Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 28 octobre 2020

 

 

 

 

La Turquie s'insurge d'une caricature moquant Erdogan en Une de Charlie Hebdo

 

 

Ankara a accusé mardi l'hebdomadaire satirique de «répandre son racisme culturel et sa haine».

Recep Tayyip Erdogan.
Recep Tayyip Erdogan. ADEM ALTAN / AFP

La Turquie a vivement réagi mardi à une caricature de son président Recep Tayyip Erdogan à paraître en Une mercredi dans Charlie Hebdo, accusant l'hebdomadaire satirique français de «racisme culturel». «Nous condamnons cet effort tout à fait méprisable de la part de cette publication pour répandre son racisme culturel et sa haine», a déclaré le principal conseiller pour la presse du président turc, Fahrettin Altun, sur Twitter.

Il a présenté cette publication comme le résultat du «programme anti-musulman du président français Macron». La caricature, diffusée en ligne mardi soir, montre M. Erdogan, en T-shirt et sous-vêtements, en train de boire une bière et de soulever la jupe d'une femme portant le voile, dévoilant ainsi ses fesses nues.

 

Une polémique très vive oppose depuis des semaines le président Emmanuel Macron et son homologue turc, ce dernier étant allé jusqu'à mettre en doute «la santé mentale» du président français à propos de ses prises de position sur l'islamisme radical et la liberté d'expression.

Charlie Hebdo avait publié des caricatures du prophète Mahomet en 2006 - comme d'autres journaux européens - pour défendre la liberté de la presse après que leur publication par un quotidien danois avait provoqué la colère de nombreux musulmans. L'hebdomadaire avait été victime en 2015 d'un attentat djihadiste qui avait fait 12 morts dont des journalistes et caricaturistes du journal.

 

 

 

Face à Erdogan, «la France est le seul pays européen qui fait réellement obstacle»

 

Qui arrivera à contenir l’expansionnisme agressif d’Erdogan? Depuis plusieurs mois, Emmanuel Macron s’y attèle, mais sans grands résultats. Pour Alexandre Del Valle, spécialiste des relations entre la Turquie et l’Europe, seule une plus grande fermeté des partenaires européens de la France permettrait d’y parvenir.

Insultes sur la santé mentale d’Emmanuel Macron, appel au boycott des produits français: la joute verbale entre le Président turc et le Président français ne perd pas en intensité. De nombreux dirigeants européens ont d’ailleurs exprimé leur soutien après les violentes attaques subies par le chef de l’État français. 

​Un geste qui rassurera certainement l’Élysée mais qui a malgré tout du mal à se concrétiser matériellement. Jusqu’à présent, les puissances européennes semblent inertes face aux provocations anatoliennes. Que ce soit sur la Syrie, la Libye, la Méditerranée orientale ou le Haut-Karabakh, Istanbul semble œuvrer en totale impunité. Seul le Canada, membre de l’Otan, a annoncé le 5 octobre suspendre la vente de certaines armes à la Turquie du fait de son implication dans le conflit au Haut-Karabakh. 

Bruxelles aux abonnés absents face à la Turquie

Isolée, la France n’aurait toutefois pas manqué de fermeté. Alexandre Del Valle, géopolitologue, spécialiste des relations entre l’Europe et la Turquie, et du monde arabo-musulman, souligne d’ailleurs les efforts du Président Macron par rapport à ses voisins européens face à l’agression turque:

«La réponse du gouvernement français est assez mesurée, mais elle n’est pas faible. Aucun pays européen n’a déjà réagi comme ça après des menaces ou des insultes de la part d’Erdogan.»

À titre de comparaison, celui-ci rappelle qu’Angela Merkel avait été traitée de nazie par le Président turc pour avoir défendu des Kurdes. La dirigeante allemande était alors restée «presque impassible». Dans une situation d’agression verbale du même type, «la France a réagi fermement. Dans le discours déjà, mais aussi en rappelant son ambassadeur de Turquie pour consultation», estime le spécialiste de la Turquie.  

Lire la suite

 

Note : le seul non on oublie la Grèce qui tien tête aussi a Erdogan

 

 

Vienne (38) : quatre blessés après des affrontements entre Arméniens et Turcs sur l’A7

 

L’association islamiste BarakaCity officiellement dissoute, elle “se complaisait à justifier des actes terroristes”

 

Le ministre de l’Intérieur a annoncé la dissolution de l’association Barakacity ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres.

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a annoncé la dissolution de l’association BarakaCity ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres, association qui selon lui “incitait à la haine”, “entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale” et “se complaisait à justifier des actes terroristes”.

Après l’assassinat de Samuel Paty, Gérald Darmanin avait dit vouloir mettre fin aux activités de BarakaCity et du CCIF, dont il a pointé les liens avec les Frères musulmans et l’islamisme.

(…) BFMTV

 

 

La prestigieuse institution Al-Azhar, vecteur d’un “islam modéré”, appelle à criminaliser les actes anti-islam

 

 

 

Colmar (68) : Il “voulait se tuer en commettant lui-même un attentat”. 6 mois de prison ferme pour avoir cautionné la décapitation de Samuel Paty

 

 

Bangladesh : des dizaines de milliers de musulmans manifestent contre la France et menacent de “mettre à terre chaque brique” de l’ambassade française

 

Ce mardi, 40.000 manifestants, selon les chiffres de la police, ont manifesté à Dacca au Bangladesh brûlant notamment une effigie d’Emmanuel Macron, auquel ils reprochent d’avoir défendu le droit à caricaturer Mahomet.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi à Dacca, appelant au boycott des produits français et brûlant une effigie du président Emmanuel Macron, l’accusant même d'”adorer Satan”, après que ce dernier a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet. Selon la police, plus de 40.000 personnes participaient à cette marche organisée par un parti islamiste et qui a été stoppée avant de parvenir près de l’ambassade française dans la capitale du Bangladesh.

(…) “Macron fait partie des quelques dirigeants qui adorent Satan”, a déclaré à la foule rassemblée à la mosquée Baitul Mukarram un haut responsable de l’IAB, Ataur Rahman. Il a appelé le gouvernement bangladais à “mettre dehors” l’ambassadeur français. Un autre dirigeant islamiste, Hasan Jamal, a pour sa part déclaré que les protestataires allaient “mettre à terre chaque brique” de l’ambassade si l’ambassadeur n’était pas renvoyé.

BFMTV


Une foule compacte a envahi mardi le centre de la capitale, Dacca, pour exiger des excuses sans condition d’Emmanuel Macron à propos des caricatures de Mahomet.

Ils étaient “des dizaines de milliers”, selon plusieurs médias locaux. Des manifestants sont descendus en masse dans les rues de Dacca, le mardi 27 octobre, “pour dénoncer la publication des caricatures du prophète Mahomet en France”, rapporte le Dhaka Tribune.

Le défilé organisé dans la capitale du Bangladesh, pays de 160 millions d’habitants où 90 % de la population est musulmane, “avait pour destination finale l’ambassade de France”, dans le quartier chic de Gulshan. Mais il a été “stoppé par les barricades de la police à Shantinagar”, en plein centre-ville.

(…) Courrier international

 

 

Finkielkraut : “La France ferme des églises et ne cesse de construire des mosquées (…) L’islamo-gauchisme est le parti du déni. Mais Il y a aussi l’islamo-clientélisme, qui affecte la droite et le centre”

 

Dupond-Moretti demande aux magistrats d’éviter d’envoyer les délinquants en prison, ils lui répondent que la délinquance est trop extrême pour cela

Pour les magistrats, les alternatives à la prison ne correspondent pas à la réalité de leurs dossiers.

(…) « Usez du nouvel arsenal » , a insisté en substance le ministre de la Justice. Des mesures qui, depuis la loi du 23 mars 2019, permettent d’éviter le tout-carcéral au profit de toutes les alternatives, du travail d’intérêt général au sursis probatoire, sans oublier le bracelet électronique à domicile. Il aura quitté la visioconférence avant d’entendre la réponse des magistrats de terrain qui ont rappelé le seul premier ministre à la réalité de la délinquance actuelle. Tout en reconnaissant la rareté de la démarche de ce dernier envers le monde judiciaire. (…)

Catherine Champrenault, le procureur général de Paris, qui au cours de cet échange avec Jean Castex aurait alerté le premier ministre, sur le fait qu’ «  Il ne peut pas être demandé au ministère public de ne plus déférer ni requérir de mandats de dépôt. La nature de la délinquance que nous traitons impose parfois la mise à l’écart de la société, que la détention à domicile ne peut pas toujours satisfaire  », a-t-elle prévenu, loin de tout angélisme. Une façon d’expliquer à un monde politique parfois éloigné que «  le discours de régulation carcérale peut apparaître en décalage avec celui de la gestion de délinquance que les parquets ont à connaître et la réalité du niveau de criminalité qui est notre quotidien  », aurait-elle précisé en substance.

Le Figaro

 

 

Belgique : Un homme se met à frapper un adolescent sans raison à la gare de Courtrai

"Most wanted" : qui sont les criminels sexuels les plus recherchés d’Europe ?

Depuis ce mardi 27 octobre, Europol a diffusé le nom et le visage de 18 hommes “most wanted” (“les plus recherchés”) d’Europe. Tous fugitifs, ces hommes ont été condamnés pour ou sont soupçonnés d’avoir commis des crimes sexuels en Europe. Les enquêteurs espèrent par cette diffusion massive obtenir des informations sur ces suspects.

Un site, eumostwanted.eu, permet de déposer anonymement un témoignage en ligne qui pourrait aider les enquêteurs. Pour chacun des individus, âgés de 31 à 72 ans, on trouve une ou des photos, ainsi que quelques informations sur leur passé criminel. Certains sont des suspects, d’autres ont déjà été condamnés et doivent être retrouvés pour qu’ils puissent purger leur peine.

 

 

 

Plus de 2.000 personnes détenues par des terroristes à Idlib, alerte la Défense russe

 

Plus de 2.100 personnes sont actuellement détenues par des membres de l'organisation terroriste Hayat Tahrir al-Cham* dans la zone de désescalade d’Idlib, a fait savoir ce mardi 27 octobre le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Selon les données disponibles, à l'heure actuelle, les radicaux de l'organisation terroriste Hayat Tahrir al-Cham* détiennent de force pas moins de 2.116 personnes, y compris des professionnels des médias, des médecins, des enseignants et des membres du clergé, dans des prisons et d’autres lieux de détention», a déclaré le chef adjoint du Centre, le contre-amiral Alexandre Grinkevitch lors du point de presse quotidien.

Appel à la Turquie

Au vu de cela, la Russie a appelé la Turquie à intervenir afin de libérer les personnes détenues de manière illégale dans la zone en question.

Lire la suite

 

 

Commenter cet article

kyrEn 28/10/2020 23:33

En attendant Yule, bon confinement à tous...!