Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 2 novembre 2020

 

 

Attentat de Nice : un quatrième homme relâché, deux gardes à vue se poursuivent

 

LE POINT SUR L'ENQUÊTE - Brahim Issaoui, grièvement blessé par balles jeudi alors qu'il menaçait les policiers dans l'église, était toujours hospitalisé lundi. Les enquêteurs espèrent pouvoir l'interroger dans la journée.

Les gardes à vue de deux hommes, dont un Tunisien soupçonné d'avoir partagé le périple migratoire de l'assaillant de l'attentat à la basilique de Nice, se poursuivaient lundi 2 novembre au matin. Un troisième individu a été relâché, selon l'AFP. Ce Tunisien de 29 ans, A. B-A., aurait voyagé avec l'auteur de l'attaque au couteau, son compatriote Brahim Issaoui, 21 ans, à bord d'un bateau qui a accosté le 20 septembre sur l'île italienne de Lampedusa, selon une source proche du dossier. Il a été interpellé samedi après-midi à Grasse (Alpes-Maritimes), à une quarantaine de kilomètres de Nice. Dans le logement qu'il occupait, deux hommes de 25 et 63 ans avaient été arrêtés quelques heures plus tard. Le plus âgé des deux a été remis en liberté sans charge retenue contre lui à ce stade, l'autre reste en garde à vue, a indiqué lundi matin la source judiciaire.

Deux autres hommes interpellés à Nice avaient également été relâchés sans aucune charge retenue contre eux. Âgés de 47 ans et 35 ans, ils avaient été arrêtés pour avoir été en contact avec l'assaillant, Brahim Issaoui, la veille des faits. «Ils ont évoqué une rencontre fortuite avec l'intéressé qu'ils ne connaissaient pas et des échanges anodins. L'enquête a conforté leurs déclarations» et n'a révélé ni radicalisation, ni possible participation des deux hommes aux faits, a précisé la veille une source proche du dossier.

«Là pour tuer»

Brahim Issaoui, grièvement blessé par balles jeudi alors qu'il menaçait les policiers dans l'église, était toujours hospitalisé lundi. «Son pronostic vital ne serait plus engagé», a précisé une source proche du dossier, les enquêteurs espérant pouvoir l'interroger dans la journée. Brahim Issaoui, 21 ans, qui avait des antécédents judiciaires de droit commun – violence et drogue –, avait quitté mi-septembre la ville de Sfax, au centre de la Tunisie, où il vivait avec sa famille. Arrivé à Lampedusa, il aurait été placé en quarantaine avec près de 400 migrants sur le ferry Rhapsody selon la presse italienne, avant de débarquer sur le continent à Bari, dans le sud de l'Italie, le 9 octobre. L'enquête a pu déterminer qu'il était arrivé à Nice mardi. Il a été repéré par des caméras de vidéosurveillance à proximité de la basilique la veille des faits.

Lire la suite

 

 

 

 

Charlotte d’Ornellas : “Partout dans le monde, les islamistes sont prêts à tuer quiconque n’est pas eux”

 

Nantes : ils jettent des projectiles sur des membres du corps enseignant le jour de l’hommage à Samuel Paty

 

Il était 9h45, ce lundi synonyme de rentrée des classes et de journée hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire assassiné, lorsqu’une trentaine de personnes se sont amassées devant le lycée Gaspard Monge La Chauvinière, à Nantes. Ils se sont alors mis à jeter des projectiles en direction des membres de l’Education nationale, sans faire de blessé, et ne se sont pas arrêtés là.

Un jeune interpellé déjà connu des services de police

En l’espace de quelques minutes, ils ont également bloqué la rue de la Fantaisie, voie d’accès au lycée, avec des barrières volées sur un chantier qui se tenait à proximité. Prévenus, les policiers n’ont pu interpeller qu’une personne, une fois arrivés sur place.

Défavorablement connu des services de police, un jeune homme de 18 ans a été placé en garde à vue pour “participation à un attroupement violent et recel de vol“. Dans la foulée, une enquête a été ouverte alors deux bouteilles d’acide et un sachet contenant un liquide inflammable ont été découverts à proximité du lycée.

www.francebleu.fr

 

 

Gérald Darmanin : « Il n’y aura plus de réduction de peine pour ceux qui s’attaquent à des policiers ou des gendarmes »

 

“Islamisme radical” : Jean Castex dénonce les «compromissions» et demande d’être fier « de nos racines, de notre identité, de notre République »

 

Invité du journal de 20H de TF1, le premier ministre s’est exprimé sur la lutte contre l’islamisme radical. Il a dénoncé dimanche les «compromissions pendant trop d’années» avec l’islamisme radical et a demandé à la «communauté nationale» d’être «unie et fière» de ses valeurs pour mener le «combat idéologique» contre cet ennemi.

 

«Ce combat, il est idéologique: l’ennemi cherche d’abord à nous diviser en répandant la haine et la violence, à fracturer la communauté nationale», a averti le chef du gouvernement, invité du 20H de TF1. «Je veux ici dénoncer toutes les compromissions qu’il y a eu pendant trop d’années, les justifications à cet islamisme radical : ‘nous devrions nous autoflageller, regretter la colonisation’, je ne sais quoi encore», a-t-il ajouté.

«La première façon de gagner une guerre, c’est que la communauté nationale soit soudée, soit unie, soit fière de nos racines, de notre identité, de notre République, de notre liberté, il faut gagner le combat idéologique», a jugé le premier ministre.  […]

Le Figaro

 

 

 

Erdogan fait monter d’un cran son discours et déclare que « Les musulmans européens sont systématiquement victimes de discrimination, leurs droits et libertés leur sont enlevés »

 

 

Bernard de La Villardière sur l’islamisme : “c’est un phénomène européen et mondial (…) j’ai vu le hijab apparaître au Caire, en Algérie, etc… où il n’existait pas avant”

 

 

 

Allemagne : la police de Francfort annonce que des policiers ont été attaqués par une foule de 500 à 800 personnes, sans raison apparente

 

 

La police de la ville de Francfort, en Allemagne, a annoncé que des policiers avaient été attaqués samedi soir par une foule de 500 à 800 personnes, sans raison apparente.

Samedi à Francfort, vers 22h45, des gens ont commencé à lancer des pierres, des bouteilles et des oeufs sur une voiture de police qui passait. Très vite, les affrontements sont devenus violents, et une foule de 500 à 800 personnes «ne respectant pas les consignes concernant le coronavirus» s’est retrouvée à assaillir à coups d’oeufs et de bouteilles le commissariat principal de la ville, a expliqué la police dans un communiqué publié dimanche.

(…) Le Matin

 

 

Emmanuelle Ménard suspendue de Twitter et son tweet effacé pour avoir dit que le terroriste de Nice était un migrant

 

 

 

Fraude massive jugée à Bordeaux : 6,9 millions d’euros détournés en utilisant une loi censée aider les rapatriés d’Algérie

A l’origine de la supercherie, trois collègues, embauchés au sein d’une même société dirigée par le fils d’un rapatrié d’Algérie. Ce dernier utilisait l’article 100 de la loi de finance sur les rapatriés pour reprendre des sociétés en difficulté. […]

La fraude s’est poursuivie durant plusieurs années, malgré l’ouverture d’une enquête de police par la SRPJ de Toulouse et les premières auditions menées en 2011. L’actionnaire qui monnayait son statut de rapatrié d’Algérie n’a pas pu être auditionné en raison de son état de santé. Il est décédé en 2016. […] seize prévenus appelés à comparaître […]

Le Parisien

 

 

 

 

Allemagne : l’ONG pro-migrants “Sea-Eye” accusée d’être co-responsable de l’attentat de Nice. Ce serait le navire “Alan Kurdi” qui a amené le terroriste tunisien en Italie

 

 

Espagne : des Maliens expulsés malgré le droit en vigueur, 4000 migrants ont débarquée aux Canaries rien qu’en octobre

 

 

Lampedusa (Italie) : 400 migrants clandestins ont débarqué en quelques heures

Commenter cet article