Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 8  juin 2020

 

 

 

La police de Minneapolis n'est pas «réformable» et va être «démantelée»

 

La police de Minneapolis «démantelée»: les autorités de cette ville américaine ont annoncé la mesure choc deux semaines après la mort de George Floyd lors de son interpellation par un policier blanc, lequel doit comparaître lundi pour la première fois devant la justice.

Dernière conséquence en date: la police de Minneapolis, dans le Minnesota, va disparaître dans sa forme actuelle. Ainsi en a décidé le 7 juin le conseil municipal.

«Nous nous sommes engagés à démanteler les services de police tels que nous les connaissons dans la ville de Minneapolis et à reconstruire avec notre population un nouveau modèle de sécurité publique qui assure vraiment la sûreté de notre population», a déclaré sur CNN Lisa Bender, présidente du conseil municipal.

Elle a précisé avoir l'intention de transférer les fonds alloués au budget de la police vers des projets s'appuyant sur la population. Le conseil municipal compte également examiner la façon de remplacer la police actuelle, a-t-elle ajouté.

L'idée de ne pas avoir de police n'est certainement pas un projet à court terme», a-t-elle précisé.

Selon la conseillère municipale Alondra Cano, le conseil a conclu que la police locale n'était «pas réformable et que nous allions mettre fin au système de maintien de l'ordre actuel».

Mais le maire Jacob Frey avait fait savoir avant le vote du conseil qu'il n'était pas favorable à ce démantèlement, disant à l'AFP qu'il préférait une «réforme structurelle d'ampleur pour la refonte de ce système structurellement raciste». Par conséquent, la promesse du conseil municipal pourrait prendre du temps à se concrétiser.

Lire la suite

 

 

« Le racisme, c’est pire que le Coronavirus » : 1.200 experts de la santé appellent à manifester contre la « suprématie blanche » malgré les règles de distanciation

 

Etats-Unis – Les protestations suite à la mort de George Floyd divisent la nation américaine, plusieurs experts de la santé publique ont apporté leur soutien à ces manifestations en affirmant que le racisme est pire que le virus, tandis que certaines critiques les accusent d’hypocrisie.

Les manifestations réclamant justice pour Floyd et appelant à la fin de la brutalité policière et du racisme contre les Afro-Américains attirent des milliers de personnes dans les rues à travers l’Amérique, alors que le pays est toujours confronté à la pandémie de coronavirus et que la distanciation sociale est conseillée.

Un certain nombre de responsables de la santé publique ont fait déclaré que la cause mérite qu’on enfreigne les règles de distanciation sociale car, selon eux, les dommages causés par le racisme systémique à la société dépassent de loin le risque de contracter le virus.

Les conservateurs ont critiqué ces experts comme étant des « hypocrites » pour encourager les gens à se rassembler, après avoir dénoncé les manifestations anti-confinement qui ont enfreint les règles de distanciation sociale en avril dernier.

(…) L’experte en épidémiologie Jennifer Nuzzo a tweeté : « Nous devons toujours évaluer les risques et les avantages des efforts déployés pour contrôler le virus. En ce moment, les risques pour la santé de ne pas protester pour exiger la fin du racisme systémique dépassent largement les méfaits du virus »

« La suprématie blanche est une menace qui précède et contribue à l’épidémie du Covid-19 »

Le président du comité de la santé de la municipalité de New York, Mark D. Levine, a déclaré mercredi aux New-Yorkais que si les protestations de masse à travers la ville autour de la mort de Floyd entraînent une augmentation des cas de coronavirus, la faute en revient au « racisme » et non aux manifestants.

(…) Daily Mail

 

 

St. Louis (USA) : un capitaine de police noir à la retraite abattu par des émeutiers (MàJ : Un suspect accusé du meurtre)

 

 

08/06/20

Un suspect a été arrêté et accusé de meurtre lors de la fusillade mortelle d’un policier à la retraite de Saint-Louis lors d’émeutes au début de la semaine.

Stephan Cannon , 24 ans, a été inculpé de meurtre au premier degré (assassinat) et d’autres chefs d’accusation

[…]

Citant des documents judiciaires, KTVI a rapporté que M. Cannon était la seule personne dans la zone où l’on pouvait voir des panaches de fumée provenant d’une arme à feu.
[…]

M. Cannon a également été accusé de vol qualifié, de cambriolage, d’action criminelle armée et d’être un criminel en possession d’une arme à feu.

WashingtonTimes

 

 

 

USA : des Blancs lavent les pieds des Noirs et demandent pardon pour les années de racisme

 

Un groupe de policiers blancs et plusieurs civils à Cary, en Caroline du Nord, se sont réunis pour laver les pieds des manifestants noirs tout en demandant pardon pour les années de racisme.

Dans une vidéo partagée en ligne par Fabiola Doissaint, des policiers blancs ont été filmés en train de nettoyer les pieds des chefs religieux noirs, tandis qu’un homme faisait une prière dans un mégaphone pour se repentir de leurs péchés et de leur implication historique dans l’esclavage et l’oppression contre les Afro-Américains.

L’homme tenant le mégaphone, tout en priant, a reconnu qu’il n’y avait qu’une seule race d’homme. Il a ensuite demandé pardon pour leurs ancêtres blancs qui asservissaient, maltraitaient et opprimaient les Afro-Américains. […]

Afrikmag                  VOIR VIDEO SUR INFOGRAM 

 

Note :  sa devient vraiment lamentable !

 

 

Manifestations massives contre le racisme dans le monde, des heurts dans certaines villes

 

 

Le 7 juin

 

 

Le chaos a éclaté à Londres lors d’une manifestation

 

Bristol : (GB) : les manifestants #blacklivesmatter font tomber la statue d’Edward Colston un bienfaiteur de la ville qui fut aussi négrier

 

Voir video 

Edward Colston (1636-1721) est un négrier, négociant et philanthrope anglais du xviiie siècle associé à l’histoire de Bristol, sa ville natale.

Issu d’une famille marchande prospère, Colston s’enrichit particulièrement grâce au commerce triangulaire dans les années 1680. Il se consacre ensuite jusqu’à sa mort à développer Bristol par le mécénat et la charité, ce qui lui vaut d’être élu député tory de 1710 à 1713. Après sa mort, il est durablement célébré comme un bienfaiteur de la cité portuaire. Depuis la fin des années 1990, cette mise en avant de Colston est cependant remise en question dans le cadre des débats mémoriels liés à l’esclavage.

Au cours des années 1690 et 1700, Edward Colston finance à Bristol l’amélioration des écoles et asiles de la ville, tout en faisant des dons réguliers aux églises de la ville. Il aide également la région du Surrey où il réside et plusieurs associations caritatives londonienne, l’ensemble de ses dons étant généralement conditionnés à l’observation dévotes des rites anglicans, qu’il soutient en finançant des prêches et sermons1. Son soutien à la Haute Église irrite les membres majoritairement whigs du gouvernement local qui refusent en 1705 sa proposition de dons pour agrandir le principal orphelinat de garçons local, Queen Elizabeth’s Hospital (en)1. En 1709, Colston dote une école fondée par Arthur Bedford, le vicaire de Temple Church, laquelle prend pour nom Colston’s Free School (en).

Ses bonnes œuvres et sa réputation dans la ville faisaient de Colston le choix logique comme candidat tory aux élections de novembre 1710, quelques mois après l’ouverture de Colston’s Hospital (en) (renommé ensuite Colston’s School), un internat privé administré par la conservatrice Merchant Venturers’ Society1. Arguant de son âge trop avancé, il refuse de se présenter officiellement, mais est néanmoins élu et se rend à Bristol le 2 novembre pour participer à un dîner célébrant sa victoire, dîner renouvelé les quatre années suivantes1. Peu actif aux Communes en raison d’ennuis de santé, Colston y présente néanmoins quelques pétitions pour défendre les intérêts de Bristol, et il ne se représente pas en 1713.

Edward Colston meurt en sa demeure de Mortlake le 11 octobre 1721 et est inhumé après des funérailles grandioses à l’église de Tous-les-Saints de Bristol (en). Il lègue sa fortune à sa nièce Mary Edwards ainsi qu’à de nombreuses œuvres de bienfaisance, en particulier la Queen Anne’s Bounty (en).

Après sa mort, Colston occupe une place de choix dans le panthéon local comme bienfaiteur de la ville. Plusieurs entités dont la Society of Merchant Venturers le célèbrent chaque 13 novembre. Outre les deux écoles ouvertes en 1709 et 1710, son nom est attribué à une rue, une avenue, un petit pain (le Colston bun ), puis en 1867 une salle de spectacle (Colston Hall (en)) édifiée sur l’ancien terrain de Colston’s School, qui avait quitté le centre de Bristol pour le quartier alors rural de Stapelton.

En 1891, le fonds de dotation de Colston finance Colston’s Girls’ School (en), une école privée pour filles. Quatre ans plus tard, une statue en pied conçue par l’artiste irlandais John Cassidy (en) est érigée sur la place centrale de Bristol (en) pour rappeler les œuvres charitables de Colston. Une école élémentaire pour garçons porte également son nom. En 1969, l’Église anglicane fusionne l’école Colston de Temple avec l’école Redcliffe de Sainte-Marie pour former St Mary Redcliffe and Temple school (en) ; l’une des maisons de la nouvelle école conserve le nom « Colston House ». Colston Tower (en), une tour de bureaux, est inaugurée en 1973.

La figure de Colston apparaît donc omniprésente dans la toponymie locale.

VOIR AUSSI : Poser un genou à terre : l'histoire d'un geste politique

 

 

 

 

 

 

Manifestations en hommage à George Floyd : un homme ouvre le feu sur le cortège à Seattle

Je vous invite a voir la vidéo sur Sputniknews pas censuré et avec un meilleurs angle

 

 

Manifestation contre le racisme à Bruxelles : pillages de commerces, jets de projectiles… (MàJ vidéos)

 

VIDEO 1

VIDEO 2 ( Pillage d’une bijouterie par les BlackLivesMatter à Bruxelles. )

VIDEO 3

 

 

 

 

Violences policières en France : Emmanuel Macron attend les propositions du gouvernement

 

 

 

 

Les vérités qui dérangent sur l’affaire Adama Traoré

 

Le 6 juin

Depuis la mort d’Adama Traoré, le débat public est intoxiqué par la version partielle de la famille Traoré, qui malgré les expertises n’ont cessé d’accuser les gendarmes d’avoir tué leur frère. Cette enquête de Louis de Raguenel met à mal cette thèse bornée, derrière laquelle se cache toutes les ambitions de la l’extrême-gauche décoloniale.

Depuis la mort d’Adama Traoré, le débat public est intoxiqué par la version partielle de la famille Traoré, qui malgré les expertises n’ont cessé d’accuser les gendarmes d’avoir tué leur frère. Cette enquête de Louis de Raguenel met à mal cette thèse bornée, derrière laquelle se cache toutes les ambitions de la l’extrême-gauche décoloniale.

 

Déconfinement aux Etats-Unis : New York entame la première phase de sa réouverture

 

 

 

 

Quelles conséquences après la mort du chef d'al Qaïda au Sahel ?

 

 

 

 

Guerre de mercenaires entre la Russie et la Turquie en Libye

 

Les mercenaires russes, engagés depuis 2018 en Libye, y ont combattu des rebelles syriens, enrôlés par la Turquie, tandis que Moscou  transfère en Libye des mercenaires pro-Assad.

Des militaires loyalistes dans la base d’Al-Watya, reprise le 18 mai aux forces d’Haftar (Reuters)

Moammar Kadhafi avait massivement recruté en Libye des mercenaires étrangers, notamment touaregs, au sein de sa « Légion islamique ». Une partie d’entre eux, de retour au Mali après la chute du despote libyen, en 2011, contribuèrent à fonder le groupe jihadiste Ansar Eddine, toujours un des plus dangereux de la zone. Khalifa Haftar, l’ancien général de Kadhafi qui tente depuis 2014 d’imposer son autorité sans partage sur l’ensemble de la Libye, a recruté des milliers de mercenaires au Soudan et au Tchad. Ils ont été enrôlés en supplétifs de « l’Armée nationale libyenne » (ANL), ainsi qu’est habilement dénommée la milice du désormais maréchal Haftar. Mais c’est l’intervention des mercenaires russes, en octobre 2018, dans le camp Haftar qui fait entrer la crise libyenne dans une nouvelle ère de guerre par procuration.

Lire la suite

 

 

 

L'hommage d'Onfray à Zemmour, un “personnage unique dans le milieu médiatique

 

Dans une interview au Point, le philosophe a rendu un bel hommage à l’éditorialiste, et a également eu un mot pour Valeurs actuelles. 

Michel Onfray. Photo © SYSPEO/SIPA

Le débat entre Éric Zemmour et Michel Onfray, vendredi 29 mai dans Face à l’info, avait étalé au grand jour une certaine connivence idéologique entre les deux hommes. Le philosophe avait même laissé entendre que l’éditorialiste pourrait écrire dans sa nouvelle revue Front Populaire, dans laquelle il souhaite réconcilier souverainistes de droite et de gauche. Dans une interview donnée au Point, samedi 6 juin, le penseur a listé les points de divergence avec Éric Zemmour, mais à nouveau fait part de son entente avec lui.

« Un interlocuteur avec lequel ce qui faisait le génie français est encore possible »

Pour Michel Onfray, beaucoup d’éléments le séparent encore de l’éditorialiste. « Il est contre toute immigration, […] pas moi », « il s’oppose à toute forme de féminisme, pas moi », « il essentialise les musulmans, pas moi », « il est contre le mariage homosexuel, moi pas », « il est contre l’ISF, je suis pour », a-t-il d’abord égrené pour l’hebdomadaire. Mais le philosophe lui reconnaît de nombreuses qualités. « Il travaille, il lit les livres dont il parle, il n’insulte pas, il ne méprise pas, il est cultivé, il connaît l’Histoire, il est courtois, ce qui en fait un personnage unique dans le milieu médiatique », loue-t-il. L’essayiste va même plus loin. Pour lui, Éric Zemmour est « un interlocuteur avec lequel ce qui faisait le génie français, je pense aux débats dans les salons littéraires d’avant 1789, est encore possible ». Avant de conclure : « Est-ce une faute de débattre avec lui ? »

Lire la suite

 

 

Allemagne : attentat du marché de Noël à Berlin, un complice d’Anis Amri arrêté en Italie et expulsé vers la Tunisie (MàJ)

 

07/06/20

L’attaque au camion du marché de Noël de Berlin, fin 2016, avait fait 12 morts et 48 blessés

Le ministère italien de l’Intérieur a annoncé samedi qu’un Tunisien, lié à l’auteur de l’attentat islamiste au camion-bélier en décembre 2016 sur un marché de Noël à Berlin, avait été expulsé.

Laissé en liberté à Tunis

Montassar Yaakoubi, décrit comme un «associé du terroriste tunisien Anis Amri», a été expulsé par un vol spécial vers la Tunisie, selon le ministère, qui n’a pas précisé la date de cette expulsion.[…]

Au cours des cinq dernières années, l’Italie a expulsé 482 étrangers en invoquant des raisons de sécurité, dont 21 en 2020. Montassar Yaakoubi est le premier à l’être depuis que la pandémie de nouveau coronavirus avait obligé l’Italie à suspendre ces mesures.

ledauphine.com

 

 

 

 

Meurtre de Laura, 16 ans, égorgée en pleine rue : le suspect avait été condamné à 15 ans de prison dans une affaire de meurtre en 2007

 

Meurtre de Laura, 16 ans, en pleine rue à Sallaumines : un homme âgé de 36 ans arrêté et écroué

[…]

L’homme se prénomme Ferdinand Aouri, il a 36 ans et habite la région. En 2007, il a déjà été condamné à 15 ans de prison dans une affaire pour meurtre en 2007 par la Cour d’Assises du Pas-de-Calais.

Il a été arrêté dans le cadre d’une autre affaire par la police de Lens le 23 février 2020 et dénoncé par son entourage familial. « Deux personnes de son entourage familial ont relaté que Ferdinand Aouri était rentré un soir couverts de sang, a indiqué le procureur. Ils l’ont entendu dire qu’il avait « planté une jeune fille ».

[…]

L’article dans son intégralité sur France 3

 

Les chiffres officiels de l’immigration sous Macron et les centaines de mosquées extrémistes tolérées (Vidéo)

 

 

Joachim Véliocas, président de l’Observatoire de l’islamisation, présente les données du ministère de l’Intérieur concernant les titres long séjours, les visas, les demandes d’asile accordées au clandestins, les naturalisation massives d’étrangers pour une simple présence de 5 ans sur le territoire.

Aussi, les différents courants de l’islamisme violent (Tabligh, Frères Musulmans, salafistes, Milli Gorus turc) tolérés en France sont présentés avec leur nombre de mosquées et écoles.

via Breizh Info

 

 

 

 

Poignardé au moins cinq fois à Montpellier, il est accusé par son agresseur adolescent d’un regard insistant

 

Un jeune homme de 22 ans qui rentrait chez lui en skateboard a été poignardé à Montpellier à plusieurs reprises par un adolescent qui lui avait en vain réclamé une cigarette. Celui-ci, dépité, lui a alors infligé au moins cinq coups de couteau avant quitter les lieux, relate Midi Libre.

Voiture de police à Paris

Il s’est avéré que l’agresseur, âgé de 16 ans, était très connu des services de police. C’est un témoin de la scène qui a aidé les forces de l’ordre à identifier l’attaquant.

La victime a été prise en charge par les pompiers et transportée à l’hôpital avec des blessures sérieuses.

Les faits se sont déroulés vers deux heures du matin dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mai à hauteur du bassin Jacques-Cœur.

L’adolescent, domicilié à Gignac, a été interpellé et placé en garde à vue. Il a reconnu les faits mais d’après lui, il a poignardé le jeune homme de 22 ans pour son regard insistant qui avait provoqué une altercation entre eux.

Vendredi 5 juin, le mis en cause a été déféré devant un juge pour enfants.

Source

 

 

 

Maroc: des muftis autoproclamés condamnent à mort trois Youtubeurs

 

Un appel au meurtre à l’encontre de trois influenceurs marocains a été lancé sur une page Facebook «takfiriste». Un extrémisme qui a scandalisé la Toile et inquiète les spécialistes marocains des religions et des mouvements salafistes avec qui Sputnik s’est entretenu. Retour sur l’affaire.

Lire l"article

 

 

Malte : débarquement de 425 migrants venus de Libye

 

L’île de Malte a finalement autorisé le débarquement de plus de 400 migrants, a-t-on appris de source officielle. Ceux-ci étaient bloqués pour certains depuis plusieurs semaines en mer. Ces 425 personnes, venues de Libye et secourues en Méditerranée au cours de plusieurs opérations de sauvetage depuis avril, ont débarqué dans la nuit de samedi soir à La Valette, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

Les autorités maltaises interdisaient leur débarquement et les maintenaient à la limite des eaux territoriales à bord de bateaux de tourisme spécialement mobilisés, mettant en avant les risques de contamination au Covid-19, puis exigeant que d’autres pays européens les prennent en charge à terme.

[…]

Selon l’agence de presse italienne AGI, la décision a été prise de les débarquer «car les équipages des navires de tourisme craignaient pour leur sécurité», avec une situation devenant «très difficile à gérer»

[…]

24heures.ch

Commenter cet article

Julien 08/06/2020 19:09

Qu'est ce que j'en ai marre d'entendre le mot "racisme" sans arrêt ! Absolument TOUT LE MONDE est raciste . C'est comme ça , c'est génétique , qu'on le veuille ou non . C'est un mécanisme de défense , qui nous protège en nous rendant méfiant , par défaut , des "créatures" qui ont des caractéristiques physiques différentes des notres . Le racisme ne disparaîtra JAMAIS , sauf si l'une des races extermine les autres . Point . es-ce si difficile a comprendre et accepter ? Les "anti racistes" sont 15 000 fois plus racistes que la moyenne ; et c'est un véritable cancer .