Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 6 septembre 2020

 

 

 

 

La réponse incertaine de la Turquie et de la Grèce à une offre de médiation de l’OTAN

 

Athènes se dit prêt à évoquer la délimitation des zones maritimes en mer Egée « sur la base du droit international ».

La Grèce et la Turquie vont démarrer des « discussions au niveau technique et militaire » au sein de l’OTAN pour tenter de réduire les tensions en Méditerranée orientale et éteindre le risque de confrontation. « Je suis en étroite relation avec tous les alliés concernés pour rechercher une solution, dans l’esprit de solidarité de l’OTAN », a expliqué, vendredi 4 septembre, Jens Stoltenberg, soucieux d’éviter une guerre ouverte, alors que l’armée grecque est en état d’alerte et que les deux pays ont déjà frôlé la confrontation, sur la mer et dans les airs.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les provocations turques en Méditerranée embarrassent une OTAN impuissante

L’appel à la « déconfliction » lancé par le secrétaire général de l’Alliance atlantique et ses propos apaisants contrastaient encore, vendredi, avec ceux qui étaient tenus à Ankara et à Athènes. Le gouvernement grec estimait que la désescalade ne serait possible que lorsque les navires turcs auraient quitté la région, où ils étendent leurs recherches gazières dans des eaux revendiquées par la Grèce, autour de ses îles situées près des côtes turques.

Du côté turc, en revanche, on affirmait être prêt à une discussion « sans aucune précondition », mais on accusait en même temps les responsables grecs de « mentir » et de « se dérober ».

Possible implication de l’ONU

L’appel officiel du dirigeant de l’OTAN et les pressions exercées par plusieurs capitales seront-ils suivis d’effet ? Le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a indiqué, vendredi après-midi, que son pays était ouvert à un dialogue, mais seulement quand les « provocations » et « les menaces » turques auront cessé, a-t-il précisé. De quoi laisser dubitatifs les responsables de l’OTAN. Athènes se dit, en tout cas, prêt à évoquer la délimitation des zones maritimes en mer Egée « sur la base du droit international ».

Article payent

 

Note : Erdogan attendra la dernière minute pour se dégonfler. La Turquie est loin de faire le poids contre l'OTAN

 

 

 

 

Recep Tayyip Erdogan affirme que la Turquie est prête à toutes les possibilités en Méditerranée orientale

 

ISTANBUL, 5 septembre (Xinhua) -- Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi que la Turquie était prête à toutes les possibilités et conséquences concernant la question de la Méditerranée orientale.

"Nous sommes prêts pour toutes les possibilités et toutes les conséquences", a affirmé M. Erdogan lors de la cérémonie d'ouverture d'un hôpital à Istanbul, notant que la Turquie "a le pouvoir politique, économique et militaire de déchirer les cartes et les documents immoraux imposés par d'autres".

La Turquie et son allié de l'OTAN, la Grèce, sont depuis longtemps en désaccord sur les ressources énergétiques de la région, Ankara s'opposant aux initiatives de forage de plusieurs pays sans son implication.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a de son côté indiqué vendredi que la Grèce avait rejeté une initiative de l'OTAN, qui visait à apaiser les tensions dans les eaux contestées malgré l'approbation de la Turquie.

La Turquie a envoyé plus tôt son navire d'études sismiques Oruc Reis, escorté par des navires de guerre, dans la région après que la Grèce et l'Egypte ont signé un accord de frontière maritime.

Source

LIRE AUSSI : Erdogan : "La Turquie est prête à toute sorte de partage, à condition qu'il soit équitable"

 

 

Tensions en Méditerranée: la Turquie organise des exercices militaires au large de Chypre

 

Le 5 sept

Le navire de recherche sismique turc \"Oruç Reis\", en Méditerranée orientale, le 20 août 2020. 
Le navire de recherche sismique turc "Oruç Reis", en Méditerranée orientale, le 20 août 2020.  (TURKISH NATIONAL DEFENSE MINISTRY / HANDOUT / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'armée turque a annoncé samedi la tenue d'exercices militaires au large des côtes chypriotes à partir de demain/dimanche. Cette nouvelle démonstration militaire intervient au cœur de tensions avec la Grèce au sujet de recherches d'hydrocarbures sous-marins entre la Crète et Chypre.

Ces manœuvres, baptisées "Mediterranean Storm", s'étaleront jusque jeudi. Des unités continentales de l'armée turque y prendront part, tout comme d'autres installées dans la partie turque de l'île.

Selon le ministère turc de la Défense, cet exercice annuel vise à "améliorer l'entraînement commun la coopération et l'interopérabilité" entre les éléments continentaux de l'armée et ceux installés au nord de Chypre.

L'île de Chypre est divisée depuis 1974 en deux parties, l'une grecque au sud, et l'autre turque au nord qui n'est pas reconnue internationalement.

Source

LIRE AUSSI: De nouvelles menaces turques envers la Grèce: "Ils vont comprendre, soit par le langage de la diplomatie, soit sur le terrain via d'amères expériences"

 

 

 

 

L’Élysée annonce la mort de deux soldats français en opération au Mali

 

 

L'explosion d'un engin explosif au passage d’un véhicule blindé de la force française Barkhane au Sahel a causé la mort de deux militaires, a annoncé ce 5 septembre l’Élysée, ajoutant que le Président de la République s'inclinait «avec un profond respect devant le sacrifice de ces soldats».

Deux militaires de la force française Barkhane au Sahel, du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, ont été tués en opération ce 5 septembre par l'explosion d'un engin explosif improvisé (IED) au passage de leur véhicule blindé, a annoncé l’Élysée, cité par l’AFP.

«Le Président de la République a appris avec une très vive émotion la mort de deux militaires français, le brigadier-chef de première classe S.T. et le hussard parachutiste de première classe Arnaud Volpe, après la destruction de leur véhicule blindé par un engin explosif improvisé, ce matin lors d'une opération dans la région de Tessalit au Mali», a indiqué la présidence dans un communiqué, ajoutant qu'un troisième militaire avait été blessé dans l'explosion.

C’est à la demande de la famille que l’Élysée n'a pas publié le nom de l'un des deux militaires tués.

«Le Président de la République s'incline avec un profond respect devant le sacrifice de ces soldats du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, morts pour la France dans l'accomplissement de leur mission contre le terrorisme au Sahel», a noté l’Élysée.

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

Personnes poignardées à Birmingham : un mort et deux blessés graves

 

Image d'illustration. Photo © Chris Fairweather/Huw Evans/REX/SIPA
 

La police britannique a annoncé qu’un incident avait eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville anglaise. Au moins une personne est décédée et sept sont blessées.

Issue dramatique à Birmingham après l’incident « majeur » rapporté par la police ce dimanche matin. La deuxième ville de Grande-Bretagne a été touchée par un fait divers sanglant, rapporte BFM TV. Vers 4 heures du matin, la police du West Midland a fait état de plusieurs personnes poignardées dans des rues du centre de Birmingham. Sur le moment, les policiers n’ont guère donné plus de précisions avant de faire un rapport quelques heures plus tard. « Nous pouvons confirmer que vers 0h30, nous avons été appelés pour des agressions à l’arme blanche dans le centre de Birmingham. Nous nous sommes immédiatement rendus sur place avec des ambulances. D’autres agressions au couteau ont eu lieu dans une autre zone juste après », pouvait-on lire.

A la mi-journée, la police locale a fait état du bilan : au moins une personne a trouvé la mort, tandis que sept autres ont été blessées, dont deux gravement. La police continue d’investiguer dans les zones où les personnes ont été prises pour cible. Elle demande à quiconque ayant des informations ou des vidéos de la scène du crime de lui transmettre afin de faire avancer l’enquête.

Source

 

 

 

La France insoumise défile aux côtés des “Indigènes de la République” en soutien à Obono (MàJ : “On est chez nous”, scande Obono)

 

 

Rassemblement sur la Place du Trocadéro contre le racisme et en soutien à la députée Danièle Obono (Deputee_Obono) suite aux parutions de Valeurs Actuelles.
 
 

 

 

Manifestation menée par un fiché S à Lyon contre le racisme et l’islamophobie : ” Ceux qui ne nous aiment pas n’ont qu’à quitter la France

 

 

Onfray : “Pourquoi ne pas traiter de sauvages ceux qui tabassent à vingt contre un ?

 

 

 

Naturalisations : 62 % des “nouveaux Français” sont d’origine africaine

 

Chauffeur de bus roué de coups à Sotteville-lès-Rouen (76) : quatre migrants mineurs isolés en garde à vue

 

 

 

 

 

Savines-le-Lac (05) : il s’introduit en pleine nuit dans le lit d’une CRS de 26 ans et l’agresse sexuellement

 

 

 

Bressuire : Simone Reveau, 84 ans, violée et tuée à son domicile, 2 hommes originaires de Mayotte écroués (MàJ : “Il ne faut pas faire d’amalgame”, réagit la maire)

 

6 septembre 2020

Maire de Bressuire, Emmanuelle Ménard imagine le soulagement des proches de Simone Reveau et espère un retour à la sérénité en ville. Elle appelle également à éviter toute stigmatisation.

« Le meurtre de Simone Reveau est un acte dramatique et unique de par sa nature dans notre ville. Il ne faut pas faire d’amalgame. Ce crime est peut-être le fait de malades, d’une défaillance psychiatrique (NDLR : des expertises devront le confirmer ou non) , il ne faut pas le relier à une communauté en particulier.
 
 

4 septembre 2020

Dans le crime survenu le 26 juillet de Simone Reveau octogénaire habitant à Bressuire, deux hommes âgés de 22 et de 29 ans, ont été arrêtés et mis en examen.

Le Parquet et la gendarmerie observent le plus grand mutisme dans l’affaire du crime de Simone Reveau…

[…]

Les deux hommes présumés innocents, ont été interpellés et entendus par les enquêteurs. Il s’agit de deux résidents du Bocage bressuirais, l’un né en 1998, l’autre en 1991 ; tous les deux sont originaires de Mayotte.

[…]

L’article dans son intégralité sur Ouest France


6 aout 2020

Bressuire. Un moment de recueillement pour l’octogénaire tuée chez elle

Près de 100 personnes sont rassemblées en silence, ce mercredi soir 5 août, devant le 40, rue de la Grange, à Bressuire. Un temps de recueillement pour l’octogénaire tuée, chez elle, il y a moins de deux semaines.

[…]

Le silence était pesant. Ceux qui ont échangé quelques mots avaient la gorge nouée. Sur le portail, qui porte toujours les scellés de la gendarmerie, une pancarte « Recueillement pour Simone ».

[…]

L’article dans son intégralité sur Ouest-France


30 juillet 2020

Bressuire : la femme de 85 ans retrouvée morte chez elle pourrait avoir été violée

Alors que les investigations se poursuivent autour de la mort d’une octogénaire retrouvée sans vie dimanche enroulée dans une nappe, les résultats de l’autopsie confirment une mort probable par asphyxie. Et indiquent que la victime pourrait avoir été violée.

[…]

L’article dans son intégralité sur France Bleu (version du Mercredi 29 juillet 2020 visible en cache, car dépublié ou/et modifié)


Homicide d’une femme de 85 ans à Bressuire : ouverture d’une information judiciaire pour meurtre aggravé

[…]

On attend notamment les résultats des prélèvement scientifiques réalisés sur les lieux du drame (ADN entre autres) pour tenter d’en savoir plus. Pour rappel, la victime a été découverte sans vie dimanche dernier chez elle, enveloppée dans un drap et une toile cirée sous une table.

[…]

France Bleu

 

Zemmour : “On sait bien qui ensauvage, on sait bien qui agresse (…) à 99,9% des enfants de l’immigration !” (MàJ)

 

Note : Zemmour est la seule personne de l’audiovisuel a dire tout haut, cette vérité qui dérangeante
L'immigration maghrébine apportent que des problèmes mais malgré cela les politiciens nous en font rentrer encore des milliers tous les ans

 

 

 

74% des jeunes musulmans font passer leurs convictions religieuses avant celles de la République, 26% ne condamnent pas l’attentat contre Charlie Hebdo (MàJ)

 

74% des musulmans de moins de 25 ans font passer leurs convictions religieuses avant la République. 45% considèrent que l’islam est incompatible avec les valeurs de la société française. 26% ne condamnent pas l’attentat contre #CharlieHebdo.
 
 
Note ; j'avais déjà donné cette information

 

Ce que révèle le procès-verbal d'interpellation du rappeur Ademo de PNL - exclusif

 

Le rappeur Ademo de PNL a été placé en garde à vue samedi 7 septembre à Paris pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion». Selon le procès-verbal d’interpellation que Sputnik a pu consulter, l’artiste a refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers, les qualifiant de «fils de p***» et provoquant même l’un d’eux en combat de boxe.

Suite aux vidéos largement partagées sur Internet, l’interpellation à Paris d’Ademo, de son vrai nom Tarik Andrieu et membre avec son frère du groupe PNL, a enflammé les réseaux sociaux samedi soir. L’homme a été placé samedi en garde à vue pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion». Voici ce que la police a constaté, selon le procès-verbal que Sputnik a pu consulter.

Une patrouille remarque un homme fumant un joint

En patrouille, des policiers ont remarqué un couple à l’angle de la rue Alésia et de l’avenue du Maine dans le XIVe arrondissement de Paris vers 20h. La femme tenait une poussette avec un enfant d’environ deux ans et l’homme semblait rouler une cigarette. Un agent a cependant senti une forte odeur de cannabis.

Une première interpellation verbale n’a pas porté ses fruits: il a observé «discrètement du coin de l’œil» la police et a continué sa route, «faisant mine de ne [la] pas voir et entendre».

Il refuse d’obtempérer

À l’approche des policiers sortis de leur voiture pour un contrôle d’identité, Ademo a jeté le joint au sol, n’a pas obtempéré et s’est éloigné de quelques mètres. Il a commencé à crier, à interpeller les passants et à faire de grands gestes nerveux.

«Vous ne savez pas qui je suis, vous avez de la chance d’être quatre, venez on va à l’abri, je fais des sports de combat et je vous prends un par un, comme des hommes, tu crois que je suis qui?!», a-t-il crié, cité par le PV.

Après de vaines tentatives pour le raisonner avec calme, les policiers ont compris que le mis en cause ne se calmerait pas. Pire, un attroupement s’était formé autour d’eux et certaines personnes commençaient à filmer la scène. Lorsqu’Ademo a mis la main dans sa sacoche ventrale en faisant mine de chercher quelque chose, un fonctionnaire a remarqué un sachet d’herbe et la police lui a ordonné de garder les mains bien en évidence.

«Tu vas faire quoi toi, tu sais pas qui je suis. Wallah vous avez de la chance Wallah», s’est-il exclamé avant de se rapprocher d’un policier, de remettre son passeport et d’effectuer dans sa direction un geste rapide avec le poing serré. Le fonctionnaire a réussi à menotter sa main droite alors que le rappeur se débattait violemment avec son bras gauche et les insultait.

Lire la suite et voir vidéo

 

 

 

«Supprimer les jours fériés relève de la table rase au même titre que déboulonner les statues»

 

[…]

Pour l’observateur de la vie politique française Maxime Tandonnet, l’idée de l’ancien maire de Nancy Laurent Hénard de supprimer cinq jours fériés pour les transformer en jours de congé procède de l’idéologie: effacer le passé, les traditions, la culture pour engendrer un «homme neuf» coupé de ses racines.

[…]

M. Hénard propose de remplacer les jours fériés par des «congés supplémentaires», donc à la carte. Quel est le sens profond de l’existence des jours fériés? Ils cristallisent une tradition, consacrent un symbole d’unité, un temps de recueillement collectif. Supprimer des jours fériés est un choix bien dans l’air du temps, qui relève de la table rase, de la même nature que celui consistant à déboulonner les statues ou changer le titre des classiques littéraires. Même si cette dimension est inconsciente, elle procède de l’idéologie: effacer le passé, les traditions, la culture pour engendrer un «homme neuf» coupé de ses racines et donc indéfiniment malléable.

Avec quatre jours fériés à connotation religieuse qui seraient supprimés d’un trait de plume (Pâques, l’Ascension, le 15 août et la Toussaint), c’est évidemment l’histoire chrétienne de la France qui est visée, en vertu de la société devenue multiculturelle ou multi-cultuelle. 

[…]

La tribune dans son intégralité sur Le Figaro (Vox)

 

 

Trump met fin aux formations contre le racisme dans l’administration

 

 

États-Unis : une statue de Louis XVI vandalisée puis retirée

 

 

 

 

États-Unis : un homme noir poignarde un homme blanc après avoir « ressenti le besoin de trouver et tuer un homme blanc » (MàJ : il tabasse à mort un prisonnier blanc)

 

 

06/09/2020

COLUMBUS, Géorgie  – Un détenu de la prison du comté de Muscogee a été retrouvé battu à mort tôt samedi matin dans sa cellule. Eddie Nelson Jr., 39 ans, a été déclaré mort à 2h30.

«Il s’agit apparemment d’un passage à tabac par un autre détenu», a déclaré le médecin légiste Charles Newton. «Il avait un traumatisme contondant autour de la tête et du cou.

Jayvon Hatchett, 19 ans, est soupçonné du tabassage à mort, a déclaré le shérif Donna Tompkins. Elle a déclaré que l’incident faisait l’objet d’une enquête et qu’aucun détail supplémentaire ne serait divulgué pour le moment.

Nelson était détenu pour une violation de liberté conditionnelle, selon les registres de la prison.

Hatchett était en prison sans caution après avoir été accusé d’un coup de couteau à motivation raciste le 25 août sur la 32e rue.

WRBL

 

Commenter cet article

kyrEn 06/09/2020 16:41

Il y a eu moins d'acquisition de la nationalité française au temps du PS (Hollande, Macron) que lorsque la droite était au pouvoir (Chirac, Sarkozy)...