Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 28 juillet 2020

 

 

 

 

Explosion sur le parking d’un site sensible en Iran, des blessés - vidéos

 

Les flammes ont englouti un parking sur lequel se trouvaient des poids lourds suite à une explosion dont l'origine n'est pas connue pour le moment. Les pompiers sont sur place. Selon la presse locale, l’accident a fait des blessés.

Au cours du dernier mois il y a eu plusieurs explosions et incendies autour des installations militaires, nucléaires et industrielles iraniennes. Un nouveau incident s’est produit ce mardi à Kermanshah, dans l'ouest du pays.

Une explosion a retenti vers 10 heures du matin sur un parking avec des poids lourds, provoquant un important incendie.

Selon l’agence ISNA, il s’agit six camions-citernes ont explosé.

Les pompiers ont maîtrisé le feu, quatre blessés ont été hospitalisés.

L'incendie s'est déclaré lors de la réparation du moteur de l'un des véhicules sur le parking. Huit autres garés à proximité ont rapidement pris feu.

Lire la suite et voir vidéos

 

 

 

 

Un pays maghrébin classé par la France dans la liste de ceux à risque quant au Covid-19

 

L’Algérie fait désormais partie de la liste du gouvernement français des pays «où le virus [du Covid-19, ndlr] circule très fortement, et dont il ne sera plus possible de venir sans la preuve d’un test PCR négatif». La situation au Maroc est également suivie de près par les autorités françaises.

Lire l'article

 

 

 

 

Yanis El Habib, l’un des trois meurtriers d’Adrien Perez, poignardé à mort en juillet 2018, pourrait être libéré dans 3 jours

 

Un juge des libertés et de la détention a décidé de la remise en liberté de Yanis El Habib, l’un des trois prévenus dans l’affaire du meurtre d’Adrien Perez, survenu il y a deux ans, le 29 juillet 2018.

Le 31 juillet prochain, Yanis El Habib, l’un des trois meurtriers présumés d’Adrien Perez, pourrait être libéré et placé sous contrôle judiciaire. En effet, un juge des libertés et de la détention a décidé dans son ordonnance du 23 juillet de refuser la prolongation de la détention préventive de Yanis El Habib. Le procureur de Grenoble a fait immédiatement appel de cette décision.

Pour les parents d’Adrien Perez, la douleur est immense. Elle se double d’une incompréhension totale et d’une colère infinie. Ce n’est pas la première fois que Yanis El Habib faisait une demande de remise en liberté. A chaque fois, au regard du dossier de l’instruction accablant, elles lui avaient été refusées.

(…) Pour maître Farelly, cette décision du juge des libertés et de la détention « est en contradiction avec la jurisprudence, méconnaît la gravité de la souffrance des victimes ».

« Comment des gens peuvent avoir l’aplomb de remettre un assassin en liberté ? »

(…) Valeurs

 
Yanis El Habib est le premier à porter des coups à Adrien Perez. Si fier de lui, qu’il lève les bras en l’air. « Vous vous souviendrez de moi », fanfaronne-t-il. Un juge a décidé de le libérer pour faciliter sa réinsertion alors même qu’il n’a pas encore été jugé. Un scandale!
 
 

 

«Maintenant on sort un couteau à la moindre occasion»: une nouvelle attaque secoue Bordeaux

 

À Bordeaux, où les attaques à l’arme blanche se multiplient depuis plusieurs semaines, un jeune homme a été blessé à la gorge avec ce qui ressemblait à une machette dans un quartier réputé calme, relate Valeurs actuelles. Son agresseur reste pour l'heure introuvable.

Lundi 27 juillet, une dispute entre deux jeunes sur le parvis de l'église Saint-Amand, à Caudéran, a dégénéré, rapporte Valeurs actuelles.

Au terme d'une «altercation très vivante», selon un témoin, un des deux hommes a sorti un «très long couteau, visiblement une machette» et a porté un coup à la gorge de l'autre.

Les motards de la police nationale arrivés sur place quelques minutes plus tard ont quadrillé le secteur mais ne sont pas parvenus à trouver l'agresseur.

Couteau (image d'illustration)
La victime a été emmenée au CHU de Bordeaux par les pompiers.

«Voir cela à Caudéran, c'est très inquiétant», a confié un témoin à Valeurs actuelles en déplorant un tel acte dans une zone calme de la ville.

Sept nouvelles attaques depuis le 23 juillet

Lire la suite

 

 

 

 

Rillieux-la-Pape (69) : nuit d’affrontements entre jeunes et forces de l’ordre

 

De nouvelles scènes de violences urbaines se sont déroulées, dans la nuit de lundi à mardi, à Rillieux-la-Pape sur deux secteurs de la ville nouvelle.

(…) Le Progrès

 

 

Pornic (44) : deux véhicules de gendarmerie incendiés dans une caserne

 

Deux véhicules appartenant à la gendarmerie de Loire-Atlantique ont été brûlés dans la nuit de dimanche à lundi dans la caserne de Pornic, selon nos confrères de Ouest France. Les faits se sont produits aux alentours de 3h00 du matin. Un bâtiment administratif a également été noirci par l’incendie.

[…]

Une « enquête est en cours pour déterminer les circonstances » de l’incendie, ont déclaré les gendarmes.

[…}

La Dépêche

 

 

Violences et trafic de drogue à Bourgoin-Jallieu (38) : « On vit dans une insécurité totale ». Les habitants ont « très peur de passer à certains endroits »

 

Philippe Fayon habite depuis de nombreuses années au quartier Saint-Michel, à Bourgoin-Jallieu. Comme beaucoup d’autres habitants, il est inquiet de l’évolution de la situation depuis quelques années. Incivilités, trafic de stupéfiants, bruit, poubelles brûlées, regroupements de jeunes… tous aspirent à un peu plus de tranquillité.

Le Dauphiné

 

 

 

Miribel-les-Échelles (38) : le maire sauvagement agressé par une bande de « jeunes » à qui il demandait d’arrêter de lancer des pétards

 

Le maire d’une petite commune d’Isère intervenait pour faire cesser des jets de pétards ce lundi soir. Il a été agressé et blessé par plusieurs jeunes.

Il était environ 21 heures lorsque Williams Dufour, 51 ans, maire de Miribel-les-Échelles, a été violemment pris à partie par plusieurs jeunes rapporte Le Dauphiné. L’élu s’était rendu sur la place de l’église, pour faire cesser des jets de pétards.

Les perturbateurs ont fait usage de mortiers d’artifice à son encontre avant de le frapper, notamment au visage. La victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et a été transportée au centre hospitalier de Voiron. Quant aux agresseurs, ils ont pris la fuite sur des scooters. L’enquête a été confiée à la gendarmerie.

« Il s’agit de garçons d’environ 16 à 18 ans, qui ne sont visiblement pas de la commune », a-t-il ajouté. Ces derniers étaient six.

Actu 17

 

 

 

#LesAvenières (38) : il agresse sexuellement deux adolescentes qui l’éconduisent, il revient avec deux machettes pour se venger

 

Il importune des adolescentes aux Avenières-Veyrins-Thuellin : chassé, il revient pour se venger.

La scène remonte à la soirée du jeudi 23 juillet. Armé de deux machettes, il détruit une voiture par vengeance après avoir été refoulé alors qu’il aurait importuné sexuellement deux adolescentes.

(…) Le Dauphiné

 

« Ensauvagement » : ce que signifie ce concept cité par Gérald Darmanin, Eric Ciotti et Marine Le Pen

 

Depuis qu’il a été utilisé par Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, « l’ensauvagement » est devenu le nouveau concept au cœur du débat sur l’insécurité. L’expression, utilisée depuis plusieurs années par l’extrême droite, a été théorisée en 2005 puis en 2013.

Depuis 2013 et son utilisation par Marine Le Pen, le mot « ensauvagement » a infusé dans le débat politique consacré à l’insécurité. […] Quand Jean-Pierre Chevènement, ministre de l’Intérieur de 1997 à 2000, utilise le mot « sauvageons » pour décrire les mineurs délinquants dans les quartiers sensibles de banlieues, c’est tout un nouveau vocable qui s’invite en politique. Ceux qui enfreignent la loi sont comparés à des animaux vivant en liberté dans la nature, voire, au sens péjoratif du terme, à des êtres primitifs, non-civilisés.

Il faut toutefois attendre 2005 et un essai de Thérèse Delpech pour voir apparaître l’expression « ensauvagement ». Cette intellectuelle, morte brutalement en 2012, travaillait au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et a longtemps produit des notes pour l’exécutif. […] Thérèse Delpech dépasse l’exemple irakien pour théoriser un « ensauvagement plus global. Selon elle, les conflits sont de plus en plus violents et marquent « une sauvage indifférence aux êtres humains« . Elle pose l’idée que les esprits et les gouvernements sont, à l’inverse, de plus en plus inactifs, apathiques face à cette violence. « La passivité qui accompagne la montée de la violence est plus inquiétante encore que la violence montante, écrit-elle. Car elle rend sa victoire possible. Celle-ci bénéficie de l’inaction. » […]

Le JDD

 

 

 

 

Lyon : 150 squatteurs s’invitent à une fête entre bacheliers saccageant la maison et volant argent, bijoux, portables, ordinateurs… #ensauvagement

 

[…]
La soirée était douce et s’annonçait festive dans le jardin d’une des maisons. Avant de prendre la route des vacances, les jeunes avaient organisé une fête pour célébrer leur baccalauréat. Ils étaient une trentaine au total, à trinquer au diplôme, bavarder, rire dans l’insouciance que leur âge autorise.

Mais à l’heure des Twitter, Snapchat, Instagram, and Co., tout peut déraper très vite. Et ce samedi soir, personne n’a remarqué ce jeune homme qui s’est invité à la soirée sans y être convié. Il appartient à un réseau très organisé et son « poste » est appelé « squatteur de soirée ». Son rôle : vérifier quelques informations indispensables. Par exemple, l’absence des parents dans la maison ou encore l’adresse exacte et le calme des jeunes fêtards.
[…]

La suite sur Le Progrès

 

Note :  ils se comportent comme leurs ancêtres barbaresque

 

 

Un djihadiste français, Nabil G., visé par une enquête pour «génocide» et «crimes contre l’humanité» à l’encontre des Yazidis

 

Une information judiciaire a été ouverte contre un djihadiste français, Nabil G., accusé d’actes de «génocide» et de «crimes contre l’humanité» en Syrie entre 2015 et 2016 à l’encontre de Yazidis, a indiqué, ce lundi 27 juillet, à l’AFP le parquet national antiterroriste (PNAT).

Cet homme, qui serait né en février 1989 et qui a rejoint les rangs du groupe État islamique, est soupçonné de faits de «génocide (atteintes graves à l’intégrité physique et psychique)» et de «crimes contre l’humanité (réduction en esclavage, torture, viols, privations graves de libertés et persécutions)», a indiqué le Pnat, confirmant une information de France TV et Franceinfo. Cette information judiciaire a été ouverte le 10 juillet, selon le PNAT. Selon une source judiciaire, la localisation actuelle de Nabil G. est inconnue. […]

Jusqu’alors, les djihadistes français faisaient uniquement l’objet de poursuites pour des infractions à caractère terroriste. Des associations, dont la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), avaient réclamé un élargissement aux soupçons de crimes contre l’humanité. […]

Le Figaro

 

 

Visite de BHL en Libye : son avion aurait redécollé quelques heures après son arrivée, il aurait été refoulé de Tarhuna, insulté et visé par des tirs (Vidéo)

 

 

Selon Conflits, Bernard Henri Lévy aurait été expulsé manu militari de Libye… Lors de son entrée à Tarhuna, son convoi aurait été la cible de tirs du GNA. Il serait désormais dans l’avion du retour. Son visa lui aurait été refusé.

 
@Conflits_FR
Visite de #BHL en #Libye : son avion a redecollé quelques heures après son arrivée sur le sol libyen, alors que le philosophe a été refoulé de #Tarhuna, visé par des tirs & insultes. Photos de lui & son escorte. [avec les infos authentifiés par @Quentinmstd] #GNA
 
26 juil. 2020
EXCLU CONFLITS - Bernard Henri Lévy était en #Libye aujourd'hui. A son entrée à #Tarhuna, son convoi a été la cible de tirs du #GNA. Il serait désormais dans l'avion du retour. Son #visa lui aurait été refusé. #BHL #France

 

Note :  j'avais pas poster cette info le 26,  je la poste donc aujourd’hui 

 

La France doit-elle porter secours au Liban ? « Pays qui a incarné un -modèle- multi-confessionnel qui a rarement marché »

 

 

Une statue de Bouddha vieille de 1700 ans vandalisée au Pakistan car jugée comme étant «non islamique»

 

L’ignorance de l’Histoire est un fléau sans frontières. Vendredi 17 juillet, une ancienne statue de Bouddha a été vandalisée à Takht Bahi, dans le district de Mardan au nord du Pakistan. Jugée comme étant «non islamique», la statue a été détruite par des ouvriers creusant les fondations d’une maison d’après Archeology News Network .

Une vidéo des faits, devenue virale notamment en Inde, a été mise en ligne dès le lendemain. Elle montre un homme brisant la statue avec une masse ainsi que d’autres hommes exprimant leur approbation. Selon certains médias pakistanais, un entrepreneur local et cinq autres personnes ont été arrêtés.

Après enquête, les restes de la statue ont été récupérés afin d’évaluer leur valeur archéologique. D’après Abdus Samad Khan, chef du département d’archéologie de la province de Khyber Pakhtunkhwa, la statue de Bouddha vandalisée a 1700 ans. La relique appartient à la civilisation historique du Gandhara, ancien nom de la province pakistanaise de Khyber Pakhtunkhwa, qui englobait la région du nord-ouest du Pakistan. Vénéré par les bouddhistes, l’endroit est considéré comme un site régional important de la civilisation bouddhiste.

Cet incident a eu un écho national concernant la protection des croyances d’autrui. Si la Constitution du Pakistan fait de l’islam la religion d’État, elle dispose néanmoins que tous les citoyens ont le droit de professer, de pratiquer et de propager leur religion sous réserve de la loi, de l’ordre public et de la moralité. De nombreux militants et dirigeants se sont prononcés sur cette destruction comme Samad Khan, qualifiant cet acte de «crime» et de «manque de respect pour la religion». […]

Le Figaro

 

 

Commenter cet article

kyrEn 28/07/2020 22:15

La France doit-elle porter secours au Liban... oui, et qui portera secours à la France?