Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 27 mars 2020

 

Coronavirus : «La situation va être difficile pendant les jours qui viennent», alerte Edouard Philippe (MàJ : prolongation du confinement « jusqu’au 15 avril au moins »)

 

Édouard Philippe annonce la prolongation du confinement jusqu’au 15 avril.


Edouard Philippe a mis en garde contre «la vague extrêmement élevée» de l’épidémie de coronavirus qui «déferle sur la France», prédisant que «la situation va être difficile pendant les jours qui viennent».

«Nous nous installons dans une crise qui va durer, dans une situation sanitaire qui ne va pas s’améliorer rapidement. Il va falloir tenir», a exhorté le Premier ministre après une visioconférence avec l’ensemble du gouvernement à la Cellule interministérielle de crise installée au ministère de l’Intérieur.

cnews

 

 

 

 

 

Saint-Denis (93) : Des individus du Franc-Moisin attaquent la police avec des mortiers et des explosifs

 

Depuis le début du confinement suite au coronavirus Covid-19, des tensions éclatent dans plusieurs cités de Seine-Saint-Denis. Jeudi 26 mars 2020, dans la soirée c’est dans le quartier du Franc-Moisin à Saint-Denis que le ton est monté, aux alentours de 00h.

Selon une source policière, « une vingtaine d’individus ont tendu un piège aux forces de secours et de police en dressant un guet-apens. Ils ont mis le feu à une voiture pour les forces de l’ordre se déplacent. Les pompiers et les policiers ont été la cible de jets de projectiles et de tirs de mortiers, une fois sur place ».

actu.fr

 

Non-respect du confinement en banlieue : « Il faut l’ armée », « c’est une minorité tyrannique de racailles »

 

Le confinement est-il impossible à faire respecter dans les banlieues? Débat houleux chez les GG:
"Il faut l'armée", "c'est une minorité tyrannique de racailles", "Les problèmes de banlieues on les règle avant, pas pendant cette crise",

VIDEO

 

 

VIDEO. Coronavirus :  les Etats-Unis sont désormais le pays le plus touché

 

Il y a plus de 83.000 cas et près de 1.300 morts outre-Atlantique, et la situation empire à toute vitesse, surtout à New York

Au 26 mars 2020, les Etats-Unis comptaient plus de 83.000 cas de coronavirus.
Au 26 mars 2020, les Etats-Unis comptaient plus de 83.000 cas de coronavirus. — Hôpital John Hopkins

Donald Trump l’assurait le 26 février : « On a 15 personnes (infectées), d’ici quelques jours, ça sera proche de zéro ». Un mois plus tard, jour pour jour : les Etats-Unis ont dépassé la Chine et l’Italie pour devenir le pays le plus touché par le coronavirus, jeudi, avec plus de 83.000 cas confirmés. Et tous les yeux sont braqués sur New York, qui comptabilise près de la moit

Les chiffres du nombre de cas aux Etats-Unis sont à relativiser, avec une multiplication des tests effectués – plus de 500.000 au total – depuis une dizaine de jours. Mais plusieurs nouveaux foyers sont apparus récemment, notamment à Dallas, Atlanta, Miami, Detroit, Chicago, Philadelphie et la Nouvelle-Orléans.

385 morts à New York, et le pire est à venir

Avec près de 40.000 personnes positives, New York comptabilise près de la moitié des cas du pays. Et avec 385 morts, pour l’essentiel en moins d’une semaine, la courbe est pour l’instant au-dessus de celles de la Catalogne, de Madrid et de la Lombardie au même stade.

Lire la suite et voir vidéo

Note ; l'Italie rattraperas aussi la Chine d'ici quelque jours, puis l'Espagne (source)

 

 

DIRECT - Coronavirus : "La situation sanitaire ne va pas s'améliorer rapidement", prévient Edouard Philippe

 

Avec 365 décès supplémentaires en 24 heures, dont celui d'une jeune fille de 16 ans en région parisienne, l'épidémie de coronarivus continue de s'aggraver et de se répandre de façon rapide en France. Suivez la situation en direct.

L'essentiel

 

10h26 : dans le Val-de-Marne, deux salariés tentent de revendre des respirateurs sur internet. Ils ont été placés en garde à vue pour recel de vol en réunion.

 

10h25 : en région parisienne, la police a saisi 28.800 masques dans un magasin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Ils ont été remis à l'Agence régionale de santé pour les redistribuer aux services sanitaires du département. 

 

10h16 : en Seine-Maritime, les gendarmes patrouillent à cheval pour faire respecter le confinement.

 

10h15 : dans les quartiers dits populaires ou sensibles, il n'est pas toujours facile de faire respecter le confinement. Reportage de France Bleu Occitanie.

 

9h48 : deux salariés de l'hôpital privé Paul d'Egine à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, ont été interpellés jeudi soir, soupçonnés de vouloir revendre des respirateurs sur internet. Ils ont été placés en garde à vue pour recel de vol en réunion.

DIRECT

 

LIRE AUSSI: Coronavirus : «La situation va être difficile pendant les jours qui viennent», alerte Edouard Philippe

 

LIRE AUSSI : Coronavirus. Nouvelle évacuation de patients, l’épidémie s’aggrave en France

 

LIRE AUSSI : Coronavirus : Boris Johnson, premier ministre du Royaume-Uni, testé positif avec de « légers symptômes »

 

 

 

 

Coudekerque-Branche (59) : 7 élus qui avaient tenu un bureau de vote positifs au coronavirus

 

Sept élus de Coudekerque-Branche (Nord) ont été testés positifs au nouveau coronavirus, et dix autres en présentent les symptômes, onze jours après avoir tenu un bureau de vote lors du premier tour des municipales, a-t-on appris jeudi auprès du maire qui précise avoir «pris toutes les précautions».

« Sur les 35 élus, nous avons sept cas officiellement confirmés, et dix qui en présentent tous les symptômes« , a déclaré à l’AFP David Bailleul, maire (sans étiquette) de cette commune de 22.000 habitants limitrophe de Dunkerque, confirmant une information de La Voix du Nord.

« Deux élus ont été hospitalisés – l’une est sortie aujourd’hui – tandis que les autres restent confinés médicalement chez eux« , a-t-il ajouté.
Selon David Bailleul, la période « correspond mathématiquement au délai moyen d’incubation par rapport au premier tour« . […]

bfmtv

 

 

Face au coronavirus, Macron prépare une «initiative importante» avec Trump

 

Après un échange avec le Président américain, Emmanuel Macron a annoncé sur Twitter être en train de préparer «une nouvelle initiative importante» pour lutter contre le Covid-19. La Maison-Blanche a de son côté indiqué que les deux dirigeants avaient convenu de «l'importance d'une coopération étroite par le biais du G7, du G20 et du P5».

Emmanuel Macron a annoncé dans la nuit du 26 au 27 mars qu'il préparait avec Donald Trump et d'autres pays une «nouvelle initiative importante» face à la pandémie de coronavirus.

«Très bonne discussion avec Donald Trump. Face à la crise du COVID-19, avec d'autres pays, nous préparons pour les prochains jours une nouvelle initiative importante», a tweeté le chef d'État français après un échange avec son homologue américain, sans autre précision.

De son côté, la Maison-Blanche a indiqué que les deux dirigeants avaient convenu de «l'importance d'une coopération étroite par le biais du G7, du G20 et du P5 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, ndlr) pour aider les organisations multilatérales, notamment l'Organisation mondiale de la santé, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, à éliminer rapidement la pandémie et à en minimiser l'impact économique».

Deux sommets internationaux, un G20 extraordinaire et un sommet européen consacrés aux efforts communs, se sont tenus jeudi 26 mars,.

Lire la suite

 

 

 

Au moins 400 militaires français infectés par le coronavirus

 

Parmi les militaires français, au moins 400 cas d’infection par le coronavirus ont été enregistrés, selon la ministre des Armées qui l’a indiqué ce jeudi 26 mars, citée par BFM TV. Selon elle, il n’y a aucun cas grave pour l’heure.

Lire l'article

 

 

«Situation ubuesque au sein de la police» face au coronavirus, «on risque 80% d'arrêts maladie»

 

Plusieurs syndicats de policiers français ont lancé «un avertissement solennel» au ministre de l'Intérieur. Sans masques disponibles, ils menacent de cesser les contrôles de citoyens dans le cadre du confinement. Michel Thooris, à la tête de France Police – Policiers en colère, dénonce des risques sanitaires graves auprès de Sputnik.

Lire l'article

 

 

 

Les géants de la pharmacie prêts à produire de la chloroquine en grande quantité

 

Un membre du personnel médical, de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille, montre de la Nivaquine, un médicament contre le paludisme à base de chloroquine.
Un membre du personnel médical, de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille, montre de la Nivaquine, un médicament contre le paludisme à base de chloroquine. GERARD JULIEN/AFP

Des poids lourds français, américains et indiens se préparent à répondre à la demande en cas de résultats concluants.

«Nous sommes prêts.» Depuis une semaine, Sanofi se prépare à la ruée mondiale sur la chloroquine et l’hydroxychloroquine. Commercialisé depuis l’après-guerre, son médicament, le Plaquenil (hydroxychloroquine), prescrit pour la malaria, le lupus et les maladies rhumatoïdes, connaît une nouvelle jeunesse. Il fait partie des médicaments testés dans le cadre de l’essai clinique européen Discovery. «Nous avons en stock 350.000 boîtes, qui correspondent à environ 350.000 patients», explique Olivier Bogillot, président de Sanofi France.

Article payent

 

 

Chloroquine, l’autre essai clinique qui affaiblit l’espoir d’un traitement miracle

 

Un nouvel essai clinique visant à évaluer l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le traitement du coronavirus a été publié, il y a peu, par des infectiologues de l’hôpital de Shanghai (Chine). Ses résultats sont nettement moins enthousiasmants que ceux des travaux menés par le professeur Didier Raoult à Marseille.

L’effet d’une douche froide. Depuis qu’il a pris connaissance de l’essai clinique publié le 6 mars dernier, dans le journal de l’université de Zhejiang — une province chinoise au sud de Shanghai — l’infectiologue François Bricaire se montre nettement plus réservé sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine, antipaludique commercialisé sous le nom de Plaquenil, dans le traitement du coronavirus. “L’enseignement de cet essai thérapeutique, c’est une mauvaise nouvelle : l’hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19 ne marche pas”, commente-t-il, un rien désabusé.

Et pourtant : il y a 48 heures, l’ancien chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Pitié-Salpêtrière jugeait “particulièrement prometteurs” les résultats du test clinique mené par le Professeur Didier Raoult — chef de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille — sur 24 patients atteints de coronavirus. Tout en reconnaissant les insuffisances méthodologiques de cette étude (faible échantillon de patients, absence de groupe placebo), François Bricaire se prononçait “à titre personnel”, pour la généralisation de l’hydroxychloroquine pour traiter le virus. Quitte à prendre à revers le ministère de la Santé et une partie de la communauté scientifique, très prudents sur la question.

Lire la suite

 

 

 

Un infectiologue financé par des laboratoires aurait envoyé des messages de menaces au Pr Raoult (MàJ. Le parquet ouvre une enquête)

 

15h50. Une enquête a été ouverte à la suite d’« actes d’intimidation » visant le médecin de Marseille Didier Raoult. « Une enquête est en cours pour actes d’intimidation mais pas menaces de mort », a précisé à l’AFP Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes.

(…) Le Figaro

" Le Pr Raoult a reçu des menaces par téléphone + mail.
Il s'est avéré que les menaces ont été envoyées par un téléphone du CHU de Nantes. L'expéditeur du courriel est un infectiologue nantais qui travaille avec BigPharma comme l'explique l'article d'aujourd'hui du "Canard".

246 personnes parlent de ce sujet

 

 

Didier Raoult et le milieu médical parisien : histoire d’une détestation réciproque

 

 

Le conflit entre Didier Raoult et Yves Lévy, l’époux de l’ex-ministre Agnès Buzyn, représentant du milieu médical parisien, est avéré. Ces rivalités ont-elles pu retarder la prise en considération des travaux du professeur marseillais ? Récit.

 

 

Le docteur Giral dénonce « le scandale de la chloroquine » : « Viendra l’heure du jugement et des règlements de compte »

 

Dans une lettre ouverte adressée à La Provence, le docteur Bernard Giral, médecin généraliste à Fontvieille et président de la CTPS (Communauté territoriale professionnelle de santé) du Pays d’Arles a exprimé la révolte des professionnels de santé à l’encontre des décideurs et de ce qu’il n’hésite pas à nommer « le scandale de la chloroquine ».

Ce médicament prôné par le professeur marseillais Didier Raoult pour combattre le Covid 19 mais dont les autorités en refusent toujours la prescription aux patients, « alors que ça ne coûte rien et que cela pourrait freiner l’aggravation de l’état des patients ». […]

Un soulèvement des professionnels de santé

Alors que le pic de l’épidémie n’est toujours pas atteint, que cinq médecins sont déjà morts, que Martin Hirsh a lancé un appel pour dire que bientôt il n’y aurait plus assez de lits ni assez de soignants en Ile-de-France, le docteur Giral apporte tout son soutien au professeur Didier Raoult et espère « un soulèvement des professionnels de santé ». […]

Lire la suite

 

 
 

Coronavirus en France : l’Allemagne alarmée par le triage des patients dans les hôpitaux alsaciens

 
 

L’Allemagne alarmée par le triage des patients dans les hôpitaux alsaciens

“Toute personne de plus de 75 ans n’est plus intubée”, titre la Frankfürter Allgemeine Zeitung. “Des spécialistes allemands publient un rapport alarmant sur Strasbourg”, souligne le Tagesspiegel. En France, “on n’aide désormais plus les patients les plus âgés qu’à mourir”, renchérit Die Welt.

Ce jeudi 26 mars, outre-Rhin, de nombreux journaux s’émeuvent après la publication d’un rapport des plus alarmants : une équipe de médecins allemands de l’institut DIKFM s’est en effet rendue dans un hôpital de Strasbourg et y a constaté “des situations choquantes”, explique Die Welt. Certains “médecins infectés continuent de travailler avec des patients atteints du Covid-19”, décrit le Tagesspiegel. Surtout, “les personnes de plus de 80 ans ne sont plus ventilées”, ce qui peut provoquer des “dommages médicaux collatéraux”. Au lieu de cela, “elles sont placées en soins intensifs et des somnifères leur sont fournis”.

[…]

Les patients de plus de 80 ans, de plus de 75, certains jours même de plus de 70 ans ne peuvent plus être intubés car nous manquons tout simplement de respirateurs. On ne le dit pas assez souvent, car non seulement nos voisins allemands, mais aussi les Français en dehors de l’Alsace n’ont pas encore conscience de la situation ici.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Courrier International 

 

 

Des entreprises changent leur production et tournent à plein régime pour produire du gel hydroalcoolique

 

Des entreprises changent leur production pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. franceinfo a remonté la chaîne de fabrication du gel hydroalcoolique.

« La fabrication de produits à forts taux d’alcool comme le gel hydroalcoolique présente deux risques : l’explosion et celui d’intoxication pour les opérateurs, explique Nuria Perez-Cullel, la directrice générale de la dermato-cosmétique de l’usine de Pierre Fabre de Soual (Tarn). Il faut donc suivre un mode de production très particulier. Nous avons aussi formé l’ensemble de nos équipes pour qu’elles puissent travailler sur les chaînes de montage avec toutes les précautions. » Au total, 500 000 unités doivent sortir de cette usine d’ici la fin avril, elles seront notamment distribuées gratuitement aux hôpitaux, centres de soins et pharmacies, le reste étant commercialisé.

Près de Sens, l’entreprise Saccof Packaging fabrique les jerricans qui contiendront du gel pour les hôpitaux et les institutions, ainsi que les flacons à l’usage des particuliers. D’habitude l’entreprise fabrique surtout des bouteilles en plastique recyclable pour l’agro-alimentaire. La production a augmenté de 30% ces dix derniers jours. Et la cadence s’est accélérée selon Loic Bertin, directeur commercial de Saccof Pacckaging. « Nous avons passé l’ensemble de notre personnel en 3/8, et nous travaillons désormais 7 jours sur 7. Pour l’instant ça passe, mais les amplitudes horaires sont longues et dures« , affirme-t-il.

« Nous ne savons pas si ça tiendra jusqu’au bout, mais l’état d’esprit est positif. Avec une grande fierté de la part du personnel de contribuer à la solidarité nationale. » déclare Loic Bertin. […]

francetvinfo

 

Les pangolins sont porteurs de coronavirus liés au SRAS-CoV-2, indique une étude scientifique

 

 

Le journal Nature publie une étude ce jeudi 26 mars sur le lien entre les pangolins et les coronavirus. Voici sa présentation :

Les coronavirus détectés dans un petit nombre de pangolins qui ont été introduits clandestinement en Chine sont étroitement liés au coronavirus SRAS-CoV-2, rapporte un article publié aujourd’hui dans Nature. Virologie : Les pangolins sont porteurs de coronavirus liés au SRAS-CoV-2. Le degré de similarité n’est pas suffisant pour suggérer que les pangolins sont les hôtes intermédiaires directement impliqués dans l’actuelle épidémie de SRAS-CoV-2. Toutefois, les résultats suggèrent que les pangolins sont un deuxième hôte mammifère des coronavirus et que leur vente sur les marchés d’animaux sauvages devrait être strictement interdite afin de minimiser le risque de transmission future du virus aux humains.

Lire la suite

 

 

 

Confinement : les violences conjugales en hausse, un dispositif d’alerte mis en place dans les pharmacies

 

Avec la limitation des sorties, décidée pour endiguer l’épidémie due au coronavirus, les violences conjugales ont augmenté, selon le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner.

Lire l'article

 

 

 

Une «victoire de la Chine sur le Covid-19» en trompe-l’œil?

 

Depuis mi-mars, la Chine montre de plus en plus de signes de sortie de la crise du Covid-19. Pourtant, selon Benjamin Cowling, épidémiologiste de l’université de Hong Kong, non seulement elle n’a pas fini de traiter la première vague, mais il est «inévitable» qu’une deuxième vague d’épidémie apparaisse dans l’Empire du Milieu. Analyse.

Lire l'article

 

 

Des biologistes chinois expliquent à quel moment une personne infectée au Covid-19 est la plus contagieuse

 

La contagiosité maximale est atteinte chez les personnes contaminées par le nouveau coronavirus pendant la première semaine après l’apparition des premiers symptômes, indique une étude citée par le South China Morning Post. Telle est la conclusion faite par des microbiologistes chinois après avoir analysé la salive de 23 patients.

lire l'article

 

 

 

 

Covid-19 : un laboratoire vétérinaire pouvant faire 1000 tests par jour propose son aide à l’État, qui refuse à cause de la frontière entre médecine humaine et animale

 

[…]
Mais voilà, ce laboratoire « vétérinaire » interdépartemental essuie pour le moment un refus des pouvoirs publics avec, comme argument, qu’il faut franchir la frontière de la médecine humaine et de la médecine animale. Ce verrou doit sauter, le cadre juridique qui fait barrage doit être effacé « car nous sommes en temps de guerre sanitaire » et il faut sauver des vies, précise le président du Département, Jean-Gérard Paumier.

Ce dernier adressait hier soir un courrier, cosigné de ses collègues, au ministre de la Santé. « Le pic de la pandémie arrive, on sonne le tocsin », dit à la NR Jean-Gérard Paumier.

La Nouvelle République

 

 

 

 

365 personnes sont mortes du coronavirus ce jeudi en France, dont une jeune fille de 16 ans

 

Le 26- mars

Le coronavirus a causé 365 décès enregistrés à l'hôpital en 24 heures dont, "pour la première fois, une jeune fille de 16 ans" en Ile-de-France, portant le bilan à 1.696 morts depuis le début de l’épidémie, a annoncé jeudi soir le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Selon lui, 3.375 patients sont désormais en réanimation (+548 en une journée) avec une forme grave de la maladie sur un total de 13.904 (+ 2.365) patients hospitalisés en France.

Au total et dans le monde, plus d’un demi-million de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles.

Au moins 501.556 cas d’infection, parmi lesquels 22.920 décès, ont été détectés dans 182 pays et territoires, notamment en Chine (81.285 cas, dont 3.287 morts), foyer initial de la pandémie, en Italie (80.539 cas), pays le plus durement touché avec 8.165 morts, et aux Etats-Unis (75.233 cas, dont 1.070 morts). Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Source

 

LIRE AUSSI : Les données des infectés en Italie ne sont «pas bonnes» malgré deux semaines de confinement

 

 

 

Coronavirus : combien de temps le SARS-CoV-2 reste-t-il infectieux sur des surfaces ?

 

 

Plusieurs études ont tenté d’estimer le temps durant lequel le virus restait infectieux sur des surfaces inertes, mais les chiffres sont plus complexes à appréhender qu’il n’y paraît au premier abord.

Lire l'article

 

Note : de nouvelles études présentées dans cet article

 

 

 

Pétrole : les Etats-Unis mettent la pression sur les Saoudiens

 

Le président américain Donald Trump et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS), le 28 juin 2019 à Osaka (Japon).
Le président américain Donald Trump et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS), le 28 juin 2019 à Osaka (Japon). Kevin Lamarque / REUTERS

Comment sortir de la spirale de la guerre des prix ? En plus de la crise sanitaire et de sa gestion erratique par Donald Trump, les Américains doivent faire face à un choc pétrolier majeur. Celui-ci intervient à un moment inédit de l’histoire : depuis 2018, les Etats-Unis étaient devenus le premier producteur mondial, et ils s’attendaient à devenir, dans les prochains mois, exportateurs nets – une véritable révolution géopolitique. Donald Trump avait même fait de l’indépendance énergétique l’un des objectifs de son mandat.

Lire la suite

 

 

 

Irak : libération des 3 otages Français de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient

 

L’Elysée a annoncé ce jeudi soir la libération de quatre otages, dont trois français, tous membres de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient. Ils aivent été enlevés à Bagdad le lundi 20 janvier 2020.

Dans un communiqué, « le Président de la République se félicite de la libération de nos trois compatriotes Antoine Brochon, Julien Dittmar, Alexandre Goodarzy, et de l’Irakien Tariq Mattoka. La France a déployé tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement », peut-on lire. « Le Président de la République exprime sa gratitude aux autorités irakiennes pour leur coopération. »

Europe 1

 

 

Confinement en banlieue : les patrouilles de police ont reçu des consignes pour agir avec «discernement»

 

De manière sporadique, plusieurs incidents ont éclaté dans les cités à la suite de contrôles. Afin d’éviter un embrasement, les patrouilles ont reçu des consignes pour agir avec «discernement». La «Cocotte-Minute» frémit, selon Le Figaro.

Sous pression depuis la mise en place du confinement et le récent durcissement de ses règles liées au plan d’urgence sanitaire, la Cocotte-Minute des banlieues continue de frémir même si les incidents restent sporadiques. À Sarcelles (Val-d’Oise), où plusieurs maires ont signé le couvre-feu pour mettre fin aux attroupements, un équipage de police qui menait des contrôles en pleine journée a été accueilli lundi dernier par une pluie de projectiles avant de riposter par des jets de grenades lacrymogènes.

Au terme d’une vingtaine de minutes d’échauffourée, la situation est revenue au calme. À Creil (Oise), un groupe de jeunes surpris au pied d’un immeuble en train de violer les directives gouvernementales a été poursuivi par la police. «Ce jeu du chat et de la souris se reproduit un peu partout dans les cités», constate un officier de terrain. À Beauvais, les investigations de la police judiciaire se poursuivaient jeudi après l’agression dont a été victime une adjointe de sécurité, grièvement blessé. […]

Le Figaro

 

 

Erdogan appelle à une guerre sainte contre l’Europe

 

Le 14 mars 2020

 

 

« Nous vaincrons car nous sommes la dernière armée de l’islam (…) Allah se tient derrière les millions de fidèles »

Le chef du régime islamiste turc, Recep Erdogan, a récemment prononcé un discours dans lequel il décrivait l’offensive frontalière turque contre la Grèce comme une guerre sainte islamique contre l’Europe et faisait allusion au possible rétablissement de l’empire ottoman.

Erodgan commence le discours enflammé par une citation d’un célèbre poème écrit par le célèbre poète turc Yahya Kemal Beyatlı intitulé «26 Ağustos 1922», le jour où la Grande Offensive de la guerre d’indépendance turque qui a vaincu les Grecs en Anatolie et les amena dans la mer Egée orientale.

Source

 

 

Strasbourg : appel à la prière sur haut-parleur depuis la mosquée controversée Eyyûb Sultan

 

 

L'#adhan retentit aussi ce soir depuis la mosquée Eyyûb Sultan de #Strasbourg  #NousSommesEnsemble #Covid_19fr

66 personnes parlent à ce sujet

 

 

 

 

Allemagne : « J’étais en colère, alors je l’ai frappé », deux ans avec sursis pour le « mineur » syrien ayant battu et tué un homme

 

Les aveux sont survenus le dernier jour du procès. Fermé au public, l’homme battant de Wittenberger Arsenal-Platz a admis: « J’étais en colère, alors je l’ai frappé. » Sabri H. a été condamné jeudi à deux ans de prison avec sursis.
[…]
Selon ses propres déclarations, l’accusé a déclaré qu’il n’avait que 17 ans au moment du crime. Par conséquent, toute la procédure pénale s’est déroulée à huis clos.
[…]
Les images d’une vidéo de surveillance montrent l’accusé battre plusieurs fois Hempel. L’habitant de Wittenberg est tombé, souffrant d’une blessure à la tête mortelle.

Néanmoins, quelques heures après cet acte, le parquet de Dessau avait parlé de « légitime défense ».

Karsten Hempel (54 ans), le père de la victime, a déposé une plainte supplémentaire. Enfin, le procureur de Magdebourg a parlé de « lésions corporelles ayant entraîné la mort ».

Sabri H. a maintenant été condamné à deux ans avec sursis. Le co-plaignant est déçu: «Il a tué mon fils, a admis qu’il agissait par colère, mais il n’a pas été détenu pendant une seule journée. Il a ri plusieurs fois dans la salle d’audience. Il vit comme si de rien n’était. »

Bild.de

 

Note : juste  deux ans de prison voilà ce que vaut la vie d'un natif de nos jours tuer par un étranger 

 

 

 

Coronavirus: au Sénégal, l’état d’urgence a commencé avec une bastonnade de citoyens

 

Avec la montée en puissance du coronavirus qui touche de plus en plus de personnes, beaucoup de pays africains ont instauré des mesures visant à mieux circonscrire la propagation du virus. Au Sénégal, l’entrée en vigueur du couvre-feu a donné lieu à des scènes de violence qui ont choqué l’opinion.

Après le discours du Président Macky Sall au soir du 24 mars, l’état d’urgence est entré en vigueur le lendemain, sur l’étendue du territoire sénégalais.

Dans la foulée, un couvre-feu de 20h à 6h a été instauré, deux mesures qui étaient, du reste, réclamées par les experts sanitaires au regard de la multiplication des cas de contamination dans la population (96 cas, selon un bilan officiel établi le 26 mars).

Mais c’est sur les chapeaux de roues que le couvre-feu a débuté. Des images postées sur les réseaux sociaux ont montré des policiers bastonnant avec une extrême violence des personnes qui ont eu la malchance (ou l’outrecuidance) de se trouver encore dans les rues après 20h.

Lire l'article et voir les vidéos

 

Note : la violence est banalisée dans ce genre de pays. C'est surement pour cela que nous avons tant de problème avec les Africains en France (Maghreb y compris) ils comprennent que les coups de battons

 

 

 

L’ONG Sea-Watch demande à l’UE d’aller chercher les migrants de Grèce avec des bateaux de croisière

 

L’ONG pro-migrants Sea-Watch attire l’attention par une nouvelle demande. La Commission européenne devrait envoyer des bateaux de croisière de luxe, actuellement immobilisés, pour aller chercher les migrants de Grèce.

Sur sa page d’accueil, l’ONG écrit : « Pour empêcher à temps la diffusion du COVID-19 et ses conséquences catastrophiques, toutes les personnes se trouvant sur les îles grecques doivent recevoir sans délai un soutien médical et les camps de réfugiés surpeuplés doivent être immédiatement évacués. Les bateaux de croisière, qui de toute façon sont bloqués dans les ports européens, offrent pour cela les meilleures conditions. »

[…] La plupart de ces bateaux de croisière offrent suffisamment de place pour plusieurs milliers de personnes et ils disposent d’infirmeries relativement bien équipées, explique Sea-Watch.

[…]

(Traduction Fdesouche)

Wochenblick

 

 

 

Libye : « Nous voulons réessayer de prendre la mer, mais nous savons qu’en ce moment il n’y a pas de bateau humanitaire »

 

En Libye, où le premier cas de coronavirus a été décelé mardi, l’inquiétude monte parmi certains migrants qui ont reçu l’ordre de rester confinés. Souleymane, 18 ans, vit avec deux compagnons à Zouara . Tous sont désormais dans l’incapacité de travailler et redoutent d’être mis à la rue si ils ne parviennent plus à payer leur loyer […]

« Je m’appelle Souleymane Soumah, je suis guinéen, j’ai 18 ans. Je vis actuellement dans la ville de Zouara [à une centaine de kilomètres à l’ouest de Tripoli, NDLR ], dans une maison que je loue avec deux autres migrants guinéens. Nous partageons la même chambre.

Des Libyens m’ont torturé à l’automne et j’ai mal dans les côtes depuis donc je ne peux pas travailler pour l’instant. Avant, je nettoyais des maisons de Libyens pour gagner de l’argent. Certaines fois, mes employeurs ne me payaient pas, ils me chassaient une fois le travail terminé. […]

Depuis j’ai des douleurs dans le corps. Je ne peux plus travailler pour l’instant, mais je commence à guérir.

Avec mes amis, notre souhait est d’aller en Europe. Nous voulons réessayer de prendre la mer, mais nous savons qu’en ce moment il n’y a pas de bateau humanitaire. Alors, qui va sauver les gens dans l’eau ?

[…]infomigrants.net

 

 

 

 

Washington offre 15 millions de dollars pour capturer Nicolas Maduro inculpé de «narco-terrorisme»

 

Washington a annoncé jeudi l'inculpation du président vénézuélien Nicolas Maduro, et de plusieurs de ses proches, pour "narco-terrorisme". Le camp Maduro dénonce une nouvelle forme de coup d'État.

Nicolas Maduro le 12 mars 2020 à Caracas.
Nicolas Maduro le 12 mars 2020 à Caracas. © Manaure Quintero, Reuters

Les États-Unis ont annoncé jeudi 26 mars l'inculpation de Nicolas Maduro, le président du Venezuela, pour "narco-terrorisme". Washington propose une récompense susceptible d'atteindre 15 millions de dollars pour quiconque contribuera à son arrestation et à sa condamnation.

Le procureur général américain, William Barr, l'a formellement accusé, lui et ses proches, de s'être entendu avec un groupe armé d'extrême gauche colombien pour "inonder le marché américain de cocaïne". "Et tandis que la population vénézuélienne souffre, ce complot remplit leurs poches", a-t-il déclaré William Barr.

"Nous voulons qu'il soit capturé afin qu'il réponde de ses actes devant un tribunal américain", a encore déclaré le ministre de la Justice. Il a toutefois refusé de préciser si les États-Unis envisageaient une intervention au Venezuela pour l'interpeller ou d'émettre une demande d'extradition contre le président et ses co-accusés. "Il y a plusieurs options, mais mon espoir est que le peuple vénézuélien soit bientôt dans une position qui lui permettra de nous les remettre", a-t-il dit.

 

"Accusations misérables, vulgaires et infondées"

Ces inculpations sont "une nouvelle forme de coup d'État sur la base d'accusations misérables, vulgaires et infondées" de la part de l'administration de Donald Trump, ennemi juré du pouvoir chaviste, s'est ensuite insurgé Jorge Arreaza, ministre des Affaires étrangères de Nicolas Maduro.

Outre le président socialiste, le numéro deux du parti présidentiel (PSUV), Diosdado Cabello, et plusieurs haut gradés sont soupçonnés par Washington d'avoir formé vers 1999 "le cartel de los Soles" (le cartel des soleils) en référence aux insignes placés sur les uniformes d'officiers au Venezuela. Ils sont accusés de s'être associés "à une organisation terroriste extrêmement violente, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), dans un effort pour inonder les États-Unis de cocaïne", a précisé Bill Barr. La guérilla a signé un accord de paix en 2016, mais "des dissidents continuent le trafic de drogue et la lutte armée", a souligné le ministre. Selon lui, "ils ont obtenu le soutien du régime de Maduro qui les autorise à utiliser le Venezuela comme base-arrière".

Lire la suite

 

 

Commenter cet article