Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 4 septembre 2020

 

 

Le ministre turc de la Défense survole la mer Égée à bord d’un F-16, quel signal veut-il envoyer? - vidéo

 

Sur fond de tensions avec la France et la Grèce en Méditerranée orientale, le ministre turc de la Défense, le général Hulusi Akar, a survolé à bord d’un F-16 la mer Égée et le détroit des Dardanelles, rapporte l’agence Anadolu qui publie une vidéo.

À l’occasion de l’ouverture de la nouvelle année de préparation au combat 2020-2021 de l’armée de l’air turque, le ministre de la Défense, le général Hulusi Akar, a survolé jeudi 3 septembre la mer Égée, située entre la Grèce et la Turquie, à bord d’un F-16, relate l’agence Anadolu qui publie une vidéo. Le ministre est également passé au-dessus du détroit des Dardanelles où il a salué le monument des Martyrs morts durant la Première Guerre mondiale dans des affrontements qui ont opposé l’armée ottomane aux troupes françaises et britanniques.

«Nous continuerons la lutte dans le même esprit de [combat, ndlr] des Dardanelles et nous travaillerons dur à la hauteur de la mémoire de nos martyrs, en particulier ceux qui reposent ici [aux Dardanelles, ndlr]», a déclaré le général Akar lors d’un message radio destiné aux équipages des deux autres F-16 l’ayant accompagné.

protéger le pays, le peuple, ses valeurs morales et ses intérêts, quel qu'en soit le prix à payer», selon Anadolu. «Nous ne céderons pas aux menaces et au chantage en Méditerranée orientale, et nous défendrons nos droits conformément aux lois internationales et aux accords bilatéraux», a-t-il prévenu.

Lire la suite

 

 

 

 

Le projet de loi contre le «séparatisme islamiste» comprendra une “mesure choc” : en cas de dérive communautaire, l’État coupera les vivres des associations subventionnées

 

 

Le Kremlin-Bicêtre (94) : deux femmes grièvement blessées après avoir été fauchées par une “voiture folle”

 

 

 

 

 

Philippe Val : “Y aura-t-il le procès des complicités politiques et philosophiques ? Tout un monde politico-médiatique est complice de cela

 

 

 

 

Zemmour : “Personne ne s’attaquera au trafic de drogue, tenu partout par des maghrébins. L’État serait incapable de faire face à des émeutes ethniques

 

 

Olivier Faure (PS) demande à Melenchon de clarifier ses positions sur le communautarisme : “Je l’ai connu républicain et laïque”

 

Est-ce que Jean-Luc #Mélenchon doit clarifier ses positions sur les indigénistes et le communautarisme ? Oui. Je l’ai connu républicain et laïque. Dans ce moment troublé, il faut dissiper toutes les ambiguïtés. – @faureolivier #8h30franceinfo

 

 

Seine-Saint-Denis : vols et agressions contre des Chinois, jusqu’à sept ans de prison requis contre six jeunes

 

Nancy : un homme de 81 ans tabassé à coups de pied dans un magasin pour une simple remarque, un “jeune” interpellé

 

 

 

 

 

Portland : la police abat le militant “antifa”, suspecté d’avoir tué un partisan de Trump lors d’émeutes “antiracistes” (MàJ)

 

04/09/2020

Un militant d’ultra-gauche a été abattu par la police à Seattle au cours d’une tentative d’interpellation. Il était soupçonné d’être l’auteur du coup de feu qui avait tué samedi dernier à Portland un partisan de Donald Trump.

Selon la police, Michael Forest Reinoehl, 48 ans, a été abattu au cours de son interpellation alors qu’il sortait une arme. Ce militant qui disait « soutenir le groupe antifa sans y appartenir » était soupçonné d’avoir tué samedi 29 août à Portland Aaron Danielson, un partisan de Donald Trump et membre du groupuscule d’extrême-droite Patriot Prayer, lors d’une confrontation avec les manifestants de Black Live Matters.

(…) RFI


31/08/2020

Un ancien militaire qui se dit «100% ANTIFA» et prêt pour la «guerre» fait l’objet d’une enquête sur la fusillade mortelle d’un partisan du président Trump à Portland.

Michael Forest Reinoehl, 48 ans, fait l’objet d’une enquête sur la mort d’Aaron Danielson, un «partisan» du groupe de droite Patriot Prayer qui faisait partie d’une caravane de partisans de Trump qui a inondé la ville samedi.

Il a été identifié en partie par son tatouage du poing « Black Power » sur son cou, ainsi que par un appel de sa soeur qui l’a reconnu sur la vidéo et les photos de l’attaque meurtrière.

«Nous avons contacté la police et confirmé que nous avons reconnu Michael sur les images».

Sa sœur a déclaré qu’il est séparé de la plupart de sa famille, y compris ses parents, depuis qu’il les a volés.

Reinoehl, qui a un fils et une fille, publie régulièrement des articles sur Black Lives Matter et les manifestations sur ses réseaux sociaux – qui sont maintenant inondés de menaces et de messages pro-Trump dans les commentaires.

«Chaque révolution a besoin de personnes qui sont disposées et prêtes à se battre», écrivait- il en juin, comparant cela à son temps dans l’armée.

«Je suis 100% ANTIFA! Je suis prêt à me battre pour mes frères et sœurs! » dit-il, insistant sur le fait qu’il ne «fuirait» pas la violence.

«Ce sera une guerre et comme toutes les guerres, il y aura des victimes», a-t-il écrit, appelant les manifestants et Antifa «mes frères d’armes».

Il affirme également avoir été touché par une balle en caoutchouc alors qu’il s’occupait de la «sécurité» lors de manifestations, et a récemment publié une vidéo d’un drapeau brûlé par une foule scandant «F – k Trump».

Reinoehl a été mis en examen lors d’une manifestation le 5 juillet pour possession d’une arme chargée dans un lieu public, de résistance à l’arrestation et d’interférence avec la police.

On lui a donné une date pour comparaître devant le tribunal plus tard ce mois-là, mais les allégations ont été abandonnées le 30 juillet avec une «non plainte», selon les archives judiciaires. Aucune raison n’a été donnée, et le bureau du procureur du district de Multnomah a déclaré qu’il examinait l’affaire.

Il a une série d’autres chefs d’accusation. Notamment avoir conduit avec son fils de 17 ans à 180km/h en juin.

Il a également été accusé d’avoir un pistolet Glock chargé, pour lequel il n’a pas de permis, lorsqu’il a été arrêté avec sa fille de 11 ans.

New York Post

 

 

 

Aurélien Taché : “Il faut prendre le temps d’aller dans les quartiers populaires pour expliquer aux jeunes ce qu’est la caricature

VIDEO 

 

 

 

Pakistan : première manifestation contre la Une de Charlie Hebdo, la colère enfle

 

Des manifestants ont marché sur le drapeau français.
Des manifestants ont marché sur le drapeau français. SAJJAD QAYYUM / AFP

Une centaine de manifestants ont protesté jeudi 3 septembre contre la dernière Une de Charlie Hebdo, brûlant le drapeau français, alors que d'autres marches sont prévues vendredi au Pakistan, où la question du blasphème est incendiaire.

Les protestataires se sont rassemblés dans la ville de Muzaffarabad, capitale du Cachemire sous contrôle pakistanais. Ils ont hurlé des slogans tels que «Cessez d'aboyer, chiens français», ou encore «Stop Charlie Hebdo». «Le gouvernement pakistanais devrait immédiatement rompre ses relations diplomatiques avec la France», a estimé l'un d'entre eux, Mohammad Zaman, un religieux. La manifestation s'est achevée sans violence, après qu'un drapeau tricolore a été piétiné, puis incendié.

Plusieurs autres manifestations sont prévues après la prière du vendredi, dont une à Lahore (Est) du parti extrémiste Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP), dont la lutte contre le blasphème est la principale arme politique. L'ambassade de France au Pakistan a appelé ses ressortissants à «rester à l'écart de tout rassemblement» et «éviter tout déplacement»

Lire la suite

 

Note : 5 927 km, c'est la distance entre France et Pakistan, mais ces barbares se sont sentis outragé ! !
 
 

 

Caricatures de Mahomet dans "Charlie Hebdo" : l'Iran condamne une "provocation" et une "insulte" envers les musulmans

 

L'Iran a condamné la réédition des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo. Téhéran a ainsi dénoncé "une provocation et une insulte" à l'encontre des musulmans du monde entier. Dans un communiqué du ministère iranien des Affaires étrangères publié dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 septembre, l'Iran juge ainsi cette nouvelle publication d'"acte offensant".

Emmanuel Macron avait défendu mardi "la liberté de blasphémer" en France. L'Iran voit de son côté dans les caricatures "une insulte aux valeurs islamiques et à la foi de plus d'un milliard de musulmans dans le monde", selon le communiqué. Ridiculiser ou insulter Mahomet, le prophète de l'Islam, est passible de la peine de mort en Iran. 

Le procès des attentats de janvier 2015 s'est ouvert mercredi à Paris. Pour marquer l'ouverture de ce procès, Charlie Hebdo a remis en une les caricatures du prophète Mahomet, qui avaient fait du journal satirique une cible des jihadistes. A l'époque, l'Iran avait condamné l'attaque qui a endeuillé la rédaction, tout en dénonçant un "abus" de la liberté d'expression.

Source

 

Note : l’Iran condamne l’attaque, mais en Iran de telles caricatures serais punie de mort (se qui en dit long sur leur soit disent condamnation)

 

 

 

Covid-19 : Didier Raoult, la cible du Système ? - JT du jeudi 3 septembre 2020

 

 

 

 

Alain Finkielkraut : « La fiction de Valeurs Actuelles sur Obono n’est aucunement raciste » (Vidéo)

 

Alain Finkielkraut : « La fiction de Valeurs Actuelles sur Obono n’est aucunement raciste »

Extrait tiré de l’émission « 24h Pujadas », diffusée sur LCI le 31 Août 2020.

 

Commenter cet article

kyrEn 06/09/2020 01:06

D. Raoult est une cible, et comme d'habitude les récompenses de ceux qui énoncent des vérités sont la moquerie et l'insulte (dont celles de ses confrères et des laboratoires).
On ne peut étrangement savoir si ses prescriptions sont scientifiquement efficaces, mais il s'agit-là d'une personnalité qui démarque face au manque de crédibilité de décideurs en charge de ces questions.
Il paraît que l'Ambassadeur de France en Chine, et l'Ambassadeur de Chine en France, ont très tôt avertis les autorités française de la gravité du coronavirus sans que rien de significatif n'ait vraiment été entrepris (a contrario de l'Allemagne qui a augmenté dès janvier la production pour permettre des tests massifs)... comment des décideurs qui n'ont pas su écouter, et appréhender dans le passé, pourraient échapper à leurs doctrines économico-politiques et ne pas faire les mêmes erreurs à l'avenir?!