans les 100 premiers jours de son mandat

 

 

 

 

Une décision du Conseil d’État pourrait aboutir à la remise en liberté de tous les accusés des attentats de janvier 2015

 

 

Sondage : 74% des Français trouvent l’évacuation du camp de migrants place de la République “justifiée” (MàJ)

 

 

 

Cahors (46) : une voiture de police incendiée au commissariat par des tirs de cocktails Molotov

 

 

 

 

EELV boycotte CNews à cause de Zemmour

 

EELV boycotte CNews à cause de Zemmour

La décision est radicale. Les élus d’Europe Ecologie-Les Verts ont décidé “depuis plusieurs semaines” de refuser systématiquement les invitations de la chaîne CNews. Dans un communiqué publié hier, les écologistes s’en expliquent et fustigent “la dérive de la ligne éditoriale choisie par la chaîne”. En cause : le chroniqueur et polémiste Eric Zemmour.

“Après sa prise de position xénophobe au sujet des mineurs isolés, [le comité d’éthique du groupe Canal +] s’est contenté de préconiser un autre format d’émission” en renonçant au direct “afin de pouvoir couper les propos litigieux” d’Eric Zemmour, dénoncent les écologistes, qui avaient saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en octobre 2019.

Se disant solidaire des journalistes, ELLV s’attaque au CSA lui-même, qui “laisse la chaîne se rendre complice d’apologie de crimes contre l’humanité et de xénophobie au quotidien”, poursuit le communiqué.

www.ladepeche.fr

 

 

 

Aubervilliers (93) : quatre cambrioleurs marocains et algériens qui gazaient leurs victimes ont été interpellés

 

Marseille : Yanis, 10 ans, auditionné pendant six heures pour apologie du terrorisme

 

France 2 obligée d’annuler son émission politique, qui devait se délocaliser en banlieue parisienne, car “la police ne peut pas assurer la sécurité des équipes”

Ça fait 30 ans que je vis à Marseille et jamais personne avant ne m’avait traîné dans un commissariat, peste le père de Yanis, 10 ans. Je n’ai jamais éduqué mes enfants dans la haine, et là on nous a interrogés pendant des heures, ainsi que mon fils, et on est venu fouiller chez nous. On aurait dit que c’était un terroriste”.

Si la machine judiciaire s’est mise en branle autour de cette famille, c’est qu’au retour des vacances de la Toussaint, juste avant lesquelles le professeur Paty a été décapité en région parisienne, Yanis n’a pas été respectueux de la minute de silence en hommage à la victime de cet acte barbare. Et même davantage. “Oui c’est vrai, je n’ai pas bien respecté ce moment de silence, j’ai été turbulent, et c’est vrai aussi qu’après, dans la cour de récré, j’ai dit qu’il l’avait bien mérité. Mais franchement je n’ai rien contre ce professeur, c’était des mots en l’air, j’aurais dû dire ma pensée autrement, c’est juste que je n’aime pas les caricatures”, relate le garçon, scolarisé en 6e dans un collège privé catholique du centre-ville.

www.laprovence.com

 

 

 

CCIF: Gérald Darmanin a envoyé la notification de dissolution (MàJ : le CCIF annonce s’être auto-dissous et supprime son compte Twitter)

 

 

Montpellier : Refusant de donner une cigarette, un passant est violemment frappé à la tête, tombe KO et se fait dépouiller. 4 mineurs déférés devant la justice

Commenter cet article