Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 14 aout 2020

 

 

 

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée

 

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée. Berlin, de son côté, a appelé à la «désescalade» entre Athènes et Ankara, exhortant les deux parties à des pourparlers, selon l’AFP.

Après le renforcement de la présence militaire dans la zone de la Méditerranée orientale où Ankara et Athènes s’opposent, la Turquie a accusé vendredi 14 août la France de se comporter «comme un caïd» et d’«accentuer les tensions», rapporte l’AFP.

«La France, en particulier, devrait cesser de prendre des mesures qui accentuent les tensions. Ils n'obtiendront rien en se comportant comme des caïds», a déclaré vendredi le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu lors d'une conférence de presse avec son homologue suisse à Genève.

 

Exercices en mer Méditerranée, le 13 août 2020
En ce qui concerne la situation en Méditerranée orientale, le ministre turc a affirmé que la Turquie ne voulait pas une escalade des tensions avec la Grèce tout en rejetant la responsabilité des crispations sur Athènes.

«Nous ne souhaitons pas l'escalade, mais la Grèce devrait agir avec bon sens», a-t-il avancé.

Réaction de Berlin

L'Allemagne a déclaré pour sa part que la montée des tensions entre la Grèce et la Turquie au sujet de l'exploration gazière en Méditerranée orientale était «inquiétante» et a exhorté les deux parties à des pourparlers pour éviter une nouvelle escalade, annonce l’AFP.

Berlin «prend acte» du renforcement de la présence militaire française en Méditerranée, a indiqué le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert.

«Ce qui est important, c'est la désescalade (...) tout doit être entrepris pour éviter une nouvelle escalade», a-t-il ajouté.

Angela Merkel s'est entretenue jeudi 13 août avec le Premier ministre grec et le président turc, dans une tentative de médiation.

Source

 

Note : ils foutes la pagaille et après accusent les autres d'accentuer les tensions ! Du pur islam, ils mettent le feu et accusent les autres d’incendiaire

 

 

 

 

Tensions en Méditerranée : la France envoie deux Rafale et deux navires de guerre

 

Le 13 aout 2020

 

Une attaque contre un navire turc se payera au «prix fort», prévient Erdogan

 

Le 13

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a prévenu jeudi qu'une attaque contre un navire turc cherchant des hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée se payerait au «prix fort», et a laissé entendre qu'un incident s'était déjà produit.

(..)

«Nous leur avons dit ''Ne pensez même pas à attaquer l'Oruç Reis, vous payerez le prix fort si vous attaquez notre Oruç Reis''. Et ils ont eu la première réponse aujourd'hui», a déclaré le président turc. Il n'a fourni aucun détail et est immédiatement passé à un autre sujet. A Athènes, le ministère grec de la Défense a nié avoir attaqué le bateau turc.

Lire la suite

Note : ce mec est un fanfaron, il serait temps que l'Europe s'occupe de ce calife imagiaire

 

 

Tensions entre la Turquie et la Grèce : Israël prend position

 

Le 12

Le gouvernement israélien a pris officiellement position dans le conflit larvé – et peut-être bientôt ouvert – entre la Turquie et la Grèce à propos des provocations turques en mer Egée dans les eaux territoriales grecques. Dans un communiqué émanant du ministère israélien des Affaires étrangères il est dit : « Israël suit de près les tensions qui se sont éveillées en Méditerranée orientale. Israël exprime son total soutien et sa solidarité à la Grèce dans ses eaux territoriales ainsi que son droit de fixer ses frontières maritimes. (Allusion à la signature récente de l’accord entre la Grèce et l’Egypte délimitant leurs zones maritimes respectives).

Lire la suite

 

 

A l’ONU, les Etats-Unis lancent les hostilités contre l’Iran au risque d’une crise au Conseil de sécurité

 

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, essaie d’obtenir le prolongement illimité de l’embargo sur les armes et d’enterrer définitivement l’accord sur le nucléaire iranien.

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, à Washington, le 5 août.

Sur le dossier iranien, le temps presse pour le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo. A quelques mois de l’élection présidentielle de novembre, la réélection de Donald Trump est loin d’être acquise et son rival, Joe Biden, a annoncé qu’élu, il serait favorable à une position plus conciliante face à Téhéran. L’échéance approchant, l’administration Trump fait tout pour que l’héritage de sa politique iranienne survive au premier mandat du président républicain, afin d’enterrer définitivement l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015, entre Téhéran et les grandes puissances.

Lire la suite

 

 

 

 

Les images impressionnantes de l'arraisonnement d'un pétrolier par l'Iran

 

VIDÉO. L'armée américaine a publié des images d'un hélicoptère iranien déposant des commandos à bord du navire, libéré au bout de cinq heures.

Même tournées de loin, les images sont impressionnantes. L'armée américaine a publié le 13 août une vidéo montrant l'arraisonnement d'un pétrolier chimiquier, le M/T Wila, par les forces iraniennes dans le golfe d'Oman. Sur les images, un hélicoptère militaire Sea King iranien dépose via une corde des commandos sur le navire, alors que celui-ci navigue « dans les eaux internationales » selon le commandement militaire américain.

La vidéo en noir et blanc dont les données sensibles sont floutées semble avoir été tournée à quelques kilomètres de distance, vraisemblablement depuis un navire militaire américain qui observait la scène.

Les circonstances de l'incident restent pour le moment floues, mais le pétrolier semble avoir été libéré au bout de cinq heures par l'armée iranienne, qui avait aussi mobilisé deux navires de guerre dans la zone, selon le Pentagone. Cette région est le théâtre de fortes tensions depuis le retrait unilatéral américain de l'accord international sur le nucléaire iranien en 2018, et le rétablissement de sanctions par Washington. Ces tensions ont culminé durant l'été 2019 avec l'arraisonnement de plusieurs pétroliers par l'Iran.

Source et vidéo

 

 

 

Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Émirats arabes unis

 

 

 

 

Etats-Unis : La correspondance entre Donald Trump et Kim Jong-un dévoilée dans un livre

 

DIPLOMATIE Kim Jong-un estime que sa relation avec le président américain est digne d’un « film fantastique »

Donald Trump a rencontré Kim Jong-un et a effectué quelques pas en Corée du Nord, le 30 juin 2019.
Donald Trump a rencontré Kim Jong-un et a effectué quelques pas en Corée du Nord, le 30 juin 2019. — Yonhap News/Newscom/SIPA

Un ouvrage de plus sur Donal Trump. Le célèbre journaliste américain d’investigation Bob Woodward s’est procuré les 25 lettres que se sont échangées le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Des échanges « jamais rendus publics jusqu’à présent » selon la maison d’édition américaine Simon & Schuster.

La relation entre les deux hommes a été au cœur de la diplomatie entre Washington et Pyongyang, fluctuant entre insultes et menaces de guerre jusqu’à une déclaration d’amour de Donald Trump.

Kim Jong-un évoque une relation digne d’un « film fantastique »

Dans leurs missives, « Kim décrit le lien entre les deux leaders comme digne d’un film fantastique alors que les leaders se lancent dans un menuet diplomatique extraordinaire », a affirmé l’éditeur sur la page Amazon consacrée au livre. Le livre, dont le titre est Rage et qui sortira le 15 septembre, est une suite de Peur, Trump à la Maison Blanche publié en 2018.

Donald Trump et Kim Jong-un se sont rencontrés à trois reprises, la première fois lors d’un sommet historique en juin 2018 à Singapour. Cependant, les négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord n’ont guère progressé et elles sont même au point mort depuis le fiasco du deuxième sommet en février 2019 à Hanoï.

Lire la suite

 

 

 

Coronavirus : Le Royaume-Uni impose une quarantaine aux voyageurs venant de France, Paris contre-attaque

 

Le Royaume-Uni s’est attiré les foudres de Paris jeudi en annonçant une quarantaine de deux semaines obligatoire pour les personnes en provenance de France, en raison d’une dégradation de la situation sanitaire. La France a immédiatement indiqué qu’une « mesure de réciprocité » serait mise en place.

La décision britannique sera effective à partir de samedi. Elle concerne également plusieurs autres pays et îles, fait suite à une inquiétante recrudescence de l’épidémie de coronavirus dans ces territoires. « Les statistiques montrent que nous devons retirer la France, les Pays-Bas, Monaco, Malte […] de notre liste de corridors de déplacements pour conserver des taux d’infection à la baisse », a indiqué le ministre des Transports Grant Shapps sur Twitter. « Si vous arrivez au Royaume-Uni de l’une de ces destinations après 4 heures samedi, vous devrez vous isoler pendant quatorze jours », précise-t-il.

500.000 Britanniques en vacances en France

Paris a regretté jeudi la décision britannique de réimposer une quarantaine aux voyageurs en provenance de France en raison d’une hausse des contaminations au coronavirus dans l’Hexagone et annoncé en réaction une « mesure de réciprocité ». La décision des autorités britanniques est une « décision que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible », a prévenu le secrétaire français aux Affaires européennes Clément Beaune sur son compte Twitter.

Lire la suite

 

Note : tous les voyageurs venant de n’importent quel pays devrait être mis en quarantaine (c'est comme cela que ça se passe en Asie)

 

 

 

 

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus

 

Le 14 août à 2h00 du matin, sept policiers hors service sortant d’un karaoké ont été reconnus et agressés par une bande d’une vingtaine d’individus.

C’est à 2h15 le 14 août qu’une patrouille s’est dépêchée sur les lieux pour venir en aide… à ses collègues. Sortant d’un karaoké un quart d’heure plus tôt, sept policiers hors service et en civil ont été reconnus par un groupe d’individus, rue de Fontenelle à Rouen.

Les agents imaginaient une soirée sympathique au sortir de leur service et rejoignaient leurs véhicules. Mais ils ont d’abord entendu des cris: «Y’a les keufs!», «C’est les rnouchs!» [«serpents» en arabe dialectal, surnom pour désigner les policiers, ndlr].

Violence... contre-policière

Les policiers ont alors tenté de s’éloigner, mais cela n’a pas empêché la bagarre d’éclater. Ils n’étaient alors plus que cinq, des coups de pied et de poing ont été vivement échangés avant que les délinquants ne prennent la fuite. L’un des policiers a été légèrement blessé au nez. Un portable a disparu dans la rixe.

Lire la suite

 

 

 

Messiha analyse le nouvel antisémitisme de France

 

 

 

 

Lille : un homme de 56 ans entre la vie et la mort après avoir été poignardé en pleine rue pour une cigarette, 5 « jeunes » interpellés

 

Un homme de 56 ans a été hospitalisé jeudi soir dans un état grave après avoir reçu un coup de couteau au thorax, dans le quartier de la gare de Lille. La victime aurait été abordée par un groupe de jeunes qui lui auraient demandé une cigarette. Deux jeunes femmes de 19 et 15 ans en possession d’un couteau ont été placées en garde à vue.

Un homme de 56 ans a été hospitalisé jeudi soir dans un état grave après avoir reçu un coup de couteau au thorax, selon les informations recueillies par Europe 1. (…) Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime aurait été abordée par un groupe de jeunes gens qui lui auraient demandé une cigarette. (…)

Des témoins de la scène et des images de vidéo surveillance ont permis aux policiers lillois d’interpeller rapidement un groupe de cinq suspects, parmi lesquels deux jeunes femmes de 19 ans et une adolescente de 15 ans qui étaient en possession d’un couteau.

(…) Europe 1

 

 

 

 

Neuilly-sur-Marne (93) : une infirmière lynchée et menacée de viol par 2 « jeunes » à qui elle demandait de porter le masque (MàJ : ils ont été relâchés)

 

Les deux mineurs soupçonnés d’avoir frappé une infirmière mardi dans un bus à Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis, ont été relâchés jeudi et placés sous contrôle judiciaire à l’issue de leur garde à vue, selon une source judiciaire à BFMTV.

 

Le parquet, qui a requis leurs mise en examen pour violences aggravées, avait demandé leur placement en détention provisoire.

Agés de 16 ans, les adolescents sont suspectés d’avoir asséné des coups à une femme qui leur avait demandé de porter un masque dans le bus.

(…) BFMTV

 

 

Blankenberge (Bel.). Affrontements sur une plage entre jeunes et forces de l’ordre : les interpellés avaient “presque tous un casier judiciaire” et étaient “sous l’influence de l’alcool et/ou de drogue” (MàJ)

 

14/08/2020

Les affrontements qui ont eu lieu sur la plage Blankenberge entre des jeunes de Bruxelles et la police ont pris des proportions nationales. L’affaire est remontée jusqu’au Parlement et plusieurs mesures ont été prises pour limiter le tourisme “d’un jour”. La presse souligne que ce qui aurait dû rester un “banal fait divers” a pris une ampleur considérable et fait les affaires de l’extrême droite.

[…] Les témoins interrogés par la presse parlent d’un groupe de jeunes qui se comportaient de façon dérangeante et diffusaient leur propre musique en concurrence avec celle du bar adjacent. La confrontation a viré à la bagarre et la police est intervenue. Affrontés à coups de parasols et fauteuils de plage, les policiers ont fini par maîtriser la situation.

Il s’est avéré que les 20 individus interpellés, âgés de 17 à 21 ans, étaient issus de Bruxelles. Selon la police, ils avaient “presque tous un casier judiciaire” et étaient “sous l’influence de l’alcool et/ou de drogue”, indique De Standaard. Trois d’entre eux ont été inculpés pour “coups et blessures volontaires” et “rébellion armée”. Ils risquent des peines de prison et le procureur a promis que le parquet serait sévère, relève De Morgen. […]

Courrier International

 

 

Pays-Bas : Deuxième nuit de chaos à La Haye. Une partie de la ville sous état d’urgence. Vidéo.

 

En début de soirée, des policiers communautaires et des équipes de prévention du quartier se sont déployés pour parler aux résidents locaux et aux jeunes dans la rue. « L’ambiance était bonne jusqu’à ce que des dizaines de jeunes se rassemblent vers 23 h et pilonnent les policiers avec des œufs, des pierres et des feux d’artifice. Un conteneur à ordures a été incendié », a indiqué la police. Vers 2 h 30, un groupe de personnes a lancé des pierres sur les policiers depuis les toits. Un véhicule de police circulant Koningstraat a été vandalisée quand quelqu’un a jeté un panneau routier sur la voiture.

Le maire de La Haye, Jan van Zanen, a publié un décret d’urgence vers minuit, s’appliquant à la région de Hoefkade et de Vaillantlaan. La police anti-émeutes a été déployée pour rétablir l’ordre dans le quartier. Plus de 20 personnes ont été arrêtées pour incitation, insulte, violence publique et non-respect du décret d’urgence. Un suspect a été arrêté pour avoir agressé un policier.

https://nltimes.nl/2020/08/14/video-another-night-unrest-schilderswijk-20-arrested

 

 

Bruxelles : La police bruxelloise attaquée par des jeunes lors du tournage sans autorisation d’un clip vidéo du rappeur Gofast.

 

La police a été attaquée lors du tournage d’un clip du rappeur Gofast à Bruxelles. Ce que confirme Ilse Van de Keere de la police bruxelloise. Le rappeur n’avait pas demandé la permission d’enregistrer un clip vidéo dans l’espace public. « Le 22 juin vers 18 heures, nous avons reçu un appel pour entrave à la circulation et nuisance sur la voie publique », explique Ilse Van de Keere. « Nous avons envoyé des agents là-bas, mais à l’arrivée, l’atmosphère a été immédiatement très tendue et notre équipe a été bombardée de projectiles. De plus, les mesures Covid19 n’étaient pas respectées. Nous avons identifié deux personnes et elles ont reçu un PV pour diverses infractions ». Ce dossier sera transmis au parquet de Bruxelles.
 

 

 

Lyon : deux jeunes agressent un chauffeur de bus qui leur rappelait que le port du masque contre le coronavirus était obligatoire

 

Les agressions liées au non-respect du masque dans l’espace public se multiplient en France. Samedi aux alentours de 6h30 du matin à La Mulatière, non loin de Lyon, un chauffeur de bus a été pris à partie par deux voyageurs qui ne portaient pas de masque, rapporte «Le Progrès». Les choses se seraient envenimées lorsque le chauffeur a rappelé aux deux passagers âgés de 20 ans que le port du masque contre le coronavirus était obligatoire dans le bus.

L’un des deux jeunes a alors empêché la fermeture des portes du véhicule. Le conducteur, qui voulait intervenir, a alors été visé par un jet de bombe lacrymogène. Une fois à l’extérieur du transport en commun, le duo l’a empêché de redémarrer en le bloquant avec une trottinette avant de gazer le chauffeur une seconde fois. Ce dernier a reçu deux jours d’incapacité totale de travail. Ses agresseurs présumés ont eux été interpellés mercredi et seront jugés prochainement.

Paris Match

 

 

Châteaubriant (44) : Une mère et son fils agressés chez eux par 60 individus (màj : la version d’Ahmet et Bekir)

 

12/08/2020

Deux des jeunes concernés par l’altercation d’origine ont souhaité apporter leur version des faits, soutenus notamment par Yeter, la maman de l’un d’entre eux qui se révolte : « Ils sont les victimes et passent pour des agresseurs ! ». Ils se prénomment Ahmet et Bekir et ont respectivement 16 et 15 ans. Samedi 8 août au soir, date du fait divers, ils se promènent « avec un groupe de copains » autour du petit étang de Choisel.

On était six en tout. On rigolait en marchant et quand on est passé près des deux hommes, ils ont commencé à nous dire qu’on faisait trop de bruit, en nous insultant, nous traitant de « bande de chiens »… Les deux adolescents racontent que les hommes avaient chacun une bouteille en main et étaient ivres. « On leur a demandé : c’est quoi le problème ? Et ils ont continué à nous insulter ».

L’un des types est venu vers nous et a cassé sa bouteille sur la tête de Bekir ! Il a aussi dit : « Je sors de prison, j’ai un 9 mm, je vais vous tuer ! (…) Les deux hommes ont couru sur moi et le costaud m’a mis une droite. Son pote m’a explosé l’autre bouteille dans la figure et je suis tombé par terre. »
Un autre copain du groupe d’adolescents revient l’aider et suite à cela, Ahmet dit ne plus rien se rappeler. « Je me souviens seulement m’être retrouvé à l’hôpital ».

Yeter, la maman de Bekir et tante d’Ahmet : va « déposer une main courante contre eux et demander des dommages et intérêts. »

Quant à la suite des événements, qui a vu l’incursion violente d’une bande organisée chez les Rémy, le saccage de leur maison ainsi que le passage à tabac de Gildas, Yeter ne veut pas en entendre parler : « Ça n’a rien à voir avec notre histoire ! C’est à eux de venir s’excuser. Je peux retirer ma plainte s’ils retirent la leur. Après, c’est au maire Alain Hunault de faire son travail, de trouver la solution. »

L’éclaireur de Châteaubriant 

 

 

Italie : Salvini diffuse la vidéo d’un migrant ayant pris en otage un agent de sécurité

 

VIDÉO

 

 

 

 

États-Unis : un musulman qui voulait décapiter l’organisatrice d’un concours « Charlie Hebdo » et devant sortir en 2028 a été libéré à cause du Covid

 

Un juge fédéral a ordonné jeudi, en invoquant la pandémie de coronavirus, la libération d’un homme de Rhode Island qui a été condamné à 15 ans de prison pour avoir participé à un complot visant à décapiter la blogueuse conservatrice Pamela Geller au nom de l’État islamique.

Le juge américain du district du Massachusetts, William Young, a annoncé jeudi la libération de Nicholas Rovinski, 29 ans, dont les avocats ont fait valoir cette semaine qu’en raison de son état de santé, qui comprend une infirmité motrice cérébrale et de l’hypertension, il était vulnérable à une grave maladie due au COVID-19.

« Le tribunal conclut qu’il existe des circonstances extraordinaires et impérieuses qui justifient d’accorder cette demande de libération compassionnelle », a écrit M. Young dans son ordonnance.

Rovinski devait initialement être libéré de la prison fédérale en 2028. Il a été condamné en 2017 après avoir plaidé coupable de conspiration pour son rôle dans le complot visant à tuer Geller, qui a organisé un concours de dessin animé du prophète Mahomet à Garland, au Texas, en 2015.
[…]

Fox News

 

 

 

 

Volés en Europe, des dizaines de véhicules de luxe finissent démontés au Maroc avant d’être écoulés sur le marché marocain.

 

Des dizaines de véhicules, originaires de la Belgique, la France et l’Espagne, et dont les documents et les plaques d’immatriculation ont été falsifiés, ont été volés entre 2018 et 2019, selon le rapport d’Interpol. Des voitures de luxe, dont le vol a été signalé en Europe, ont ainsi été acheminées vers le Maroc via le poste-frontière de Sebta, rapporte la presse espagnole, qui s’inquiète du nombre de plus en plus important de ces vols.

Volées en Europe, ces véhicules sont généralement démontés au Maroc avant d’être écoulés très facilement sur le marché local par les garagistes.

Bladi.net

 

 

Révélations: George Floyd est vraisemblablement mort d’overdose. L’autopsie révèle qu’il avait pris plus de deux fois la dose mortelle de Fentanyl

 

J’ai, comme nombre de mes amis conservateurs aux Etats-Unis, pensé que George Floyd avait été assassiné par l’officier de police Derek Chauvin. Et certains commentateurs conservateurs américains tells Sean Hannity, Tucker Carlson, Laura Ingraham, Mark Levin, ont eux-mêmes parlé d’assassinat.

Plus les éléments disponibles s’accumulent, plus il apparait que la mort de George Floyd a été travestie, et utilisée à des fins de manipulation politique. Les vidéos qui ont été publiées voici peu par le Daily Mail montrent non pas, comme le disent les médias de désinformation français qui ont parlé du sujet, que George Floyd coopérait avec la police et avait peur de celle-ci, mais, comme Jean Patrick Grumberg l’a écrit ici, que George Floyd était dans un état d’agitation délirante dû à l’absorption de diverses drogues, tenait des propos incohérents, et refusait de faire ce que la police lui demandait de faire.

Ces vidéos montrent aussi que les policiers ont fait preuve de sang-froid, de professionnalisme, de patience, et même de courtoisie. On ne constate ni racisme, ni brutalité. George Floyd refuse de mettre les mains sur le volant de sa voiture, refuse d’en sortir, refuse ensuite de monter dans le véhicule de police sous prétexte de claustrophobie, en ressort brusquement. Il déclare qu’il ne peut “pas respirer” dix minutes avant d’être sur le sol. Il demande lui-même à s’allonger sur le sol. Il continue à dire qu’il ne peut pas respirer, mais Derek Chauvin n’a aucune raison d’être alarmé. George Floyd disait la même chose depuis un certain temps. Au moment où George Floyd est allongé sur le sol, les policiers ont déjà appelé une ambulance, car ils ont constaté que George Floyd était dans un état préoccupant. Le genou posé sur le cou de George Floyd est une façon de maitriser un suspect qui n’était pas interdite par la police de Minneapolis, et n’a en aucune façon cause la mort de George Floyd.

L’autopsie effectuée par le médecin légiste de Minneapolis n’a relevé aucune trace de strangulation. Elle a, par contre, relevé dans l’organisme de George Floyd une dose de Fentanyl, un narcotique puissant, qui est plus de deux fois la dose mortelle (il y a tous les ans aux Etats-Unis des morts dues au Fentanyl, médicament vendu comme une drogue par des dealers). L’une des caractéristiques d’une overdose de Fentanyl est l’extrême difficulté à respirer, la mort suit en général assez vite.

Lire la suite

 

 

 

 

Hong Kong suspend son traité d'extradition avec la France

 

Le 13

Les autorités hongkongaises ont décidé de suspendre ses traités d'extradition avec la France et l'Allemagne, quelques jours après que ces deux pays européens ont pris des mesures similaires en réaction à l'imposition par Pékin d'une loi de sécurité controversée dans l'ancienne colonie britannique.

Lire l'article

 

 

Commenter cet article

kyrEn 15/08/2020 13:29

Un jour sera proche où les Hommes vendront leur futur pour une poignée de dollars, ou juste pour faire un trou d'hydrocarbure en égée et le rajouter au million d'existant. Que ce trou soit en Egée, ou en Arctique enneigée le résultat sera le même!