Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 16 avril 2020

 

 

 

Coronavirus aux Etats-Unis : Nouveau bilan record de 2.569 morts en 24 heures

 

Les Etats-Unis ont enregistré mercredi un nouveau sombre record avec près de 2.600 morts supplémentaires du nouveau coronavirus en 24 heures, le plus lourd bilan journalier recensé par un pays, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Les Etats-Unis ont déploré 2.569 décès entre 20h30 locales mercredi et la veille à la même heure, selon les chiffres de l’université actualisés en continu. Cela porte le bilan américain à 28.326 morts au total. Le précédent record du nombre de décès sur une journée (2.228) y avait été enregistré la veille.

Donald Trump compte dévoiler son plan de déconfinement ce jeudi

« La bataille continue mais les données suggèrent qu’à travers le pays, nous avons passé le pic des nouveaux cas », a déclaré le président américain lors de sa conférence de presse quotidienne, promettant de dévoiler ce jeudi ses pistes pour le déconfinement.

Lire la suite

LIRE AUSSI ; Trump menace de suspendre le Congrès pour imposer des nominations

 

 

 

Coronavirus : 84 000 morts rien qu'en Europe !

 

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, le nombre de personnes hospitalisées a baissé en France, avec 513 personnes de moins, soit 31 800 malades. Suivez l'évolution de la situation, en direct, de ce jeudi 16 avril, 31e jour de confinement en France...

Ce qu'il faut savoir

  • En France. Mercredi, 31 779 personnes étaient encore hospitalisées, soit 2 415 nouveaux malades en 24 h. Mais pour la première fois, plus de personnes sont sorties que celles qui sont rentrées, 513 patients Covid en moins. 6 457 patients sont encore en réanimation, 284 nouveaux en 24 h mais le solde reste négatif 273 personnes en moins. 31 000 personnes hospitalisées sont rentrées à domicile. En ce qui concerne la mortalité, on dénombre10 643 à l'hôpital et 6 524 dans les établissements sociaux et médico-sociaux.
  • En Occitanie. L’Agence régionale de santé recensait mercredi soir 913 personnes hospitalisées, 49 de moins que mardi (dont 262 en réanimation soit 13 de moins en 24 h). On dénombre 278 décès en établissements hospitaliers, mais aussi 1 470 personnes de retour à leur domicile après leur hospitalisation. 5 080 personnes ont été testées positives au Covid-19.
  • Dans le monde. La pandémie du Covid-19 a fait 131 319 morts dans le monde depuis son apparition en Chine en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi. Les deux tiers sont en Europe 88 716 (pour 1 032 227 cas), continent le plus touché. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus grand nombre de morts (26 950), devant l'Italie (21 645), l'Espagne (18 579) et la France (17 167).

DIRECT

 

LIRE AUSSI : Un séisme de magnitude 4,6 secoue le nord de l'Italie et se fait ressentir en France

 

 

 

Coronavirus : un tiers des marins du porte-avions Charles-de-Gaulle testés positifs

 

PANDÉMIE - Parmi les quelque 1800 marins du groupe aéronaval, 668 ont été testés positifs. Parmi eux, 31 sont aujourd’hui hospitalisés, dont un en réanimation.

 

Plus d'un tiers des marins du porte-avions français Charles de Gaulle ont été testés positifs au coronavirus (Covid-19) depuis leur retour anticipé en France dimanche dernier, suite à la découverte de contaminations à bord. "En date du 14 avril au soir, 1767 marins du groupe aéronaval ont été testés, indique le ministère dans un communiqué. La grande majorité de ces tests concerne à ce stade des marins du porte-avions. 668 se sont révélés positifs", est-il précisé. 

Parmi eux, "31 sont aujourd’hui hospitalisés à l'hôpital d'instruction des armées Sainte-Anne de Toulon (Var), dont un en réanimation", est-il précisé.  Cette campagne de tests est toujours en cours. En parallèle, des opérations de désinfection des aéronefs et des bâtiments de surface ont débuté. "Elles sont menées par des équipes mixtes interarmées : des unités de la Marine nationale, notamment du Bataillon des marins pompiers de Marseille et du 2e régiment de Dragons de l’armée de Terre, en lien avec des industriels", indique le ministère des Armées.

Lire la suite et voir video

 

Une étude assure avoir identifié l’animal qui a transmis le coronavirus à l’Homme

 

Une étude sur l’analyse du génome du coronavirus suppose que la transmission de la chauve-souris à l’Homme s’est faite par l’intermédiaire d’un chien. Une conclusion cependant critiquée par la communauté scientifique.

Le coronavirus s’est probablement transmis de la chauve-souris au chien, puis du chien à l’Homme, conclut une étude publiée mardi 14 avril dans Molecular Biology and Evolution. Selon son auteur, Xuhua Xia, professeur de biologie à l’Université d’Ottawa, les intestins du chien ont un tissu qui est particulièrement favorable à l’évolution du virus, devenu alors transmissible aux humains.

Il tire cette allégation d’une analyse informatique d’une partie du génome du virus, le CpG, qui a tendance à «se lier» à la protéine appelée «ZAP» présente chez plusieurs espèces de mammifères. Il en a déduit que les chiens, dont les défenses immunitaires présentent un faible niveau de CpG, étaient les plus susceptibles d’avoir été l’hôte du virus pour son évolution.

Une conclusion qui a rapidement suscité des critiques de la part d’autres spécialistes. Par exemple, le professeur James Wood, chef du département de santé vétérinaire de l’Université de Cambridge, n’est pas convaincu. «Il y a bien trop de déductions et trop peu de données directes. Je ne vois rien dans cette publication qui soutienne cette supposition», a-t-il indiqué cité par CNN.

Lire la suite

LIRE AUSSI: Un tout nouveau coronavirus découvert par des chercheurs en Inde

 

Note : apparemment l'auteur est un chinois américain, qui ne veut  surtout pas accuser  les Chinois qui bouffent des chauves-souris

 

 

Pandémie de Covid-19 : En Chine, des marchés controversés ont rouvert à Wuhan

 

 

 

Macron «assume totalement» le maintien du premier tour des municipales

 

Emmanuel Macron affirme «assumer totalement» la décision de maintenir le premier tour des élections municipales le 15 mars, deux jours avant le confinement dû à l’épidémie de coronavirus.

Dans un entretien avec Le Point, le Président de la République française a indiqué «assumer totalement» le maintien du premier tour des élections municipales le 15 mars sur fond de propagation du Covid-19.

Emmanuel Macron affirme cependant avoir hésité à reporter les élections avant d’obtenir l’avis du Conseil scientifique à ce sujet:

«Si le Conseil scientifique m'avait dit que les maintenir mettrait la santé des Français en danger, je ne les aurais pas maintenues. J'assume totalement la décision. Si le Conseil scientifique nous éclaire par des avis, il y a tout au long de cette crise un ordre politique et un ordre scientifique», a expliqué le Président.

Il a tenu à souligner que «les choix politiques sont faits par le pouvoir démocratique».

Lire la suite

 

 

 

 

L’émission «Quotidien» moque la réaction des journalistes de BFM TV après le discours de Macron – vidéo

 

Lors de l’émission «Quotidien» du 14 avril, Yann Barthès et ses chroniqueurs ont relevé les différents commentaires des intervenants sur BFM TV juste après le discours d’Emmanuel Macron. Ces derniers avaient analysé les propos du Président sans une once de négativité.

Lire l'article

 

 

Une soignante témoigne: «le gouvernement a quand même menti»

 

Manque de ressources humaines et matérielles, retard dans la formation, informations tronquées, insuffisances du gouvernement… Un personnel soignant testé positif au Covid-19 témoigne de la situation alarmante de l’hôpital public où elle travaille au micro de Sputnik.

Lire l'article

 

 

 

 

France : les industriels de la pharmacie veulent éviter la pénurie de médicaments et appellent à relocaliser la filière chimie

 

Prévenir la pénurie de médicaments. Des industriels du secteur pharmaceutique appellent le gouvernement à soutenir la production de médicaments en France, alors que l’épidémie du coronavirus met de nouveau sous les projecteurs la question de l’indépendance sanitaire du pays. Une grande partie des médicaments vendus dans le pays sont fabriqués à l’étranger.

« La première urgence est de préserver les installations industrielles présentes en France« , estime Didier Véron, délégué général du G5 sante, les huit principales entreprises françaises du secteur de la santé et des sciences du vivant. Les tensions d’approvisionnement des médicaments se sont aggravées ces dernières années, et cela même hors contexte d’épidémie. Les causes sont multiples, avec notamment une production en flux tendu et la concentration de la production des principes actifs – les composés nécessaires à la fabrication du médicament -, en Inde et en Chine. Ce pays produit à lui seul 40% des principes actifs, a rappelé en début de semaine le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Les dirigeants du G5 Santé en appellent au gouvernement demandent notamment un prix dit « facial » pour les médicaments. Les laboratoires s’engageraient à reverser à l’Etat l’écart entre ce prix affiché, qui serait utilisé pour négocier les prix à l’étranger, et le prix plus bas négocié avec les autorités de santé françaises. […] Mais plus largement, les industriels réclament une politique « qui s’inscrive dans le temps, adaptée au cycle long de découverte et de production des médicaments« , et non ajustée à chaque nouveau budget de la sécurité sociale. […]

Toutefois, « au niveau de l’Europe, cela fait dix ans qu’on n’arrive pas à trouver de solution. Pour que la filière chimie revienne, il faut des incitations. Et cela prendra du temps« , avertit-elle: « peut-être que la crise de coronavirus aura cet aspect positif-là. Il fallait une crise sanitaire pour déclencher un électrochoc« . « Le contexte de crise actuelle ne fait que révéler de façon bruyante la fragilité sanitaire que l’on a identifiée depuis un certain temps« , estime également Denis Delval, le PDG du groupe pharmaceutique français LFB, membre du G5 Santé.

bfmtv

Le G5 santé est un cercle de réflexion, qui rassemble les principales entreprises françaises de la santé et des sciences du vivant. BioMérieux, Guerbet, Ipsen, LFB, Pierre Fabre, Sanofi, Servier et Théa sont des entreprises qui ont choisi la France comme plateforme de développement international et ont fait de l’effort de recherche une priorité. A l’échelle mondiale, le G5 santé est un acteur de poids réalisant un chiffre d’affaires de plus de 47 milliards d’euros et investissant près de 8 milliards d’euros en R&D.

g5.asso.

 

Daech : cinq hommes qui préparaient des “attaques meurtrières” arrêtés en Allemagne

 

Le parquet fédéral allemand a annoncé mercredi 15 avril avoir appréhendé cinq hommes originaires du Tadjikistan, tous soupçonnés d’avoir fomenté des attentats pour le compte de Daech contre des installations militaires américaines en Allemagne. 

Image d'illustration. Photo ⓒ Marcus Scheidel/action pr/SIPA

Cinq hommes soupçonnés de préparer des attentats contre des infrastructures militaires américaines en Allemagne ont été interpellés ce mercredi 15 avril en Rhénanie du Nord-Westphalie, outre-Rhin, ont annoncé les autorités allemandes. Ils prévoyaient notamment « des attaques meurtrières » ciblées contre des personnes, parmi lesquelles une voix critique de l’islam, qu’ils avaient commencé à surveiller, a fait savoir le parquet de Karlsruhe, rapporte CNews.

Ils étaient en contact avec des hauts dirigeants de Daech

Quatre suspects ont été appréhendés dans la matinée de ce mercredi, tandis que des perquisitions étaient menées dans plusieurs villes de Land allemand, dont Essen. Le cinquième, un certain Ravsan B., avait été arrêté le 15 mars dernier. Tous ont été écroués. Selon les autorités, ces cinq suspects étaient tous « en contact avec deux hauts responsables de Daesh en Syrie et en Afghanistan ». L’organisation terroriste, à laquelle ils ont fait allégeance, leur aurait commandé de faire des repérages des « installations de l’armée de l’air américaine en Allemagne », a précisé le parquet. Des « armes lourdes », des munitions et du matériel de fabrication d’explosifs avaient été achetés par la cellule djihadiste. 

Lire la suite

 

 

 

 

 

La Courneuve (93) : un Afghan armé d’un couteau a été abattu par la police (MAJ)

 

Un homme armé d’un couteau a été abattu par la police ce mercredi 15 avril dans l’après-midi à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), selon les informations de RTL. Vers 16h30, l’individu a tenté de s’en prendre à des policiers circulant à VTT. Il les a d’abord menacés, avant de se diriger vers eux.

Les forces de l’ordre ont alors répliqué en ouvrant le feu à plusieurs reprises. L’homme est décédé. Selon les premières informations l’individu n’aurait pas tenu de propos radicaux lors de l’agression.

RTL

Un homme de nationalité Afghane a été abattu cette après-midi par des policiers dans le parc départemental de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Il était aux alentours de 17 heures ce mercredi quand une patrouille de policiers à vélo du commissariat local a été prise à partie par un homme qui se promenait dans le parc, fermé au public pendant le confinement.

 

[…]

Le Parisien

Âgé de 25 ans, l'individu est "a priori né en Afghanistan" et "avait un titre de séjour", a indiqué à l'AFP le parquet de Bobigny. Il était domicilié à Saint-Denis.

Le parquet de Bobigny, qui s'est rendu sur place, a ouvert une enquête confiée à la police judiciaire du département et à l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN). Une autopsie doit être pratiquée jeudi sur le corps de la victime, a ajouté le parquet.

Toutes les pistes sont étudiées

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a précisé être en "phase d'évaluation" pour savoir s'il se saisissait de l'enquête. Mais, selon les premiers éléments, l'homme n'a "a priori pas tenu de propos à caractère terroriste", a dit une source policière. Toutes les pistes sont étudiées, a précisé une source proche du dossier à BFM Paris.

BFM

 

 

 

 

Grigny (91) : Pascal Praud « frappé » par le « silence médiatique » autour des violences du week-end

 

@LindaKebbab
"Il y a depuis le début du confinement une hausse des violences urbaines, ça a explosé dans le 93..."@PascalPraud
"Il y a une forme de silence médiatique sur ce qui s'est passé dans la nuit de vendredi à samedi..."
L.D:
"oui, bien sûr..."#Grigny #Violences

VIDEO 

 

Note ; un silence complice. La plupart des journalistes sont pro migrant et pro-islam, pas étonnant que c'est le silence médiatique à chaque fois que l'information démontre que leur idéologie multiculturelle est un désastre  

 

 

 

Perpignan : confinement tendu dans les quartiers, « Il n’y a pas un soir où un contrôle ne dégénère pas »

 

« Il n’y a pas un soir où un contrôle ne dégénère pas, assure ce policier en poste à Perpignan. Il y a dix jours encore, le véhicule de nos collègues de la brigade canine a été percuté. C’est une évidence que ces refus d’obtempérer sont liés aux stupéfiants. »

[…] Le Parisien

 

 

 

Calais : des clandestins érythréens portent plainte contre des CRS pour racisme et violences policières, les CRS affirment eux avoir été caillassés

 

Ils accusent les forces de l’ordre de violences et de racisme. Cinq plaintes ont été déposées à Calais, dans le nord de la France, par des exilés érythréens. Ils dénoncent une compagnie de CRS présente sur la zone de Calais à la fin du mois de mars.[…]

La préfecture du Pas-de-Calais a ouvert une enquête administrative interne. L’Inspection générale de la police nationale va être saisie. Quant aux CRS incriminés, ils assurent de leur côté avoir été victimes de caillassages à plusieurs reprises. […]

RFI

 

Île-de-France : malgré le confinement les mineurs étrangers non accompagnés continuent de nuire

 

Ces ados sans papiers et sans domicile, dont on ne sait s’ils sont mineurs ou majeurs, continuent de sévir. Quatre ont été arrêtés mercredi soir à Sartrouville.

[…] Dans la nuit du 1er au 2 avril dernier, deux équipes de six malfaiteurs, âgés de 13 à 26 ans et tous originaires du Maroc, avaient été interpellées au Vésinet, où ils avaient cambriolé une librairie, deux pharmacies, une boulangerie et une brasserie. Durant la même nuit, deux ados de 14 ans avaient tenté de cambrioler un magasin de téléphonie à Sartrouville. Tous ont été remis en liberté à l’issue de l’enquête avec des convocations en justice.

S’ils n’avaient pas été repérés depuis dans les Yvelines, ils continuent de s’attaquer aux commerces à Paris, dans les Hauts-de-Seine, en Seine-et-Marne et même dans l’Oise, comme le montre la série d’arrestations réalisées par les fonctionnaires, au début de la période du confinement.

Le Parisien

 

Note ; ces ados sans papiers et sans domicile que la France se refuse a expulsé dans leurs pays natif

 

 

 

 

Quatre vagues de coronavirus pourraient frapper l’Europe et les USA dans ce cas de figure

 

Une «avalanche» de Covid-19 en Afrique subsaharienne et en Inde serait en mesure de provoquer «une deuxième», «une troisième», et «même une quatrième vague» de coronavirus dans les pays européens ainsi qu’aux États-Unis, a prévenu le professeur Lawrence Gostin de l’OMS à la BBC Radio 4.

Si le problème du nouveau coronavirus n'est pas réglé à l'échelle mondiale, l’Europe et les États-Unis seront de nouveau frappés par le virus à plusieurs reprises, a mis en garde le professeur Lawrence Gostin, directeur du Centre sur la santé publique et les droits de l’Homme de l’OMS le 15 avril dans l’émission Today de la BBC Radio 4.

«Le Covid-19 est sur le point de traverser l'Afrique subsaharienne et peut-être le sous-continent indien comme une avalanche», a précisé le spécialiste.

Un virus incontrôlable

Selon lui, même si les États-Unis et l'Europe réussissent à maîtriser les épidémies de coronavirus, celui-ci y reviendra, surtout «si le Covid ravage d'autres parties du monde, dans cette société interconnectée dans laquelle nous vivons».

Lire la suite

 

Note ; si les frontières restent fermées pour les pays qui seront encore contaminés, il n'a pas de raison d’être de nouveau contaminé

 

Un mois après la libération anticipée de 10.000 détenus par Nicole Belloubet: déjà, les premières récidives

 

C’est une conséquence inattendue de l’épidémie de Covid-19: le problème de la surpopulation carcérale en France a été résolu par des libérations massives de détenus. Au prix de la sécurité des Français? Déjà, des crimes et délits commis par certains anciens détenus font remarquer.

Vendredi 10 avril à Saint-Fort-sur-le-Né, un village de Charente. Il est 13h quand une voiture manque un virage serré et termine sa course dans le fossé… Pourtant blessé, le conducteur parvient à s’extraire du véhicule et s’enfuit avant l’arrivée des gendarmes. Le véhicule avait été volé 48 h plus tôt. Les riverains parviendront à orienter les forces de l’ordre et l’équipe cynophile parviendra à retrouver sa piste et à quadriller la zone. L’interpellation est musclée: caché derrière l’église du village, il cherchera à se défendre avec une hachette, avant que le chien ne l’immobilise par une morsure à l’épaule.

L’individu faisait partie des 10.000 détenus libérés de manière anticipée depuis un mois, en raison du Covid-19. à peine sorti de prison, il y retournera donc. Pourtant, du côté du ministère de la Justice, la fierté semble de mise:

«La diminution constatée au 13 avril est de 9.923 détenus depuis le 16 mars», a déclaré Stéphane Bredin, directeur de l’administration pénitentiaire, lors d’une audition par la Commission des lois de l’Assemblée nationale, ce mercredi15 avril.

(..)

Qui sont-ils, ces détenus libérés avant l’heure?

Une décision sanitaire qui se confond toutefois avec le laxisme pénal. «J’ai notamment demandé aux juridictions de différer la mise à exécution des courtes peines d’emprisonnement», avait de surcroît précisé Nicole Belloubet. À la Chancellerie, on affirme que les personnes libérées sont des condamnés en fin de peine. Les ordonnances présentées par la Garde des Sceaux en Conseil des ministres précisent le mécanisme: a priori, il s’agirait de détenus dont il resterait moins de six mois d’incarcération… quel que soit le motif, exception faite des détenus condamnés pour violences intrafamiliales ou des terroristes djihadistes. Mais Le Point a révélé la semaine passée que 130 radicalisés (convertis en prison après leur condamnation, notamment) avaient été libérés depuis un mois.

Sur 10.000 détenus libérés, combien de récidives?

Et avec eux, de nombreuses petites frappes. Ainsi un homme a-t-il été interpellé hier 14 avril aux Sables-d’Olonne, vers 21h45. C’est un témoin qui a donné l’alerte: fortement alcoolisé, l’individu aurait frappé sa femme en pleine rue la victime aurait reçu un coup de poing et visage et un coup de pied au genou. Ce détenu était sorti de prison l’avant-veille...

Lire la suite

 

 

Le casse-tête de l’enterrement des immigrés musulmans : « En temps normal, environ 80 % des défunts se font enterrer dans leur pays d’origine »

 

Le patriarche Mohamed avait cotisé dans « la caisse familiale pour payer le rapatriement et les obsèques au bled ». Mais ses dernières volontés ne pourront être respectées.

 […] La suspension des rapatriements des défunts dans leur pays d’origine à cause du Covid-19 se conjugue au manque de place dédiées à leur culte dans les cimetières en France. « La création de nouveaux espaces d’inhumation pour les musulmans est indispensable », a rappelé dimanche le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, Hafiz Chems-eddine. Une demande partagée par le Conseil français du culte musulman (CFCM).

Son président Mohammed Moussaoui insiste aussi sur la problématique des rapatriements. « En temps normal, environ 80 % des défunts se font enterrer dans leur pays d’origine », indique-t-il […]

Le Parisien

 

 

 

 

Italie : Matteo Salvini annonce la date de son procès pour séquestration de migrants

 

Salvini : « Le procès pour l’affaire Gregoretti commence le 4 juillet »

Le procès contre l’ancien ministre de l’Intérieur Matteo Salvini dans l’affaire Gregoretti débutera le 4 juillet. Il l’a annoncé lui-même, lors d’une émission en direct sur son profil Facebook : « Une petite parenthèse personnelle : la moitié de l’Italie est immobilisée mais j’ai reçu une convocation à Catane pour le 4 juillet », a-t-il déclaré. Salvini fait l’objet d’une enquête pour séquestration « aggravée par le titre d’agent public, d’abus de pouvoir inhérent aux fonctions exercées, ainsi que pour avoir commis le fait au détriment de mineurs ». S’il est reconnu coupable, le dirigeant de la Ligue risque une peine allant de 6 mois à 15 ans de prison.[…]

huffingtonpost.it

 

 

 

 

La Grèce se prépare à un nouvel afflux de dizaines de milliers de migrants

 

Un camp de réfugiés en Turquie se prépare à libérer des dizaines de milliers de migrants, suscitant des craintes qu’ils fuient vers un État membre de l’UE, la Grèce.

Les autorités grecques ont accru les patrouilles des gardes-côtes, de l’aviation et de la marine en prévision d’un afflux de migrants.

Les images satellite prises en Turquie semblent montrer le déplacement des demandeurs d’asile des installations intérieures vers les régions côtières.

Les images satellite prises en Turquie semblent montrer que les demandeurs d’asile sont déplacés des installations intérieures vers les régions côtières.

Des zones le long de la côte ouest de la Turquie sont notoirement utilisées par des passeurs clandestins pour acheminer par bateau des migrants vers les îles grecques voisines.

Les craintes migratoires actuelles rappellent la crise de 2015 à 2016 où plus d’un million de personnes, fuyant pour la plupart la guerre et la pauvreté au Moyen-Orient et en Asie, ont atteint l’UE via la Turquie et la Grèce.

Le porte-parole du gouvernement grec, Stelios Petsas, a déclaré que les autorités « ont vu des signes d’activité » sur les rives de la Turquie.

« Nous allons … continuer à faire tout ce qu’il faut pour défendre nos droits souverains et garder les frontières de la Grèce et de l’Europe », a-t-il déclaré.

[…]

DailyMail

 

Une trentaine de rebelles qui s’entraînaient sur une base US se rendent à l'armée syrienne

 

Les 27 rebelles qui se sont rendus aux troupes gouvernementales en Syrie ont annoncé avoir suivi un entraînement dans une base américaine où ils s’étaient vu fournir des armes et des matériels, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Une trentaine de rebelles ayant suivi un entraînement dans la base militaire américaine située non loin du camp de réfugiés d’Al-Rukban, en Syrie, se sont rendus aux troupes gouvernementales syriennes, a déclaré mercredi 15 avril Oleg Jouravlev, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Ces rebelles font partie d’un groupe plus important qui avait essayé de sortir de la zone d’Al-Tanf dans la nuit du 13 au 14 avril.

Selon M.Jouravlev, les rebelles avaient l’intention de déposer les armes pour revenir à la vie civile. Un groupe de radicaux des Commandos de la révolution (Maghaweir Al-Thawrah) contrôlés par les États-Unis a attaqué les rebelles souhaitant se rendre à l’armée. Un combat a eu lieu à la limite de la zone de sécurité de 55 kilomètres.

«Durant le combat, les rebelles d’Al-Tanf ont perdu trois pick-up. 27 personnes ont réussi à avancer jusqu’à Palmyre où elles se trouvent sous la protection des forces gouvernementales. Elles ont rendu plusieurs dizaines d’armes d’infanterie, des mortiers et des mitrailleuses de gros calibre, y compris de fabrication occidentale», a précisé M.Jouravlev.

Sur la base US, ils apprenaient à préparer des attentats

Les rebelles ayant déposé les armes ont déclaré que des instructeurs américains les préparaient à des actes de sabotage dans des installations pétrolières, gazières et de transport et à des attaques terroristes à mener dans la zone contrôlée par l’armée syrienne, a ajouté M.Jouravlev.

«Selon les membres de formations armées illégales qui se sont rendus au gouvernement, les Américains leur ont fourni des armes et des véhicules. Des instructeurs américains les ont entraînés à saboter les infrastructures pétrolières, gazières et de transport, ainsi qu'à organiser des attaques terroristes sur le territoire contrôlé par les forces gouvernementales syriennes», a souligné le responsable russe.

Source

 

 

 

Lutte contre Boko Haram: la pression du Tchad sur ses voisins

 

Après l’expédition punitive du Tchad contre Boko Haram, Idriss Déby Itno a dénoncé l’inaction de ses voisins et menace de ne plus envoyer de forces armées dans les opérations extérieures. Alors que la secte islamiste poursuit ses attaques dans la région, quelles pourraient être les conséquences d’un retrait de l’armée tchadienne

«Nos soldats sont morts pour le lac Tchad et pour le Sahel. À compter d'aujourd'hui, plus aucun soldat tchadien ne participera à une opération militaire en dehors du Tchad», a déclaré le Président Idriss Déby Itno à la télévision tchadienne le 10 avril dernier.

Cette annonce intervient au terme d'une opération lancée contre la secte islamiste à la suite de l'attaque meurtrière contre une base de l'armée tchadienne qui avait fait une centaine de morts fin mars parmi ses soldats. Dans la même déclaration, le Président tchadien affirme que plus de 1.000 combattants de Boko Haram ont été tués lors d'une grande offensive près de la région du lac Tchad. Une expédition punitive au cours de laquelle le pays a également perdu 52 hommes.

«Nous nous sommes battus seuls aux confins du lac Tchad sans l'apport des pays censés nous aider», a déploré le chef de l'État tchadien.

Lire la suite

 

 

Commenter cet article