Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 8 septembre 2020

 

 

 

Erdogan : "La Turquie est désormais un pays qui a son mot à dire dans sa région"

 

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a affirmé que la Turquie est désormais un pays qui a son mot à dire dans sa région.

Le chef d'État turc Erdogan s'est exprimé au terme de la réunion du cabinet présidentiel qui a duré 4 heures.

Erdogan a évalué la tension en hausse en Méditerranée orientale et en Égée.

"La Turquie est désormais un pays qui a son mot à dire dans sa région", a martelé le président Erdogan s'adressant à la Grèce sans mentionné son nom.

"Ceux qui n'ont pas pris de leçon de l'histoire, qui ne tiennent pas compte des droits de la Turquie et qui tentent de faire un fait accompli en Méditerranée orientale et en Égée, accepteront tôt ou tard cette réalité. Je le dis clairement à ceux qui s'opposent à la Turquie au prix de mettre en danger la sécurité et le bien-être de leurs propres citoyens, je crains que le moment venu vous en paierez le prix fort", a averti le président Erdogan.

Il a dit suivre avec regret les tentatives injustes et illégitimes exposées contre les activités de la Turquie qui sont conformes aux droits et règles internationaux reposant notamment sur les principes des Nations Unies.

"Nous espérons que les pays européens, qui ont échoué au test sur l'île de Chypre, en Syrie et en Libye, suivront au moins une ligne cohérente en Méditerranée orientale" a-t-il fustigé.

Le président Erdogan a ajouté que la Turquie continuera de suivre une politique déterminée et active concernant ses droits en Méditerranée orientale comme c'est le cas au sujet de sa sécurité frontalière.

Source

 

 

 

Benalla a rencontré secrètement un chef d’État africain avec un membre de l’Élysée, révèle Mediapart

 

Fin mai, Alexandre Benalla a rencontré dans un grand hôtel parisien le nouveau Président de Guinée-Bissau en compagnie d’un membre actuel de l’état-major particulier de l’Élysée, Ludovic Chaker, rapporte Mediapart. Joint par le média, le chef d’État africain a confirmé ce rendez-vous tout en restant évasif sur le contenu exact des discussions.

Lire l'article

 

 

 

 

Bressuire : Simone Reveau, 84 ans, violée et tuée à son domicile, 2 hommes originaires de Mayotte écroués (MàJ : “Il ne faut pas faire d’amalgame”, réagit la maire)

 

 

Italie : un Marocain arrêté pour avoir violé une femme de 74 ans, retrouvée “en sang”

 

Un Marocain âgé d’une trentaine d’années a été arrêté par la police de San Donà, dans la région de Venise (Italie), pour une sombre affaire d’agression sexuelle et de vols. La victime est une femme de 74 ans !

Les faits remontent à vendredi dernier, rapporte la presse locale. Alors qu’ils faisaient leur ronde habituelle non loin de l’aéroport, des agents de police ont remarqué la présence d’une femme âgée dans un piteux état. Elle marchait péniblement, en sang, et certains de ses vêtements étaient arrachés.

Interrogée, elle a affirmé avoir été agressée sexuellement par un homme qui l’avait d’abord frappée au visage avant de la traîner dans un endroit sombre où il a essayé d’abuser d’elle. Il s’est ensuite emparé de son sac avant de prendre la fuite.

Quelques heures auront suffi ensuite aux carabiniers pour mettre la main sur le présumé agresseur. Il s’agirait d’un Marocain âgé de 34 ans, sans domicile fixe, qui a été appréhendé dans une maison abandonnée à quelques centaines de mètres du lieu de l’agression.

Bladi

 

 

 

Angers : Une étudiante de 20 ans séquestrée, étranglée et violée chez elle par un migrant multirécidiviste (MàJ : son impossible reconduite à la frontière)

 

 

 

 

Zemmour : “Il faut cesser les naturalisations d’immigrés, cela éviterait des drames (…) L’islam est incompatible avec la République française”

 

 

Éric #Zemmour dans #Facealinfo : «La fin des naturalisations éviterait des drames à la France. La majorité d’entre elles sont des naturalisations de maghrébins et de Turcs, donc des musulmans alors qu’il y a un problème ontologique entre l’islam et la France»

 

 

 

Témoignage d’un policier violemment agressé par 12 jeunes : “80% des coups étaient dans la tête (…) Un des gars m’a sauté à pieds joints sur la tête”

 

"80% des coups étaient dans la tête (...) Un des gars m'a sauté à pieds joints sur la tête" Raul, policier, raconte sa terrible agression par 12 jeunes #BalanceTonPost
 
 

 

 

 

 

 

“Ensauvagement” : les actes de violence gratuite ont explosé en 20 ans

DÉCRYPTAGE – Homicides et tentatives, coups et blessures volontaires, séquestrations, menaces, agressions contre les forces de l’ordre… Voici pourquoi la police alerte sur le durcissement de la délinquance.

Ensauvagement? Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, assume ce mot pour décrire la radicalisation des comportements en France. Un terme qui remonte à loin, déjà présent dans le programme du Front national en 2002. Jean-Marie Le Pen voulait alors revoir la gestion de l’enseignement, principale cause, selon lui, de l’«ensauvagement» des jeunes. Loin des batailles sémantiques, la réalité des chiffres, sur la violence depuis vingt ans, est plus éloquente que les mots.

À lire aussi : Chauffeur de bus tué à Bayonne: «Il y a une violence gratuite toutes les 44 secondes en France»

S’il est un indicateur qui révèle la capacité à commettre le pire dans une société, c’est bien celui des homicides. Alain Bauer et Christophe Soullez ont récemment livré une étude fouillée sur ce phénomène dont la statistique constitue une base solide. Ces criminologues se sont intéressés aux évolutions tant des meurtres et des assassinats que des coups et blessures ayant entraîné la mort. Des faits impossibles à masquer.

(….)

Le Figaro


(…) L’étude récente d’Alain Bauer et de Christophe Soullez, “Le grand retour de l’homicide ?” (janvier 2020) montre une augmentation du nombre des homicides en France après une baisse de 60 % entre les années 1994 et 2014. Les chiffres de 2018 sont de 845. Ceux de 2019, autour de 950, donc une augmentation de 8,5 % en un an. Ce chiffre de 2019 est supérieur à celui de 2015 (872, incluant les 130 morts de l’attentat du Bataclan) et à celui de 2016 (892, incluant les 86 morts de l’attentat de Nice). Les auteurs concluent : “En tout état de cause, un profond mouvement de retour à la violence physique semble se produire en Occident, ignoré, volontairement ou involontairement, ou sous-estimé (…), ce qui remet en cause un acquis fondateur : le droit de vivre.” Le crime est donc devenu un mode de traitement des litiges.

Lyon Capitale

 

 

 

 

Marine Le Pen : “La réalité est une conséquence de l’immigration anarchique et incontrôlée imposée aux Français, cette violence a germé sur le terreau de la société multiculturelle

 

 

"Cette réalité est une conséquence de l'immigration anarchique et incontrôlée. La société multiculturelle a été imposée et la violence germe sur ce terreau. [...] Ceux qui nient les zones de non-droit sont les complices de cette situation." - @MLP_officiel #FrançaisRéveillezVous
 
 
@E_DupondM, c'est Taubira en pire ! Il ne se contente pas de libérer les détenus, il a milité pour le retour des djihadistes. [...] Le pouvoir n'a toujours pas compris qu'on ne transige pas avec les terroristes qui nous mènent une guerre." -
 
 
 
 

 

 

Yvelines : les mineurs isolés Marocains multiplient les cambriolages

 

 

 

 

 

Danièle Obono s’estime victime de la lepénisation et de la zemmourisation politico-médiatiques : “un climat devenu toxique, irrespirable”

 

[…] L’injure qui résonne comme une claque : “Tu n’es pas chez toi, ici. Que tu sois né·e ici ou que tu viennes d’arriver. Que tes parents soient nés à l’étranger ou de nationalité française depuis 5, 6 7, 8 générations. Que tu sois écolier·e, femme de ménage, start-uper, Bérichon ou Montpelliéraine, tu n’es et ne seras jamais que la couleur de ta peau ou le voile de ta religion. Et si tu n’es pas content·e de la manière dont on te traite et te maltraite, retourne dans ton pays !”

 

Cette attaque n’arrive pas de nulle part. Tout comme toutes celles que je subies depuis que je suis élue. Elle a été rendue possible par un contexte, un climat devenu toxique, irrespirable du fait de la lepénisation et de la zemmourisation de la vie politique et médiatique. Des années de banalisation, de légitimation par le système. Un terreau fertile à la haine que les gouvernements successifs ont fabriqué, au milieu de leurs politiques anti-sociales et antidémocratiques : discours sécuritaires ; instrumentalisation du malheur des migrant·es ; déni du racisme structurel, c’est-à-dire du racisme réel, quotidien ; absence d’action de lutte contre les discriminations à l’emploi, au logement, etc.; répression des mouvements sociaux, gilets jaunes, jeunesses, quartiers populaires… 

Face aux mobilisations anti-racistes des derniers mois et à l’intensification de la remise en cause de ces violences et discriminations systémiques, les réactions conservatrice et identitaire ne se sont pas faites attendre : depuis le coeur du pouvoir fustigeant la recherche universitaire et agitant les épouvantails du “communautaro-séparatisme” jusqu’aux digues républicaines rompues depuis longtemps qui ont laissé s’épancher toute la violence verbale et parfois physique de l’extrême droite. 

Mais c’était le coup de trop. Le crachat qui a fait déborder le vase. Tout le monde a été éclaboussé. À travers cette image d’une députée de la nation avilie et esclavisée, c’est la République toute entière qui a été souillée. […]

Danièle Obono

 

 

États-Unis : un livre pour tout-petits demandant aux moins de trois ans d’avouer leur racisme fait polémique

 

“Antiracist Baby” – un livre pour enfants conçu pour aider les parents et leurs jeunes bébés à lutter contre le racisme – suscite toutes sortes de réactions sur l’internet, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Pas plus tard que la semaine dernière, NPR a placé le livre – qui s’adresse aux nouveaux-nés jusqu’aux enfants de 3 ans – parmi ses 100 livres préférés pour jeunes lecteurs.

Le livre, écrit par l’auteur à succès n°1 du New York Times, Ibram X. Kendi, est sorti en juin.

Kendi a écrit ce livre, selon certains articles, pour aider à “donner aux parents et aux enfants les moyens d’éradiquer le racisme dans notre société et en nous-mêmes”. […]

The Blaze

174 personnes tweetent à ce sujet.

 

 

 

 

Londres : Darwin accusé de racisme et de colonialisme, un audit lancé par le musée d’histoire naturelle #BlackLivesMatter

 

 

 

 

États-Unis : le dictionnaire de référence change radicalement sa définition du mot “racisme”

 

Signe des temps, le dictionnaire Merriam-Webster vient de mettre en ligne une nouvelle version de son entrée « racism ». 

Le Merriam-Webster est l’un des plus anciens dictionnaires jamais édité aux Etats-Unis. Il a été créé, en effet, par Noah Webster en 1828. La définition qu’il donnait du racisme il y a trois mois était la suivante : « croyance selon laquelle la race est le déterminant primordial des capacités et des caractéristiques humaines et les différences raciales produisent la supériorité inhérente d’une race particulière. » 

Les responsables éditoriaux du fameux dictionnaire ont été contactés par une jeune militante noire, étudiante à l’université Drake, dans l’Iowa. Elle leur a reproché de ne pas tenir compte du « racisme systémique » qui est « le lot des Noirs américains »

Du coup, la définition corrigée du racisme est devenue : « doctrine ou programme politique basé sur le postulat du racisme et conçu pour mettre en œuvre ses principes ». Mais encore : « oppression systémique d’un groupe racial au bénéfice d’un autre, sur les plans sociaux, économiques et politiques ». Selon le responsable éditorial du dictionnaire, Peter Sokolowski, il s’agit d’illustrer ainsi l’idée « d’une structure de pouvoir asymétrique, entre Blancs et Noirs » dans les institutions américaines elles-mêmes. […]

France Culture

 

 

Une influenceuse australienne est accusée d’appropriation culturelle après avoir offert un didgeridoo à son partenaire pour la fête des pères

 

Sarah Stevenson et son partenaire Kurt Tilse sont sous le feu des projecteurs
Tilse a partagé une photo de lui sur Instagram avec son cadeau de fête des pères – un didgeridoo
Les défenseurs et les partisans des indigènes ont qualifié le présent d'”inapproprié”.

(…)

Ce n’est pas la première fois que le blogueur du fitness est critiqué.

En mai, la Youtuber a fait l’objet de nombreuses plaintes, dont des menaces de mort, pour appropriation culturelle après être apparue dans une vidéo de promotion de sa nouvelle gamme de vêtements de sport avec des tresses fendues colorées.

Elle a rapidement diffusé une vidéo d’excuse disant qu’elle ignorait que la coiffure avait des liens culturels avec la communauté noire et qu’elle ne l’aurait pas utilisée si elle l’avait su.

Daily Mail

 

 

Zohra Bitan (RMC) demande aux anti-Charlie de “retourner vivre dans les pays de dictature

#Charlie_hebdo Le message incroyable chargé d'émotion de @ZohraBitan "Le procès de Charlie est un bien pour nous tous, et ceux qui ne veulent pas l'admettre qu'ils retournent vivre dans les pays de dictature...Ils reviendront à genoux !"

 

 

Zohra Bitan (RMC) demande aux anti-Charlie de “retourner vivre dans les pays de dictature”

 

#Charlie_hebdo Le message incroyable chargé d'émotion de @ZohraBita "Le procès de Charlie est un bien pour nous tous, et ceux qui ne veulent pas l'admettre qu'ils retournent vivre dans les pays de dictature...Ils reviendront à genoux !"

951 personnes tweetent à ce sujet ( VIDEO)

 

 

 

Attentat rue des Rosiers: des archives évoquent un accord entre les services français et un groupe terroriste

 

Attentat rue des Rosiers: des archives évoquent un accord entre les services français et un groupe terroriste

Des documents provenant d’archives de Matignon et liés à l’attentat de la rue des Rosiers de 1982 accréditent l’existence d’un accord secret entre les renseignements français et le groupe palestinien auteur de l’attaque, a appris l’AFP lundi auprès d’avocats de victimes.

Six personnes avaient été tuées et 22 blessées lors de cet attentat perpétré dans le quartier juif historique de Paris le 9 août 1982.

Le juge d’instruction chargé de l’enquête s’intéresse aux déclarations réitérées d’Yves Bonnet, patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST, ex-DGSI) entre novembre 1982 et 1985, selon lequel un “marché non écrit” a été conclu à l’époque avec le groupe terroriste palestinien Abou Nidal, garantissant à celui-ci l’absence de poursuites en France en échange de son engagement à ne plus y commettre d’attentats.

Selon Le Parisien, qui a révélé l’information lundi, des documents en provenance des archives de Matignon, précisément du cabinet de Michel Rocard, et versés au dossier d’instruction sont venus accréditer l’existence d’un tel accord.

Parmi ces documents, un compte-rendu d’un “entretien avec le Fatah Conseil révolutionnaire”, l’autre nom du groupe Abou Nidal, datant d’octobre 1985 et qui évoque “noir sur blanc un accord passé avec le groupe terroriste qui s’insurge du ‘non-respect des engagements antérieurs’ de la France”, selon Le Parisien.

“En prenant connaissance des documents, on comprend qu’il y a un accord”, confirme à l’AFP Me Avi Bitton, qui défend trois anciennes employées du restaurant Jo Goldenberg, visé par cette attaque à la grenade et aux pistolets-mitrailleurs.

www.i24news.tv

 

Note ; donc un accord pensent le manda résidentiel (21 mai 1981 – 17 mai 1995)  de François Mitterrand 

 

 

 

Violences : trois femmes portent plainte contre Moha La Squale (MàJ)

 

08/09/20

Trois jeunes femmes ont porté plainte contre le rappeur parisien, accusé de violences et d’agressions sexuelles. Une enquête a été ouverte.

Le Point

06/09/20

Moha La Squale accusé de viol, violence et séquestration, plusieurs jeunes femmes témoignent

Moha La Squale se retrouve dans la tourmente ! Plusieurs jeunes femmes accusent le rappeur de viol, séquestration et violence.

Des témoignages accablants. Après la violente arrestation d’Ademo, l’un des membres du groupe PNL, Moha La Squale est devenu l’un des sujets les plus discutés sur les réseaux sociaux. Et pour cause, le rappeur originaire du quartier de la Banane dans le 20ème arrondissement de Paris, est actuellement accusé de viol, violence et séquestration.

[…]

C’est un grand malade. C’est la seule chose que je dirais de cette personne (…) Ça peut se retourner contre celles qui parlent parce que clairement il fait des menaces sales.” Très vite, les langues ont commencé à se délier au sujet de l’artiste.

Suite à ces révélations, plusieurs victimes présumées ont pris la parole…

[…]

L’article dans son intégralité sur Melty

510 personnes tweetent à ce sujet.

 

Commenter cet article

kyrEn 08/09/2020 16:35

Sauter à pieds joints sur la tête d'un policier! Comment ne pas croire en l'ensauvagement de cette génération trop confinée...