Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 31 aout 2020

 

 

 

Des chercheurs français annoncent la création d’une solution anti-Covid alternative à la vaccination

 

Une équipe dirigée par le professeur Karoyan du CNRS a développé un moyen de bloquer l’intrusion du coronavirus dans l’organisme, qui fonctionne comme un leurre. Il pourrait constituer une nouvelle alternative au vaccin, sous forme d’un spray nasal ou d’une pastille, indique Le Parisien.

Cette étude, qui a fait l’objet d’un communiqué vendredi 28 août sur le site du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), doit encore être évaluée avant d’être publiée dans une revue scientifique, mais un brevet a été déposé. Comme l’explique Le Parisien, le mécanisme consiste à berner le virus afin qu’il ne puisse plus entrer dans les cellules de l’organisme.

Lire la suite

 

 

 

 

Pour Erdogan la Turquie est « une nation qui EST une armée » qui « défend les oppressés, sa famille et l’oumma » dans le monde entier

 

VIDEO

 

 

 

 

Turquie : Recep Tayyip Erdogan s’en prend aux dirigeants grecs et français, « cupides et incompétents »

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara le 2 janvier 2020.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara le 2 janvier 2020. — /AP/SIPA

Dans un contexte de vives tensions entre Ankara, Athènes et Paris en Méditerranée orientale, le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié, ce dimanche, les dirigeants de la France et de la Grèce de « cupides et incompétents ».

Dimanche, la Turquie célébrait le Jour de la victoire, une fête nationale marquant la mise en déroute des forces grecques par l’armée de Mustafa Kemal Atatürk, en 1922, lors de la guerre d’indépendance turque.

« A nos ennemis, nous disons "chiche !" »

Un siècle plus tard, Ankara et Athènes, qui se disputent le partage des immenses ressources gazières en Méditerranée, font rouler les tambours de guerre, multipliant les manœuvres navales sous les yeux d’une Europe préoccupée. « Le peuple grec accepte-t-il ce qui risque de lui arriver à cause de ses dirigeants cupides et incompétents ? », a lancé Recep Tayyip Erdogan lors d’un discours à Ankara. « Le peuple français sait-il le prix qu’il devra payer à cause de ses dirigeants cupides et incompétents ? », a-t-il ajouté.

Ces propos reflètent la volatilité de la situation en Méditerranée, après trois semaines d’une escalade déclenchée le 10 août par le déploiement d’un navire de recherche sismique turc dans des eaux revendiquées par Athènes. « Lorsqu’il s’agit de combattre, nous n’hésitons pas à donner des martyrs (…) La question est la suivante : ceux qui s’érigent contre nous en Méditerranée et (au Proche-Orient) sont-ils prêts aux mêmes sacrifices ? », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « A nos ennemis, nous disons "chiche !" ».

Lire la suite

 

Note : l’Europe ne se méfie pas assez de cette intégriste en puissance. Si je l'ai toujours surnommé le calife, c'est parce qu'il espère bien un jour être le calife de son oumma mondiale. Et il pourrait bien le devenir un jour, disons que pour un certain temps (j'en dirasi pas plus)

 

Un officier français soupçonné de trahison au bénéfice de la Russie

 

 

Selon les informations d'Europe 1, un officier de l'armée française a été récemment mis en examen pour trahison, au bénéfice de la Russie. Il est soupçonné d'avoir fourni des documents ultra-sensibles aux services secrets russes. 

Son arrestation remonte à une dizaine de jours. Selon nos informations, un officier de l’armée française a été mis en examen pour trahison, au bénéfice de la RussieFlorence Parly, invitée du Grand Rendez-vous, a réagi à cette information dimanche sur Europe 1

Des documents ultra-sensibles fournis aux services secrets russes

L'affaire est d’autant plus sensible et embarrassante que ce militaire, un lieutenant colonel, est en poste  auprès de l’OTAN - pas au siège de l’organisation, à Bruxelles, mais sur une base militaire en Italie. Il est soupçonné d’avoir fourni des documents ultra-sensibles aux services secrets russes.

L'homme a été arrêté par la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), alors qu’il s’apprêtait à repartir en Italie à la fin de ses vacances. Il a été placé en détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris.

Une procédure judiciaire "à l'initiative du ministère des Armées"

"Je peux confirmer qu'un officier supérieur est sous le coup d’une procédure judiciaire pour transmission ou atteinte à la sécurité. S’il est sous cette procédure, c’est parce que le ministère des armées a pris l'initiative de saisir le procureur de la République en enclenchant un article 40", a réagi la ministre des Armées Florence Parly. 

"Nous avons pris toutes les mesures nécessaires. Maintenant il faut que la justice puisse faire son travail dans le respect du secret de l’instruction", a ajouté la ministre, soulignant que "c’est à la justice de dire de quoi il est coupable et s’il est coupable."

Source

 

 

 

Royaume-Uni : des milliers de musulmans chiites défilent dans les rues de Londres pour célébrer l’Achoura (vidéos)

 

Grande-Bretagne – Des milliers de personnes marchent le long de la rue Oxford Street, à Londres, pour célébrer le jour de l’Achoura – lorsque l’imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, a été martyrisé.

 

 

Suède : Violentes émeutes aux cris de « Allah Akbar », après qu’un militant anti-islam a brûlé un Coran en public, des policiers blessés, aucune arrestation (MàJ)

 

29/08/2020

(…) Au cours de la soirée et de la nuit, la police a arrêté 10 à 20 émeutiers (…) Des policiers ont également été blessés. « Une quinzaine de personnes sont en garde à vue pour divers motifs (…) », rapporte Patric Fors. Mais samedi matin, la police a annoncé que tout le monde a été relâché et que personne ne sera arrêté.

« Il est regrettable que vous dirigiez votre colère contre les autorités. La destruction et l’anxiété que les émeutes du soir et de la nuit ont engendrées ont affecté tous les habitants de Malmö », a déclaré le chef de la police Stefan Sintéus.

(…) Expressen.se

 

VIDEO

 

Dans les rues scandinaves de #Malmo, « allah Akbar » a désormais remplacé Odin...

VIDEO 

 

Suède – Plusieurs centaines personnes se sont rassemblées dans le quartier Rosengård à Malmö pour protester contre l’incendie d’un Coran plus tôt dans la journée. La police dit que la situation est hors de contrôle. Les services de secours ont fait l’objet d’attaques.

« Nous avons des émeutes violentes en cours que nous tentons de gérer. Nous n’avons pas la situation sous contrôle et elle est inquiétante dans toute la zone », explique Rickard Lundqvist, porte-parole de la police à SVT.

« Allah Akbar », « Allah Akbar », « Allah Akbar »

Les émeutes ont commencé vers 19 heures vendredi soir. La police a d’abord indiqué qu’elle avait la situation sous contrôle, mais les émeutes se sont aggravées au cours de la soirée, selon Aftonbladet. Des feux d’artifice ont été lancées et des objets ont été jetés sur la police. De plus, plusieurs voitures ont été incendiées. Une personne a été arrêtée.

Selon la police, la raison des émeutes est que le Coran a été brûlé plus tôt dans la journée dans la zone industrielle d’Emilstorp par des représentants du parti d’extrême droite danois Stram Kurs.

 

Le chef d’un parti danois d’extrême droite, Rasmus Paludan, connu pour ses provocations anti-musulmanes, a été interdit d’entrée sur le territoire suédois pour deux ans car il représente une « menace aux intérêts fondamentaux de la société », ont indiqué vendredi les autorités.

Rtbf

VIDEO

 

 

Suède : des musulmans entonnent des chants antisémites traditionnels dans les rues de Malmö

 

La police de Malmö enquête sur une vidéo qui circule, où des gens chantent une comptine antisémite et qui est déformé diffusée sur les réseaux sociaux, ces événements seraient concomitant aux émeutes de Rosengård.

L’article dans son intégralité sur Omni

VIDEO

 

 

 

 

Des membres de la Ligue de défense noire africaine s’introduisent dans les locaux de Valeurs actuelles. « Maintenant c’est la France de la LDNA ! » (MàJ : VA porte plainte)

 

Egountchi Behanzin, fondateur et porte-parole de la LDNA. Photo © Capture d'écran Facebook/LDNA

Deux militants du groupuscule racialiste ont pénétré en toute illégalité dans le siège du journal, ce samedi, pour dénoncer notre publication consacrée à Danièle Obono. Une plainte a été déposée par Valeurs actuelles.

Deux membres de Ligue de défense noire africaine (LDNA) ont pénétré en toute illégalité dans les locaux de Valeurs actuelles, ce samedi après-midi, à Paris, et diffusé en direct leur forfait sur Facebook. « C’est pas le souci que ce soit Danièle Obono, ce sont les clichés, l’incitation à la haine anti-noirs que ce journal torchon propage en toute impunité », dénonce dans cette vidéo Egountchi Behanzin, fondateur et porte-parole du groupuscule racialiste, pendant que son complice le filme déambulant dans le hall d’entrée, les locaux déserts de la rédaction et feuilletant notre dernier numéro, à l’origine d’une polémique autour d'une fiction consacrée à la députée de la France insoumise, à laquelle Valeurs actuelles a répondu.

Lire la suite et voir les VIDEOS

 

 

Polémique Obono – Valeurs Actuelles : « Parce que ce ne sont pas des négriers noirs qui ont vendu leurs « frères » noirs aux négriers blancs ? » s’insurge l’historien Bernard Lugan

 

Quelle insolite et même « surréaliste » polémique pour un simple pastiche ! A travers la personne de Danielle Obono, porte-parole de la France Insoumise, l’hebdomadaire « Valeurs Actuelles » a en effet mis en évidence, sous une forme se voulant humoristique, le rôle de certains peuples africains dans la vente des esclaves noirs aux négriers européens.

Présentée comme une victime de cette traite, Madame Obono a, parait-il, été ulcérée de ce qui pourrait s’apparenter à une « réponse du berger à la bergère ». Au mois de juin 2020, devant le Parlement européen, n’est-ce pas le groupe LFI qui a en effet déposé un amendement visant à ne reconnaître comme « crime contre l’humanité » que la Traite européenne, la seule traite européenne, et non « la traite des esclaves » en général, comme cela était prévu dans le texte initial ?

Cette polémique illustre en réalité le niveau d’abêtissement et, plus grave encore, de dhimmitude intellectuelle du monde politique français. Trémolos dans la voix, la main sur le cœur, Rassemblement national compris, tous les partis politiques ont en effet réagi par réflexe pavlovien et dans l’ignorance » bétonnée de la question. Au pays de Descartes, l’émotionnel semble donc avoir définitivement pris le pas sur la Raison…

Or, par-delà les stupides invectives, les consensuelles indignations et les lâches prises de position de responsables politiques devenus les « baise-cul » du fait accompli, la vérité historique existe. Elle fait consensus chez les universitaires spécialistes de la question : une partie de l’Afrique s’est enrichie en vendant l’autre partie. Les captifs n’apparaissaient en effet pas par enchantement sur les sites de traite car ils étaient capturés, transportés, parqués et vendus par des négriers noirs aux négriers européens. Comme ces derniers attendaient sur le littoral que leurs partenaires africains leur y livrassent les captifs, il dépendait donc in fine des négriers africains d’accepter ou de refuser de leur vendre leurs « frères » noirs.

Cette coresponsabilité dans l’ignoble commerce négrier a d’ailleurs été clairement mise en évidence par les évêques africains :

« Commençons donc par avouer notre part de responsabilité dans la vente et l’achat de l’homme noir… Nos pères ont pris part à l’histoire d’ignominie qu’a été celle de la traite et de l’esclavage noir. Ils ont été vendeurs dans l’ignoble traite atlantique et transsaharienne » (Déclaration des évêques africains réunis à Gorée au mois d’octobre 2003).

Or, à travers l’artificielle polémique Obono-Valeurs Actuelles, la vérité historique est une fois de plus effacée au profit d’une fausse histoire peu à peu imposée par des méthodes terroristes et lâchement acceptée par tous les partis politiques français.

Ceux qui ne voudront pas être emportés par la tempête médiatique trouveront dans mon livre Esclavage l’histoire à l’endroit, l’argumentaire détaillé leur permettant de réfuter cette histoire devenant insidieusement officielle et dont la finalité est de faire de l’homme blanc un coupable éternel[1].

Blog de Bernard Lugan, directeur de la revue « L’Afrique réelle »

 

[1] Le numéro du mois d’octobre de l’Afrique Réelle que les abonnés recevront en fin de semaine prochaine sera un numéro spécial en totalité consacré à la question des traites esclavagistes.

 

Et je reposte cette photo qui demontre que Lugan dit la vérité

Vers une guerre de religion, infos du 31 aout 2020

 

Danièle Obono représentée (dans un roman fiction) en esclave dans "Valeurs actuelles": une condamnation unanime de la classe politique

 

VIDÉO

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 31 aout 2020

 

Polémique Obono en épingle contre Valeurs Actuelles

 

Commentaire JForum : dans les faits, le journal ne fait qu’illustrer l’histoire par un personnage public chaque semaine. Au-delà de l’emprunt de l’image publique -qui peut être personnellement problématique, jugé abusif), il n’y a donc qu’un prétexte saisi par le justiciable Egountchi Behnazin pour faire parler de lui ; et aucune forme de « négrophobie », autre que de relater cet épisode dramatique de l’histoire. Dans un procès, il ne semble pas que Valeurs Actuelles puisse être taxé, ici, de « racisme ». Le délinquant racialiste, particulièrement insultant et menaçant d’exactions  envers le pays où il entend vivre, se targue « d’occuper la France » (par « vengeance » pour tout le bien que la France a fait à sa famille).

A notre avis, le véritable intérêt polémique de cette BD consiste à pointer (Egountchi Behnazin sera dans son élément!) la responsabilité démontrée des chefs de tribus africains dans la traite des Noirs. Entre les XVII et XIXèmes siècles, il y avait 4 fois plus d’esclaves (donc des « réserves inépuisables » de main d’oeuvre et de « bois d’Ebène » corvéables à merci) présents dans le Sahel, berceau historique de l’esclavage africain -et une raison pour laquelle la France des Droits de l’Homme s’y trouve encore à y faire la « police »-, que dans les 2 Amériques et les Caraïbes réunies.

De ce point de vue, Danièle Obono étant une protagoniste de cette victimologie, puisque indigéniste insoumise proche d’Houria Bouteldja, il devient logique que sa caricature (au sens noble du terme, du droit d’inférence politique) figure dans une BD traitant du sujet de l’esclavage sourcé en Afrique par une certaine autre Afrique…

Ou alors, mais il faut que les associations antiracistes nous le disent tout de suite : il est interdit comme de Mahomet, caricatures danoises (2006) -Massacre des Kouachi dans les locaux de Charlie-Hebdo- 7 janvier 2015, bientôt en jugement- de représenter la déesse Obono, au risque de générer l’émeute

Lire la suite

 

 

 

 

 
« #Obono n’est pas une capitaine Dreyfus de la négritude ! Cette indigéniste mène un combat revanchard sur l’esclavage de ces ancêtres. Du coup, en quoi une fiction qui va dans son sens choque ? Ça n’est que le passé qu’elle fait métier d’instrumentaliser ! »
 
Note : excellente argumentation de Messiha
 
 
 

 

 

« 2019 a été la pire année en termes d’homicides, tentatives, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort et règlements de comptes »

 

[…]
Le seul indicateur fiable depuis 1539 (et la création de l’état civil par l’ordonnance de Villers-Cotterêts) est la mortalité homicide. Il montre un effondrement de la violence homicide pendant cinq siècles… et une reprise forte depuis une dizaine d’années. 2019 a été la pire année en termes d’homicides, tentatives (qui ne sont que des homicides ratés), coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort et règlements de comptes, de l’histoire récente de la France.

La mesure de cette criminalité est pourtant régulièrement mise en cause…

Notre outil statistique est partiel, parcellaire et partial, il donne des indications fragmentaires. Mais il existe un outil moderne, intelligent, mis en place en 2007 : l’enquête nationale de victimation, permettant de savoir ce que les gens subissent et pas seulement ce qu’ils déclarent. Elle souligne une dégradation relative mais réelle de l’insécurité des Français. Les citoyens ont plutôt peur d’être agressés. C’est une sorte de sondage fait par l’Observatoire national de la délinquance créé par Nicolas Sarkozy (NDLR : Alain Bauer en a été le président et fondateur), qui va malheureusement disparaître à partir de 2022, car le précédent gouvernement a décidé de supprimer le thermomètre.
[…]

Le Parisien

 

 

Nice : « Des images insoutenables », ils passent à tabac un touriste, la vidéo choc présentée devant la justice

 

[…]

À l’heure où les premiers joggers croisent les fêtards fatigués, une bande de cinq individus s’en est prise à ce jeune homme passablement ivre.

Les cinq amis, vite interpellés, sont du quartier de l’Ariane, tous connus de la justice. Ils ont le comportement d’une meute. Chacun leur tour, ils portent des coups à une proie facile, isolée et vulnérable.

[…]

La présidente Catherine Bonnici montre son effarement. À un moment, Marouane T. jette des pierres à la victime puis lui remet des coups de poing alors qu’il tente de quitter les lieux.

Le jeune homme tombe au sol. La curée commence. Insoutenable. Chacun y va de son coup de pied alors que la victime est à terre. Pour parachever l’agression, Marouane T. fait les poches de la victime, inerte.

[…]

L’article dans son intégralité sur Nice Matin

 

 

 

 

Bordeaux : jusqu’à une attaque au couteau par jour

 

Un été de violences à Bordeaux : jusqu’à une attaque au couteau par jour

Bordeaux, petite ville de province tranquille, est-ce terminé ? Depuis le déconfinement, on compte beaucoup d’agressions, jusqu’à une attaque au couteau par jour entre fin juin et fin juillet, exactement 31 agressions par arme blanche entre le 22 juin et le 27 juillet selon la préfecture.

[…]

Chaque jour, il remplit un tableau avec le nombre d’agressions. Une quarantaine donc, depuis le début de l’été. Pour Amine Smihi, il y a deux raisons à cette recrudescence de la violence, avec en premier lieu, la drogue : « On a affaire à une recomposition de territoire qui entraîne des guerres de groupes autour du contrôle de la place du trafic de stupéfiants.

Ensuite ce sont les problématiques liées aux mineurs non accompagnés, les MNA : « Des enfants, explique le maire adjoint…

[…]

L’article dans son intégralité sur France Bleu

 

 

 

 

Marseille : la police violemment chassée de La Castellane par des dealers (MàJ : 2 policiers blessés)

 

31/08/2020

Hier après-midi, deux policiers ont légèrement été blessés à la tête et au cou à la suite de jets de projectiles au coeur de la cité La Castellane dans le 16e arrondissement. Membres de la Bac, les agents étaient en patrouille dans le quartier pour une mission de lutte contre les stupéfiants.

L’arrivée de renforts a permis l’interpellation d’un homme soupçonné d’être un des auteurs des jets de projectiles. De la résine de cannabis et de la cocaïne ont également été saisis.

[…]

La Provence

VIDEO

 

 

 

Romilly-sur-Seine (10): coup de couteau dans le dos, Hakim relaxé, aurait agi en légitime défense

 

Romilly-sur-Seine : l’auteur du coup de couteau relaxé

Pourquoi Abdallah Lakehal et son ami Achour Rahmoune, en compagnie d’un complice mineur, ont-ils pénétré chez Hakim à 3 h 30 du matin en passant par la fenêtre ? Pourquoi le ton est-il monté et le locataire, roué de coups, s’est-il défendu en plantant un couteau dans le dos d’Abdallah ?

[…]

L’article dans son intégralité sur L’Est Eclair

 

 

 

 

Face à l’explosion démographique en Seine-Saint-Denis, des écoles au bord de la rupture

 

L’équivalent d’une centaine de classes en plus. Mardi, 351 246 élèves feront leur rentrée en Seine-Saint-Denis. Soit 3 086 écoliers, collégiens et lycéens de plus que l’an passé. D’année en année, le nombre d’élèves ne cesse de progresser dans le département le plus jeune de France métropolitaine, dépassant largement celui des territoires voisins. À titre de comparaison, les Hauts-de-Seine – qui comptent sensiblement le même nombre d’habitants – regroupent « seulement » 292 159 élèves.

(…) Le Parisien

 

Allemagne : cinq ans après, bilan plutôt positif de l’intégration des migrants selon les experts qui pensent que « nous sommes au milieu d’un changement démographique »

 

Selon les experts, l’apprentissage de la langue a été et reste un facteur décisif de l’intégration des migrants dans le pays.

Même si des progrès restent à faire, les migrants arrivés par centaines de milliers en Allemagne à partir de 2015 ont été relativement bien assimilés, notamment sur le marché du travail, selon des experts. […]

Après l’euphorie des premières semaines, l’arrivée de centaines de millions de migrants avait fini par susciter une réaction de rejet dans une partie de la population allemande, suite en particulier à une série de faits divers criminels, où des demandeurs d’asile étaient impliqués. […]

Pour Herbert Brücker, l’importance de la migration est appelée à croître dans les années à venir. « Nous sommes au milieu d’un changement démographique », pointe-t-il. […]

Le Point

 

 

 

 

Italie : submergée par les arrivées de migrants, l’île de Lampedusa veut se mettre en « grève générale », les habitants manifestent (MàJ)

 

La petite île italienne de Lampedusa, dont le principal centre d’accueil est saturé en pleine pandémie, a accueilli dans la nuit de samedi à dimanche près de 370 nouveaux migrants qui voyageaient sur un vieux bateau de pêche, tandis que le navire humanitaire Sea-Watch 4 transportant désormais 350 personnes attend un port de débarquement.

Les migrants dont la nationalité n’est pas connue, ont été débarqués par petits groupes au petit matin et se sont soumis à des contrôles de température, avant d’être acheminés vers un centre géré par une paroisse. Ils avaient été accueillis dans le port par une manifestation organisée par La Ligue (parti d’extrême droite). […]

Le centre d’accueil d’urgence de Lampedusa est pour sa part plein à craquer avec 1160 migrants, soit dix fois sa capacité maximale. Depuis vendredi, avant ce débarquement exceptionnel, une trentaine de petites barques, venues majoritairement des côtes tunisiennes, avaient déjà rejoint l’île en y débarquant quelque 500 migrants, recense la presse italienne. «Lampedusa ne réussit plus à tenir face à cette situation. Ou le gouvernement prend des décisions immédiates ou bien toute l’île se mettra en grève. Nous n’arrivons pas à gérer l’urgence et la situation est désormais vraiment insoutenable», a déclaré le maire de Lampedusa, Totò Martello, joint par Ansa.

Le Figaro

 

 

Pakistan : « violée, séquestrée et mariée de force » Maira Shahbaz, 14 ans, a réussi à s’échapper du joug de son tortionnaire musulman

 

Pakistan : Violée, séquestrée et mariée de force, la jeune Maira Shahbaz a réussi à s’échapper et a retrouvé sa famille

Après près de quatre mois de détention, Maira Shahbaz, adolescente chrétienne pakistanaise, a réussi à s’échapper et a retrouvé sa famille.

Maira Shahbaz est une jeune adolescente chrétienne de 14 ans qui vit au Pakistan. Le 28 avril dernier, elle a été enlevée par des hommes armés, puis séquestrée et mariée de force à un musulman, Mohamad Nakash. Mais Maira Shahbaz a réussi à s’échapper et a retrouvé sa famille.

[…]

L’article dans son intégralité sur Info Chretienne

 

 

 

 

Suisse : Neuchâtel veut que l’Algérie reprenne «ses» délinquants sans-papiers

 

Le canton a connu un été marqué par une vague de vols sans précédent ces dernières années. Les auteurs des méfaits sont majoritairement algériens, ou se déclarent tels, communique la police, critiquée pour sa réponse répressive tardive et qui doit par ailleurs faire face à une initiative d’«autodéfense citoyenne».

Pendant que Porrentruy, dans le canton du Jura, déclarait les «Français» indésirables à sa piscine municipale pour cause d’incivilités, le voisin neuchâtelois affrontait un phénomène de délinquance juvénile, essentiellement étrangère et maghrébine, rarement observé sur son littoral: 580 vols, dont 42 avec violence, y ont été commis cet été. «C’est dix fois plus que les deux dernières années à la même…

[…]

L’article dans son intégralité sur BPLT

 

 

 

 

États-Unis : des salariés de la recherche nucléaire américaine avaient l’obligation de rejoindre un camp de rééducation pour hommes blancs financé par le contribuable (Màj : rébellion interne)

 

28/08/2020

Une guerre civile éclate chez @SandiaLabs.

Suite à mon enquête, un ingénieur en électricité dissident du nom de Casey Peterson a envoyé un e-mail à l’ensemble des 16 000 salariés pour dénoncer la théorie critique de la race au sein du laboratoire et espérer déclencher une rébellion contre les cadres de Sandia.

Voici l’histoire.

Mardi, Peterson a réalisé une vidéo sur YouTube « se débarrasser du narratif sur le racisme systémique moderne et le privilège blanc ».

La vidéo a rapidement été visionnée par 10 000 personnes dans les laboratoires et des dizaines d’employés de Sandia ont contacté Peterson pour lui exprimer leur soutien.

En quelques heures, les dirigeants de Sandia ont chargé une équipe de bloquer Peterson hors du réseau et d’effacer ses communications des serveurs internes – ce qui, par l’effet Streisand, a rendu la vidéo encore plus virale et a déclenché des troubles généralisés contre les cadres de Sandia.

Dans l’après-midi, les dirigeants ont paniqué face à la rébellion qui se préparait, ont mis Peterson en congé administratif payé et ont créé un « comité d’examen de la sécurité » pour « évaluer si [ses] actions ont constitué ou constituent une menace pour les systèmes informatiques et de sécurité de Sandia ».

Peterson – qui a pris position au risque de sa carrière – dit qu’il parle au nom de tous les employés de Sandia qui ont « peur de parler » à cause de la culture répressive du laboratoire. « Si je suis viré à cause de cela », dit Peterson, « la lutte ne s’arrêtera pas, elle ne fera que s’intensifier ».

C’est la première rébellion explicite contre la théorie critique de la race au sein du gouvernement fédéral – et la coalition grossit. « Nous devons complètement éradiquer la théorie critique de la race de la racine à la tige de Sandia », dit Peterson. « C’est un cancer et nous devons le sortir des laboratoires dès maintenant. »

Les dirigeants de Sandia ont été clairs : ils veulent imposer à leurs employés la théorie critique de la race, des formations séparées selon les races et des camps de rééducation pour hommes blancs – et toute dissidence sera sévèrement punie. Les employés progressistes seront récompensés ; les employés conservateurs seront purgés.

Gardez cela à l’esprit : Sandia Labs est une agence de recherche financée par le gouvernement fédéral et conçoit les armes nucléaires américaines. Le sénateur @HawleyMO et @SecBrouillette ont lancé une enquête de l’inspecteur général, mais les dirigeants de Sandia n’ont fait qu’accélérer leur purge contre les conservateurs.

Les dirigeants de Sandia sont confrontés à un point de décision : ils peuvent faire marche arrière et la rébellion de Peterson marquera une victoire interne ; ou ils peuvent le licencier et Peterson deviendra une preuve supplémentaire de la culture corrompue et répressive de Sandia. Dans un sens, Peterson ne peut pas perdre.

Selon de multiples sources, les cadres qui ont poussé les éléments les plus toxiques de la théorie critique de la race et des séminaires sur la ségrégation raciale sont James Peerey, Dori Ellis, David White (lui/elle), et Mark Sellers. Ils doivent faire l’objet d’une enquête par l’inspecteur général.

Voilà le résultat : c’est le premier coup de feu de la rébellion contre la théorie critique de la race au sein du gouvernement fédéral. Casey Peterson a pris une position courageuse et l’inspecteur général doit mener une enquête complète sur les laboratoires Sandia – et tenir les cadres responsables de leurs actes.
[…]

Lien Twitter
Lien Thread Reader App

 

 

États-Unis : un homme noir poignarde un homme blanc après avoir « ressenti le besoin de trouver et tuer un homme blanc »

 

Un homme noir a poignardé un employé blanc d’Auto Zone après avoir regardé des vidéos Facebook de brutalité policière et avoir ressenti « le besoin de trouver un homme blanc à tuer », affirment les procureurs.

Jayvon Hatchett, 19 ans, a comparu jeudi devant le tribunal de Columbus, en Géorgie, accusé de voies de fait graves et de possession d’une arme lors de la commission d’un crime

Il est entré dans l’AutoZone près de son domicile à Columbus le 25 août à 8 h 36 et a demandé à l’employé un thermostat.

Lorsque l’employé lui a dit qu’il n’en avait pas et s’est retourné pour s’éloigner, Hatchett l’a poignardé plusieurs fois, puis s’est enfui du magasin.

Des images de surveillance le montrer en train de fuir la scène.

 

L’employé a été transporté à l’hôpital dans un état critique. Les autorités disent qu’il a de la chance d’être en vie. 

La police a été renseignée par des citoyens après avoir diffusé des images capturées par des caméras de surveillance. 

Jeudi, Hatchett a comparu devant le juge Julius Hunter pour sa mise en accusation.

Le Sgt Ray Mills a déclaré au tribunal que Hatchett a souri aux agents lors de son arrestation à son domicile et a avoué avoir poignardé l’employé.

Le Sgt Ray Mills a affirmé que Hatchett lui a dit qu’il était irrité par des extraits de brutalités policières qu’il avait vues sur les réseaux sociaux et qu’il a ciblé sa victime parce qu’elle est blanche. 

« M. Hatchett m’a dit qu’il avait regardé des vidéos Facebook de fusillades policières dans d’autres parties du pays et qu’il ressentait le besoin de trouver un homme blanc à tuer », a déclaré Mills au tribunal.

Trois jours à peine avant le coup de couteau, Hatchett avait été libéré sous caution après avoir été accusé de dommages criminels à la propriété.

Et il a été arrêté il y a six mois pour deux crimes, dont des voies de fait graves. 

Le juge Hunter a refusé d’émettre une caution après les dernières accusations et a ordonné une évaluation de la santé mentale. 

Le cas de Hatchett a été renvoyé à la Cour supérieure.

DailyMail

Merci kentinbrooklynny

L’acteur américain James Woods : « C’est la guerre civile maintenant »

 

 
This is civil war now. Democrats are fine with conservatives being murdered for wearing a hat they don’t like. They are going to keep attacking law-abiding Americans in frenzied mobs, until they are dealt with the same way all bullies finally are.
 
« C’est la guerre civile maintenant. Les démocrates acceptent que des conservateurs soient assassinés pour avoir porté un chapeau ou une casquette qu’ils n’aiment pas. Ils vont continuer en foules frénétiques à attaquer les Américains respectueux des lois, jusqu’à ce qu’ils soient finalement traités de la même manière que tous les intimidateurs. »

40,3 k personnes tweetent à ce sujet.

 

 

 

Commenter cet article

kyrEn 01/09/2020 16:45

Il n'y a pas à savoir si la Turquie aura un Calife, elle l'a déjà... il y a des dirigeants qui, croyant défendre les intérêts (y compris énergétique) de leur pays, sont en fait les idiots utiles d’intérêts supérieurs. La Turquie sera instrumentalisé par l'Iran, la Perse elle-même le sera par la renaissance de l'Empire arabe. Son leader en sera de l’Égypte.