Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 30 juillet 2020

 

 

 

Bordeaux : le syndicat Alliance Police Nationale affirme que la majorité des attaques au couteau sont commises par des migrants mineurs non accompagnés (MàJ : ils seraient 41 000 en France)

 

Ils seraient 41 000 sur le territoire français : les “mineurs non accompagnés”, dont la prise en charge coûte 2 milliards d’euros par an aux collectivités, sombrent souvent dans la délinquance, complices de l’ensauvagement de la société. Pierre Vermeren, historien des sociétés arabo-berbères contemporaines, autopsie une bombe à retardement.

C’est un problème dans toute l’Europe occidentale, depuis la crise migratoire de 2015. […] La majorité de ces migrants mineurs viennent d’Afrique de l’Ouest, mais le nombre de Marocains et d’Algériens s’accroît depuis 2017. La crise sociale pousse les Etats du Maghreb à fermer les yeux. […]

Effectivement, l’UE a fini par se rendre compte qu’elle avait des milliers de jeunes Marocains chez elle, et qu’il faudrait donc que le Maroc, qui a suivi le modèle de la Turquie, reprenne sa frontière en mains. L’Allemagne a calmé le jeu en donnant beaucoup d’argent aux Turcs, les Italiens aussi, en signant un chèque aux autorités de Tripoli. Quant aux Marocains, ils ont donc reçu environ 200 millions d’euros pour contrôler leur frontière. Désormais, ils contrôlent davantage les subsahariens, mais on constate que les flux de mineurs Marocains voire Algériens se poursuivent, crises sociales obligent. Nous pourrions n’être qu’au début de cette histoire, compte tenu de la situation sociale, avec la Covid-19, qui est catastrophique au Maghreb. L’effondrement des sources de financement y est très problématique. On va en entendre parler dans les années qui viennent. […]

Valeurs Actuelles

VIDEO

 

 

«L’Occident va disparaître»: Michel Onfray prononce sa sombre prédiction et fournit des explications - vidéo

 

Invité de l’émission web Thinkerview, le philosophe Michel Onfray a décortiqué de nombreux sujets, dont le déclin occidental. «Nous allons disparaître, l’Occident va disparaître», estime-t-il, ajoutant que «la France en est à un stade de coma et de mort avancé».

Dans un entretien accordé le 17 juillet sur le plateau du think-tank et de la web TV Thinkerview et repéré par Valeurs actuelles, Michel Onfray a prédit la disparition de la civilisation européenne.

«Nous allons disparaître, l’Occident va disparaître. Il n’y a aucune raison pour qu’il puisse continuer à durer», martèle-t-il.

«Le christianisme ne fonctionne plus»

Pour le philosophe, la déchristianisation est l’un des vecteurs du déclin occidental.

«Le christianisme ne fonctionne plus chez les chrétiens: ils ne croient plus au purgatoire, à l’Enfer, à la parousie, à Satan, à l’eucharistie, à la virginité de Marie…», explique-t-il, ajoutant que «tout ce qui était dogmatique, tout ce qui supposait une foi a disparu».

Mais la déchristianisation n’est pas la seule raison du déclin de l’Occident. Selon le philosophe, l’appétence contemporaine pour la déconstruction serait à l’origine du phénomène.

«Nous sommes dans une civilisation de l’épuisement. Nous n’aimons que ce qui nous déteste, tout ce qui nous détruit est [perçu comme, ndlr] formidable», dit-il ajoutant qu’«il y a une passion pour la déconstruction. Il faut détruire la vérité, l’Histoire».

Combattre jusqu’au bout

M.Onfray affirme être déterminé à combattre la décadence jusqu’au bout. Toutefois, il ne croit pas «qu’on pourrait changer véritablement les choses».

«Mais il faut résister, tenir debout», face à «l’avachissement, à la génuflexion», proclame-t-il.

«Je pense que la France en est à un stade de coma et de mort avancé», ajoute le philosophe.

Michel Onfray souligne que l’état de «barbarie» observé actuellement serait en phase de «générer une autre civilisation», fruit d’une connivence inconsciente entre ceux qui prétendent«défaire l’ordre mondial», «idiots utiles du capitalisme», et les individus disposant d’une «richesse planétaire».

Source

 

 

 

 

 

Isère : un maire sauvagement agressé par une bande de « jeunes » (MàJ : « La violence a été instantanée (…) Les jeunes tiraient des feux d’artifice contre l’église »)

 

« Nous avons entendu du bruit avec un des conseillers présents. Des jeunes tiraient des feux d’artifice ou des pétards contre le mur de l’église », a précisé Marie-José Seguin, première adjointe du village, à LCI. « Le maire est arrivé pour essayer de calmer le jeu, pour leur dire qu’il ne fallait pas faire des choses comme ça contre le mur de l’église, même ailleurs dans le village. Je crois qu’il n’a pas eu le temps de s’expliquer, la violence a été très rapide, presque instantanée. »

LCI

Le maire d’une petite commune d’Isère intervenait pour faire cesser des jets de pétards ce lundi soir. Il a été agressé et blessé par plusieurs jeunes.

Il était environ 21 heures lorsque Williams Dufour, 51 ans, maire de Miribel-les-Échelles, a été violemment pris à partie par plusieurs jeunes rapporte Le Dauphiné. L’élu s’était rendu sur la place de l’église, pour faire cesser des jets de pétards.

Les perturbateurs ont fait usage de mortiers d’artifice à son encontre avant de le frapper, notamment au visage. La victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et a été transportée au centre hospitalier de Voiron. Quant aux agresseurs, ils ont pris la fuite sur des scooters. L’enquête a été confiée à la gendarmerie.

« Il s’agit de garçons d’environ 16 à 18 ans, qui ne sont visiblement pas de la commune », a-t-il ajouté. Ces derniers étaient six.

Actu 17

 

 

 

Grasse : deux « jeunes » agressent un policier du RAID en civil, se font corriger, prennent la fuite, décident d’aller porter plainte et terminent en garde à vue

 

Deux hommes de 19 et 26 ans ont été placés en garde à vue ce lundi soir à Grasse (Alpes-Maritimes). Ils venaient au départ pour déposer plainte.

Les agresseurs sont mal tombés. Deux frères ont escaladé le mur d’une résidence de Grasse ce lundi soir vers 19h30. Ils avaient décidé d’en découdre avec un homme pour un motif absurde. Celui-ci venait en effet de faire une réflexion à une automobiliste imprudente, ce qui n’a pas été à leur goût.

L’homme a expliqué qu’il avait annoncé sa qualité de policier à ses deux agresseurs, mais que cela ne les avait pas refroidis. Bien au contraire, ils ont frappé le fonctionnaire du RAID qui s’est défendu. A tel point que les deux frères ont finalement préféré prendre la fuite.

Ces derniers ont ensuite choisi de se rendre au commissariat de la ville… pour déposer plainte. Leur victime avait déjà donné l’alerte et les deux hommes de 19 et 26 ans ont été placés en garde à vue. L’un d’entre eux présentait des ecchymoses au visage.

Actu 17

 

 

Ouistreham (14) : les gendarmes attaqués par une vingtaine de migrants, qui leur ont « sauté » dessus, deux militaires blessés

 

Des heurts ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi à Ouistreham (Calvados) lors d’un contrôle de migrants par des gendarmes. Deux militaires ont été blessés selon la gendarmerie nationale. Un migrant aurait été touché par un tir de LBD.

Un affrontement s’est produit dans la nuit de lundi à mardi à Ouistreham, alors que des gendarmes procédaient au contrôle d’un groupe de migrants qui tentait de rentrer dans un camion. Une vingtaine de migrants auraient alors « sauté » sur les gendarmes, affirment les forces de l’ordre qui ont fait usage de LBD et de gaz lacrymogène pour disperser le groupe. Deux gendarmes ont été blessés, deux véhicules endommagés selon la gendarmerie nationale. Un des migrants a été interpellé et placé en centre de rétention administrative.

France Bleu

 

 

Clermont-Ferrand : une jeune handicapée agressée et dépouillée à son domicile par 3 « jeunes » résidents d’un foyer clermontois

 

Une habitante de Clermont-Ferrand violemment agressée chez elle par trois intrus

[…]

ils lui ont sauté dessus. L’un d’eux lui a asséné un coup de poing avant de placer un couteau sous sa gorge.
Pendant qu’il neutralisait la victime, ses deux complices ont fouillé l’habitation, s’emparant de 400 €. Avant de repartir aussi sec.

Trois mineurs en garde à vue

S’étaient-ils déjà rendus dans le pavillon ? Toujours est-il que la victime les a formellement reconnus. Elle a indiqué aux enquêteurs qu’il s’agissait de trois résidents d’un foyer clermontois.

[…]

L’article dans son intégralité sur La Montagne

 

 

Patricia, mère d’Adrien Perez : « La justice oublie beaucoup trop souvent les victimes, on considère plus les agresseurs dans ce pays […] On a condamné mon fils à la perpétuité »

 

 

@Tancrede_Crptr
1/3 Témoignage de Patricia, mère d'Adrien Perez : "Cette décision est révoltante, méprisable et incompréhensible. Nous déplorons que la justice oublie beaucoup trop souvent les victimes. On considère plus les agresseurs dans ce pays ... !" #JusticePourAdrien
 
 

 

 

Dupond-Moretti, Garde des Sceaux « a fait de la lutte contre le RN, l’un de ses principaux combats. »

 

Éric Dupond-Moretti, le «Bernard Tapie d’Emmanuel Macron»

ANALYSE – Le nouveau ministre de la Justice a fait de la lutte contre le RN, l’un de ses principaux combats.

[…]
«En Conseil des ministres, il prend souvent la parole, car il présente les textes généraux. Mais pour l’instant, ça ressemble surtout à Maria Callas qui lirait le mode d’emploi d’un aspirateur…», tacle un collègue. «Pour l’instant il se retient et il fait profil bas. Peut-être un peu…

[…]

Article du Figaro réservé aux abonnés
 

 


Note ; on voit que la mère d’Adrien Perez dit vrai. Les politiciens ne s’occupent pas de résoudre la délinquance, ils sont plutôt occupés à faire de la politique Anti FN ! !

 

 

Nice : « Je vais te crever, Allah akbar, sale traître! » Jamila B. N. condamnée pour avoir sauvagement agressé une policière

 

Prison ferme pour la jeune femme qui avait sauvagement agressé une policière municipale à Nice

[…]

Une femme de 19 ans a été condamnée en correctionnelle pour avoir frappé au sol la tête de l’agent lors d’un contrôle à Nice. Elle reste en détention. Son ami en sort, sanctionné lui aussi.

[…]

S’il se laisse interpeller sans trop de difficultés, le conducteur gratifie les agents d’insultes et de crachats. Sa passagère donne une fausse identité, puis refuse son interpellation. Et se déchaîne. Elle frappe les agents, gifle une policière, la fait tomber au sol. Puis elle saisit ses cheveux et lui frappe la tête par terre à plusieurs reprises, en s’écriant  « Je vais te crever, Allah akbar, sale traître! »

« Elle s’est vue mourir. Elle aurait pu rejoindre Mélanie et Axelle », plaide Me Valérie Bothy, en référence aux récents décès de la gendarme Mélanie Lemée et de l’aide-soignante Axelle Dorier.

Le bilan (six jours d’ITT) pourrait s’alourdir. Les violences et menaces subies par cette trentenaire (le « sale traître » la renvoyant à ses origines maghrébines) l’ont laissée terrorisée.

[…]

L’article dans son intégralité sur Nice Matin

 

 

Darmanin critiqué pour avoir dit qu’il « s’étouffe » quand il entend le terme « violences policières »

 

« Quand j’entends le mot ‘violences policières’ personnellement je m’étouffe » a déclaré le ministre de l’Intérieur. Cette dernière phrase a été vivement critiquée sur les réseaux sociaux, notamment par la famille et les avocats de Cédric Chouviat, le livreur mort lors d’une interpellation en janvier dernier après un contrôle routier houleux. (…)

Europe 1

VIDEO 

 

 

Saint-Denis (93). « L’école des imams » dans le viseur de la justice

 

Une enquête préliminaire pour « abus de confiance » et « recel d’abus de confiance » a été ouverte il y a un mois par le parquet et vise la gestion de l’Institut européen des sciences humaines.

Ici, on forme les futurs imams et les enseignants des écoles coraniques, environ 1500 étudiants passent chaque année dans cet établissement supérieur privé qui bénéficie « d’une reconnaissance académique délivrée par le Rectorat de Créteil » et déploie des partenariats avec des universités, comme l’Institut catholique de Paris.

Voilà, pour la façade. La réalité est plus trouble. Il demeure autour de l’organisme des zones d’ombre : l’idéologie des fondateurs et professeurs ainsi que dans les sources de financement. Nous sommes en mesure de révéler que l’IESH, défavorablement connu des services de renseignement pour prôner un islam radical, est visé par une enquête préliminaire, ouverte, le 18 juin, par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour abus de confiance, complicité et recels de ce délit.

(…) Le Parisien

 

 

Saint-Denis (93) : un homme grièvement blessé après avoir été atteint de 12 balles, un policier renversé par la voiture des auteurs présumés

 

Dans la nuit de mercredi 29 au jeudi 30 juillet 2020, des coups de feu ont retenti à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) dans le quartier Neruda. Une personne est grièvement blessée.

(…) Selon nos informations, un homme serait grièvement blessée après avoir reçu 12 balles calibre 45, 5 dans le torse et 7 dans le dos, confirme une source policière à Actu Seine-Saint-Denis. Il serait toujours en vie mais hospitalisé dans un état grave. Les coups de feu ont été très nombreux, certains ont même brisés des vitres des immeubles.

Dans la course poursuite qui a suivi entre plusieurs voitures dont une de la police, un policier aurait été renversé. La voiture en question aurait ensuite pris la fuite.

Actu.fr

 

 

Suisse : Une bande de jeunes, « tous provenant de France », sèment la pagaille dans une piscine publique. « Ils n’arrêtaient pas d’embêter les gens »

 

Une quinzaine d’adolescents a importuné les baigneurs, à Genève-Plage. Les employés ont dû appeler des agents pour obliger les fauteurs de trouble à s’en aller.

Ambiance électrique, lundi vers 18h, à la piscine de Genève-Plage. Une bande de jeunes y a «semé la zizanie. Ils avaient une attitude agressive et n’arrêtaient pas d’embêter les gens», relate Alexandre Brahier, porte-parole de la police cantonale.

La sécurité de Genève-Plage a tenté d’intervenir auprès de la quinzaine d’adolescents – tous mineurs et provenant de France voisine, selon les forces de l’ordre. Mais en vain. Les responsables des lieux se sont donc résolus à prévenir la police.

(…) 20min.ch

 

Dortmund (All.) : Un Afghan arrêté pour avoir violé une fille de 13 ans. 1 mois plus tôt, il avait été arrêté pour le viol d’une fille de 11 ans mais…relâché au bout de 12 jours

 

Après le premier viol, il a été libéré. Ce délinquant sexuel a violé deux jeunes filles (11 ans, 13 ans) à un mois d’intervalle !

Dortmund – Difficile à croire : un individu (23 ans), qui a violé une jeune fille de 13 ans à Dortmund vendredi, avait commis un viol un mois plus tôt !

Le migrant afghan aurait violé une fille de onze ans le 20 juin, également à Dortmund. « C’était un acte similaire », a confirmé le procureur Börge Klepping à la demande du BILD. Il n’a pas voulu donner de détails afin de protéger la victime, maintenant âgée de douze ans.

L’homme a été arrêté peu après le crime, mais a été libéré le 3 juillet après seulement douze jours de détention, sous réserve de l’obligation de se présenter au commissariat. Raison : aucun danger de fuite.

Le procureur général : « Il avait déjà comparu dans le cadre d’une affaire de stupéfiants, mais pas en relation avec des crimes sexuels. Il a un domicile fixe et il n’y avait donc aucune raison de le détenir pour risque de fuite ».

Vendredi 24 juillet, l’Afghan, qui possède un titre de séjour temporaire, a violé une jeune fille de 13 ans.

BILD.de

 

Caen : un migrant en situation irrégulière condamné pour une agression sexuelle sur une fillette, il n’ira pas en prison, il ne sera pas expulsé

 

Caen. Agression sexuelle sur une mineure: il dit ne pas avoir pu résister à sa pulsion

[…]

Le 17 juillet, une femme d’origine brésilienne, naturalisée française en Guyane, rentre du travail dans le quartier de la Guérinière à Caen. À son arrivée chez elle, sa fille de 7 ans lui dit avoir subi à plusieurs reprises des caresses de la part de son beau-père de 24 ans, un Brésilien en attente de régularisation.

[…]

Le tribunal opte pour un suivi socio-judiciaire de trois ans avec obligation de soins renforcés.

[…]

L’article dans son intégralité sur La Manche Libre

 

 

Lézignan-Corbières (11): des tombes du cimetière profanées trois fois en deux semaines

 

Une quinzaine de tombes dégradées

[…]

Le mystère reste entier dans cette commune audoise, où des tombes ont subi le passage d’un ou plusieurs individus.« Nous avons vu trois faits distincts au cimetière, pour une petite quinzaine de tombes dégradées sans aucune logiquedans les actions » raconte William Combes, adjoint au maire, à Actu.fr.

Des objets ont également été déplacés. Les faits ont été signalés à la gendarmerie. « Une enquête a été ouverte par la brigade locale, suivie par le parquet de Narbonne » poursuit William Combes. Celui-ci confirme que ces actes sont inédits dans la commune : « c’est la première fois que cela arrive à court et long terme ».

[…]

L’article dans son intégralité sur Actu.fr

 

 

Censure, menaces, violences : la difficile liberté d’expression dans les universités françaises

 

Ces dernières années, dans les universités françaises, de nombreux intervenants ont subi la loi d’une minorité d’étudiants ou de militants déterminés à ne pas les laisser s’exprimer.

Une conférence sur Napoléon? Déprogrammée. Une pièce de théâtre grecque antique? Reportée. Un cours de «prévention de la radicalisation»? Ajourné. […]

Le collectif «Vigilance Universités», fondé en 2016 pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme dans les universités françaises a alerté à plusieurs reprises sur ces inquiétantes entraves à la liberté d’expression. Gilles Denis, maître de conférences à l’université de Lille et membre de ce collectif, a observé, il y a quelques années, l’éclosion de ce nouveau phénomène importé des États-Unis. «L’influence des universités américaines est de plus en plus forte dans les établissements français. Cela a commencé tout doucement il y a environ cinq ans, avec de premières entraves à la liberté d’expression, notamment sur les questions de laïcité. Ensuite, ça n’a fait que se multiplier. La presse a médiatisé certains de ces abus, mais en réalité, il y en a beaucoup d’autres dont on ne parle pas», affirme le maître de conférences. […]

Jean Szlamowicz, dont la conférence sur l’écriture inclusive a été annulée par l’université de Bourgogne, évoque ce qui pourrait être une solution de facilité. «Il est tentant de ne plus vouloir s’exprimer sur le sujet pour ne pas avoir d’ennui et éviter de se retrouver avec un comité d’accueil hostile. C’est devenu une pression permanente», avoue-t-il. Une hésitation à s’autocensurer qui réjouiront ses détracteurs. Et qui selon lui, est de plus en plus fréquente. «La majorité des gens ne voulant pas d’ennuis, ils décident d’adopter le comportement et l’avis adéquats.»

Une situation qui effraye la philosophe Carole Talon-Hugon. «L’université est confrontée à toutes sortes de censures, c’est extrêmement inquiétant. Chaque fois, on repousse les limites. À ce rythme-là, je crains que dans quelques semaines un groupe demande que Descartes ne soit plus étudié car il avait comparé les animaux aux machines, ou même Aristote car il avait dit que les esclaves n’étaient pas des hommes. Ce serait le début de la fin», conclut-elle. […]

Le Figaro

Commenter cet article

kyrEn 30/07/2020 23:38

En ce 30 juillet, vous avez oublié une information importante:
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/trump-evoque-un-possible-report-de-l-election-presidentielle-a-cause-de-risques-de-fraude_2132050.html
Quand un chef d'état est prêt à tout pour être réélu, qu'il en appelle aux instincts primitifs et aux peurs de son peuple, qu'il est prêt à reporter les élections pour lesquels il a de mauvais sondages, alors il n'y a plus de démocratie, alors la première trumpette va sonner, alors Michel Onfray a raison l'Occident va disparaître mais également toutes les autres cultures telles que nous les connaissons en ce début de XXIème siècle. Il ne vous manque que les dates, mais pour cela il faudrait vous interroger sur un autre Michel ;-)