Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 2 juin 2020

 

 

USA: Donald Trump menace de déployer l'armée si les violences continuent

 

Des policiers tentent de bloquer des protestataires réunis lors d'une manifestation "Black Lives Matter" près du Barclays Center le 29 mai 2020 dans le quartier de Brooklyn à New York AFP / Angela WeissDes policiers tentent de bloquer des protestataires réunis lors d'une manifestation "Black Lives Matter" près du Barclays Center le 29 mai 2020 dans le quartier de Brooklyn à New York

Le couvre-feu, instauré à New York de 23h à 5h lundi, commencera dès 20h mardi

Le président américain Donald Trump a promis lundi de restaurer l'ordre dans une Amérique en proie à des manifestations de plus en plus violentes depuis la mort de George Floyd, menaçant de déployer l'armée.

A New York, plusieurs grands magasins de la célèbre 5e Avenue ont été pillés lundi soir. Le couvre-feu, instauré dans la ville de 23h à 5h lundi, commencera dès 20h mardi, a annoncé le maire Bill de Blasio.

Appelant les gouverneurs à agir vite et fort pour "dominer les rues" et briser la spirale des violences, le président leur a lancé une mise en garde.

"Si une ville ou un Etat refuse de prendre les décisions nécessaires pour défendre la vie et les biens de ses résidents, je déploierai l'armée américaine pour régler rapidement le problème à leur place", a-t-il lancé, dénonçant des actes de "terrorisme intérieur". 

De Boston à Los Angeles, de Philadelphie à Seattle, le mouvement de protestation s'est exprimé jusqu'ici de façon majoritairement pacifique le jour, mais a aussi donné lieu à des embrasements nocturnes et des destructions.

L'agent Derek Chauvin, qui a été inculpé d'homicide involontaire, doit comparaître le 8 juin devant un tribunal, un jour avant les obsèques de George Floyd, qui auront lieu à Houston, sa ville d'origine où vit toujours sa famille.

L'émotion a dépassé les frontières des Etats-Unis.

Des manifestations contre les brutalités policières et le racisme aux Etats-Unis ont aussi eu lieu ces derniers jours en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Irlande, aux Pays-Bas, au Canada et en Nouvelle-Zélande.

Source - Voir video

 

 

États-Unis : un policier abattu d’une balle dans la tête à Las Vegas en marge des « manifestations » pour George Floyd

 

This is a look outside Circus Circus right now. @8NewsNow

Video 

Un marshall de la police métropolitaine serait décédé après avoir été abattu d’une balle dans la tête lors d’une manifestation en hommage à George Floyd

Un autre personne pourrait avoir été abattue

Un suspect aurait été interpellé

 

 

 

Une autopsie indépendante donne la raison de la mort de George Floyd

 

Une autopsie indépendante a conclu que George Floyd était mort asphyxié en raison «d'une pression forte et prolongée», a affirmé lundi 1er juin l'avocat de la famille de la victime, contredisant les résultats de l'autopsie officielle.

«Des médecins indépendants ayant mené une autopsie sur M.Floyd dimanche ont conclu que le décès avait résulté d'une asphyxie par pression prolongée», a déclaré l'avocat, Ben Crump.

Cette pression prolongée «sur son cou a coupé le flot sanguin allant vers son cerveau et la pression sur son dos a entravé sa capacité à gonfler ses poumons», a-t-il précisé, cité par l'AFP.

«Les preuves soutiennent l'asphyxie comme cause du décès et l'homicide comme circonstance de la mort», a souligné lors d'une conférence de presse Allecia Wilson, médecin légiste de l'université du Michigan, qui a pu examiner le corps de la victime.

George Floyd ne présentait d'ailleurs pas de prédisposition sous-jacente qui aurait pu contribuer à son décès, a constaté le docteur Michael Baden, mandaté par les proches de la victime. La mort a été visiblement due à la pression exercée sur le coup de l'homme de 46 ans et par celles qui ont été exercées sur son dos par des agents de police, ajoute Reuters se référant au docteur Baden.

Source

 

 

 

«Il est faux de dire que c’est du racisme que les Blancs tuent les Noirs»: Éric Zemmour sur les émeutes aux USA

 

Le chroniqueur de Face à l’info est revenu sur les manifestations qui ont éclaté aux États-Unis à la suite de la mort de l’Afro-Américain George Floyd lors de son interpellation par la police.

Sur CNews, Éric Zemmour a abordé ce 1er juin le sujet des manifestations antiracistes aux États-Unis après le décès de George Floyd lors de son interpellation musclée. Le chroniqueur a tout d’abord tenu à remettre le drame dans son contexte et a rappelé le passé de l’Afro-Américain.

«Il a déjà fait cinq ans de prison pour agression, vol à main armée. Il a été déjà auparavant en prison pour consommation de cocaïne», a-t-il lancé.

Revenant sur le drame de George Floyd, qui est mort étouffé après qu’un policier lui a mis son genou sur le cou, Éric Zemmour a affirmé que l’homme n’était pas «mort de ça, d’après la première analyse».

«Il est mort de plusieurs faits. D’abord, il avait un mauvais état de santé, il était cardiaque […] et il a certainement pris des substances, puisqu’il était un habitué de la cocaïne. D’ailleurs on le voit sur les images, il ne marche pas très bien», a-t-il noté.

Lire la suite

 

 

 

Zemmour: les antiracistes veulent «importer la guerre raciale» en France - vidéo

 

Le polémiste est revenu sur la question raciale qui a ressurgi aux États-Unis après la mort de George Floyd et affirme que la situation en France est totalement différente. Il déplore notamment que l’extrême gauche cherche à «importer la guerre raciale» dans l’Hexagone.

Lundi 1er juin dans «Face à l’info», Éric Zemmour a évoqué la mort de George Floyd et les statistiques ethniques aux États-Unis, rappelant avant tout que «les Noirs sont d’abord tués par des Noirs, à 97%». Il a ensuite souligné les différences entre les mouvements de protestation aux États-Unis et les accusations de violences policières dans les banlieues françaises.

Le chroniqueur de CNews compare d’abord la police américaine et la police française, affirmant que «ce sont les policiers américains qui tirent» et que «les policiers français sont attirés dans des guet-apens».

Lire la suite

 

 

 

 
Damien Rieu @DamienRieu

#Zemmour sur l’affaire #GeorgeFloyd : « Les noirs sont tués par les noirs à 97%. 80% des blancs sont tués par des noirs alors que les noirs sont tués essentiellement par des noirs. 40% des tués par la police sont blancs. Les noirs sont 14% mais 40% des incarcérés. » #FaceAlinfo

VIDEO 

 

 

Etats-Unis : de nombreuses scènes d’agressions contre des Blancs

 

VIDEOS 

VIDEO

VIDEOS

VIDEO 

 

 

 

 

Rod Dreher : «La fameuse ‘guerre culturelle’ qui fait rage aux États-Unis depuis 1968 n’est plus une métaphore : il s’agit bel et bien d’une guerre, au sens propre»

 

Après la mort d’un jeune homme Noir tué au cours de son arrestation par la police, l’Amérique est en proie à des émeutes. Le journaliste et écrivain américain Rod Dreher voit dans la montée de ces violences la concrétisation d’une «guerre culturelle» qui ravage le pays depuis les années 60. Rod Dreher est un journaliste et écrivain américain, éditorialiste à The American Conservative. Il a publié « Comment être chrétien dans un monde qui ne l’est plus: le pari bénédictin » (Artège, 2017).

[…] Actuellement, l’histoire s’accélère aux États-Unis. Nous assistons à la violente disparition de la vieille Amérique libérale, à l’effacement du clivage gauche-droite et des idéaux longtemps portés par les deux bords. Donald Trump est certes un catalyseur de cet estompement, mais son accession à la présidence est aussi le fruit de la corruption des valeurs libérales. De l’autre côté de l’échiquier, la gauche a renoncé au libéralisme pour basculer dans une politique fondée sur l’identité raciale et sexuelle. Dans cette nouvelle Amérique, Martin Luther King serait un étranger. […]

Alors que la terreur se répand d’un bout à l’autre du pays, les médias tentent tant bien que mal de contrôler le récit des faits en essayant de présenter les émeutiers sous un jour sympathique. […] Ces journalistes de gauche pensaient que le côté des manifestants était le Camp du Bien. Ils pensaient que leur seul ennemi s’appelait Donald Trump. Ils découvrent à présent qu’en réalité, la gauche post-moderne se moque de la liberté d’expression ou de la liberté de presse. Ces valeurs évoquent trop, pour elle, quelque chose comme un ancien régime libéral. […]

Le Figaro

 

 

 

Cicero (Illinois) : des violences entre riverains et commerçants hispaniques et pillards « black lives matter » font 4 morts

 

Deux personnes ont perdu la vie lors de protestations contre les violences policières à Cicero, une banlieue de Chicago, rapportent mardi plusieurs médias.

Au moins 60 personnes ont été arrêtées, indiquent les chaînes NBC et CBC, qui citent les autorités locales. Des pillages ont eu lieu en plusieurs endroits de la ville lundi.

Plus de 100 officiers ont été déployés, selon NBC. Des agents de la police d’État de l’Illinois et du bureau du shérif du comté de Cook ont également été appelés en renfort.

La police de Cicero a appelé, à plusieurs reprises via Twitter, les habitants de la ville à rester chez eux.

L’avenir

 

 

Quatre policiers blessés par balles à Saint-Louis

 

Quatre policiers ont été blessés par des coups de feu dans la ville américaine de Saint Louis. « Leurs blessures ne sont pas considérées comme mortelles », a indiqué la police de la ville sur le réseau social Twitter.

Conscients, les quatre agents ont été emmenés à l’hôpital.

Au centre-ville, des policiers étaient toujours la cible de coups de feu, a ajouté la police.

VIDEO

 

George Floyd : Obama lui rend hommage et appelle au changement

 

L'ancien président des États-Unis signe une tribune en réponse à la crise sociale que traverse le pays, en rappelant notamment l'importance du vote local.

Dans une tribune, Barack Obama a rendu hommage a George Floyd et a appele au changement.
Dans une tribune, Barack Obama a rendu hommage à George Floyd et a appelé au changement. © GETTY IMAGES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

 

Mort de George Floyd : 5000 manifestants rassemblés à Amsterdam, “une gifle au personnel soignant”

 

Une manifestation organisée contre les violences policières racistes suite à la mort de George Floyd aux États-Unis a rassemblé lundi quelque 5.000 participants, place du Dam, à Amsterdam, en pleine pandémie de coronavirus, suscitant une vive indignation et de nombreuses critiques à l’encontre de la bourgmestre écologiste Femke Halsema.

Des milliers de personnes ensemble, c’est comme un stade de foot, et nous connaissons les conséquences”, a comparé le virologue néerlandais Ab Osterhaus. “Le fait que ça se passe en extérieur et que les gens portent des masques peut aider, mais ça doit être bien monitoré”, a-t-il insisté.

Sur Twitter, le président du conseil d’administration d’un hôpital amstellodamois a fait le rapprochement entre grands rassemblements sans distanciation sociale et le risque de propagation de l’épidémie.

L’incompréhension était grande dans le monde politique aussi. “C’est douloureux pour tous ceux qui ont respecté les mesures corona ces dernières semaines”, a notamment commenté le ministre néerlandais de la Justice Ferd Grapperhaus, selon lequel il appartenait à la bourgmestre Halsema d’empêcher ou disperser la manifestation. […]

7sur7

 

 

Paris : trois faux policiers arrêtés, ils voulaient tourner une fausse interpellation raciste pour créer une polémique en France (MàJ : le réalisateur tente de se justifier sur Instagram)

 

Trois faux policiers ont été interpellés et placés en garde à vue ce samedi à Paris. Habillés avec de vraies tenues d’uniforme, ils participaient à un tournage sauvage pour mettre en scène une attitude et une interpellation à caractère raciste.

[…] Les trois faux policiers ont été interpellés pour l’usage d’une fausse qualité. Le réalisateur ainsi que le caméraman ont quant à eux été conduits au commissariat pour une audition libre, dans le cadre d’une enquête préliminaire selon une source policière. Ces derniers qui sont âgés de 19 à 26 ans, ont expliqué lors de leurs auditions que le scénario de ce tournage consistait à mettre directement en cause la police. Filmés à leur arrivée devant une supérette G20, les trois policiers qui intervenaient pour un vol dans le magasin devaient laisser partir le voleur de type européen, sans y prêter attention, puis interpeller un homme d’origine africaine qui sortait au même moment. Ils avaient l’intention, par cet intermédiaire, de dénoncer le racisme dans la police nationale,  […]

Actu 17

VIDEO INSTAGRAM

 

Quand l’organisation Etat islamique projetait de s’en prendre à un avion de ligne

 

Ce fut l’un des projets les plus sinistrement ambitieux de l’organisation Etat islamique (EI). Une histoire sans frontières, qui mène du Liban en Australie en passant par la Syrie. Il y est question de colis postaux, de bombe en pièces détachées, de confection à distance, sous les ordres d’un mystérieux ingénieur terroriste… La cible ? Un avion de la compagnie Etihad Airways transportant environ 400 passagers.

L’affaire remonte au 15 juillet 2017, au temps où l’EI occupait une partie du territoire syrien, mais les spécialistes du terrorisme n’en finissent plus d’en décortiquer les éléments, à leurs yeux très riches d’enseignements. Andrew Zammit, doctorant en sciences politiques à l’université Monash, en Australie, estime ainsi que l’opération en question restera comme « la plus innovante de toutes celles conduites par l’EI », ainsi qu’il l’a décrite, en avril, dans une longue étude pour CTC Sentinel, une publication de l’académie militaire américaine de West Point.

Lire la suite

 

 

 

 

Camélia Jordana s’en est pris à des policiers ce week-end à Paris

 

A l’origine d’une polémique, après ses propos accusant la police de violences racistes, la chanteuse s’est mêlée d’un contrôle de stupéfiants sur les quais de Seine dimanche dernier. Elle a pris à partie les policiers et défendu une délinquante.

Sa voix porte désormais plus pour ses prises de positions anti-flics que pour ses prouesses artistiques. Selon nos informations, le week-end dernier, une semaine après avoir déclaré que des jeunes, en banlieue, « se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau » par la police, la chanteuse Camélia Jordana s’est mêlée d’un contrôle pour usage de stupéfiant, s’indignant auprès des agents et haranguant les passants. « Elle se croit investie d’une mission divine, c’est consternant ! » s’afflige un policier.

Dimanche 31 mai, aux alentours de 17h sur les quais de Seine, à Paris. Trois agents de la police nationale, à la recherche d’un homme suspecté de multiples agressions, dont une sexuelle, récente, arpentent la Voie Georges Pompidou, entre le Pont au Change et le Pont-Neuf. Prises en flagrant délit de consommation de cannabis, deux jeunes femmes y sont contrôlées. Alors qu’ils reçoivent un appel radio, signalant l’individu recherché, les trois agents se décident à partir quand la situation dégénère. Une des deux femmes tente d’arracher des mains de la policière, après avoir effectué une palpation, le sachet de cannabis prélevé, puis l’insulte violemment lorsque celle-ci détruit sa cigarette confisquée : « Sale pute, bouffonne ! ».  (…) 

Avec son chien près d’elle, la chanteuse s’approche de la scène qu’elle se met à filmer à son tour, déclarant aux agents des forces de l’ordre être choquée par l’intervention qu’elle trouve violente. Prenant le parti de la jeune femme interpellée, Camélia Jordana se met alors à lui parler, avant de lui donner ses coordonnées en échange de celles de sa mère, afin de la prévenir des faits. Appelés en renforts, des effectifs de police font disperser la foule qui emboîte le pas de la chanteuse. « Il ne faut pas qu’elle aille ailleurs que sur Paris centre, parce que sinon, elle va vite faire une crise cardiaque », ironise un policier.

 

Vente de masques : 94 millions d’euros de chiffre d’affaires en 3 semaines dans la grande distribution

 

Selon le panéliste Nielsen, les ventes de masques en grandes surfaces ont généré un chiffre d’affaires de 94 millions d’euros entre le 4 et le 24 mai. Sur cette période, ils ont représenté 16% de la croissance des produits de grande consommation.

Si 36% des Français se sont équipés en masques avant la levée du confinement, ils sont visiblement beaucoup plus nombreux à s’en être procurés depuis le 11 mai.
« Rarement de ‘nouvelles’ catégories de produits suscitent des achats aussi significatifs; avec 94 millions d’euros en 3 semaines, l’ensemble des masques (chirurgicaux et en tissu) a généré pour les magasins un chiffre d’affaires supérieur à d’importantes catégories de produits, comme le beurre, les oeufs ou encore les lessives« , explique Nielsen sur le site LSA.

Toujours selon le panéliste, 57% des ventes de masques ont été réalisées par les supermarchés alors que ces derniers pèsent 37% du chiffre d’affaires de la grande consommation. […]

bfmtv

 

 

 

L’Arabie prend des risques dans la guerre des prix pétroliers, selon le Financial Times

 

Riyad a pris une décision risquée de dépenser plus de 40 milliards de dollars de ses réserves d’or et de devises pour acheter des actifs européens et américains alors que ses recettes pétrolières diminuent en raison de la guerre des prix, relate le Financial Times.

Lire l'article

 

Commenter cet article