Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 30 avril

 

 

 

 

Le nouveau coronavirus n'a pas été créé par l'Homme, selon le renseignement US

 

Le nouveau coronavirus n'a pas été créé par l'Homme ou modifié génétiquement, affirment les services de renseignement américains.

Le coronavirus à l'origine de la pandémie de Covid-19, qui a fait, à ce jour, près de 230.000 morts à travers le monde, n'a pas été créé par l'Homme ou modifié génétiquement, estiment les services de renseignement états-uniens.

Cellule infectée par le coronavirus
Les services cherchent encore à «déterminer si l'épidémie a commencé par un contact avec des animaux infectés ou si elle a été le résultat d'un accident de laboratoire à Wuhan», indique la direction du renseignement dans un communiqué cité par l'AFP.

Précédemment, la chaîne Fox News et le journal Washington Post avaient affirmé que le laboratoire P4 de l’Institut de virologie de Wuhan pourrait être à l'origine de la pandémie actuelle. Selon Fox News, le patient zéro était un employé d'un laboratoire de l’Institut.

Les États-Unis sont de loin le pays le plus frappé par le Covid-19 dans le monde, avec plus de 1.000.000 cas d'infection et plus de 61.000 décès, dont 18.000 à New York.

Source

LIRE AUSSI : La Chine répond aux menaces US de la sanctionner pour la pandémie de coronavirus

 

 

 

«Macron n’a écouté personne»: la reprise de l’école à partir du 11 mai sera «un bordel sans nom»

 

Proposée par le Premier ministre, la réouverture progressive des écoles maternelles et élémentaires à partir du 11 mai inquiète syndicats, enseignants et parents d’élèves. Pour l’enseignant et essayiste Jean-Paul Brighelli, le «manque d’organisation» sera à l’origine de bien des difficultés. Il a confié son analyse au vitriol à Sputnik.

Emmanuel Macron

«Je n’apprécie pas particulièrement Édouard Philippe, mais je pense qu’il est coincé entre un Président Macron qui parle désormais comme un prophète et la réalité du terrain que lui remonte le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.»

L’enseignant et essayiste Jean-Paul Brighelli plaint la position d’Édouard Philippe, Premier ministre, concernant la très complexe question de la réouverture des classes après la fin du confinement. Le 28 avril, lors d’un discours à l’Assemblée nationale, ce dernier a proposé «une réouverture très progressive» des écoles maternelles et élémentaires à partir du 11 mai, «partout sur le territoire, et sur la base du volontariat». Avec un impératif: 15 élèves maximum par classe.

Des décisions trop «parisiennes»?

«Je n’aimerais pas être à la place d’Édouard Philippe, car il a dû se débrouiller pour présenter une sauce à peu près appétissante pour tout le monde et qui, évidemment, ne satisfait pas de très nombreuses personnes», explique Jean-Paul Brighelli. Il poursuit:

«Lorsque l’on a décrété le confinement le 16 mars, j’ai eu accès à des informations en provenance du ministère qui indiquaient que la fermeture des écoles durerait au moins 45 jours, soit jusqu’à fin avril. À ce moment-là, la même source m’a parlé d’un possible retour en classe à partir du 18 mai. De telles informations ont filtré et cela a dû déplaire à l’Élysée. Emmanuel Macron, sans consulter personne, ni le conseil scientifique qu’il a mis en place, ni Blanquer, ni Philippe, a décidé de la date du 11 mai.»

Lire la suite

 

 

 

 

Olivier Véran adresse un «bras d’honneur» aux salariés contaminés, accuse une tribune dans Le Monde

 

Deux experts critiquent la décision du ministère de la Santé de ne pas indemniser les salariés contaminés par le coronavirus au titre des maladies professionnelles. Dans une tribune dans Le Monde, ils dénoncent une insulte faite à ceux qui luttent «en première ligne» face à l’épidémie.

Lire l'article

 

 

«Le consensus, c’est Pétain»: Didier Raoult étrille le conseil scientifique de Macron

 

Le professeur Raoult est revenu sur son départ du conseil scientifique du Président dans un entretien accordé à Paris Match. Il continue par ailleurs à défendre l’usage de l’hydroxychloroquine dans le traitement contre le Covid-19, malgré des alertes sur ses effets secondaires.

Au cours d’une interview publiée le 30 avril dans Paris Match, le professeur Raoult s’est exprimé sur les raisons l’ayant poussé à quitter le conseil scientifique chargé de guider Emmanuel Macron dans ses choix politiques sur la crise du coronavirus.

«On ne peut pas mener une guerre avec des gens consensuels. Le consensus, c’est Pétain. Insupportable», s’est-il plaint auprès du magazine.

«Ces personnes ne savaient pas de quoi elles parlaient! Et chacun poussait ses billes en avant. Il fallait faire plaisir, représenter l’Institut Pasteur, l’Inserm, etc. Il n’y a rien de fiable scientifiquement là-dedans», a-t-il ajouté.

Didier Raoult

Et de rappeler qu’en créant son infectiopôle (l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille), il était déjà «préparé et organisé» face à l’épidémie. Après le SRAS en 2003, le professeur avait prévenu des risques d’une telle vague en France et de la non-préparation du gouvernement face à celle-ci. «Ici, en vingt ans, ils n’ont rien appris. Résultat, personne ne sait tester le coronavirus», a-t-il déploré.

La chloroquine toujours fiable

Si Didier Raoult défend l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, ses études ont été souvent critiquées par la communauté scientifique. Jeudi 23 avril, l’Agence européenne des médicaments a averti de ses effets secondaires dangereux, tandis qu’une étude américaine a mis en doute l’efficacité même du traitement.

«L’hydroxychloroquine est le traitement de référence pour les pneumopathies», a assuré l’infectiologue, précisant qu’une étude démontrant sa fiabilité serait bientôt publiée. «Ce traitement est bête comme chou, c’est pour ça qu’il irrite».

Enfin, le Pr Raoult a affirmé qu’il ne travaillait pas sur un vaccin, un «défi idiot», «pour une maladie qui n’est pas immunisante». Il estime d’ailleurs que l’utilisation massive d’un vaccin pour l’éradiquer est «proche de zéro».

Source

 

 

 

La France passe le cap des 24.000 morts depuis le début de l’épidémie

 

Avec 427 décès au cours de ces dernières 24 heures, le bilan des morts du Covid-19 a atteint les 24.087 en France, a fait savoir ce mercredi 29 avril la direction générale de la Santé.

Depuis le 1er mars, le bilan total de l'épidémie de Covid-19 en France s'est établi à 24.087 morts, dont 15.053 dans les hôpitaux et 9.034 dans les établissements sociaux et médico-sociaux, indique le communiqué de la direction générale de la Santé.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Coronavirus : les Français devront partir en vacances près de chez eux cet été

 

 

 

Une humoriste de France Inter qualifie d’«idiots, demeurés, décérébrés» les fans de Poutine et Trump

 

Un billet humoristique à charge contre Trump, Poutine et Bolsanaro signé Sophia Aram a été diffusé le 27 avril sur France Inter. Elle y pointe les partisans de ces chefs d’État, ce genre d’«idiots, demeurés, décérébrés» qu’il faudrait devenir pour se remonter le moral pendant le confinement.

Afin de chasser l’ennui et l’inquiétude pendant le confinement, l’humoriste de

 

Sophia Aram propose une «solution miracle»: «devenir con», comme les partisans de divers leaders politiques.

Avant de s’en prendre aux hommes politiques, elle conseille de devenir «crétin, neuneu, nunuche, nounouille» pour de vrai, ou bien une «bête à manger du foin». Et de poursuivre: «idiot, demeuré, décérébré, puéril, primaire», avant de passer à diverses comparaisons acerbes:

«Mais ça marche aussi avec les fans de Poutine, de Bolsonaro, les identitaires, l’extrême droite ou la fachosphère en générale», lance-t-elle, se référant à son expérience: «je vous jure, j’ai essayé, c’est magique».

Lire la suite

 

 

 

Comment Trump a convaincu Poutine d’envoyer une aide russe aux USA

 

Au téléphone avec Vladimir Poutine alors que l’épidémie commençait à se propager dans New York, Donald Trump lui a ouvertement révélé la gravité de la situation. Le Président russe a alors envoyé de l’aide médicale, selon son porte-parole, Dmitri Peskov.

Lire l'article

 

Coronavirus : Lu Shaye, l’ambassadeur de Chine en France pointe doigt les Occidentaux

 

Lu Shaye, ambassadeur de Chine: «Nous n’en serions pas là si les Occidentaux avaient mieux réussi à endiguer l’épidémie»

« Il y en a qui pensent toujours à la Guerre froide. Ils ont peur de perdre leur hégémonie »

Bien que l’on ne sache pas encore quand et comment l’actuelle crise sanitaire va se terminer, Pékin semble prêt à faire face à une contestation accrue de ses ambitions mondiales. Xi Jinping, le président chinois, a déclaré ce mois-ci que le pays devait se préparer à faire face une opposition extérieure sans précédent et à des défis à long terme.

Au lieu d’être un facteur de rapprochement, la crise du coronavirus exacerbe les divisions

[…]

L’Opinion

 

 

«Nous entrons dans une nouvelle guerre froide qui pourrait marquer notre sortie de l’histoire»

 

La pandémie révèle des évolutions profondes du système international que les Occidentaux ont souvent été tentés d’ignorer, analyse le haut fonctionnaire Pierre-Henri d’Argenson. Seules une politique de puissance et une vision réaliste des enjeux mondiaux permettront selon lui à l’Europe d’éviter la marginalisation stratégique.

(…) Nous ne croirons plus à l’article de la doxa mondialiste qui prétend que tout le monde est chez soi partout.

(….) La Chine est le seul « challenger » ayant à la fois la capacité et la volonté de détrôner les États-Unis et l’Occident de leur place de leader mondial.

(…) L’Europe est aujourd’hui devenue la zone tampon de l’affrontement entre la Chine et les États-Unis.

(…) L’Europe doit se recentrer sur son marché intérieur.

(…) Cette crise nous offre peut-être une occasion d’échapper à la décomposition poursuivie depuis quelques décennies.

 

 

 

Aurélien Taché (LREM) : « Contrairement à ce qu’essaie de nous faire croire la fachosphère , non, l’immigration n’entraîne pas le terrorisme ! »

 

Une vaste étude, portant sur 170 pays, ne montre aucun lien de causalité entre part de migrants dans un pays et activité terroriste.

[…]

Quatre chercheurs, proches du Cato Institute – un think tank libertarien américain, viennent de publier une étude, « Do immigrants import terrorism ? », qui bat en brèche ce discours. Leur conclusion est radicale : « Nous n’observons aucune relation entre immigration et terrorisme, que ce soit en nombre d’attaques ou de victimes, dans les pays d’accueil. »

[…]

Dans son intégralité sur Le Point

 

Note : Mdr, c'est comme quand les journalistes affirment que la décapitation n'a rien à voir avec l’Islam, alors qu'Allah la préconise dans le Coran
Le métier de journaliste d’aujourd’hui c'est de faire la même propagande que les politiciens

Faire une étude  portant sur 170 pays,  c'est vraiment  chercher a noyer le poisson dans l'eau

Lire aussi : Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (1)

 

 

Région lyonnaise : interpellation de 2 militants d’extrême gauche soupçonnés de préparer une action armée

 

Mardi, deux interpellations ont été menées en simultanée à Corbas dans le Rhône et à Bourg-en-Bresse dans l’Ain.

La police, appuyée par le RAID, a arrêté deux individus membres de l’ultra-gauche. Agés d’une cinquantaine d’années et dotés d’un casier judiciaire déjà fourni, ils sont soupçonnés d’avoir préparé une action armée contre les forces de l’ordre. C’est en les voyant acquérir des armes à feu que les enquêteurs ont tiré la sonnette d’alarme.

[…]

L’article dans son intégralité sur LyonMag

 

 

« La toile s’enflamme » en découvrant pour la première fois une photo de Diam’s accompagnée de son mari

 

Ce mardi 28 avril 2020, la toile s’est donc enflammée en découvrant une très rare photo de l’ancienne rappeuse de 39 ans… aux côtés de son mari ! Ce cliché a été publié par le rappeur tunisien K2rhym dans sa story Instagram (NDR : photo supprimée depuis…).

Sur la photo de groupe, l’ancienne rappeuse apparaît habillée tout en noir et son mari est à gauche de la photo, en gris. Le rappeur K2rhym est quant à lui habillé tout en blanc.

Non Stop People

Pour rappel, « Mélanie dite Diam’s » est en plein lancement sa propre agence de voyage, consacrée au pèlerinage à La Mecque

 

 

Cappelle-Brouck (59) : la Peugeot 307 transportait onze migrants dans le coffre, un mineur de 15 ans était au volant

 

Un passeur irakien a été condamné à huit mois de prison et incarcéré ce lundi. Il avait été interpellé alors qu’il transportait onze migrants dans le coffre d’une Peugeot 307 à Cappellebrouck

Ce 21 avril, vers 22 h 45, les gendarmes de Bourbourg postés à Cappellebrouck, aperçoivent une Peugeot 307 break immatriculée en Hollande dont le bas de caisse a l’air de supporter un poids inhabituel. Et pour cause, onze migrants kurdes sont compactés dans le coffre.

Les gendarmes veulent effectuer un contrôle. La voiture s’enfuit. Sur six kilomètres, une course-poursuite s’engage jusqu’à une impasse. Deux personnes s’extirpent de l’avant du véhicule : le mineur de 15 ans qui conduisait et un majeur sur le siège avant passager.

Le majeur, Armin Rasul, 32 ans, a été présenté en comparution immédiate. L’Irakien se définit comme une petite main du réseau[…] Il a été condamné à huit mois de prison ferme et écroué.

lavoixdunord.fr

 

 

Nice : un Algérien condamné à quarante mois de prison pour aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière

 

Ils sont Bangladais, ont fui la misère de leur pays en 2017. A Bordighera, des Pakistanais ont vite compris le profit qu’ils pouvaient tirer de ces deux clandestins qui souhaitaient à toutes fins se rendre en France

Abdel Bouzerdoum, 42 ans, un chauffeur algérien, a été recruté par les rabatteurs. Il a été présenté par les autorités italiennes comme un passeur professionnel. […]

Le 2 février dernier, les carabiniers le repèrent. Deux étrangers viennent de monter dans sa Peugeot 307 qui file à vive allure vers l’Ouest.[…]

Abel Bouzerdoum a déjà été condamné pour aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière à vingt mois de prison. Son casier judiciaire évoque aussi une condamnation pour de l’importation de tabac de contrebande.[…] vivrait à Marseille, sa femme et ses trois enfants sont restés en Algérie. Il est manifestement en lien étroit avec des rabatteurs en Italie. […]

Contre un homme « qui ne s’intègre pas à la société mais qui se met hors la loi », le magistrat du parquet requiert quatre ans de prison et l’interdiction définitive du territoire national.

En état de récidive, Abel Bouzerdroum écope de quarante mois de prison. Il devra être expulsé en fin de peine.

nicematin.com

 

 

Le Syndicat Alliance Police Nationale diffuse la vidéo d’un contrôle et dénonce le bilan judiciaire de celui-ci malgré 6 interpellations

 

498 personnes parlent à ce sujet - VOIR VIDÉO

 

 

 

Coronavirus : Libérés de prison pour raison sanitaire, ils récidivent et y retournent. Liste non exhaustive.

 

 

27 avril – Loire (42) : En libération anticipée, il crache sur des policiers. À 49 ans, il comptabilise 47 condamnations.
Retour à la case prison. Cet homme de 49 ans, qui avait bénéficié d’une mesure de libération anticipée le 31 mars, n’a pas saisi l’opportunité qui lui a été offerte par la justice. Moins de trois semaines après avoir retrouvé la liberté, le quadragénaire a regagné une cellule de la prison à La Talaudière pour y purger une peine de 18 mois, auxquels il faut rajouter un mois et 17 jours, reliquat de sa précédente peine. Le prévenu, qui avait été incarcéré en février pour un vol aggravé, aurait dû quitter sa cellule le 17 mai. Concerné par les dispositions liées à la pandémie facilitant les libérations en fin de peine, il avait été libéré le 31 mars. Le 20 avril, le quadragénaire, ivre dans les rues de Saint-Étienne, fait l’objet d’un contrôle de la part de la police municipale. Sans attestation, il est embarqué dans la voiture des agents municipaux. Lors du trajet, il crache sur les agents et il récidivera sur trois policiers, au commissariat, en les menaçant de leur inoculer le VIH et les outrageant. Le 13 avril, il avait été déjà verbalisé pour rupture de confinement.
Le Progrès

26 avril – Lyon (69) : libéré de prison grâce au coronavirus, il est déjà condamné à y retourner.
Un homme de 38 ans avait été libéré de prison le 10 avril dernier, lorsque les établissements pénitentiaires tentaient de prévenir au mieux les risques de contamination en leur sein. […] Mais il n’aura tenu que 10 jours confinés loin de son quartier. Mardi dernier, il a eu une altercation avec un agent de sécurité au Lidl de la Duchère, obligeant la police à intervenir et à lui demander de quitter l’arrondissement. Sauf que le trentenaire n’en fit qu’à sa tête. Il s’est à nouveau battu, cette fois dans un bureau de tabac rue Marietton. Lorsque les fonctionnaires l’ont contrôlé, il les a insultés et a craché au visage de l’un d’entre eux.
LyonMag

25 avril – La Ricamarie (Loire – 42) : retour à la case prison pour le trentenaire qui n’a pas respecté son assignation à domicile.
Un Ricamandois d’une trentaine d’années s’est vu condamner vendredi à trois mois de prison pour défaut de permis en état de récidive. La libération anticipée dont il bénéficiait dans le cadre des nouvelles dispositions liées à la pandémie facilitant les libérations en fin de peine, a été révoquée. Il est donc retourné en détention pour purger les deux mois de sa peine précédente, plus les trois mois qu’il vient d’écoper. Assigné à domicile, il n’a pas respecté cette obligation : il a été contrôlé il y a quatre jours au volant d’une voiture sans être titulaire du permis de conduire.
Le Progrès

24 avril – Ploërmel (Bretagne) : Le Covid 19 le libère mais il retourne en prison.
Un jeune homme de 19 ans, qui était sorti de prison, vendredi 20 mars 2020, dans le cadre du décongestionnement des prisons, a été condamné, ce jeudi 23 avril 2020, à une peine de dix-huit mois de prison, par le tribunal correctionnel de Vannes (Morbihan). Lundi 20 avril 2020, après avoir consommé deux à trois litres de bière, une ou deux bouteilles de mousseux, il rentre chez lui en « gueulant », bouscule sa mère, frappe son frère qui tente de s’interposer. Cette dernière appelle les gendarmes. Il est 3 h du matin. L’intervention des gendarmes sera mouvementée. Le jeune énervé résiste, au point de blesser l’un des militaires à la main qui recevra une interruption temporaire totale de cinq jours. Il les insulte (« bande de bâtards », « je vais vous shooter »), crache dans leur voiture.
Ouest France

09 avril – Charente (16) : Libéré de prison grâce à l’épidémie de Covid-19, il vole une voiture et brandit une hachette face aux gendarmes.
Un homme qui avait été libéré de prison de manière anticipée en raison du coronavirus a de nouveau été interpellé à Saint-Fort-sur-le-Né (Charente), vendredi 3 avril. Après avoir volé une voiture, il a effectué une sortie de route puis a tenté d’échapper aux forces de l’ordre. Face aux gendarmes, il a brandi une hachette, obligeant les militaires à l’immobiliser à l’aide d’un chien.
Ouest France

 

 

Montauban : libérés de prison grâce au coronavirus, deux migrants y retournent après une course-poursuite en voiture volée et un cambriolage

 

Leur course-poursuite les conduit en prison

[…]

Jamel et Hamou, deux sans-papiers de 20 et 24 ans étaient jugés en comparution immédiate par visioconférence, mardi.

Ces ressortissants marocain et algérien, tous deux en situation irrégulière, ont fait fort alors qu’ils venaient d’être libérés de détention. Relâchés par anticipation le 22 avril dernier en raison de la crise sanitaire, les deux comparses ont été interpellés le sur-lendemain dans le Lot après une course-poursuite avec les gendarmes au volant d’une Mercédes volée quelques heures plus tôt à Lauzerte.

Entre-temps, les deux individus commettent un cambriolage

[…]

« Pourquoi étiez-vous détenu ? », interroge la présidente en s’adressant à Jamel déjà condamné à quatre reprises. « Six mois ferme à Cahors pour le même truc », lâche, désinvolte, le prévenu.

[…]

Son comparse qui dit avoir été coiffeur en Algérie avant de se rendre en France il y a près de deux ans, était en détention la semaine dernière pour purger 6 mois ferme aussi.

[…]

L’article dans son intégralité sur La Dépêche 

 

 

«Nous comptons 61.100 détenus, à la date du 23 avril, pour 61.109 places. La population détenue a ainsi diminué de 11.500 personnes depuis le 16 mars»,

 

Le nombre de détenus dans les prisons françaises a diminué de 11.500 depuis le 16 mars en raison de la crise du coronavirus, faisant chuter le taux de population carcérale en dessous de 100%, a déclaré mercredi 29 avril la ministre de la Justice Nicole Belloubet.

«Nous comptons 61.100 détenus, à la date du 23 avril, pour 61.109 places. La population détenue a ainsi diminué de 11.500 personnes depuis le 16 mars», a annoncé au Monde la garde des Sceaux, évoquant «une situation sans précédent». «Le taux d’occupation moyen des prisons est désormais inférieur à 100% des capacités», a-t-elle poursuivi. Les établissements pénitentiaires étaient confrontés depuis des années à une surpopulation chronique, ce qui a valu à la France d’être condamnée par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) en janvier.

Pour Nicolas Belloubet, «cette diminution s’explique majoritairement par la réduction de l’activité pénale liée à la baisse de la délinquance dans le contexte du confinement». De plus, 5300 détenus qui étaient «à quelques semaines de la fin de leur peine» ont été libérés.

 

Nîmes : déjà condamné à trois reprises pour des violences, le migrant frappe un policier au moment de sortir de prison

 

…]

…condamné à trois reprises pour des violences et qui devait sortir mercredi de détention a frappé un policier. Le mis en cause venait d’effectuer 7 mois de prison et les policiers venaient le chercher pour lui signifier une obligation de quitter le territoire. C’est à ce moment-là que la situation est devenue compliquée…

[…]

L’article dans son intégralité sur Objectif Gard

 

 

Migrants : 3 ONG portent plainte auprès de la cour des comptes européenne contre le financement des garde-côtes libyens

 

Trois ONG ont déposé lundi une plainte pour « infractions aux règles financières de l’UE » auprès de la Cour des comptes européenne. Soutenues par une dizaine d’ONG de défense des droits de l’Homme, elles réclament un audit sur le financement des garde-côtes libyens.

L’Union européenne (UE) a-t-elle bafoué ses obligations en matière de droit humains en finançant depuis 2017 les garde-côtes libyens pour qu’ils interceptent en mer les embarcations de migrants et les ramènent en Libye ? Le Global legal action network (GLAN), l’Association pour les études juridiques sur l’immigration (ASGI) et l’Association italienne des loisirs et de la culture (ARCI) ont déposé lundi 27 avril une plainte pour « infractions aux règles financières de l’UE » auprès de la Cour européenne des comptes.

Les trois ONG, soutenues par 13 ONG de défenses des droits de L’Homme dont Amnesty international, la FIDH et Oxfam, demande à la Cour de lancer un audit sur la coopération entre l’UE et la Libye et en particulier sur le programme IBM (pour Support to Integrated Border and Migration Management).[…]

“Un tel audit viserait à déterminer si l’UE a enfreint son règlement financier, ainsi que ses obligations en matière de droits de l’Homme, dans son soutien à la gestion des frontières libyennes”, avancent les ONG. []

InfoMigrants : La plainte déposée par le GLAN, l’ASGI et l’ARCI repose que le financement du programme IBM par le Fonds fiduciaire européen d’urgence pour l’Afrique (EUFTA). En quoi ce financement pose-t-il problème ?

[…]Il s’agit là de violations du droit budgétaire de l’Union européenne (UE). Ces violations entraînent également de graves infractions au droit constitutionnel de l’UE car le Parlement européen doit pouvoir exercer son autorité pour contrôler l’utilisation des fonds de développement. Or, il en est empêché par le cadre opaque de l’EUTFA.

Par ailleurs, l’UE et ses États membres sont tenus de garantir le respect des droits de l’Homme et du droit international dans leurs actions extérieures, également en vertu de la Charte des droits fondamentaux de l’UE.[…]

infomigrants.net

 

 

Commenter cet article