Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 4 avril 2020

 

Attaque au couteau dans la Drôme: l'assaillant aurait crié «Allahu akbar»

 

Au moins deux personnes sont décédées, plusieurs autres ont été blessées dans une attaque au couteau survenue ce 4 avril à Romans-sur-Isère, aux abords de la gare et dans le centre-ville. Selon des informations de la police révélées à Sputnik, l'individu, a priori soudanais, a été interpellé.

Une attaque au couteau a eu lieu ce 4 avril à Romans-sur-Isère, aux abords de la gare et dans le centre-ville, a-t-on appris d'une source policière. Au moins sept personnes ont été blessées, l'individu, a priori soudanais, a été interpellé.

Des témoins interrogés par France Bleu affirment que l'assaillant a crié «Allahu akbar» au moment de l’attaque.

Selon le dernier bilan, deux personnes sont décédées. Le pronostic vital de deux des sept autres personnes blessées est engagé. Elles ont été évacuées au centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes.

D'après les premiers retours, l’individu serait entré dans une boucherie, serait passé par-dessus le comptoir et se serait saisi d’un couteau avant de poignarder des gens dans le commerce et dans la rue.

Les faits se sont déroulés dans la matinée, l'assaillant a été interpellé vers 11h. Le colocataire de l'agresseur a été également interpellé. 

Source

Les policiers ont interpellé, en fin de matinée ce samedi matin, un homme qui venait de semer la panique dans le centre-ville de Romans. L’individu s’en est pris à plusieurs personnes sur les boulevards. Il a porté des coups de couteau à plusieurs passants à proximité de la boulangerie La Mie Câline.

L’homme interpellé est un Soudanais, demandeur d’asile. On ignore pour l’heure les raisons de son geste.

France Bleu

L’homme interpellé est un Soudanais, demandeur d’asile âgé d’une trentaine d’années. Selon les témoins, il a crié Allahu Akbar en se précipitant sur ses victimes.

France Bleu

Selon nos informations, le suspect a déclaré se nommer Ahmed O., né en 1987. L'auteur présumé des faits dispose d'un titre de séjour depuis janvier 2017 et a le statut de réfugié. C'est un équipage de police secours qui a procédé à son arrestation. Dépourvu de papiers d'identité, il a déclaré se nommer Ahmed O., né en 1987 au Soudan et, sous cette identité, il est inconnu des services de police.

lepoint

 

 

DIRECT. Coronavirus : 1,12 million de contaminations dans le monde

Ces dernières 24 heures, 588 personnes sont mortes en France du coronavirus à l’hôpital. 27 432 personnes testées positives au Covid-19 sont désormais hospitalisées en France, dont 6 662 en réanimation. En Espagne, le nombre de morts baisse pour le deuxième jour consécutif à 809.

 

Plus de 59 000 morts dans le monde

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 59 456 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 13 heures.

Plus de 1,12 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 190 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi les cas confirmés, au moins 211 600 sont aujourd'hui considérés comme guéris.
 
 
Des masques destinés à la police allemande "confisqués" à Bangkok

La bataille pour se procurer des masques continue dans le monde. Une commande de 200 000 masques de protection destinés à la police de Berlin a été "confisquée" à Bangkok, ont affirmé les autorités berlinoises, qui soupçonnent une intervention américaine.

 

 

La polémique sur la chloroquine bientôt tranchée ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, espère avoir "dans le courant de la semaine prochaine" les résultats intermédiaires de l’essai clinique sur l’hydroxychloroquine, a-t-il annoncé ce matin dans une interview accordée au média Brut.

DIRECT

 

 

 

600 militaires français sont atteints du coronavirus, annonce Florence Parly

 

C'est 200 de cas de plus que lors du dernier bilan donné par le ministère des Armées, fin mars. Dans un entretien au groupe de presse quotidienne régionale Ebra publié samedi 4 avril, Florence Parly annonce que quelque 600 militaires français sont atteints du coronavirus. Cependant, la capacité des armées françaises à accomplir ses missions "n'est pas impactée", déclare la ministre des Armées. 

"Nous avons 600 militaires atteints du Covid-19. Cela correspond à un ordre de grandeur, car il est évolutif. Nous suivons cela de très près et adaptons nos dispositifs en conséquence", mais "notre posture opérationnelle n'est pas impactée", a souligné Florence Parly, tout en rappelant qu'"un agent civil rattaché au Service d'infrastructure de la défense est décédé il y a quelques jours du Covid-19".

Lire la suite

 

 

 

Le coronavirus pourrait aussi se transmettre en parlant, avancent des scientifiques

 

Plusieurs études estiment que le coronavirus peut se transmettre simplement quand les gens parlent et respirent. Les toutes dernières émanent de scientifiques américains.

Le docteur Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses et conseiller de Donald Trump sur l'épidémie, a évoqué sur Fox News des informations indiquant que « le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent ».

Une déclaration qui s'appuie sur les premiers résultats d'études scientifiques préliminaires rassemblées par les Académies américaines des sciences.

Selon elles, la transmission du virus pourrait se faire via l'air expiré par les gens (les « aérosols » dans le jargon scientifique), et non plus seulement par les gouttelettes projetées lors d'un éternuement directement sur le visage d'autres personnes ou sur des surfaces (où il a été démontré que le virus pouvait survivre des heures voire des jours, selon le type de surface).

Des chercheurs de l'université du Nebraska ont retrouvé des portions du code génétique du virus (ARN) dans l'air de chambres où étaient isolés des patients.

Une autre étude menée par des chercheurs de l'université de Hong-Kong a observé que le port de masques réduisait la quantité de coronavirus expirés par des malades (l'expérience a été faite avec des virus autres que SARS-CoV-2).

Des chercheurs chinois à Wuhan ont prélevé des échantillons d'air dans diverses pièces d'hôpitaux de la ville et découvert des concentrations élevées du nouveau coronavirus, notamment dans les toilettes et les salles où les soignants enlevaient leurs équipements de protection.

Des thèses qui expliqueraient la haute contagiosité du virus

Aucun de ces travaux n'apportent une preuve définitive. Mais tous semblent « confirmer l'hypothèse de l'aérosolisation du virus lors de la respiration », rapporte le magazine Science en citant une lettre rédigée par Harvey Fineberg, membre de l'Académie nationale des sciences américaine et adressée à Kelvin Droegemeier, responsable du Bureau de la politique scientifique et technologique à la Maison-Blanche.

Si cette hypothèse des aérosols était confirmée, cela changerait sérieusement la donne sur le port du masque. Cela pourrait expliquer en partie la haute contagiosité apparente du virus responsable de la pandémie de Covid-19.

En effet, des personnes infectées mais sans symptômes pourraient être responsables d'une grande partie des contagions à leur insu. « La grosse erreur aux Etats-Unis et en Europe, à mon avis, c'est que les gens ne portent pas de masques », avait déjà déclaré Gao Fu, le chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies le 27 mars au magazine Science.

Depuis le début de l'épidémie, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) et de nombreux gouvernements, comme en France, répètent que les masques doivent être uniquement utilisés par les soignants, les malades et leur entourage proche, s'appuyant sur des données scientifiques.

Pour l'heure, l'OMS reste sur ses positions en estimant que la transmission par les aérosols ne survenait que dans des cas très précis, par exemple lors de l'intubation de patients dans un état critique. De plus, l'OMS craint que l'usage généralisé du masque donne un « faux sentiment de sécurité » et fasse oublier les indispensables mesures barrières (distanciation sociale, lavage des mains…)

Quid du port du masque pour le grand public ?

Néanmoins, les discours sont en train de changer. Vendredi en France, l'Académie de médecine a estimé que le port du masque devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant la période de confinement et lors de sa levée. « Il est établi que des personnes en période d'incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus et entretiennent la transmission de l'infection. En France, dans ce contexte, le port généralisé d'un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur », estime-t-elle.

Même si les masques FFP2 doivent être réservés aux soignants, des masques « grand public » pourraient favoriser les mesures barrières actuellement préconisées jusqu'au contrôle de la circulation du virus attesté par l'absence de nouveau cas déclaré pendant une période de 14 jours ».

Le gouvernement français lui-même a infléchi sa position en annonçant la fabrication de masques « alternatifs », autres que médicaux. « Nous encourageons le grand public, s'il le souhaite, à porter ces masques alternatifs qui sont en cours de production », a affirmé vendredi le professeur Jérôme Salomon, numéro 2 du ministère de la Santé.

En Europe de l'Est, le masque est maintenant obligatoire en République Tchèque et en Slovénie, et l'Autriche l'a généralisé dans les supermarchés. En Allemagne, l'Institut Robert-Koch, l'établissement de référence en santé publique, a aussi encouragé vendredi les citoyens à porter en public des masques faits maison.

Source

LIRE AUSSI ; Coronavirus. Donald Trump encourage le port du masque, mais ne compte pas en utiliser

 

LIRE AUSSI : En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »

 

 

Coronavirus : vers un port généralisé du masque ?

 

Alors que le gouvernement n’a cessé de répéter que les masques n’avaient aucune utilité pour les individus non-porteurs de la maladie, le discours est en train d’évoluer.

Volte face sur les masques. Après avoir martelé que les masques étaient inutiles contre le coronavirus quand on n’est pas malade, le discours officiel a changé dans plusieurs pays cette semaine.

(…) Le Figaro

 

Note : il leur a fallu un mois et 6500 morts en France pour évaluer le danger, alors qu'ils avaient de nombreux exemples de réussite en Asie ! ce gouvernement est une honte , et que dire de l'OMS !

 " Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, Et des femmes dominent sur lui; Mon peuple, ceux qui te conduisent t'égarent, Et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches." Esaïe 33.12

 

 

 

Le coronavirus pourrait finalement se transmettre par l’air

 

Le 3 avril

Un faisceau de preuves suggèrent que la transmission du virus dans l'air ambiant est bel et bien possible. La question reste débattue, mais, en attendant, les Etats-Unis seraient sur le point de recommander le port du masque généralisé afin de limiter les risques

Les Américains bientôt encouragés à porter des masques de protection dans les lieux publics? Possible, avance le magazine Science qui croit savoir que les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) seraient sur le point de modifier leurs recommandations à la lumière des récents résultats suggérant que le SARS-CoV-2, le virus entraînant le Covid-19, serait aussi transmis dans l’air ambiant via les aérosols.

Alors qu’on estimait jusqu’ici que le virus se propageait avant tout via de grosses gouttelettes éjectées par la toux, les éternuements ou les postillons, de nouvelles études suggèrent qu’il voyagerait aussi via l’air et les fameux aérosols, ces nuages de gouttelettes microscopiques – mille fois plus petites que les postillons – parfaitement invisibles à l’œil nu.

Aucun des travaux dont il est ici question n’en apporte une preuve définitive. Mais tous semblent «confirmer l’hypothèse de l’aérosolisation du virus lors de la respiration», rapporte le magazine Science en citant une lettre rédigée par Harvey Fineberg, membre de l’Académie nationale des sciences américaine et adressée à Kelvin Droegemeier, responsable du Bureau de la politique scientifique et technologique à la Maison-Blanche. Du très officiel donc, et peut-être de quoi amener à revoir les conseils prodigués à la population.

Si elle venait à être corroborée, cette hypothèse des aérosols changerait la donne. Les grosses gouttelettes ne voyagent pas très loin, en général à moins de deux mètres d’une personne malade, puis elles retombent par gravité. Deux voies d’infection sont dès lors possibles: lorsque ces postillons sont directement inhalés, ou bien lorsqu’ils contaminent des surfaces qui sont ensuite touchées par des doigts qui iront immanquablement sur la bouche, le nez ou les yeux. Dans les deux cas, la distanciation sociale et l’hygiène des mains, mantras répétés depuis le début de l’épidémie, suffisent à minimiser les risques.

Source

LIRE AUSSI : Près de 3.000 décès enregistrés dans l'État de New York à cause du Covid-19

 

 

 

 

Chloroquine : « Ne perdons plus de temps ! », l’appel de personnalités médicales

 

Initié par l’ex-ministre Philippe Douste-Blazy, un manifeste demande au Premier ministre que les médecins puissent prescrire plus facilement de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

(…) Le Parisien

LIRE AUSSI ; Ces malades sont-ils immunisés contre le coronavirus?

 

 

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique

 

Pas moins de 3% de la population française, soit environ deux millions de personnes, ont déjà été infectés par le nouveau coronavirus, affirme un rapport de l’équipe de modélisation de l’Imperial College de Londres publié le 30 mars.

La Direction générale de la santé (DGS) faisait à son tour état de 52.000 cas confirmés  à la fin de mars.

Selon Le Figaro qui cite l'étude en question, une telle différence peut être liée au fait que la France ne réalise que peu de tests génétiques de recherche du virus, et principalement sur les malades admis à l’hôpital. Une pratique qui exclut la majorité des personnes contaminées qui ont des symptômes, mais ne nécessitent pas d’hospitalisation, ainsi que les porteurs de la maladie qui ne présentent aucun symptôme.

L'étude porte sur 11 pays européens pour lesquels le nombre de personnes infectées est estimé au 28 mars entre 7 et 43 millions, ce qui représente entre 1,88% et 11,43% de la population.

Les chercheurs estiment par ailleurs que les mesures prises par les gouvernements, comme le confinement, depuis le début de la pandémie ont sauvé entre 21.000 et 120.000 vies au 31 mars sur l'ensemble des 11 pays, selon le modèle de propagation du coronavirus.

D’après les résultats de l’étude, près de 9,8% de la population ont été infectés en Italie, 15% en Espagne, 3,7% en Belgique, contre seulement 0,7% en Allemagne.

Source

LIRE AUSSI ; Les chiffres officiels sur le coronavirus ne reflètent pas l’ampleur réelle de la pandémie

 

Coronavirus : la population gériatrique « extrêmement exposée avec des taux de mortalité entre 20 et 30% », affirme un gérontologue

 

Face à l’épidémie de coronavirus, la population gériatrique est « extrêmement exposée » avec des taux de mortalité « entre 20 et 30% » au Covid-19, selon Olivier Guérin, chef du pôle gérontologie au CHU de Nice et président de la Société française de gériatrie et de gérontologie. Sur franceinfo, il fait le point sur les mesures mises en place dans les services pour faire face au danger que représente le nouveau coronavirus pour les seniors, vendredi 3 avril 2020. Il explique que les personnes âgées le plus fragiles sont rarement orientées vers la réanimation.

Les patients en gériatrie sont-ils souvent transférés vers les services de réanimation ?

La décision médicale de la réanimation est une décision individuelle qui évalue à chaque fois le bénéfice/risque. Dans cette population, elle est assez peu fréquente du fait des comorbidités et de l’âge. La réanimation est une prise en charge très lourde et pour un temps assez long, donc peu de patients auraient un bénéfice à être placés en réanimation. Évidemment, il y en a quelques uns et c’est très important dans notre système de santé que cette décision soit bien individualisée.

Les personnes âgées qui, elles, sont à domicile doivent continuer de solliciter leur médecin traitant ?

C’est vrai que l’on parle beaucoup des personnes âgées à l’hôpital et dans les Ehpad mais l’immense majorité des personnes âgées est à domicile, avec le même confinement que le reste de la population. […] Je pense aux 300 000 Français très âgés et isolés à leur domicile. Nous faisons un gros travail avec les maires de France qui sont sur le pont pour assurer les services à la personne, pour assurer le maintien de l’autonomie au domicile.

francetvinfo

 

 

Coronavirus : le nombre de morts en Espagne baisse pour le deuxième jour consécutif

 

L'Espagne a enregistré en 24 heures 809 décès dus à l'épidémie de Covid-19, soit un chiffre en baisse pour le deuxième jour consécutif après le record de 950 jeudi, selon le bilan publié samedi 4 avril par les autorités.

Le nombre total de décès recensés atteint 11.744 dans le deuxième pays le plus endeuillé au monde après l'Italie. Le nombre de nouveaux cas officiellement confirmés a également ralenti, à 7026, portant le total à 124.736.

En France, 6507 personnes sont mortes du virus, à l'hôpital et dans les établissements publics ainsi que les Ehpad.

Source

 

 

 

La lutte contre les fausses informations est la priorité de Sibeth N’Diaye

 

Nous avons réuni avec @cedric_o et @AdrienTaquet les plateformes numeriques pour faire le point sur la lutte contre les fausses informations et les contenus haineux, en forte hausse durant cette crise sanitaire. La bonne information et la protection de tous sont notre priorité.

 
 
Note : elle ne manque pas d'air celle-là ! celle qui peut sans sourciller, mentir à la France entière en pleine crise sanitaire
 

« Les Français ne pourront pas acheter de masque dans les pharmacies, car ce n’est pas nécessaire si l’on n’est pas malade » Sibeth Ndiaye

LIRE AUSSI ; "Grosse grippe" : Sibeth Ndiaye face à ses contradictions

 

«L’arme contre un virus, c’est un simple masque»: Vigi Police porte plainte contre 3 membres du gouvernement

 

Le premier décès dans les rangs de la Police nationale ravive la polémique sur le port du masque par les forces de l’ordre. Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat Vigi Police, qui en a fait sa priorité, coauteur d’une plainte contre trois ministres, décrypte la position de son organisation pour Sputnik.

(..)

«Face à cette situation grave, nous n’oublierons personne. Nous préparons une seconde plainte, nommément contre tous les chefs de service qui ont signé l’interdiction de porter des masques et ont mis la vie de nos collègues en danger», annonce Alexandre Langlois.

Lire l'article

 

Note ; élection maintenue, mensonges qui  vont conduire des milliers d’infecté ainsi bien dans la police que dans l'armé . Il faut que ce gouvernement soit mis en prison

 

 

 

Fabriquer son propre masque de protection? Des tutoriels circulent sur Internet – vidéos

 

Alors que certains soignants sont forcés de fabriquer eux-mêmes leurs masques de protection, en raison des pénuries frappant divers pays d’Europe, des tutoriels circulent également sur Internet, à destination des particuliers.

Lire l'article et vois les vidéos

 

 

Les USA reçoivent des équipements médicaux produits par une société russe sous leur propre embargo

 

Washington a contourné ses propres sanctions imposées contre une entreprise russe en acquérant ou recevant en tant que don des respirateurs produits par celle-ci, indique le quotidien russe RBC citant un ancien conseiller de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC).

Parmi les équipements médicaux russes envoyés aux États-Unis se trouvaient des respirateurs produits par une compagnie russe inscrite dans la liste des sanctions américaines, rapporte le quotidien d’affaires russe RBC.

Lire la suite

 

 

 

Coronavirus: vers une régularisation des clandestins?

 

De plus en plus de voix s’élèvent à gauche et dans la majorité en faveur d’une régularisation massive des sans-papiers. Une mesure présentée comme temporaire et inspirée du Portugal, qui viserait à garantir à toutes les personnes illégalement présentes en France un accès aux soins ainsi que la possibilité de se confiner durant la pandémie.

La décision, fin mars, des autorités portugaises de régulariser temporairement les sans-papiers présents sur le territoire a fait des émules dans les rangs de la gauche française. Alors que le pays traverse une crise sans précédent, dans un contexte marqué notamment par les polémiques quant au manque de moyens pour soigner tous les cas graves du coronavirus, plusieurs députés de gauche ont jeudi 2 avril «solennellement» appelé le gouvernement à prendre les «mêmes mesures» que Lisbonne, en régularisant provisoirement la situation des clandestins en France afin qu’ils ne soient pas oubliés dans cette crise sanitaire.

(..)

Mardi 31 mars, dans une interview accordée à France Bleu, François-Michel Lambert estimait que tant que les clandestins circuleraient sans accès à l’hôpital, le confinement «ne pourrait être levé». Il est donc «urgent de les intégrer dans les systèmes de santé et de prévention», autrement «on ne maîtrisera pas la propagation du virus». Une mesure de «bon sens» qui, selon le député, concernerait 100.000 et 200.000 personnes. Interrogé sur le fait que certains Français pourraient ne pas comprendre cette disposition –notons en effet que les hôpitaux refusent à présent des malades en détresse respiratoire faute de place– l’élu écologiste estime que «leur régulation ne se ferait pas au détriment de la population française» ....

 

Note : donc, alors qu'il n'a pas de place dans les hôpitaux (dans certains hôpitaux ils font déjà le trie par rapport a l'age du patients) , une fois qu'ils seront régularisés, les hôpitaux les prendront en priorité et laisseront crever les français de souche ! Parce que, si il n'a pas de place aujourd’hui je vois pas comment demain il pourrait en avoir pour eux, vu que le nombre de contaminé augmente tous les jours !

LIRE AUSSI : Le coronavirus en France : plus de 6 500 morts depuis le 1er mars

 

...  «Nous devrons reconstruire la France dans quelques semaines ou quelques mois. Nous pourrons alors nous appuyer sur ces personnes. Elles seront un atout pour notre pays. Cette régularisation est donc dans l'intérêt de tout le monde.»

 

Note : et pourquoi reconstruire la France ! la FRANCE n'a pas connue de guerre mais une épidémie. Mais une chose est sûr a la fin de l'année les élections devraient se tenir , et les nouveau régularisé seront des électeurs très convoitiser

 

Pour l’heure, l’État français alloue 934,4 millions d’euros à la prise en charge des soins prodigués à près de 315.000 individus en situation irrégulière via l’Aide médicale aux étrangers (AME). Si le montant de cette AME ainsi que le nombre de bénéficiaires ont été régulièrement revus à la hausse –avec un pic en 2013, à l’occasion de la première loi de Finances du quinquennat de François Hollande qui a vu une progression de 23% du budget alloué et de 18,6% du nombre de bénéficiaires cette année-là– le budget n’a toutefois pas été augmenté cette année 2020.

Lire la suite


Note : Zemmour dénonce justement cette générosité aveugle, qui a détruit notre système de santé.

 

Donald Trump envoie des navires de guerre dans la Caraïbe

 

C’est le plus grand déploiement militaire américain dans la Caraïbe depuis l'invasion du Panama en 1989 pour arrêter le président Noriega, accusé de narcotrafic. Aujourd’hui les USA veulent arrêter le président du Venezuela, Nicolas Maduro accusé de trafic de drogue.

Donald Trump a tenté à plusieurs reprises de faire plier le régime de Nicolas Maduro, sans succès. Les forces armées au Venezuela sont toujours fidèles au président. 

Aujourd'hui, les américains offrent une récompense de 15 millions de dollars pour l’arrestation du président vénézuélien, accusé de trafic de drogue avec ses complices colombiens, les guérilleros des FARC.
 
La détermination de Washington à faire partir le président du Venezuela déclenche une importante opération militaire dans les eaux de la Caraïbe avec des navirs de guerre, des avions de surveillance et les forces spéciales terrestres. La flottille va se diriger vers le sud de la mer des Caraïbes à proximité des côtes du Venezuela.

(..)

Un déploiement difficile à justifier
Aujourd’hui la question se pose quant au calendrier de ce déploiement alors que le COVID 19 fait des ravages aux États-Unis. Selon des analystes, Donald Trump a besoin d’une diversion pour faire oublier sa mauvaise gestion de la crise sanitaire.

D’autres expliquent que Donald Trump travaille pour sa réélection en novembre prochain. Il veut séduire les exilés cubains et vénézuéliens qui votent majoritairement en Floride.

Lire la suite

 

 

COVID-19 : quand une note diplomatique française prédit la chute de certains Etats africains

 

Le Coronavirus continue de faire des ravages à travers le monde. Avec environ 6 000 cas le continent africain reste pour l’instant relativement épargné. Mais de l’avis de certains experts, l’impact à venir de la pandémie en Afrique pourrait être catastrophique au point d’entraîner l’effondrement de plusieurs Etats du continent.

Dans une note diplomatique du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS),intitulée « L’effet pangolin : la tempête qui vient en Afrique ? », obtenue par l’Agence Ecofin, le ministère français des affaires étrangères prédit un effet quasi-apocalyptique du COVID-19 sur les Etats africains. D’après le think tank du gouvernement, « vu d’Afrique, le Covid-19 se présente sous la forme d’un chronogramme politique qui va amplifier les facteurs de crise des sociétés et des Etats ».

 

Note : il a pas que les État africains qui risque de tombé

 

 

 

Coronavirus: 1600 migrants "mineurs" de Grèce «probablement» évacués la semaine prochaine vers le Luxembourg, l’Allemagne, la France, le Portugal, la Finlande, la Lituanie, la Croatie et l’Irlande

 

Des enfants migrants actuellement en Grèce vont «probablement» être accueillis la semaine prochaine au Luxembourg, a annoncé vendredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, alors que les appels à l’évacuation des camps insalubres se multiplient. Il s’agit de «1.600 mineurs non accompagnés (…). Les premiers vont aller la semaine prochaine vraisemblablement au Luxembourg», a assuré Ursula von der Leyen sur la chaîne allemande ZDF. «Huit pays se sont déclarés prêts» à prendre en charge ces enfants, a-t-elle indiqué.

Outre le Luxembourg, les pays volontaires pour accueillir ces enfants sont l’Allemagne, la France, le Portugal, la Finlande, la Lituanie, la Croatie et l’Irlande, avait précisé jeudi la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson. «Nous sommes très, très reconnaissants» que ces pays acceptent de les prendre en charge, a dit Ursula von der Leyen, sans détailler combien d’enfants seraient envoyés dans un premier temps au Luxembourg.

www.lefigaro.fr

Commenter cet article