Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 28 avril

 

Colombes: l'assaillant a écrit une «lettre d'allégeance» à Daech

 

Le parquet national antiterroriste a décidé de se saisir de l'enquête concernant l’individu qui a percuté lundi 27 avril deux motards de la police à Colombes. Avant de passer à l’acte, l'homme a écrit une lettre dans laquelle il déclare son allégeance à Daech*, précise le parquet.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé ce mardi 28 avril s’être saisi de l’enquête sur l’individu de 29 ans qui avait blessé la veille deux motards de la police nationale à Colombes (Hauts-de-Seine).

Dans un communiqué, le PNAT indique avoir ouvert une enquête pour «tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle».

Lire la suite

 

Note ; c'etait télement évident ! un homme qui tue en parlent de martyr

 

 

Colombes (92) : 2 motards de la police percutés volontairement (MàJ : Youssef voulait mourir en martyr « pour l’Etat islamique »)

 

 

Deux motards de la police ont été grièvement blessés. L'acte serait volontaire.
 

 

Accident à Colombes il a percuté un motard fort

VIDEO juste après l’attentat islamique 

 

Un individu a foncé délibérément sur mes collègues motards et sur la police municipale à Colombes en déclarant, après son interpellation par les policiers municipaux de Colombes, vouloir délibérément tuer des policiers et mourir en tant que martyr, il l’a réaffirmé ensuite. Yves Lefebvre secrétaire général SGP police

VOIR VIDÉO

 

 

Le suspect a déclaré qu’il avait agi « pour l’Etat islamique ». Une perquisition est en cours à son domicile en sa présence.

Le Parisien

Toujours selon nos informations, le suspect interpellé, âgé de 29 ans, dit avoir provoqué délibérément cet accident et vouloir « mourir en martyr ». L’individu est actuellement placé en garde à vue. Le Parquet national antiterroriste (Pnat) est en cours d’évaluation. Une lettre a été retrouvée dans le pare-soleil du véhicule

LCI

D’après les informations communiquées par cette source, l’individu, âgé de 29 ans, s’appelle Youssef T. Il aurait voulu mourir en martyr et aurait regardé des vidéos de Gaza avant de passer à l’acte. Il a avoué avoir agi avec la volonté de tuer. Pour le moment, aucune déclaration officielle sur le caractère délibéré des faits n'a pourtant été faite.

Sputniknews

Selon des sources policières, il est environ peu avant 17h30 lorsqu’un équipage de la police nationale à motos, déployé pour effectuer des contrôles routiers, prend en chasse un homme qui roule à scooter et refuse d’obtempérer. Celui-ci abandonne son deux-roues puis prend la fuite à bord d’un véhicule Peugeot. Les fonctionnaires se trouvent alors boulevard de Valmy, devant le lycée polyvalent Anatole-France, sur le bas du boulevard, quand un second véhicule surgit, une BMW série 1 noire, et vient les percuter de plein fouet.

Deux policiers sont blessés dont l’un grièvement[…] Il se présente comme Youssef T., un jeune homme de 29 ans domicilié à Colombes et né à Luneville (Meurthe-et-Moselle). Selon nos informations, il déclare qu’il vient de voir une vidéo sur les Palestine et qu’il voulait s’en prendre aux policiers. Une lettre expliquant son geste avec des allusions possiblement terroristes est retrouvée dans le pare-sol de sa voiture ainsi qu’un couteau. […]

Le Parisien

 

 

Corée du Nord : Incertitude sur l'état de santé de Kim Jong-un

 

 

Plus de 3 millions de cas déclarés dans le monde

 

Au moins 3 003 344 cas d’infection, parmi lesquels 209 388 décès, ont été recensés, notamment en Europe, continent le plus touché avec 1 393 779 cas et 126 223 décès, ainsi qu’aux Etats-Unis (980 008 cas, dont 55 637 décès), pays où la pandémie progresse actuellement le plus rapidement. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas graves.

Source

 

 

 

Annonces d’Edouard Philippe : « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai »

 

Lire l'article

LIRE AUSSI : Déconfinement : les lycées finalement fermés au moins jusqu’en juin ?

 

 

 

 

 

Covid 19 : Donald Trump envisage de demander des millions de réparations à Pékin

 

 

Note : Jamais je n'ai vu un président américain autant obsédé par l'argent. Va-t-il ENCORE nous sortir une énième sanction ? Au risque de finir par nous mener vers une novelle guerre mondiale (je pense que l’histoire se répète, et qu'un deuxième conflit finira par éclaté entre les USA et un pays asiatique)

 

 

Demande de dédommagement de Trump: la Chine dénonce «des mensonges»

 

La Chine a dénoncé mardi «des mensonges éhontés» de la part des États-Unis, après des propos du président Donald Trump qui n’a pas exclu de réclamer des dédommagements à Pékin pour l’épidémie de coronavirus.  

«Des responsables politiques américains ont à plusieurs reprises ignoré la vérité et ont proféré des mensonges éhontés», a déclaré devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, en réponse à une question sur les déclarations du président américain.  

«Ils n’ont qu’un objectif : s’exonérer de toute responsabilité pour leur propre gestion de l’épidémie et détourner l’attention», a-t-il ajouté.  

Donald Trump a évoqué lundi lors de son point-presse quotidien la possibilité de demander à Beijing de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par le nouveau coronavirus, apparu dans la ville chinoise de Wuhan fin 2019.  

«Nous sommes mécontents de la Chine», la maladie «aurait pu être arrêtée à la source et ne se serait pas répandue dans le monde entier», a déclaré le président américain, évoquant un éventuel montant de dédommagement «très élevé».  

L’épidémie a désormais contaminé plus de 3 millions de personnes dans le monde et fait plus de 200 000 morts.  

Avec près d’un tiers des cas et plus de 56 000 décès, les États-Unis sont de loin le pays le plus touché.  

En Chine en revanche, l’épidémie s’est considérablement ralentie ces dernières semaines, le dernier mort ayant été enregistré le 15 avril, selon des statistiques officielles — mises en doute par les États-Unis.  

L’épidémie a contaminé près de 83 000 personnes en Chine et fait 4 633 morts.

Source

 

 

 

Coronavirus : Les caillots de sang causés par le Covid-19 préoccupent les médecins

 

Après 18 jours en réanimation à Los Angeles, les médecins traitant l’acteur canadien Nick Cordero, gravement malade du nouveau coronavirus, ont amputé sa jambe droite. Un caillot indélogeable y bloquait la circulation du sang. C’est l’une des sombres découvertes de la pandémie : la maladie Covid-19, initialement perçue comme une virulente affection respiratoire, attaque bien plus que les poumons. Déjà, on s’est aperçu que d’autres organes, comme les reins, étaient affectés.

La formation de caillots dans des vaisseaux sanguins peut asphyxier les membres. Quand ils se forment dans les veines de la jambe (phlébite), ils peuvent se déloger et remonter vers les poumons, y boucher l’artère et les mettre à l’arrêt (embolie pulmonaire).

Lire la suite

 

 

 

Prix des masques : le gouvernement refuse de fixer un plafond, l’opposition vent debout

 

Les raisons évoquées ce lundi par la secrétaire d’Etat Agnès Pannier Runacher ont quelque peu agacé une partie de l’opposition qui réclame depuis plusieurs jours un encadrement des tarifs des masques.

Face à la progression de l'épidémie en France, le gouvernement décidait dès le 5 mars - 12 jours avant le confinement - d'encadrer les tarifs des gels hydroalcooliques, devenus en l'espace de quelques semaines un bien de première nécessité pour l'ensemble de la population. Ce plafonnement avait été repris et détaillé dans le décret du 23 mars dernier, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie. La même célérité n'a toutefois pas été observée pour les masques, qui deviendront pourtant bientôt indispensables. De quoi provoquer colère et incompréhension dans l'opposition.

Des « abus » constatés ?

Alors qu'approche le déconfinement, dont le plan sera soumis au vote des députés ce mardi pour débuter le 11 mai prochain, les regards se tournent vers la disponibilité des masques, et tout particulièrement celle desdits « grand public » qui pourraient être rendus obligatoires dans les transports en commun. Les pharmaciens ont le droit de vendre ces derniers depuis ce lundi. Il apparaît d'ores et déjà que leurs prix varient en fonction des modèles.

Plusieurs responsables politiques s'étaient prononcés ces dernières semaines en faveur d'un tel encadrement. Dimanche, Marine Le Pen y allait de son tweet pour demander au gouvernement, au vu des « abus » constatés, de fixer un plafond au prix des masques lavables dits « grand public ». La présidente du Rassemblement national estimait que le prix des masques vendus entre 5 et 15 euros était une « honte » au vu des coûts de fabrication.

Lire l'article

 

 

 

Un groupe djihadiste issu de Boko Haram exécute un soldat tchadien

 

Dans une vidéo, le tueur conteste l’annonce récente par le président tchadien d’une victoire totale après une vaste offensive des militaires dans la région du lac Tchad.

La branche ouest-africaine du groupe djihadiste Etat islamique (EI), issue d’une scission de Boko Haram, a exécuté un soldat tchadien capturé récemment dans une embuscade au Tchad, montre une vidéo authentifiée lundi 27 avril par des responsables militaires et administratifs.

Un homme non identifié tire une balle dans la tête d’un autre agenouillé devant lui et portant le treillis de l’armée tchadienne, selon les images de la vidéo non datée mise en ligne dimanche par l’agence Amaq, organe de propagande de l’EI, auquel le groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ou Iswap, pour Islamic State West Africa Province, en anglais) a fait allégeance.

Lire aussi Tchad : face aux djihadistes, les coups de colère, de com’ et de bluff du président Idriss Déby

Le tueur conteste l’annonce récente par le président tchadien, Idriss Déby Itno, d’une victoire totale après une vaste offensive des militaires contre les groupes djihadistes dans la région du lac Tchad jusqu’en territoires nigérian et nigérien, et promet que l’Iswap va défaire l’armée tchadienne. Dans la vidéo, l’Iswap affirme que la victime avait été capturée le 18 avril dans une embuscade à Litri, au bord du lac Tchad, une attaque ayant tué deux soldats selon N’Djamena.

Lire la suite

 

 

 

Liban : heurts à Tripoli entre l'armée et des manifestants

 

 

 

 

Une série télé égyptienne prédit la destruction d’Israël, le gouvernement hébreu fulmine

 

Le ministère israélien des Affaires étrangères a critiqué le 26 avril dans un communiqué officiel la nouvelle série télévisée égyptienne The End qui prédit la destruction d'Israël. Le premier épisode, dont l’action se passe au 22e siècle, a été diffusé en plein ramadan. 

Lire l'article

 

 

 

 

Effondrement des prix du pétrole: «Les États-Unis ne peuvent plus faire la loi»

 

Dans son édito pour Russeurope Express, Jacques Sapir revient sur le rapport de force entre la Russie, l’Arabie saoudite et les États-Unis sur la question des cours du pétrole, en pleine chute de la consommation liée à la pandémie de coronavirus. Un affrontement qui révèle selon l’économiste tout l’aspect historique de la période.

Lire l'article

LIRE AUSSI : L'Arabie saoudite délaissée par la Chine au profit de la Russie pour les importations de pétrole

 

 

 

 

Toulouse : 3 jeunes arrêtés avec plusieurs kg de drogue, l’un menace les policiers de mort, les 2 autres argumentent « un stock pour le ramadan »

 

Les policiers de la BST Mirail à Toulouse ont réalisé une belle saisie la semaine dernière : 126 g de cocaïne, 3,6 kg d’herbe et 134 g de résine de cannabis mais également 80 g d’ecstasy. Plus des balances de précision, des couteaux et une centaine de sachets de conditionnement qui laissent difficilement envisager une simple consommation.
Trois garçons ont été interpellés et placés en garde à vue. Au moment de son arrestation, l’un d’entre eux, tout juste sorti de prison le 1er avril, s’en est pris aux policiers les insultant, les menaçant de mort avant de se rebeller.
Les trois hommes sont restés entre les mains des enquêteurs de la sûreté départementale jusqu’à vendredi affirmant avoir voulu se confectionner « un stock » avant le début du ramadan.
(…) tous les trois ont été maintenus en détention jusqu’à la prochaine audience fixée par le tribunal au mardi 19 mai.
La dépêche

 

 

 

L’Île-St-Denis (93) : Propos racistes de policiers, IGPN saisie, 2 fonctionnaires suspendus (màj : l'homme est un sans papier égyptien sous le coup d’une OQTF)

 

27/04/2020, 21h25

Cet homme a déclaré être Égyptien et être né en 1993. Sans papier, il avait fait l’objet d’une décision administrative d’obligation de quitter le territoire français. Et c’est justement en raison de sa situation irrégulière que « le parquet a décidé de classer la procédure pour ce motif et a levé la garde à vue dans la journée du 26 avril 2020 ». leparisien.fr

 

Les policiers sont d’Asnières. Ils suivaient en flag des voleurs de matériels de chantier dont l’un s’est jeté à la Seine. Il aurait été sauvé de la noyade par ceux qui l’ont traité de #bicot. Le fuyard était sous mandat de recherche du Proc de Créteil depuis mai 2019. @LePoint

153 personnes parlent à ce sujet

 

 

 GLAÇANT


À L’ile-Saint-Denis très tôt ce matin(1h43), lors d’une interpellation des policiers repêchent un homme qui s’est jeté dans la Seine pour leur fuir, je vous laisse découvrir la suite :

LA VIDEO EN QUESTION 

 

«Nique la flicaille et sa cohorte de bouffons»: une conseillère communale PS de Saint Gilles (B) chargée de la police démissionne après un post facebook

 

La conseillère de police saint-gilloise Catherine François a remis sa démission suite à un post Facebook polémique envers «sa» zone. La mandataire PS réagissait à l’arrestation de son fils, qui aurait été «violenté».

«Nique la flicaille et sa cohorte de bouffons».

Voilà comment Catherine François, conseillère communale PS à Saint-Gilles et Présidente du Foyer Sud, s’en est prise à un inspecteur ce samedi 25 avril dans un post Facebook. Suite au contrôle de son fils, elle cible un membre de la police de proximité UNEUS. Elle n’a pas hésité à le nommer, «pour qu’il puisse savoir que je lui ai acheté une nouvelle paire de couilles». Voilà qui fait tache pour une mandataire qui est aussi… conseillère de police à la zone Midi. Un poste dont on apprend ce lundi dans La Capitale qu’elle en a démissionné.

La réaction outrée de la socialiste doit être comprise «en tant que maman»: elle fait donc suite à l’interpellation, le 8 avril, du fils de Catherine François par une patrouille de police. Le jeune aurait été «violenté». Mais le post se fait aussi plus politique: «Le confinement donne aux flics un pouvoir sans limite et libère des pulsions nazies de certains policiers de la zone Midi qui insultent, humilient, frappent et violent nos jeunes en toute impunité».

 

 

Note :  elle a dut être élevé en banlieue, parce qu'elle a un langage de banlieue 

 

Un jeune de 14 ans se tue au volant en fuyant un contrôle de police à Clermont-Ferrand

 

Un adolescent de 14 ans a trouvé la mort au volant d’une voiture volée dans la nuit de lundi à mardi en tentant d’échapper à un contrôle de police dans le centre de Clermont-Ferrand, a appris l'AFP de source policière.

Son passager âgé de 16 ans est blessé mais ses jours ne sont pas en danger, a indiqué la police à l'agence.

L’accident s’est produit vers 03H00 du matin non loin de la place de Jaude, au coeur de la capitale auvergnate.

Une enquête est en cours

Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune conducteur «a tenté d’échapper à un contrôle de police à bord du véhicule volé, avant de s’encastrer dans un mur», précise-t-on de source policière. «Il n’y a pas eu de poursuite de la part de la police», assure la même source.

Les deux jeunes étaient connus des services de police et l’adolescent décédé avait été placé dans un centre d’éducation fermé (CEF) le 17 février, précise encore cette source.

Une enquête de police est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident et comment l’adolescent s’est retrouvé au volant de ce véhicule.

Source

 

 

Suède : un demandeur d’asile accusé d’avoir violé une jeune fille handicapée, il faisait l’objet d’une décision d’expulsion

 

Suède – Un homme a été accusé d’avoir violé une fille handicapée de 15 ans. Le violeur présumé avait demandé l’asile en Suède mais sa requête avait été refusée. Il fait l’objet d’une décision d’expulsion.

Selon l’acte d’accusation, l’homme, citoyen du Kosovo, aurait persuadé la jeune fille d’avoir des relations sexuelles avec lui pour une compensation de 200 SEK et des cigarettes. Cela aurait dû se produire à deux reprises en septembre à Trollhättan – une fois dans une forêt et l’autre fois dans un appartement.

L’homme est également soupçonné d’avoir violé la jeune fille. Selon l’acte d’accusation, il a dû recourir à la violence et l’aurait détenu. L’accusé « a abusé de cette fille en raison de son handicap. »

Le procureur exige que l’homme soit expulsé et interdit de revenir en Suède pour une durée de dix ans.

(…) Nyheter Idag

 

 

 

Melilla : Madrid veut expulser 600 migrants tunisiens qui eux ont entamé une grève de la faim pour réclamer leur transfert vers l’Espagne

 

 

L’Espagne souhaite expulser dans « les meilleurs délais » 600 migrants tunisiens présents dans l’enclave de Melilla. Lundi, ces personnes ont entamé une grève de la faim pour réclamer leur transfert vers l’Espagne continentale.

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a annoncé lundi 27 avril lors d’une conférence de presse que son gouvernement allait renvoyer « dans les meilleurs délais » un peu plus de 600 migrants tunisiens accueillis dans le centre de séjour temporaire pour immigrants (CETI) de Melilla, l’enclave espagnole dans le nord du Maroc.[…]

Le même jour, ces personnes ont entamé une grève de la faim, demandant leur transfert vers l’Espagne continentale. Un migrant s’est cousu les lèvres en signe de protestation, selon l’agence de presse espagnole Efe.[…]

infomigrants.net

 

 

 

Migration : l’Union européenne a accordé une protection à près de 300 000 demandeurs d’asile en 2019

 

27% des bénéficiaires étaient des Syriens

Les 27 États membres de l’Union européenne (UE) ont accordé une protection à 295 800 demandeurs d’asile en 2019, un chiffre en baisse de 6% par rapport à 2018 (316 200). En plus de de ce nombre, les États membres de l’UE ont accueilli plus de 21 200 réfugiés réinstallés. Ces données sur les décisions relatives aux demandes d’asile dans l’UE sont publiées par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Parmi l’ensemble des personnes ayant obtenu une protection en 2019 dans l’UE, 141 100 se sont vu octroyer le statut de réfugié (48% de toutes les décisions positives), 82 100 une protection subsidiaire (28%) et 72 700 une protection pour raisons humanitaires (25%).

Les principaux bénéficiaires d’une protection dans l’UE en 2019 sont restés les Syriens (78 600 personnes, soit 27% du nombre total des personnes ayant obtenu un tel statut dans les États membres de l’UE), suivis par les Afghans (40 000, soit 14%) et Vénézuéliens (37 500, soit 13%). Le nombre de Vénézuéliens a été multiplié par presque 40 en 2019 par rapport à 2018, lorsque près de 1 000 Vénézuéliens ont obtenu un statut de protection dans l’UE. Parmi les Syriens à qui une protection a été accordée dans l’UE, 71% d’entre eux ont été enregistrés en Allemagne (56 100). Parmi les Afghans, la part la plus élevée de 41% a également été observée en Allemagne (16 200). Presque la totalité des Vénézuéliens ayant obtenu un statut de protection ont été enregistrés en Espagne (35 300), 94% du total de l’UE.

39% des décisions positives octroyées en Allemagne

En 2019, le plus grand nombre de personnes ayant obtenu une protection a été enregistré en Allemagne (116 200 ou 39% de toutes les décisions positives), suivie par la France (42 100 ou 14%), l’Espagne (38 500 ou 13%), et l’Italie (31 000 ou 10%). Ces quatre États membres comptaient ensemble pour plus de trois quarts des décisions positives accordées dans l’UE. […]

Eurostat

 

 

Commenter cet article