Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 18 juin 2020

 

 

 

 

L'Union européenne prolonge d'un an ses sanctions contre la Russie

 

L'Union européenne a de nouveau prolongé les sanctions imposées à l'encontre de la Fédération de Russie suite au rattachement de la péninsule de Crimée en 2014.

Le Conseil de l'Union européenne vient de prolonger d'un an les sanctions introduites contre la Russie à cause du rattachement de l'ex-péninsule ukrainienne de Crimée.

En mars 2014, le Président Vladimir Poutine avait signé le décret qui rattachait la péninsule et la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie. La décision faisait suite au référendum lors duquel plus de 96% des résidents de la région s'étaient prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

Kiev et ses alliés occidentaux ne reconnaissent pas les résultats du plebiscite et considèrent la Crimée comme une partie du territoire ukrainien occupée par Moscou.

Détails à suivre

LIRE AUSSI: Trump a changé de position sur le Venezuela après un entretien avec Poutine, selon Bolton

 

 

 

Les cinq accusations contre Trump les plus explosives du livre de John Bolton

 

L'ancien conseiller à la Sécurité nationale, John Bolton, et Donald Trump, lors d'une réunion à la Maison-Blanche, le 16 août 2018.
L'ancien conseiller à la Sécurité nationale, John Bolton, et Donald Trump, lors d'une réunion à la Maison-Blanche, le 16 août 2018. — Andrew Harnik/AP/SIPA

Avant même sa sortie, il est déjà en tête des ventes sur Amazon. Alors que l’administration Trump tente en urgence de faire bloquer sa parution – prévue le 23 juin – par la justice, les bonnes feuilles du livre de son ex-conseiller à la Sécurité nationale, John Bolton, ont été publiées mercredi dans le New York Times, le Washington Post et le Wall Street Journal. Dans The Room Where It Happened, A White House Memoir (La pièce où ça s’est passé), le faucon moustachu dresse un portrait dévastateur d’un président américain qui aurait monnayé la politique étrangère des Etats-Unis pour servir ses intérêts personnels et sa réélection.

Bolton estime que les démocrates ont été « obsédés » par l’affaire ukrainienne. Selon lui, s’ils avaient pris en compte plus largement sa politique étrangère dans la procédure d’impeachment, l’issue « aurait pu être bien différente ». Il avait pourtant refusé de témoigner à la Chambre des représentants, préférant – selon ses détracteurs – protéger un contrat de plusieurs millions de dollars pour ses mémoires. Voici les cinq passages les plus marquants.

  • Trump aurait demandé de l’aide au président chinois pour sa réélection

Lire la suite

 

 

Cohn-Bendit, BHL, Finkielkraut et des organisations juives se soulèvent contre ce plan d’Israël

 

Des personnalités telles que Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy ainsi qu’une cinquantaine d’organisations juives ont signé une tribune parue dans Le Monde contre le projet israélien d’annexion de certaines parties de la Cisjordanie.

Jeudi 18 juin, plus de 50 personnalités et organisations juives mondiales ont appelé le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, à renoncer à son intention de procéder, dès le 1er juillet, à l’annexion «unilatérale» de certaines portions de la Cisjordanie. Ils estiment qu’une telle action est contraire au droit international et viole les résolutions des Nations unies relatives au conflit israélo-palestinien

«Un tel projet porterait atteinte aux droits du peuple palestinien et, en même temps, défigurerait le projet sioniste visant à l’établissement d’un État juif et démocratique», prévient cette tribune publiée dans Le Monde et signée notamment par l’ex-eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, les philosophes Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy, ou encore la journaliste Anne Sinclair.

Lire la suite

 

 

 

 

La Chine annulera la dette des pays africains les plus touchés par la crise du Covid-19

 

Dans le cadre de la «Route de la soie», la Chine annulera les dettes gouvernementales des pays africains les plus impactés par la crise économique engendrée par le Covid-19, a affirmé Xi Jinping mercredi en ouverture du Sommet extraordinaire Chine-Afrique à Beijing, rapporte le Centre d'information Internet de Chine.

Lire la suite

LIRE AUSSI : La Chine promet de fournir son vaccin contre le Covid-19 aux pays africains

 

 

 

Manifestation de soignants: Linda Kebbab s’insurge contre les black blocs, «ces professionnels du chaos»

 

Pendant la manifestation des soignants à Paris, une infirmière a été interpellée de manière musclée après avoir jeté des pavés sur les forces de l’ordre. Si les images de son arrestation ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, la policière Linda Kebbab dénonce la présence de casseurs venus semer le trouble dans une mobilisation pacifique.

Les images ont choqué. Lors des différentes manifestations de soignants qui se sont déroulées partout en France, l’interpellation musclée d’une infirmière sur l’esplanade des Invalides à Paris, durant des heurts opposants policiers et black blocs, contraste avec l’ambiance pacifique du reste de cette journée de mobilisation.

Débordements aux Invalides suite à la manifestation des soignants, 16 juin 2020

Dans les extraits vidéo publiés par des journalistes sur Twitter, on aperçoit une femme en blouse blanche se faire malmener par les forces de l’ordre. Celle-ci explique aux policiers qu’elle est asthmatique, qu’elle est infirmière et réclame ensuite sa Ventoline. Un agent lui rétorque alors qu’il fallait y penser avant. Un autre lui indique néanmoins que l’«on va vous la donner madame, c’est juste à côté, on vous dégage des gaz!» Puis, la femme reçoit le poids des policiers sur son corps avant d’être finalement emmenée au commissariat pour «outrage», «rébellion» et «violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique».

Lire la suite

 

 

 

Manifestation des soignants : Polémique après l'interpellation d'une infirmière

 

Des vidéos montrent l'infirmière, interpellée sans ménagement, réclamer sa ventoline. D'autres la montrent en train de jeter des projectiles en direction des forces de l'ordre

Lire l'article et voir les videos

 

 

 

 

Violences à Dijon: coup de filet dans la communauté tchétchène, plusieurs interpellations en France

 

Trois des quatre personnes interpellées lundi lors des violences urbaines survenues dans le quartier sensible des Grésilles, à Dijon, ont été remises en liberté. Mais d’autres interpellations sont en cours.
Premier coup de filet après les heurts des derniers jours à Dijon. D’après les informations d’Europe 1, une demi douzaine de personnes de la communauté tchétchène ont été interpellées ce jeudi matin. Les opérations menées par la BRI et le RAID ont eu lieu dans plusieurs villes de l’Est de la France dont Dijon.

Ces hommes ont été identifiés à partir des appels lancés sur les réseaux sociaux et des vidéos de la virée punitive diffusées elles aussi sur internet. Une enquête est toujours en cours, confiée à la sûreté départementale ainsi qu’à la police judiciaire de Dijon.

 

 

Alexandre del Valle : « En fait, il n’y a que des islamistes et des racistes autour de Mme Traoré »

 

Alexandre del Valle décrypte, pour Boulevard Voltaire, les événements de ces derniers jours : manifestations antiracistes autour de l’affaire Traoré mais aussi violences inter-communautaires à Dijon. Il estime que l’État a cédé devant une véritable offensive insurrectionnelle et porte des accusations graves quant aux personnes qui entourent, dans les manifestations, Assa Traoré, sœur d’Adama.

Ce week-end, à Dijon, des bandes armées se sont livrées à des affrontements. Visiblement, il s’agirait de gangs d’Afrique du Nord contre des gangs tchétchènes. Que révèle cette actualité ?

Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Il y a une quinzaine d’années, un de mes amis qui était à la tête de la police de Nice m’avait relaté une vengeance extrêmement violente de Tchétchènes qui avaient été agressés. Les Tchétchènes ont souvent des types européens. Une personne d’une bande algérienne avait agressé un Tchétchène blond ou roux en pensant que c’était un petit Français qu’on pouvait se permettre d’humilier. La vengeance avait été terrible. Le corps avait été traîné sur la route par une voiture. C’était un véritable carnage. Cela remonte à plus de dix ans. Ce n’est donc pas la première fois que des heurts se produisent entre Tchétchènes et Algériens ou entre Tchétchènes et Albanais. Ce sont des peuples très durs avec des mafias très organisées qui font en général très peur. Les Albanais ou les Tchétchènes de ces gangs mafieux ont souvent des types européens. Les milieux du banditisme maghrébin craignent énormément ces deux milieux. Parfois, ils les prennent pour des Français de souche qu’ils jugent beaucoup moins violents.
On pourrait aussi parler des heurts entre Gitans et Arabes, notamment à Perpignan et dans les quartiers nord de Marseille. Ils peuvent, eux aussi, être extrêmement violents. Il y a, d’ailleurs, eu des morts entre Gitans et Arabes. On parle très peu de ces faits, mais ce n’est pas nouveau.

Lire la suite

 

 

 

Zemmour : « Les banlieues françaises, c’est l’alliance de la Kalachnikov et du Coran ! Ce n’est pas une politique de la ville qu’il faut mais une politique anti-immigration ! »

 

Nicolas חי @_samsonico_

Éric #Zemmour : «Que font les maires dans les grandes villes? Ils sous-traitent l’ordre aux caïds de la drogue… Dans les banlieues françaises, c’est l’alliance de la Kalachnikov et du coran!» #Facealinfo #Dijon #Rebsamen

VIDEO

 

 

 

Zemmour Face à l'Info @ZemmourFaceInfo

Éric #Zemmour sur @CNEWS : « On fait des cocoricos sur la natalité française mais on sait qu’elle est entraînée par la surnatalité des femmes immigrées » #Facealinfo

698 personnes parlent à ce sujet

 

 

 

 

Exclusif - Dijon : entre les communautés tchétchène et maghrébine, armistice surréaliste à la mosquée

 

C’est dans le jardin de la Mosquée de la Fraternité, à Quétigny, près de Dijon, que tous avaient convenu de se réunir sur les coups de 22 h 30, ce mardi 16 juin. À n’en pas douter, le nom avait valeur de symbole : l’Islam sunnite, dénominateur commun des communautés venues à s’opposer de façon spectaculaire ces derniers jours, devait servir de point de départ aux pourparlers dont Marianne a eu vent, et auxquels nous avons assisté, quelques heures après la venue à Dijon du secrétaire d’État à auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez. Si de précédentes tentatives de dialogues avaient déjà eu lieu depuis samedi, toutes avaient avorté, jusqu’au lundi 15 juin : selon une source tchétchène, des représentants de la communauté maghrébine du quartier des Grésilles, épicentre du rapport de force, auraient reconnu les torts des agresseurs de I. et auraient présenté des excuses, acceptées par leurs homologues. De fait, la réunion de ce soir devait sceller l’arrêt des violences. Une sorte d’armistice, placé sous le sceau du religieux, face à un État longtemps impuissant à rétablir l’ordre.

Lire la suite

video

 

 

 

Les personnes noires continuent d’être fortement discriminées selon la CNCDH qui préconise de « décoloniser les esprits »

 

Dans l’édition 2019 de ses travaux « sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie » remis au Premier ministre, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) formule plusieurs recommandations afin de « décoloniser les esprits. »

Elle y relève un paradoxe: « Alors que la minorité noire est avec la minorité juive celle qui a la meilleure image, elle est en butte au quotidien à des préjugés offensants et des discriminations nombreuses. »

Selon la Commission, « au-delà des infractions, c’est tout à la fois une histoire, une culture et un ensemble de préjugés qui sont à la racine du racisme antinoirs. »

(…) Le Point

Alors que les manifestations contre le racisme et les violences policières dure depuis quinze jours, le rapport de la CNCDH rappelle que « tel un virus, le racisme mute et chaque mutation le rend plus dangereux ».

C’est un paradoxe. D’un côté, une tendance qui se stabilise : les Français se maintiennent à un haut niveau de tolérance vis-à-vis des minorités. C’est en tout cas ce qu’indique la Commission nationale consultative de droits de l’homme (CNCDH) dans la dernière édition de son rapport annuel sur la situation en France de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, publié jeudi 18 juin.

La tolérance varie peu depuis 2016 et oscille autour de 64 points (66 points en 2019, sur une échelle de 0 à 100). Plus l’indice se rapproche de 100, plus il reflète un niveau de tolérance élevé. Mais elle ne prémunit cependant pas contre les préjugés. En effet, stéréotypes, discriminations et actes racistes persistent, même s’ils s’expriment parfois de manière plus indirecte. « Tel un virus, le racisme mute et chaque mutation le rend plus dangereux, alertent les auteurs. Les vieux stéréotypes décrétant l’infériorité physique et morale des minorités ciblées font place à de pseudo-arguments culturels destinés à établir une incompatibilité entre les valeurs et les mœurs de certaines “races” avec la République. » Des discours sur lesquels prospèrent les clichés.

Ainsi, 45 % des personnes interrogées sont convaincues que « l’islam est une menace pour l’identité de la France » (+ 1 point par rapport à 2018) ; 37 % jugent que « l’immigration est la principale cause de l’insécurité » (+ 3 points) ; 59 % sont persuadés que « de nombreux immigrés viennent en France uniquement pour profiter de la protection sociale » (+ 2 points) ; 60 % pensent que « les Roms [qui restent la minorité la plus stigmatisée] exploitent très souvent les enfants » (– 3 points) ; et 34 % continuent de penser que « les juifs ont un rapport particulier à l’argent » (– 2 points).

Lire la suite (Le Monde - Jounal de Gauche)

 

 

Note "La tolérance varie peu depuis 2016" parce que les français de souche ont vu les attentats commis par des Français de papiers et cbeaucoup ont compris le danger

"Tel un virus, le racisme mute et chaque mutation" Non ce qui a muté c'est le socialisme communiste qui après avoir prêché légalité des classes, prêche aujourd’hui légalité des races 

Pour le reste se n'est pas du racisme mais de la lucidité

Un dernier point a écraircir

"Les vieux stéréotypes décrétant l’infériorité physique et morale des minorités ciblées" 

Il a justement des études sur ce sujet

VOICI LE LIEN

Extrait

Mainstream Science on Intelligence (Courant dominant en Science de l’intelligence) est un traité qui présentent les conclusions largement admises dans la communauté des spécialistes de l’intelligence. La publication a d’abord été publiée dans le Wall Street Journal le 13 décembre 1994 en réponse au traitement souvent trompeur voir agressif des médias sur l’état actuel de la recherche dans le domaine de l’intelligence. Cette publication suit la controverse déclenchée par la parution du livre The bell curve. Elle a été écrite par le docteur en psychologie Linda Gottfredson et est signé par Gottfredson et 51 autres professeur d’universités spécialisés dans le domaine de la recherche en intelligence, (avec tous les grands noms de la recherche en intelligence (Cattell, Carroll, Jensen, etc.)

 

(..)

Peter Medawar, prix Nobel de médecine. 

« La notion de races a été systématiquement dépréciée pour des raisons politiques ou humanitaires et il est grand temps que les scientifiques écrivent à nouveau librement sur la question ».

 

(..)

Peut-être êtes vous surpris par toutes ces informations, car elles ne circulent pas beaucoup dans les médias (pas du tout même). Pourtant, si vous vous rendez sur NCBI qui est la principale base de données scientifique américaine, ou plus simplement sur google scholar, et que vous recherchez des études scientifiques ayant trait aux différences raciales dans l’intelligence ou simplement sur le Q.I ou l’intelligence humaine, vous serez surpris de vous rendre compte que la quasi-totalité des études appuient clairement ce qui est ici et même le considère comme un acquis, tant il est vrai que ces informations sont, depuis maintenant un certain temps et même un temps certain, validées.

 

N'esitez a  cliqué sur la geuche du site, les QI par pays et population mondiale

Clique aussi sur Avenir du monde , le site anonce la fin des USA a cause du métisage (j'avais donc raison en affirment que vu que les migrants ne sont pas une richesse pour leur propre pays ils ne peuvent l'être pour nous)

En europe les pays avec le QI le plus faible sont les balkans et le Portugal -voir europeans

 

"Le Q.I moyen est également plus faible dans les Balkans, 92.5 en moyenne, car ce sont des zones métissées par les flus continuels de gènes à travers le détroit des Dardanelles. La capacité cranienne moyenne dans ces régions est également inférieure à celle du restant de l’Europe. "

 

Vers une guerre de religion, infos du 18 juin 2020

 

 

 

 

 

« L’idée de l’existence d’un privilège blanc vise à créer une confrontation entre couleurs », estime Valls

 

Le choc des mots. Interrogé par Valeurs actuelles sur le mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières né aux Etats-Unis, Manuel Valls a déclaré : « la lutte des classes disparaît au profit de la guerre entre races ». Une phrase qui a fait bondir une large partie de la classe politique, notamment à gauche. « Il n’y a pas de race, il n’y a qu’une seule race, la race humaine », tient à mettre au point l’ancien Premier ministre de François Hollande, jeudi au micro de Sonia Mabrouk dans la matinale d’Europe 1.

« Je décris une situation », précise-t-il. « Je dénonce la logique d’une partie de la gauche, des extrêmes gauches, ce que l’on retrouve chez la France insoumise, chez les communistes et les écologistes, parfois même au PS, en lien avec la mouvance indigéniste, et qui fait de l’affrontement entre ‘races’ – et j’y mets des guillemets – son fonds de commerce », explique Manuel Valls. « L’idée de l’existence d’un privilège blanc avancé par ces groupes vise à créer une confrontation entre couleurs », poursuit-il.

 

Note : ils sont complètement tétanisés a utilisé le mot race ( je rappelle que le mot race existe dans tous les pays du monde y compris pour les USA, mais en France c'est le lavage de cerveaux)

 

 

« Elle ne sera pas le prochain chef de l’Etat » : Robert Ménard lâche Marine Le Pen en vue de 2022

 

Invité de BFMTV-RMC, le maire de Béziers a déclaré qu’il ne voulait pas se « résigner à une défaite annoncée de Marine Le Pen« , estimant qu’elle perdrait « bien sûr » si elle se présentait en 2020 face à Emmanuel Macron.

« Elle est la garantie, l’assurance-vie de M. Macron, elle est la certitude pour M. Macron qu’il sera chef de l’État et je ne veux pas ça« , a poursuivi l’édile d’extrême droite.

Selon l’ancien journaliste, Marine Le Pen « incarne une opposition protestataire » qui la conduirait à sa perte. « Il faut être réaliste, aujourd’hui un candidat du Rassemblement national, étiqueté Rassemblement national, je vous garantis qu’il ne sera pas chef de l’État« , a insisté Ménard.
« Marine Le Pen, je la trouve courageuse, je la trouve opiniâtre, je lui trouve une énergie, mais elle ne sera pas le prochain chef de l’État« , a-t-il appuyé, estimant que ses idées « ne sont pas majoritaires« .

bfmtv

 

 

États-Unis : Un homme brutalement agressé en sortant d’une station-service «Ils sont venus vers moi, m’ont frappé au visage et ont crié « black lives matter »» (MàJ)

 

RAW VIDEO: Man brutally attacked outside gas station in Spring, Texas; victim says after the group tried to cut him in line, he was jumped as he left the store.
"They came up to me and kicked me in the face and said, 'Black lives matter, *******!"

VIDEO

Les enquêteurs recherchent un groupe de suspects pris sur vidéo en train de frapper et de donner des coups de pied à un homme après qu’il ait quitté une épicerie de Klein.

Cela s’est passé le dimanche vers 19 heures au magasin Food Mart situé au 7134 Oakwood Glen Blvd.

La victime a déclaré à des députés du bureau du shérif du comté de Harris qu’il attendait pour acheter des articles lorsqu’un groupe de six jeunes hommes au maximum a essayé de faire la queue.
J’ai regardé et j’ai dit : « Il y a une ligne pour une raison », a dit la victime à ABC13. Lui et sa petite amie ont demandé à ne pas être identifiés par crainte pour leur sécurité.

Des mots ont été échangés, a déclaré la victime, qui affirme que le groupe s’est moqué de ses cheveux et de ses vêtements.

Après qu’il ait payé et qu’il soit parti, ils l’ont rencontré dans le parking et l’ont frappé à tour de rôle. L’agression a été filmée sur vidéo.

La victime portait des sacs de courses, et a dit qu’il les avait juste pris.

« Je ne sais pas ce que je pourrais faire d’autre », a-t-il déclaré à ABC13. Le cinquième à la fin est sorti du magasin après avoir acheté des marchandises, s’est approché de moi, m’a donné un coup de pied au visage et a dit : « Les vies noires sont importantes (juron) ».

La victime souffrait d’une lèvre enflée, d’ecchymoses et d’une coupure près de l’œil. Selon les députés, il a refusé de se faire soigner.

« J’espère vraiment qu’ils seront pris avant que quelqu’un d’autre ne soit blessé », a déclaré sa petite amie. J’espère que les gens prendront cela et ne diront pas : « C’est blanc contre noir ». Je ne veux pas que ce soit la déclaration. Je veux qu’il soit, voici un homme qui était en train de vérifier et qui s’est défendu et il a été ciblé pour cela' ».

Toute personne ayant des informations est priée de contacter les enquêteurs du HCSO sur les agressions au 713-274-9100 ou Crime Stoppers.

ABC13

 

 

 

 

États-Unis : un policier tue un homme noir, il est renvoyé et poursuivi par un procureur en ballottage défavorable dans une primaire démocrate

 

L’ancien officier de police d’Atlanta qui a tiré et tué Rayshard Brooks a été accusé mercredi de meurtre et de dix autres délits dans sa mort, a indiqué le bureau du procureur du comté de Fulton.

Lors d’une conférence de presse tenue l’après-midi, le procureur Paul Howard a annoncé les charges retenues contre Garrett Rolfe, qui a tiré deux fois sur Brooks lors d’une arrestation pour conduite en état d’ivresse dans un Wendy’s d’Atlanta vendredi soir. Rolfe a été renvoyé dès le lendemain, peu avant que la chef Erika Shields ne quitte son poste.
[…]
Un second officier présent lors de l’incident, Devin Brosnan, fera face à trois chefs d’accusation […]

« Il existe un protocole à Atlanta qui exige que les officiers fournissent des soins médicaux à M. Brooks, à toute personne blessée, en temps utile », a déclaré Howard. « Mais après que M. Brooks a été abattu, pendant une période de deux minutes et 12 secondes, aucune attention médicale n’a été portée à M. Brooks. »

 

 

Brosnan, qui est en service administratif en attendant les résultats de l’enquête du GBI, a accepté de témoigner pour l’État contre Rolfe, a déclaré le procureur. Il a également admis s’être tenu sur les épaules de Brooks après la fusillade, disant que son intention était de se tenir sur son bras, selon Howard.
Cependant, l’avocat de Brosnan, Don Samuel, a déclaré à AJC.com que « c’est absolument faux » et que son client n’a pas accepté de témoigner, niant que son client ait admis sa culpabilité ou ait fait quelque chose de mal.
« La décision du bureau du procureur du comté de Fulton d’engager des poursuites est irrationnelle, contraire à l’éthique et manifestement fondée sur des facteurs qui ne devraient pas avoir de rapport avec la bonne administration de la justice », a déclaré Don Samuel dans une déclaration.
[…]

Howard doit faire face à un second tour de [primaires démocrates] en août […]

AJC.com

 

 

Pour Mélenchon, ceux qui parlent de «privilège blanc» «n’ont jamais vu un blanc pauvre»

 

 

«Il faut aimer la France sans exclusive, ce n’est pas la couleur qui va séparer les Français», a plaidé Jean-Luc Mélenchon dans une émission de son nouveau média en ligne, L’Insoumission. «Les trois ou quatre gens qui pensent (l’existence d’un privilège blanc) n’ont jamais vu un blanc pauvre», a-t-il cinglé.

«A l’époque de la guerre d’Algérie, c’était  »Les blancs tous des colons », pourtant les miens n’ont jamais colonisé, étaient des pauvres, étaient maltraités, certes moins que les autres», a raconté le natif de Tanger. «Mais c’est vrai qu’à chaque fois que l’eurodéputé LFI Younous Omarjee passe dans cette gare, il est contrôlé parce qu’il est noir», a dénoncé Jean-Luc Mélenchon.

«Ceux qui construisent ce  »privilège », c’est ceux qui créent cette situation en ne contrôlant que le députée européen noir et pas les autres», a-t-il ajouté. Il a confié être «contre les communautés, non pas au sens d’amitiés, mais que des droits s’appliqueraient exclusivement à l’intérieur de celles-ci et pas ailleurs dans le pays». Mais en France selon lui, «le seul séparatisme c’est celui des riches qui vivent entre eux dans leur ghetto».

 

Note ; enfin un peut de lucidité, mais il faut par trop expirais sa ne durera pas 

 

 

New-York : l’homme qui a agressé une femme de 92 ans avait déjà été arrêté 103 fois

 

Young man pushes over 92-year-old woman in NYC attack https://disrn.com/news/man-pushes-over-92-year-old-woman-in-nyc-attack 

 

C’est le moment où un homme frappe une femme âgée dans une rue de New York, la faisant tomber. Sa tête a percuter une bouche d’incendie.

Des images de surveillance de l’incident montrent le moment où ils se sont croisés sur la 3e avenue entre la 15e et la 16e rue à Manhattan vendredi à 15 h 23.

Le suspect – vu dans les images portant un t-shirt violet ou bleu et un short à motifs – étend son bras pour frapper la femme.

Les policiers ont depuis arrêté Rashid Brimmage, 31 ans, qui a 103 arrestations antérieures. Il a été accusé de voies de fait.

Un tweet du NYPD, mardi matin, a déclaré que le suspect d’agression « avait poussé une femme de 92 ans au sol, la faisant percuter sa tête contre une bouche d’incendie ».

 VIDEO 

Rashid Brimmage, 31 ans, lors de son arrestation 

Des sources du NYPD ont décrit Brimmage comme un criminel de carrière qui a été arrêté 103 fois depuis 2005, pour des délits mineurs, des délits sexuels et des agressions aléatoires contre des étrangers.

Il est devenu un délinquant sexuel de niveau 2 après avoir été arrêté en 2014 pour abus sexuel persistant.

En mai de la même année, il a été arrêté pour s’être exposé et se caresser dans une rue d’East Harlem, a rapporté le Post.

Deux mois plus tard, en juillet 2014, il a été arrêté pour avoir attrapé les fesses d’une femme dans une épicerie fine de la 3e Avenue.

Les dossiers publics montrent qu’il a été reconnu coupable d’agression sur une inconnue de 41 ans en mars 2012.

Au cours des trois derniers mois, Brimmage a été arrêté à trois reprises pour des agressions présumées.

Le 4 février, il aurait frappé un homme de 39 ans au visage dans un magasin Dunkin ‘Donuts dans le Bronx.

Une semaine plus tard, il serait retourné dans le même magasin et aurait frappé une femme de 39 ans.

Il a été récemment arrêté le 9 mars pour avoir donné des coups de poing à un homme de 29 ans dans une pizzeria de Harlem.

[…]

La femme âgée, identifiée comme une native du Bronx du nom de Geraldine, a subi quelques blessures et a été transportée à l’hôpital.

Elle a déclaré à ABC dans une interview: « J’ai très peur. J’ai peur de sortir seule, et c’est très bouleversant. C’est très bouleversant. »

[…]

«Je me sentais très en sécurité dans la ville, et maintenant, c’est terminé. J’ai peur de sortir », a-t-elle déclaré.

[…]

DailyMail

 

 

Le Courbet, navire français au large de la Libye, visé par une manœuvre turque «extrêmement agressive»

 

Passe d’armes entre Ankara et Paris : Le Courbet, un navire français déployé au large de la Libye pour identifier un cargo suspecté d’être impliqué dans un trafic d’armes, a fait l’objet le 10 juin dernier de trois «illuminations radar», équivalant à un marquage de cible, de la part d’une frégate turque, a révélé ce mercredi le ministère français des Armées.

«Selon les règles d’engagement de l’Otan, un tel acte est considéré comme hostile», a indiqué au Figaro le ministère des Armées.

«Cette affaire est à nos yeux très grave. On ne peut pas accepter qu’un allié se comporte de cette façon contre un navire de l’Otan, sous commandement Otan, menant une mission de l’Otan», a-t-on précisé du côté du ministère de l’Intérieur. Les navires turcs utilisent d’ailleurs «des indicatifs Otan» pour s’identifier lors de leurs missions d’escorte.

 

Méditerranée : après plus d’une semaine d’attente en mer, le Sea-Watch 3 recueille ses premiers migrants

 

MISE À JOUR : Après qu’un deuxième bateau ait été secouru en détresse la nuit dernière, le #SeaWatch3 accueille désormais un total de 165 survivants. Tout le monde a été amené à bord en toute sécurité. La recherche d’un autre bateau, en coopération avec notre #Moonbird, n’est pas encore terminée. 18 juin 2020

ÉVÉNEMENT : #SeaWatch3 sauve près de 100 personnes, à 29 miles au large de Az-Zawiya, #Libya ! Plusieurs des personnes secourues ont reçu un traitement médical immédiat. Notre avion de recherche #Moonbird a repéré un autre bateau avec ~70 personnes en détresse. La mission n’est pas encore terminée. 17 juin 2020

Sea-Watch

Au même moment, l’OIM annonce que « 328 migrants ont été renvoyés en #Libye par les garde-côtes la nuit dernière ».

Le personnel de l’OIM était au point de débarquement à Tripoli, où la plupart des migrants ont passé la nuit, pour fournir l’assistance nécessaire y compris la nourriture et le soutien médical. 18 juin 2020

 

 

Libye: la bataille de Tripoli est une «humiliation militaire» pour Haftar

 

Le constat est sans appel pour Jalel Harchaoui: la bataille de Tripoli sonne le glas pour Haftar, la partie Est du pays est dorénavant menacée par le GNA de Sarraj et son allié turc. Dans ce nouveau Désalliances, ce spécialiste de la Libye analyse le chaos actuel sur le terrain et envisage les prochaines séquences de cette mini guerre mondiale.

Quelles sont les conséquences de la fin de la bataille de Tripoli? Plus de quatorze mois après le lancement de son offensive vers la capitale libyenne, le maréchal Haftar semble ne plus avoir sa place dans la guerre ni dans le futur processus de paix.

Jalel Harchaoui, chercheur à l’Institut des Relations Internationales Clingendael de La Haye, aux Pays-Bas, et spécialiste de la Libye considère qu’Haftar a subi une «humiliation militaire» et sera prochainement écarté par ses nombreux soutiens étrangers. D’autant plus que son image pourrait davantage se détériorer. En effet, les forces armées fidèles à Tripoli ont récemment découvert de centaines de corps, notamment d’enfants et de femmes, dans des charniers à Tarhuna. Le GNA pointe du doigt certaines milices proches d’Haftar qui contrôlaient cette ville, située au sud-est de Tripoli.

Lire la suite

 

 

 

Twitter supprime 170 000 comptes diffusant des messages favorables à la Chine

 

Le 12 juin

Le réseau social Twitter a annoncé, vendredi 12 juin, qu’il avait supprimé plus de 170 000 comptes liés à une opération de propagande et de désinformation en ligne soutenue par Pékin. Ces comptes propageaient des messages favorables au gouvernement chinois, ainsi que des campagnes de désinformation concernant notamment l’épidémie de Covid-19.

La firme américaine a retiré le cœur du réseau, composé de 23 750 comptes Twitter hautement actifs, ainsi que quelque 150 000 comptes périphériques chargés d’« amplifier » le contenu diffusé par les comptes principaux.

Les 23 750 comptes initiaux ont, en tout, posté plus de 348 000 Tweet sur le réseau social, précise une étude de chercheurs en cybersécurité de l’université de Stanford – avec qui Twitter a partagé, le 3 juin, ses découvertes concernant ce réseau.

Désinformation sur le coronavirus

Lire l'article

 

 

 

 

Le prix Laura Ingalls débaptisé en raison du «racisme» de La Petite maison dans la prairie

 

Le politiquement correct a encore frappé. Fondée en 1954, cette récompense littéraire a été renommée par l'Association des bibliothèques pour enfants. La série de huit tomes de La Petite maison dans la prairie qui a inspiré le célèbre feuilleton, est en effet décriée outre-Atlantique pour ses propos anti-Amérindiens et anti-Noirs.

L'actrice Melissa Gilbert interprète Laura Ingalls dans la série télévisée «La Petite maison dans la prairie» entre 1974 et 1983.
L'actrice Melissa Gilbert interprète Laura Ingalls dans la série télévisée «La Petite maison dans la prairie» entre 1974 et 1983. Everett/©Rue des Archives/BCA

On se souvient tous de cette petite fille courant les nattes au vent dans la prairie avec ses soeurs. Laura Ingalls, interprétée à l'écran de 1974 à 1983 dans la série La Petite maison dans la prairie par Melissa Gilbert, est aussi le personnage central d'une œuvre littéraire marquante du XXe siècle aux États-Unis. Le feuilleton télé est issu des livres de Laura Ingalls Wilder, huit tomes inspirés de son enfance publiés entre 1932 et 1943. À la suite d'une réunion à la Nouvelle-Orléans, l'Association des bibliothèques pour enfants a décidé samedi de débaptiser le prix littéraire Laura Ingalls Wilder car elle juge son œuvre raciste. La récompense a été ainsi renommée le prix de l'Héritage littéraire pour les enfants. Les adhérents de l'ALSC ont été sondés en mai pour avoir leur avis sur le changement de nom du prix. Une majorité y était favorable

Lire la suite

 

 

Commenter cet article